Les nouveautés à la médiathèque: le 6 juin

06.06.2017

11980735844 b4d0c9b898 z

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 6 juin :

Jeunesse :

Albums :

« Mon livre animé : les pirates », Tiago Americo

       En 11 doubles pages, ce documentaire invite l’enfant à bord d’un bateau pirate, parmi les membres d’équipage. Loin des habituels imagiers ou des livres animés pour les plus grands, « Les Pirates » se positionne parfaitement comme un ouvrage de première découverte par l’expérience. Contrairement aux autres documentaires classiques, ce livre invite l’enfant à faire. Manipuler les animations pour mieux comprendre, agir pour anticiper, pour apprendre. Une véritable démarche pédagogique qui passe par l’action et l’implication de l’enfant. Des animations extrêmement variées (volets, roues, peigne, tirettes…) pour une découverte vraiment interactive et accessible dès le plus jeune âge.

« Le cirque rouge », Eric Battut

       Domino le clown est malheureux car le public se moque de lui. Il s'essaie alors aux autres numéros, mais même les tigres rient de lui! C'est Dominette, une providentielle partenaire, qui lui permettra d'assumer la nature de son talent.

« Si… », Hubert Ben Kemoun, Frédéric Rébéna

       Si monsieur Boniface n'était pas allé à la pêche, il ne serait pas tombé dans la rivière, n'aurait pas déchiré ses vêtements, ne se serait pas servi de ces derniers afin de confectionner un épouvantail qui aurait chassé les oiseaux dans le jardin du voisin, celui-ci ne serait pas monté dans une échelle afin de sauver ses fruits, il n'aurait pas non plus fait une mauvaise chute, ni rencontré l'amour de sa vie à l'hôpital ... et le jeune narrateur ne serait probablement pas né! Des peintures humoristiques accompagnent ce récit sur les heureux hasards de l'existence.

« La petite sirène à l'huile », Emilie Chazerand, Aurélie Guillerey

       Une aventure surprenante et farfelue : croquera bien qui croquera le dernier ! Pendant les vacances, Ulysse se retrouve coincé entre Tonton-Bigleux et Tatie-Prout. Un vrai bonheur. Sans parler du chat Denis, qui mange à table avec tout le monde, des conserves comme tout le monde. Ce jour-là, c’est sardines à l’huile. Mais quand Ulysse trifouille dans sa boîte avec sa fourchette, il entend : « Aïe ! Ouille ! » puis : « Arrête de me regarder avec des yeux de merlan frit ! » C’est une sirène, une vraie ! Dotée avec ça d’un caractère de cochon. Gare alors à Denis, qui rôde dans les parages…

« Mon camion de pompiers avec Mimi », Lucy Cousins

       Pin-pon ! Pin-pon ! Regarde, les pompiers arrivent.... et casque sur la tête, c'est Mimi, qui conduit ! Un livre cartonné en forme de camion de pompiers qui plaira aux petits.

« Les pirates », Colin et Jacqui Hawkins

       Comme chacun sait, tous les pirates dignes de ce nom possèdent une jambe de bois, un crochet à la place de la main et, le sabre brandi, sont toujours prêts aux plus effroyables abordages. Mais savez-vous que ces loups de mer particulièrement malodorants se rafraîchissent à l'Eau de Channel (appelée aussi Eau de Manche)? Qu'ils cuisinent le requin en papillote et raffolent de la musique des canons? Embarquez vite à bord de leur navire, découvrez leurs ruses pour approcher les galions remplis de trésors et suivez les plus célèbres capitaines sur leurs îles mystérieuses… Êtes-vous prêt? Alors, à l'abordage!

« Un loup! », Alex Sanders

       Il était une fois un gros fainéant de loup qui passait son temps à dormir. Un jour, un ballon roula à ses pieds. C'était celui de Robin, Grégo et Valentine. Le loup ne se réveilla pas. Enfin, pas tout de suite.

« Ce que font toujours les petits pirates », Emmanuelle Teyras, Maxime Poisot

       Les "bons" coups des petits garçons qui aiment jouer aux pirates (ont pleins de tatouages partout, aime faire peur, toujours prêts à se bagarrer pour défendre leur butin, sont impitoyable, respectent un code d'honneur, etc.) ainsi que, tête-bêche, ce qu'ils n'oseraient jamais faire (avoir besoin d'un doudou, quitter son bandeau, abandonner son navire ou son équipage, laisser monter un inconnu sur son navire, même si c'est son tout-petit frère, se laisser impressionner par une fille, faire des bisous, etc.), bien que tout cela soit teinté d'une bonne dose de théâtralité.

