Les nouveautés à la médiathèque, le 15 novembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 15 novembre

 

20211118 155949 20211118 154707

 

Jeunesse

Albums        

« Nultiplications », Stephanie Blake

               Ce matin, tout le monde a eu 10/10 à l’interrogation de tables de multiplication. Tous sauf Simon. Il a dit : 3 x 2 = 4, les autres ont explosé de rire et l’affreux Ferdinand l’a traité de nul. Vexation + colère = Simon est très malheureux. Heureusement, grâce à un conseil de sa maman et à une idée géniale surgie au coeur de la nuit, Simon trouve un truc pour retenir, mais surtout pour comprendre ce qu’est une table, au juste. Et il va en profiter pour battre Ferdinand aux billes !

«La petite maison de bois », Christopher Corr

            Cachée au coeur de la forêt se tenait une petite maison de bois. "Quelle parfaite maisonnette !" se dit la souris... puis la grenouille, le lapin, le castor, le cerf et la chouette, qui s'y installent tour à tour. Mais soudain, un gros ours toque à la porte...

«Un peu perdu», Chris Haughton

Bébé chouette est tombé du nid dans lequel il dormait tranquillement avec sa maman. Heureusement Écureuil, plein d'entrain (mais pas très malin), se propose de l'aider à retrouver sa mère... Une livre au graphisme joyeux et original, et une histoire tendre et TRÈS TRÈS drôle. Pour les tout-petits ET leurs parents donc !

«Une drôle de tête», Kiko

Archibald, le chat, nous raconte le jour où son maître Théophile Radius, un grand savant, a confondu sa tasse de thé avec une préparation chimique et comment il s’est retrouvé, ce jour-là, avec une « drôle de tête ». S’en suit les difficultés que celui-ci rencontre au quotidien, jusqu’au jour où le destin frappe à sa porte et qu’il rencontre celle qui lui fera accepter sa « drôle de tête » !

«Sur le chemin de l’école», Anne Loyer, Lili la Baleine

Voici l’histoire d’Ada, une petite fille que l’on presse encore et toujours chaque jour.
Sur le chemin de l’école, Ada est tiraillée entre ses rêveries et l’heure de la sonnerie…

«Grand calao, et petit homme», Carl Norac, Anne-Catherine De Boel

               Amoila vit avec sa maman près d’un village du Haut-Pays. Et pendant que sa maman tisse, tisse, tisse, Amoila s’ennuie. Un matin, sa mère l’envoie au village, mais soudain, une ombre arrive. Deux ailes géantes… C’est le grand calao. « Debout, paresseux ! Il paraît que tu t’ennuies. Va au marché me chercher la Douceur, et rapporte-la-moi avant ce soir. Sinon, je t’envoie Yagana la hyène. »

« Ne m’appelez plus Chouchou !», Sean Taylor, Kate Hindley

            Il est peut-être petit. Mais ce n'est pas un de ces chiens stupides ! Il aimerait qu'on le traite comme un chien digne de ce nom… Un album chouchou, cocasse, qui aide à affronter le regard des autres et à avoir une belle image de soi.

«Le cadeau», Page Tsou

La veille de Noël, Xiong reçoit de son père un ticket de musée. Là, d’abord incrédule et sans enthousiasme, il découvre l’univers infini de l’art. Ici, tout est étrange et surprenant. Que faut-il regarder ? Qu’est-ce qu'une œuvre ? Qu'en penser ? Petit à petit, la déambulation naïve du petit visiteur permet d'aborder les grandes questions sur l’art et le rapport que son public entretient avec lui

«Contes du vent d’Est », Catherine Zarcate

               Un malheureux cordonnier d'Orient emporté en Chine par un bon génie. Un pauvre homme qui croit en son rêve et va jusqu'au Caire. Un vizir en prison obsédé par l'envie de manger un loukoum ! Un roi courageux luttant toute une nuit contre un vampire trop bavard... Des contes du Moyen-Orient et de l'Inde qui invitent au voyage. mêlant humour et sagesse. Le meilleur du répertoire de Catherine Zarcate, irrésistible et truculent !

 

BDs

« Docteur Poche, l’intégrale», Wasterlain

Le Dr Poche de Marc Wasterlain bénéficie enfin de l'écrin qu'il mérite : une intégrale des aventures du gentil docteur au chapeau rouge et au long nez. Des inédits à découvrir : des histoires courtes publiées à l'époque dans SPIROU, jamais éditées en albums.

 

Romans

« Le chient du roi Arthur», Odile Weulersse

            Au pays de Galles en l'an de grâce 517, Oscar galope à travers la Lande en chantant. Ce fils d'un humble berger rencontrera-t-il la bonnet et belle aventure qui lui permettra de réaliser son vœu le plus cher : devenir chevalier de la Table Ronde ? A cœur vaillant, rien d'impossible.

 

Adultes

« Aromathérapie pour les enfants», Sarbina Herber, Eliane Zimmerman

L'aromathérapie est une alternative pratique qui permet de soulager les maux de tous les jours. Qu'est-ce qu'une huile essentielle ? Comment agit-elle ? Quelles plantes pour quels remèdes ? Ce guide répond de manière précise et développée à de nombreuses questions. Douleurs de croissance, pousse douloureuse des dents de lait, rhumes, cauchemars, difficultés de concentration, boutons, cheveux gras, coups de soleil, piqures d'insectes... Une centaine de préparations à bases d'huiles essentielles sont ici détaillées, pour soulager les petits et les plus grands. 100 préparations pour soigner les bébés, les enfants ou les adolescents. Un guide pratique à destination des parents ou des thérapeutes. Des problèmes de concentration aux douleurs de croissance, les huiles essentielles sont des alliées précieuses.

 

BDs   

L’intégrale « Epiphania», Ludovic Debeurme

            Qui sont les Mixobodies, ces êtres mi-humains mi-animaux qui surgissent du sol après qu'une météorite se soit écrasée sur la Terre? Lorsque Jean recueille l’un d’eux dans son jardin, il décide de l'adopter. L'enfant, qu’il baptise Koji, grandit et voit les humains se déchirer au sujet de ses congénères: leurs super pouvoirs sont-ils une arme que la Nature a créée pour éradiquer l’humanité ? Dans cette odyssée humaniste, Koji et son amie Bee vont tenter d'ouvrir une brèche vers d’autres possibles.

L’intégrale « Le manoir des murmures», Munoz, Tirso, Montes

            1949. Quelque part en Europe centrale, existe un orphelinat où sont admis des enfants qui ont survécu au contact d'un mystérieux virus transformant les gens en monstres. L'arrivée de Sarah, une petite fille de 10 ans, va mettre en lumière les secrets que renferment les murs de ce lieu surnommé Le Manoir des murmures.

 

Citoyenneté

« Comment parler de laïcité aux enfants», Rokhaya Diallo, Jean Baubérot

            "La laïcité garantit à chaque citoyen la liberté de pratiquer sa religion, tout comme la liberté de ne pas croire. Elle établit le fait que les différentes croyances sont égales entre elles aux yeux de l'État. Mais en 2015, elle peut être considérée comme un mécanisme de défense contre les religions, elle entraîne alors un sentiment d'injustice et de stigmatisation. Appelés à en parler avec les enfants, les parents et les enseignants trouveront dans ce livre des pistes pour expliquer ce concept à la base de notre république, le rendre accessible et dépasser tous les préjugés. Un rappel historique et dix fiches illustrées abordent les différents aspects du « vivre ensemble ». "

 

Romans

« La délégation norvégienne», Hugo Boris

"Est-ce l'alcool en carafon, le cuir brun, le mobilier vieux chêne, le feu qui crépite dans la cheminée? Ce climat anglais où l'on s'assassine en grignotant des scones et en buvant du thé? Il lui semble que chaque chose est bien à sa place, que chaque personne autour de cette table est un peu trop racée pour être honnête. S'appelle-t-on Ethel Brakefield dans la vie? Ou Ernst von Sydow? Ou même Lucas Cranach?" Un relais de chasse absent de tous les guides spécialisés. Cinq hommes, deux femmes, qui viennent des quatre coins de l'Europe et ne se connaissent pas. Sept chasseurs pris par la neige, qui doivent se défendre du froid, de la faim, de la paranoïa qui les guette. Prisonniers? D'une île à la rigueur, mais d'une forêt? Ils le sont pourtant, serrés par les arbres, piégés par la neige. L'un d'eux commence à douter: et s'ils n'étaient pas victimes du hasard, de la malchance? Au fil des pages, René Derain acquiert la conviction qu'il est condamné, qu'il va mourir. Non pas de froid, de fatigue, de gangrène ; il sera assassiné. Il sent, dans son dos, le souffle d'une intelligence. Il sait qu'ils sont devenus de vulgaires pantins. Et que le piège ne demande qu'à se refermer. Un style vif et moderne, des personnages énigmatiques et ambivalents, La Délégation norvégienne est un roman fantastique au climat lourd et oppressant. Une mise en abyme vertigineuse !

