Les vacances d'automne à la médiathèque

le .

VH

Fermeture de la médiathèque de lundi à mercredi

le .

Votre médiathèque sera fermée de lundi 18 à mercredi 20 octobre.

Passez un bon week-end, et à jeudi!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 11 octobre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 11 octobre

 

thumbnail 20211012 161037   thumbnail 20211012 153414

 

Jeunesse

Albums

« Les plus belles légendes de sorcières»

            Monstres, génies, géants et sorcières ! De l'Islande au Japon, des plaines de Russie à celles du Canada, l'imagination des conteurs déploie un extraordinaire défilé de figures terrifiantes...

« Chocolat », Benoît Charlat                        

               Préférez-vous le chocolat ou les fleurs ? A chacun ses goûts. Le pingouin lui, aime les deux. Après cette lecture, on n'a qu'une envie : manger du chocolat et offrir des fleurs !

«Cet élan est à moi », Oliver Jeffers

               Est-ce qu'un élan peut devenir un bon animal de compagnie ? Wilfred pense que oui. Mieux, il est persuadé que cet animal tombé du ciel n'attendait que lui. L'élan aurait-il trouvé un maître et Wilfred un ami ? Oui et non. Enfin, peut-être...

« La Petite Sorcière», Benjamin Lacombe, Sébastien Perez

Cette année encore, Lisbeth va passer les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga. Lisbeth se réjouit de la retrouver car c’est la seule personne à ne pas être exaspérée par sa manie de terminer les phrases des autres… avant qu’ils ne les aient prononcées. Elle pense même que c’est un don. La seule? Pas tout à fait. Edward, le petit voisin bègue de chez sa grand-mère a le béguin pour la jolie Lisbeth… Un après-midi où Lisbeth et Edward explorent le grenier à la recherche d’un livre de botanique, ils tombent sur un ouvrage étrange et poussiéreux… En le feuilletant, Lisbeth découvre une galerie de portrait de femmes au destin hors du commun, une généalogie de femmes qui ont été persécutées parce qu’elles étaient différentes : un grimoire de sorcières! En tournant les pages, Lisbeth n’en croit pas ses yeux: il est dit que sa grand-mère Olga serait une sorcière ("N’importe quoi!") Mais à la page suivante, la fillette est prise de stupeur : elle découvre un portrait d’elle au milieu d’une nuée de corbeaux."C’est ridicule!" dit Lisbeth en refermant rageusement le grimoire. Comment sa grand-mère peut-elle croire à de telles sornettes? Mais la petite fille n’est pas au bout de ses surprises…

«Cette nuit-là… au musée », Isabelle Simler

               Mais que se passe-t-il la nuit quand tout le monde a quitté le musée ? Tout est immobile jusqu'à ce qu’un papillon jaune échappé d’une vitrine se pose sur le cou du Camarasaurus. Des réserves du sous-sol aux vitrines, les animaux, les fossiles, les dinosaures prennent vie et entament une grande danse nocturne et insolite dans la lumière bleutée du musée. Un grand ballet flottant où toutes les espèces et les époques se mêlent.

« L’encyclopédie des mamies », Eric Veillé                        

            Il a déjà fait rire plus de 8000 mamies depuis sa sortie en mars 2018 ! Remis en vente à l'occasion de la Fête des grands-mères le dimanche 3 mars, revoici l'encyclopédie drôle, poétique, loufoque, et pleine de tendresse qui met les mamies à l'honneur (et dans tous leurs états ! )

«Yeghvala, la belle sorcière»,

Un soir d'hiver, dans une modeste roulotte, une femme tsigane a accouché d'une petite fille. Une petite fille avec une bosse derrière la tête. La maman a tout de suite compris : une bosse derrière la tête, cela signifiait que sa fille était née sorcière. Contre ça on ne pouvait rien. Sinon ne jamais le dire à personne...

 

BDs

« Studio danse 7», Crip, Beka

            Toujours aussi passionnées par la danse, Julie, Luce et Alia tentent sans cesse de nouvelles expériences : alors qu’Alia se met à organiser des Flash Mob Dance, Luce parvient même à danser en faisant du babysitting ! Puis, quelques semaines avant Noël, les trois filles reçoivent une lettre de Prune, une amie qui les invite à Londres. Mais il ne s’agit pas vraiment de vacances, car elles vont participer à une audition pour obtenir les premiers rôles dans une comédie musicale…

« Les p’tits diables. Frère offert !! », Dutto

Une nouvelle avalanche de gags dans lesquels Tom et Nina rivalisent d'astuces pour se piéger l'un l'autre. Cet album reprend en bonus, les neuf pages inédites réalisées lors du confinement de mars à mai 2020. (Réservées à la première édition).

« Jim Curious. Voyage à travers la jungle», Matthias Picard

Jim Curious est endormi, mais quelque chose se pose sur son visage… C'est une libellule, qui s'envole et prend la fuite à travers le miroir du salon ! Jim s'engage à sa suite et, soudain, une forêt puissante et ancestrale lui fait face … Au cœur d'une mangrove dédaléenne, sous les frondaisons lumineuses d'une forêt primaire, au pied de pins millénaires, Jim le scaphandrier entame un nouveau périple ! Il sillonne un champ de lentilles d'eau sans déranger grenouilles et crocodiles, se laisse guider vers les sous-bois par d'envoûtants papillons et s'avance dans la jungle… Majestueux et tendus vers le ciel, tortueux ou intrigants : les arbres forment le décor de ce nouveau voyage en trois dimensions ! Singes, toucans, tortues, serpents : les forêts vibrent de vie, et ces rencontres rythment la marche paisible de Jim Curious. Mais, sourdement, la présence de l'homme affleure ― fait surface, et interroge…