BDs :

« Les elfées », Serge Carrère, Weissengel, Dollphane

       Prépubliée dans le magazine Julie des éditions Milan, la série des Elfées met en scène 4 adolescentes fans de musique qui souhaitent fonder un groupe. Mais très vite, elles vont se révéler liées par un destin encore plus grand et seront amenées à lutter contre des forces maléfiques qui menacent les derniers vestiges de la féerie sur terre. À partir d'un dessin ultra actuel et d'un scénario qui fait ses preuves tous les mois auprès de milliers de jeunes lectrices, les Elfées sont prêtes à envahir les cours de récré.

« Le roi catastrophe : Adalbert est trop génial », Lewis Trondheim, Fabrice Parme

       Adalbert rend visite à son cousin, tout aussi teigneux que lui. Une compétition de caprices royaux s'amorce alors (Le joli pays de Romaric). Aux yeux d'Adalbert, son royaume mérite mieux que le vieux policier Poireloque pour le protéger. Il engage alors un super-héros (La Super idée). Adalbert découvre la BD et avec elle les files d'attentes de dédicaces (Nos amis les livres) !

« Le Roi catastrophe : Adalbert fait du scandale », Lewis Trondheim, Fabrice Parme

       C'est pas parce que je suis un enfant qu'il m'est interdit d'avoir les caprices d'un roi. C'est pas parce que je suis un roi qu'il m'est interdit d'avoir les caprices d'un enfant.

« Les Chronokids. 2 », Zep, Stan, Vince

       De Versailles à l'Âge de pierre, les nouveaux voyages des kids dans le vent qui sautent dans le temps ! Marvin et Adèle ont fait une sacrée trouvaille dans une brocante un peu naze : un téléphone portable qui permet de voyager dans le temps rien qu'en tapant l'année de sa destination sur le clavier ! Du coup, plutôt que de faire son exposé sur les Gaulois en galérant dans les manuels, autant leur rendre visite directement, non ? Et quand on cherche LA robe qui fera bisquer de rage les copines au bal costumé, autant aller la piquer à Versailles ! Sauf que tout n'est pas si simple ! Bienvenue pour une nouvelle leçon d'Histoire bien secouée toujours menées par les professeurs Zep, Stan et Vince ! Inutile de remonter le temps pour se marrer. Ça se passe ici, maintenant, avec les Chronokids !

« Les Chronokids. 3 », Zep, Stan, Vince

       Fini de rire pour les Chronokids ! Fini de jouer avec le téléphone portable spatiotemporel seulement pour bricoler à la va-vite des exposés d'histoire ! Car Adèle et Marvin ont décidé de se montrer responsables. Et d'utiliser leur joujou préféré pour changer le cours des choses. Par exemple en empêchant la création de la bombe, histoire de ramener la paix sur Terre. Sympa, non ? Sauf que tout risque de carrément très vite se terminer en explosion de rires et de gaffes... Tant mieux ! Marvin et Adèle s'emmêlent les pieds dans le fil du continuum spatiotemporel et vont semer la pagaille dans un tournoi médiéval, visiter le Klondike, rencontrer Jésus, H.G. Wells, Robin des Bois et quelques T-Rex?. Avec Zep et Stan & Vince, reprenez-en pour une bordée de gags historicomiques, en compagnie des Chronokids, plus funs et inventifs que jamais !

 

Roman :

« Genonimo Stilton. Le mystérieux manuscrit de Nostraratus »

       Geronimo Stilton vérifie tranquillement les comptes de l'Echo des Rongeurs quand Pinky, son assitante, surgit avec une idée brillante : aller à la célèbre Foire de Roquefort pour y trouver de nouveaux projets de livres. Les voici donc embarqués pour Roquefort, en compagnie de Soury, l’oncle de Pinky, un casse-pied incontestable ! Soury, féru de culture, a d’ailleurs beaucoup d’idées sur l’édition… Il est aussi et surtout l’heureux propriétaire du manuscrit de Nostraratus. Ce célèbre « grand maître des prédictions » avait prévu toutes sortes d’événements et même la date de la fin du monde. Malheureusement, le précieux manuscrit est volé par Sally Rasmaussen, et pour Stilton, une rivale de toujours. Sally, accablée par une série d’accidents, ne sera sauvée du dernier, un incendie, que par notre Geronimo au grand coeur. Le manuscrit est perdu dans l’incendie, mais Sally fait reconstruire son journal et Geronimo obtient un grand succès grâce au récit de ses péripéties.

