Les nouveautés dans votre médiathèque, 2 août

05.08.2021

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 2 août

 

 20210805 145344  20210805 144016

 

Jeunesse

Albums

« Mon imagier des camions »

               Découvre au fil des pages un gros camion de pompiers rouge qui fonce à travers la ville, un véhicule d'assistance dans le désert et de nombreux autres camions en pleine activité. Mon imagier des camions Découvre au fil des pages un gros camion de pompiers rouge qui fonce à travers la ville, un véhicule d'assistance dans le désert et de nombreux autres camions en pleine activité.    

«Très, très fort ! », Trish Cooke, Helen Oxenbury

Ils ne font rien de spécial, Maman et Petit Homme, non, rien de spécial... Quand tout à coup, DING DONG! on sonne. Qui voilà ? Petit à petit, la famille se réunit pour serrer Petit Homme dans leurs bras, TRÈS, TRÈS FORT!

« Prosper et le joyeux anniversaire », Geraldine Cosneau

               Prosper, le koala, a peu de temps pour organiser l' anniversaire-surprise de son amie Suzette. Trouver la bonne tenue, préparer un gâteau, faire ses achats, rassembler les invités : Prosper va avoir besoin d'aide pour y arriver.

«Ada la grincheuse en tutu!», Elise Gravel

Ada est une grincheuse.  Elle n’aime pas les samedis, ni les ballades en voitures et surtout, elle déteste le ballet…  Qu’est-ce qui pourrait bien lui redonner le sourire?

«Un escargot à la porte », Lo Gruhier

               Ptit cochon voudrait jouer. Comment ? Il a perdu son yoyo et sa maman n'a pas le temps. Tout triste, il râle et ronchonne, mais sort pour essayer de ne plus s'ennuyer. Il aperçoit un escargot. Vite, allons chercher une loupe pour l'observer de plus près car son chemin de bave est très intéressant. Ptit cochon scrute attentivement, mais cet escargot est si lent que bientôt il s'endort en le regardant. Il ne sait pas encore qu'il aura une, et même plusieurs surprises en se réveillant !

« Captain Lapin», Antonin Louchard

Après Captain America, attention, voici Captain Lapin ! Ce super-héros a plein de pouvoirs, notamment celui de rendre les mamans dingos ! Au moment de partir chez le Docteur Migeot, notre charmant petit lapin a décidé de revêtir son habit de super-héros : un masque et un tee-shirt tout neuf artistiquement décoré d'un L (au feutre indélébile) qui veut dire "Captain Lapin". Pas peu fier, il est bien décidé à énumérer à sa mère tous les super-pouvoirs qu'il détient. Et en l'occurence, le pouvoir de se téléporter directement dans la salle d'attente du médecin. Tour à tour amusée, agacée puis franchement exaspérée, Maman lapin va déployer des trésors d'imagination pour décider son fils à quitter la maison par des voies plus habituelles.

« Le peintre», Kaho Nashiki, Iku Dekune                        

            Shinya, jeune peintre en bâtiment, est apprenti. Il fait un double apprentissage, celui de la vie, sur les traces d’un père qu’il n’a pas connu, et celui des couleurs, dont la palette infinie exprime la gamme tout aussi complexe des sentiments. Sur le bateau qui le mène à la recherche de la tombe de son père, une mystérieuse inconnue lui remet le pinceau de celui-ci, qui était peintre lui aussi. Un jour, il devra l’utiliser pour peindre ce bateau en blanc. Mais pas de n’importe quel blanc… du blanc d’Utrillo. Tout au long de sa vie, ce pinceau inspirera Shinya dans sa quête du coloris juste, celui qui rendra les gens heureux.

 

BDs

« Basket dunk », Cazenove, Plumeri, Mauricet

Défier les lois de la gravité pour faire le smash qui tue, devenir un pro du shoot à 3 points, inviter les filles à faire un entre-deux ou porter les dernières fringues à la mode pour épater la galerie... Telles sont les préoccupations de Markus, Rudy, Coffee ou Freddie, une bande d'ados qui n'ont d'yeux que pour la balle orange. En club ou sur le parking du coin, ils se livrent à des matchs impitoyables pour devenir le nouveau Jordan. Si comme tout basketteur qui se respecte vous avez besoin de détente, précipitez-vous sur les gags riches en rebondissement de Cazenove, Plumeri et Mauricet : grâce à Basket Dunk, vous serez peut-être le prochain seigneur de l'anneau !