« AST. Aventures baveuses», CED

Nous retrouvons notre minuscule et redouté Apprenti Seigneur des Ténèbres (A.S.T.) qui, ayant vaincu l’infââââme Stéaras et jeté le roi dans les oubliettes, est enfin monté sur le trône ! Mais il s’ennuie, terriblement… Alors, après avoir rendu sa couronne au roi, accompagné de ses fidèles compagnons, Gonzague et Slurp, et de la fille du roi (son amie), il part à la recherche d’une relique qui devrait l’imposer définitivement aux yeux de tous comme le plus terrible tyran de tous les temps. Mais le voyage ne sera pas de tout repos…

« Boule à zéro. Le nerf de la guerre», Zidrou

Bonjour, je m'appelle Zita Sayyah, mais ici, à l'hôpital La Gaufre, tout le monde m'appelle « Boule à Zéro ». Cela fait 9 ans que je vis ici. Qui dit mieux? Tout ça par la faute d'une saleté de leucémie que je ne vous présente pas : elle pourrait vous trouver à son goût. En 9 ans, j'en ai vu défiler des enfants malades et des parents ! J'en ai vu des larmes versées ! Des sourires partagés aussi... Ce qui manque cruellement dans cette clinique, c'est une chambre pour accueillir de temps en temps des parents d'enfants hospitalisés. Faute d'argent, à ce qu'il paraît. Mais, vous me connaissez ! Quand un problème surgit, je ne suis pas du genre à rester les bras croisés. Pour trouver une solution, je suis prête à me retrousser les manches... et la cervelle. Parole de Zita !

 

Documentaires

« Mon premier doc. Le chantier »

            Des photographies accompagnées de textes simples pour découvrir l'univers du chantier : les métiers, les matériaux, les outils ou encore les différentes étapes de la construction.

« La grande imagerie Napoléon »

Napoléon est une figure historique. Grâce à ce documentaire très illustré, apprends à le connaître : sa jeunesse, son ascension, ses campagnes... Au début du livre, découvre des images à découper pour apprendre en t’amusant !

 

Romans

« Silence », Nathalie Bernard, Pauline Amélie Pops

Drôle de prénom : Silence,... que l'on donnait au Moyen Age aux enfants qui n'avaient pas crié à la naissance... Silence porte bien son nom, silencieuse et solitaire, jusqu'au jour où elle rencontre Thomas, un garçon un peu spécial qui vit seul dans une cabane au milieu des bois. En marge du village, il lui fait découvrir un univers fascinant et interdit. Mais l'ombre d'une créature menaçante vient rôder dans les bois...

« Raoul Craspouille. Le virus du génie », Alan MacDonald, David Roberts

Un peu fripoulle, un peu cra-cra, voici : Raoul Craspouille. Un garçon bourré d'idées géniales, mais...
1- Raoul attrapera-t-il le fabuleux microbe qui le dispensera d'école?
2- Réussira-t-il à faire danser sa grand-mère sans lui écraser les pieds?
3- Convaincra-t-il son baby-siter de le laisser veiller toute la soirée?
Pour le savoir, plongez vite dans ce recuil de 3 histoires impertinentes et drôles !

« Le collège Lovecraft. Professeur Gargouille»,

Mattéo fait sa rentrée au collège Lovecraft, un bâtiment ultramoderne construit quelques mois plus tôt. Il ne connaît personne, excepté Glenn Torkells, sa bête noire depuis l'école primaire... A peine arrivé, des choses inquiétantes se produisent : des rats blancs surgissent des casiers, et le professeur de sciences, M. Garfield Gouille, se montre agressif avec les élèves... Le lendemain, Mattéo se perd dans l'immense bibliothèque de l'établissement et atterrit dans un lieu qui ne figure pas sur le plan : un grenier poussiéreux, rempli d'objets et de livres anciens. Il y fait la connaissance de Karina Ortiz, une jolie fille de son âge. En partant, il emporte un vieux grimoire écrit dans une langue inconnue, sans remarquer qu'une drôle de créature s'est glissée dans son sac... Les jours suivants, les événements étranges continuent de s'enchaîner et, lorsque deux filles de sa classe sont portées disparues, Mattéo décide, avec l'aide d'improbables amis, de comprendre ce qu'il se passe... Il découvre alors que le collège comporte des portails menant vers un monde parallèle dirigé par Crawford Tillinghast, un savant fou dont le but est de détruire l'humanité. Comment ? En volant les âmes humaines des professeurs et des élèves pour les remplacer par les esprits d'anciens démons..

 

Adultes

« Une ruche respectueuse des abeilles : la ruche Warré», David Heaf

Au cours de ces dernières années, les apiculteurs du monde entier ont subi de lourdes pertes. On peut légitimement se demander si notre façon de traiter les abeilles ne participerait pas à ce problème. La forme des ruches, les cadres, la cire gaufrée, les intrusions, l'élevage artificiel des reines, l'élimination des mâles, les grilles à reine, le nourrissement artificiel, les médicaments, la transhumance, la surexploitation des stocks… tous ces éléments de l'apiculture moderne pourraient-ils réduire la vitalité des abeilles ? S'appuyant sur de nombreuses sources, cet ouvrage argumenté cherche à définir une approche plus apicentrique. Le rayon est désormais considéré comme bien plus que le simple squelette du super-organisme qu'est la colonie ; il est au cœur d'une apiculture respectueuse de l'abeille à miel, soucieuse de ses besoins spécifiques et de son bien-être. L'auteur présente la ruche à barrettes d'Émile Warré comme une alternative pratique et économique aux ruches à cadres. L'ouvrage contient des plans pour sa construction et des conseils modernes pour sa conduite.

