Votre médiathèque investit dans la culture

le .

Votre bibliothèque développe ses collections.

Voici les nouveautés qui rejoignent notre fonds documentaire propre et qui sont dès aujourd’hui à votre disposition :

 

Pour les plus jeunes:

 

003731412 Mon livre anime de l ecole maternelle
la nature et les saisons  

          En 11 doubles pages, ce documentaire fait le tour d’un grand nombre de véhicules qui transportent les hommes et les marchandises sur terre, sous la mer, dans les airs… et même dans l’espace !

           Un livre interactif pour préparer l’entrée à l’école maternelle ! Grâce à ses nombreuses animations et son déroulé proche du quotidien des enfants, cet ouvrage est un vrai « petit guide » à l’usage des petits. Découvrir ce qui les attend, voir tout ce qui se passe dans une journée à l’école, et surtout manipuler les animations pour mieux comprendre… une pédagogie ludique et interactive !

            Découvrir la nature près de chez soi, connaître les fruits et les légumes, la météo ou apprendre les saisons… autant de petites activités pour apprendre et s’amuser !

 

 Pour les adultes:

 

gabacho Petit pays de Gael Faye ed. Grasset 224 pages 18 euros
la dernire runion lamrique minquite
Culottees couv2

 

"Gabacho", Aura Xilonen

          Liborio n’a rien à perdre et peur de rien. Enfant des rues, il a fui son Mexique natal et traversé la frontière au péril de sa vie à la poursuite du rêve américain. Narrateur de sa propre histoire, il raconte ses galères de jeune clandestin qui croise sur sa route des gens parfois bienveillants et d’autres qui veulent sa peau. Dans la ville du sud des États-Unis où il s’est réfugié, il trouve un petit boulot dans une librairie hispanique, lit tout ce qui lui tombe sous la main, fantasme sur la jolie voisine et ne craint pas la bagarre... Récit aussi émouvant qu’hilarant, Gabacho raconte l’histoire d’un garçon qui tente de se faire une place à coups de poing et de mots.

"Petit pays", Gaël Faye

             En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… « J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. » Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

"La dernière réunion des filles de la station service", Fannie Flagg

        Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques. Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ? Fannie Flagg met ici en scène deux femmes, Sookie et Fritzi, qui, à quelques décennies d’intervalle, vont devoir se réinventer. Connaisseuse aguerrie des pleins et des déliés de la destinée, elle nous offre une nouvelle fois un roman au charme fou, à la fois tendre, touchant, comique et riche en retournements.

"L'Amérique m'inquiète", Jean-Paul Dubois

      « Après tous ces voyages, je m’étonne encore de voir des magasins spécialisés vendre des lunettes pour chiens, une stripteaseuse déclarer ses prothèses mammaires comme outils de travail pour les défalquer de ses impôts, un médecin fouiller l’anus d’un condamné à mort trente minutes avant son exécution, un cancéreux attaquer l’état de Californie afin d’obtenir le droit d’être congelé vivant. » De Cape Cod à Los Angeles, de Detroit à Key West, Jean-Paul Dubois regarde passer la vie dans les commissariats, les hôpitaux, les tribunaux, les églises et les bars. Il en rapporte ces récits qui posent sur la société américaine des questions à la fois distanciées et inquiètes.

"Culottées", Pénélope Bagieu

       Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés.Trente portraits de femmes qui ont inventé leur destin.

 

Venez vite les découvrir!

Atelier généalogie: 3 octobre

le .

Arbre Gnalogique de Gustave Courbet cr par Claude Coulet et expos la Ferme Courbet de Flagey

Comme tous les premiers mardis du mois, Michel Daydé organise son atelier généalogie dans l'enceinte de la bibliothèque, à partir de 15h.

Si vous souhaitez commencer une recherche sur vos origines mais que l'ampleur de la tâche vous fait peur, Michel pourra vous donner les ficelles pour démarrer dans de bonnes conditions.

De  même, si vous êtes déjà un généalogiste éclairé, n'hésitez pas à venir échanger sur le sujet ou partager votre expérience avec notre expert ou avec les autres participants.

A demain!

Les samedis d'ouverture en octobre

le .

Votre médiathèque ouvre les deuxième et quatrième samedis du mois.

Elle sera donc ouverte les samedis 14 et 28 octobre de 9h à 12h30.

Venez emprunter des livres, des magazines ou des cds, profiter d'une lecture au soleil dans notre cour, ou tout simplement passer un moment convivial et agréable.

A bientôt!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 2 octobre

le .

10336500696 a96ab02738 z

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 2 octobre:

Jeunesse :

« 1001 choses de monstres à trouver », Gillian Doherty

            As-u déjà entendu un traîne-derrière caché sous ton lit ? Ou un épouvanteur t’a-t-il donné un jour la chair de poule ? Ce livre t’invite à trouver et à compter toutes sortes de monstres tous plus bizarres les uns que les autres, et à découvrir ce qu’ils font lorsque personne ne les regarde.

“Les pop-ups”, Richard Dungworth, Ray Gibson

            Ce livre déborde d'idées amusantes pour créer cartes de vœux personnalisées, boîtes à surprise ou décorations en relief. Grâce à des illustrations et à des explications claires et détaillées, tu parviendras à réaliser des projets étonnants en trois dimensions à partir de papier ou de carton.

 

Albums :

“Lou et Mouf : Oh c'est cassé », Jeanne Ashbé

            Les "Lou et Mouf" sont de petits livres interactifs qui font écho au «travail» du bébé qui découvre le monde et tente de le comprendre. Ils invitent les tout-petits à se retrouver dans leur vécu quotidien mais font aussi appel à l'imaginaire. Avec les "Lou et Mouf", Bébé est assuré d'être compris. Il peut continuer à grandir...

“ Grand Loup et Petit Loup, la petite feuille qui ne tombait pas”, Nadine Brun-Cosme

            En haut, tout en haut d'un arbre, il y a une petite feuille. Cette petite feuille, Petit Loup rêve de la toucher, de la sentir, de la manger... Oui mais voilà, comment attraper une petite feuille qui n'a pas envie de tomber ? Pour le bonheur de Petit Loup, Grand Loup est prêt à tout. C'est décidé, il ira la lui chercher. Mais grimper jusqu'aux étoiles n'est pas si aisé...