Travaux pratiques :

« 50 activités pour éveiller vos enfants », Karine Saunier

       Le loisir créatif est l’un des meilleurs medium pour éveiller un enfant, l’aider à se concentrer et favoriser ses apprentissages dans la joie et dans la bonne humeur. C’est la raison pour laquelle tous les enseignants, grands spécialistes de la pédagogie et de l’éducation, y ont recours. Les ateliers créatifs parent-enfant sont également l’occasion de partager en duo le plaisir de créer un objet unique et personnalisé, d’impressionner son enfant et de renforcer votre relation. Trop forts propose 50 ateliers créatifs basés sur les plus grandes catégories des activités ludo-éducatives : les sciences : la vitesse, les phénomènes optiques, la phosphescence... les concepts : la temporalité, le rêve, le développement durable... les activités pour se concentrer et améliorer sa motricité fine : fabriquer une cage à oiseaux, des bâtons décorés... le jeu : faire son circuit de bille, construire son château fort... le déguisement : créer une tunique d’indien, une robe de princesse, un costume de pirate. Tous les tutoriels proposés sont didactiques et faciles à suivre, grâces aux dessins explicatifs et aux photos des projets terminés. Émerveillez votre enfant et plongez avec délice dans la poésie de l’enfance.

Adultes :

« Guide secret du Pays cathare », Jean-Luc Aubarbier

       Comment redécouvrir sa région par son histoire secrète, ses lieux insolites, mystérieux ou étonnants ? Tel est l'esprit de cette collection, servie par une iconographie à l'ancienne (gravures) et une couverture imitation cuir. A travers 40 thèmes différents (lieux sacrés, traditions et légendes, personnalités étonnantes, faits divers mystérieux...), l’auteur nous dévoile les richesses du pays cathare.Départements : Aude et AriègePrincipaux sites : Foix, Carcassonne, Narbonne, châteaux cathares : Mirepoix, Peyrepertuse, Montségur, Lombrives, Rennes-le-château, Quéribus, Puivert.

« Apprendre à vivre », Luc Ferry

       Parce qu'apprendre à penser c'est apprendre à vivre, Luc Ferry met à la portée de tous les clés de la philosophie et nous offre un livre d'exception. Un de ces livres rares qui vous accompagnent toute une vie.

« Bibliothèque du voyageur : Nouvelle-Zélande »

       Un ouvrage complet pour tout savoir sur ce pays fascinant : histoire, société, géographie...

Les animaux :

« Les animaux disparus », Stéphane Leroy

       L’extinction des espèces est un phénomène naturel. Pour que certaines espèces se développent, d’autres doivent nécessairement disparaître. Mais depuis 10 000 ans, l’accroissement de la population humaine et de ses activités a accéléré cette extinction dans des proportions considérables. Ce livre illustré présente plus de 50 espèces disparues durant la préhistoire et la période moderne, en les resituant dans l’évolution et en détaillant les causes de leur disparition. En mettant l’accent sur les espèces qui n’ont pas survécu, ce livre porte un regard original sur leur évolution, souligne le rôle de la biodiversité dans les grands équilibres de la planète et invite à l’action pour protéger les espèces aujourd’hui les plus menacées.

BDs :

Notre fonds de bds adultes continue de se développer.

« Le guide du Mauvais père », Guy Delisle

       Oublier le passage de la petite souris, traumatiser sa fille avec une terrifiante histoire d'arbre qui pousse dans l'estomac, dénicher des conseils peu avisés pour encourager fiston à taper plus fort sur le punching bag... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

« Zone blanche » Jean-C. Denis

       Dans une forêt, un coup de feu trouble les émois d’un couple d’amoureux. Les jeunes gens découvrent au pied d’un arbre un homme gisant dans son sang. Tué sur le coup, apparemment. Qui est cet homme ? Serge Guérin, un quinquagénaire vivant seul, à Paris, avec son chat Mikado. Il souffre d’un mal qui le dévore et lui rend sa vie quotidienne insupportable : troubles de la concentration, de la mémoire, insomnies, irritabilité, migraines, il est électro-sensible. Et le monde actuel est parcouru de champs électromagnétiques, produits par les téléphones portables, ordinateurs et autres antennes relais, télévisions...C’est un soir de panne générale d’électricité dans son quartier, que le destin de Serge Guérin bascule. Ne pouvant rentrer chez lui — le digicode ne fonctionne plus —, il trouve refuge dans un hôtel. Pour la première fois depuis une éternité, il se sent bien ! Sa tête fonctionne à nouveau normalement. Il fait la connaissance d’une jeune femme, Claire, une autre réfugiée de la panne d’électricité…

