Les nouveautés dans votre médiathèque: 19 juin

le .

stack of books 1001655 960 720

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 19 juin:

Jeunesse :

Albums :

« Chez les ours », Malika Doray

On chante, on danse, on dit des secrets…Les images et les textes des deux livres se complètent comme des dominos : on peut ainsi changer l’histoire à volonté, où il est question d’ours qui font la fête, de poules qui chantent, de grenouilles qui papotent…

« Frère lune et sœur soleil », Sung-Min Kim

Il était une fois une pauvre femme qui vivait dans la montagne avec ses deux enfants, Petit Frère et Petite Soeur. Un jour, elle croisa le chemin du tigre, et celui-ci avait faim, très faim... Conte des origines de la Lune et du Soleil, conte célébrant le courage et l'espièglerie de deux enfants, conte d'avertissement, Frère Lune et Soeur Soleil est extrêmement populaire en Corée. Certains de ses motifs ne sont pas sans évoquer des histoires de chez nous, comme Le Petit Chaperon rouge ou Le Loup et les Sept Chevreaux !

« Dans la voiture », Claude Ponti

Une voiture, vous croyez que c’est tout bête ? Une carrosserie, un moteur, un tableau de bord et des sièges ? Pas du tout. Dans la voiture de mes parents, il y a des fleurs et des champignons qui poussent pendant les embouteillages, et une remorque pleine de jouets qui surgit quand on part en vacances. Mais le mieux, c’est encore quand c’est moi qui conduis…

« Les fruits et les couleurs »,Lorena Siminovich

Le rouge de la fraise, le jaune du citron, le bleu des myrtilles… L’enfant (re)découvrira la couleur de son fruit préféré dans ce livre appétissant !

 

BDs :

« Grenadine et Mentalo. Fille ou glaçon?», Colonel Moutarde

Lui, c'est Mentalo, le pingouin super-héros. Elle, c'est Grenadine, la chipie de la banquise. Le nouveau, c'est Kokeliko, un bourricot rigolo. Trois drôles de loustics surdoués pour les bêtises. Ca va chauffer dans les igloos !

« Astrid Bromure: Comment atomiser les fantômes », Fabrice Parme

Astrid en a assez de s'ennuyer dans le grand manoir vide de ses parents. Elle réussit à les convaincre de l'inscrire au manoir de Canterville. À elle les nouvelles copines, les joies de l'internat, et surtout la chambre partagée avec des jumelles qui n'ont pas froid aux yeux, Gladys et Rebecca. Seul hic, la légende dit que Canterville est truffé de fantômes, ce qui ne rassure pas du tout Astrid ! En plus d'apprendre à atomiser les fantômes, elle va devoir comprendre ce qu'elle est prête à faire ou non pour être populaire.

« Agathe Saugrenue. Masques et visages », Valérie Vernay, Vincent Zabus

Dois-je devenir belle (ou beau) pour m'accepter ? Voilà la question centrale de cet album. Elle taraude autant notre chère Agathe qui se croit toujours "monstrueuse", parce qu'elle souffre du diabète, que son ami Vincent, le garçon "sans visage". Et ce thème est emballé, comme à chaque fois avec Agathe, dans une aventure fantastique émaillée des fameux gags de notre ami Trévor, le chat le plus drôle de la BD.

« Captain Biceps 2», Zep, Tebo

Vous pensiez avoir tout vu sur les super-héros. Vous pensiez, blasés, que plus aucun super-pouvoir ne pouvait vous épater. Vous vous disiez « Oula, les sup'héros, depuis Spider-man et Superman et Batman, on n'a rien fait de mieux ». Mais là fatale erreur vous étiez dans l'ignorance, car qui peut ramollir la Chose, épousseter l'Homme-Sable ou faire remonter le prince de la jungle dans son arbre ? Qui je vous le demande ? Mais évidemment, l'incomparable, l'inénarrable, l'indestructible ... Captain Biceps, le plus grand justicier de tous les temps !!! Redresseur de tort méconnu, il mérite à présent sa place dans le panthéon des vengeurs masqués. Retenez bien son nom, car il sillonnera l'horizon pour punir tous les malfrats : Captain Biceps !

 

Travaux pratiques :

«Le grand livre d'activité pour les garçons»,

Sais-tu fabriquer du slime, ce matériau à la fois solide et liquide? Comment préparer toi-même une délicieuse pizza avec les ingrédients que tu préfères? Pourquoi ne camperais-tu pas dans ton jardin? Sais-tu te servir d'un lasso? Ce livre fourmille d'idées de bricolages, de recettes, de jeux ou d'activités. Il est destiné aux garçons qui veulent s'amuser et exprimer toute leur créativité et leurs talents à travers de multiples occupations originales : jeux, animations variées, pour tous les temps, ainsi que des expériences étonnantes qui vont épater parents et copains. Ce livre contient plus de 50 activités et bricolages, simples et amusants, à faire dehors ou à la maison tout au long de l'année. Pour chaque activité, la liste du matériel, des recommandations ainsi qu'un pas à pas détaillé en dessin ou en photos pour être sûr de réussir.

 

Adultes :

« Histoire d’une couleur : vert », Michel Pastoureau

Aimez-vous le vert ? À cette question les réponses sont partagées. En Europe, une personne sur six environ a le vert pour couleur préférée ; mais il s’en trouve presque autant pour détester le vert, tant chez les hommes que chez les femmes. Le vert est une couleur ambivalente, sinon ambiguë : symbole de vie, de sève, de chance et d’espérance d’un côté, il est de l’autre associé au poison, au malheur, au Diable et à ses créatures. Le livre de Michel Pastoureau retrace la longue histoire sociale, artistique et symbolique du vert dans les sociétés européennes, de la Grèce antique jusqu’à nos jours. Il souligne combien cette couleur qui a longtemps été difficile à fabriquer, et plus encore à fixer, n’est pas seulement celle de la végétation, mais aussi et surtout celle du Destin. Chimiquement instable, le vert a symboliquement été associé à tout ce qui était instable : l’enfance, l’amour, la chance, le jeu, le hasard, l’argent. Ce n’est qu’à l’époque romantique qu’il est définitivement devenu la couleur de la nature, puis celle de la santé, de l’hygiène et enfin de l’écologie. Aujourd’hui, l’Occident lui confie l’impossible mission de sauver la planète.

 

BDs :

« Chroniques birmanes », G. Delisle

Guy Delisle a suivi sa compagne durant 14 mois en Birmanie alors qu’elle y collaborait avec Médecins sans Frontières. Il raconte son expérience du pays, comment il a fini par apprivoiser son environnement, et petit à petit, comment il a découvert la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par une junte militaire, soutenue elle-même par de puissants groupes industriels.

« Coquelicots d'Irak», B. Findakly, L. Trondheim

Au moment où l’histoire de l’Irak s’efface à l’explosif et les mémoires s’estompent peu à peu, ce récit recueille les souvenirs d’une fillette, d’une famille et de tout un pays.

L’intégrale « Le combat ordinaire », M. Larcenet

Ne tournons pas autour du pot, le Combat Ordinaire est un Chef d'oeuvre. À travers l'histoire d'un jeune photographe de presse s'interrogeant sur ce qu'il doit faire de sa vie, Larcenet brosse une comédie parfois drôle, parfois triste sur le passage à l'âge adulte, sur l'amour et les choix qu'il implique, sur notre comportement vis à vis des autres et du passé. Une grosse claque par un auteur en état de grâce.

 

Histoire :

« Saga Bokassa», Jean-Barthélémy Bokassa

"Cela ne vous gêne pas de porter le nom de Bokassa?" C'est Guy Bedos, lors de l'émission de Thierry Ardisson (93 rue du Faubourg) qui pose la question à Jean-Barthélémy Bokassa. Celui-ci, avec son sens aigu de la repartie lui répond du tac au tac: "Si je m'étais appelé Mamadou, croyez-vous que j'aurais été invité à une telle émission?" Avec ce livre, Jean-Barthélémy Bokassa persiste et signe! Dans ce nouvel ouvrage, l'auteur restitue avec minutie l'histoire de l'Oubangui-Chari jusqu'à la Centrafrique et les relations entre Bangui et Paris sur fond de "Françafrique". Il détaille tout en les illustrant de chiffres, dates, statistiques, les actes politiques de Bokassa et leurs résultats concrets. Il revient sur la célèbre affaire des diamants, le contentieux entre Bernard Tapie et son grand-père, le jugement de ce dernier à Bangui. Jean-Barthélémy Bokassa dévoile une partie de sa vie de jet-setter et ses liens étroits avec la Sologne et la Corse. Au-delà de son activité d'écriture et d'édition, Jean-Barthélémy Bokassa mène une intense activité de blogueur depuis novembre 2006 avec un franc succès auprès de ses très nombreux lecteurs.

« Moi Victoria, enfant volée de la dictature argentine», Victoria Donda

Durant les années noires de la dictature argentine (1976-1983), les militaires supplicièrent et assassinèrent des dizaines de milliers de personnes. Dans les prisons, des centaines de bébés furent enlevés à leurs mères et donnés à des sympathisants du régime. A vingt-sept ans, Victoria découvre qu'elle est l'un de ces enfants. A l'époque, elle s'appelle encore Analia et ignore tout de l'histoire tragique de sa naissance. Elle ne sait pas que c'est son oncle - tortionnaire et officier haut placé dans le plus important centre de détention clandestin de Buenos Aires - qui a participé à l'arrestation et à l'assassinat de ses parents, puis l'a fait placer dans une famille de militaires sous un faux nom... Après avoir vécu tant d'années dans le mensonge, Victoria doit se réapproprier son destin, reconstruire entièrement son histoire et son identité. Grâce à une force de vie exceptionnelle, elle parvient à renaître : elle poursuit le combat politique mené par ses véritables parents, reprend son nom et se fait élire députée en 2007. Un témoignage unique sur le destin des enfants de disparus dans l'Argentine des années de plomb.