 

BDs   

L’intégrale « Sortilèges», Dufaux, Munuera

À la mort de son père, Blanche devient la reine d'Entremonde alors qu'une guerre est imminente. Sa mère et son frère cherchent à la tuer et un amoureux éconduit fait appel aux démons pour se venger. Mais le prince du monde d'En Bas, Maldoror, est surtout très séduisant...

 

Biographie

« Les espionnes du XXe siècle», Raymond Ruffin

Si c'est au XIXe siècle, avec la constitution des centres de renseignements, que sont recrutés les premiers agents féminins, c'est le XXe siècle qui est la période la plus prolifique des espionnes. Mais en s'aventurant dans le monde Secret, il est bien souvent difficile de trancher entre légende et réalité. Mata Hari, Marthe Richard, la "Chatte", sont des noms qui viennent immédiatement à l'esprit lorsque l'on évoque l'espionnage féminin. Et pourtant, "professionnellement", la première ne brilla pas, le rôle de la seconde fut largement surévalué, quant à la troisièmme, elle bénéficia d'une étrange mansuétude eut égard à ses agissements criminels!Paradoxalement, les espionnes les plus efficaces demeurent quasi inconnues. Qui connaît Mademoiselle Docteur, Violette Morris, Christine Granville, Madeleine Bihet-Richou, redoutables auxiliaires pour les services de renseignements qu'elles servaient? Qui sait que Joséphine Baker fut recrutée par les Services Secrets français et prit des risques considérables par amour pour la France ? Qui a entendu parler de Clara Benedix, de Lydia Oswald, d'Hildegarde Burckardt-Beetz, de Carla Capek, de Renata von Natzmer, de Marguerite Francillard, authentiques aventurières de l'espionnage international ?En faisant table rase des extrapolations, des affabulations et des légendes, après quinze années de recherches, d'analyse des archives, de recueil de témoignages, de déplacements aux quatre coins du monde, Raymond Ruffin est parvenu à faire la lumière sur ces "amazones de l'ombre".

 

Mangas

« Beyond the clouds», Nicke

            Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n'a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l'aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l'a rattrapé. Son travail à l'atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien. Sa routine est chamboulée le jour où il tombe sur une fillette pas comme les autres : c'est une humaine ailée, une espèce appartenant pourtant au monde des légendes! Inconsciente après être tombée du ciel, elle a perdu une de ses ailes, ainsi que la mémoire ... Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux! A mi-chemin entre les films de Ghibli et les mondes de Final Fantasy, découvrez l'univers poétique de Beyond the Clouds et suivez les aventures de deux enfants hors du commun : Théo, le jeune bricoleur de génie, et Mia, la fillette ailée!

 

Romans

« Victime 2117», Jussi Adler Olsen

Le journal en parle comme de la « victime 2117 » : une réfugiée qui, comme les deux mille cent seize autres qui l’ont précédée cette année, a péri en Méditerranée dans sa tentative désespérée de rejoindre l’Europe. Mais pour Assad, qui œuvre dans l’ombre du Département V de Copenhague depuis dix ans, cette mort est loin d’être anonyme. Elle le relie à son passé et fait resurgir de douloureux souvenirs. Il est temps pour lui d’en finir avec les secrets et de révéler à Carl Mørck et à son équipe d’où il vient et qui il est. Au risque d’entraîner le Département V dans l’œil du cyclone. Qui est Assad ? Victime 2117 est la réponse. Cette enquête est son histoire.

« La lettre à Emilie», René Barral

Nous sommes en 1935, à la veille du Front populaire. Martial et Émilie vivent très petitement au Brusset, un petit village dans les montagnes cévenoles. Lui est tâcheron, elle femme au foyer. Ils vivent dans une maison misérable avec leur fils, Julien. Ils ont fait ce choix parce qu'Émilie n'a pas voulu être bru chez ses beaux-parents, condition très difficile à l'époque. Ils sont nés tous deux dans le même hameau et sont allés à l'école ensemble en se tenant par la main. Ils se sont promis de se marier depuis toujours. Leur amour est total et ils ont envie de tenter leur chance à la ville dont Émilie rêve depuis longtemps, afin d'essayer de vivre une existence meilleure. Par chance, Martial a fait son service militaire à Carpiagne, à côté de Marseille où il s'est fait un ami marseillais, Lucien qui est cheminot, responsable syndical. Malgré la crise qui s'aggrave, ce copain de régiment peut fournir un emploi à Martial et ils décident de tenter leur chance. Mais il ne s'agit que d'un remplacement. Au bout de deux mois, Martial va se retrouver sans travail et les difficultés commencent.

« Sucre noir », Miguel Bonnefoy

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve d’autres horizons. Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, et qu’elle distille alors à profusion le meilleur rhum de la région, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, étouffante, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument. Dans ce roman aux allures de conte philosophique, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d'hommes et de femmes guidés par la quête de l'amour et contrariés par les caprices de la fortune. Il nous livre aussi, dans une prose somptueuse inspirée du réalisme magique des écrivains sud-américains, le tableau émouvant et enchanteur d'un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices.

« Le meurtre de Farewell», Dashiell Hammet

On connaît la célèbre formule de Raymond Chandler, qui résume si bien l'originalité de cet auteur : "Hammet a sorti le crime du vase vénitien et l'a laissé tomber dans la rue". "Le Meurtre de Farewell", tiré du "Dixième indice", illustre à merveille le talent sobre et dépouillé de l'un des maîtres de la littérature noire.