« Préférer l’hiver», Aurélie Jeannin

            À distance du monde, une fille et sa mère, recluses dans une cabane en forêt, tentent de se relever des drames qui les ont frappées. Aux yeux de ceux qui peuplent la ville voisine, elles sont les perdues du coin. Pourtant, ces deux silencieuses se tiennent debout, explorent leur douleur et luttent, au coeur d’une Nature à la fois nourricière et cruelle et d’un hiver qui est bien plus qu’une saison : un écrin rugueux où vivre reste, au mépris du superflu, la seule chose qui compte. Dans un rythme tendu et une langue concise et précise qui rend grâce à la Nature jusqu’à son extrémité la plus sauvage, Aurélie Jeannin, dont c’est le premier roman, signe un texte comme une mélancolie blanche, aussi puissant qu’envoûtant.

« La nuit de Wallenhammes», Alexis Jenni

Walenhammes est la plus grande ville industrielle du nord de la France, et on sait à peine qu’elle existe. Quand les terribles événements que l’on sait commencèrent à la détruire, Charles Avril y vint sur un coup de tête, pour écrire quelques articles qu’il pourrait vendre au site d’information où il est pigiste. À Walenhammes, après la fermeture des mines et du haut-fourneau, il ne reste qu’un peuple abondant dont on ne sait pas quoi faire. Georges Fenycz, maire de cette immense municipalité décatie, a une idée simple : la pauvreté enrichit. Alors se déverse sur Walenhammes la cruelle guignolade du libéralisme, qui absorbe toutes les critiques qu’on lui adresse, dont on ne peut plus rien dire à moins d’en écrire un roman qui déborde. Charles en est le spectateur, tout en découvrant ce à quoi il ne s’attendait pas : l’amour d’une maître-nageuse, l’amitié d’hommes qui continuent de vivre malgré tout, et l’affection d’une petite fille qui pense devenir adulte en lisant jusqu’au bout Les Démons de Dostoïevski. Ce roman décrit l’installation d'un monde nouveau qui désormais sera le nôtre.

« Une amie de la famille», Jean-Marie Laclavetine

"Le 1er novembre 1968, alors que nous nous promenions sur les rochers qui surplombent la Chambre d'Amour à Biarritz, ma soeur aînée a été emportée par une vague. Elle avait vingt ans, moi quinze. Il aura fallu un demi-siècle pour que je parvienne à évoquer ce jour, et interroger le prodigieux silence qui a dès lors enseveli notre famille. Je suis parti à la recherche d'Annie. Je l'ai vue revenir intacte dans sa fougue, ses doutes, ses enthousiasmes, ses joies et ses colères : une jeune femme d'aujourd'hui."

« J’irai tuer pour vous», Henri Loevenbruck

1985, Paris est frappé par des attentats comme le pays en a rarement connu.
Dans ce contexte, Marc Masson, un déserteur parti à l’aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre ? Des terrains d’opérations jusqu’à l’Élysée, des cellules terroristes jusqu’aux bureaux de la DGSE, Henri Loevenbruck raconte un moment de l’histoire de France – qui résonne particulièrement aujourd’hui – dans un roman d’une tension à couper le souffle. Pour écrire ce livre, il a conduit de longs entretiens avec «Marc Masson» et recueilli le récit de sa vie hors norme.

« Les filles de l’ouragan», Joyce Maynard

Elles sont nées le même jour, dans le même hôpital, dans des familles on ne peut plus différentes. Ruth est une artiste, une romantique, avec une vie imaginative riche et passionnée. Dana est une scientifique, une réaliste, qui ne croit que ce qu’elle voit, entend ou touche. Et pourtant ces deux femmes si dissemblables se battent de la même manière pour exister dans un monde auquel elles ne se sentent pas vraiment appartenir. Situé dans le New Hampshire rural et raconté alternativement par Ruth et Dana, ce récit suit les itinéraires personnels de deux « sœurs de naissance », des années 1950 à aujourd’hui. Avec la virtuosité qu’on lui connaît, Joyce Maynard raconte les voies étranges où s’entrecroisent les vies de ces deux femmes, de l’enfance et l’adolescence à l’âge adulte – les premières amours, la découverte du sexe, le mariage et la maternité, la mort des parents, le divorce, la perte d’un foyer et celle d’un être aimé – et jusqu’au moment inéluctable où un secret longtemps enfoui se révèle et bouleverse leur existence.

« Dans la gueule de l’ours», James A. McLaughlin

Criminel en cavale, Rice Moore trouve refuge dans une réserve des Appalaches, au fin fond de la Virginie. Employé comme garde forestier, il cherche à se faire oublier du puissant cartel de drogues mexicain qu’il a trahi. Mais la découverte de la carcasse d’un ours abattu vient chambouler son quotidien : s’agit-il d’un acte isolé ou d’un braconnage organisé ? L’affaire prend une tout autre tournure quand de nouveaux ours sont retrouvés morts. Alors que la police ouvre une enquête, Rice décide de faire équipe avec Sara Birkeland, une scientifique qui a occupé le poste de garde forestier avant lui. Ensemble, ils mettent au point un plan pour piéger les coupables. Un plan qui risque bien d’exposer le passé de Rice.

« Eva dort», Francesca Melandri

Mille trois cent quatre-vingt-dix-sept kilomètres. Eva voyage en train depuis son Tyrol du Sud natal jusqu'en Calabre pour rendre visite à Vito, disparu de sa vie trop tôt et depuis trop longtemps, que la maladie menace d'emporter. Durant ce trajet du nord au sud de l'Italie, de sa région frontalière et germanophone au Sud profond, c'est toute son enfance et l'histoire de sa mère Gerda qui défilent dans sa tête. Celle-ci est si belle, si libre, une fille-mère parvenue à mener une prestigieuse carrière de chef cuisinière dans un grand hôtel de montagne et qui rencontre Vito, sous-officier des carabiniers en garnison dans ce coin de la péninsule agité par un mouvement indépendantiste. Eva se remémore aussi le destin du Haut-Adige, passé en 1919 de l'Empire austro-hongrois défait à l'Italie, que Mussolini essaya d'italianiser de force et qui par la volonté d'un homme, Silvius Magnago, obtint de Rome un statut d'autonomie mettant fin aux actions terroristes et évitant une probable guerre civile. Si sa région a finalement connu la paix et la prospérité, Eva, héritière innocente d'un amour impossible, a dû grandir sans Vito qu'elle veut à présent retrouver avant qu'il ne soit trop tard. Inoubliable fresque historique et familiale, Eva dort brosse le portrait d'une mère exceptionnelle et, à travers l'histoire du Tyrol du Sud, celui de toute la nation italienne à l'unité encore fragile. Kilomètre après kilomètre, le récit nous entraîne vers la rencontre du présent et du passé en un double voyage bouleversant.