« Dans mes bras », Emile Jadoul

            Léon vient d’être grand frère. «Marcel restera-t-il toujours dans son petit lit juste à sa taille ?» «Non, il va grandir», sourit Maman Pingouin. «Mais on va le mettre où, alors ? s’inquiète Léon. Pas dans ma chambre, c’est ma chambre à moi ! Pas sur tes genoux, ni dans tes bras qui sont bien trop grands pour un bébé pingouin…»

“Sam écureuil”, Jean Leroy

            Sam Écureuil le guerrier intrépide n’a jamais connu la peur. Jusqu’à aujourd’hui…

“Le doudou méchant”, Claude Ponti

            Un matin, Oups trouve dans le grenier un vieux doudou abandonné, tout mou et tout triste. Très vite ils deviennent inséparables et le doudou fait tout ce qu'un doudou doit faire: il fait des câlins, invente des jeux, trouve les chemins où l'on se raconte des secrets que personne ne connaît. Jusqu'au jour où il n'a plus que des mauvaises idées, des idées de bêtises méchantes et un peu cruelles. Attention Oups, c'est peut-être un doudou méchant ton nouveau doudou...

“Le piratosaure, roi des pirates”, Alex Sanders

            Le terrible Piratosaure veut tous les trésors des mers et des océans. Il pille les navires au nez et à la barbe des autres pirates et dès qu'il peut, s'empare du buttin des flibustiers. Dans sa grotte ultrasecrète, il entasse pièces d'or, émeraudes, rubis, diamants et saphirs par milliards... Tous les chefs pirates rêvent de trouver sa fabuleuse et légendaire caverne. Ils décident alors de s'unir. TOUS CONTRE LE PIRATOSAURE !

“J'élève mon robot de compagnie”, Trap, Oiry

            Tu t'es enfin décidé à accueillir un robot chez toi ? Bravo ! Elever un robot de compagnie est une inépuisable source de joie et de bonheur. Mais c'est aussi une lourde responsabilité à laquelle il faut savoir se préparer... Diplômé en robotique par les plus grandes universités du monde, le célèbre docteur Borg apporte ici les réponses aux mille et une questions que tu te poses sûrement à ce sujet.

“Je, tu, il m'embête”, Michel Van Zeveren

            « Attention, pas de bêtises, les enfants », dit maître loup avant de s’absenter de la classe. Alors, plutôt que de s’embêter, petit loup décide d’embêter petit lapin. Petite souris embête petit loup mais petit sanglier arrive et se fait embêter par petite biche. Les trois petits cochons interviennent. Qui embêtera petite grenouille ? Finalement, est-ce les plus grands qui embêtent les petits ? Et les filles embêtent-elles plus les garçons que l’inverse ? Lorsque tout le monde embête tout le monde, on finit par s’embêter…

“Minna et son petit frère”, Mélanie Walsh

            Dans la maison de minna, il y a un bébé. Il ne sait pas faire autant de choses qu'elle, et il est parfois contrariant, mais ils s'amusent tout de même bien ensemble. pour jouer avec eux, soulève les rabats !.

 

BDs :

« Enola et les animaux extradordinaires. 1 La gargouille qui partait en vadrouille », Joris Chamblain

            Caché au coeur d’un Muséum d’Histoire Naturelle se trouve le cabinet d’Enola, une vétérinaire hors du commun. Sa spécialité ? Les animaux des contes et légendes ! Centaures, phénix et autres gargouilles n’ont aucun secret pour elle. Avec son compagnon de route Maneki et à l’aide des inventions du génial Archibald, elle parcourt le monde pour soigner les maux des créatures extraordinaires. La petite souris n’est pas passée ? Votre minotaure semble égaré ? Demandez conseil à Enola, elle saura vous aider !

“Les blagues de Toto. L'épreuve de farce”, Thierry Coppée

            S'il est en queue de peloton à l'école, Toto fait la course en tête quand il s'agit de faire des blagues ! Et si en plus on parle de sport, il se jette dans la mêlée, bien décidé à ne pas rater sa place sur le podium de l'humour. Football, bobsleigh, escalade, gymnastique... Le plus turbulent des cancres

“Studio Danse. 6”, Crip

            Quand le coeur mène la danse… Trois amies inséparables, Julie, Luce et Alia sont passionnées de danse. Alors que la candidature de leur école au concours national des jeunes talents vient d'être acceptée, Mary, la prof qui devait monter la chorégraphie, tombe malade… Luce se laisse convaincre par ses amies d'écrire elle-même un ballet. De son côté, leur rivale Carla pense pouvoir faire de même. Laquelle des deux filles va-t-elle réussir à relever le défi ? L'école participera-t-elle au célèbre concours ? Pour avoir la réponse à toutes ces questions, lisez ce nouvel album… jusqu'au dernier acte !

“Le Petit Spirou. Tout le monde te regarde”, Janry

            Cela faisait quelque temps que l'on était sans nouvelles de notre effronté préféré... Voici qui est réparé ! À l'occasion des vingt-cinq ans de la série, le Petit Spirou est bel et bien de retour. Mais vingt-cinq ans, c'est un cap important, surtout dans la vie d'un petit garçon ! Pour le Petit Spirou, c'est donc l'heure de la crise identitaire. Entre une farce dans les vestiaires de la piscine (oui, ceux où on peut voir les filles en maillot de bain) et un cours de sport raté par monsieur Mégot, le garnement au costume de groom, épuisé par le poids des années, demande à son ami Mamadou une potion pour rajeunir. Mais après une erreur de posologie, il se retrouve soudainement transformé... en adulte ! Être grand, ce n'est pas très drôle. Il faut travailler et bien se tenir, et ça, le Petit Spirou n'aime pas beaucoup. Mais surtout, il lui reste encore plein de bêtises à faire, alors il va falloir trouver une solution pour continuer à avoir huit ans et demi encore longtemps !