« Le sacre: et Bonaparte devint Napoléon», Gonzague Saint-Bris

Une journée particulière... ou quand Bonaparte devint Napoléon. Gonzague Saint Bris nous conte par le menu le sacre de l'Empereur célébré le 2 décembre 1804 en présence du pape Pie VII. Mais que sait-on de cette cérémonie immortalisée par Le peintre David ? Pour répondre à cette question, l'historien Gonzague Saint Bris s'est mué en grand reporter pour raconter, non seulement le jour du sacre, mais les semaines qui ont précédé et suivi c'est-à-dire tous les préparatifs de l'événement, l'événement lui-même, ses conséquences, sans oublier les mille et un détails qui font de l'histoire une matière vivante. Pourquoi le Premier Consul décida-t-il de devenir empereur ? Qui a convaincu le pape de venir à Paris et comment se passa son voyage ? Combien de temps fut nécessaire pour préparer La cérémonie ? Quels diplomates représentaient quelles nations ? Qui fabriqua la couronne, conçu les costumes et composa la musique ? A quoi ressemblait le Paris d'alors ? Quelle fut la dépense pour le Trésor ? Comment l'opinion jugea-t-elle L'événement ? Et à l'étranger ? Où se trouvaient, ce jour-là, Chateaubriand, Madame de Staël, Joseph de Maistre et d'autres opposants, mais aussi le président des Etats-Unis ou l'empereur de Chine ? A toutes ces questions et à bien d'autres, l'auteur répond en déclinant au présent le décalage horaire de L'Histoire, alliant profondeur psychologique et perspective historique et entraînant le lecteur dans La frénétique aventure du sacre..

 

Romans :

« Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré», Paulo Coelho

Une histoire d'amour renferme tous les secrets du monde. Pilar et son compagnon se sont connus dans l'enfance, éloignés au cours de leur adolescence, et voici qu'ils se retrouvent onze ans plus tard. Elle, une femme à qui la vie a appris à être forte et à ne pas se laisser déborder par ses sentiments. Lui, un homme qui possède le don de guérir les autres et cherche dans la religion une solution à ses conflits intérieurs. Tous deux sont unis par le désir de changer et de poursuivre leurs rêves. Pour y parvenir, il leur faudra surmonter bien des obstacles : la peur de se donner, le sentiment de la faute, les préjugés. Pilar et son compagnon décident alors de se rendre dans un petit village des Pyrénées, pour découvrir leur propre vérité. S'il relate avec poésie, et des dialogues très modernes, une rencontre amoureuse. Paulo Coelho nous plonge aussi dans les mystères de la divinité. Car, rappelle-t-il, "l'expérience spirituelle est avant tout une expérience pratique d'amour". Un livre émouvant, limpide, qui délivre des messages de vie.

« Les morues », Titiou Lecoq

C'est un roman qui commence comme cela : "Au début, il y a la sonnette – et la porte qui s’ouvre et se referme sans cesse. Des pas qui résonnent dans l’entrée. Et des embrassades, des "ah", des "oh". T’es déjà arrivé? J’croyais que tu finirais plus tard le taff. Ouais, mais finalement j’ai bien avancé. Hé, Antoine on va pas parler boulot ce soir, hein ? Ça serait de la provoc ! Un brouhaha généralisé. Des verres qui tintent. T’as apporté les bougies ? Non c’était à Ema de le faire." Mais c’est davantage. C’est un livre qui commence comme une histoire de filles, continue comme un polar féministe en milieu cultivé, se mue en thriller de journalisme politique réaliste – au cours duquel l’audacieuse journaliste nous dévoilera les dessous de la privatisation du patrimoine culturel français - et vous laisse finalement, 500 pages plus loin sans les voir, dans le roman d’une époque embrassée dans sa totalité par le prisme de quatre personnages.

« La puissance des mouches», Lydie Salvayre

L'homme qui se livre ici est coupable. Quel est son crime? Entre les murs de sa prison, cet ancien guide de musée confesse les dessous de son enfance, bercée par la haine du père, les Pensées de Pascal, les sarcasmes et l'ennui, les rêves jamais avoués que le meurtre a libérés. La parole est acide, jouissive, douloureuse parfois, salutaire peut-être... Le roman de Lydie Salvayre permet d'atteindre, sans aucun effort, des profondeurs abyssales, et de poser des questions éternelles."

 

Romans policiers :

« La deuxième cigarette », Patricia Highsmith

Un samedi matin, en entrant dans sa cuisine, George Leister, conseiller fiscal âgé de cinquante et un ans fut passablement surpris d'apercevoir une cigarette à peine entamée se consumer dans un cendrier. Il contempla celle qu'il tenait à la main et pesta intérieurement contre sa distraction. Il récupéra la cigarette dans le cendrier, l'éteignit et la mit de côté, avant de saisir la cafetière. Il s'apprêtait à se resservir lorsqu'il réalisa qu'une silhouette se découpait dans l'encadrement de la porte de la cuisine. Surpris, il sursauta, renversant une bonne partie de son café sur le carrelage.

« Le cri du hibou », Patricia Highsmith

Y a-t-il des êtres qui portent malheur ? Fuyant ses échecs - dépression, mariage raté -, Robert Forester est venu s'installer dans une petite ville où il vit d'un emploi modeste. Sa solitude affective trouve bientôt un étrange dérivatif dans la contemplation quotidienne d'une jeune fille de son quartier. Innocente rêverie dont il ne peut bientôt plus se passer. Jusqu'au jour où il la rencontre. Et l'étrange fatalité qui pèse sur Forester va s'abattre sur Jenny et Greg, son fiancé, entraînant inéluctablement les trois protagonistes dans le cauchemar. Un des romans les plus vénéneux de Patricia Highsmith, porté à l'écran par Claude Chabrol.

« Ce qu’il faut expier », Olle Lönnaeus

Tomelilla, une petite ville de Scanie, à l'extrême sud de la Suède, où Konrad Jonsson aurait préféré ne jamais revenir. Mais la police ne lui laisse pas le choix : ses parents adoptifs viennent d'être abattus d'une balle dans la nuque et les douze millions gagnés au Loto qui dorment sur leur compte en banque le désignent comme suspect. Suspect : ne l'a-t-il pas toujours été dans cette ville aux façades grises et à l'esprit étroit ? Après trente ans d'absence, le passé de celui qu'on appelait "ce bâtard de Polack" refait surface avec des questions lancinantes: Pourquoi ce couple falot, ayant déjà un fils, l'a-t-il adopté ? Surtout, qu'est devenue Agnieszka, sa mère, mystérieusement disparue quand il avait sept ans ? Dans ce polar à l'atmosphère suffocante, Olle Lönnaeus explore la face cachée de la province suédoise rongée par la crise et la xénophobie : un terreau idéal pour que s'épanouissent secrets, jalousies et haines.

« Le chant des sirènes », Val McDermid

" Il n'a pas voulu de moi. Je ne demandais qu'à lui donner de l'amour, à le satisfaire, à le combler. Mais il a refusé tout ce que je lui offrais. C'est à ce moment-là que les meurtres ont commencé à Bradfield... " La police l'appelle le Tueur Homo. Féru de supplices anciens tels que le chevalet, il punit atrocement les jeunes hommes qui l'ont repoussé. Au point, sans doute, de ne trouver le bonheur que dans la punition. Face à lui, assistant les enquêteurs, Tony Hill, " profileur ", psychiatre chargé de dessiner le portrait mental d'un assassin d'après ses actes et ses habitudes. Mais se frayer un chemin dans la tête de ceux qui tuent, n'est-ce pas aller à la rencontre de ses propres gouffres ?

 

Société :

Les années 30 sont de retour: Petite leçon d'histoire pour comprendre les crises du présent », Renaud Dély, Pascal Blanchard, Claude Askolovitch

Comment tout cela va-t-il finir ? Les haines et les peurs de notre temps ont un parfum de redite, celui des années 30, cette décennie tragique qui mena le monde à l’abîme. Économique, sociale, identitaire ou politique, les crises s’additionnent depuis le krach de 2008, comme au temps de la Grande Dépression de 1929. Mais qu’en est-il au fond ? Le reniement « social-libéral » de François Hollande vaut-il vraiment la « pause » de Léon Blum ? Poutine phagocytant l’Ukraine rejoue-t-il Hitler avalant les Sudètes ? L’antisémitisme de la génération Soral-Dieudonné illustre-t-il la résurgence des haines d’un Céline ? Le danger Le Pen fait-il écho au péril nationaliste d’hier ? Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage, fruit de la rencontre entre deux historiens et deux journalistes, qui se livrent à un incessant aller-retour entre passé et présent. L’Histoire n’est pas un éternel recommencement, mais ces années 30, si proches et si lointaines, si terribles et pourtant fondatrices, éclairent bien étrangement les crises du temps présent...

 

Bonne lecture !

Atelier numérique le 13 juin

le .

computer support

Comme tous les mardis après-midis (sauf le premier mardi du mois, jour de l'atelier généalogie), Bruno de Foucault vous accueille à partir de 15h au sein de la médiathèque pour l'atelier numérique.

Quels que soient vos besoins, que vous soyez débutant ou que vous ayez déjà accumulé un certain nombre de compétence dans ce domaine, vous êtes le bienvenu.

Venez nombreux!

Les nouveautés à la médiathèque: le 6 juin

le .

11980735844 b4d0c9b898 z

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 6 juin :

Jeunesse :

Albums :

« Mon livre animé : les pirates », Tiago Americo

       En 11 doubles pages, ce documentaire invite l’enfant à bord d’un bateau pirate, parmi les membres d’équipage. Loin des habituels imagiers ou des livres animés pour les plus grands, « Les Pirates » se positionne parfaitement comme un ouvrage de première découverte par l’expérience. Contrairement aux autres documentaires classiques, ce livre invite l’enfant à faire. Manipuler les animations pour mieux comprendre, agir pour anticiper, pour apprendre. Une véritable démarche pédagogique qui passe par l’action et l’implication de l’enfant. Des animations extrêmement variées (volets, roues, peigne, tirettes…) pour une découverte vraiment interactive et accessible dès le plus jeune âge.