« Les terres bleues», Marie de Palet

Par une froide journée de neige, Célestine est retrouvée morte, étranglée.
Elle était enceinte. C'est l'effervescence dans le petit village lozérien : le coupable ne peut être que quelqu'un d'ici. Pour éviter que les gendarmes viennent mettre leur nez dans les affaires plus ou moins nettes des habitants, les hommes décident, sur l'avis d'Auguste, le maire, de ne pas dévoiler le crime. Après tout, Célestine n'avait pas de famille et n'était qu'une courtisane... La vie reprend son cours, Auguste se montre de plus en plus entreprenant auprès de Victoire, la servante, la bâtarde méprisée par sa grand-mère, la Fardette. Celle-ci, mi-sorcière, mi-guérisseuse, se joue de tous dans son intérêt, attisant les haines et les rancoeurs. Surgit alors Prosper, gosse de l'Assistance, désireux de prendre sa revanche sur une vie qui l'a jusque-là bien malmené. Il deviendra l'instrument du destin...

« Histoire d’Adrian Silencio», Eléonore Pourriat

Il y a ce que Cléo sait, ce qu'elle croit savoir et tout ce qu'elle ne sait pas et ne saura jamais. Qui était Adrián Silencio, son grand-père ? Un musicien. Un réfugié du régime franquiste. Un mari, un compagnon, un père. Oui, mais encore ? Pourquoi ces cris, ces pleurs, ces portes qui claquent ? Cléo ne connaît rien de ses ancêtres, chacun s'étant employé à effacer méticuleusement toute trace, à se taire la grand-mère étouffée par la honte, le grand-père exilé jusqu'à la mort. Il n'y aurait rien à dire. Pourtant, elle en est certaine, il y a beaucoup à raconter Alors qu'elle s'apprête à quitter Paris pour l'Amérique, Cléo se plonge dans le cartable où son grand-père a regroupé tous les papiers d'une vie, et remonte le temps pour comprendre. Les années soixante et les dancings parisiens, l'Après-guerre et les contrats saisonniers en bord de mer, les voyages dans l'Italie fasciste et l'Allemagne nazie. Quand soudain, au coeur de la tourmente européenne des années trente, surgissent des silhouettes inconnues, à Madrid, à Paris, et avec elles une foule de questions. Quelle vie a quittée Adrián ? Qui a-t-il laissé derrière lui ? Puisque personne ne peut lui raconter cette histoire qui est la sienne, il faudra que Cléo l'écrive. À la fois enquête, fresque familiale et hommage à tous les exilés, Éléonore Pourriat signe avec Histoire d'Adrián Silencio un premier roman vibrant sur le pouvoir consolant des mots et de la littérature.

« Apocalypse », Eric Giacometti, Jacques Ravenne

            Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ? Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s'embraser, n'a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d'une dangereuse image réapparue. C'est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d'Arcadie : un dessin maudit dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps. Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l'Apocalypse, Marcas devra s'engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon, où tout a commencé, jusqu'à Rennes-le-Château ou tout doit s'arrêter...

«Hortensias», David Thomas

Gabriel Vialle, la cinquantaine, a un double choc au tournant de sa vie : il met fin à une relation compliquée et apprend la mort brutale de sa mère. Confiné chez lui alors que sa fiancée obstinée tape à la porte, il voit tous les moments forts de sa vie lui revenir en rafales. La mort de son père sur un chemin de Formentera. Son enfance de petit faune aux Baléares. Sa jeunesse dans les quartiers populaires de Barcelone. Ses rapports difficiles et lointains avec sa mère partie brûler sa vie dans le Swinging London. Au terme de dix-sept jours d’enfermement, il décide de tout abandonner et revient dans la maison de son enfance hippie, à Formentera. Mais son retour sera plus brutal que prévu.

« La statue engloutie», Louis-Olivier Vitté

             Dans les années 70, entre Auvergne et Limousin, sur chaque rive d’un lac artificiel alimenté par la Dordogne, se font face les Chastagnol et les Fontcroze, deux prospères familles terriennes qu’opposent depuis des générations d’obscures querelles de voisinage. Quand le fils de l’une noue une idylle avec la fille de l’autre, on se met à espérer une réconciliation. C’est sans compter avec le réveil de l’ancienne rivalité à propos d’une chapelle dédiée à Sainte Madeleine. L’affaire paraît oiseuse puisque l’édifice a été englouti lors de la mise en eau du lac plus de trente ans auparavant. Or, il apparaît que celle des deux familles qui pourra présenter devant notaire la statue de Sainte Madeleine qu’elle abritait, héritera d'un immense domaine légué par une congrégation religieuse.La statue a disparu. Chacune des deux familles se lance dans une quête éperdue où tous les coups sont permis…

Bonne lecture !                                                  

Apéritif-culture le 12 novembre

le .

255080934 1807685379420758 4613242071802646031 n
 
Rendez-vous vendredi 12 à 17h30 pour échanger autour du thème de la Terre!
Pour rappel, les apéritif-cultures sont ouverts à tous, et sont l'occasion de partager nos coups de cœur ou nos déceptions culturelles dans une ambiance conviviale.Tous les supports sont acceptés (livre, film, cd...), tant qu'ils correspondent au thème tiré au sort le mois précédent.
La médiathèque offre les boissons. Les participants amènent de quoi grignoter.

Les nouveautés dans votre bibliothèque: 2 novembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 2 novembre

 

                     20211103 145040 
                     20211103 145552

Jeunesse

Albums

« Chats contre voleurs», Russell Ayt

            Trois voleurs lorgnent sur une maison vide qu'ils imaginent remplie de trésors... Ils se glissent à l'intérieur à la recherche du butin, mais sans savoir qu'ils sont surveillés en cachette par deux matous bien plus futés qu'eux. Les deux chats-espions contre-attaquent en dispersant des pièges dans chaque pièce : patte à ressorts, lanceur de bac à litière, trappes ou carton anti-évasion : ils ont tout prévu ! Tout pour protéger le plus précieux trésor que renferme cette grande maison... Leur réserve de boîte à sardines !

« La graine d’Arc-en-ciel », Benoît Charlat                        

               La recette est simple : il suffit d’avoir une graine d’arc-en-ciel, de la terre, de l’eau, savoir un peu jardiner et… avoir un tout petit peu de chance !

«Les bonnes manières », Babette Cole

            - Maintenant que vous êtes grands, dit la comtesse Lupin à ses enfants, il est temps pour vous d'apprendre l'art du savoir-vivre.

- Qu'est-ce que cela veut dire, chère mère ? demande la petite Marie-Charlotte.
- Cela signifie se comporter en chien bien élevé, afin de plaire à chacun, répond la comtesse.
La comtesse Lupin, aristocrate, lévrier d’Écosse et mère de famille nombreuse, enseigne les bonnes manières à ses enfants. Tout ce qu'il faut savoir sur l'étiquette...

«Loupy le lapin », Ame Dyckman, Zachariah OHora

Un bébé loup est adopté par la famille Lapin. Ce qui n'est pas du tout du goût de Lili, enfant unique. Elle a très peur de perdre sa place de chouchou. Elle a surtout très peur de se faire croquer par son nouveau petit frère!

«Et… », Philippe Jalbert

               Non, non non ! Ne touche pas le papillon. Sinon, il va s'envoler et... Ce papillon va faire tomber un pétale de fleur et... Ce pétale de fleur coupera le fil d'une araignée, et... Que va-t-il se passer après ?

« Dragons, un livre à toucher», Gwen Keraval

As-tu déjà touché des écailles de dragons ? Sais-tu qu'ils naissent dans des oeufs ? Connais-tu le knucker ou la vouivre ? Pour tout savoir sur les dragons, pars à leur découverte... du bout des doigts !

«Maman à l’école», Eric Veillé, Pauline Martin

            Récit à la première personne du premier jour d'école d'une petite fille qui souhaite que sa maman reste avec elle. La maman obtempère, mais elle a du mal avec les activités de l'école maternelle !

 

BDs

« Lothaire Flammes. La sentinelle déchue», Marianne Alexandre

            L'Ordre des Shamans a appris que Lothaire Flammes, le chasseur de monstres et sa sentinelle Chatterton, avaient libéré la Furie Adéphage qu'ils avaient capturée.
Maera, la redoutable shaman est donc envoyée pour arrêter Lothaire. Commence alors pour nos héros, une fuite mêlée de remises en questions et ponctuées de rencontres.
Parmi elles, un étrange loup nommé Wolfgang qui s'avère être une mystérieuse sentinelle déchue...