“Les Schtroumpfs. Les Schtroumpfs à Pilulit”, Alain Jost, Thierry Culliford

            Le Schtroumpf Poète se lance dans la fiction ! C'est lui qui raconte cette incroyable aventure... Au bord de la rivière, les Schtroumpfs rencontrent un peuple de minuscules cueilleurs de graines : les Pilus. Face à eux, les lutins bleus ont l'impression d'être des géants ! Si les premiers rapports sont un peu tendus, les deux groupes vont vite se lier d'amitié. Bien sûr, les différences de langue, de goûts et de coutumes provoquent quelques accrochages. Mais ça, comme dit le Schtroumpf à Lunettes, c'est le schtroumpf des cultures ! Au moment où les Schtroumpfs quittent leurs nouveaux amis, deux messagers arrivent de Pilulit, leur cité cachée dans la montagne. Un terrible danger menace ses habitants...

« Pokémon. La grande aventure. 1 et 2 », Mato, Hidenro Kusaka

Six mois se sont écoulés depuis la catastrophe, impliquant Kyogre et Groudon. Rouge et Bleu embarquent pour les Îles de Sevii sur les traces du Professeur Chen. Ils vont être témoins d'une terrible tragédie dont est victime leur amie Verte. C'est le début d'une nouvelle grande aventure où nos héros vont devoir déjouer le sombre complot d'un vieil ennemi qu'ils pensaient disparu...

“Kid Paddle. Le retour de la momie qui pue, qui tue”, Midam

            Kid Paddle, ce n'est pas seulement un gamin scotché à sa console de jeu qui passe sa vie à dégommer des horribles Blorks. Kid Paddle, c'est aussi un joueur impénitent dont le cerveau est en constante ébullition : pour entrer au cinéma voir « Le retour de la momie qui pue qui tue » (un film ENA, bien sûr) ; pour créer sa propre bande dessinée à partir de gravures tirées des vieilles encyclopédies de son Papy ; pour fantasmer sur son père en as des arts martiaux tout droit sorti d'un manga hyper violent ; pour trépaner (mais c'est pour son bien !) Cindy, la poupée favorite de sa soeur... Tant pis si c'est de mauvais goût, tant mieux si c'est gore ! Car rien ne résiste à l'imagination débordante du serial player !

« Game over. Only for your eyes », Midam, Thitaume

            Kid Paddle passe le week-end avec ses deux amis. Et là, Kid déclare officiellement ouvert "le premier week-end pyjama et jeux vidéo" ! Le petit barbare va pouvoir être de sortie et tenter une nouvelle fois de sauver sa belle...

“Grrreeny. Vert un jour, vert toujours”, Midam

            Grrreeny est né dans le livre pédagogique "sors tes griffes pour ta planète" où l'on découvre 5 grands sujets sur l'environnement et ses enjeux. Aujourd'hui, le petit tigre vert vit à travers sa première BD. Encore plus drôle, trash et vert malgré lui.

“Les Chronokids. Contre la fin du monde”, Zep

La fin du monde ? Y’a pas moyen, j’ai déjà un truc de prévu ! Le spectacle de fin d'année dans lequel Adèle avait le premier rôle est annulé. La raison ? Il était programmé le jour de la fin du monde ! Adèle est furax ! Qui est ce Nostradamus qui lui pourrit sa carrière de star ? Et ces Mayas ? On ne leur a rien demandé ! Marvin et sa sœur vont partir dans une grande aventure pour décaler la fin du monde d’au moins une semaine... Ils vont y affronter la Sainte Inquisition, Nostradamus en pleine séance de dédicaces, des Mayas assoiffés de sacrifices humains, des anacondas, des crocodiles et un T-Rex.

« Captain Biceps. 4 », Zep, Tébo

            Le justicier déjanté fait son show ! Le justicier qui peut arracher les dents sans anesthésie, celui dont les os sont en acier, les muscles en béton, bref l’homme le plus fort de la planète (et même au-delà), rempile pour une nouvelle fournée de gags qui décoiffent. Son costume rouge et jaune en impose à tous ceux, super-méchants et autres maîtres du monde, qui croisent sa route. Elle n’est pas toujours droite, mais notre justicier trouve à coup sûr la pirouette pour mieux rebondir. Justicier, c’est un métier à plein temps que Captain Biceps exerce avec une foi inébranlable. L’humour est son arme la plus redoutable, celle qui met K.O. ses adversaires les plus coriaces. Petite tête et petite cervelle ne sont pas des obstacles infranchissables pour ce super-rigolo imaginé par le papa de TITEUF, Zep, illustré avec les super-dessins de Tébo.

 

Roman:

« Force noire », Guillaume Prévost

            Alma, comme beaucoup d'adolescentes, déteste les récits de guerre. Un jour, elle rencontre un ancien soldat de 14-18, Bakary Sakoro. Né au Mali, il s'est engagé à dix-sept ans. Autour du cou, il porte Force noire, le talisman de son grand-père. Mais la magie peut-elle le sauver de la folie des hommes? Versé dans les bataillons d'Afrique, Bakary fait partie des sacrifiés, promis aux missions suicides et à l'enfer des tranchées. Seuls l'amitié des trois tirailleurs et l'amour de la belle Jeanne vont lui permettre de survivre. Mais Jeanne est blanche, et son père général... Peu à peu, Alma se passionne pour ce destin hors du commun. Jusqu'à découvrir qu'un lien secret l'unit au vieil homme...

 

Adultes :

« 3 minutes à méditer », Christophe André

            Une introduction simple et joyeuse à la méditation. Chaque jour, trois minutes pour respirer, se concentrer et lâcher prise. Trois minutes en apesanteur avec soi-même. Voilà plus de deux mille ans que l’on médite, en Orient comme en Occident. Aujourd’hui, les bénéfices de la méditation sont confirmés par de nombreuses études scientifiques. Laïque et accessible, la méditation de pleine conscience se pratique dans les cabinets des médecins, à l’école, dans l’entreprise ou chez soi. Nous offrant sérénité, force et lucidité, elle nous aide aussi à résister aux maux de notre époque :égoïsme, matérialisme, dispersion digitale. Issu de l’émission de France Culture Trois minutes à méditer, ce livre propose 40 exercices pour prendre conscience de notre état intérieur, écouter la rumeur du monde ou contempler la nature. Véritable traité pour entrer en amitié avec soi-même et avec le monde, il nous invite à un fascinant entraînement de l’esprit.