« Le cirque rouge », Eric Battut

       Domino le clown est malheureux car le public se moque de lui. Il s'essaie alors aux autres numéros, mais même les tigres rient de lui! C'est Dominette, une providentielle partenaire, qui lui permettra d'assumer la nature de son talent.

« Si… », Hubert Ben Kemoun, Frédéric Rébéna

       Si monsieur Boniface n'était pas allé à la pêche, il ne serait pas tombé dans la rivière, n'aurait pas déchiré ses vêtements, ne se serait pas servi de ces derniers afin de confectionner un épouvantail qui aurait chassé les oiseaux dans le jardin du voisin, celui-ci ne serait pas monté dans une échelle afin de sauver ses fruits, il n'aurait pas non plus fait une mauvaise chute, ni rencontré l'amour de sa vie à l'hôpital ... et le jeune narrateur ne serait probablement pas né! Des peintures humoristiques accompagnent ce récit sur les heureux hasards de l'existence.

« La petite sirène à l'huile », Emilie Chazerand, Aurélie Guillerey

       Une aventure surprenante et farfelue : croquera bien qui croquera le dernier ! Pendant les vacances, Ulysse se retrouve coincé entre Tonton-Bigleux et Tatie-Prout. Un vrai bonheur. Sans parler du chat Denis, qui mange à table avec tout le monde, des conserves comme tout le monde. Ce jour-là, c’est sardines à l’huile. Mais quand Ulysse trifouille dans sa boîte avec sa fourchette, il entend : « Aïe ! Ouille ! » puis : « Arrête de me regarder avec des yeux de merlan frit ! » C’est une sirène, une vraie ! Dotée avec ça d’un caractère de cochon. Gare alors à Denis, qui rôde dans les parages…

« Mon camion de pompiers avec Mimi », Lucy Cousins

       Pin-pon ! Pin-pon ! Regarde, les pompiers arrivent.... et casque sur la tête, c'est Mimi, qui conduit ! Un livre cartonné en forme de camion de pompiers qui plaira aux petits.

« Les pirates », Colin et Jacqui Hawkins

       Comme chacun sait, tous les pirates dignes de ce nom possèdent une jambe de bois, un crochet à la place de la main et, le sabre brandi, sont toujours prêts aux plus effroyables abordages. Mais savez-vous que ces loups de mer particulièrement malodorants se rafraîchissent à l'Eau de Channel (appelée aussi Eau de Manche)? Qu'ils cuisinent le requin en papillote et raffolent de la musique des canons? Embarquez vite à bord de leur navire, découvrez leurs ruses pour approcher les galions remplis de trésors et suivez les plus célèbres capitaines sur leurs îles mystérieuses… Êtes-vous prêt? Alors, à l'abordage!

« Un loup! », Alex Sanders

       Il était une fois un gros fainéant de loup qui passait son temps à dormir. Un jour, un ballon roula à ses pieds. C'était celui de Robin, Grégo et Valentine. Le loup ne se réveilla pas. Enfin, pas tout de suite.

« Ce que font toujours les petits pirates », Emmanuelle Teyras, Maxime Poisot

       Les "bons" coups des petits garçons qui aiment jouer aux pirates (ont pleins de tatouages partout, aime faire peur, toujours prêts à se bagarrer pour défendre leur butin, sont impitoyable, respectent un code d'honneur, etc.) ainsi que, tête-bêche, ce qu'ils n'oseraient jamais faire (avoir besoin d'un doudou, quitter son bandeau, abandonner son navire ou son équipage, laisser monter un inconnu sur son navire, même si c'est son tout-petit frère, se laisser impressionner par une fille, faire des bisous, etc.), bien que tout cela soit teinté d'une bonne dose de théâtralité.

BDs :

« Les elfées », Serge Carrère, Weissengel, Dollphane

       Prépubliée dans le magazine Julie des éditions Milan, la série des Elfées met en scène 4 adolescentes fans de musique qui souhaitent fonder un groupe. Mais très vite, elles vont se révéler liées par un destin encore plus grand et seront amenées à lutter contre des forces maléfiques qui menacent les derniers vestiges de la féerie sur terre. À partir d'un dessin ultra actuel et d'un scénario qui fait ses preuves tous les mois auprès de milliers de jeunes lectrices, les Elfées sont prêtes à envahir les cours de récré.

« Le roi catastrophe : Adalbert est trop génial », Lewis Trondheim, Fabrice Parme

       Adalbert rend visite à son cousin, tout aussi teigneux que lui. Une compétition de caprices royaux s'amorce alors (Le joli pays de Romaric). Aux yeux d'Adalbert, son royaume mérite mieux que le vieux policier Poireloque pour le protéger. Il engage alors un super-héros (La Super idée). Adalbert découvre la BD et avec elle les files d'attentes de dédicaces (Nos amis les livres) !

« Le Roi catastrophe : Adalbert fait du scandale », Lewis Trondheim, Fabrice Parme

       C'est pas parce que je suis un enfant qu'il m'est interdit d'avoir les caprices d'un roi. C'est pas parce que je suis un roi qu'il m'est interdit d'avoir les caprices d'un enfant.

« Les Chronokids. 2 », Zep, Stan, Vince

       De Versailles à l'Âge de pierre, les nouveaux voyages des kids dans le vent qui sautent dans le temps ! Marvin et Adèle ont fait une sacrée trouvaille dans une brocante un peu naze : un téléphone portable qui permet de voyager dans le temps rien qu'en tapant l'année de sa destination sur le clavier ! Du coup, plutôt que de faire son exposé sur les Gaulois en galérant dans les manuels, autant leur rendre visite directement, non ? Et quand on cherche LA robe qui fera bisquer de rage les copines au bal costumé, autant aller la piquer à Versailles ! Sauf que tout n'est pas si simple ! Bienvenue pour une nouvelle leçon d'Histoire bien secouée toujours menées par les professeurs Zep, Stan et Vince ! Inutile de remonter le temps pour se marrer. Ça se passe ici, maintenant, avec les Chronokids !

« Les Chronokids. 3 », Zep, Stan, Vince

       Fini de rire pour les Chronokids ! Fini de jouer avec le téléphone portable spatiotemporel seulement pour bricoler à la va-vite des exposés d'histoire ! Car Adèle et Marvin ont décidé de se montrer responsables. Et d'utiliser leur joujou préféré pour changer le cours des choses. Par exemple en empêchant la création de la bombe, histoire de ramener la paix sur Terre. Sympa, non ? Sauf que tout risque de carrément très vite se terminer en explosion de rires et de gaffes... Tant mieux ! Marvin et Adèle s'emmêlent les pieds dans le fil du continuum spatiotemporel et vont semer la pagaille dans un tournoi médiéval, visiter le Klondike, rencontrer Jésus, H.G. Wells, Robin des Bois et quelques T-Rex?. Avec Zep et Stan & Vince, reprenez-en pour une bordée de gags historicomiques, en compagnie des Chronokids, plus funs et inventifs que jamais !

 

Roman :

« Genonimo Stilton. Le mystérieux manuscrit de Nostraratus »

       Geronimo Stilton vérifie tranquillement les comptes de l'Echo des Rongeurs quand Pinky, son assitante, surgit avec une idée brillante : aller à la célèbre Foire de Roquefort pour y trouver de nouveaux projets de livres. Les voici donc embarqués pour Roquefort, en compagnie de Soury, l’oncle de Pinky, un casse-pied incontestable ! Soury, féru de culture, a d’ailleurs beaucoup d’idées sur l’édition… Il est aussi et surtout l’heureux propriétaire du manuscrit de Nostraratus. Ce célèbre « grand maître des prédictions » avait prévu toutes sortes d’événements et même la date de la fin du monde. Malheureusement, le précieux manuscrit est volé par Sally Rasmaussen, et pour Stilton, une rivale de toujours. Sally, accablée par une série d’accidents, ne sera sauvée du dernier, un incendie, que par notre Geronimo au grand coeur. Le manuscrit est perdu dans l’incendie, mais Sally fait reconstruire son journal et Geronimo obtient un grand succès grâce au récit de ses péripéties.

Travaux pratiques :

« 50 activités pour éveiller vos enfants », Karine Saunier

       Le loisir créatif est l’un des meilleurs medium pour éveiller un enfant, l’aider à se concentrer et favoriser ses apprentissages dans la joie et dans la bonne humeur. C’est la raison pour laquelle tous les enseignants, grands spécialistes de la pédagogie et de l’éducation, y ont recours. Les ateliers créatifs parent-enfant sont également l’occasion de partager en duo le plaisir de créer un objet unique et personnalisé, d’impressionner son enfant et de renforcer votre relation. Trop forts propose 50 ateliers créatifs basés sur les plus grandes catégories des activités ludo-éducatives : les sciences : la vitesse, les phénomènes optiques, la phosphescence... les concepts : la temporalité, le rêve, le développement durable... les activités pour se concentrer et améliorer sa motricité fine : fabriquer une cage à oiseaux, des bâtons décorés... le jeu : faire son circuit de bille, construire son château fort... le déguisement : créer une tunique d’indien, une robe de princesse, un costume de pirate. Tous les tutoriels proposés sont didactiques et faciles à suivre, grâces aux dessins explicatifs et aux photos des projets terminés. Émerveillez votre enfant et plongez avec délice dans la poésie de l’enfance.

