Les nouveautés à la médiathèque, le 15 novembre

17.11.2021

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 15 novembre

 

20211118 155949 20211118 154707

 

Jeunesse

Albums        

« Nultiplications », Stephanie Blake

               Ce matin, tout le monde a eu 10/10 à l’interrogation de tables de multiplication. Tous sauf Simon. Il a dit : 3 x 2 = 4, les autres ont explosé de rire et l’affreux Ferdinand l’a traité de nul. Vexation + colère = Simon est très malheureux. Heureusement, grâce à un conseil de sa maman et à une idée géniale surgie au coeur de la nuit, Simon trouve un truc pour retenir, mais surtout pour comprendre ce qu’est une table, au juste. Et il va en profiter pour battre Ferdinand aux billes !

«La petite maison de bois », Christopher Corr

            Cachée au coeur de la forêt se tenait une petite maison de bois. "Quelle parfaite maisonnette !" se dit la souris... puis la grenouille, le lapin, le castor, le cerf et la chouette, qui s'y installent tour à tour. Mais soudain, un gros ours toque à la porte...

«Un peu perdu», Chris Haughton

Bébé chouette est tombé du nid dans lequel il dormait tranquillement avec sa maman. Heureusement Écureuil, plein d'entrain (mais pas très malin), se propose de l'aider à retrouver sa mère... Une livre au graphisme joyeux et original, et une histoire tendre et TRÈS TRÈS drôle. Pour les tout-petits ET leurs parents donc !

«Une drôle de tête», Kiko

Archibald, le chat, nous raconte le jour où son maître Théophile Radius, un grand savant, a confondu sa tasse de thé avec une préparation chimique et comment il s’est retrouvé, ce jour-là, avec une « drôle de tête ». S’en suit les difficultés que celui-ci rencontre au quotidien, jusqu’au jour où le destin frappe à sa porte et qu’il rencontre celle qui lui fera accepter sa « drôle de tête » !

«Sur le chemin de l’école», Anne Loyer, Lili la Baleine

Voici l’histoire d’Ada, une petite fille que l’on presse encore et toujours chaque jour.
Sur le chemin de l’école, Ada est tiraillée entre ses rêveries et l’heure de la sonnerie…

«Grand calao, et petit homme», Carl Norac, Anne-Catherine De Boel

               Amoila vit avec sa maman près d’un village du Haut-Pays. Et pendant que sa maman tisse, tisse, tisse, Amoila s’ennuie. Un matin, sa mère l’envoie au village, mais soudain, une ombre arrive. Deux ailes géantes… C’est le grand calao. « Debout, paresseux ! Il paraît que tu t’ennuies. Va au marché me chercher la Douceur, et rapporte-la-moi avant ce soir. Sinon, je t’envoie Yagana la hyène. »

« Ne m’appelez plus Chouchou !», Sean Taylor, Kate Hindley

            Il est peut-être petit. Mais ce n'est pas un de ces chiens stupides ! Il aimerait qu'on le traite comme un chien digne de ce nom… Un album chouchou, cocasse, qui aide à affronter le regard des autres et à avoir une belle image de soi.

«Le cadeau», Page Tsou

La veille de Noël, Xiong reçoit de son père un ticket de musée. Là, d’abord incrédule et sans enthousiasme, il découvre l’univers infini de l’art. Ici, tout est étrange et surprenant. Que faut-il regarder ? Qu’est-ce qu'une œuvre ? Qu'en penser ? Petit à petit, la déambulation naïve du petit visiteur permet d'aborder les grandes questions sur l’art et le rapport que son public entretient avec lui

«Contes du vent d’Est », Catherine Zarcate

               Un malheureux cordonnier d'Orient emporté en Chine par un bon génie. Un pauvre homme qui croit en son rêve et va jusqu'au Caire. Un vizir en prison obsédé par l'envie de manger un loukoum ! Un roi courageux luttant toute une nuit contre un vampire trop bavard... Des contes du Moyen-Orient et de l'Inde qui invitent au voyage. mêlant humour et sagesse. Le meilleur du répertoire de Catherine Zarcate, irrésistible et truculent !