« Les Dinosaures en bd», Plumeri, Bloz

La premiere bande dessinee pour tout savoir sur les dinosaures en rigolant. En compagnie du paleontologue loufoque Indino Jones, decouvrez les dinosaures dans la bonne humeur: Plus qu'une simple BD d'humour, des gags bases sur les recherches paleontologiques recentes ! Toutes les facettes de la vie des dinosaures: mode de vie, combat, instinct maternel, ou encore le mystere de leur disparition ! Des fiches gags presentant les dinosaures emblematiques !

« Mortelle Adèle. C’est pas ma faute», Mr Tan, Miss Prickly

« Je sais m'y prendre quand il s'agit de mener la vie dure à mon entourage. Même mon chat Ajax en a pour ses croquettes ! Mais ce que je n'avais pas prévu, c'est Fizz, mon hamstergrizzli hyperactif bien décidé à me donner du fil à retordre. » Une bonne dose d'humour noir et un soupçon de tendresse, voici la recette d'Adèle, une héroïne d'un nouveau genre... Accrochez votre ceinture, ça va déménager !

« Docteur Poche, l’intégrale», Wasterlain

Le Dr Poche de Marc Wasterlain bénéficie enfin de l'écrin qu'il mérite : une intégrale des aventures du gentil docteur au chapeau rouge et au long nez. Des inédits à découvrir : des histoires courtes publiées à l'époque dans SPIROU, jamais éditées en albums.

 

Documentaires

« C’est quoi un garçon génial ? », Aurore Meyer, Marie Voyelle

            Trucs indispensables et superflus pour être un garçon génial ! Copain d’exception, frère extraordinaire ou élève brillant, devenir un garçon (presque) parfait, un "GG", c’est passionnant et finalement à portée de main ! Car on peut être génial de plein de façons différentes : en étant généreux, en gardant son sang froid, en sachant pardonner… Avec franchise et bonne humeur, cette nouvelle Bulle d'air va aider le lecteur à apprécier ses qualités et ses défauts pour en faire ses meilleurs atouts et reconnaître le GG qui sommeille en chacun.

« Les merveilles de la nature », Amanda Wood, Mike Jolley

            La richesse et la fiabilité d'une encyclopédie de référence avec la séduction d'un beau livre pour toute la famille. Grâce à plus de 60 superbes planches encyclopédiques illustrées, «Les merveilles de la nature» montrent et expliquent comment les animaux et les plantes ont su s'adapter à toutes les saisons et à tous les milieux, des déserts les plus arides aux montagnes les plus hautes, pour assurer leur survie. Hibernation, migration, camouflage, métamorphose... Du plus petit insecte au plus grand des arbres, cet ouvrage célèbre l'extraordinaire diversité de la vie sur Terre et l'incroyable ingéniosité des êtres vivants pour se nourrir, se déplacer ou se reproduire.

 

Romans

« Raoul Craspouille. Le virus du génie », Alan MacDonald, David Roberts

Un peu fripoulle, un peu cra-cra, voici : Raoul Craspouille.
Un garçon bourré d'idées géniales, mais...
1- Raoul attrapera-t-il le fabuleux microbe qui le dispensera d'école?
2- Réussira-t-il à faire danser sa grand-mère sans lui écraser les pieds?
3- Convaincra-t-il son baby-siter de le laisser veiller toute la soirée?
Pour le savoir, plongez vite dans ce recuil de 3 histoires impertinentes et drôles !

« Un amour de cheval», Nancy Springer

À douze ans, Erin est une adolescente renfermée qui a pour unique passion les chevaux. La propriétaire d'un haras se prend d'affection pour elle et décide de lui apprendre à monter. Au contact des chevaux, Erin s'épanouit et s'ouvre peu à peu. Elle se met alors à rêver : et si elle possédait, elle aussi, son propre cheval ? «Écume des Mers se mit au petit galop, puis au trot, puis au pas, et entreprit d'explorer le paddock, la tête au ras du sol. Erin observait le moindre de ses mouvements, complètement transportée. Elle ne pouvait imaginer plus unique perfection.»

 

Adultes

« A la découverte des plantes sauvages utiles», Nathalie Machon, Eric Motard

Chacun utilise des plantes quotidiennement. Cet usage intensif ne signifie pas pour autant qu'on les connaisse: qui, derrière la tisane de camomille, voit la petite fleur croisée au bord du chemin? Ce guide truffé de conseils et illustré par plus de 500 photos nous fait découvrir les principales espèces sauvages utiles au plus près de chez nous. Nous découvrons comment réaliser des huiles essentielles, utiliser les espèces tinctoriales, cuisiner les plantes comestibles ... Pour aller plus loin, un carnet pratique donne les coordonnées d'associations, de musées, de sites web grand public, ainsi qu'une bibliographie.

 

BDs   

« Cet été-là», Julian Tamaki, Mariko Tamaki

Rose et Windy se connaissent depuis l’enfance. Elles se retrouvent chaque été au lac Awago où leurs familles louent des cottages. Cet été là, elles ont 13 ans et 11 ans et demi, passent leurs journées à se baigner, à faire des barbecues en famille et regardent des films d’horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l’entrée dans l’adolescence. Une étroite différence d’âge, suffisante à cet étape charnière pour que leurs préoccupations diffèrent : Rose suit avec beaucoup d’intérêt les démêlés d’un groupe d’ados plus âgés, Windy aime encore jouer. Chacune d’elle se débat en parallèle avec ses problématiques familiales. Une plongée toujours fine et juste dans l’adolescence.

« Le marquis d’Anaon. Contes et légendes», Fabien Vehlmann, Matthieu Bonhomme

On le surnomme " Le marquis des âmes en peine ". De son véritable nom Jean-Baptiste Poulain, ce jeune homme à l'âme généreuse et à l'esprit curieux se heurte aux croyances et à tous les on-dit d'un XVIIe siècle épris de mystère et de surnaturel. En ce temps-là, la science encore balbutiante est loin d'avoir pris le dessus sur les légendes et les superstitions solidement ancrées dans les esprits...

 

Economie

« Antimanuel d’économie», Bernard Maris

            Peut-on échapper à l'économie ? Elle imprègne fart, le sport, le sexe et la guerre ; elle engage le quotidien de la ménagère comme celui du manager. La " marchandisation de la vie " devient l'hymne de l'époque, et les économistes sont ses farauds apôtres, capitaines autoproclamés à la proue du " progrès " de l'humanité. Le rationnel est leur sextant, le quantifiable est leur boussole. Entre toi de la jungle et productivisme acharné, cartels et stock-options, la statistique quadrille leur parcours. Des kilos d'équations lestent leur " raison raisonnante ". Tout juste admettent-ils qu'une main invisible leur vient parfois en aide, altruiste ou impérieuse selon les cas. C'est oublier que l'homme n'est pas, mais alors pas du tout, rationnel. Et que l'économie est avant tout une réflexion sur le partage. Qui regarde le gâteau, qui tient le couteau ? Une autre économie est-elle possible ? L'esperanto économique est-il le jargon d'une science dure, le sabir d'une science motte, ou le cache-misère d'une science nulle Traquant les fioritures et les pseudo-concepts, cet Antimanuel permet à chacun de s'armer pour comprendre la harangue des chefs de la guerre économique. Car dans le monde des comptes, il ne faut pas s'en laisser conter. Sur un ton léger mais incisif, Bernard Maris convoque tour à tour des économistes, de Keynes à Stiglitz, mais aussi, plus inattendus, des philosophes ou des romanciers : Montesquieu, Swift, Jarry, Maupassant, Orwell ou Houellebecq... Ensemble, ils posent enfin un regard neuf sur une discipline réputée austère et répondent à des questions fondamentales : qu'est-ce que la valeur ? la monnaie ? la richesse ? La croissance est-elle une vertu ? Qui osera désormais dire que l'économie est ennuyeuse ?