« Monster allergy. L’abriteur du phare», Centomo, Enoch, De Martino

Une promenade au phare, ça tombe à pic pour tester de nouveau pouvoirs, aider une amie et saluer ceux qui, malheureusement, doivent nous quitter. Mais pendant son périple, Zick devra affronter des dangers en tous genres : évasions rocambolesques, monstres marins affamés, sabotages et... champs de lavande en fleurs !. Êtes-vous prêts à plonger avec lui dans l'inquiétante baie des Krabysses ?.

« Les zindics anonymes », James Christ, Carbone

Quand on a un paternel capitaine de police judiciaire, les soirées sont souvent solitaires. Tom est bien placé pour le savoir. Mais quand l'enquête sur laquelle travaille son père implique Fabian, un ancien surveillant de son lycée, Tom décide de tirer lui-même les choses au clair. Aux côtés de Lilia, sa meilleure amie, il endossera le rôle d'indic pour la police... en tout anonymat !

« Les p’tits diable. On est tous sœurs ! », Dutto

LA BD DES FRÈRES ET SOEURS EN PLEINE ASCENSION !Les rapports entre frères et soeurs, un vrai casse-tête que cette série très attachante dépeint de façon hilarante. Une série dont les filles, les garçons, les parents et même les chats... sont fans !!!Tu as déjà un frère et ça suffit ?Tu as une soeur, et c'est déjà beaucoup pour toi ?Tom et Nina sont à 100% d'accord avec toi !

« Mortelle Adèle. Big bisous baveux », Mr Tan, Diane Le Feyer

            « Jennyfer, c’est un cauchemar sur pattes. Collante comme un chewing-gum, mielleuse… insupportable ! Et moi qui croyais avoir créé la pire des horreurs sur terre avec Owen… Faudrait que je demande la recette aux parents de Jennyfer, tiens ! Quand Jennyfer, l’autoproclamée « meilleure amie » de Mortelle Adèle, décide de ne plus la lâcher d’une semelle, c’est l’angoisse ! Comment se dépêtrer d’un pareil pot de colle ? Pire : malgré tous ses efforts, Adèle ne parvient pas à lui faire comprendre que… Eh bien… Ce n’est pas réciproque. Et pourtant, ce n’est pas faute d’envoyer des messages MORTELS…

 

Documentaire

« Mon premier potager », Eliana Contri, Ermes Lasagni

Avez-vous déjà montré à votre enfant comment planter un petit noyau de pêche, faire germer des lentilles, faire pousser un haricot comme dans la légende ? Il s'agit là du B.A.-BA du jardinage et nul besoin de posséder un jardin pour s'y initier. Qu'il ait cinq ans et découvre les joies du jardinage ou qu'il ait dix ans et maîtrise déjà bien les maniements des outils de base, ce petit ouvrage gai, tout en couleurs, conçu comme un livre de jeu, l'aidera à progresser rapidement dans l'art de réaliser un jardin miniature. Etape par étape, l'enfant découvrira dans un ordre de difficultés croissant comment semer et voir grandir les tomates, des plantes aromatiques, des haricots dans de jolis pots ou de beaux vases transparents. Libre à lui d'apporter ensuite sa touche personnelle en conservant son propre mini-jardin, en le décorant de petits objets qu'il aura réalisés lui-même ou de jolis coquillages et cailloux qu'il aura ramassés en vacances... Quel bonheur de conserver dans sa chambre un petit bout de nature 

 

Mangas

L’intégrale « Chocola et Vanilla », Moyocco Anno

De la romance, du mystère, un duel... Et de la magie ! Suivez les aventures de Chocola et Vanilla, deux petites sorcières prétendantes au trône du royaume magique et prêtes à déployer tous leurs charmes pour s'en emparer !Chocola et Vanilla, deux charmantes sorcières, débarquent dans le monde des humains ! Toutes deux prétendantes au trône du royaume magique, elles vont s'affronter dans un combat romantique pour les cœurs humains. Laquelle sera la plus populaire !?