 

BDs

« Docteur Poche, l’intégrale», Wasterlain

Le Dr Poche de Marc Wasterlain bénéficie enfin de l'écrin qu'il mérite : une intégrale des aventures du gentil docteur au chapeau rouge et au long nez. Des inédits à découvrir : des histoires courtes publiées à l'époque dans SPIROU, jamais éditées en albums.

 

Romans

« Le chient du roi Arthur», Odile Weulersse

            Au pays de Galles en l'an de grâce 517, Oscar galope à travers la Lande en chantant. Ce fils d'un humble berger rencontrera-t-il la bonnet et belle aventure qui lui permettra de réaliser son vœu le plus cher : devenir chevalier de la Table Ronde ? A cœur vaillant, rien d'impossible.

 

Adultes

« Aromathérapie pour les enfants», Sarbina Herber, Eliane Zimmerman

L'aromathérapie est une alternative pratique qui permet de soulager les maux de tous les jours. Qu'est-ce qu'une huile essentielle ? Comment agit-elle ? Quelles plantes pour quels remèdes ? Ce guide répond de manière précise et développée à de nombreuses questions. Douleurs de croissance, pousse douloureuse des dents de lait, rhumes, cauchemars, difficultés de concentration, boutons, cheveux gras, coups de soleil, piqures d'insectes... Une centaine de préparations à bases d'huiles essentielles sont ici détaillées, pour soulager les petits et les plus grands. 100 préparations pour soigner les bébés, les enfants ou les adolescents. Un guide pratique à destination des parents ou des thérapeutes. Des problèmes de concentration aux douleurs de croissance, les huiles essentielles sont des alliées précieuses.

 

BDs   

L’intégrale « Epiphania», Ludovic Debeurme

            Qui sont les Mixobodies, ces êtres mi-humains mi-animaux qui surgissent du sol après qu'une météorite se soit écrasée sur la Terre? Lorsque Jean recueille l’un d’eux dans son jardin, il décide de l'adopter. L'enfant, qu’il baptise Koji, grandit et voit les humains se déchirer au sujet de ses congénères: leurs super pouvoirs sont-ils une arme que la Nature a créée pour éradiquer l’humanité ? Dans cette odyssée humaniste, Koji et son amie Bee vont tenter d'ouvrir une brèche vers d’autres possibles.

L’intégrale « Le manoir des murmures», Munoz, Tirso, Montes

            1949. Quelque part en Europe centrale, existe un orphelinat où sont admis des enfants qui ont survécu au contact d'un mystérieux virus transformant les gens en monstres. L'arrivée de Sarah, une petite fille de 10 ans, va mettre en lumière les secrets que renferment les murs de ce lieu surnommé Le Manoir des murmures.

 

Citoyenneté

« Comment parler de laïcité aux enfants», Rokhaya Diallo, Jean Baubérot

            "La laïcité garantit à chaque citoyen la liberté de pratiquer sa religion, tout comme la liberté de ne pas croire. Elle établit le fait que les différentes croyances sont égales entre elles aux yeux de l'État. Mais en 2015, elle peut être considérée comme un mécanisme de défense contre les religions, elle entraîne alors un sentiment d'injustice et de stigmatisation. Appelés à en parler avec les enfants, les parents et les enseignants trouveront dans ce livre des pistes pour expliquer ce concept à la base de notre république, le rendre accessible et dépasser tous les préjugés. Un rappel historique et dix fiches illustrées abordent les différents aspects du « vivre ensemble ». "

 