 

Romans

« Six of crows», Leigh Bardugo

Un voleur exceptionnel surnommé « Dirtyhands ». Une espionne défiant les lois de la gravité. Un fugueur des beaux quartiers. Un tireur d’élite accro au jeu.
Un soldat assoiffé de vengeance. Une Grisha aux pouvoirs exceptionnels. JESPER. MATTHIAS. NINA. Ensemble, ils peuvent sauver leur monde de la destruction… s’ils ne s’entretuent pas avant.

« Les flèches de Cupidon », M.C. Beaton

Au cœur de l’été, Priscilla, l’amie d’Hamish Macbeth, accueille les membres d’un voyage organisé par une agence de rencontres. Huit riches célibataires en quête de l’âme sœur, promis au grand amour ! Mais, une fois les tourtereaux présentés, la sauce ne prend pas du tout, et tourne définitivement au vinaigre à l’arrivée de Peta, l’une des organisatrices du voyage, aussi grossière que vorace… un vrai tue-l’amour ! Une expression qui tombe à point nommé, car Peta est retrouvée étouffée, une pomme en travers du gosier... Accident ou crime ? Hamish est désigné pour trouver le ou la coupable avant que Cupidon ne décoche une autre flèche mortelle.

« Un manoir en Cornouailles», Eve Chase

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.
Trente ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ? Eve Chase nous entraîne dans une passionnante spirale unissant deux femmes séparées par les années, mais que la force de l’amour et le poids des secrets réunissent en une seule voix, mélancolique et entêtante.

« Saturne», Sarah Chiche

Automne 1977 : Harry, trente-quatre ans, meurt dans des circonstances tragiques, laissant derrière lui sa fille de quinze mois. Avril 2019 : celle-ci rencontre une femme qui a connu Harry enfant, pendant la guerre d’Algérie. Se déploie alors le roman de ce père amoureux des étoiles, issu d’une grande lignée de médecins. Exilés d’Algérie au moment de l’indépendance, ils rebâtissent un empire médical en France. Mais les prémices du désastre se nichent au cœur même de la gloire. Harry croise la route d’une femme à la beauté incendiaire. Leur passion fera voler en éclats les reliques d’un royaume où l’argent coule à flots. À l’autre bout de cette légende noire, la personne qui a écrit ce livre raconte avec férocité et drôlerie une enfance hantée par le deuil, et dévoile comment, à l’image de son père, elle faillit être engloutie à son tour. Roman du crépuscule d’un monde, de l’épreuve de nos deuils et d’une maladie qui fut une damnation avant d’être une chance, Saturne est aussi une grande histoire d’amour : celle d’une enfant qui aurait dû mourir, mais qui est devenue écrivain parce que, une nuit, elle en avait fait la promesse au fantôme de son père.

« Chère mamie au pays du confinement», Virginie Grimaldi

Chère mamie, J’espère que tu vas bien et que papy aussi.
Pendant 55 jours, pour se protéger du Covid-19,  nous avons dû rester confinés chez nous. J’avais besoin de conjurer l’angoisse, alors chaque jour  je t’ai écrit. La vie se chargeait de me fournir l’inspiration, et je ne manquais pas de grossir le trait, pour te distraire, pour me distraire. Aujourd’hui,  je vais partager ces lettres avec tout le monde.  C’est très émouvant de penser que l’on a tous vécu  la même chose au même moment. Il faut que  je te prévienne : tous les bénéfices seront reversés  à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux  de France, qui soutient ceux qui ont porté le pays  à bout de bras pendant deux mois. C’est un moyen  de se sentir un peu utile, après s’être trouvé bien impuissant. Gros bisous à toi et à papy,  Ginie

« Histoire du fils», Marie-Hélène Lafon

Le fils, c’est André. La mère, c’est Gabrielle. Le père est inconnu. André est élevé par Hélène, la sœur de Gabrielle, et son mari. Il grandit au milieu de ses cousines. Chaque été, il retrouve Gabrielle qui vient passer ses vacances en famille. Entre Figeac, dans le Lot, Chanterelle ou Aurillac, dans le Cantal, et Paris, Histoire du fils sonde le cœur d’une famille, ses bonheurs ordinaires et ses vertiges les plus profonds, ceux qui creusent des galeries dans les vies, sous les silences. Avec ce nouveau roman, Marie-Hélène Lafon confirme la place si particulière qu’elle occupe aujourd’hui dans le paysage littéraire français.

« Miroir de nos peines», Pierre Lemaitre

Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire où la France toute entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches... Et quelques hommes de bonne volonté. Il fallait toute la verve et la générosité d’un chroniqueur hors pair des passions françaises pour saisir la grandeur et la décadence d’un peuple broyé par les circonstances. Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique… Le talent de Pierre Lemaitre, prix Goncourt pour Au revoir là-haut, est ici à son sommet.

« Janvier noir», Alan Parks

Premier opus d'une série mettant en scène l'inspecteur McCoy et son adjoint Wattie dans le Glasgow des années 1970, sur fond de musique, drogues et gangs, dans la lignée de William McIlvanney. Quand une jeune femme est abattue par un garçon de 18 ans en pleine rue à Glasgow non loin de la gare routière, l'inspecteur Harry McCoy y voit autre chose qu'un acte de violence isolé. Son enquête le met sur la piste d'un réseau de drogue et surtout l'amène à croiser la route de Teddy Dunlop, fils dégénéré d'une riche famille de Glasgow, qui fait la pluie et le beau temps dans la ville. 

« Les chagrins», Judith Perrignon

Il n’y a plus trace de rien, là-bas. On a déversé des tonnes de sable, vissé des balançoires, planté des arbres et décrété l’insouciance. Mais la mémoire complote. Les chemins serpentent. Le terrain fait des vagues. Le toboggan est habillé d’une tour qui ne guette plus rien. Sous le sable de ce square parisien, il y a la poussière et les secrets d’une prison de femmes. La Petite Roquette, détruite en 1973. Tout le monde a préféré l’oublier. Sauf Angèle. Nul ne lui avait jamais dit qu’elle était née ici, quelque part sous les balançoires, le 16 novembre 1967, un quart d’heure avant l’extinction des feux. Mais sa mère vient de mourir. Helena Danec 1945-2007. Femme sèche et silencieuse. Elle laisse des lettres reçues en prison, un vieil article de presse racontant son procès, et le nom de l’homme qu’elle aimait. Alors le passé ne demande qu’à surgir, qu’à faire entendre les vertiges de l’amour, la beauté d’une époque révoltée et la puissance de la musique. Il réclame des explications, il cherche et emprunte toutes les voix ; celle d’Angèle, celle de Mila sa grand-mère, celle d’un vieux journaliste qui en sait beaucoup plus long que ce qu’il avait écrit, et même celle de l’homme qui s’est enfui. Tous racontent l’histoire d’Helena. Son chagrin. Leurs chagrins

« Le Fort Saint-Jean », Roger Royer

            Sur un coup de tête, Luc Romain achète le fort Saint-Jean : loin des gens et du monde extérieur, il pense s'offrir un peu de répit, du moins une rupture dans une vie bien remplie. Mais, à défaut de solitude, le bastion devient la clé du rapprochement avec les villageois ! De nombreuses histoires circulent sur le fort et Luc remonte peu à peu ses secrets et ceux du village : une quête qui le mènera à se remettre lui-même en question...

«Et nous danserons sous les flocons», Clarisse Sabard

Après des années d’absence, Valentine est de retour à Vallenot, le village de son enfance qu’elle a quitté très jeune pour se marier. Un mariage pour lequel elle a sacrifié toutes ses propres aspirations, obnubilée par l’idée de construire une “famille”, loin du schéma familial qu'elle a connu, de sa mère et sa grand-mère qui ont élevés leurs enfants seules. Mais c’est bien seule que Valentine revient aujourd’hui, ou plutôt, uniquement accompagnée de son fils adolescent, car le mari, lui, a préféré continuer sa route avec une autre…. En cette période de fêtes, elle va croiser le chemin d'un Anglais récemment installé au village, de Rémi, qu'elle n'avait pas vu depuis des années... et d’une vieille photo représentant un beau jeune homme marocain, qui aurait vécu à Vallenot dans les années 50/60, avant de disparaître du jour au lendemain...