« Sérénité : 25 histoires d'équilibre intérieur », Christophe André

            Nous aimerions rester toujours sereins... Mais la vie nous bouscule, nos démons intérieurs se réveillent : alors, nous nous angoissons, nous nous désespérons, nous nous éparpillons. Nous souffrons. Au travers de 25 histoires et de leurs enseignements, ce livre vous propose d’avancer, à votre rythme et à votre manière, sur le chemin de l’équilibre et de la sérénité. « Il y a des jours comme ça où ton âme est sereine : tu te sens doucement bien. Tout est clair et calme en toi. Rien, absolument rien ne te manque. Tout ce dont tu as besoin est là… 

« Aromathérapie, les bienfaits des huiles essentielles », Caroline Blanc

            Ce guide pratique présente l'histoire et les bases de l'aromathérapie à travers les applications des huiles essentielles au quotidien. Chaque plante est présentée selon ses principes actifs, ses indications et contre-indications et son utilisation pour soigner les maux.

 

BDs :

L’intégrale « Blast », Manu Larcenet

            « Je mens... Je suis en feu, je suis gris, lourd, crasseux, mais je suis en feu. » Un homme seul dort dans les bois. Masse inouïe de plus de 150 kilos, il est parti un beau matin, laissant sa vie d'avant, à la recherche du blast, ce court instant de perfection, flash improbable, qui survient parfois, lorsque, oubliant sa graisse, il parvient à voler. Après un premier tome prix des libraires 2010, Manu Larcenet signe un immense roman graphique, noir et âpre, d'un humanisme bouleversant.

« Zombillénium 3. Control freaks », Arthur de Pins

            C'est l'effervescence au parc Zombillénium. Envoyé par Behemoth lui-même, le vampire Bohémond Jaggar de Rochambeau est officiellement censé seconder Francis dans sa gestion du parc. Inquiets, les employés s'attendent au pire : ne le décrit-on pas comme un authentique tueur ? D'autant qu'à y regarder de plus près, les motivations de sa venue semblent bien moins anodines qu'annoncées. Sa mission, c'est de faire du chiffre, pour les actionnaires, certes, mais surtout pour Behemoth qui, lui, attend son comptant d'âmes. Francis, ulcéré, est obligé de courber l'échine devant ce consultant tout-puissant, bien décidé à prendre le pouvoir et à pervertir les règles de Zombillénium. Tandis que se préparent pour le parc de sombres moments, Aurélien traverse une mauvaise passe. Déprimé par sa condition d'immortel et par l'absurdité de sa vie... pardon sa mort, il fait un burn out. Et un burn out, chez un démon aussi puissant, cela peut être dévastateur. Retenu in extremis par Gretchen, il évite le pire. Et cela tombe bien, car Gretchen a un projet pour lui... Un nouvel épisode de Zombillénium particulièrement mordant, dans lequel on découvre les dessous du parc d'attractions le plus monstrueux du monde.

« Ralph Azham. 10 », Lewis Trondheim

            Après les événements dramatiques perpétrés sur ordre du roi à Malène, Ralph Azham est plus que jamais déterminé à ramener la paix dans son royaume en dépit des craintes qui le taraudent. L'angoisse d'être corrompu par l'attrait du pouvoir a disparu devant la nécessité de maintenir l'ordre à Astolia, et pour ce faire, l'Élu sait qu'il peut compter sur son premier cercle, dans lequel se trouvent entre autres Yassou et Zania. La brusque disparition de Will qui les espionnait tous lance d'ailleurs Yassou sur ses traces. Grâce à la perle directionnelle qui le mènera à lui, celui-ci découvrira le clan des immortels et leurs secrets. Quant à l'amour unissant Ralph Azham et Zania, il risque fort de s'éteindre dès que notre héros aura pris connaissance du second pouvoir de sa bien-aimée ! Ce dixième tome de la saga d'heroic fantasy de Lewis Trondheim offre des révélations stupéfiantes, entre les réponses qui s'esquissent et de sombres questionnements. Au coeur de la tourmente, Ralph Azham sera forcé de prendre des décisions qui impliquent non seulement son amour et son avenir, mais aussi la sûreté de toute la nation !

 

Romans :

“Les pirates! Dans une aventure avec les baleines”, Gideon Defoe

            De faux trésors indiqués par un goéland voyageur, une descente à Las Vegas-près-Far-West avec spectacles clés en main, une rencontre avec une haleine ventriloque, et le grand retour à Nantucket. Le capitaine et ses acolytes vont avoir fort à faire potin trouver de quoi se paver un bateau flambant neuf et rembourser la redoutable Cutlass Liz. Rythmé au son du pilon, épicé de coups de gueules, livré avec l'exhaustive litanie des cent cinquante aventures à venir, revoilà la gent boucanière clos pirates !

“Paris est une fête”, Ernest Hemingway

            « Miss Stein et moi étions encore bons amis lorsqu'elle fit sa remarque sur la génération perdue. Elle avait eu des ennuis avec l'allumage de la vieille Ford T qu'elle conduisait, et le jeune homme qui travaillait au garage et s'occupait de sa voiture - un conscrit de 1918 - n'avait pas pu faire le nécessaire, ou n'avait pas voulu réparer en priorité la Ford de Miss Stein. De toute façon, il n'avait pas été sérieux et le patron l'avait sévèrement réprimandé après que Miss Stein eut manifesté son mécontentement. Le patron avait dit à son employé :« Vous êtes tous une génération perdue. » « C'est ce que vous êtes. C'est ce que vous êtes tous, dit Miss Stein. Vous autres, jeunes gens qui avez fait la guerre, vous êtes tous une génération perdue. »

“L'énigme du retour”, Dany Laferrière

            La nouvelle coupe la nuit en deux. L'appel téléphonique fatal que tout homme d'âge mûr reçoit un jour. Mon père vient de mourir. D. L. A la suite de cette annonce tragique, le narrateur décide de retourner dans son pays natal. Il en avait été exilé, comme son père des années avant lui, par le dictateur du moment. Et le voilà qui revient sur les traces de son passé, de ses origines, accompagné d'un neveu qui porte le même nom que lui. Un périple doux et grave, rêveur et plein de charme, qui lui fera voir la misère, la faim, la violence, mais aussi les artistes, les jeunes filles, l'espoir, peut-être. Le grand roman du retour d'exil.