« L’aube des libertés», Jean Leclercq

Fin des années 1950. Un nouveau directeur est nommé à la tête de l'usine de machines agricoles installée à Saint-Denis, un village du Morvan. Ce riche Parisien veut y imposer le progrès, quoi qu'il en coûte aux ouvriers. Et pour mieux régner, il n'hésite pas à diviser la petite communauté. C'est à la même époque que Paul, son fils, entre à l'école communale. Élève brillant mais étranger aux réalités de la campagne, le garçon suscite jalousies et quolibets. C'est pourtant à l'école qu'il noue une amitié avec Lucien, le fils d'un ouvrier. Bientôt, Lucien devient le seul rempart de Paul contre la solitude. Mais Saint-Denis est en pleine mutation. En faisant irruption dans une France campagnarde qui ne sera bientôt qu'un lointain souvenir, la modernité et la violence sociale vont mettre le village à feu et à sang. Et faire vaciller la belle amitié entre les garçons issus de deux mondes... Amitié, passions et trahisons au tournant de deux mondes.

« Prête à tout», Joyce Maynard

Suzanne Stone ressemble à ces filles trop parfaites des magazines. Elle a tout pour être heureuse: elle est jeune, belle, mariée à un homme qui la vénère, installée dans une jolie maison. Mais Suzanne n'est pas une poupée. Elle veut davantage, bien davantage...
Isolée dans une petite ville de province, elle décide que la télévision sera son royaume: à force de conviction, elle obtient un poste dans la station locale. Bientôt, elle parvient à présenter le bulletin météo, puis, persuadée d'être vouée à un brillant avenir, réalise avec un brin de naïveté et beaucoup d'ardeur son premier reportage. Qu'a donc encore de commun cette créature sculpturale descendue de l'olympe télévisuel avec son entourage, sa famille, son mari... Énigmatique, perverse, désireuse de balayer son passé d'un revers de main, la jeune femme va vite utiliser sa nouvelle aura à des fins meurtrières. Et l'écran de télévision de se teinter couleur rouge sang...

« La vie secrète des écrivains », Guillaume Musso

En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée. Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret. Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face à face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur… Une lecture inoubliable, un puzzle littéraire fascinant qui se révèle diabolique lorsque l’auteur y place sa dernière pièce.

«La vengeance m’appartient», Marie Ndiaye

Me Susane, quarante-deux ans, avocate récemment installée à Bordeaux, reçoit la visite de Gilles Principaux. Elle croit reconnaître en cet homme celui qu’elle a rencontré quand elle avait dix ans, et lui quatorze — mais elle a tout oublié de ce qui s’est réellement passé ce jour-là dans la chambre du jeune garçon. Seule demeure l’évidence éblouissante d’une passion. Or Gilles Principaux vient voir Me Susane pour qu’elle prenne la défense de sa femme Marlyne, qui a commis un crime atroce… Qui est, en vérité, Gilles Principaux ?

« Sur le ciel effondré», Colin Niel

            En raison de sa conduite héroïque lors d’un attentat en métropole, l’adjudante Angélique Blakaman a obtenu un poste à Maripasoula, dans le Haut-Maroni, là où elle a grandi, côtoyant le peuple des Wayanas. Alors qu’un jeune garçon disparaît, elle mène l’enquête avec le capitaine Anato dans ce territoire amérindien que se disputent âprement orpailleurs et évangélistes.

« Les événements», Jean Rolin

C'était un des petits plaisirs ménagés par la guerre, à sa périphérie, que de pouvoir emprunter le boulevard de Sébastopol pied au plancher, à contresens et sur toute sa longueur. En dépit de la vitesse élevée que je parvins à maintenir sans interruption, entre les parages de la gare de l'Est et la place du Châtelet, j'entendais éclater ou crisser sous mes pneus tous les menus débris que les combats avaient éparpillés : verre brisé, matériaux de construction hachés en petits morceaux, branchettes de platane, boîtes de bière ou étuis de munitions. Ici et là se voyaient également quelques voitures détruites, parmi d'autres dégâts plus massifs. Sur le terre-plein central de la place du Châtelet, à côté de la fontaine, des militaires en treillis, mais désarmés, en application des clauses du cessez-le-feu, montaient la garde, ou plutôt allaient et venaient, autour de l'épave calcinée d'un véhicule blindé de transport de troupes.

« La cerise sur le gâteau», Aurélie Valognes

La vie est mal faite : à 35 ans, on n'a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire… Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose. Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari ! Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage ! Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien… Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ? Un cocktail explosif pour une comédie irrésistible et inspirante.

« La trilogie du rempart sud », Jeff Vandermeer

« Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu'aucune d'entre nous n'en voyait encore la menace. » La Zone X, mystérieuse, mortelle. Et en expansion. Onze expéditions soldées par des suicides, meurtres, cancers foudroyants et troubles mentaux. Douzième expédition. Quatre femmes. Quatre scientifiques seules dans une nature sauvage. Leur but : ne pas se laisser contaminer, survivre et cartographier la Zone X.


 

Bonne lecture !                                                  

 

Les nouveautés dans votre médiathèque: 27 septembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 27 septembre

 thumbnail 20210928 152826 1  thumbnail 20210928 150706

 

Jeunesse

Albums

«Il était une fois le feu des dragons », Béatrice Blue

               Sais-tu pourquoi les dragons crachent du feu ? Suis Freya et Sylas au sommet des montagnes enneigées et découvre ce fabuleux secret. Un indice : l'amitié peut réchauffer les cœurs les plus glacés

«Crotte ! », Davide Cali, Christine Roussey

               Un jour comme tant d'autres, Monsieur le Président sort de son palais présidentiel, et voilà qu'une crotte lui tombe sur le nez.

