Les nouveautés dans votre médiathèque 26 avril

27.04.2017

11980735844 b4d0c9b898 z

 

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 26 avril:

Jeunesse :

Albums :

« Le roi c'est moi », Marta Altés

Lorsqu'on est un félin, voir arriver un nouvel habitant, ce n'est pas évident ! Surtout si notre héros règne en maître dans sa maison. Lorsque, sans lui demander son avis, un chien dégoûtant et stupide débarque, c'est la consternation ! Est-ce que sa Majesté le chat acceptera de faire une place à ce nouvel arrivant ? Une histoire drôle et finement observée à propos de compromis, d'amitié et de « vivre ensemble ».

« Ah les crocodiles », Stefany Devaux

Ah, les cro cro cro, les cro cro cro, les crocodiles ! Sacré crocodile qui, fredonnant sa marche militaire, fait chanter tous les enfants depuis des générations ! Sur les bords du Nil, il fuit devant l'éléphant et retrouve ses petits-enfants, fanfaron éventé à l'approche de l'ennemi. Un livre gai et coloré, d'inspiration égyptienne, qui mélange les papiers avec subtilité. La partition en fin d'ouvrage permet à chacun d'apprendre la chanson.

« Les couleurs de Didou », Yves Got

Rouge comme Yoco la coccinelle, bleu comme Nounours, violet comme Poupa le papillon... Tous les amis de Didou ont une couleur... Mais lequel est multicolore ? Un livre où l'on découvre l'univers de chaque couleur et ses nuances.

« Le crocodile idiot », Bénédicte Guettier

Croco est un crocodile idiot… Il en faut! Il n'attrape aucun poisson, il est un peu lourdaud. Heureusement, on trouve toujours plus bête que soi...

 

BDs :

L’intégrale « Les enfants d'ailleurs », Nicolas Bannister, Nykko

Rebecca, Maxime, Théo et Noé découvrent par hasard un passage vers un autre monde, dont ils vont rester prisonniers - et dont ils vont essayer, tout au long du premier cycle de leurs aventures, de s'échapper pour retrouver leur monde à eux. Confronté à l'étrangeté de cette contrée inconnue, et aux Ombres qui y rôdent, chacun va peu à peu révéler sa personnalité, affronter ses peurs et dévoiler son passé, en une marche initiatique semée de peines, d'embûches et de joies.

« Les Trop Super. Jurassic Poule », Nathalie Choux, Henri Meunier

Une nouvelle série de petits albums en bande dessinée, mêlant aventure, humour et sensibilité à l'environnement. Super Tigre et Tortue Flash sont des super-héros mais aussi de vrais enfants qui ont l'âge de leurs lecteurs. Faire régner l'ordre et la justice, c'est après l'école ! Dans cette première mission, les Trop Super affrontent un Tyrex destructeur qui s’avère être un robot piloté par une poule assoiffée de pouvoir. Où l’on apprend que ces gallinacés sont descendants des dinosaures !

« Le monde de François. Le Secret des Ecrivains », Renaud Collin, Vincent Zabus

Qu'il les écrive dans ses cahiers, qu'il les mime devant ses camarades d'école ou qu'il se les raconte à lui-même, François ne peut s'empêcher d'inventer des histoires. Le problème, c'est qu'il n'arrive pas toujours à contrôler son imagination débordante qui lui fait dire parfois tout et n'importe quoi. Et le plonge dans des situations embarrassantes. Aussi, François décide-t-il de brider son imaginaire et de ne plus jamais inventer des histoires? Peut-on ainsi nier sa nature profonde ? Les lettres, les mots et les récits vont-ils accepter de ne plus avoir François comme porte-parole ? Quel est le secret des écrivains ?

« Superpatate. 2 », Arthur Laperla

Pour la première fois, une véritable navette extraterrestre visite la Terre. Dommage que ce soit celle de Zort le trois, le terrible roi Baveux. Avec l’aide de son unique compagnon, le fidèle Robotin, il prétend emporter un souvenir très spécial de notre planète. Par chance, Superpatate, y compris sans le vouloir, est toujours là quand on a besoin de lui.