“Le coeur cousu”, Carole Martinez

            Dans un village du sud de l'Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse... Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s'initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs, elle est condamnée à l'errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d'enfants, eux aussi pourvus – ou accablés – de dons surnaturels. Carole Martinez construit son roman en forme de conte : les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d'imaginer. Le merveilleux ici n'est jamais forcé : il s'inscrit naturellement dans le cycle de la vie.

“Un bien fou”, Eric Neuhoff

            "Vous faites partie de la bande de salopards qui ont bousillé ma vie. Vous n'êtes pas le seul. Tout un tas d'écrivains que j'ai admirés sont dans ce cas." Quand Maud et le narrateur l'ont rencontré sur une île au large de Rome, ils ne se sont pas doutés de ce qui allait leur arriver. Sebastian Bruckinger, l'auteur le plus fameux et le plus mystérieux des Etats-Unis, celui qui fuyait la presse du monde entier, qui n'avait rien publié depuis trente ans. Il faut toujours se méfier de ses idoles.

« 40 jours de nuit », Michelle Paver

            Janvier 1937. Jack Miller vit dans la solitude.Il est pauvre. Son unique espoir : participer à une expédition scientifique. Destination : le pôle Nord. Jack embarque avec quatre hommes et huit chiens sous le soleil de minuit. Rien ne se déroule comme prévu. Une malédiction semble s'être abattue sur les chercheurs. Un à un, les compagnons de Jack sont contraints d'abandonner la mission. Maintenant, Jack est seul. Une angoisse sourde s'empare de lui. Bientôt, une nuit sans fin engloutira le campement. Bientôt, les glaces se refermeront. Bientôt, Jack sera pris au piège. Il faut prendre une décision. Rejoindre les autres. Ou bien rester, et affronter cette chose qui rôde dans les ténèbres. Mais Jack a-t-il vraiment le choix?

L'intégrale « Wilt », Tom Sharpe

            C'est en sortant son chien que Wilt réfléchit à la méthode la plus efficace pour se débarrasser de sa femme, devenue bien trop encombrante à son goût. Wilt est à la croisée des chemins : professeur de culture générale dans un lycée technique pour étudiants demeurés, sa carrière est au point mort. Marié depuis bien trop longtemps à une femme frustrée et complexée, Wilt est en quête d'absolu. Il rêve de gloire, une gloire que le monde lui refuse depuis trop longtemps, et de crime, un crime dont il est sûr qu'il ferait craquer les derniers verrous qui ligotent son existence. Bref, Wilt est en crise, la crise de la quarantaine, identitaire et profonde mais incapable de prendre une décision radicale. La rencontre de sa femme avec une (fausse) riche voisine, adepte des jeux du sexe et des mauvais coups, va plonger la famille Wilt dans une centrifugeuse d'événements des plus inattendus...

“Le lys de Brooklyn”, Betty Smith

            Un classique de la littérature américaine, roman d'apprentissage sur les jeunes années de Francie Nolan, fillette sensible, assoiffée de culture et de livres, dans le quartier misérable de Williamsburg au début du XXe siècle. « Mon Dieu, faites que je sois quelque chose, à chaque instant de chacune des heures de ma vie. Faites que je sois gaie ; faites que je sois triste ; que j'aie froid, ou chaud ; que j'aie faim... ou trop à manger ; que je sois en haillons, ou mise avec élégance ; que je sois sincère ou perfide ; loyale ou menteuse ; digne d'estime ou pécheresse. Mais faites que je sois quelque chose, à chaque instant ! Et, quand je dors, faites que je ne cesse de rêver, afin que le moindre petit morceau de mon existence ne soit perdu ! » Succès phénoménal jamais démenti depuis sa parution en 1943, un mythe de la littérature américaine, adapté au cinéma par Elia Kazan. Un superbe roman d'apprentissage sur les jeunes années de Francie Nolan, fillette sensible, assoiffée de culture et de livres, dans le quartier misérable de Brooklyn au début du xxe siècle. Un coup de coeur d'une fraîcheur et d'une imagination extraordinaires, un livre-culte publié en France en 1946 et inexplicablement jamais réédité depuis, une redécouverte indispensable.

 

Romans policiers :

« Vent de sang », Nele Neuhaus

            Le premier mort s’appelle Grossmann. Meurtre ou accident, l’affaire serait banale si l’homme n’était pas le veilleur de nuit de la société WindPro qui s’apprête à construire sur le Taunus un parc d’éoliennes, un projet combattu par une association de riverains. Deux hommes ont pris la tête des opposants : Ludwig Hirtreiter, qui refuse de céder une prairie nécessaire à WindPro malgré l’offre très généreuse de trois millions d’euros qui lui est faite ; et Jannis Theodorakis, sous couvert d’écologie. La confrontation est âpre, et lors d’une réunion consacrée au projet, une rixe éclate. Une femme décède. Le commissaire Oliver von Bodenstein, présent, est blessé. La situation ne cesse de s’envenimer et, bientôt, un deuxième meurtre est commis. Entravés par la duplicité des protagonistes prompts à dissimuler leurs motivations profondes derrière la commode façade de convictions éthiques ou morales, Bodenstein et Pia Kirchhoff doivent faire face au vent meurtrier qui semble s’être abattu sur la région du Taunus. Sur fond de débat autour de l’avenir du climat, Nele Neuhaus compose une fois encore un roman policier d’une maîtrise remarquable. Des données trafiquées par les climatologues aux intérêts mercantiles d’hommes d’affaires sans scrupules, elle met en scène des personnages profondément ambigus dans une société en totale perte de repères.