«Rue des Voisins», Aurélie Desfour, Coline Citron

            Une rue, quatre voisins. Avec chacun une passion dévorante qui les enferme chez eux, l'une les jeux de hasards, l'autre le chocolat, l'un les mathématiques, le dernier la musique. Heureusement, un salon de thé nouvellement installé dans la rue va attirer leur curiosité...

«Coincé », Oliver Jeffers

               Un petit garçon veut récupérer son cerf-volant coincé dans un arbre. Le cerf-volant est récalcitrant mais le petit garçon est très persévérant, et surtout, il est doué d'une imagination phénoménale, exubérante et joyeusement délirante. 

« Bonne nuit, la Lune !», Céline Lamour-Crochet

Le câlin du soir reste un moment privilégié à partager pour la lecture ! « Bonne nuit la lune » inaugure la collection « Câlins du soir » avec une histoire originale qui raconte les insomnies de la lune. Depuis toujours, le bel astre veille sur le sommeil de tout le monde, mais qui veille sur le sien ?

«Occupé », Matthieu Maudet

               Le petit chaperon rouge aimerait bien aller aux toilettes mais… c’est occupé ! Arrive un petit cochon qui doit donc, lui aussi attendre. C’est urgent ! Crie un deuxième petit cochon en arrivant, mais il doit faire la queue ! Et alors, qui est dans les toilettes et fait fuir tout le monde en sortant ?

« Les ours ne vont pas à l’école », Mark Sperring, Britta Teckentrup                        

            Pour ton premier jour d'école, il y a une règle à respecter : tu ne peux pas amener ton ours. Mais comment passer cette journée si importante sans ton ami ? Qu'est-ce qui t'attend durant cette rentrée ? Une histoire délicieusement drôle et sensible sur cette première étape de vie qu'est la rentrée des classes

 

BDs

« Anatole Latuile. Sauve qui peut ! », Anne Didier, Olivier Muller

Pour faire des gaffes, Anatole est le roi ! Avec ses copains de l'école ou de la colo, il trouve toujours une nouvelle idée pour faire rire ses amis et embêter la maîtresse. À chaque jour sa bêtise : libérer un cochon de la ferme, trafiquer la photo de classe, engager son meilleur copain comme prof de soutien,écrire un poème moqueur sur le surveillant, organiser une fête d'anniversaire pour la chienne Princesse... Il ne s'arrête jamais !Et le pire c'est qu'en fait il a bon fond, ce garnement...Retrouvez le roi de la gaffe dans de nouvelles aventures, toujoursaussi drôles et inventives !

L’intégrale « Les enfants de la Résistance», Benoît Ers, Vincent Dugomier

Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que treize ans ?

 

Documentaire

« J’arrête de procrastiner », Pamela Espeland, Elizabeth Verdick

Tout le monde te court après pour que tu termines tes tâches ? Tu as souvent l'impression que le temps file trop vite ? Tu as déjà dit à ton enseignante que ton chien avait mangé ton devoir (alors que tu n'as pas de chien) ? Courage ! Tu peux apprendre à te motiver et à faire avancer tes projets. Rassure-toi : nous ne te ferons pas la leçon. Nous te donnerons seulement une tonne d'idées motivantes pour neutraliser ta tendance à procrastiner... et pour t'aider à te sentir plus en maîtrise de ta vie ! Prêt à arrêter de procrastiner ?

« Le petit livre pour dire STOP au harcèlement », Nadège Larcher, Juliette Sausse, Clotka

Un petit livre pour aborder la question du harcèlement sous toutes ses formes : - Les violences verbales (surnoms, moqueries, insultes, menaces, sexisme, racisme...).- Les violences physiques (coups, bousculades, croche-pieds, claques, pincements...).- Les violences relationnelles, l'isolement (interdiction de s'assoir à une table, isolement physique, fausses rumeurs, médisances...) qui visent au rejet et à l'exclusion.- Le cyberharcèlement (principalement au collège).À travers six histoires en BD de victimes ou témoins de harcèlement à l'école, l'enfant va découvrir différentes situations. A la suite de chaque histoire, trois réactions sont proposées avec leurs conséquences explicitées. Des conseils et des solutions sont délivrés pour apprendre à faire face.Permettre à l'enfant de bien comprendre les mécanismes du harcèlement, l'aider à s'affirmer, à se défendre, à dire STOP, tel est le but de cet ouvrage de santé publique à lire en famille.

 

Mangas

« Splatoon », Sankichi Hinodeya

A Chromapolis vivent pleins d'adolescents, mi-homme, mi... calamars. La ville est le théâtre de titanesques affrontements entre deux équipes de quatre participants. Le but ? Gagner bien évidemment, quelles que soient les règles. Pour cela, tous les coups (de pinceaux) sont permis ! A l'aide de peinture, il va falloir repeindre chaque arène et triompher de ses adversaires. L'équipe bleue s'est forgée une solide réputation... de loosers idiots. Mais ils comptent sur leur esprit d'équipe pour aller le plus loin possible dans la compétition !

 

Romans

« La révolte des crapauds », Morris Gleitzman

Australie, de nos jours. Clodic, un jeune crapaud, aimerait comprendre pourquoi les hommes détestent tant les crapauds : quasiment tous les membres de sa famille ont été écrasés par des camions. Il décide d’aller à la rencontre des humains pour clarifier les relations entre les deux espèces. Mais quand on ne parle pas leur langue, la tâche est ardue.

