Les recommandations des participants à l'apéritif-culture de Novembre

10.11.2018

Comme tous les premiers vendredis du mois, l’apéritif-culture du mois de novembre a permis de mettre en valeur certaines œuvres particulièrement appréciées par les participants.

Le thème de cet apéritif était L'enfance.

Voilà nos recommandations:

 

Les BDs:

"Calvin et Hobbes", Bill Watterson

L'enfance est pleine de désillusions et pleine d'inventions aussi. Heureusement Calvin, petit garçon de 6 ans, un peu turbulent, déborde d'imagination. Aidé de son fidèle tigre en peluche et compagnon Hobbes, il sait rendre la vie piquante et drôle. Tout le monde y passe : les parents, les filles, la maîtresse d'école. Mais la principale activité de ce tendre Calvin est d'animer le club le D.E.F.I. (Dehors énormes filles informes), dont Calvin et Hobbes sont seuls membres actifs, et ils se déchaînent sur la pauvre Susie Derkins.

 

Les romans :

« Neverland », Timothée de Fombelle

         Neverland est l’histoire d’un voyage au pays perdu de l’enfance, celui que nous portons tous en nous. À la fois livre d’aventure et livre-mémoire, il ressuscite nos souvenirs enfouis. Après son immense succès en littérature jeunesse (Tobie Lolness, Vango, Le livre de Perle), Timothée de Fombelle signe son premier livre pour adultes.

« Paroles d'étoiles », Jean-Pierre Guéno

          729 000 enfants d'origine juive vivaient en France en 1939. Ils ont été jetés dans la guerre, marqués de l'étoile jaune, et souvent séparés de leurs parents... 12 000 ont été éliminés. 60 000 ont survécu : beaucoup parce qu'ils ont été cachés. A l'âge où ils n'auraient dû traverser que des petits chagrins d'enfance, il leur a fallu apprendre à ne pas exister. Ils ont enduré les heures les plus terribles de notre histoire. Leurs souvenirs sont souvent amers et douloureux, ils peuvent être aussi réconfortants car certains ont trouvé un véritable amour auprès de ces " justes " qui les ont dissimules en bravant tous les dangers. Plus de huit cents personnes ont répondra à l'appel de l'ensemble des stations de Radio France, elles retrouvent, pour exprimer leurs émotions, les yeux des enfants ou des adolescents qu'elles étaient entre 1940 et 1944. Un témoignage inestimable, pour que l'oubli ne submerge ni la part d'ombre ni la part de lumière qui caractérisent notre histoire...

« Histoires inédites du Petit Nicolas. Volume 2 », Goscinny, Sempé

         Ce qui est bien à la maison, c'est qu'on peut s'amuser avec maman, faire des mots croisés très difficiles avec papa ou téléphoner à Alceste. Mais, en train ou en avion, en Bretagne ou en Espagne, quand on part en vacances, on est drôlement content parce que c'est toujours une aventure terrible! Après, on a des tas de souvenirs à raconter aux copains quand on rentre à l'école...

« Petite soeur mon amour », Joyce Carol Oates

          Bliss, princesse des glaces qui a remporté tous les prix de patinage, a été assassinée. Pourtant, tout le monde l'aimait. Son frère Skyler, psychotique, un peu jaloux de son succès. Sa mère, prête à tout pour faire de Bliss une star : maquillage outrancier, tenues sexy et produits dopants. Ses fans qui l'adulent jusqu'à l'obsession. Oui, tout le monde aime Bliss, mais trop d'amour peut tuer...

«Le champ de personne», Daniel Picouly

        Comment affronter le monde quand on a dix ans, qu'on est le dernier d'une famille de douze enfants et qu'on vit dans un pavillon minuscule depuis que le grand frère a mis le feu à la maison d'avant? En s'inventant un monde extraordinaire, et en faisant toujours plus de bêtises, si c'est possible! Comme oublier le vélo de maman, après l'avoir emprunté sans rien dire pour arriver fier comme un coq au "Champ de personne" et épater les copains qui attendent pour jouer au foot. Sauf qu'on a oublié de revenir avec, et qu'à présent, il va falloir tout dire à maman... À dix ans, on s'invente des catastrophes, on fait des bêtises, on est "dilettante" à l'école, et comme toutes les nuits le père se lève pour aller faire son mystérieux travail, on a vite fait de le transformer en héros : il n'est plus chaudronnier, il est Chaudrake et c'est bien sûr à lui que le général de Gaulle fait appel pour chaque mission importante... Récit jubilatoire sur mode d'enfance, le roman de Daniel Picouly se lit avec bonheur et euphorie. --Karla Manuele

 

Les films:

"Capharnaum", Nadine Labaki

L'histoire raconte la vie d'un "enfant des rues", le jeune Zain, qui vit d'expédients dans un quartier misérable de Beyrouth avec sa famille. "Le garçon livre les commandes de ses voisins, essaie de soutirer quelques pièces aux automobilistes, aide sa mère à trafiquer des médicaments stupéfiants". Au cours d'une fugue il rencontre une immigrée éthiopienne Rahil sans papiers et son bébé Yonas ; en l'absence de Rahil, le préadolescent s'occupe comme un frère du tout jeune Ethiopien qui autrement serait mort de faim.

 
Vicky nous a fait le plaisir de partager ses poèmes avec nous:
"L'enfance sacrifiéeé, "Un petit prince est mort", "Terreurs d'enfants"

Tous ces ouvrages vont être disponibles dans votre médiathèque.

Bonne découverte!