 

Romans

L’intégrale « La quête d’Ewilan », Pierre Bottero

            La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule le jour où elle pénètre accidentellement dans un univers parallèle, nommé Gwendalavir. Elle ignore tout de ce monde où, pourtant, on semble la reconnaître sous le nom d’Ewilan. Accompagnée dans sa quête par son ami Salim, elle réalise qu’elle possède un don prodigieux et que tout un peuple l’attendait pour reconquérir sa liberté et sa dignité. Camille doit vite apprendre à maîtriser son pouvoir, l’art du Dessin…

« Parfait est amoureux», Nathalie Dargent, Yannick Thomé

C'est quoi ce truc qui donne le tournis à Parfait quand il aperçoit la petite fille aux boucles brunes au parc ? Il est tout simplement amoureux. Va-t-il réussir à lui avouer ce sentiment ? Et comment va-t-il surmonter son départ à la fin des vacances ? Encore une fois, les Inséparables vont se serrer les coudes pour aider leur copain à traverser cette épreuve.

« Une vague d’amour sur un lac d’amitié », Marie Depleschin

L'obsession des parents pour les résultats scolaires a parfois du bon. Un jour, Suzanne fait la connaissance de Tim, un étudiant anglais censé lui faire faire des progrès faramineux dans cette langue. L'anglais est très vite mis de côté car ce qui intéresse Suzanne comme Tim, c'est d'avoir de longues conversations sur des sujets graves et passionnants, ce qui est absolument impossible quand on ne sait dire que hello, good-bye et what time is it? Tim, lui, parle français. Un français plein de fautes délicieuses, mais assez riche pour pouvoir s'entretenir des livres de Rudyard Kipling, de la vie, de l'amitié et de l'amour. C'est la première fois que Suzanne rencontre un adulte qui apporte de vraies réponses à de vraies questions, et le fait même avec plaisir. Pourtant, un jour, une ombre s'installe : Tim est malheureux parce qu'il s'est disputé avec sa fiancée, et que le mal lui paraît irréparable. Suzanne est fermement décidée à lui venir en aide.

« Le grand mensonge de la famille Pommerol», Valentine Goby, Lili Cortina

Ils ont programmé un grand voyage en Chine depuis des mois, averti tout le monde, et patatras ! Le père perd son travail, il faut tout annuler. Pour ne pas a ronter la honte, ils vont faire semblant d'être partis et vivre cloîtrés au rythme chinois dans la maison bouclée, documentation à l'appui (merci Internet !) pour rapporter des anecdotes et des souvenirs crédibles. Mais Juliette n'aime pas mentir (d'ailleurs, c'est interdit d'ordinaire de mentir). Di cile de tenir le coup.

 

Adultes

« L’art d’être oisif dans un monde de dingue», Tom Hodgkinson

Un an après L'art d'être libre ? plus de 10.000 ex ?, Tom Hodgkinson revient en France avec un véritable manuel pratique de l'oisiveté. Drôle et éclectique, nourri de réflexions à la fois historiques, métaphysiques et littéraires, L'art d'être oisif redonne à la philosophie hédoniste toute son actualité. En réaction à une modernité aliénante, l'auteur britannique prône un rapport à l'existence fondé sur les plaisirs de la vie. 24 chapitres, un pour chaque heure de la journée, pour construire une contre-hygiène de vie, aux antipodes des habitudes de labeur et de consommation de nos sociétés occidentales.

 

BDs   

« Big girls don’t cry», Nine Antico

Les filles sont toutes différentes, et toutes pareilles. Elles veulent être originales, mais malgré leurs efforts finissent par se ressembler. Incarnations de la fraîcheur et de la jeunesse, elles se complaisent parfois dans une mélancolique indolence qui leur donne un peu de sérieux au milieu d’une déferlante de futilités.Avec cet album d’histoires courtes, la talentueuse Nine Antico scrute de près les émois de la vie de jeunes adolescentes parisiennes. Elle oscille entre tendresse et cruauté, entre trait art nouveau et motifs contemporains. Et nous, on suit sans hésiter son inexorable ascension dans le cœur des chroniqueurs de magazines branchés, et des teenagers à lunettes Wayfarer. Nine Antico, c’est déjà une icône de la nouvelle génération, notamment depuis son album à l’Association, Coney Island Baby.