«Sciences de la vie», Joy Sorman

Nombre de médecins qui se sont penchés sur les cas saugrenus de la famille de Ninon Moise ont échoué à les guérir, parfois même à simplement les nommer. Depuis le Moyen Âge, les filles aînées de chaque génération sont frappées, les catastrophes s’enchaînent. Ninon, dix-sept ans, dernière-née de cette lignée maudite, a droit à un beau diagnostic : allodynie tactile dynamique, trois mots brandis pour désigner ce mal mystérieux qui brûle la peau de ses bras sans laisser de traces, et sans explications. Mais Ninon, contrairement à ses aïeules, ne se contente pas d’une formule magique, veut être soignée par la science, et entend échapper au déterminisme génétique, aux récits de sorcières qui ont bercé son enfance, pour rejoindre le temps, adulte, des expériences raisonnées. C’est une décision, celle de contrarier sa propre histoire, de s’inventer une nouvelle identité, de remonter le courant de son intuition initiale, qui lui a fait dire un 19 janvier au réveil je suis maudite comme toutes les autres.

« Personne inconnue», Susie Steiner

            Pour son retour sur le devant de la scène, la détective Manon Bradshaw se retrouve confrontée au pire : un meurtre ultra-médiatisé pour lequel sa famille est au premier rang des suspects. La victime, un richissime ban­quier de Londres, est en réalité plus proche d’elle qu’elle ne l’aurait jamais imaginé. Même ses collègues les plus chers se méfient d’elle. Manon sera-t-elle capable de mener cette enquête avec l’im­partialité requise ?
 

Bonne lecture !                                                  

Les vacances d'automne à la médiathèque

le .

VH

Les nouveautés dans votre médiathèque: 11 octobre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 11 octobre

 

thumbnail 20211012 161037   thumbnail 20211012 153414

 

Jeunesse

Albums

« Les plus belles légendes de sorcières»

            Monstres, génies, géants et sorcières ! De l'Islande au Japon, des plaines de Russie à celles du Canada, l'imagination des conteurs déploie un extraordinaire défilé de figures terrifiantes...

« Chocolat », Benoît Charlat                        

               Préférez-vous le chocolat ou les fleurs ? A chacun ses goûts. Le pingouin lui, aime les deux. Après cette lecture, on n'a qu'une envie : manger du chocolat et offrir des fleurs !

«Cet élan est à moi », Oliver Jeffers

               Est-ce qu'un élan peut devenir un bon animal de compagnie ? Wilfred pense que oui. Mieux, il est persuadé que cet animal tombé du ciel n'attendait que lui. L'élan aurait-il trouvé un maître et Wilfred un ami ? Oui et non. Enfin, peut-être...

« La Petite Sorcière», Benjamin Lacombe, Sébastien Perez

Cette année encore, Lisbeth va passer les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga. Lisbeth se réjouit de la retrouver car c’est la seule personne à ne pas être exaspérée par sa manie de terminer les phrases des autres… avant qu’ils ne les aient prononcées. Elle pense même que c’est un don. La seule? Pas tout à fait. Edward, le petit voisin bègue de chez sa grand-mère a le béguin pour la jolie Lisbeth… Un après-midi où Lisbeth et Edward explorent le grenier à la recherche d’un livre de botanique, ils tombent sur un ouvrage étrange et poussiéreux… En le feuilletant, Lisbeth découvre une galerie de portrait de femmes au destin hors du commun, une généalogie de femmes qui ont été persécutées parce qu’elles étaient différentes : un grimoire de sorcières! En tournant les pages, Lisbeth n’en croit pas ses yeux: il est dit que sa grand-mère Olga serait une sorcière ("N’importe quoi!") Mais à la page suivante, la fillette est prise de stupeur : elle découvre un portrait d’elle au milieu d’une nuée de corbeaux."C’est ridicule!" dit Lisbeth en refermant rageusement le grimoire. Comment sa grand-mère peut-elle croire à de telles sornettes? Mais la petite fille n’est pas au bout de ses surprises…

«Cette nuit-là… au musée », Isabelle Simler

               Mais que se passe-t-il la nuit quand tout le monde a quitté le musée ? Tout est immobile jusqu'à ce qu’un papillon jaune échappé d’une vitrine se pose sur le cou du Camarasaurus. Des réserves du sous-sol aux vitrines, les animaux, les fossiles, les dinosaures prennent vie et entament une grande danse nocturne et insolite dans la lumière bleutée du musée. Un grand ballet flottant où toutes les espèces et les époques se mêlent.

« L’encyclopédie des mamies », Eric Veillé                        

            Il a déjà fait rire plus de 8000 mamies depuis sa sortie en mars 2018 ! Remis en vente à l'occasion de la Fête des grands-mères le dimanche 3 mars, revoici l'encyclopédie drôle, poétique, loufoque, et pleine de tendresse qui met les mamies à l'honneur (et dans tous leurs états ! )

«Yeghvala, la belle sorcière»,

Un soir d'hiver, dans une modeste roulotte, une femme tsigane a accouché d'une petite fille. Une petite fille avec une bosse derrière la tête. La maman a tout de suite compris : une bosse derrière la tête, cela signifiait que sa fille était née sorcière. Contre ça on ne pouvait rien. Sinon ne jamais le dire à personne...

 

BDs

« Studio danse 7», Crip, Beka

            Toujours aussi passionnées par la danse, Julie, Luce et Alia tentent sans cesse de nouvelles expériences : alors qu’Alia se met à organiser des Flash Mob Dance, Luce parvient même à danser en faisant du babysitting ! Puis, quelques semaines avant Noël, les trois filles reçoivent une lettre de Prune, une amie qui les invite à Londres. Mais il ne s’agit pas vraiment de vacances, car elles vont participer à une audition pour obtenir les premiers rôles dans une comédie musicale…

« Les p’tits diables. Frère offert !! », Dutto

Une nouvelle avalanche de gags dans lesquels Tom et Nina rivalisent d'astuces pour se piéger l'un l'autre. Cet album reprend en bonus, les neuf pages inédites réalisées lors du confinement de mars à mai 2020. (Réservées à la première édition).

« Jim Curious. Voyage à travers la jungle», Matthias Picard

Jim Curious est endormi, mais quelque chose se pose sur son visage… C'est une libellule, qui s'envole et prend la fuite à travers le miroir du salon ! Jim s'engage à sa suite et, soudain, une forêt puissante et ancestrale lui fait face … Au cœur d'une mangrove dédaléenne, sous les frondaisons lumineuses d'une forêt primaire, au pied de pins millénaires, Jim le scaphandrier entame un nouveau périple ! Il sillonne un champ de lentilles d'eau sans déranger grenouilles et crocodiles, se laisse guider vers les sous-bois par d'envoûtants papillons et s'avance dans la jungle… Majestueux et tendus vers le ciel, tortueux ou intrigants : les arbres forment le décor de ce nouveau voyage en trois dimensions ! Singes, toucans, tortues, serpents : les forêts vibrent de vie, et ces rencontres rythment la marche paisible de Jim Curious. Mais, sourdement, la présence de l'homme affleure ― fait surface, et interroge…

« AST. Aventures baveuses», CED

Nous retrouvons notre minuscule et redouté Apprenti Seigneur des Ténèbres (A.S.T.) qui, ayant vaincu l’infââââme Stéaras et jeté le roi dans les oubliettes, est enfin monté sur le trône ! Mais il s’ennuie, terriblement… Alors, après avoir rendu sa couronne au roi, accompagné de ses fidèles compagnons, Gonzague et Slurp, et de la fille du roi (son amie), il part à la recherche d’une relique qui devrait l’imposer définitivement aux yeux de tous comme le plus terrible tyran de tous les temps. Mais le voyage ne sera pas de tout repos…

« Boule à zéro. Le nerf de la guerre», Zidrou

Bonjour, je m'appelle Zita Sayyah, mais ici, à l'hôpital La Gaufre, tout le monde m'appelle « Boule à Zéro ». Cela fait 9 ans que je vis ici. Qui dit mieux? Tout ça par la faute d'une saleté de leucémie que je ne vous présente pas : elle pourrait vous trouver à son goût. En 9 ans, j'en ai vu défiler des enfants malades et des parents ! J'en ai vu des larmes versées ! Des sourires partagés aussi... Ce qui manque cruellement dans cette clinique, c'est une chambre pour accueillir de temps en temps des parents d'enfants hospitalisés. Faute d'argent, à ce qu'il paraît. Mais, vous me connaissez ! Quand un problème surgit, je ne suis pas du genre à rester les bras croisés. Pour trouver une solution, je suis prête à me retrousser les manches... et la cervelle. Parole de Zita !