Adultes :

« Guide secret du Pays cathare », Jean-Luc Aubarbier

       Comment redécouvrir sa région par son histoire secrète, ses lieux insolites, mystérieux ou étonnants ? Tel est l'esprit de cette collection, servie par une iconographie à l'ancienne (gravures) et une couverture imitation cuir. A travers 40 thèmes différents (lieux sacrés, traditions et légendes, personnalités étonnantes, faits divers mystérieux...), l’auteur nous dévoile les richesses du pays cathare.Départements : Aude et AriègePrincipaux sites : Foix, Carcassonne, Narbonne, châteaux cathares : Mirepoix, Peyrepertuse, Montségur, Lombrives, Rennes-le-château, Quéribus, Puivert.

« Apprendre à vivre », Luc Ferry

       Parce qu'apprendre à penser c'est apprendre à vivre, Luc Ferry met à la portée de tous les clés de la philosophie et nous offre un livre d'exception. Un de ces livres rares qui vous accompagnent toute une vie.

« Bibliothèque du voyageur : Nouvelle-Zélande »

       Un ouvrage complet pour tout savoir sur ce pays fascinant : histoire, société, géographie...

Les animaux :

« Les animaux disparus », Stéphane Leroy

       L’extinction des espèces est un phénomène naturel. Pour que certaines espèces se développent, d’autres doivent nécessairement disparaître. Mais depuis 10 000 ans, l’accroissement de la population humaine et de ses activités a accéléré cette extinction dans des proportions considérables. Ce livre illustré présente plus de 50 espèces disparues durant la préhistoire et la période moderne, en les resituant dans l’évolution et en détaillant les causes de leur disparition. En mettant l’accent sur les espèces qui n’ont pas survécu, ce livre porte un regard original sur leur évolution, souligne le rôle de la biodiversité dans les grands équilibres de la planète et invite à l’action pour protéger les espèces aujourd’hui les plus menacées.

BDs :

Notre fonds de bds adultes continue de se développer.

« Le guide du Mauvais père », Guy Delisle

       Oublier le passage de la petite souris, traumatiser sa fille avec une terrifiante histoire d'arbre qui pousse dans l'estomac, dénicher des conseils peu avisés pour encourager fiston à taper plus fort sur le punching bag... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

« Zone blanche » Jean-C. Denis

       Dans une forêt, un coup de feu trouble les émois d’un couple d’amoureux. Les jeunes gens découvrent au pied d’un arbre un homme gisant dans son sang. Tué sur le coup, apparemment. Qui est cet homme ? Serge Guérin, un quinquagénaire vivant seul, à Paris, avec son chat Mikado. Il souffre d’un mal qui le dévore et lui rend sa vie quotidienne insupportable : troubles de la concentration, de la mémoire, insomnies, irritabilité, migraines, il est électro-sensible. Et le monde actuel est parcouru de champs électromagnétiques, produits par les téléphones portables, ordinateurs et autres antennes relais, télévisions...C’est un soir de panne générale d’électricité dans son quartier, que le destin de Serge Guérin bascule. Ne pouvant rentrer chez lui — le digicode ne fonctionne plus —, il trouve refuge dans un hôtel. Pour la première fois depuis une éternité, il se sent bien ! Sa tête fonctionne à nouveau normalement. Il fait la connaissance d’une jeune femme, Claire, une autre réfugiée de la panne d’électricité…

« Le retour à la terre », Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet

       Ah, la campagne, les petites fleurs, les bébêtes qui montent qui montent, et tout et tout... Quel citadin n'a rêvé d'aller s'y ressourcer ? Manu Larcenet a chopé le virus l'an dernier. A lui et à Mariette, sa compagne, le gazouillis des oiseaux, le doux bruit des ruisseaux et tout et tout ! Quand, comme Manu, on a passé sa vie en banlieue parisienne, ça change. Toujours timide, Manu était à cent années-lumière d'imaginer que le récit de sa nouvelle vie pouvait intéresser le moindre lecteur. Et puis, il est difficile de s'occuper d'un châtaignier de 45 mètres déposé dans son jardin par des voisins sympas tout en s'observant par la fenêtre !

« L'entrevue », Manuele Fior

       En Italie, dans un futur proche. Parce qu’il pense avoir aperçu un vaisseau spatial dans le ciel, Raniero, un psychologue âgé d’une cinquantaine d’années, est victime d’un accident de la route. En instance de divorce, la voiture cassée, son cou maintenu par une minerve, il reprend le travail et fait la connaissance d’une nouvelle patiente, Dora, qui prétend avoir vu également le vaisseau spatial, et pouvoir communiquer par télépathie. Troublé par ses révélations, Raniero perd un à un tous ses repères. D’autant que sa femme et lui sont victimes d’une agression violente qui détruit à jamais le peu d’affection qui reste entre eux. Et que Dora, adepte de la nouvelle charte sociale qui prescrit l’amour libre, lui tourne la tête, malgré les sarcasmes de sa colocataire Rosella, qui se gausse de voir ce vieux croûton tomber amoureux de sa copine…

« Les variations d'Orsay », Manuele Fior

       À l’occasion de l’Exposition universelle de 1900, de nouveaux bâtiments furent construits à Paris, qu’ils soient amenés à rester comme la gare d’Orsay, ou à être détruits comme la tour Eiffel. Plus d’un siècle plus tard, on sait ce qu’il est advenu de ces monuments et la gare d’Orsay est devenue l’un des plus beaux musées du monde, accueillant les chefs-d’oeuvre impressionnistes. Il transforme ainsi la gardienne du musée en charmeuse de serpent du douanier Rousseau ! Il suit à la trace le jeune Edgar Degas pour son premier rendez-vous chez Ingres, ou Monet imaginant qu’il va peindre la gare St Lazare. Si Manuele Fior reproduit le plus fidèlement possible les tableaux cités, respectant les styles des artistes, il bouscule les conventions et les époques pour faire revivre toutes ces oeuvres, chefs-d’oeuvre universels ou tableaux méconnus, s’attardant sur des détails pour mieux nous en faire ressortir la beauté ! Un hymne à la beauté et à la création, porté de mains de maitre par l’un des meilleurs dessinateurs de sa génération.

« Mauvais garçons », Benjamin Flao, Christophe Dabitch

       En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d’Andalousie, mais il a vécu en France jusqu'à ce qu'il décide de revenir s'y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c’est l’amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces « mauvais garçons » vivent au jour le jour d’expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête. Mais quand Manuel tombe amoureux de la belle Katia, assistante sociale auprès de gitans, la rivalité s’installe…

« Abymes », Mangin, Bajram, Griffo

       Entre enquête policière, conte philosophique et farce macabre, variations biographiques sur la vie de Balzac. Balzac est furieux. Non seulement la Revue de Paris a suspendu la publication de La peau de chagrin, mais en plus celle-ci a été remplacée par un feuilleton anonyme qui raconte dans un style tout balzacien la vie, et donc les turpitudes, d'un certain... Honoré de Balzac. Tout ce que l'écrivain a cherché à cacher avec le plus grand soin tout au long de son existence se retrouve exposé au grand jour, au risque de ruiner sa vie sociale, sa carrière, et même de le mener en prison ! Prêt à tout pour découvrir l'auteur de ce canular, il s'engage dans une quête qui le mènera au bout de lui-même. Un récit brillant, entre enquête policière, conte philosophique et farce macabre, au coeur de la vie mondaine et littéraire du XIXè siècle.

Histoire :

« Viollet le duc : la traversée des Pyrénées », Claude Dendaletche

       En 1833, Eugène Viollet le Duc n’est pas encore l’immense architecte dont l’œuvre a passé à la postérité. Tout à l’inverse, il sort à peine du lycée, n’a pas encore vingt ans, et s’engage avec un ami dans une traversée des Pyrénées, qui agira un peu comme un parcours initiatique. Infatigable marcheur, il se révèle au cours de ces deux mois comme un dessinateur de tout premier ordre, avec ce souci du détail et de la « vérité » qui révèlent leur architecte. Passionné de montagne, Viollet le Duc reviendra bien plus tard vers ces sommets si importants dans sa formation.
On est frappé par la précocité du talent. Dans ces oeuvres de jeunesse, un dessinateur de tout premier ordre se révèle.

Le jardinage :

« Le jardin naturel », Jean-Marie Lespinasse

       Qui ne rêve de récolter tout au long de l'année de délicieux légumes, exempts de produits chimiques, pour sa famille et ses amis ? Depuis plus de quarante ans, Jean-Marie Lespinasse cultive son jardin. À force d'observation, de documentation, de réflexion et d'expérimentation, il a conçu un jardin naturel sans apport d'engrais, sans pesticides et sans herbicides. Tout repose sur la qualité du sol, le respect et la stimulation des capacités naturelles des plantes à se nourrir et à se protéger, sur la gestion de l'eau et sur le mélange et l'association de plantes stimulantes ou répulsives qui désorientent et indisposent les parasites. Richement illustré de photographies et de schémas explicatifs, ce livre nous apprend comment cultiver en respectant le fonctionnement naturel du sol et avec une grande économie de moyens. Cette nouvelle édition intègre l'expérimentation du BRF (bois rameaux fragmentés), du lombricompost et de la récupération des eaux de pluie. Suivons Jean-Marie Lespinasse tout au long de cet ouvrage passionnant. Nous pourrons à notre tour récolter des légumes savoureux, non traités et ayant poussé dans un sol vivant.