« Le retour à la terre », Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet

       Ah, la campagne, les petites fleurs, les bébêtes qui montent qui montent, et tout et tout... Quel citadin n'a rêvé d'aller s'y ressourcer ? Manu Larcenet a chopé le virus l'an dernier. A lui et à Mariette, sa compagne, le gazouillis des oiseaux, le doux bruit des ruisseaux et tout et tout ! Quand, comme Manu, on a passé sa vie en banlieue parisienne, ça change. Toujours timide, Manu était à cent années-lumière d'imaginer que le récit de sa nouvelle vie pouvait intéresser le moindre lecteur. Et puis, il est difficile de s'occuper d'un châtaignier de 45 mètres déposé dans son jardin par des voisins sympas tout en s'observant par la fenêtre !

« L'entrevue », Manuele Fior

       En Italie, dans un futur proche. Parce qu’il pense avoir aperçu un vaisseau spatial dans le ciel, Raniero, un psychologue âgé d’une cinquantaine d’années, est victime d’un accident de la route. En instance de divorce, la voiture cassée, son cou maintenu par une minerve, il reprend le travail et fait la connaissance d’une nouvelle patiente, Dora, qui prétend avoir vu également le vaisseau spatial, et pouvoir communiquer par télépathie. Troublé par ses révélations, Raniero perd un à un tous ses repères. D’autant que sa femme et lui sont victimes d’une agression violente qui détruit à jamais le peu d’affection qui reste entre eux. Et que Dora, adepte de la nouvelle charte sociale qui prescrit l’amour libre, lui tourne la tête, malgré les sarcasmes de sa colocataire Rosella, qui se gausse de voir ce vieux croûton tomber amoureux de sa copine…

« Les variations d'Orsay », Manuele Fior

       À l’occasion de l’Exposition universelle de 1900, de nouveaux bâtiments furent construits à Paris, qu’ils soient amenés à rester comme la gare d’Orsay, ou à être détruits comme la tour Eiffel. Plus d’un siècle plus tard, on sait ce qu’il est advenu de ces monuments et la gare d’Orsay est devenue l’un des plus beaux musées du monde, accueillant les chefs-d’oeuvre impressionnistes. Il transforme ainsi la gardienne du musée en charmeuse de serpent du douanier Rousseau ! Il suit à la trace le jeune Edgar Degas pour son premier rendez-vous chez Ingres, ou Monet imaginant qu’il va peindre la gare St Lazare. Si Manuele Fior reproduit le plus fidèlement possible les tableaux cités, respectant les styles des artistes, il bouscule les conventions et les époques pour faire revivre toutes ces oeuvres, chefs-d’oeuvre universels ou tableaux méconnus, s’attardant sur des détails pour mieux nous en faire ressortir la beauté ! Un hymne à la beauté et à la création, porté de mains de maitre par l’un des meilleurs dessinateurs de sa génération.

« Mauvais garçons », Benjamin Flao, Christophe Dabitch

       En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d’Andalousie, mais il a vécu en France jusqu'à ce qu'il décide de revenir s'y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c’est l’amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces « mauvais garçons » vivent au jour le jour d’expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête. Mais quand Manuel tombe amoureux de la belle Katia, assistante sociale auprès de gitans, la rivalité s’installe…

« Abymes », Mangin, Bajram, Griffo

       Entre enquête policière, conte philosophique et farce macabre, variations biographiques sur la vie de Balzac. Balzac est furieux. Non seulement la Revue de Paris a suspendu la publication de La peau de chagrin, mais en plus celle-ci a été remplacée par un feuilleton anonyme qui raconte dans un style tout balzacien la vie, et donc les turpitudes, d'un certain... Honoré de Balzac. Tout ce que l'écrivain a cherché à cacher avec le plus grand soin tout au long de son existence se retrouve exposé au grand jour, au risque de ruiner sa vie sociale, sa carrière, et même de le mener en prison ! Prêt à tout pour découvrir l'auteur de ce canular, il s'engage dans une quête qui le mènera au bout de lui-même. Un récit brillant, entre enquête policière, conte philosophique et farce macabre, au coeur de la vie mondaine et littéraire du XIXè siècle.