« Jack Bright», Cédric Janvier

Leo et Pierre ne s'attendaient pas à vivre une rentrée en 5e aussi intense. Le très redouté professeur de français, monsieur Dray, féru de piraterie, leur demande d’étudier les aventures de Jack Bright, un pirate sanguinaire. Les deux amis se passionnent à leur tour et découvrent qu'il serait pris au piège dans le livre ensorceleur. Et si ce livre existait vraiment ? Commence alors pour eux un périple plein de mystères et de suspense sur les traces de ce corsaire hors du commun.

« Comment devenir intelligent en mangeant du porridge », Archie Kimpton

Milla vit avec son grand-père un peu sénile à Slopp-on-Sea, la pire ville de toute l'Angleterre, selon Shakespeare. Elle tombe un jour sur un petit livre rouge intitulé Comment devenir intelligent en mangeant du porridge et y découvre l'histoire insensée d'un homme dont la tête aurait explosé d'avoir trop mangé de porridge... Comme la recette dudit porridge se trouve dans l'ouvrage, elle propose à Jarvis, propriétaire du plus mauvais restaurant de la ville, de tester cette fabuleuse bouillie aux ingrédients répugnants : pellicules de cheveux, sangsues, bave... ! Incroyable : les cafards de la cuisine de Jarvis, premiers goûteurs du porridge, deviennent soudain très intelligents et se mettent à construire tous les monuments du monde avec de la nourriture. Milla et Jarvis décident donc d'en avaler : effets garantis ! Les voici transformés en petits génies. Milla décide alors de distribuer du porridge à tous ses camarades pour moucher leur horrible institutrice, Mlle Cerise, qui passe son temps à les humilier. Mais tout ne se passe pas comme prévu car, comme pour le héros du petit livre rouge, les têtes gonflent gonflent... Vont-elles exploser ?

 

Adultes

« Marcher. Eloge des chemins et de la lenteur», David Le Breton

Revisitant une réflexion menée il y a dix ans, l’auteur constate que le statut de la marche a énormément changé en une trentaine d’années. Aller à pied, livré à son seul corps et à sa volonté, est un anachronisme en un temps de vitesse, de fulgurance, d’efficacité, de rendement, d’utilitarisme. Marcher ainsi de nos jours – et surtout de nos jours, disait J. Lacarrière, "ce n’est pas revenir aux temps néolithiques, mais bien plutôt être prophète". Il est l’un des premiers à en retrouver le goût. Les chemins de Compostelle sont devenus en quelques années des lieux très fréquentés et dotés d’une organisation méticuleuse. Nous sommes bien loin des anciens chemins, mal aménagés, mal balisés, avec une population méfiante envers ces gens de passage portant leur sac à dos qui étaient les pionniers de leur renaissance dans les années 70. Ceux qu’essaient alors de reconstituer P. Barret et J.-N. Gurgand ont disparu sous les "coquelicots (...) les chemins sont goudronnés ou ne sont plus". Les années 80 voient leur réorganisation méthodique, en 1983 est créée la première association jacquaire, qui sera suivie de bien d’autres. Dans les années 90 les chemins de Compostelle prennent leur essor. Aujourd’hui la marche s’impose comme une activité essentielle de retrouvailles avec le corps, avec les autres. Là où ils existent, même dans les villages, rares sont les syndicats d’initiative qui ne proposent pas un répertoire de chemins bien balisés pour la découverte de la cité ou de ses environs. Les imaginaires contemporains de la marche sont heureux, ils réfèrent plutôt au loisir, à la disponibilité. Marcher est un long voyage à ciel ouvert et dans le plein vent du monde dans la disponibilité à ce qui vient. Tout chemin est d’abord enfoui en soi avant de se décliner sous les pas, il mène à soi avant de mener à une destination particulière. Et parfois il ouvre enfin la porte étroite qui aboutit à la transformation heureuse de soi.

 

BDs   

« Hell school», Benoît Ers, Vincent Dugomier

Située sur une petite île française, l'école de l'excellence est un établissement ultra-privé extrêmement rétrograde, dont les résultats ne sont plus à démontrer - le cauchemar de tout adolescent normalement constitué. Ainsi, le simple refus de Bastien, Hina et Boris de participer au bizutage suffira à les mettre au ban de toute vie sociale... ce qui leur laissera tout le temps d'enquêter sur les bizarreries de cette « École-Prison », comme la scolarisation gratuite des orphelins, ou les décès qui ont frappé ces mêmes orphelins au cours des dernières années !

L’intégrale «L’arabe du futur», Riad Sattouf

Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad. Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n'aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête: que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

 

Romans

« Des diables et des saints», Jean-Baptiste Andrea

C'est une histoire d'orphelin et d'amour. Celle d'un vieil homme qui joue divinement du Beethoven sur les pianos publics. Il se fait appeler Joe, pour Joseph. On le croise un jour dans une gare, un autre dans un aéroport. Il gâche son talent de concertiste au milieu des voyageurs indifférents. Il attend. Mais qui, et pourquoi ? Alors qu'il a seize ans, ses parents et sa soeur disparaissent dans un accident d'avion. Il est envoyé dans un pensionnat religieux des Pyrénées, Les Confins. Tout est dans le nom. Après Les Confins, il n'y a plus rien. Ici, on recueille les abandonnés, les demeurés. Les journées sont faites de routine, de corvées, de maltraitances. Jusqu'à la rencontre avec Rose, une jeune fille de son âge. La vie n'est alors que rêves de fugues.