« Léon l’extraterrestre », Stygry, Pau Valls

Petit citadin un brin timoré, Pierre passe ses vacances d’été chez ses grands-parents, au cœur d’une immense forêt. Milly, la jeune voisine débrouillarde et taquine, l’entraîne dans ses activités favorites par les sentiers secrets. Randonnée, pêche, course à vélo, c’est un univers sans limites qui s’offre à eux… Une nuit, un corps céleste éblouissant traverse le ciel et s’écrase dans la montagne. Intrigués, Pierre et Milly se rendent sur les lieux et découvrent… un étrange personnage sans visage : c’est un extraterrestre, aussi silencieux qu’exubérant ! Ils le baptisent Léon. Bientôt, la police et l’armée bou- clent le secteur. Pour Pierre et Milly, pas de doute, elles recherchent Léon ! Cette rencontre extraordinaire transformera à jamais la vie des deux enfants, et leur secret partagé soudera leur amitié pour toujours.

 

Roman :

« Une preuve d'amour », Valentine Goby

Lecture imposée : Les Misérables. Ce jour-là dans la classe, le débat s’amorce autour du personnage de Fantine : est-elle une mauvaise mère pour avoir abandonné sa fille Cosette, ou au contraire une mère exemplaire qui se sacrifie pour la sauver ? La discussion est animée, les avis divergent, quand tout à coup Abdou se lève et quitte la classe. Il ne revient pas au collège durant quelques jours. Quand Sonia le croise en ville et l’interroge sur son absence, elle découvre qu’Abdou a été confié à la DDASS par sa mère. Alors qu’une histoire d’amour s’ébauche entre les deux adolescents, Abdou est déterminé à chercher sa mère. Et si elle l’avait abandonné par amour ? La littérature ne guérit pas, mais parfois elle donne les mots pour comprendre. La langue de Valentine Goby est forte et claire.

Adultes :

« 100 réponses sur la Cour pénale internationale », Nathalie Chevalier, Bernard Lefort

Dans un monde où l'information se déverse à flots continus, êtes-vous sûr d'avoir les réponses aux questions que vous vous posez sur les sujets d'actualité ou de société qui font la une des journaux ? Cette nouvelle collection vous apporte 100 réponses, relues, corrigées et complétées par un spécialiste aux 100 questions recensées et classées par un enquêteur journaliste. Une seule interrogation par question, une seule information par réponse, sans langue de bois, ni jargon de technicien.

Biographies :

« Paul Claudel ou l'enfer du génie »,            Gérald Antoine

Rencontres marquées par le sceau de la passion et du drame, avec Dieu, avec la Femme, avec la création en son entier, qui font de lui un homme un et multiple: «Dieu au coeur», mais «le diable au corps». Violemment catholique et follement païen. Grand classique au-delà des plus modernes. Homme d'ordre intolérant, mais anarchiste invétéré. Ivre de la poésie la plus lyrique et nourri de l'économie la plus épicière. De nombreuses chances ont, il est vrai, favorisé l'entreprise. Tous les proches de Claudel – ses enfants, sans oublier celui de Fou-tchéou, les témoins encore présents de sa vie – ont donné accès à des trésors d'inédits et de souvenirs. Chronologie et jurisprudence se sont faites complices pour autoriser l'ouverture du dossier personnel du diplomate, juste cent vingt ans après sa naissance.

« Camille et Paul, la passion Claudel », Dominique Bona

Fièvre, passion, génie. C’est sous les signes de feu de la création et de la destruction qu’ont vécu les Claudel: Camille le sculpteur, Paul le poète. Cette biographie évoque, pour la première fois, leurs rapports fusionnels. Camille, intransigeante, affronte les incertitudes de l’art et de la vie de bohème ; Paul trompe son mal de vivre dans les voyages et l’exotisme, en Chine, au Brésil, au Japon. Ces destins, séparés en apparence, se sont nourris l’un de l’autre. La sœur et le frère vont connaître les mêmes amours funestes. Paul s’éprend de Rosalie Vetch, une femme mariée qui l’abandonnera ; Camille subit l’envoûtement de Rodin jusqu’à la folie. Dominique Bona retrace les épisodes de leurs vies tourmentées. Elle révèle les liens profonds entre ces deux artistes lumineux et déchirés : unis, au-delà de l’adversité, par une fraternité indestructible.