Société :

« Les violences faites aux femmes en France : une affaire d'état », Amnesty International

            Les violences faites aux femmes demeurent l'un des plus grands scandales en matière de droits humains. Pour la première fois, Amnesty International analyse la réponse de l'État en France, et rappelle que les autorités ont la responsabilité et l'obligation, non seulement de sanctionner les auteurs, mais aussi de tout mettre en oeuvre pour prévenir ces violences et s'assurer que les victimes puissent bénéficier des réparations adéquates. L'organisation insiste sur les mécanismes et répertorie les difficultés d'accès à la justice. Elle dénonce les insuffisances des dispositifs de prévention, de sanction et de réparation et formule des recommandations. Le travail s'appuie sur des témoignages et des entretiens avec des associations spécialisées, ainsi qu'avec des avocats, médecins, travailleurs sociaux, représentants des autorités françaises et des victimes. Deux thèmes majeurs sont abordés : les violences au sein du couple et la traite des femmes aux fins de prostitution, mais aussi les obstacles spécifiques dans un contexte de migration, la question des mariages forcés et les mutilations sexuelles féminines. Qu'en ressort-il ? Qu'elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles, les manifestations de violence restent encore largement reléguées à la sphère privée. Elles sont considérées, à tort, comme des "conflits familiaux" qui ne relèvent pas du domaine d'intervention de la justice. Toutes les raisons sont bonnes pour refuser de voir...

“Guyane française, l'or de la honte”, Axel May

            Imaginez une terre couverte d’une majestueuse forêt tropicale et à la biodiversité exceptionnelle, où des milliers de chercheurs d’or clandestins viennent défier l’État, la violence et le paludisme, avec l’espoir de faire fortune. Ce lieu des extrêmes est le plus vaste des départements français, et pourtant, en métropole, il ne suscite qu'une indifférence quasi générale. En Guyane, morceau de France perdu dans l’immensité du continent sud-américain, la soif de l’or cause des ravages sociaux, sanitaires et environnementaux. Empoisonneurs d’Amérindiens, pilleurs de ressources, dévastateurs de jungle : ces orpailleurs clandestins originaires de régions défavorisées du Brésil, les garimpeiros, font l’objet des pires accusations. Leur loi ? Celle des armes. En creusant des fosses béantes, ils libèrent l’or qu’ils récupèrent par amalgamation avec du mercure. Tant pis pour la forêt éventrée, tant pis pour la santé des populations contaminées par le mercure, tant pis pour le climat d’insécurité qu’ils créent. De leur côté, la minorité des opérateurs miniers déclarés, pas toujours irréprochables, essaient de s’organiser et de donner une meilleure image de la profession, tandis que les gendarmes, dotés de moyens insuffisants, tentent de rétablir l’ordre républicain. Le drapeau français flotte sur une terre moribonde. Les pouvoirs publics finiront-ils par réagir comme il se doit ? Axel May a parcouru la Guyane pendant plusieurs mois, en pirogue, sur les pistes et par les airs, de Cayenne à Saint-Laurent-du-Maroni et des bords de l’Oyapock aux profondeurs de la forêt, pour rencontrer et faire parler les protagonistes de cette terrible histoire. Il en a tiré un récit vivant et implacable sur la Guyane d’aujourd’hui.

“La fabrique de filles: comment se reproduisent les stéréotypes et les discriminations sexuelles”, Laure Mistral

            Comment fabrique-t-on une fille ? De la même manière qu'un garçon ? Y a-t-il de nouveaux modèles ? Comment se fait-il que les différences sexuées se reproduisent si facilement dans une société qui prétend réduire les inégalités entre hommes et femmes ? Aujourd'hui encore, malgré les profonds changements de société opérés depuis 4o ans, on impose à chaque sexe des goûts et des conduites qui ne vont pas de soi, et ce à chaque étape de la vie et dans tous les domaines. La " fabrique " fonctionne toujours, même si elle n'utilise plus les mêmes moules... À travers les témoignages de plusieurs générations de filles/femmes issues de divers milieux sociaux, Laure Mistral pose les questions essentielles pour comprendre la construction de la féminité, et ses implications. Elle y répond dans un dossier que complètent des entretiens avec Christine Bard, Marie Duru-Bellat, Françoise Héritier et Catherine Monnot, respectivement historienne, sociologue et anthropologues. Décrypter les stéréotypes sexistes pour mieux les reconnaitre et les combattre : c'est une des recommandations importantes d'Amnesty International dans la prévention des violences faites aux femmes.

Fermeture exceptionnelle de la médiathèque le 29 septembre

le .

La médiathèque sera fermée le vendredi 29 septembre.

Retrouvez-nous lors du forum des associations, à partir de 18h30, le vendredi.

A samedi!

Atelier numérique le 19 septembre

le .

computer support

 

Faites chauffer vos ordinateur et vos cellules grises, l'atelier numérique reprend dès le mardi 19 septembre.

Des ordinateurs sont mis à votre disposition, mais vous pouvez également amener votre propre matériel.

Rendez-vous à la médiathèque, à partir de 15h.

Les nouveautés dans votre médiathèque: 18 septembre

le .

11980735844 b4d0c9b898 z

 

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 18 septembre:

Jeunesse :

Albums :

“Lou et Mouf. Ouh il fait noir”, Jeanne Ashbé

Les "Lou et Mouf" sont de petits livres interactifs qui font écho au « travail » du bébé qui découvre le monde et tente de le comprendre. Ils invitent les tout-petits à se retrouver dans leur vécu quotidien mais font aussi appel à l'imaginaire. Avec "Lou et Mouf", bébé est assuré qu'il est compris. Il peut continuer à grandir.

« Des amis de toutes les couleurs », Dr Catherine Dolto

À l'école maternelle, on découvre les autres, on se fait ses premiers amis. C'est le moment d'expliquer les différences, les ressemblances, de valoriser l'origine de chaque enfant. Toutes les couleurs de peau sont belles : le brun, le blanc, le noir, le jaune, le rose. Chacun peut être fier de la couleur de sa peau.