« Malefico », Donato Carrisi

Marcus est un pénitencier. Un prêtre capable de déceler le mal enfoui en nous. Mais il ne peut pas toujours lui faire barrage. Sandra est enquêtrice pour la police. Elle photographie les scènes de crime. Et ferme parfois les yeux. Face à la psychose qui s'empare de Rome, ils vont unir leurs talents pour traquer un monstre. Ses victimes : des couples. Une balle dans la nuque pour lui. Une longue séance de torture pour elle. Quel est l'être maléfique qui ne tue que des jeunes amoureux ?

« Les victorieuses», Laetitia Colombani

A 40 ans, Solène a tout sacrifié à sa carrière d'avocate : ses rêves, ses amis, ses amours. Un jour, elle craque, s'effondre. C'est la dépression, le burn-out. Tandis qu'elle cherche à remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat : sortez de vous-même, tournez-vous vers les autres, lui dit-il. Peu convaincue, Solène répond pourtant à une petite annonce : " association cherche volontaire pour mission d'écrivain public " . Elle déchante lorsqu'elle est envoyée dans un foyer pour femmes en difficultés... Dans le hall de l'immense Palais de la Femme où elle pose son ordinateur, elle se sent perdue. Loin de l'accueillir à bras ouverts, les résidentes se montrent distantes, insaisissables. A la faveur d'un cours de Zumba, d'une lettre à la Reine d'Angleterre ou d'une tasse de thé à la menthe, Solène va découvrir des femmes aux parcours singuliers, issues de toutes les traditions, venant du monde entier. Auprès de Binta, Sumeya, Cynthia, Iris, Salma, Viviane, La Renée et les autres, elle va se révéler étonnamment vivante, et comprendre le sens de sa vocation : l'écriture. Près d'un siècle plus tôt, Blanche Peyron a un combat. Capitaine de l'Armée de Salut, elle rêve d'offrir un toit à toutes les femmes exclues de la société. Sa bataille porte un nom : le Palais de la Femme. Le Palais de la Femme existe. Laetitia Colombani nous invite à y entrer pour découvrir ses habitantes, leurs drames et leur misère, mais aussi leurs passions, leur puissance de vie, leur générosité.

« Tous tes secrets», Lisa Jewell

À Melville Heights, il ne se passe jamais rien. Aussi, quand on retrouve dans ce quartier huppé de Bristol, un cadavre lardé de coups de couteau, les résidents sont atterrés. Qui a pu commettre un crime pareil ? Dans le voisinage, tout le monde se connaît : on est entre gens bien. D’ailleurs, on ne fait pas que se côtoyer entre voisins, on s’épie. Josephine développe une véritable obsession pour Tom, le charmant directeur du collège qui vit à deux pas de chez elle. Mais elle n’est pas la seule à guetter ses moindres faits et gestes : Jenna soupçonne le proviseur d’avoir une attirance malsaine pour les adolescentes. Quels sombres secrets cache donc cet homme trop beau pour être honnête ?

« Snjor», Ragnar Jonasson

Siglufjördur, ville perdue au nord de l'Islande, où il neige sans discontinuer et où il ne se passe jamais rien. Ari Thór, qui vient de terminer l'école de police à Reykjavik, y est envoyé pour sa première affectation. Mais voilà qu'un vieil écrivain fait une chute mortelle dans un théâtre et que le corps d'une femme est retrouvé, à moitié nu, dans la neige. Pour résoudre l'enquête, Ari Thór devra démêler les mensonges et les secrets de cette petite communauté à l'apparence si tranquille...

« Baby Love», Joyce Maynard

Fin des années 1970, quatre adolescentes confrontées à la maternité : Sandy, mariée à un paumé de dix-neuf ans peu concerné par son rôle de père ; Tara, produit d’une famille désunie, seule avec son enfant; Wanda, toujours fêtarde malgré un bébé de trois mois ; Jill, enceinte, et dans la peur de l’annoncer à ses parents. Un même amour maternel unit ces jeunes filles : leur bébé, c’est leur seule réussite, l’unique preuve de leur importance. Elles le nourrissent, le dorlotent, le déguisent, jouent avec comme à la poupée, le malmènent, aussi. Sur les marches d’une laverie automatique, leur lieu de rendez-vous favori, elles se racontent leurs histoires et parlent télé, cinéma, magazines… Jusqu’à ce que la venue de deux femmes en quête d’enfants fasse basculer ces vies d’une banalité à la fois touchante et terrifiante. Avec ce premier roman paru en 1981 aux États-Unis, Joyce Maynard signe un subtil portrait – toujours d’actualité – de l’Amérique profonde.

« Victor Hugo vient de mourir », Judith Perrignon

« La nouvelle court les rues, les pas de porte et les métiers, on entend l’autre dire qu’il est mort le poète. Vient alors cette étrange collision des mots et de la vie, qui produit du silence puis des gestes ralentis au travail. L’homme qui leur a tendu un miroir n’est plus là. Tout s’amplifie, tout s’accélère. On dirait qu’en mourant, qu’en glissant vers l’abîme, il creuse un grand trou et y aspire son temps, sa ville… » La mort de Victor Hugo puis les funérailles d’État qui s’annoncent déclenchent une véritable bataille. Paris est pris de fièvre. D’un événement historique naît une fable moderne, un texte intime et épique où tout est vrai, tout est roman.