Livre d’art :

« Les impressionnistes en privé », Musée Marmotan Monet

       Le musée Marmottan Monet a présenté en 2014 une exposition intitulée : Les Impressionnistes en privé, réunissant exclusivement des œuvres en provenance de collections particulières. Cinquante prêteurs se sont associés avec enthousiasme à ce projet et ont accordé des prêts en provenance de France, des Etats-Unis, du Mexique, de Suisse, de Grande-Bretagne et d’Italie. Cette exposition offre l’opportunité unique au public de découvrir des tableaux pour la plupart jamais vus. Une centaine de chefs-d’œuvre impressionnistes constitue un ensemble d’exception. Quatre-vingt peintures et une vingtaine d’œuvres graphiques par Jean-Baptiste-Camille Corot, Eugène Boudin, Johan Barthold Jongkind, Édouard Manet, Frédéric Bazille, Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir, Edgar Degas, Camille Pissarro, Alfred Sisley, Gustave Caillebotte, Berthe Morisot, Armand Guillaumin, Paul Cézanne, Mary Cassatt, Eva Gonzalès et Auguste Rodin permettent de retracer une histoire de l’impressionnisme à travers des œuvres inédites

Romans :

« Les désarrois de Ned Allen », Douglas Kennedy

Ned Allen est responsable de la vente d'espaces publicitaires pour un célèbre magazine d'informatique. Sa réussite est fulgurante et rien ni personne ne lui résiste. Une fusion d'entreprises suivie d'une restructuration vont sonner le glas de ses ambitions. Il est licencié sans autre forme de procès. Réagissant avec une rare violence à sa nouvelle situation, il se grille dans toute la profession. En quelques semaines, Ned va tout perdre : sa femme le quitte, ses anciens amis le fuient, on lui reprend sa maison. Alors qu'il est sur le point de rejoindre les SDF de Brooklyn, un copain lui propose enfin un vrai travail. En l'acceptant, Ned pense qu'il va pouvoir redémarrer sa vie. Il ne se doute pas qu'il commence une nouvelle descente aux enfers.

« Cartographie de l'oubli », Niels Labuzan

« J’étais jeune et je découvrais à quel point l’Histoire qu’on maintient vivante est modulable et subjective. Le Sud-Ouest africain a été une répétition avant le grand bal. La modernité avant l’heure. Mais personne ne voulait m’écouter. » 1889. Jakob Ackermann et une vingtaine de soldats allemands débarquent dans le Sud-Ouest africain. Ils ont pour mission de créer une colonie de peuplement. Ils s’imaginent être des bâtisseurs, l’étendard de la modernité. 2004. En marge d’une journée commémorant le massacre des Hereros, un jeune métis namibien interroge son passé. Comme son pays, il est fait de contradictions, de violences. Il est l’héritier de ce qui n’aurait pas dû être. L’un pense écrire l’Histoire, l’autre la questionne. Leurs voix se répondent. Elles racontent le destin de ces hommes et de cette terre convoitée, conquise, ravagée, où le XXe siècle est peut-être né.

« Du domaine des murmures », Carole Martinez

      En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui" : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe... Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante.

Romans policiers :

« R&B Blitz », Ken Bruen

       Au début des nouvelles aventures des flics R&B, nos héros semblent bien fatigués : Brant est sur la sellette suite à ses accès de violence et ses rapports avec le psychiatre de la police sont loin d'être apaisés ; Roberts, touché de plein fouet par la mort de sa femme dans un accident de voiture, sombre dans l'alcool ; Falls, pour sa part, souffre de solitude : pas facile d'être une femme-flic, black qui plus est, surtout quand on est amie avec un jeune facho bas du front qui n'arrive même pas à épeler correctement le mot «nazi»… Mais le temps de la décontraction n'est pas encore venu : dans les ruelles de Londres, un jeune psychopathe frustré, obsédé par les livres de serial killer, est décidé à s'en prendre aux malpolis et aux arrogants de tout poil. Très vite, Brant se retrouve en tête de liste. Décidément, être policier dans les quartiers du sud-est de Londres n'est pas de tout repos!

« La revalorisation des déchets », Sébastien Gendron

       Dick Lapelouse est le premier tueur à gages discount. Après avoir exercé ses talents aux côté d’un parrain de la mafia niçoise, il a décidé d’ouvrir sa propre affaire et d’offrir au plus grand nombre ses services à prix cassés : pour un maximum de 259,00€ pièces et main d’oeuvre, il fait disparaître à peu près n’importe lequel de ces salauds ordinaires qui vous pourrissent le quotidien. Jusqu’à ce que débarque Carlos Llanos - prétendument fils d’une crevure de première ordre que Dick doit à tout prix éliminer - l’affaire est florissante et la vie de notre tueur somme toute paisible. Ensuite, tout se détraque. Y compris le subconscient de notre héros qui ne cesse de le torturer sous la forme d’une envahissante créature blonde...

« Eaux profondes », Patricia Highsmith

       Vic Van Allen tolère les multiples flirts de sa femme Melinda avec une patience qui stupéfie tout le monde. Lorsqu’un de ses anciens amants est tué, il se vante même d’être l’assassin.
Toutefois, le véritable meurtrier est arrêté et Melinda, rassurée, commence une nouvelle liaison… qui s’achève dans le sang. Melinda choisit alors la voie la plus redoutable : le défi. C’est tenter le diable. Tous l’apprendront à leurs dépens.

« Le rouge et le vert », Jean-Bernard Pouy

       Lorsque l’on s’ennuie, le pire n’est jamais loin. Surtout si cela se passe chez un mondain lors d’un repas de gens autoproclamés brillants dont les pensées subtiles volent comme des enclumes. Averell, créateur de parfum, surnommé ainsi par sa copine car il est daltonien, accepte le défi «génial» de son hôte consistant à enquêter sur un mystère qu’il doit lui-même identifier avant de le résoudre! Ni la lecture des faits divers, ni la probable disparition de son patron, pas même les coups échangés entre ses voisins ou les crises de larmes de la caissière d’un supermarché ne l’inspirent. Le monde pourtant, à mieux le regarder, sent mauvais. Averell chipote. Il ignore, rêveur naïf, que l’autre face de la réalité est un boomerang qu’il pourrait bien être le premier des Dalton à prendre dans les dents…

Travaux pratiques :

« Récup' & petits bricolages », Anne Loiseau

       Amateurs de déco et de récup' ? Vous trouverez votre bonheur dans cet ouvrage ! A partir de trois fois rien, fabriquez objets et petits meubles inspirés des tendances actuelles de déco.  Etagères, luminaires, paniers suspendus, miroirs, petits rangements... naîtront de vos mains, moins chers qu'en boutique et personnalisés selon vos goûts. Les créations chic et colorées d'Anne Loiseau sont une vraie source d'inspiration ! Vous verrez d'un autre œil les bouteilles, boîtes en carton, caisses à vin, et conserves destinées à la poubelle ; avec de l'imagination et peu de matériel, elles feront bientôt votre fierté !

Bonne lecture!

Atelier généalogie le 6 juin

le .

Arbre Gnalogique de Gustave Courbet cr par Claude Coulet et expos la Ferme Courbet de Flagey

Comme tous les premiers mardis du mois, Michel Daydé organise son atelier généalogie dans l'enceinte de la bibliothèque, à partir de 15h.

Si vous souhaitez commencer une recherche sur vos origines mais que l'ampleur de la tâche vous fait peur, Michel pourra vous donner les ficelles pour démarrer dans de bonnes conditions.

De  même, si vous êtes déjà un généalogiste éclairé, n'hésitez pas à venir échanger sur le sujet ou partager votre expérience avec notre expert ou avec les autres participants.

A demain!

Des nouveautés dans votre médiathèque grâce à "La Voie des Indés"

le .

Votre bibliothèque participe à l’opération « La Voie des Indés ».

L’association Languedoc-Roussillon livre et lecture, en partenariat avec le réseau social du livre libfly organise cette manifestation afin de promouvoir la production littéraire régionale.

Des professionnels du livre se réunissent donc pour effectuer une sélection des meilleures oeuvres des éditeurs locaux. 

Grâce à cette opération, deux nouveaux livres, issus de cette sélection, viennent enrichir votre médiathèque :

51MtKKiAPQL. SX326 BO1204203200
9791090507227 cg  

« Vintage », Grégoire Hervier

         Un jeune musicien, employé chez un vendeur d'instruments réputé, est chargé de livrer une guitare ancienne chez un excentrique collectionneur anglais. Là, dans un manoir sur les rives du Loch Ness, il accepte une improbable mission, retrouver le prototype d'une guitare mythique et maudite, la Moderne.

« Quartier en guerre », Seth Tobocman

              Couvre-feu, violences policières, expulsions... Les politiques sécuritaires et la spéculation immobilière s’attaquent au quartier populaire du Lower East Side à Manhattan, au coeur des années Reagan. Ses habitants résistent : squats, manifestations sauvages, émeutes...
Ce roman graphique raconte une décennie de luttes par une succession de portraits où se croisent les vies tumultueuses d’immigrés, de sans-abri, de punks... des pauvres pour qui la solidarité et l’auto-organisation deviennent des armes.
Au plus fort de son art du reportage, Seth Tobocman signe un livre d’une rare finesse, écrit sur plus de dix ans, alors qu’il squattait lui-même à deux pas du centre mondial de la finance.

 

De plus, les éditions Au diable vauvert (http://audiable.com/) qui participent à La Voie des Indés, nous ont offert une oeuvre qui vient également rejoindre notre fonds:

COUV PARMENTIER Calme comme une bombe PL1SITE

"Calme comme une bombe", Agathe Parmentier

         AMBITION : Les choses auraient dû tourner autrement. Entre ses cinq et quinze ans, le futur d’Amandine s’annonçait chatoyant. Elle serait actrice, chanteuse ou épouse de Leonardo DiCaprio, sûrement les trois à la fois.

PHILOSOPHIE : Le monde n’a peut-être pas intégré que se donner les moyens d’être heureux, ou même vaguement épanoui, s’avère bien plus audacieux que de viser la réussite professionnelle.

BONHEUR : Un temps, la corne d’abondance du self représenta sa seule bonne raison de se lever. Puis vint Criss Angel : le magicien gothique… Tant qu’elle résistait à la neurasthénie qui couvait, elle pouvait visionner en avant-première les épisodes de son nouveau programme préféré.