«Le château des animaux», Delep, Dorison

Quelque part dans la France de l’entre-deux guerres, niché au cœur d’une ferme oubliée des hommes, le Château des animaux est dirigé d’un sabot de fer par le président Silvio… Secondé par une milice de chiens, le taureau dictateur exploite les autres animaux, tous contraints à des travaux de peine épuisants pour le bien de la communauté… Miss Bengalore, chatte craintive qui ne cherche qu’à protéger ses deux petits, et César, un lapin gigolo, vont s’allier au sage et mystérieux Azélar, un rat à lunettes pour prôner la résistance à l’injustice, la lutte contre les crocs et les griffes par la désobéissance et le rire…

«Calfboy», Rémi Farnos

Chris Birden a un problème : il ne se rappelle plus trop où il a enterré le butin de leur dernier braquage de train… Il promet à son frère de retrouver l’argent en trois jours. Ce qui semble, à première vue, un défi plutôt facile à relever mais la rencontre d’un orphelin, d’une voleuse de chevaux et de quelques indiens compliqueront quelque peu les choses…

 

Couture

«  Couture simple, pour enfants sages », Emma Hardy

25 modèles à créer soi-même: robe chasuble, pyjama japonisant, bermuda de baroudeur, robe de fête, chapeau... Simples à réaliser, ces modèles personnalisés sont accompagnés de patrons détachables à taille réelle.

 

Cyclisme

« L’EuroVelo 6, de Nantes à Budapest, la plus longue piste cyclable du monde», Michel Bonduelle

Sécurisée, balisée, sans risque, sans dénivelé, la véloroute/voie verte de l'EuroVelo 6 relie déjà - sur près de 3 000 km - Nantes à Belgrade. Elle joindra bientôt l'Atlantique à la mer Noire, mettant en continuité cyclable dix pays, trois fleuves, deux estuaires, une mer et un océan. L'objectif de ce "Compostelle de la roue libre" est d'inviter le plus grand nombre à découvrir enfin une Europe transversale et à visiter, sans empreinte carbone, ses plus beaux paysages, patrimoines et cultures, depuis le Val de Loire jusqu'aux confins de la Mitteleuropa, en passant par la Saône, le Doubs, le Rhin et le majestueux Danube. Initier, aussi, aux plaisirs de la roue libre toutes celles et tous ceux qui n'ont pas encore découvert ce type de loisir actif, l'extraordinaire sentiment de liberté qu'il confère, la forme physique qu'il induit, le bonheur qu'il procure, tout cela dans le plus pur respect de l'environnement.

 

Romans

« Les petits de décembre», Kaouther Adimi

C’est un terrain vague, au milieu d’un lotissement de maisons pour l’essentiel réservées à des militaires. Au fil des ans, les enfants du quartier en ont fait leur fief. Ils y jouent au football, la tête pleine de leurs rêves de gloire. Nous sommes en 2016, à Dely Brahim, une petite commune de l’ouest d’Alger, dans la cité dite du 11-Décembre. La vie est harmonieuse, malgré les jours de pluie qui transforment le terrain en surface boueuse, à peine praticable. Mais tout se dérègle quand deux généraux débarquent un matin, plans de construction à la main. Ils veulent venir s’installer là, dans de belles villas déjà dessinées. La parcelle leur appartient. C’est du moins ce que disent des papiers « officiels ». Avec l’innocence de leurs convictions et la certitude de leurs droits, les enfants s’en prennent directement aux deux généraux, qu’ils molestent. Bientôt, une résistance s’organise, menée par Inès, Jamyl et Mahdi. Au contraire des parents, craintifs et résignés, cette jeunesse s’insurge et refuse de plier. La tension monte, et la machine du régime se grippe. A travers l'histoire d’un terrain vague, Kaouther Adimi explore la société algérienne d'aujourd'hui, avec ses duperies, sa corruption, ses abus de pouvoir, mais aussi ses espérances.

