Les recommandations des participants à l'apéritif-culture de Mars

13.03.2019

Comme tous les premiers vendredis du mois, l’apéritif-culture du mois de mars a permis de mettre en valeur certaines œuvres particulièrement appréciées par les participants.

 

Le thème de cet apéritif était La cuisine.

Voilà nos recommandations:

 

 

Les études :

« Languedoc, la cuisine rustique »

 

« Le festin occitan », Prosper Montagné

 

« Les gueuletons de nos ancêtres », Monique Pivot

 

Les films:

« Le festin de Babette », Gabriel Axel

Un soir d'orage de 1871, Babette débarque sur la côte danoise. Elle fuit Paris et la répression qui s'abat sur la Commune. Dans un petit village du Jutland, elle se présente à la demeure de Filippa et Martine, deux vieilles demoiselles. Babette trouve à s'y employer comme servante. Elle s'intègre au pays, son seul lien avec la France étant un billet de loterie qu'elle rejoue tous les ans. Un beau jour, elle gagne le gros lot.

"The Lunchbox", Ritesh Batra

Veuf asocial, Saajan, chef comptable depuis trente-cinq ans dans la même entreprise, est sur le point de prendre sa retraite. Un jour, on lui livre par erreur une lunchbox contenant les bons petits plats qu'elle a préparés pour son mari, un homme qui la délaisse et fait peu cas de ses efforts pour attirer son attention et le séduire. La jeune femme comprend vite que le porteur de gamelles, pourtant réputé infaillible, a commis une erreur.

Les musiques :

« Les oignons », Samuel Bechet

https://www.youtube.com/watch?v=pznf_72IjB0

« Un cake d’amour », Jacques Demy

https://www.youtube.com/watch?v=lckuX1aaslg

 

Les romans :

« Chemin de tables », Maelys de Kerangal

Brasserie parisienne, restaurant étoilé, auberge gourmande, bistrot gastronomique, taverne mondialisée, cantine branchée, Mauro, jeune cuisinier autodidacte, traverse Paris à vélo, de place en place, de table en table. Un parcours dans les coulisses d’un monde méconnu, sondé à la fois comme haut-lieu du patrimoine national et comme expérience d’un travail, de ses gestes, de ses violences, de ses solidarités et de sa fatigue. Au cours de ce chemin de tables, Mauro fait l’apprentissage de la création collective, tout en élaborant une culture spécifique du goût, des aliments, de la commensalité. A la fois jeune chef en vogue et gardien d’une certaine idée de la cuisine, celle que l’on crée pour les autres, celle que l’on invente et que l’on partage.

« La colère des aubergines », Bulbul Sharma

Les histoires racontées, pleines d'odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d'une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu'y jouent la nourriture et celles qui la préparent. Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d'amour, d'enfance qui ont parfois la violence du désir ou l'amertume de la jalousie. Mais les véritables héroïnes sont ces recettes : qu'il s'agisse de confectionner un pickle de mangue, un gâteau de carottes ou un curry d'aubergines au yaourt, le lecteur goûtera, du palais et de la langue, l'alchimie des aromates indiens.

 

Tous ces ouvrages sont déjà, ou vont être rapidement disponibles dans votre médiathèque.

Bonne découverte!