« Cabossé», Benoît Philippon

Quand Roy est né, il s’appelait Raymond. C’était à Clermont. Il y a quarante-deux ans. Il avait une sale tronche. Bâti comme un Minotaure, il s’est taillé son chemin dans sa chienne de vie à coups de poing : une vie de boxeur ratée et d’homme de main à peine plus glorieuse. Jusqu’au jour où il rencontre Guillemette, une luciole fêlée qui succombe à son charme, malgré son visage de "tomate écrasée"… Et jusqu’au soir où il croise Xavier, l’ex jaloux et arrogant de la belle – lequel ne s’en relèvera pas… Roy et Guillemette prennent alors la fuite sur une route sans but. Une cavale jalonnée de révélations noires, de souvenirs amers, d’obstacles sanglants et de rencontres lumineuses.

« Lux tenebrae», Giacometti Ravenne

Été 2010. Le commissaire franc-maçon Antoine Marcas est plongé dans un profond coma, après une blessure par balle. À son réveil, il ne se souvient de rien, hormis des cauchemars, de ce tunnel sans fin. Une Expérience de Mort Imminente… Lancé sur la piste de son agresseur, traqué par des fanatiques religieux, le frère Marcas remonte aux origines des rites d'initiation égyptiens. Pour comprendre, il va devoir à nouveau franchir les portes de la mort…

« Noces macabres», David Thomas

Peter est fou amoureux de la sublime Mariana. S’il ne la connaît pas depuis longtemps, il n’y a aucun doute pour lui : elle est la femme de sa vie. Le soir de leurs fiançailles, il la retrouve couverte du sang de son propre frère, qui vient d’être poignardé. Mariana, catatonique, est incapable de lui expliquer ce qui s’est passé. Persuadé qu’elle n’a pu commettre un crime aussi horrible, Peter met tout en œuvre pour innocenter celle qu’il aime. Bientôt, il apprend que, peu avant de mourir, son frère avait tenté d’en savoir plus sur le passé de sa promise… Peter, déconcerté, saute dans le premier avion pour Berlin, où Mariana a grandi. Là-bas, il découvre un secret gardé par des gens prêts à tuer pour qu’il ne s’ébruite pas…

« L’homme des haies », Jean-Loup Trassard

«Ayant depuis plusieurs années cédé la ferme à son fils, Vincent Loiseau est vieux, soixante-quinze ans ou plus. Il demeure quand même à La Hourdais, dans sa famille en somme, où il se contente des tâches dont il est encore capable et, surtout, que son fils lui laisse faire. Selon le désordre de la mémoire, mais avec minutie et un humour discret, il raconte sa vie de retiré sur place, les petits travaux qui l'occupent et ceux qu'il a rudement accomplis autrefois. C'est l'entretien des haies, son ouvrage préféré. Il en détaille les charmes, exprimant du même coup sa profonde solitude. Une solitude dans les choses, qui se console par leur contact, et celui des animaux. Voilà l'homme habillé d'écorces! Si son monologue permet d'entrer dans une ferme, d'écouter les voix paysannes tout au fond du bocage mayennais il y a quelques décennies, autant dire hier, c'est surtout l'occasion d'un jeu avec la langue pour restituer la façon singulière dont l'homme de la terre ressent ce qu'il fait, ce qu'il touche, et comment il le dit.»

« L’étoile du Bouvier», Yves Viollier

Deux enfants dans la Vendée des années 1880. Lui, Augustin, vit chez son oncle métayer ; il est orphelin : sa mère est morte en le mettant au monde sans avoir dit qui était son père. Elle, Elise, est élevée au château des Etablières. Tout les sépare... Un jour, pourtant, ils se retrouveront par-delà les épreuves, les révélations douloureuses, les séparations, et la guerre même. L'histoire de cet amour s'inscrit dans un temps et un pays qui n'ont rien oublié des violences de 1793. La vie est rude, la société rigide. Il faudra à Augustin tout son courage. toute sa passion de la terre et des bêtes, et l'ardeur du sentiment qui le possède, pour secouer le poids du passé et devenir l'homme nouveau qu'Elise espérait. Sur quoi roulent les saisons, les travaux, les bonheurs et les peines. Un roman sobre et juste, qu'emporte un flot généreux et où l'émotion naît de la vie même.

Bonne lecture !                                                  

Reprise de l'apéritif-culture le 1 octobre

le .

Reprise de lapritif culture 1

Les apéritifs-cultures peuvent enfin recommencer!!

Et pour la reprise, amenez votre coup de coeur de l'été.

Rendez-vous à 17h30 vendredi pour passer un moment agréable et convivial.

Amenez de quoi grignoter, la médiathèque vous offre les boissons.

Fantastique atelier musical à la médiathèque

le .

thumbnail 20210901 153552 thumbnail 20210901 153612
thumbnail 20210901 155232 thumbnail 20210901 155238
thumbnail 20210901 155345 thumbnail 20210901 160133
   
A Roullens, on ne fait jamais tout à fait comme les autres.
Alors quand on organise un atelier musical avec Antoine Oña, ça donne ça: un peu de théorie, pour comprendre comment on fait de la musique, et pas mal de pratique, pour le plus grand plaisir de nos musiciens en herbe!
Impossible de rajouter de photos du goûter, offert par votre mairie, il a été dévoré trop rapidement.
Merci au Département de l'Aude pour son financement (grâce au dispositif 100 spectacle pour l'Aude), à Antoine pour ce fantastique atelier, et aux nombreux participants!

Atelier musical tous publics à la médiathèque

le .

Atelier musical tous publics avec Antoine Ona mercredi 1 septembre  15h30  la mdiathque Ouvert  tous Sur inscription 2

 

Dépêchez-vous, il reste quelques places!!