« Qui a une taille de guêpe », M. C. Beaton

Hamish pensait savourer les plaisirs bien mérités d'un été dans les Highlands. Mais c'était avant que la pluie s'abatte sur les lochs et que sa chère Priscilla Halburton-Smythe débarque au bras d'un nouveau fiancé. Pour couronner le tout, Trixie Thomas, épouse modèle, vient de s'installer à Lochdubh et arrive à convaincre les dames du coin de se mettre au régime, de bannir l'alcool et d'entrer en communion avec la nature... ce qui n'est pas du tout du goût de leurs maris ! Aussi quand l'épouse modèle est empoisonnée, Hamish Macbeth n'a pas le choix : il doit renoncer au repos et reprendre du service en interrogeant voisins et amis...

« Le double secret de Bigaroque», Guillemette de La Borie

Rien ne prédestinait Margot Cantagreilh au malheur ni au silence. Mais la vie est passée par là, lui ravissant un fiancé, disparu la guerre à peine déclarée, avant de lui prendre, quelques mois plus tard, un second amour, interdit celui-là, avec un officier ennemi. Passion paradoxale puisque la jeune femme oeuvrait secrètement pour la Résistance. Depuis, Margot, emmurée dans ses souvenirs et repliée sur ses secrets, vit recluse à Bigaroque, la chartreuse familiale, au coeur du Périgord. Ces secrets, c'est Maud, une jeune femme, qui à force de persévérance va les révéler. Mieux, les comprendre, et découvrir, soixante ans après les drames, une sublime filiation.

« Prodigieuses créatures», Tracy Chevalier

Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces "prodigieuses créatures" dont l'existence remet en question toutes les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d'un milieu modeste se heurte aux préjugés de la communauté scientifique, exclusivement composée d'hommes, qui la cantonne dans un rôle de figuration. Mary Anning trouve heureusement en Elizabeth Philpot une alliée inattendue. Celte vieille fille intelligente et acerbe, fascinée par les fossiles, l'accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double peu à peu d'une rivalité, elle reste, face à l'hostilité générale, leur meilleure arme.

« Jours de crime », Stéphane Durand- Souffland, Pascale Robert-Diard

« “Celui-là, je vais le tuer.” L’accusé est un homme – plus rarement une femme – qui, un beau jour, s’est dit que la seule chose à faire pour rendre sa vie meilleure était d’en supprimer une autre. Peu à peu, l’idée du crime s’est imposée, un scénario s’est élaboré, la main s’est armée. » Ici, tout est vrai. Les mots d’une fillette face à l’homme qui a tué sa mère, les confessions d’un fou, le vertige d’un aveu. On voit Guy Georges, Yvan Colonna, les innocents d’Outreau, des juges, des avocats, des jurés. La gouaille des voyous se mêle à la verve des grands du barreau. On pleure et on rit, on éprouve de la colère ou de la tendresse, on est devant le nu de la vie. Car aux assises la justice décape, même ceux qui n’ont rien à cacher.

« Les nuits d’été», Thomas Flahaut

Thomas, Mehdi et Louise se connaissent depuis l’enfance. À cette époque, Les Verrières étaient un terrain de jeux inépuisable. Aujourd’hui, ils ont grandi, leur quartier s’est délabré et, le temps d’un été, l’usine devient le centre de leurs vies. L’usine, où leurs pères ont trimé pendant tant d’années et où Thomas et Mehdi viennent d’être engagés. L’usine, au centre de la thèse que Louise prépare sur les ouvriers frontaliers, entre France et Suisse. Ces enfants des classes populaires aspiraient à une vie meilleure. Ils se retrouvent dans un monde aseptisé plus violent encore que celui de leurs parents. Là, il n’y a plus d’ouvriers, mais des opérateurs, et les machines brillent d’une étrange beauté. Grande fresque sur la puissance et la fragilité de l’héritage social, Thomas Flahaut écrit le roman d’une génération, avec ses rêves, ses espoirs, ses désillusions.

« Toutes blessent, la dernière tue », Karine Giebel

Maman disait de moi que j'étais un ange. Un ange tombé du ciel. Ce que maman a oublié de dire, c'est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais. Je connais l’enfer dans ses moindres recoins. Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures. Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler… Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin… Frapper, toujours plus fort. Les détruire, les uns après les autres. Les tuer tous, jusqu’au dernier. Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures. Un homme dangereux. Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite ! Parce que bientôt, tu seras morte.