Histoire :

« Viollet le duc : la traversée des Pyrénées », Claude Dendaletche

       En 1833, Eugène Viollet le Duc n’est pas encore l’immense architecte dont l’œuvre a passé à la postérité. Tout à l’inverse, il sort à peine du lycée, n’a pas encore vingt ans, et s’engage avec un ami dans une traversée des Pyrénées, qui agira un peu comme un parcours initiatique. Infatigable marcheur, il se révèle au cours de ces deux mois comme un dessinateur de tout premier ordre, avec ce souci du détail et de la « vérité » qui révèlent leur architecte. Passionné de montagne, Viollet le Duc reviendra bien plus tard vers ces sommets si importants dans sa formation.
On est frappé par la précocité du talent. Dans ces oeuvres de jeunesse, un dessinateur de tout premier ordre se révèle.

Le jardinage :

« Le jardin naturel », Jean-Marie Lespinasse

       Qui ne rêve de récolter tout au long de l'année de délicieux légumes, exempts de produits chimiques, pour sa famille et ses amis ? Depuis plus de quarante ans, Jean-Marie Lespinasse cultive son jardin. À force d'observation, de documentation, de réflexion et d'expérimentation, il a conçu un jardin naturel sans apport d'engrais, sans pesticides et sans herbicides. Tout repose sur la qualité du sol, le respect et la stimulation des capacités naturelles des plantes à se nourrir et à se protéger, sur la gestion de l'eau et sur le mélange et l'association de plantes stimulantes ou répulsives qui désorientent et indisposent les parasites. Richement illustré de photographies et de schémas explicatifs, ce livre nous apprend comment cultiver en respectant le fonctionnement naturel du sol et avec une grande économie de moyens. Cette nouvelle édition intègre l'expérimentation du BRF (bois rameaux fragmentés), du lombricompost et de la récupération des eaux de pluie. Suivons Jean-Marie Lespinasse tout au long de cet ouvrage passionnant. Nous pourrons à notre tour récolter des légumes savoureux, non traités et ayant poussé dans un sol vivant.

Livre d’art :

« Les impressionnistes en privé », Musée Marmotan Monet

       Le musée Marmottan Monet a présenté en 2014 une exposition intitulée : Les Impressionnistes en privé, réunissant exclusivement des œuvres en provenance de collections particulières. Cinquante prêteurs se sont associés avec enthousiasme à ce projet et ont accordé des prêts en provenance de France, des Etats-Unis, du Mexique, de Suisse, de Grande-Bretagne et d’Italie. Cette exposition offre l’opportunité unique au public de découvrir des tableaux pour la plupart jamais vus. Une centaine de chefs-d’œuvre impressionnistes constitue un ensemble d’exception. Quatre-vingt peintures et une vingtaine d’œuvres graphiques par Jean-Baptiste-Camille Corot, Eugène Boudin, Johan Barthold Jongkind, Édouard Manet, Frédéric Bazille, Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir, Edgar Degas, Camille Pissarro, Alfred Sisley, Gustave Caillebotte, Berthe Morisot, Armand Guillaumin, Paul Cézanne, Mary Cassatt, Eva Gonzalès et Auguste Rodin permettent de retracer une histoire de l’impressionnisme à travers des œuvres inédites

Romans :

« Les désarrois de Ned Allen », Douglas Kennedy

Ned Allen est responsable de la vente d'espaces publicitaires pour un célèbre magazine d'informatique. Sa réussite est fulgurante et rien ni personne ne lui résiste. Une fusion d'entreprises suivie d'une restructuration vont sonner le glas de ses ambitions. Il est licencié sans autre forme de procès. Réagissant avec une rare violence à sa nouvelle situation, il se grille dans toute la profession. En quelques semaines, Ned va tout perdre : sa femme le quitte, ses anciens amis le fuient, on lui reprend sa maison. Alors qu'il est sur le point de rejoindre les SDF de Brooklyn, un copain lui propose enfin un vrai travail. En l'acceptant, Ned pense qu'il va pouvoir redémarrer sa vie. Il ne se doute pas qu'il commence une nouvelle descente aux enfers.

« Cartographie de l'oubli », Niels Labuzan

« J’étais jeune et je découvrais à quel point l’Histoire qu’on maintient vivante est modulable et subjective. Le Sud-Ouest africain a été une répétition avant le grand bal. La modernité avant l’heure. Mais personne ne voulait m’écouter. » 1889. Jakob Ackermann et une vingtaine de soldats allemands débarquent dans le Sud-Ouest africain. Ils ont pour mission de créer une colonie de peuplement. Ils s’imaginent être des bâtisseurs, l’étendard de la modernité. 2004. En marge d’une journée commémorant le massacre des Hereros, un jeune métis namibien interroge son passé. Comme son pays, il est fait de contradictions, de violences. Il est l’héritier de ce qui n’aurait pas dû être. L’un pense écrire l’Histoire, l’autre la questionne. Leurs voix se répondent. Elles racontent le destin de ces hommes et de cette terre convoitée, conquise, ravagée, où le XXe siècle est peut-être né.