AMOUR : Que la vie soit bancale ne l’empêchera pas d’en tirer le meilleur. À défaut d’être adorée par le premier venu, il est temps de chercher un partenaire aux névroses compatibles avec les siennes.

HEROÏSME : Parfois il faut avoir le courage de fuir.

 

N’hésitez pas à entrer dans une grande communauté de lecteurs avec libfly, et à donner votre avis sur ces œuvres:

http://www.libfly.com/

Si vous voulez en savoir plus sur libfly :

https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/libfly-un-echange-entre-professionnels-du-livre-et-les-lecteurs/41620

Sur « La Voie des Indés » :

http://www.lr2l.fr/la-voie-des-indes-en-languedoc-roussillon.html

Sur L’association Languedoc-Roussillon livre et lecture :

http://www.lr2l.fr/

Vous pouvez également découvrir la liste complète des oeuvres sélectionnées par "La Voie des Indés" dans votre médiathèque.

Bonne lecture!

Pas de pont à la médiathèque!

le .

Votre médiathèque sera ouverte, aux horaires habituels, vendredi 26 (de 15h à 19h) et samedi 27 (de 9h à 12h30).

Venez profiter de nos nombreuses nouveautés (dont la liste et les résumés sont en ligne), réserver des oeuvres, ou assister à notre lecture en anglais (ouverte à tous, petits et grands, gratuitement, et sans inscription préalable).

A bientôt!

 

Les nouveautés dans votre médiathèque: 22 mai

le .

11980735844 b4d0c9b898 z

 

 

 

 

 

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 22 mai:

Jeunesse :

Albums :

« Nos cousins les dinosaures », Christophe Bataillon

Incroyable mais vrai ! Et si les hommes avaient croisé la route des dinos ? Qu’est-ce que ça donnerait ? D’abord une rencontre explosive au creux d’une vallée ! Suivie d’une réconciliation et d’une cohabitation pas piquée des hannetons ! Au son des grognements préhistoriques, Christophe Bataillon imagine une rencontre des plus insolites : celle des premiers hommes et des derniers dinosaures ! Comme dans un petit théâtre d’ombres, le décor principal est planté mais va évoluer subtilement au fur et à mesure de l’histoire : hommes et dinosaures, petites silhouettes fourmillantes, se croisent, se heurtent avant d’apprendre à s’aimer. Mais les volcans grondent, les comètes tombent, la mer inonde… jusqu’à un dénouement inattendu, qui explique pourquoi les dinosaures ont disparu !

« L’épouvantail qui voulait voyager », Hubert Ben Kemoun, Hervé Le Goff

Le vieil épouvantail se sent si seul qu'il pleure. Le vieil épouvantail se sent si inutile qu'il pense ne plus avoir d'amis. Personne qui pourrait l'aider à se promener, juste de l'autre côté de la colline, lui qui n'a jamais bougé de son champ. Mais au matin d'un jour de printemps, deux cent mille oiseaux l'emmènent pour un voyage extraordinaire !

« La soupe aux beurks », Serge Bloch

SamMaman a préparé une délicieuse samsoupe. Le problème, c'est que SamSam a horreur de la soupe ! Surtout quand il y a des morceaux dedans...

« Même les princesses pètent », Ilan Brenman, Magali le Huche

De retour de l’école où elle a eu une grande discussion avec ses copines, Laura pose à son père une question un peu embarrassante : « Est-ce que les princesses font des prouts ? » Son papa, qui comme elle aime les livres et les belles histoires, va chercher dans sa bibliothèque un ouvrage qui a l’air très très vieux. Prenant un air mystérieux, il lui lit le titre : Le Livre secret des princesses. Il renferme tous les secrets des princesses les plus célèbres du monde, même les plus inavouables – et les prouts sont bien de ceux-là ! On y découvre notamment comment la belle Cendrillon, très anxieuse le soir du bal, fit un prout à minuit pile, fort heureusement camouflé par le son de l’horloge ! Ilan Brenman et Magali le Huche signent là un ouvrage amusant qui, avec humour et tendresse, désacralise le mythe de la princesse parfaite. Oui : même si elles n’en sont pas moins merveilleuses, les princesses sont, elles aussi, la proie de ces gênants petits troubles intestinaux !

« Zoo », Dedieu & Compagnie

Une façon originale de voir les animaux du zoo. La situation est inversée : derrière les barreaux de leur cage, ce sont eux qui regardent des visiteurs qui leur ressemblent étrangement...

« Journal de bord d’un chasseur de dinosaures », Nancy Guilbert, Séverine Duchesne

Bonjour, je m'appelle Artus. Un dinosaure s'est introduit dans ma chambre la nuit dernière… Il faut absolument trouver une solution pour l'empêcher de recommencer !

« Mes beaux camions », Cécile et Christophe Hermellin

De «camion poubelle» en «camion toupie», de la dépanneuse à l'ambulance, au fil de la route «Mes beaux camions» se lit ou se chante comme une comptine. Premier livre du genre où grosses cylindrées et vocabulaire vont de pair.

« La fée aux yeux clos », Brigitte Schär

"Tout a été préparé selon vos désirs!" disent les gnomes à la fée en déguisant leur voix. Depuis des années, ils font semblant d'être de bons serviteurs, mais en vérité, le palais est en ruine. Seule la fée ne s'aperçoit de rien, car elle est aveugle. Un jour pourtant, alors qu'elle erre à tâtons dans la forêt, elle rencontre une femme, plus vieille que le monde, qui lui ouvre les yeux. Ainsi armée de courage et confiante en ses pouvoirs retrouvés, elle rentre alors au palais, prête à briser l'infâme sortilège...

« Splat et le gang des chats », Rob Scotton

Les amis de Splat ont monté un groupe de musique : Le Gang des chats. Il n’y manque que Splat ! Mais Splat n’a jamais chanté ni joué d’un instrument de musique. Que va-t-il pouvoir faire ?

BDs :

« Titoss et Ilda. Capitaine tornade », Bannister, Nykko

Le Capitaine Tornade porte bien son nom : il a domestiqué une petite tornade qu'il envoie ravager les villes, villages, îles et bateaux qu'il croise sur sa route. Ainsi, la tornade rapporte bijoux, or et autres trésors à son capitaine détrousseur. Sauf que... en plus, elle emporte tout ce qu'elle croise en chemin et c'est ainsi que Ilda se retrouve prisonnière et que Titoss doit voler à son secours. Même s'ils reçoivent l'aide de leurs amis les dauphins, ils devront faire preuve d'ingéniosité et de courage pour mettre hors d'état de nuire l'infâme Capitaine et sa petite tornade.

La série complète « Esteban », Matthieu Bonhomme

Esteban, un jeune indien orphelin de douze ans s'apprête à vivre une grande aventure. En réalisant son rêve : embarquer à bord d'un baleinier, se lancer à l'assaut des flots, et devenir harponneur. Impressionné par sa ténacité et son courage, le commandant du Léviathan l'engage comme mousse et le voilà parti vers le cap Horn. Il va découvrir la vie à bord du baleinier, la rudesse des marins, malgré tout solidaires, et l'austérité de cet univers.

« Joyeux halloween petit père noël », Lewis Trondheim

Cette aventure totalement muette développe chez les plus jeunes le sens de la narration à travers une aventure menée à cent à l'heure. Cette fois-ci notre petit père noël découvre halloween !

Travaux pratiques :

« Le grand livre d’activités pour les filles créatives et bricoleuses »

Sais-tu décorer un meuble? Comment réussir tes soirées pyjama? Quels bijoux vas-tu fabriquer pour toi et tes amies? Comment faire de la crème glacée ou des brownies? Que vas-tu faire pousser dans ton jardin? Ce livre fourmille d'idées de bricolage, de recettes, de jeux ou d'activités. Il est destiné aux filles qui veulent s'amuser et exprimer toute leur créativité et leurs talents aussi bien dans la décoration de leur chambre, que dans la mode, le jardinage, les fêtes, la création d'objets ou la confection de délicieuses spécialités. Ce livre contient près de 60 activités et bricolages, simples et amusants, à faire dehors ou à la maison tout au long de l'année. Pour chaque activité, la liste du matériel, des recommandations ainsi qu'un pas à pas détaillé en dessin ou en photos pour être sûre de réussir.

 

Adultes :

« Pyrénées sauvages », François Merlet

Depuis trente ans, François Merlet sillonne les Pyrénées. Depuis trente ans, il saisit en poète et en naturaliste, la faune discrète et les somptueux paysages. Aujourd’hui il publie ce livre chant d’amour, ces images de grâce fugitive dédiées à la dernière parcelle de terre vierge de France.

« Nouvelle-Zélande. Voyage au cœur de la nature », Serge Oliero, Sandrine Demolis

La Nouvelle-Zélande, ce paradis des antipodes, est un pays unique à bien des égards. Elle a conservé depuis 80 millions d’années une faune et une flore endémiques qui lui confèrent une ambiance féerique, intemporelle. Etape par étape, du nord au sud, les auteurs lèvent le voile sur cette terre extraordinaire, aux facettes multiples. La beauté et l’incroyable diversité des paysages renforcent l’empreinte très marquée de son identité culturelle. Le mariage de son peuple originel, les Maoris, avec le colon anglo-saxon a donné naissance aux Kiwis fiers d’appartenir à une seule et même nation, la Nouvelle-Zélande. Serge Oliero et Sandrine Demolis nous guident au cœur de cet héritage naturel et humain avec ce qu’il faut de pertinence pour appréhender un pays qui pourrait, tout entier, être classé au patrimoine de l’Unesco !