 

Documentaires

« Mon premier doc. Le chantier »

            Des photographies accompagnées de textes simples pour découvrir l'univers du chantier : les métiers, les matériaux, les outils ou encore les différentes étapes de la construction.

« La grande imagerie Napoléon »

Napoléon est une figure historique. Grâce à ce documentaire très illustré, apprends à le connaître : sa jeunesse, son ascension, ses campagnes... Au début du livre, découvre des images à découper pour apprendre en t’amusant !

 

Romans

« Silence », Nathalie Bernard, Pauline Amélie Pops

Drôle de prénom : Silence,... que l'on donnait au Moyen Age aux enfants qui n'avaient pas crié à la naissance... Silence porte bien son nom, silencieuse et solitaire, jusqu'au jour où elle rencontre Thomas, un garçon un peu spécial qui vit seul dans une cabane au milieu des bois. En marge du village, il lui fait découvrir un univers fascinant et interdit. Mais l'ombre d'une créature menaçante vient rôder dans les bois...

« Raoul Craspouille. Le virus du génie », Alan MacDonald, David Roberts

Un peu fripoulle, un peu cra-cra, voici : Raoul Craspouille. Un garçon bourré d'idées géniales, mais...
1- Raoul attrapera-t-il le fabuleux microbe qui le dispensera d'école?
2- Réussira-t-il à faire danser sa grand-mère sans lui écraser les pieds?
3- Convaincra-t-il son baby-siter de le laisser veiller toute la soirée?
Pour le savoir, plongez vite dans ce recuil de 3 histoires impertinentes et drôles !

« Le collège Lovecraft. Professeur Gargouille»,

Mattéo fait sa rentrée au collège Lovecraft, un bâtiment ultramoderne construit quelques mois plus tôt. Il ne connaît personne, excepté Glenn Torkells, sa bête noire depuis l'école primaire... A peine arrivé, des choses inquiétantes se produisent : des rats blancs surgissent des casiers, et le professeur de sciences, M. Garfield Gouille, se montre agressif avec les élèves... Le lendemain, Mattéo se perd dans l'immense bibliothèque de l'établissement et atterrit dans un lieu qui ne figure pas sur le plan : un grenier poussiéreux, rempli d'objets et de livres anciens. Il y fait la connaissance de Karina Ortiz, une jolie fille de son âge. En partant, il emporte un vieux grimoire écrit dans une langue inconnue, sans remarquer qu'une drôle de créature s'est glissée dans son sac... Les jours suivants, les événements étranges continuent de s'enchaîner et, lorsque deux filles de sa classe sont portées disparues, Mattéo décide, avec l'aide d'improbables amis, de comprendre ce qu'il se passe... Il découvre alors que le collège comporte des portails menant vers un monde parallèle dirigé par Crawford Tillinghast, un savant fou dont le but est de détruire l'humanité. Comment ? En volant les âmes humaines des professeurs et des élèves pour les remplacer par les esprits d'anciens démons..

 

Adultes

« Une ruche respectueuse des abeilles : la ruche Warré», David Heaf

Au cours de ces dernières années, les apiculteurs du monde entier ont subi de lourdes pertes. On peut légitimement se demander si notre façon de traiter les abeilles ne participerait pas à ce problème. La forme des ruches, les cadres, la cire gaufrée, les intrusions, l'élevage artificiel des reines, l'élimination des mâles, les grilles à reine, le nourrissement artificiel, les médicaments, la transhumance, la surexploitation des stocks… tous ces éléments de l'apiculture moderne pourraient-ils réduire la vitalité des abeilles ? S'appuyant sur de nombreuses sources, cet ouvrage argumenté cherche à définir une approche plus apicentrique. Le rayon est désormais considéré comme bien plus que le simple squelette du super-organisme qu'est la colonie ; il est au cœur d'une apiculture respectueuse de l'abeille à miel, soucieuse de ses besoins spécifiques et de son bien-être. L'auteur présente la ruche à barrettes d'Émile Warré comme une alternative pratique et économique aux ruches à cadres. L'ouvrage contient des plans pour sa construction et des conseils modernes pour sa conduite.

 

BDs   

L’intégrale « Sortilèges», Dufaux, Munuera

À la mort de son père, Blanche devient la reine d'Entremonde alors qu'une guerre est imminente. Sa mère et son frère cherchent à la tuer et un amoureux éconduit fait appel aux démons pour se venger. Mais le prince du monde d'En Bas, Maldoror, est surtout très séduisant...

 

Biographie

« Les espionnes du XXe siècle», Raymond Ruffin

Si c'est au XIXe siècle, avec la constitution des centres de renseignements, que sont recrutés les premiers agents féminins, c'est le XXe siècle qui est la période la plus prolifique des espionnes. Mais en s'aventurant dans le monde Secret, il est bien souvent difficile de trancher entre légende et réalité. Mata Hari, Marthe Richard, la "Chatte", sont des noms qui viennent immédiatement à l'esprit lorsque l'on évoque l'espionnage féminin. Et pourtant, "professionnellement", la première ne brilla pas, le rôle de la seconde fut largement surévalué, quant à la troisièmme, elle bénéficia d'une étrange mansuétude eut égard à ses agissements criminels!Paradoxalement, les espionnes les plus efficaces demeurent quasi inconnues. Qui connaît Mademoiselle Docteur, Violette Morris, Christine Granville, Madeleine Bihet-Richou, redoutables auxiliaires pour les services de renseignements qu'elles servaient? Qui sait que Joséphine Baker fut recrutée par les Services Secrets français et prit des risques considérables par amour pour la France ? Qui a entendu parler de Clara Benedix, de Lydia Oswald, d'Hildegarde Burckardt-Beetz, de Carla Capek, de Renata von Natzmer, de Marguerite Francillard, authentiques aventurières de l'espionnage international ?En faisant table rase des extrapolations, des affabulations et des légendes, après quinze années de recherches, d'analyse des archives, de recueil de témoignages, de déplacements aux quatre coins du monde, Raymond Ruffin est parvenu à faire la lumière sur ces "amazones de l'ombre".

 

Mangas

« Beyond the clouds», Nicke

            Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n'a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l'aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l'a rattrapé. Son travail à l'atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien. Sa routine est chamboulée le jour où il tombe sur une fillette pas comme les autres : c'est une humaine ailée, une espèce appartenant pourtant au monde des légendes! Inconsciente après être tombée du ciel, elle a perdu une de ses ailes, ainsi que la mémoire ... Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux! A mi-chemin entre les films de Ghibli et les mondes de Final Fantasy, découvrez l'univers poétique de Beyond the Clouds et suivez les aventures de deux enfants hors du commun : Théo, le jeune bricoleur de génie, et Mia, la fillette ailée!

 

Romans

« Victime 2117», Jussi Adler Olsen

Le journal en parle comme de la « victime 2117 » : une réfugiée qui, comme les deux mille cent seize autres qui l’ont précédée cette année, a péri en Méditerranée dans sa tentative désespérée de rejoindre l’Europe. Mais pour Assad, qui œuvre dans l’ombre du Département V de Copenhague depuis dix ans, cette mort est loin d’être anonyme. Elle le relie à son passé et fait resurgir de douloureux souvenirs. Il est temps pour lui d’en finir avec les secrets et de révéler à Carl Mørck et à son équipe d’où il vient et qui il est. Au risque d’entraîner le Département V dans l’œil du cyclone. Qui est Assad ? Victime 2117 est la réponse. Cette enquête est son histoire.