“Jaloux pas jaloux”, Dr Catherine Dolto

Parfois quand on est jaloux, on devient méchant, finalement ça nous rend malheureux. Mine de rien, quand on comprend qu'on souffre de jalousie, ça nous aide à aller mieux.

« Si on parlait de la mort », Dr Catherine Dolto

Après la mort d'un être cher on est malheureux, on a du chagrin. On dit qu’on est en deuil… La mort, on doit pouvoir en parler, même aux tout-petits, leur donner les mots pour comprendre ce qui se passe lorsqu'une personne chère disparaît. Dire la vérité à un enfant lui permet de faire le deuil, d'exprimer son chagrin et de sentir peu à peu que la vie continue et qu'il a le droit d'être content de vivre.

« Les deux grenouilles à grande bouche », Pierre Delye, Cécile Hudrisier

         Imaginez deux grenouilles à grande bouche dans l’arche de Noé… qui chantent faux et fort et qui font des mauvaises blagues sans arrêt… Mais qui réussira à les faire taire ? Un conte détourné qui se raconte et se chante, comme ces deux grenouilles qui «braillent » des comptines façon Broadway tout au long du voyage !

« La fée sorcière », Brigitte Minne, Carll Cneut

Marine en a assez d'être une fée. Elle en a assez de devoir toujours être gentille et propre, de prendre une voix de miel et de ne jamais tacher sa robe. Finalement, c'est ennuyeux d'être une gentille petite fée. Pas très loin, dans le bois, il y a bien plus interessant: il y a les sorcières. Marine se dit qu'après tout, ça doit être plus amusant. Et petit à petit, notre fée apprend la vie de sorcière et ça lui plaît, peut-être même trop...

« La pierre du loup », Patric Rochedy

Parce que vous êtes vraiment trop sérieux, je vais vous raconter une histoire. Pas celle de la disparition du Petit Chaperon rouge, non... Comme je suis gourmand, je vous propose une histoire de loup, accompagnée de la recette de cuisine d'un chef, installé au pied des Vosges ; vous pourrez la réaliser en famille !

« Z comme Zelda », Michel Van Zeveren

« Zelda, je t'interdis d'ouvrir le moindre livre il n'y a absolument rien d'intéressant là-dedans. Les livres sont terriblement ennuyeux, tout juste bons à faire du feu ! M'as-tu bien comprise ? »

« C’est pas grave », Michel Van Zeveren

Un jour, Petit Lapin a renversé son verre de lait. Il s’est mis à pleurer. Grand Lapin est vite arrivé et a dit : c'est pas grave ! » Depuis ce jour, dès qu’il fait une bêtise, Petit Lapin dit : « c’est pas grave ! » Se faire avaler par le loup : « c’est pas grave ! » Être puni : «c’est pas grave !» Se faire avaler par le loup: «c’est pas grave !» Mais lorsque Petit Lapin pleure : c’est très très grave… C’est sûr, il y a des choses plus graves que d’autres !

 

BDs :

« Le cabaret des ombres », Régis Hautière, Arnaud Poitevin

Qu'ils soient hercule de foire, homme volant, lanceur de couteaux ou lycanthrope, les membres de la joyeuse troupe du Cabaret des Ombres ont tous un talent certain... pour le trucage et l'illusion. Hélas, à l'heure où le Tout-Paris ne jure plus que par le cinématographe, leurs tours de passe-passe ne suffisent plus pour émouvoir les foules. Aussi, quand l'inénarrable professeur Pipolet leur propose de sauver le monde, ils se disent que le moment est venu pour eux de se montrer vraiment... spectaculaires.

« Benoit Brisefer. Hold-up sur pellicule », Peyo

Un grand studio de production veut faire un film retraçant l'histoire de Lady d'Olphine, chef de la mafia. Le rôle principal est bien sûr tenu par Madame Adolphine, et Benoît Brisefer accompagne celle-ci dans son voyage pour Hollywood. Trois gangsters profitent du tournage d'une scène dans une banque pour essayer de remplacer Madame Adolphine par Lady d'Olphine et ainsi de cambrioler la banque

« Le petit Spirou. C’est pas de ton âge », Tome, Janry

Avant de grandir pour devenir l'aventurier que l'on connaît, Spirou a été petit. Et c'était pas triste. Toujours à l'affût d'une blague à faire au curé, l'abbé Langélusse, ou à son professeur de gymnastique, le navrant M. Mégot, le petit Spirou ne cesse ses espiègleries que pour s'intéresser aux douches des filles, à sa copine Suzette ou à sa prof de maths, la captivante Claudia Chiffre...

« Le petit Spirou. Bien fait pour toi ! », Tome, Janry

Fais pas ci, fais pas ça Viens ici, mets-toi là Attention prends pas froid Ou sinon gare à toi Mange ta soupe, allez, brosse-toi les dents Touche pas ça, fais dodo Dis papa, dis maman Fais pas ci, fais pas ça Sois poli, dis merci à la dame, laisse ta place C'est l'heure d'aller au lit Faut pas rater la classe Tu me fatigues, je n'en peux plus Dis bonjour, dis bonsoir Ne cours pas dans le couloir Viens ici, ôte-toi de là Prends la porte, sors d'ici Écoute ce qu'on te dit* Comment survivre dans un monde où les adultes ont des réactions encore plus infantiles que les enfants ? Avec humour, espièglerie et impertinence répondent le Petit Spirou et sa bande de copains ! *Extrait de ''Fais pas ci, fais pas ça'' - Jacques Dutronc

« Le roi catastrophe. Adalbert perd les pédales », Lewis Trondheim, Fabrice Parme

C'est pas parce que je suis un enfant qu'il m'est interdit d'avoir les caprices d'un roi. C'est pas parce que je suis un roi qu'il m'est interdit d'avoir les caprices d'un enfant.