« Du domaine des murmures », Carole Martinez

      En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui" : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe... Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante.

Romans policiers :

« R&B Blitz », Ken Bruen

       Au début des nouvelles aventures des flics R&B, nos héros semblent bien fatigués : Brant est sur la sellette suite à ses accès de violence et ses rapports avec le psychiatre de la police sont loin d'être apaisés ; Roberts, touché de plein fouet par la mort de sa femme dans un accident de voiture, sombre dans l'alcool ; Falls, pour sa part, souffre de solitude : pas facile d'être une femme-flic, black qui plus est, surtout quand on est amie avec un jeune facho bas du front qui n'arrive même pas à épeler correctement le mot «nazi»… Mais le temps de la décontraction n'est pas encore venu : dans les ruelles de Londres, un jeune psychopathe frustré, obsédé par les livres de serial killer, est décidé à s'en prendre aux malpolis et aux arrogants de tout poil. Très vite, Brant se retrouve en tête de liste. Décidément, être policier dans les quartiers du sud-est de Londres n'est pas de tout repos!

« La revalorisation des déchets », Sébastien Gendron

       Dick Lapelouse est le premier tueur à gages discount. Après avoir exercé ses talents aux côté d’un parrain de la mafia niçoise, il a décidé d’ouvrir sa propre affaire et d’offrir au plus grand nombre ses services à prix cassés : pour un maximum de 259,00€ pièces et main d’oeuvre, il fait disparaître à peu près n’importe lequel de ces salauds ordinaires qui vous pourrissent le quotidien. Jusqu’à ce que débarque Carlos Llanos - prétendument fils d’une crevure de première ordre que Dick doit à tout prix éliminer - l’affaire est florissante et la vie de notre tueur somme toute paisible. Ensuite, tout se détraque. Y compris le subconscient de notre héros qui ne cesse de le torturer sous la forme d’une envahissante créature blonde...

« Eaux profondes », Patricia Highsmith

       Vic Van Allen tolère les multiples flirts de sa femme Melinda avec une patience qui stupéfie tout le monde. Lorsqu’un de ses anciens amants est tué, il se vante même d’être l’assassin.
Toutefois, le véritable meurtrier est arrêté et Melinda, rassurée, commence une nouvelle liaison… qui s’achève dans le sang. Melinda choisit alors la voie la plus redoutable : le défi. C’est tenter le diable. Tous l’apprendront à leurs dépens.

« Le rouge et le vert », Jean-Bernard Pouy

       Lorsque l’on s’ennuie, le pire n’est jamais loin. Surtout si cela se passe chez un mondain lors d’un repas de gens autoproclamés brillants dont les pensées subtiles volent comme des enclumes. Averell, créateur de parfum, surnommé ainsi par sa copine car il est daltonien, accepte le défi «génial» de son hôte consistant à enquêter sur un mystère qu’il doit lui-même identifier avant de le résoudre! Ni la lecture des faits divers, ni la probable disparition de son patron, pas même les coups échangés entre ses voisins ou les crises de larmes de la caissière d’un supermarché ne l’inspirent. Le monde pourtant, à mieux le regarder, sent mauvais. Averell chipote. Il ignore, rêveur naïf, que l’autre face de la réalité est un boomerang qu’il pourrait bien être le premier des Dalton à prendre dans les dents…

Travaux pratiques :

« Récup' & petits bricolages », Anne Loiseau

       Amateurs de déco et de récup' ? Vous trouverez votre bonheur dans cet ouvrage ! A partir de trois fois rien, fabriquez objets et petits meubles inspirés des tendances actuelles de déco.  Etagères, luminaires, paniers suspendus, miroirs, petits rangements... naîtront de vos mains, moins chers qu'en boutique et personnalisés selon vos goûts. Les créations chic et colorées d'Anne Loiseau sont une vraie source d'inspiration ! Vous verrez d'un autre œil les bouteilles, boîtes en carton, caisses à vin, et conserves destinées à la poubelle ; avec de l'imagination et peu de matériel, elles feront bientôt votre fierté !

Bonne lecture!