« La lettre à Emilie», René Barral

Nous sommes en 1935, à la veille du Front populaire. Martial et Émilie vivent très petitement au Brusset, un petit village dans les montagnes cévenoles. Lui est tâcheron, elle femme au foyer. Ils vivent dans une maison misérable avec leur fils, Julien. Ils ont fait ce choix parce qu'Émilie n'a pas voulu être bru chez ses beaux-parents, condition très difficile à l'époque. Ils sont nés tous deux dans le même hameau et sont allés à l'école ensemble en se tenant par la main. Ils se sont promis de se marier depuis toujours. Leur amour est total et ils ont envie de tenter leur chance à la ville dont Émilie rêve depuis longtemps, afin d'essayer de vivre une existence meilleure. Par chance, Martial a fait son service militaire à Carpiagne, à côté de Marseille où il s'est fait un ami marseillais, Lucien qui est cheminot, responsable syndical. Malgré la crise qui s'aggrave, ce copain de régiment peut fournir un emploi à Martial et ils décident de tenter leur chance. Mais il ne s'agit que d'un remplacement. Au bout de deux mois, Martial va se retrouver sans travail et les difficultés commencent.

« Sucre noir », Miguel Bonnefoy

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve d’autres horizons. Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, et qu’elle distille alors à profusion le meilleur rhum de la région, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, étouffante, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument. Dans ce roman aux allures de conte philosophique, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d'hommes et de femmes guidés par la quête de l'amour et contrariés par les caprices de la fortune. Il nous livre aussi, dans une prose somptueuse inspirée du réalisme magique des écrivains sud-américains, le tableau émouvant et enchanteur d'un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices.

« Le meurtre de Farewell», Dashiell Hammet

On connaît la célèbre formule de Raymond Chandler, qui résume si bien l'originalité de cet auteur : "Hammet a sorti le crime du vase vénitien et l'a laissé tomber dans la rue". "Le Meurtre de Farewell", tiré du "Dixième indice", illustre à merveille le talent sobre et dépouillé de l'un des maîtres de la littérature noire.

« L’aube des libertés», Jean Leclercq

Fin des années 1950. Un nouveau directeur est nommé à la tête de l'usine de machines agricoles installée à Saint-Denis, un village du Morvan. Ce riche Parisien veut y imposer le progrès, quoi qu'il en coûte aux ouvriers. Et pour mieux régner, il n'hésite pas à diviser la petite communauté. C'est à la même époque que Paul, son fils, entre à l'école communale. Élève brillant mais étranger aux réalités de la campagne, le garçon suscite jalousies et quolibets. C'est pourtant à l'école qu'il noue une amitié avec Lucien, le fils d'un ouvrier. Bientôt, Lucien devient le seul rempart de Paul contre la solitude. Mais Saint-Denis est en pleine mutation. En faisant irruption dans une France campagnarde qui ne sera bientôt qu'un lointain souvenir, la modernité et la violence sociale vont mettre le village à feu et à sang. Et faire vaciller la belle amitié entre les garçons issus de deux mondes... Amitié, passions et trahisons au tournant de deux mondes.

« Prête à tout», Joyce Maynard

Suzanne Stone ressemble à ces filles trop parfaites des magazines. Elle a tout pour être heureuse: elle est jeune, belle, mariée à un homme qui la vénère, installée dans une jolie maison. Mais Suzanne n'est pas une poupée. Elle veut davantage, bien davantage...
Isolée dans une petite ville de province, elle décide que la télévision sera son royaume: à force de conviction, elle obtient un poste dans la station locale. Bientôt, elle parvient à présenter le bulletin météo, puis, persuadée d'être vouée à un brillant avenir, réalise avec un brin de naïveté et beaucoup d'ardeur son premier reportage. Qu'a donc encore de commun cette créature sculpturale descendue de l'olympe télévisuel avec son entourage, sa famille, son mari... Énigmatique, perverse, désireuse de balayer son passé d'un revers de main, la jeune femme va vite utiliser sa nouvelle aura à des fins meurtrières. Et l'écran de télévision de se teinter couleur rouge sang...

« La vie secrète des écrivains », Guillaume Musso

En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée. Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret. Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face à face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur… Une lecture inoubliable, un puzzle littéraire fascinant qui se révèle diabolique lorsque l’auteur y place sa dernière pièce.

«La vengeance m’appartient», Marie Ndiaye

Me Susane, quarante-deux ans, avocate récemment installée à Bordeaux, reçoit la visite de Gilles Principaux. Elle croit reconnaître en cet homme celui qu’elle a rencontré quand elle avait dix ans, et lui quatorze — mais elle a tout oublié de ce qui s’est réellement passé ce jour-là dans la chambre du jeune garçon. Seule demeure l’évidence éblouissante d’une passion. Or Gilles Principaux vient voir Me Susane pour qu’elle prenne la défense de sa femme Marlyne, qui a commis un crime atroce… Qui est, en vérité, Gilles Principaux ?

« Sur le ciel effondré», Colin Niel

            En raison de sa conduite héroïque lors d’un attentat en métropole, l’adjudante Angélique Blakaman a obtenu un poste à Maripasoula, dans le Haut-Maroni, là où elle a grandi, côtoyant le peuple des Wayanas. Alors qu’un jeune garçon disparaît, elle mène l’enquête avec le capitaine Anato dans ce territoire amérindien que se disputent âprement orpailleurs et évangélistes.

« Les événements», Jean Rolin

C'était un des petits plaisirs ménagés par la guerre, à sa périphérie, que de pouvoir emprunter le boulevard de Sébastopol pied au plancher, à contresens et sur toute sa longueur. En dépit de la vitesse élevée que je parvins à maintenir sans interruption, entre les parages de la gare de l'Est et la place du Châtelet, j'entendais éclater ou crisser sous mes pneus tous les menus débris que les combats avaient éparpillés : verre brisé, matériaux de construction hachés en petits morceaux, branchettes de platane, boîtes de bière ou étuis de munitions. Ici et là se voyaient également quelques voitures détruites, parmi d'autres dégâts plus massifs. Sur le terre-plein central de la place du Châtelet, à côté de la fontaine, des militaires en treillis, mais désarmés, en application des clauses du cessez-le-feu, montaient la garde, ou plutôt allaient et venaient, autour de l'épave calcinée d'un véhicule blindé de transport de troupes.

« La cerise sur le gâteau», Aurélie Valognes

La vie est mal faite : à 35 ans, on n'a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire… Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose. Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari ! Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage ! Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien… Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ? Un cocktail explosif pour une comédie irrésistible et inspirante.

« La trilogie du rempart sud », Jeff Vandermeer

« Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu'aucune d'entre nous n'en voyait encore la menace. » La Zone X, mystérieuse, mortelle. Et en expansion. Onze expéditions soldées par des suicides, meurtres, cancers foudroyants et troubles mentaux. Douzième expédition. Quatre femmes. Quatre scientifiques seules dans une nature sauvage. Leur but : ne pas se laisser contaminer, survivre et cartographier la Zone X.


 

Bonne lecture !                                                  

 

Fermeture exceptionnelle de la médiathèque jusqu'à mercredi

le .

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la médiathèque sera fermée jusqu'à mercredi inclus.
A jeudi!

Soirée de découverte des nouveaux jeux!

le .

 
11
 
Vous avez envie de passer un moment drôle et agréable en famille ou entre amis?
Vous avez entre 2 ans et 99 ans (voire plus!)
Vous avez envie de tester votre rapidité, votre capacité de coopération ou votre imagination?
Alors rendez-vous à 20h à la médiathèque pour découvrir notre montagne de nouveaux jeux, choisis grâce aux conseils expert du Comptoir Ludique !