BDs :

Notre fonds de bds adultes se développe

« Les larmes du seigneur afghan », Pascale Bourgaud, Vincent Zabus, Thomas Campi

Mars 2010, la grand reporter Pascale Bourgaux part réaliser un documentaire sur un seigneur de guerre, dans un village du nord de l'Afghanistan où elle se rend régulièrement depuis dix ans. Compagnon d'armes de Massoud à l'orée de ce siècle, farouche adversaire des talibans et chef respecté Mamour Hasan n'a pourtant pas connu de fonction gouvernementale à la hauteur de son engagement. Contre toute attente, elle découvre que nombre de jeunes, notamment le fils du chef de la tribu, sont sur le point de basculer dans le camp taliban. Alors que le pays se débat dans une situation des plus confuses, entre guerre, luttes d'influence et corruption galopante, comment, dans ce bastion de la résistance anti-talibane, en est-on arrivé là ? Loin des clichés et des discours politiques, cette bande dessinée nous fait découvrir la situation complexe d'un petit village afghan. Mais aussi le quotidien d'une grand reporter en pleine action, la façon dont le documentaire se construit de jour en jour, dans un pays où être une journaliste occidentale n'est pas sans danger.

« Le sommeil de Léo », Jean-C. Denis

Melvin Méricourt est le jeune patron (forcément dynamique) d'une société de meubles en carton. Bien qu'il s'apprête à signer un gros contrat avec la Finlande, les déboires s'accumulent. Les finances sont dans le rouge et la banque menace de fermer le compte. De plus, Kikka, une ravissante étudiante-traductrice finnoise reste totalement insensible à son charme (ce dont ce macho, séducteur impénitent n'a pas l'habitude). Un soir, il accepte d’aller au spectacle d'un hypnotiseur, le grand Jirinikof. Il emmène avec lui Léo, un vieux "pote" du lycée de Bordeaux. Léo qui vient de débarquer comme ça, sans crier gare, chez Melvin. Et puis voilà que le fameux Jirinikof a choisi le Léo pour une petite démonstration. Et le mage de music-hall commence son hypnose sur le pauvre Léo. On peut dire que cela marche bien sur Léo… Mais, il y a comme un problème. Léo, il n’en sort pas de l’hypnose. Le voici, les yeux grands ouverts en état de veille paradoxale ! Melvin se retrouve avec ce zombie loser qui tape l'incruste sur les bras. Et ça, ça l’énerve Melvin. Manquerait plus que la police s'en mêle. Flûte, la voilà !

« Kililana song », Benjamin Flao

Dans l’archipel de Lamu, au large du Kenya, Naim, un orphelin de 11 ans habite chez sa tante Maïmounia, qu’il adore. Refusant d’aller à l’école coranique car peu enclin à la discipline, il préfère l’école buissonnière, et malgré son frère Hassan qui le course régulièrement, il passe son temps à flâner, déambuler et traîner dans les faubourgs de la ville, vivant de petites magouilles. D’un naturel curieux, ouvert à la vie et aux autres, chaque moment de ses journées, chaque rencontres qu’il fait, lui donnent matière à réfléchir avec le bon sens qui le caractérise. Il croise ainsi Günter, un capitaine de marine hollandais, échoué sur ces côtes pour cause de trafic illicite de hash, qui se doit de trouver dare-dare 70 000 dollars afin de récupérer et son navire et ses papiers

« Guide de la survie en entreprise » Manu Larcenet

Congo Bob donne des conseils pour éviter les pièges de la vie en entreprise et répond aux questions concernant cet univers : comment faire apparaître un actionnaire, pourquoi les ouvriers surexploités persistent-ils à retourner au travail chaque matin...

« Nombreux sont ceux qui ignorent », Manu Larcenet

Nombreux sont ceux qui ignorent est un livre essentiel, une contribution hors normes à la civilisation humaine, une somme. L'auteur persévère dans sa volonté d'éduquer ses contemporains les moins érudits aux subtilités du monde et de l'existence. On louera ainsi le profond humanisme, l'incroyable acuité philosophique et le physique avantageux de celui que l'Histoire retiendra comme "le gars qu'a tout compris". Plus important que la Bible et plus joli au niveau dessin, Nombreux sont ceux qui ignorent sera le phare qui pourfendra les ténèbres de l'ignorance et repoussera les limites de la pensée humaine. Accessoirement, cet ouvrage vous permettra aussi de briller en société dans le but de choper des gonzesses."

« Total souk pour Nic Oumouk », Manu Larcenet

Nic Oumouk, jeune désoeuvré d'une banlieue riante vit avec ces copains une vie paisible, entrecoupée de quelques tentatives de racket, brimades et rap Hardcore. Bref, tout irait pour le mieux s'il n'y avait pas Edukator, le terrible justicier de l'orthographe qui terrorise les graffeurs et autres tageurs. Ceci est une terrible histoire de vengeance et de lutte pour retrouver sa dignité, qui donne à Larcenet l'occasion d'inventer la grande série d'humour et d'aventure du xxie siècle, le Tintin du 9-3.

« Savoir-vivre, ou mourir », Catherine Meurisse

Saviez-vous qu'on n'offre pas de fleurs quand on est invité, qu'il ne faut jamais mettre de talons avec un pantalon, ni croiser les jambes, ni trinquer, ni dire " à vos souhaits ", qu'on ne boit pas le jus des moules et que la cuillère du potage ne doit jamais toucher vos lèvres...La dessinatrice Catherine Meurisse est allée suivre pour vous un stage d'apprentissage des usages du monde à l'Académie du savoir-vivre de la baronne Nadine de Rothschild et vous révèle tout ce qu'il faut savoir pour réussir dans le beau monde. Savoir-vivre ou mourir est le guide indispensable, hilarant et instructif, d'un voyage dans la jungle de la bonne société!

« La nouvelle bande des pieds-nickelés. Pas si mal logés », Stéphane Oiry, Trap

C'est la crise du logement et pour les Pieds Nickelés, fraîchement sortis de taule, trouver un toit n'est pas de tout repos. Du coup, ils investissent une laverie automatique, un meublé insalubre et même l'hôtel de ville dont ils seront promus pensionnaires ! Malgré de multiples déboires, les Pieds Nickelés parviendront à ne jamais coucher à la belle étoile, quitte à passer la nuit au trou...

« Le jour le plus long du futur », Lucas Varela

Dans une ville futuriste, un robot et un employé de bureau sans histoire vont voir leur existence chamboulée par l'arrivée d'un étranger portant une mystérieuse valise. Cette dernière donne accès à une étonnante pièce permettant la matérialisation des désirs inconscients. Des désirs qui peuvent être tendres, absurdes ou monstrueux. Et qui bouleverseront à jamais la vie de la ville et de ses habitants.

Histoire :

«  Zoos humains : au temps des exhibitions humaines», Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Eric Deroo…

Les « zoos humains », symboles oubliés de l’histoire contemporaine, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions des « sauvages », aussi bien des « exotiques » que des « monstres », ont pourtant été, en Europe, aux États-Unis et au Japon, une étape majeure du passage progressif d’un racisme scientifique à un racisme populaire. Au carrefour du discours savant, des cultures de masse et de l’intérêt des puissances coloniales, ces exhibitions ont touché un peu moins d’un milliard et demi de visiteurs depuis l’exhibition en Europe de la Vénus hottentote, au début du XIXe siècle. Ces exhibitions, peuplées d’êtres difformes et de personnes en provenance des espaces coloniaux d’Afrique, d’Amérique, d’Océanie ou d’Asie, comme appartenant à un univers de l’anormalité, disparaîtront progressivement avec les années 1930, mais elles avaient fait alors leur œuvre : bâtir deux humanités. Véritable synthèse et de ouvrage de référence sur la question, rassemblant les meilleurs spécialistes internationaux, cette nouvelle édition est entièrement refondue et largement complétée.

« Les soldats de la grande armée », Jean-Claude Damamme

Entre le 2 décembre 1805 et le 18 juin 1815, plusieurs centaines de milliers d'hommes de drapeaux divers ont servi dans les rangs de la Grande Armée. Pour ne rien laisser perdre de leurs aventures et mésaventures, quelques-uns ont noirci de petits carnets. Grâce à eux, l'auteur fait revivre avec le regard et les états d'âme des soldats le quotidien de la Grande Armée, celui des combattants obscurs comme celui des maréchaux ou des estafettes et des aides de camp qui galopent à travers l'Europe : la découverte des champs de bataille, les impressions après le combat, les marches, le bivouac, la quête de la nourriture et d'un abri pour dormir ; les récompenses, l'avancement, les décorations, la discipline, les punitions, les mœurs des habitants des pays traversés ; les " choses vues " au cours des campagnes, le courrier, le sort des prisonniers ; le service de santé, les modes opératoires, les chirurgiens ; les terribles épreuves subies et les actes commis en Espagne et en Russie, jusqu'au dernier carré de Waterloo.

« Le mythe de la guerre-éclair: la campagne de l'Ouest de 1940 », Karl-Heinz Frieser

La victoire-éclair de Hitler sur les Alliés n'avait pas été planifiée comme " guerre-éclair ". Le commandement allemand comptait sur une réédition de la Première Guerre mondiale, avec des combats étalés sur des années ; cette conviction avait présidé à la planification de son économie et à ses plans de guerre. Ce n'est qu'après que le corps blindé Guderian eut effectué sa surprenante percée à Sedan que l'offensive allemande acquit une dynamique propre insoupçonnée et conduisit au " coup de faucille " et à l'avance rapide des chars jusqu'aux portes de Dunkerque, où Hitler arrêta leur progression pendant quelques jours, ce qui permit l'évacuation du corps expéditionnaire anglais. S'élevant contre la théorie courante d'une " stratégie de la guerre-éclair " conçue par Hitler, l'auteur démontre ce qui a réellement fondé le secret de la réussite de la " guerre-éclair " de l'offensive de 1940, et démontre également que lorsqu'Hitler voulut réitérer une opération (dont il s'était attribué le mérite a posteriori), mais cette fois contre l'URSS, ce fut l'échec.