Romans

« La délégation norvégienne», Hugo Boris

"Est-ce l'alcool en carafon, le cuir brun, le mobilier vieux chêne, le feu qui crépite dans la cheminée? Ce climat anglais où l'on s'assassine en grignotant des scones et en buvant du thé? Il lui semble que chaque chose est bien à sa place, que chaque personne autour de cette table est un peu trop racée pour être honnête. S'appelle-t-on Ethel Brakefield dans la vie? Ou Ernst von Sydow? Ou même Lucas Cranach?" Un relais de chasse absent de tous les guides spécialisés. Cinq hommes, deux femmes, qui viennent des quatre coins de l'Europe et ne se connaissent pas. Sept chasseurs pris par la neige, qui doivent se défendre du froid, de la faim, de la paranoïa qui les guette. Prisonniers? D'une île à la rigueur, mais d'une forêt? Ils le sont pourtant, serrés par les arbres, piégés par la neige. L'un d'eux commence à douter: et s'ils n'étaient pas victimes du hasard, de la malchance? Au fil des pages, René Derain acquiert la conviction qu'il est condamné, qu'il va mourir. Non pas de froid, de fatigue, de gangrène ; il sera assassiné. Il sent, dans son dos, le souffle d'une intelligence. Il sait qu'ils sont devenus de vulgaires pantins. Et que le piège ne demande qu'à se refermer. Un style vif et moderne, des personnages énigmatiques et ambivalents, La Délégation norvégienne est un roman fantastique au climat lourd et oppressant. Une mise en abyme vertigineuse !

« Préférer l’hiver», Aurélie Jeannin

            À distance du monde, une fille et sa mère, recluses dans une cabane en forêt, tentent de se relever des drames qui les ont frappées. Aux yeux de ceux qui peuplent la ville voisine, elles sont les perdues du coin. Pourtant, ces deux silencieuses se tiennent debout, explorent leur douleur et luttent, au coeur d’une Nature à la fois nourricière et cruelle et d’un hiver qui est bien plus qu’une saison : un écrin rugueux où vivre reste, au mépris du superflu, la seule chose qui compte. Dans un rythme tendu et une langue concise et précise qui rend grâce à la Nature jusqu’à son extrémité la plus sauvage, Aurélie Jeannin, dont c’est le premier roman, signe un texte comme une mélancolie blanche, aussi puissant qu’envoûtant.

« La nuit de Wallenhammes», Alexis Jenni

Walenhammes est la plus grande ville industrielle du nord de la France, et on sait à peine qu’elle existe. Quand les terribles événements que l’on sait commencèrent à la détruire, Charles Avril y vint sur un coup de tête, pour écrire quelques articles qu’il pourrait vendre au site d’information où il est pigiste. À Walenhammes, après la fermeture des mines et du haut-fourneau, il ne reste qu’un peuple abondant dont on ne sait pas quoi faire. Georges Fenycz, maire de cette immense municipalité décatie, a une idée simple : la pauvreté enrichit. Alors se déverse sur Walenhammes la cruelle guignolade du libéralisme, qui absorbe toutes les critiques qu’on lui adresse, dont on ne peut plus rien dire à moins d’en écrire un roman qui déborde. Charles en est le spectateur, tout en découvrant ce à quoi il ne s’attendait pas : l’amour d’une maître-nageuse, l’amitié d’hommes qui continuent de vivre malgré tout, et l’affection d’une petite fille qui pense devenir adulte en lisant jusqu’au bout Les Démons de Dostoïevski. Ce roman décrit l’installation d'un monde nouveau qui désormais sera le nôtre.

« Une amie de la famille», Jean-Marie Laclavetine

"Le 1er novembre 1968, alors que nous nous promenions sur les rochers qui surplombent la Chambre d'Amour à Biarritz, ma soeur aînée a été emportée par une vague. Elle avait vingt ans, moi quinze. Il aura fallu un demi-siècle pour que je parvienne à évoquer ce jour, et interroger le prodigieux silence qui a dès lors enseveli notre famille. Je suis parti à la recherche d'Annie. Je l'ai vue revenir intacte dans sa fougue, ses doutes, ses enthousiasmes, ses joies et ses colères : une jeune femme d'aujourd'hui."

« J’irai tuer pour vous», Henri Loevenbruck

1985, Paris est frappé par des attentats comme le pays en a rarement connu.
Dans ce contexte, Marc Masson, un déserteur parti à l’aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre ? Des terrains d’opérations jusqu’à l’Élysée, des cellules terroristes jusqu’aux bureaux de la DGSE, Henri Loevenbruck raconte un moment de l’histoire de France – qui résonne particulièrement aujourd’hui – dans un roman d’une tension à couper le souffle. Pour écrire ce livre, il a conduit de longs entretiens avec «Marc Masson» et recueilli le récit de sa vie hors norme.