 

Histoire :

« Mes P’tits Docs. La Première Guerre mondiale », Stéphane Ledu, Cléo Germain

En 1914, les pays d’Europe ne s’entendent pas bien. L’assassinat d’un prince provoque le début d’une guerre qui va durer 4 longues années et faire des millions de victimes. De la mobilisation aux tranchées, des batailles à la victoire, pars sur les traces des poilus, les soldats de la Première Guerre mondiale…

« La Seconde Guerre mondiale. La vie privée des hommes », Pierre Miquel

Pourquoi l’Europe cède-t-elle à la tentation du fascisme ? Quelle est l’ambition d’Hitler pour l’Allemagne ? Qu’est-ce que la Solution finale ? Que s’est-il passé à Hiroshima et Nagasaki ? Plonge dans la vie de tes ancêtres grâce à de superbes reconstitutions historiques et découvre tous les détails de leur quotidien.

 

Adultes :

BD :

« La sagesse des mythes. L’iliade », Luc Ferry

Les dieux ont leurs caprices. Les hommes leurs destinées. En face de la citadelle imprenable de Troie se tient l’armée grecque. Une terrible guerre dure déjà depuis dix ans... Pour Ménélas, roi de Sparte, c’est une question d’honneur suite à l’enlèvement de sa femme Hélène par Pâris, prince de Troie. Agamemnon, le frère de Ménélas, y trouve le prétexte de faire tomber la cité mythique pour étendre son empire. Achille, le plus grand des guerriers grecs, voit là l’occasion d’entrer dans la légende. Mais ces hommes, si puissants soient-ils, ignorent qu’ils ne sont que des pions. Que Troie forme le plateau d’une funeste partie d’échec dont seuls les dieux sortiront vainqueurs...

 

Romans :

“Novecento: pianiste”, Alessandro Barrico

Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui: la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports. Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

« Le manuscrit retrouvé », Paulo Coelho

14 juillet 1099. Alors que les croisés sont aux portes de la ville, les habitants de Jérusalem se pressent autour d'un homme mystérieux connu sous le nom du Copte pour entendre ses derniers enseignements. La foule, composée de chrétiens, de juifs et de musulmans qui vivaient jusqu'alors en parfaite harmonie, s'apprête à livrer combat et la défaite semble imminente. Mais loin de toute stratégie guerrière, c'est une véritable leçon de vie qui leur est dispensée. Le Manuscrit retrouvé est une invitation à repenser notre humanité qui pose une question d'une brûlante actualité : quelles valeurs subsistent lorsque tout a été détruit ?

« Nos étoiles contraires », John Green

Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence... les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

« Into the wild », John Krakauer

En 1992, le cadavre d'un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l'avenir sans surprise. Mais, dès l'obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l'aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d'emprunt avec sa vieille voiture, qu'il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s'installer au cœur de l'Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s'improvise pas trappeur, ni homme des bois... Ce parcours dramatique d'un jeune homme qui a voulu vivre jusqu'au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer, l'auteur du best-seller tragédie à l'Everest. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a d'emblée fasciné Sean Penn, qui en a réalisé une adaptation cinématographique applaudie par la critique américaine.

« Le grand marin », Catherine Poulain

Une femme rêvait de partir. De prendre le large. Après un long voyage, elle arrive à Kodiak, un port de l'Alaska. Tout de suite, elle sait : à bord d’un de ces bateaux qui partent pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l'humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures... C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. A terre, elle partage leur vie, en camarade. Traîne dans les bars. En attendant de rembarquer. C’est alors qu’elle rencontre le "Grand marin ".

« Pas pleurer », Lydie Salvayre

Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l'Eglise catholique contre les " mauvais pauvres ". Son pamphlet, Les Grands cimetières sous la lune, fera bientôt scandale. Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et " mauvaise pauvre ", qui, soixante-dix ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l'insurrection libertaire par laquelle s'ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d'Espagne, des jours que l'adolescente qu'elle était vécut dans la candeur et l'allégresse dans son village de Haute Catalogne. Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent, comme enchantées par l'art romanesque de Lydie Salvayre, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, portées par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

“Le fleuve nous emporte”, José Luis Sampedro

Après la guerre de 39-45, un jeune Irlandais, Shannon a trouvé refuge auprès d'une équipe de flotteurs de bois qui descend le Haut-Tage. Emporté par le fleuve, il découvre l'univers quotidien d'une société proche de la terre, imprégnée de picaresque, d'honneur, de violence et de révolte.

 

Romans policiers :

« Poulets grillés », Sophie Hénaff

Le 36 quai des Orfèvres s’offre un nouveau patron. Faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu’on ne peut pas virer et qui encombrent les services : tel est le but de la manœuvre. Nommée à la tête de ce ramassis d’alcoolos, de porte-poisse, d’homos, d’écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la Judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis… il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés ! Un polar original, nerveux, et désopilant.

« Le marchand de sable », Lars Kepler

Un jeune homme erre le long d’une voie ferrée dans la nuit glaciale de Stockholm. Il souffre d’hypothermie. En état de choc, il n’est pas en mesure d’expliquer ce qui lui est arrivé mais tient des propos incohérents au sujet du Marchand de sable. Il s’agit en réalité d’un garçon disparu treize ans plus tôt avec sa petite sœur. À l’époque, l’enquête avait conclu qu’ils faisaient probablement partie des dernières victimes de Jurek Walter, un tueur en série arrêté par Joona Linna. Mais le psychopathe purge sa peine depuis plus de dix ans en unité psychiatrique, dans un bunker sous-terrain sous haute sécurité. Où était le jeune homme séquestré depuis tout ce temps ? Jurek a-t-il un complice à l’extérieur, toujours à l’œuvre ? Et où est la petite sœur ? Il y a urgence. Joona sait que Jurek Walter est un manipulateur et qu’il ne les aidera pas spontanément. Dans une ultime tentative de lui soutirer des informations, Saga Bauer, une collègue de Joona Linna, se fait passer pour une patiente et se laisse enfermer dans le bunker. De son côté, Joona sait que l’heure du face-à-face avec l’homme qui l’a obligé à abandonner sa famille approche. Après Incurables, Lars Kepler est de retour avec un thriller magistral. Intrigue au cordeau, rythme implacable, ambiance crépusculaire, tout y est. Le Marchand de sable va passer. Bonne nuit les petits...