« Les vies de Dora Maar », Mary Ann Caws

Plantant un couteau entre les doigts de sa main gantée, assise seule à une table des Deux Magots : c'est ainsi que Picasso vit Dora Maar pour la première fois. Elle fut l'amante et la muse de Picasso pendant sept ans, et finit par devenir l'une des figures les plus complexes de son panthéon personnel. Tenant la chronique de leur liaison, Dora Maar photographiait Picasso au quotidien. On lui doit ainsi un témoignage unique sur la genèse de Guernica, cri d'indignation et manifeste politique de Picasso contre les atrocités de la guerre d'Espagne. De ruptures en réconciliations, leur relation connut des moments difficiles pour se terminer de façon déchirante en 1943. Frôlant parfois la folie, Dora parvint à surmonter l'épreuve grâce à son ami Jacques Lacan. Et elle devait survivre à Picasso près d'un quart de siècle. Vivant en recluse, et versée en religion, Dora choisit de disparaître de la scène publique, et se mit à peindre et à composer des poèmes - Dieu seul pouvait succéder à Picasso, disait-elle. Elle en acquit un statut mythique, devenant à jamais la muse tragique de Picasso, une femme écrasée par l'amour et le génie cruel du peintre. C'est à résoudre l'énigme de cet étrange destin que s'est employée Mary Ann Caws, en rassemblant pour la première fois les éléments du puzzle, et en restituant le fil d'une existence qui s'étendit sur quatre-vingt-dix années. Derrière le mythe se dessine alors le trajet d'une femme fascinante, et le parcours d'une artiste singulière, aux talents multiples, dont on pourra enfin mesurer l'importance.

 

Jardinage :

« Jardiner durablement »,     J.-M. Groult

Jardiner durablement, qu'est-ce donc au juste ? C'est une manière de jardiner de façon plus naturelle, en respectant les équilibres naturels au jardin, et l'environnement sur le long terme. Comme avec le jardinage bio, mais pas seulement ! Si celui-ci revient souvent à se passer de pesticides, il n'empêche pas toujours de gaspiller, ni de recourir à des biopesticides qui, pour certains, n'ont rien à envier à leurs cousins d'origine chimique. Quant à la lutte avec les auxiliaires et les préparations traditionnelles à base de plantes, elles ne sont pas toujours aussi efficaces qu'on le dit. Au-delà de l'effet de mode, Jean-Michel Groult fait le point sur les méthodes bio qui donnent de réels résultats, économisent du temps et de l'argent, ainsi que sur celles qui préservent vraiment les ressources limitées de notre planète. En suivant les conseils très concrets et les explications dont ce livre fourmille, vous reviendrez à l'authentique plaisir de jardiner et agirez, dans votre jardin, de façon responsable, sans faire semblant.

« Le Larousse du jardin Bio », Pauline Pears

Le Larousse du Jardin Bio est le seul ouvrage de référence mettant en pratique un jardinage écologique de bon sens à la portée de tous les jardiniers. Basé sur l'observation de la nature, le mode de culture bio enseigné par cet ouvrage est un jardinage facile à mettre en œuvre au quotidien. Le bio pour tous : le jardinage biologique se prête à tous les jardins, petits ou grands, en ville comme à la campagne. II n'est pas réservé aux seuls fruits et légumes, mais s'applique aussi au jardin d'ornement, aux massifs et aux pelouses... et même aux pots et jardinières. Les grands principes : nourrir et entretenir le sol, utiliser des plantes adaptées, savoir arroser, renoncer aux engrais artificiels, faire son compost, différencier entre la faune nuisible et les prédateurs utiles, multiplier par soi-même les plantes. Cultiver bio, c'est être sûr d'obtenir des aliments frais pour toute la famille, garantis sans pesticides ; c'est aussi accueillir une faune diversifiée qui passionnera les enfants : oiseaux, papillons, hérissons, insectes... Un dictionnaire des légumes pour réussir leur culture. Un dictionnaire des maladies pour faire le bon diagnostic et appliquer le bon traitement.