« Les filles de l’ouragan», Joyce Maynard

Elles sont nées le même jour, dans le même hôpital, dans des familles on ne peut plus différentes. Ruth est une artiste, une romantique, avec une vie imaginative riche et passionnée. Dana est une scientifique, une réaliste, qui ne croit que ce qu’elle voit, entend ou touche. Et pourtant ces deux femmes si dissemblables se battent de la même manière pour exister dans un monde auquel elles ne se sentent pas vraiment appartenir. Situé dans le New Hampshire rural et raconté alternativement par Ruth et Dana, ce récit suit les itinéraires personnels de deux « sœurs de naissance », des années 1950 à aujourd’hui. Avec la virtuosité qu’on lui connaît, Joyce Maynard raconte les voies étranges où s’entrecroisent les vies de ces deux femmes, de l’enfance et l’adolescence à l’âge adulte – les premières amours, la découverte du sexe, le mariage et la maternité, la mort des parents, le divorce, la perte d’un foyer et celle d’un être aimé – et jusqu’au moment inéluctable où un secret longtemps enfoui se révèle et bouleverse leur existence.

« Dans la gueule de l’ours», James A. McLaughlin

Criminel en cavale, Rice Moore trouve refuge dans une réserve des Appalaches, au fin fond de la Virginie. Employé comme garde forestier, il cherche à se faire oublier du puissant cartel de drogues mexicain qu’il a trahi. Mais la découverte de la carcasse d’un ours abattu vient chambouler son quotidien : s’agit-il d’un acte isolé ou d’un braconnage organisé ? L’affaire prend une tout autre tournure quand de nouveaux ours sont retrouvés morts. Alors que la police ouvre une enquête, Rice décide de faire équipe avec Sara Birkeland, une scientifique qui a occupé le poste de garde forestier avant lui. Ensemble, ils mettent au point un plan pour piéger les coupables. Un plan qui risque bien d’exposer le passé de Rice.

« Eva dort», Francesca Melandri

Mille trois cent quatre-vingt-dix-sept kilomètres. Eva voyage en train depuis son Tyrol du Sud natal jusqu'en Calabre pour rendre visite à Vito, disparu de sa vie trop tôt et depuis trop longtemps, que la maladie menace d'emporter. Durant ce trajet du nord au sud de l'Italie, de sa région frontalière et germanophone au Sud profond, c'est toute son enfance et l'histoire de sa mère Gerda qui défilent dans sa tête. Celle-ci est si belle, si libre, une fille-mère parvenue à mener une prestigieuse carrière de chef cuisinière dans un grand hôtel de montagne et qui rencontre Vito, sous-officier des carabiniers en garnison dans ce coin de la péninsule agité par un mouvement indépendantiste. Eva se remémore aussi le destin du Haut-Adige, passé en 1919 de l'Empire austro-hongrois défait à l'Italie, que Mussolini essaya d'italianiser de force et qui par la volonté d'un homme, Silvius Magnago, obtint de Rome un statut d'autonomie mettant fin aux actions terroristes et évitant une probable guerre civile. Si sa région a finalement connu la paix et la prospérité, Eva, héritière innocente d'un amour impossible, a dû grandir sans Vito qu'elle veut à présent retrouver avant qu'il ne soit trop tard. Inoubliable fresque historique et familiale, Eva dort brosse le portrait d'une mère exceptionnelle et, à travers l'histoire du Tyrol du Sud, celui de toute la nation italienne à l'unité encore fragile. Kilomètre après kilomètre, le récit nous entraîne vers la rencontre du présent et du passé en un double voyage bouleversant.

« Les terres bleues», Marie de Palet

Par une froide journée de neige, Célestine est retrouvée morte, étranglée.
Elle était enceinte. C'est l'effervescence dans le petit village lozérien : le coupable ne peut être que quelqu'un d'ici. Pour éviter que les gendarmes viennent mettre leur nez dans les affaires plus ou moins nettes des habitants, les hommes décident, sur l'avis d'Auguste, le maire, de ne pas dévoiler le crime. Après tout, Célestine n'avait pas de famille et n'était qu'une courtisane... La vie reprend son cours, Auguste se montre de plus en plus entreprenant auprès de Victoire, la servante, la bâtarde méprisée par sa grand-mère, la Fardette. Celle-ci, mi-sorcière, mi-guérisseuse, se joue de tous dans son intérêt, attisant les haines et les rancoeurs. Surgit alors Prosper, gosse de l'Assistance, désireux de prendre sa revanche sur une vie qui l'a jusque-là bien malmené. Il deviendra l'instrument du destin...