L’intégrale « Le puits des mémoires», Gabriel Katz

Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

« Le front dans l’azur », Hélène Legrais

Été 36. Madeleine, élève-infirmière et athlète prometteuse, monte dans le train à destination de Barcelone pour participer avec la délégation française aux Olympiades populaires antifascistes, organisées en réaction aux Jeux olympiques de l’Allemagne nazie à Berlin. Des compétiteurs venus de tous les pays se retrouvent en Catalogne pour une grande fête du sport et de la fraternité. À l’hôtel, au stade de Montjuïc où ils s’entraînent, au gré des promenades dans une ville riche de découvertes, les amitiés se nouent dans la joie et l’enthousiasme. Mais, la veille de la cérémonie d’ouverture, le coup d’État militaire de Franco plonge Barcelone dans le chaos et signe le déclenchement de la guerre. Courtisée par Marcel, brigadiste libertaire parisien, et Aleix, militant catalan indépendantiste, Madeleine est emportée dans la tourmente qui s’empare de l’Espagne…

« L’inconnu du Grand canal », Donna Leon

Qui est ce cadavre défiguré qui flottait dans le canal ? Aucun élément d’identification possible – si ce n’est une chaussure, – pas de signalement de disparition dans la région de Venise. Le mystère semble bien épais pour le commissaire Brunetti. Mais, il en est sûr, ce visage ne lui est pas inconnu. C’est l’irremplaçable Mlle Elettra qui l’aide à retrouver la mémoire : l’homme avait été filmé lors des manifestations des agriculteurs, à l’automne. La piste est fragile, mais elle permet au commissaire Brunetti et à l’inspecteur Vianello de remonter jusqu’à un abattoir situé sur le continent, à Mestre, où règnent le chantage et la corruption. Après s’être révolté contre les pratiques frauduleuses du milieu bancaire et indigné contre des actions irresponsables pour l’environnement, Brunetti se retrouve plongé dans les scandales de l’industrie de la viande et confronté à des questions éthiques, notamment sur le droit des animaux, qui l’ébranlent profondément. La ville que Brunetti aime tant ne sera désormais pour lui plus tout à fait la même…

« Purge», Sofi Oksanen

En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes. Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se révéler, en lien avec le passé de l’occupation soviétique et l’amour qu’Aliide a ressenti pour Hans, un résistant. La vieille dame va alors décider de protéger Zara jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix. Sofi Oksanen s’empare de l’Histoire pour bâtir une tragédie familiale envoûtante. Haletant comme un film d’Hitchcock, son roman pose plusieurs questions passionnantes : peut-on vivre dans un pays occupé sans se compromettre ? Quel jugement peut-on porter sur ces trahisons ou actes de collaboration une fois disparu le poids de la contrainte ? Des questions qui ne peuvent que résonner fortement dans la tête des lecteurs français.

« Ceux du Nord Ouest», Zadie Smith

Leah, Nathalie, Félix et Nathan ont grandi dans la cité de Caldwell, au nord-ouest de Londres. Ils se sont connus, aimés, ou juste frôlés, puis ils ont pris leur envol. Mais à l'approche de la quarantaine, ils vivent toujours dans ce quartier cosmopolite, où cohabitent la misère et une certaine réussite sociale. Leah, qui semblait pleine de talent, végète dans une association caritative. Elle ne veut pas d’enfant, contrairement à son mari, alors elle prend la pilule en cachette. Nathalie n’a pas toujours été Nathalie : elle a choisi de changer de prénom, espérant ainsi effacer la trace de son héritage familial. Son angoisse? Ressembler à sa mère ou à sa sœur, qui triment pour payer leur loyer, nourrir leurs enfants, et se consolent en allant à l’église. Mais elle a réussi : mariée, mère de deux enfants, elle est devenue avocate. Nathan, lui, n’a pas su échapper à la drogue et son fantôme hante le quartier. Félix enfin croit bien s'en être sorti et s'apprête à conclure l'affaire du siècle. Pourtant un drame va traverser l'existence de ces personnages et d'une certaine manière les lier à tout jamais. Zadie Smith s’infiltre dans les pensées, les souvenirs de ses personnages, pour dresser un portrait impressionniste du quartier de son enfance, à la manière d'une Virginia Woolf du XXIe siècle.

Bonne lecture !