« La Fayette », Gonzague Saint-Bris

Le 6 septembre 1757, Gilbert Motier, marquis de La Fayette, naît au château de Chavaniac, dans les montagnes d'Auvergne. Orphelin et millionnaire à quatorze ans, marié à seize ans à la femme de sa vie, major général dans l'armée des États-Unis à dix-neuf ans, tel est le destin du Héros des Deux Mondes à vingt ans. Tour à tour défenseur des Indiens et des Noirs en Amérique, des protestants et des juifs en France, pionnier des droits de l'homme, prophète du suffrage universel, partisan de l'ouverture, avocat des Irlandais, des Polonais, des Italiens qui sont à la recherche de l'idée d'une nation, La Fayette anticipe tous les combats de la Liberté. Il traversera trois révolutions, quatre royaumes, deux républiques et un empire, et symbolisera une idée de la France engagée hors de ses frontières. Gonzague Saint Bris a consacré vingt ans de recherches à la rédaction de cette considérable biographie. Accumulant révélations surprenantes, documents inédits, archives de familles et correspondances privées, il éclaire d'un jour nouveau les soixante-dix-sept ans d'un homme d'idéal et d'action, à l'occasion du deux cent cinquantième anniversaire de la naissance de ce marquis libertaire.

« Armée - Guerre - Société : Soldats languedociens (1889-1919) », Jules Maurin, André Loez, Nicolas Offenstadt

On tient ici un livre unique. Armée - Guerre - Société est le seul ouvrage d'histoire sociale consacré aux combattants de la Grande Guerre. Il est avant tout fondé sur un impressionnant travail d'archives, permettant d'établir la biographie collective de milliers de " soldats languedociens ", dans la lignée des grands travaux d'histoire quantitative ayant abouti dans les décennies précédentes. Mais, pour décrire ces soldats de 1914-1918 et analyser finement leur rapport à la guerre, l'auteur a aussi interrogé des anciens combattants, enrichissant son enquête sociologique par leurs témoignages oraux. Le résultat est un travail d'une rare ampleur.

« Nelson Mandela », Kadir Nelson

A l'âge de neuf ans, Nelson Mandela quitte son village pour aller à l'école en ville. Là, il découvre des Africains pauvres et impuissants. Il décide alors qu'il fera tout pour les aider. Plus tard, alors qu'il est devenu avocat, le gouvernement impose la stricte séparation des gens en fonction de la couleur de leur peau. Mettre fin à cette loi sera le combat de sa vie. A travers un texte simple et poignant et des illustrations magnifiques, Kadir Nelson retrace la vie d'un homme déterminé à changer son pays et à rendre le monde plus juste.

Les plantes :

« Il était une forêt », Francis Hallé, Luc Jacquet

Avec son nouveau film, Il était une forêt, Luc Jacquet nous emmène dans un extraordinaire voyage au plus profond de la forêt tropicale, au cœur de la vie. Pour la première fois, une forêt tropicale naît sous nos yeux. De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler. Il était une forêt offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – joue un rôle essentiel. Le livre du même nom complète intelligemment le film en donnant des informations essentielles sur chaque être vivant, animal ou végétal, qui rend la forêt tropicale magique, sensorielle, foisonnante. Richement illustré, Il était une forêt est un voyage quasi initiatique où le lecteur découvre un univers incroyable, grouillant de vie, de ses sous-bois à la cime de ses plus grands arbres.

« Plantes d’hier et d’aujourd’hui. Les grandes serres du Jardin des plantes», Eric Joly, Denis Larpin, Dario de Franceschi

Depuis 2010, les serres du Jardin des Plantes, entièrement rénovées et réaménagées, sont de nouveau ouvertes au public. La date est historique ! Car le pari de la restauration, multiple – architectural, technique, scientifique –, était un peu fou ! Ce livre raconte comment ce pari a été gagné. Bien plus, dans un lieu enchanteur, il nous invite à une superbe rencontre avec des plantes des quatre coins du monde, nous plonge dans leur histoire et nous invite à préserver leur richesse. Écrit par trois des principaux acteurs de cette rénovation, il est éclairé par le regard plein de sensibilité curieuse de Manuel Cohen qui a effectué un reportage photographique tout au long du chantier de rénovation.

Livre d’art :

« Manet l’inventeur du moderne », Musée d’Orsay

Manet serait-il ce peintre qui conjugua réalisme et romantisme ? L'hypothèse de Fantin-Latour, séduisante, ne demandait qu'à s'approfondir et à s'étayer. C'est ce que proposent les neuf sections du parcours. On ne peut plus se contenter de présenter Manet comme le père supposé de l'impressionnisme ou de la peinture pure, pour ne pas parler de l'abstraction. Le choc que crée la fulgurance de Manet au début des années 1860, son évolution constante au cours des deux décennies suivantes - de l'hispanisme militant des débuts au naturalisme déviant des dernières toiles -, sa détermination à révolutionner la peinture d'histoire dans l'espace public où elle prend son sens, voilà, sans doute, des perspectives plus ajustées au génie "moderne" de Manet, puisque modernité il y a.

Romans :

« Rien, plus rien au monde », Massimo Carlotto

Abrutie d'alcool et de télévision, lasse de sa vie, elle a reporté tous ses espoirs sur sa fille, et elle sombre dans la folie la plus noire. De cette tragédie, on ne connaît que son monologue intérieur banal et délirant qui nous dit la fin de la classe ouvrière, la cohabitation difficile avec les immigrés, le manque de travail, la difficulté à joindre les deux bouts quand on n'est plus productif, l'absence totale de perspectives, la frénésie de consommation pour se sentir vivant, la télé comme seul modèle et moyen d'évasion face à la noirceur de l'existence... Avec un réalisme psychologique percutant, l'auteur met en scène une vision cruelle de notre monde. Et tend un miroir impitoyable à toutes les sociétés européennes. Ce court récit surprenant et efficace a connu un très grand succès en Italie.

« La sorcière de Portobello », Paulo Coelho

Athéna a un don de la nature. Fille adoptive d’une riche famille libanaise, elle part vivre à Londres avec sa famille lorsque la guerre éclate dans leur pays, une guerre dont elle a prédit l’avènement et la gravité. A l’université, elle fait la connaissance de celui qui sera le père de son enfant. Les deux jeunes gens surmontent les difficultés et se marient contre l’avis de leurs familles respectives, mais leur mariage ne résiste pas longtemps aux vicissitudes de la vie moderne. Devenue mère elle-même, Athéna ne peut s’empêcher de penser à celle qui l’a mise au monde, et part à sa recherche en Roumanie – elle est gitane et s’appelle Lilian. Athéna veut comprendre comment sa mère a pu l’abandonner. Ce qu’elle va découvrir lors de ce voyage changera le cours de sa vie et de celle de son entourage. Ainsi est née celle qu’on appellera bientôt la sorcière de Portobello qui, au risque de provoquer sa propre perte, mettra ses pouvoirs hors du commun au service des autres.

« La loi des neufs », Terry Goodkind

Le jour de ses vingt-sept ans, Alex Rahl hérite d’un immense domaine. De quoi le rendre riche et heureux ? Pas si sûr… Des événements étranges liés à son anniversaire, à son propre nom, et même à Jax, cette femme superbe à qui il vient de sauver la vie, font maintenant de lui une cible. Qui sont ces hommes qui le poursuivent ? Pourquoi cette Jax Amnell semble-t-elle si perdue dans les gestes les plus simples du quotidien ? Plongé dans un chaos d’intrigues et de violence, à qui Alex peut-il se fier ? Et quel incroyable secret est-il destiné à découvrir ?

Romans policiers :

« L’hypnotiseur », Lars Kepler

Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a mal, très mal tourné. Sa vie a frôlé l’abîme et, depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Dix années durant, il a tenu cette promesse. Jusqu’à cette nuit où l’inspecteur Joona Linna le réveille. Il a besoin de son aide. Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Mais il est le seul témoin du carnage et Joona Linna, pris dans une course contre la montre, veut l’interroger sans tarder. Car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la sœur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : hypnotiser Josef. Tandis qu’il traverse un Stockholm plus sombre et glacial que jamais, Erik sait que, malgré toutes ses protestations, il brisera sa promesse pour tenter de sauver une vie. Ce qu’il ne sait pas, c’est que la vérité que porte Josef va changer sa vie et qu’en réalité, c’est pour lui que le compte à rebours vient de commencer. Intrigue implacable, rythme effréné, richesse et complexité des personnages, écriture au cordeau, tout concourt à faire de L’Hypnotiseur un thriller unique. La première enquête de l’inspecteur Joona Linna fait date.

Vie pratique :

« Mamie m’a dit comment faire de la couture », Susanna Dani, Marcella Farma

Qui n'a jamais rêvé d'apprendre à confectionner rapidement, et dans les règles de l'art, robes, jupes et pantalons ? Loin d'être réservée aux grands-mères, la couture est une vraie source de détente et de satisfaction. Ce manuel illustré, clair et précis, vous enseignera les principes de base pour devenir une vraie couturière : faire un ourlet, changer des boutons, personnaliser un vêtement, créer des trousses et toutes sortes de petites pochettes et même réaliser ses propres vêtements... A vos aiguilles !

« Décoration florale pour une approche intuitive et poétique des saisons », Frédéric Garrigues

La fleur et au-delà de la fleur, le végétal. Et au-delà de l'assemblage de tiges et de pétales, au-delà des règles de composition, l'émotion. La joie d'observer, de toucher, de sentir, et de ressentir. Le plaisir de cueillir, de faire des bouquets, d'offrir... attention à l'autre et à soi... Frédéric Garrigues vous transmet les bases simples de la décoration florale et vous invite à une approche plus intuitive que technique, plus sensible qu'imitative. Apprenez à réaliser pas à pas des compositions tout au long de l'année. Et surtout prenez confiance en vous, suivez votre sensibilité, vos goûts pour imaginer vos propres créations au fil des saisons.