« Histoire d’Adrian Silencio», Eléonore Pourriat

Il y a ce que Cléo sait, ce qu'elle croit savoir et tout ce qu'elle ne sait pas et ne saura jamais. Qui était Adrián Silencio, son grand-père ? Un musicien. Un réfugié du régime franquiste. Un mari, un compagnon, un père. Oui, mais encore ? Pourquoi ces cris, ces pleurs, ces portes qui claquent ? Cléo ne connaît rien de ses ancêtres, chacun s'étant employé à effacer méticuleusement toute trace, à se taire la grand-mère étouffée par la honte, le grand-père exilé jusqu'à la mort. Il n'y aurait rien à dire. Pourtant, elle en est certaine, il y a beaucoup à raconter Alors qu'elle s'apprête à quitter Paris pour l'Amérique, Cléo se plonge dans le cartable où son grand-père a regroupé tous les papiers d'une vie, et remonte le temps pour comprendre. Les années soixante et les dancings parisiens, l'Après-guerre et les contrats saisonniers en bord de mer, les voyages dans l'Italie fasciste et l'Allemagne nazie. Quand soudain, au coeur de la tourmente européenne des années trente, surgissent des silhouettes inconnues, à Madrid, à Paris, et avec elles une foule de questions. Quelle vie a quittée Adrián ? Qui a-t-il laissé derrière lui ? Puisque personne ne peut lui raconter cette histoire qui est la sienne, il faudra que Cléo l'écrive. À la fois enquête, fresque familiale et hommage à tous les exilés, Éléonore Pourriat signe avec Histoire d'Adrián Silencio un premier roman vibrant sur le pouvoir consolant des mots et de la littérature.

« Apocalypse », Eric Giacometti, Jacques Ravenne

            Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ? Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s'embraser, n'a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d'une dangereuse image réapparue. C'est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d'Arcadie : un dessin maudit dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps. Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l'Apocalypse, Marcas devra s'engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon, où tout a commencé, jusqu'à Rennes-le-Château ou tout doit s'arrêter...

«Hortensias», David Thomas

Gabriel Vialle, la cinquantaine, a un double choc au tournant de sa vie : il met fin à une relation compliquée et apprend la mort brutale de sa mère. Confiné chez lui alors que sa fiancée obstinée tape à la porte, il voit tous les moments forts de sa vie lui revenir en rafales. La mort de son père sur un chemin de Formentera. Son enfance de petit faune aux Baléares. Sa jeunesse dans les quartiers populaires de Barcelone. Ses rapports difficiles et lointains avec sa mère partie brûler sa vie dans le Swinging London. Au terme de dix-sept jours d’enfermement, il décide de tout abandonner et revient dans la maison de son enfance hippie, à Formentera. Mais son retour sera plus brutal que prévu.

« La statue engloutie», Louis-Olivier Vitté

             Dans les années 70, entre Auvergne et Limousin, sur chaque rive d’un lac artificiel alimenté par la Dordogne, se font face les Chastagnol et les Fontcroze, deux prospères familles terriennes qu’opposent depuis des générations d’obscures querelles de voisinage. Quand le fils de l’une noue une idylle avec la fille de l’autre, on se met à espérer une réconciliation. C’est sans compter avec le réveil de l’ancienne rivalité à propos d’une chapelle dédiée à Sainte Madeleine. L’affaire paraît oiseuse puisque l’édifice a été englouti lors de la mise en eau du lac plus de trente ans auparavant. Or, il apparaît que celle des deux familles qui pourra présenter devant notaire la statue de Sainte Madeleine qu’elle abritait, héritera d'un immense domaine légué par une congrégation religieuse.La statue a disparu. Chacune des deux familles se lance dans une quête éperdue où tous les coups sont permis…

Bonne lecture !