 

Livres d’art :

« Les impressionnistes », Diana Newall

À travers une sélection de vingt chefs-d’œuvre les plus significatifs de ce courant artistique, réalisés par des maîtres tels que Monet, Pissarro, Renoir ou Degas, sont présentés sous divers angles et points de vue. Chacune des œuvres est replacée dans son contexte historique. Une analyse fouillée retrace le rôle qu’elle a tenu dans l’évolution de la composition, de l’utilisation de la couleur et des techniques. Une série de fenêtres soigneusement positionnées et réversibles permet de magnifier un détail et de mettre en évidence les techniques utilisées.

« De Delacroix à Renoir, l'Algérie des peintres », Catalogue de l’exposition du Musée d’Orsay

En 1930, à la faveur du centenaire de la conquête de l'Algérie, Jean Alazard dressait un premier bilan des artistes qui avaient séjourné en Afrique du Nord. Le voyage en Algérie, selon lui, aurait redonné sens et vigueur à l'orientalisme français. Il est aujourd'hui possible d'examiner selon d'autres critères ce renouveau pictural et les images, tableaux, dessins, photographies, estampes, produites durant la période qui sépare le bref passage de Delacroix à Alger des séjours de Renoir dans la ville blanche. C'est ce que propose cette exposition en regroupant plus d'une centaine d'œuvres. Au-delà des interactions souvent négligées entre cette vogue algérienne et la colonisation du pays, il s'agit de mettre en évidence la diversité des approches individuelles et la richesse des croisements culturels, de ressaisir ce que Renoir doit à l'orientalisme romantique (Delacroix, Chassériau, Fromentin, etc.) et de le situer enfin parmi ses contemporains (Guillaumet, Meunier, Leroy, etc.).

« World press photo 15 »

            La sélection des plus belles photos de 2015.

 

Livre policier :

« Mapuche »,Caryl Férey

Jana est mapuche, fille d'un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd'hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires dans la friche de son ancien mentor et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne. Rubén Calderón aussi est un rescapé – un des rares «subversifs» à être sorti vivant des geôles clandestines de l'École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune sœur. Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie. Détective pour le compte des Mères de la place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature de Videla, et leurs bourreaux... Rien, a priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Mais un cadavre est retrouvé dans le port de La Boca, celui d'un travesti, «Luz», qui tapinait sur les docks avec «Paula», la seule amie de la sculptrice. De son côté, Rubén enquête sur la disparition d'une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d'un des hommes d'affaires les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l'Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des oppresseurs rôdent toujours en Argentine. Eux et l'ombre des carabiniers, qui ont expulsé la communauté de Jana de ses terres ancestrales...

Romans :

« Parfum des étés perdus », Claude Brami

«Ce n'était la faute de personne. En été, chaque parfum piquait. Le moindre bruit tonitruait. Et les secrets de chacun semblaient appartenir à la communauté entière.» Rien d'étonnant dans ces conditions que le héros perde sa virginité au cours d'une partie de football. Comment oublier ces personnages et leurs mystères ? Angeline-la-Grosse, Si-Moktar le champion d'échecs, Mabrouka qui transforme les pétillements les plus chastes en jeux interdits, Bouche-Folle la femme-fleur victime des hommes qui erre dans les rues... À travers ces aventures, un monde s'efforce de renaître. Une ville d'Afrique du Nord, éclaboussée de lumière, où trois cultures vivaient sans le savoir les derniers temps d'une harmonie condamnée. Une ville foisonnante où la surprise jaillissait à chaque coin de rue. Le quotidien tournait à l'enchantement, et le péché n'était que le piment de la passion.

« L'archipel d'une autre vie », Andrei Makine

Une chasse à l’homme à travers l’infini de la taïga, au crépuscule de l’ère stalinienne. Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer ? Insaisissable, le fugitif paraît se jouer de ses poursuivants, qui, de leur côté, s’emploient à faire durer cette traque, peu pressés de retourner au cantonnement. Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne contre les éléments se révélera le vrai caractère de chacun, avec ses lâchetés et ses faiblesses. Un à un les hommes renoncent, découragés ou brisés par les ruses déroutantes de leur adversaire, jusqu’au moment où Pavel se retrouve seul à la poursuite de cette proie mystérieuse. Une étrange communion à distance semble alors s’instaurer entre ces deux êtres que tout sépare. Lorsqu’il connaîtra l’identité véritable de l’évadé, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour.