Fermeture de la bibliothèque jeudi 24

le .

Capture

Les nouveautés dans votre médiathèque 14 décembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 14 décembre

 

IMG 20201215 154214  IMG 20201214 185210

Jeunesse


Albums

« Cher Père noël», Jeanne Ashbé

« Cher Père Noël, cette année, je t'écris une lettre. Je ne veux pas des tas de gamics qui font tic tac tic. Tu sais, Père Noël, j'ai une autre idée... »

« Le noël blanc de Chloë », André Marois, Alain Pilon

Il était une fois une petite fille appelée Chloé qui n’avait peur de presque rien. Elle adorait la neige et chaque hiver, guettait l’arrivée des premiers flocons qui annonçaient la visite prochaine du père Noël. C’est la tradition : Noël est toujours blanc à Québec. Mais cette année-là, le ciel reste obstinément dégagé. L’intrépide Chloé décide donc d’aller chercher la neige…

« Comptines de noël », Jean Molla, Marie-Pierre Schneegans

Douze personnages et objets liés à la grande fête de Noël sont présentés dans une comptine bien rythmée: sapin, lutins, cheminée, rennes, jouets, bûche, père Noël ... Peintures empreintes de magie et mise en pages colorée.

« En attendant Noël », Pittau, Gervais

Demain, c'est Noël et pas un flocon à l'horizon ! Que le temps paraît long lorsqu'on a hâte d'ouvrir ses cadeaux et de faire des bonshommes de neige ! Mais la magie de Noël n'oublie personne et réalise toujours les rêves d'enfants...

« Le noël de Boulie », Mathilde Stein, Chuck Groenink

               Boulie, le petit cochon, a déménagé dans la forêt. Et depuis, à Noël, plus un seul cadeau pour lui sous le sapin... Pourtant, Boulie a été bien sage ! Comment aider le Père Noël à retrouver le chemin de sa maison ?

« Le merveilleux noël de Frozzy», Marie Tibi, Carolie Vallageas

Frozzy est un gentil bonhomme de neige qui attend impatiemment l'arrivée du père Noël. Dans la forêt, il rencontre des animaux qui ont tour à tour besoin de son aide. Frozzy va leur offrir tout ce dont ils ont besoin au risque de voir d'échapper son rêve de saluer le père Noël ...

« Pas de rennes pour Noël », Lisa Trumbauer, Jannie Ho

               Les rennes font grève ! Leur travail est de plus en plus difficile! Hors de question de livrer les cadeaux de Noël sans compensation ! Le Père Noël se fâche et lance un recrutement ! Des chats, des chiens, des kangourous, des éléphants et même des flamants roses présentent leur candidature. Qui choisir ?

« Le noël de Fenouil », Brigitte Weninger, Eve Tharlet

               Fenouil a bien retenu ce qu'a dit son papa : aider les autres fait plaisir au Père Noël. Alors, quand il voit les animaux de la forêt grelotter, il n'hésite pas à leur donner toutes les provisions du garde-manger. Mais ce bel élan de générosité ne réjouit pas ses frères et soeurs car le festin de Noël est bien compromis.

 

BDs

« Voros », Janne Kukkonen

S'ils ne veulent pas me donner ma chance, je la prendrai ! Jeune apprentie voleuse, Lilya ne laisse personne lui casser les pieds... Pas même le grand maitre de la guilde ! Il faut reconnaitre que ce dernier lui confie toujours les missions les plus ingrates, sous prétexte qu'elle n'est qu'une fille. Décidée à faire ses preuves malgré tout, Lilya se lance dans une affaire qui la dépasse et met en péril l'existence même de la guilde des voleurs 

« Bienvenue chez les Loud. C’est le chaos !», Paul Martin, Matthew Broesma

Lincoln Loud connait toutes les ruses pour survivre au sein d'une famille nombreuse où il doit cohabiter avec dix soeurs ! Il sait comment obtenir systématiquement la dernière part de pizza et comment squatter la télécommande de la télévision...

« La grande épopée de Picsou. Le trésor de Crésus », Don Rosa

Voici déjà le cinquième volume la réédition des aventures cultes de l’oncle Picsou ! Longtemps réclamée à cor et à cri par les canardophiles, cette intégrale inédite, revue et corrigée par Don Rosa lui-même, a été accueillie unanimement puisqu’elle s’est déjà vendue à plus de 100 000 exemplaires ! Prévue en sept volumes et après le très beau succès des deux premiers consacrés à La Jeunesse de Picsou, elle reprend depuis le tome 3 l’ordre chronologique de parution des aventures du canard milliardaire créées par Don Rosa.

 

Romans

« Au bout des longues neiges », Jean-Côme Noguès

Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d'embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants...

« Les fondus de l’Arctique », Erwan Seznec

Merci qui ? Merci les panés Celsius !Antoine Delamoute et trois autres collégiens ont remporté le premier prix du concours organisé par une célèbre marque de poissons panés et s’apprêtent à passer un mois dans l’Arctique sur un navire scientifique. Ils viennent d’embarquer à bord de la Suspicieuse avec leur valise, un slip chauffant et des moufles. Même si bien équipés, les gagnants arriveront-ils à bon port ? Entre le capitaine du bateau incapable de tenir la barre, une expédition rivale qui leur met des bâtons dans les roues et les ours blancs qui rôdent dans le secteur, ce voyage au Groenland risque fort de tourner au désastre ! 

 

Adultes

« Comment sauver son smartphone avec un paquet de riz… et 999 astuces à la MacGyver », Dan Grabham

Comment equeuter les fraises sans les abimer
ou en couper la moitie ?
Avec une paille !
- Comment gagner de la place dans votre penderie ?
Avec des anneaux de rideau de douche !
- Comment colmater une fuite de radiateur de voiture ?
Avec un oeuf !
- Comment oter les bouloches sur un pull ?
Avec une pierre ponce !
- Comment repasser facilement un col de chemise ?
Avec un fer a lisser les cheveux !
1 000 trucs et astuces a decouvrir, essayer et adopter pour vous simplifier la vie au quotidien et en toutes circonstances.

 

BDs

L’intégrale « Noé », Aronofsky, Handel, Henrichon

C'était un monde sans espoir, un monde sans pluie et sans récoltes, dominé par des chefs de guerre et leurs hordes barbares. Dans ce monde cruel, Noé était un homme de bien. Combattant aguerri, mais aussi mage et guérisseur, il ne voulait que la paix pour lui et sa famille. Pourtant, chaque nuit, Noé était assailli par les visions d'un déluge sans fin, symbole de la destruction de toute vie. Peu à peu, il commença à comprendre le message que lui envoyait le Créateur. Ce dernier avait décidé de punir les hommes et de les exterminer jusqu'au dernier. Mais il donnait à Noé une dernière chance de préserver la vie sur Terre.

L’intégrale « La cagoule. Un fascisme à la française», Vincent Brugeas, Emmanuel Herzet, Damour

Lille, le 17 novembre 1936. Roger Salengro, ministre de l’Intérieur, décide de mettre fin à ses jours, ne supportant plus les calomnies colportées à son égard. Son successeur, le socialiste Marx Dormoy, qui accuse la droite de l’avoir poussé au suicide, décide de lancer une enquête. Cherche-t-il des responsables ou des boucs émissaires ? L’affaire du commissaire Mondanel s’avère très vite plus politique que judiciaire, et rejoint les traces de l’OSARN, une organisation secrète d’extrême droite autrement appelée « La Cagoule »... Emmanuel Herzet, Vincent Brugeas et Damour nous replongent dans les années troubles de la IIIe République, à une période où l’assassinat politique faisait loi, et où le fascisme gangrenait l’Europe. Un polar noir et cinématographique, quelque part entre Il était une fois en France et Les Incorruptibles, dans les sillons obscurs de l’Histoire, l'imminence de la Seconde Guerre mondiale pour toile de fond...

« Le voyage d’Abel», Sivan, Duhamel

"La vie est un voyage, pas une destination."À Reclesme, dans un petit village au cœur de la France, Abel vit seul avec son chien, ses deux vaches et ses brebis. Il n'a jamais quitté son village. Pourtant, toute sa vie, il a rêvé de parcourir le monde, et imaginé de lointains voyages. En ce mois de septembre, et ce malgré son âge, Abel a décidé de partir en Éthiopie.

 

Couture

« Des histoires à coudre», Laurence Loiseau-David

"Voici 16 jolis supports de lecture, d'histoires et d'imagination à fabriquer vous-même.Souvent inspirés par Maria Montessori, ils accompagneront votre enfant de 6 mois à 6 ans.suivez pas à pas les consignes pour réaliser ces objets uniques et attachant:Livres en tissu, marionnettes et théâtre...Tapis de lecture et petits personnages pour enfants acteurs et imaginatifs.Cartes émotions, poupées soucis pour favoriser la prise de parole des petits..."

 

Cuisine

« Mes recettes de noël», Thomas Feller

Faites le plein d'idées pour préparer un repas de noël magique ! Faites le plein d'idées pour préparer un repas de noël magique ! Pour un repas de Noël inoubliable !

 

 

Loisirs créatifs

« Peinture, déco. Le marché de noël », Laurence Gallet

Noël approche et avec lui magie et frénésie se mettent de concert pour donner envie de tout organiser et faire soi-même ses déco de fête. A travers cette nouvelle édition, Laurence et Christophe vous transmettent de manière simple les secrets d'utilisation de la scie à chantourner et les règles de base de la peinture sur bois. Marché de Noël... lieu magique pour bon nombre qui trouve ses origines françaises en Alsace et qui se répand maintenant partout dans notre pays, lieu où d'adorables échoppes aux décors attendrissants proposent notamment de jolis petits sujets peints, découpés, à suspendre, à poser... Alors, pénétrez dans l'univers féerique des marchés de Noël.

 

Romans

« Le mystère de la Verdière », René Barral

Après une longue captivité, Martin revient enfin au pays et retourne s'installer au domaine de la Verdière, où son père était régisseur. Il espère y retrouver sa place, et entend bien faire la lumière sur la mort de son père, dénoncé alors qu'il prêtait main-forte au maquis. Mais le domaine a bien changé : la baronne en a confié la gestion à l'époux de sa fille, un certain Gémayel que personne ne connait, qui a lui-même nommé un régisseur sournois et violent, Suquet. Avec l'aide de ses amis, Martin va libérer le domaine du joug de ces malfaiteurs, et va réapprendre le bonheur et l'amour auprès de Lise...

« Le Chant du Diable », Jean-Marc Dété

" Bourbonnais la Liberté ", c'est ainsi qu'on nomme Paul, jeune maréchal-ferrant et compagnon du Devoir. La forge, il la respecte, une passion inextinguible l'anime pour tout ce qui fait son métier, pour le bruit du marteau sur l'enclume, ce " chant du Diable " si envoûtant. Son tour de France l'amène en Bourbonnais pour y parfaire ses connaissances : il y rencontre Jean, patron au grand cœur et Robert, jeune apprenti naïf qui se prend lui aussi de passion pour cette vie si particulière. Tandis que la forge " ronfle d'alto en soprano ", la Seconde Guerre mondiale sonne à la porte de l'Histoire. Les sourires de la vie s'estompent peu à peu et les épreuves se dressent sur le chemin du compagnon. De la débâcle aux camps de prisonniers, le jeune homme découvrira l'enfer et révélera les véritables qualités de son cœur, son amour inépuisable pour la Liberté, sa force de caractère maintes fois prouvée... Le Chant du Diable est un roman qui saura vous toucher par son intensité, par les réminiscences d'un métier trop vite oublié.

« Room», Emma Donoghue

Jack fête ses cinq ans dans la chambre qu’il habite avec sa mère depuis sa naissance et dont il ne sort jamais. Il y a Madame Porte, Monsieur Tapis, Madame Table et Monsieur Lit, tous les éléments du quotidien enfin, qui deviennent des compagnons d’isolement. Il y a aussi Grand méchant Nick, celui qui apporte les cadeaux du dimanche et qui tient mère et enfant enfermés ; et Dent Malade, qui fait souffrir Ma. Le point de vue de l’enfant tient tout le roman et lui confère une grande force affective autant qu’une dureté troublante. Room est le septième roman de l’auteure irlandaise, mais seulement le deuxième traduit en français. Il s’inspire d’un fait divers, mais dépasse largement la logique de compte-rendu, grâce à une écriture incarnée et une belle confiance laissée à ce petit garçon, dont le point de vue, à la fois naïf et lucide, donne au roman une douceur tragique.

« Le renard et la Couronne», Yann Fastier

Dalmatie, fin du XIXe siècle. Ana a dix ans lorsqu’elle est jetée sur la route suite à la mort de sa grand-mère, sa seule famille. Elle rejoint Spalato, la ville la plus proche, où elle intègre une bande d’enfants des rues menée par la fascinante et mystérieuse Dunja. Sans le sou et affamés, les enfants vont vivre le plus froid des hivers, mais Ana ne perdra rien de sa détermination à vivre. Des tensions et des rivalités au sein du groupe poussent Ana au départ et ses pas croisent alors ceux de M. Roland, un naturaliste français qui se prend d’affection pour elle. Ana accepte sans hésiter la proposition qu’il lui fait de venir vivre et étudier avec lui, en France.

« L’ombre de la baleine », Camilla Grebe

Quand des cadavres de jeunes hommes échouent sur les côtes de l’archipel de Stockholm, la jeune flic Malin et son supérieur, Manfred, sont missionnés pour résoudre ce sombre mystère. Hélas, chacun est plus vulnérable que d’habitude : Malin est très enceinte, et Manfred meurtri par le terrible accident qui a plongé sa petite fille dans le coma. En parallèle, nous rencontrons Samuel, adolescent rebelle, dealer à mi-temps, élevé par une mère célibataire aussi stricte que dévote. Sa vie bascule quand celle-ci jette à la poubelle des échantillons de cocaïne que le baron de la drogue de Stockholm lui a confiés. Alors que Samuel trouve une planque idéale sur la petite île de Marholmen, où il est embauché par la jolie Rachel pour devenir l’auxiliaire de vie de son fils Jonas, Malin et Manfred font fausse route. Mais toute leur enquête change de cap le jour où la mère de Samuel signale enfin sa disparition…

« Un déluge de feu », Amitav Ghosh

En Inde et en Chine, un grand roman d'aventures, mélange épicé de Victor Hugo et de Balzac. 1839. L'empereur de Chine décrète le blocus de l'importation d'opium. Les entrepôts des négociants anglais, indiens et américains sont fermés et leurs stocks brûlés. La flotte britannique s'arme, quitte l'Inde et fait voile vers Canton. Dans le tourbillon soulevé par la guerre, Zachary, Noir américain qui se fait passer pour un Blanc, Catherine, grande bourgeoise frustrée, Kesri, soldat indien, et Shireen, veuve parsie, voient leurs secrets trahis et leurs certitudes bouleversées. Mais tous découvrent ce qu'ils veulent vraiment et s'inventent un avenir. Et tous sont touchés par le drame qui se prépare : la victoire de l'empire britannique qui scellera l'effondrement de leur monde.

« La plus précieuse des marchandises», Jean-Claude Grumberg

Il était une fois, dans un grand bois, une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron. Non non non non, rassurez-vous, ce n'est pas Le Petit Poucet ! Pas du tout. Moi-même, tout comme vous, je déteste cette histoire ridicule. Où et quand a-t-on vu des parents abandonner leurs enfants faute de pouvoir les nourrir ? Allons... Dans ce grand bois donc, régnaient grande faim et grand froid. Surtout en hiver. En été une chaleur accablante s'abattait sur ce bois et chassait le grand froid. La faim, elle, par contre, était constante, surtout en ces temps où sévissait, autour de ce bois, la guerre mondiale. La guerre mondiale, oui oui oui oui oui.

«Repose-toi sur moi», Serge Joncour

Aurore est styliste et mère de famille. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s'y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l'affrontement mais ils finissent par apprendre à se connaître.

«La dette», Mike Nicol

La rancoeur ne compte pas le nombre des années. Le Cap : deux anciens trafiquants d'armes reconvertis dans la sécurité n'aspirent qu'à couler des jours heureux en famille. Mais quand le passé les rattrape sous la forme d'une dette d'honneur à respecter et que surgit la vénéneuse Sheemina, les ennuits s'accumulent. Est-elle une victime assoiffée de vengeance, une ex-terroriste ou une espionne ? Avocate experte en manipulation, elle harcèle les deux hommes. Des mercenaires réduits à l'état de victimes passives, la haine à ce point devient du grand art ! Sexe, drogue, trafic d'armes et de diamants sont au coeur de La Dette, premier volet de la trilogie Vengeance. Une manière rugueuse de découvrir une face obscure du pays arc-en-ciel.

« La fabrique de la terreur », Frédéric Paulin

« Cette nuit, il y aura des affrontements, il y aura des blessés et des morts. Il y aura la volonté farouche d’un peuple de mettre à bas ses dirigeants. » Janvier 2011 : le peuple tunisien se soulève et « dégage » Ben Ali. C’est le début des printemps arabes. Vanessa Benlazar grand reporter, pressent que ces révolutions risquent d’être noyautées par les islamistes. Bientôt, la chute de Khadafi, la guerre en Syrie et le chaos qui s’installe lui donnent raison : un groupe venu d’Irak émerge des décombres, un groupe dont la barbarie est sans limite, aux méthodes de recrutement insidieuses, et qui prône la haine de l’Occident. A Toulouse, de son côté, Laureline Fell de la DCRI s’intéresse à un certain Merah, soupçonné de liens avec des entreprises terroristes. Mais les réformes du renseignement français ne lui facilitent pas la tâche : la France n’est pas armée pour affronter ce nouvel ennemi qui retourne ses propres enfants contre leur pays, Autant de bombes à retardement que Laureline, avec l’aide de Vanessa, va tenter de désamorcer.

«Le rêve de Galilée», Kim Stanley Robinson

Entre vérité historique et science-fiction, un portrait original du visionnaire Galilée. Venise, en 1609. La science est en pleine expansion. Philosophes et mathématiciens mènent leurs recherches à l'ombre de l’Église, qui veille à ce que leurs découvertes ne soient surtout pas trop audacieuses. C'est à cette époque que Galilée rencontre un étranger qui l'aide à mettre au point un télescope révolutionnaire. Cette invention va lui ouvrir les portes du monde dont est justement originaire cet homme : Europe, la deuxième lune de Jupiter, en 3020. Galilée va désormais naviguer entre le XVIIe siècle et le 4e millénaire, rapportant de ses voyages dans le futur de quoi alimenter de nouvelles découvertes. Celles-ci ne tardent pas à lui valoir des accusations d'hérésie. Fusion étonnante d'histoire et de science-fiction, ce roman ambitieux dresse un portrait fouillé et passionnant d'un Galilée plus vrai que nature, tout en redonnant vie au bouillonnement intellectuel et aux controverses du XVIIe siècle.

 

Science

« L’univers», Hubert Reeves, Daniel Casanave

Après avoir porté des années son regard le plus loin qui lui était permis vers la voûte céleste afin de répondre aux grandes questions scientifiques qui nous animent tous, Hubert Reeves s’est rappelé qu’il ne fallait pas délaisser l’ici-bas. Depuis 2000, avec l’association Humanité et Biodiversité dont il est devenu l’actif président d’honneur après l’avoir présidée de 2001 à mars 2015, notre astrophysicien est devenu un scientifique préoccupé par la dégradation de l’environnement. Nommé également président d’honneur de l’Agence française pour la biodiversité par la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal en septembre 2016, Hubert Reeves est l’ambassadeur incontournable de la protection de la biodiversité et du vivant. Il était tout naturel de commencer sa nouvelle collection en bande dessinée par un album entier consacré à la biodiversité. Suivront l’année prochaine un album consacré spécifiquement à la forêt et un autre aux mers.

Bonne lecture !                                                  

Les nouveautés dans votre médiathèque: 1 décembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Et les fêtes s'installent dès maintenant dans votre bibliothèque!

 

Les nouveautés du 1 décembre

 

 IMG 20201201 160316  IMG 20201201 180100
 IMG 20201201 174827

Jeunesse

Albums

« Sacré père noël», Raymond Briggs

 Le Père Noël est célibataire et typiquement british mais surtout, c'est un râleur de première catégorie. Il ne rêve que de destinations ensoleillées mais la nuit du 24 décembre, sacré temps ! Il doit affronter la pluie, la neige et le blizzard. Sacrées cheminées ! Il doit s'introduire dans les conduits les plus sales et étroits pour aller apporter ses sacrés cadeaux. Igloo, caravanes ou phares, il n'oublie personne et surtout pas les habitants du Palais de Buckingham... Décidément, ce "Sacré Père Noël" fait un sacré métier !

« Le Noël de Grincheux », Paul Bright, Jane Chapman

C'est la veille de Noël et toute la forêt est impatiente Toute ? Non ! Grincheux le blaireau n'en finit pas de ronchonner ": Noël, en voilà des bêtises ! Moi, je vais dormir jusqu'au printemps, et si l'on me réveille, alors je serai de fort mauvaise humeur !". Mais cette nuit-là, Grincheux va recevoir trois visite qui vont tout changer. Saura-t-il réparer ses erreurs avant qu'il ne soit trop tard ? Inspirée du "Chant de Noël" de Charles Dickens, cette jolie histoire d'amitié ne manquera pas de faire rire les enfants aux éclats !.

« Bientôt Noël ! », Joyce Dunbar, Victoria Turnbull

Il ne reste plus qu'une seule nuit à passer avant le matin de Noël, mais Lucas ne peut pas attendre. Pour le faire patienter, sa soeur Suzy lui rappelle tout ce qu'ils aiment dans cette merveilleuse fête de Noël. Et bientôt, sans qu'ils s'en aperçoivent, la magie opère ... 

« Debout, c’est Noël », Catherine Metzmeyer, Anja Klauss

"Cette année, plutôt que d'hiberner, la famille Hérisson veut fêter Noël. Souris frappe à leur porte : toc toc toc. - Debout, c'est Noël ! Si les petits se lèvent d'un bond, Papa et Maman Hérisson dorment toujours à poings fermés. Comment les réveiller ?"

« Les lutins de Noël», Emilie Soleil, Simona Cordero

C’est le premier jour de décembre. Très loin dans la forêt, là où les loups hurlent la nuit, se tient une drôle de réunion. Des centaines de petits lutins au bonnet rouge gesticulent et parlent tous en même temps. Au milieu d’eux, près d’un feu, six rennes dorment, le ventre bien rempli. Le plus vieux des lutins, Alio, crie plus fort que les autres : « Et si nous arrêtions de nous disputer, et que nous travaillions ensemble, pour que cette année à Noël, tout soit prêt ». En fait ce qu’il leur faudrait c’est quelqu’un pour les diriger ! Un chef ! Un vrai ! Mais qui ?

« Un amour de lutin », Nathalie Somers, Lydie Baron

               Le lutin amoureux fou de la jolie poupée endormie tente par tous les moyens de la réveiller. Quenotte, toujours prête à venir en aide à ses amis de passage, apprendra au lutin de quoi son faits les vrais cadeaux. 7e titre des aventures de Quenotte, cette histoire est, comme les autres, pleine de tendresse et de complicité.

« L’escapade du bonhomme de neige », Nathalie Somers, Lydie Baron

               Une enfant, en échange de sa dent de lait, demande à la souris Quenotte, notre héroïne de L'anniversaire du père Noël, de sauver son bonhomme de neige plutôt que de lui donner la pièce habituelle. Intriguée, Quenotte tentera de le sauver... et cela ne sera pas de tout repos ! 

 

BDs

« Les enquêtes du docteur Enigmus», Paul Martin, Matthew Broesma

Des gratte-ciels new-yorkais aux lacs gelés de Russie, d'une exposition d'art contemporain à une auberge de campagne, le crime sévit partout. Mais « Où Énigmus débarque, le crime s'évanouit », telle est la maxime de l'extravagant Docteur Énigmus, célèbre pour son sens de l'observation et sa capacité à résoudre des problèmes insurmontables... Retrouvez l'humour et les jeux de mots de Paul Martin alliés au dessin soigné de Matthew Broersma, dans cette nouvelle série loufoque qui séduira les jeunes lecteurs.

« Jeu de gamins. Les cow boys », Mickaël Roux

Chevauchez votre fougueux destrier (enfin, balai) et galopez en compagnie de nos trois gamins au plein coeur de l’Ouest sauvage. à ventouse ne sera pas de trop pour vous protéger des féroces Indiens. L’école, le jardin, la plage… Partout où ces enfants passent, un drôle de Western se met en place ! Incroyable mais vrai ! S’amuser rien quand on a 10 ans, sans jeu vidéo et sans télévision, c’est possible... Vous imaginez ?

« Captain Biceps. L’increvable », Zep, Tebo

Une petite tête plantée sur un corps à la musculature imposante, Captain Biceps, c’est la justice en collant rouge ! Le super-héros le plus costaud de tous les temps ! Justicier injustement oublié par l’Histoire, lui seul est capable de casser la figure à tous les gugusses en costume de la galaxie.

 

Documentaire

« La famille, comment ça marche ? Le guide pour survivre en famille », Frédérique Corre Montagu, Estelle Tchatcha

La famille : tout un sujet ! Pas simple d'avoir ses parents sur le dos, des frères et soeurs à supporter... Mieux vaut s'armer de patience et de conseils pour entretenir d'harmonieuses relations avec les membres de sa famille. Tu trouveras, dans ce guide, des astuces pour faire face à toutes les situations : annoncer des mauvaises notes ou des bêtises à tes parents : accepter tes frères et soeurs malgré leurs défauts désamorcer des disputes : survivre aux repas de famille vivre des situations compliquées comme un divorce ou un deuil. Voici LE guide pour être épanoui(e) dans sa famille et bien dans sa peau !

 

Romans

« Journal d’un nul débutant », Luc Blanvillain

2 septembre, veille de la rentrée. Contrairement à ce que pense ma mère, je n’entreprends pas ce journal aujourd’hui par plaisir, ni parce que j’entre en sixième demain. Je n’ai rien à dire là-dessus. Encore moins sur tous les sujets abordés par la maîtresse dans son long discours d’adieu, en juin dernier : nos «débuts dans l’adolescence», «le temps des secrets», «la transformation du corps», et autres ramassis de niaiseries pour adultes. Je veux parler des raisons pour lesquelles je vais devenir nul. Point à la ligne.

« Victoria rêve », Timothée de Fombelle

Victoria voulait une vie d'aventure, une vie folle, une vie plus grande qu'elle. Et l'on disait tout autour d'elle : "Victoria rêve". Mais, depuis quelque temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l'impression d'une foule de personnages qui descendaient de sa bibliothèque en rappel pour venir semer leur pagaille. Victoria voulait savoir ce qui lui arrivait. Y avait-il un lien avec les livres qui disparaissaient de sa chambre ? Toutes ces pages étaient-elles en train de se glisser à l'intérieur de sa vie ? Cela devenait sérieux, étourdissant, comme une invasion.

 

Adultes

« Burn-out, le livre dont vous êtes le chargé de mission », Paul Bianchi, Thomas Gayet

Burn out  est un livre dont vous êtes le héros à la différence près que le manoir hanté, ici, est le siège social d’une entreprise, et que vous, vous êtes tout sauf un héros. Le travail, c’est la santé : on a beau avoir répété cette phrase à Arthur Perrault, lui ne se sent pas bien du tout  au travail. Or, qui que vous soyez, il se trouve qu’Arthur Perrault, c’est vous: et c’est donc vous qui, dans sa peau, allez essayer d’échapper au burn-out pour redonner un peu de sens à la vie. Sans dé ni stylo, vous devrez faire les choix les plusjudicieux pour guider. Mais attention : une simple erreur de concentration, un manque de pro-activité ou un oubli de badge et ça peut être la mort par pendaison, voire une promotion au pôle comptable.

 

BDs

« La lune est blanche », François et Emmanuel Lepage

L'Antarctique est le continent le plus sec, le plus froid, le plus difficile d'accès. C'est le monde des extrêmes. En 2011, l'Institut polaire français invite François et Emmanuel Lepage à rendre compte, dans un livre mêlant bande dessinée et photos, d'une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d'Urville, en Terre-Adélie. En outre, il leur propose de participer, comme chauffeurs, au raid de ravitaillement de la base Concordia, située au cœur du continent antarctique, à 1 200 km de Dumont d'Urville! Le Raid, comme on l'appelle, est LA grande aventure polaire! Pour les deux frères, ce serait l'aventure de leur vie... Mais rien ne se passera comme prévu!

« Sillage», Morvan, Buchet

Entraînement drastique et départ en trombe, Nävis, entourée de ses amis anxieux et fiers à la fois, se prépare pour son grand jour. Elle vient d'être sélectionnée, avec d'autres agents en herbe, pour servir Sillage. Leur mission, qui fera office d'évaluation : contrôler le bon déroulement des élections sur une planète au contexte politique trouble. A priori, une mission de routine. A priori...

 

Loisirs créatifs

« Décorations de Noël »

« Ma petite fabrique de Noël », Denise Crolle-Terzaghi

Bienvenue dans votre "fabrique de Noël". Vous y savourerez des idées pétillantes et des conseils pratiques pour vivre pleinement la féerie de Noël dès les premiers jours de décembre. Pour un Noël créatif, éthique et économique !

« 1001 secrets de Noël », Denise Crolle-Terzaghi

L'hiver n'est pas encore installé et pourtant les prémices de Noël se font déjà sentir ! Et comme il fait bon rêver à son arrivée prochaine' Bercée par ces images fortes des Noël de son enfance, Denise Crolle-Terzaghi a souhaité nous transmettre ce petit livre de trucs et astuces tout en couleurs. À l'intérieur de ce petit bijou, des idées à foison pour faire le plein d'images, de senteurs, d'arômes et de saveurs et pour tout réaliser soi-même : de lumineuses couronnes de l'avent ; des sapins insolites ; des jouets naturels à deux francs six sous ; du pain d'épice ; de délicieuses gourmandises en chocolat ; des accessoires à base de copeaux, de branches ou de tissus ; des travaux d'aiguille et de récup ; des cornets surprise ; des savoir-faire et des traditions venues d'ailleurs ; de la déco pour « customiser au naturel » sa maison et une multitude de petits plus pour célébrer Noël.

 

Nature

«Les arbres nourriciers», Pascal Gérold

Il existe une connivence essentielle qui a toujours uni la vie des arbres à celles des animaux humains et non-humains. Pour les bêtes sauvages, le bien-être passe souvent par le couvert du feuillage des arbres, la nourriture qu'ils dispensent, les ressources et la protection de leur branchage et de leurs troncs. Prunellier, hêtre, pin sylvestre, épicéa, aubépine, sureau noir, robinier faux-acacia, églantier, tilleul, merisier, frêne, ronce, noisetier, épine-vinette, argousier, chêne, châtaignier, cornouiller mâle, sorbier des oiseleurs, alisier, cormier… au fil des saisons, Pascal Gérold nous donne à observer la magnificence des différentes essences. Il nous livre pour chaque espèces d'arbre et d'arbuste nourriciers les astuces de récolte, les recettes de cuisine, les remèdes sauvages issus de leur écorce, de leurs fruits ou de leurs feuilles, et leurs particularités gustatives.

 

Romans

« Ma reine », Jean-Baptiste Andréa

Vallée de l’Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l’école. Il est différent. Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu’il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d’une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d’absolu. Ma reine est une ode à la liberté, à l’imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées, et signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

« De beaux lendemains », Russel Banks

Dans une bourgade au nord de l'etat de new york, l'embardée d'un bus de ramassage scolaire a provoqué la mort de plusieurs enfants. Les réactions de la petite communauté sont rapportées par les récits que font quatre protagonistes : dolorès driscoll, la conductrice, solide et généreuse, choquée par ce qui ne pouvait lui arriver : billy ansel, l'inconsolable père de deux enfants qui ont péri dans l'accident ; michel stephens, un avocat new-yorkais qui s'acharne à trouver des responsables ; nicole burnell, adolescente promise à tous les succès, qui a perdu l'usage de ses jambes et provoque un dénouement aussi amer qu'inattendu. Ces quatre témoignages - avec l'étonnante capacité qu'à russell banks de se mettre dans la peau de ses personnages et d'orchestrer leurs conduites -, en révélant la personnalité secrète des habitants, leurs douleurs, leurs frustrations, leurs égoïsmes, nous découvrent aussi le visage singulier d'une amérique profonde. il s'agit là, à n'en pas douter, d'un des plus forts romans de cet écrivain qui a maintenant conquis les etats-unis.

« Une gourmandise », Muriel Barbery

C’est le plus grand critique culinaire du monde, le Pape de la gastronomie, le Messie des agapes somptueuses. Demain, il va mourir. Il le sait et il n'en a cure : aux portes de la mort, il est en quête d'une saveur qui lui trotte dans le cœur, une saveur d'enfance ou d'adolescence, un mets originel et merveilleux dont il pressent qu'il vaut bien plus que tous ses festins de gourmet accompli. Alors il se souvient. Silencieusement, parfois frénétiquement, il vogue au gré des méandres de sa mémoire gustative, il plonge dans les cocottes de son enfance, il en arpente les plages et les potagers, entre campagne et parfums, odeurs et saveurs, fragrances, fumets, gibiers, viandes, poissons et premiers alcools. Il se souvient - et il ne trouve pas. Pas encore.

« Promenons-nous dans les bois », Bill Bryson

Outre observer la faune de ses concitoyens, Bill Bryson a voulu redécouvrir aussi son pays par un retour à la nature. Alors il s’est courageusement attaqué à l’Appalachian Trail, un sentier qui serpente à travers les montagnes sur 3 500 kilomètres, du Maine à la Géorgie.Pour compagnon dans des paysages autrement plus tourmentés que son Iowa natal, Bill s’est choisi son vieux copain d’école, Stephen Katz. Le problème, c’est que Katz n’aime rien tant que regarder la série X-Files dans les motels. L’autre problème, c’est qu’en se promenant dans les bois on risque, comme dans la série, de croiser de drôles de créatures qui n’ont pas l’humour de l’auteur – des ours ou, pis, des randonneurs, sans oublier les petites plantes toxiques qui vous rendent plus vert qu’un Martien. La littérature de voyage à la Bryson a pour immense avantage de ne pas endormir le lecteur en chemin.

« Moi, Tituba, sorcière…», Maryse Condé

"Abena, ma mère, un marin anglais la viola sur le pont du Christ the King un jour de 16** alors qu'il faisait voile vers La Barbade. C'est de cette agression que je suis née..." Ainsi commence la roman que Maryse Condé a consacré à Tituba, fille d'esclave, qui fut l'une des sorcières de Salem.  Comment Tituba acquit une réputation de sorcière à La Barbade, comment elle aima et épousa John Indien, comment ils furent tous deux vendus au pasteur Samuel Parris qui les emmena à Boston puis dans le village de Salem. C'est là, dans cette société puritaine, que l'hystérie collective provoqua la chasse aux sorcières et les procès tristement célèbres de 1692.  Maryse Condé a choisi de nous parler de Tituba que l'Histoire a oubliée pour ne retenir que les sorcières blanches, celles qui furent pendues et qui inspirèrent Les Sorcières de Salem d'Arthur Miller. 

« Une saison ardente », Richard Ford

"A l'automne de 1960, alors que j'avais seize ans et que mon père était momentanément sans emploi, ma mère rencontra un homme du nom de Warren Miller et tomba amoureuse de lui. C'était à Great Falls, Montana..." Depuis que son père est parti combattre les incendies de forêt qui ravagent la région, Joe doit faire face à la soudaine désinvolture de sa mère, et à la découverte de sa propre solitude.

«Opération Napoléon», Arnaldur Indridason

1945. Un bombardier allemand, pris dans le blizzard en survolant l’Islande, s’écrase sur le Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe. Parmi les survivants, étrangement, des officiers allemands et américains. L’Allemand le plus gradé affirme que leur meilleure chance de survie est de marcher vers la ferme la plus proche. Une mallette menottée au poignet, il disparaît dans l’immensité blanche. Dans les années qui suivent les Américains lancent en vain des expéditions pour faire disparaître cette opération militaire mystérieuse et encombrante. 1999. Le glacier fond et les satellites repèrent une carcasse d’avion, les forces spéciales de l’armée américaine envahissent immédiatement le Vatnajökull et tentent en secret de dégager l’avion. Deux jeunes randonneurs surprennent ces manœuvres et sont rapidement réduits au silence. Avant d’être capturé l’un d’eux contacte sa sœur Kristin, une jeune avocate sans histoires. Celle-ci se lance sur les traces de son frère dans une course poursuite au cœur d’une nature glaçante. Les événements se précipitent. Les hypothèses historiques déconcertantes, parfois dérangeantes, et la séduction inoubliable qu’exerce cette héroïne à la fois tenace et perspicace, font de ce texte un formidable roman à suspense.

«Marie d’en haut», Agnès Ledig

Voilà Olivier, lieutenant de gendarmerie éprouvé par la vie, muté en Ariège.
Au cours d'une enquête, il croise le chemin de Marie, une agricultrice de montagne.
Elle élève seule sa fille Suzie, une enfant pleine de fantaisie, et tente, loin du monde, d'oublier ses blessures passées. La jeune femme compose avec le quotidien grâce à la présence d'Antoine, son voisin, victime lui aussi de la méchanceté des hommes.
La rencontre de ces trois caractères bien trempés aux destins cabossés pourrait être désastreuse, elle s'avère étonnamment émouvante et tendre.

« L’arbre monde », Richard Powers

Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Autour de Pat s'entrelacent les destins de neuf personnes qui peu à peu vont converger vers la Californie, où un séquoia est menacé de destruction. Au fil d'un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n'est que " ruine de l'âme ".

«Terres d’espérance», Barbara Wood

En 1920, dans le désert de Palm Springs, une jeune femme se bat pour son indépendance et la préservation de territoires sacrés indiens.En épousant Nigel Barnstable, Elizabeth est convaincue d'avoir réalisé l'union parfaite : un mariage d'amour avec un lord anglais. Éprise de liberté et d'indépendance, elle fuit la société huppée new-yorkaise pour suivre son mari en Californie. C'est alors seulement qu'elle découvre le véritable visage de Nigel, celui d'un aristocrate déshérité, en quête de revanche, qui n'en a qu'après son argent. Avec sa dot, il achète de larges parcelles de terre. Pour les cultiver, il a besoin d'eau. De beaucoup d'eau. Or, l'eau de la vallée appartient aux Indiens cahuillas. Nigel compte bien arriver à ses fins, quitte à briser ceux qui se mettront en travers de sa route, épouse comprise. Il est temps qu'Elizabeth prenne son destin en main et mette fin aux délires mégalomanes de son époux.

Antonia”, Gabriella Zalapi

Issue de grandes dynasties viennoises et anglaises au cosmopolitisme vertigineux, Antonia est mariée à un nanti de Palerme. Soumise et contrainte à l'oisiveté, mais lucide, elle rend compte dans son journal de ses journées-lignes et du profond malaise qu'elle éprouve. Suite au décès de sa grand-mère, Antonia reçoit quantité de boîtes contenants lettres, carnets et photographies. En dépouillant ces archives, elle reconstruit le puzzle du passé familial et de son identité intime, puisant dans cette quête, deux ans durant, la force nécessaire pour échapper à sa condition.

Bonne lecture !                                                 

Les nouveautés dans votre médiathèque: 16 novembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l'Aude, et même dans cette période particulière, de nouveaux livres sont mis à votre disposition tous les quinze jours, au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 16 novembre

   

 

Jeunesse

Albums

« Qui est le plus futé ?», Darina Bell, Allison Colpoys

Les enfants aiment à se comparer. Mais pas forcément selon les critères des adultes ! Il y a tant de façons d’être le plus fort ou le plus futé… Futé comme Max, l’explorateur, qui sait tout des dinos… ou comme Sam l’aviateur, et ses avions rigolos ! Comme Manon, la championne du frisson… ou comme Ninon, qui chevauche les dragons. Savoir compter ? Futé ! Rêver ? Buller ? Super futé ! Car oui, les leçons, c’est important… mais l’imagination tout autant ! Et quand Hobo est triste, le plus fort, c’est Zacharie, qui sait être le plus gentil.

« Un jour à la campagne », Agnès Chaumié, Eva Offredo

Une promenade poétique dans la campagne, composée de bruitages,  ni tout à fait réalistes, ni tout à fait imaginaires,  pour s’éveiller et grandir. Une journée rythmée par le chant du coq au matin, des abeilles à midi, des grenouilles le soir, de l’orage qui gronde et des mystérieux bruits de la nuit  !

« Clémence et le grand parapluie », Martine Delerm

Clémence aime être seule. Sous son parapluie rouge, elle est bien au chaud et se complaît dans sa rêverie mais voilà que peu à peu, le parapluie grandit... Il était compagnon, il était protecteur, il devient encombrant et finit par interdire toute communication avec autrui. Et Clémence rêve parfois qu'il s'envole, pour s'échapper. La timidité qui donnait du prix aux sentiments et aux sensations éprouvées, enferme Clémence dans ses peurs et sa solitude. Elle rapetisse, le parapluie envahit peu à peu les illustrations, Clémence disparaît sous le rouge... Saura-t-elle réagir à temps ? Trouvera-t-elle quelqu’un pour l’aider ?

« Tous à l’eau! », Amélie Graux, Antonin Poirée

Marco a peur de l'eau. À la «pistoche», les autres enfants se moquent de lui : «Marco, poule mouillée!» Mais quand le hamster d'Amandine, Lili Poil, tombe dans la piscine, Marco prend son courage à deux mains et plonge héroïquement...

« Sauvage», Emily Hugues

Une petite fille grandit dans la nature entourée d'animaux, qui lui ont appris à parler, manger, s'amuser. Mais un jour, elle rencontre un nouvel animal qui lui ressemble étrangement...

« La véritable histoire du Petit chaperon rouge et de son chat Marcel », Benjamin Perrier, Jules

               Qui ne connaît pas l'histoire du Petit Chaperon rouge ? Mais qui sait en revanche que cette petite fille rigolote et espiègle a un chat qui s'appelle Marcel et qui passe son temps à ne rien faire ! Alors lorsqu'il s'agit d'aller rendre visite à Grand-mère qui est souffrante, Marcel se sent déjà très fatigué... Sera-t-il d'une aide efficace lorsque le loup leur fera face dans la forêt ? Humour et originalité au rendez vous !

« Poussière d’étoile », Jeanne Willis, Briony May Smith

À côté de sa grande sœur qui réussit tout ce qu'elle entreprend, une petite fille cherche sa place et se confie à son grand-père. Elle rêve de briller, elle aussi, comme une étoile... Emplie de tendresse et de magie, une histoire chaleureuse qui invite à prendre confiance en soi. Parce qu'il y a une étoile en chacun de nous!

 

BDs

« Yakari et le bison blanc », Derib, Job

Le printemps est long à venir dans la Grande Prairie. La tribu sioux attend le retour des bisons. Elle a faim. Yakari, qui vit ses rêves, part avec Petit Tonnerre à la recherche du troupeau conduit par Bison Blanc. Les deux amis traversent un désert brûlant avant de se trouver face à une muraille de rochers. Yakari l’escalade et découvre de verts pâturages où s’attarde le troupeau tant attendu. Il est le premier humain à fouler ces terres fertiles perdues dans le désert ; les bisons s’y réfugient quand ils manquent de nourriture lors de leurs migrations. Sachant que les Hommes Rouges ont besoin d’eux, les bisons obéiront à leur destin. Mais Yakari gardera secrète sa découverte.

« Boule de Feu», Anouk Ricard, Etienne Chaize

L'heure est grave, et le Mage Pueblo le sait : la Boule de Feu qui alimente leur barrière magique s'étiole et perd chaque jour de sa puissance. Les terribles Maruflans rôdent, et le village sera bientôt à leur merci ! Seul le Sage Patrix peut encore les sauver, mais celui-ci a été exilé, il y a fort longtemps, dans le monde lointain des humains… Bravant les dangers du portail inter-mondes, c'est le fidèle Fernando qui ira chercher le Sage. Didier, sa moustache, et son petit chien Rocky pourront-ils l'aider dans sa quête ? Prisonniers de la cruelle Reine des Chevoules, perdus dans les brouillards des Marais de Morve, Fernando et le Mage Pueblo parviendront-ils à sauver leur village ? Rocky et Didier reverront-ils leur coquet appartement ? Vous le saurez en lisant Boule de feu, le nouveau livre d’Anouk Ricard et Étienne Chaize !

« Jeu de gamins. Les pirates », Mickaël Roux

Suivez les aventures époustouflantes de Max, Théo et Léon, trois enfants devenus de féroces pirates grâce au pouvoir de leur imagination ! À bord de leur magnifique galion (enfin, carton), embarquez pour des chasses au trésor sur des îles paradisiaques, mais gare aux requins ! Du jardin familial à la caisse du chat, chaque recoin de leur univers quotidien devient un lieu de légende propice aux aventures les plus trépidantes. Incroyable mais vrai ! S'amuser avec trois fois rien quand on a 10 ans, sans jeu vidéo et sans télévision, c'est possible… Vous imaginez ?

 

Conte

« Douze princesses rebelles », Jessie Burton, Angela Barrett

Au royaume de Kalia, douze princesses viennent de perdre leur mère. Fou de chagrin, le roi décide de les préserver à tout prix. Il leur en coûte leurs loisirs, leurs leçons et leur liberté. Mais la plus âgée de la fratrie, Frida, possède un don auquel rien de résiste: le pouvoir de son imagination. Ainsi, les princesses s'échappent toutes les nuits dans un monde merveilleux où une lionne bienveillante les invite à écouter leur détermination. Pourquoi une princesse ne pourrait-elle pas remplacer le roi ?

 

Documentaire

« L’homme est-il un animal comme les autres ? », Jean-Baptiste de Panafieu, Etienne Lécroart

Par notre origine, nous sommes à la fois animaux et humains. Ce qui fait de nous des êtres humains, ce n'est donc pas ce que nous sommes, mais ce que nous choisissons d'être, et la façon dont nous exerçons notre responsabilité d'habitants de la planète Terre. Théorie de l'évolution, racisme, créationnisme, rapport entre les humains et les autres espèces animales... voici quelques-unes des points abordés au cours de cette passionnante enquête sur les origines de l'humanité.

 

Romans

L’intégrale « Sigrid et les mondes perdus », Brussolo

Prisonniers d'un sous-marin gigantesque, trois adolescents dérivent depuis dix années dans les profondeurs maléfiques d'un océan empoisonné. On les a prévenus : s'ils tombent à l'eau, ils se transformeront immédiatement en poisson car les flots d'Almoha possèdent des pouvoirs magiques qui défient l'imagination. A l'intérieur du submersible courent les légendes les plus folles, mais où est la vérité ? Quels secrets fabuleux recèlent les grands fonds ?

« Le loup qui n’avait jamais vu la mer », Ann Rocard, Christophe Merlin

Pour la première fois, Noémie emmène Garou-Garou à la mer. Le loup n'est pas rassuré. Cette poule mouillée trouve la mer...mouillée ! Et pourtant, il ne sait pas encore ce qui l'attend...

« Martin gaffeur tout-terrain », Sarah Turoche-Dromery

            Martin le roi de la gaffe, l'empereur des têtes en l'air, le tsar des catastrophes... doit prendre l'avion avec son petit frère Sam le raisonnable. Tout se passe comme d'habitude, la situation est bientôt hors de contrôle.

 

Adultes

« Atlas du bonheur. Où peut-on être heureux dans le monde ? », Frédéric Mars

Amour, travail, santé, culture, environnement, niveau de vie, épanouissement personnel... Où peut-on être heureux dans le monde? Page après page, embarquez pour un tour du monde du bonheur. Bonheurs économique, politique, sanitaire, écologique, culturel, relationnel, pour chacun d’entre nous, rien n’est plus relatif que cette notion. Pour l’un, le bonheur dépendra avant tout du niveau de vie ; pour l’autre, de la qualité de l’environnement ; pour un troisième encore, de l’accès à la culture ou à l’éducation, ou du respect des droits de l’Homme. Pour d’autres encore, un savant mélange de tout cela et qui n’appartiendra qu’à eux. À vous, donc, de déterminer là où il fait bon vivre selon vos critères. Et, qui sait, d’arriver à une conclusion surprenante. Car au cours de vos pérégrinations, plus d’un résultat viendra prendre à revers vos idées reçues.

 

BDs

L’intégrale « 14-18 », Corbeyran, Le Roux

1er août 1914. Louis, Jacques, Maurice, Armand, Denis, Arsène, Pierre et Jules sont mobilisés. Huit amis, âgés d'une trentaine d'années, issus de la même petite ville et affectés dans le même régiment d'infanterie. Ensemble, ils découvrent les premiers combats, les premiers doutes et les premiers ordres absurdes, point de départ de quatre longues années dont certains reviendront, d'autres non.

L’intégrale « Les Campbell», Munuera

Chez les Campbell, la piraterie, c'est un métier ! Véritable légende de la piraterie, Campbell s'est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci finit par le rattraper en la personne de Carapepino, pirate imbécile prêt à tout pour avoir les faveurs de l'infâme Inferno, un pirate redouté et redoutable qui n'est autre que l'assassin impuni de la mère d'Icata et Geneva. Hanté par son passé et ses actes, Inferno désire être débarrassé une fois pour toutes de Campbell. Ce dernier, obligé de fuir, trouve refuge avec ses filles dans une communauté de lépreux. Mais la confrontation paraît inéluctable. Or les liens qui unissent Campbell et Inferno semblent plus complexes qu'il n'y paraît... Une aventure menée sur les chapeaux de roue par Munuera, dont on retrouve le graphisme dynamique et incisif, valorisé par les couleurs magnifiques de Sedyas. Un récit qui mêle avec panache humour, piraterie et grande aventure, tout en revisitant le genre, grâce aux deux jeunes héroïnes qui apportent au récit une dimension très humaine et très proche du lecteur.

« Le serpent d’Hippocrate», Fred Pontarolo

Trois expressions suffisent à résumer cet ouvrage étonnant : la réalité dépasse la fiction, les absents ont toujours tort, l’amour est aveugle. Le docteur Alain Mangeon l’apprendra à ses dépens à l’issue du drame dans lequel l’a conduit inexorablement sa maîtresse.

 

Couture

« Tout pour bébé à faire soi-même », Adélaïde d’Andigné        

             La naissance d'un enfant... Un moment de grâce à préparer avec tout son amour en lui confectionnant un petit nid douillet fait de jolies matières et d'objets simples et raffinés, pour l'accueillir dans la douceur et la délicatesse... Adelaïde d'Andigné propose de réaliser soi-même 35 objets et vêtements utiles et confortables qui accompagneront bébé à chaque moment de sa journée. Des explications simples, détaillées par étapes, des schémas, des patrons et des conseils pratiques permettront à toutes celles qui aiment les bébés de leur créer facilement un univers tendre et personnalisé. Un bonnet et des moufles en laine bouillie, un pochon pour son biberon, un ange gardien, des draps personnalisés, une sortie de bain ou encore un pyjama kimono... Une jolie façon d'aimer.

« Nouveaux intemporels pour enfants », Astrid Le Provoste

Des blouses pour l’école aux robes habillées, du blazer à la cape de super héros, jupette, salopette et accessoires du quotidien pour les enfants viennent compléter le premier volume des Intemporels. Des tenues enfantines à coudre pour filles et garçons, petits et grands, grâce aux patrons en taille réelle du 2 au 10 ans.

 

Nature

«Arbres extraordinaire», Lewis Blackwell

Un voyage magique et poétique au pays des arbres raconté par un grand auteur contemporain. La force de la nature exposée en 224 pages au travers de photos époustouflantes. Grands et majestueux, rouges, jaunes, bruns ou verts, familiers ou aux formes mystérieuses et aux accents fantastiques, les arbres fascinent Lewis Blackwell qui nous fait partager sa passion et sa vision originale du règne végétal. Par jeu de lumière ou jeu d’angle, on redécouvre chaque type de feuillu, y compris ceux qui semblent n’avoir plus de secrets à nos yeux. Mais ce sont aussi des arbres aux formes singulières qui sont présentés par l’auteur dans des pages baignées d’une atmosphère fantastique. Gros plans et vues aériennes rivalisent pour mieux exprimer la fascinante beauté des arbres.

Romans

« Voyage au bout de la nuit », Louis-Ferdinand Céline, Jacques Tardi

"Le héros métaphysique de Céline est ce petit homme toujours en route, entre Chaplin et Kafka mais plus coriace qu'eux, vous le redécouvrez ici, perplexe, rusé, perdu, ahuri, agressé de partout, bien réveillé quand même, vérifiant sans cesse l'absurdité, la bêtise, la méchanceté universelles dans un monde de cauchemar terrible et drôle. Céline lui-même a comparé son style aux bandes dessinées, aux "comics". C'était pour dire qu'il allait toujours au vif du sujet, au nerf de la moindre aventure. Ce Tardi-Céline l'aurait ravi. L'oeil traverse le récit comme une plume hallucinée, on voit le déplacement sans espoir mais plus fort, dans son rythme de mots et d'images, que tout désespoir. Il faut relire Céline en le voyant. Tardi lui ouvre l'espace. Le grouillement et la simplicité des épisodes et du jugement qu'il porte se redéploient. Céline a dit la vérité du siècle : ce qui est là est là, irréfutable, débile, monstrueux, rarement dansant ou vivable. Le Voyage recommence. Les éclairs dans la nuit aussi." Philippe Sollers.

« Le lecteur de cadavres », Antonio Garrido

Inspiré d’un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l’extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune garçon d’origine modeste sur lequel le destin semble s’acharner. Après la mort de ses parents, l’incendie de sa maison et l’arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite sœur malade. Ci se retrouve dans les quartiers populaires de Lin’an, la capitale de l’Empire. où la vie ne vaut pas grand-chose. Il devient un des meilleurs fossoyeurs des « champs de la mort », puis, grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès, il est accepté à la prestigieuse Académie Ming. L’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’Empereur. Celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d’assassinats qui menacent la paix impériale. S’il réussit, il entrera au sein du Conseil du Châtiment, s’il échoue : c’est la mort. C’est ainsi que Ci Song, le lecteur de cadavres, devint le premier médecin légiste de tous les temps.

« Le Retour», Robert Goddard

Cornouailles, 1981. Chris Napier revient pour la première fois depuis des années à Tredower House, le domaine familial, acquis entre les deux guerres par son grand-oncle Joshua, pour assister au mariage de sa nièce. Au beau milieu de la cérémonie, Nick Lanyon, l'ami d'enfance de Chris, fait irruption et annonce, à la surprise de tous, que son père, Michael Lanyon, exécuté pour avoir commandité le meurtre de Joshua en 1947, était innocent. Il en a la preuve. Le lendemain, on retrouve Nick pendu. Par fidélité envers son ami, et pour dissiper des silences et des zones d'ombre qui depuis trop longtemps hantent sa famille, Chris décide de faire la lumière sur l'assassinat de son grand-oncle. Mais il y a des secrets qu'il est parfois bon de laisser en sommeil et Chris est loin de se douter des dangers qu'il encourt en exposant ainsi la légende familiale à la lumière de la vérité.

«L’Arbre aux morts», Greg Iles

L'ancien procureur Penn Cage et sa fiancée, la journaliste Caitlin Masters ont failli périr sous la main du riche homme d'affaires Brody Royal et de ses Aigles bicéphales, une branche radicale du Ku Klux Klan liée à certains des hommes les plus puissants du Mississippi. Mais la véritable tête des Aigles est un homme bien plus redoutable encore : le chef du Bureau des Enquêtes Criminelles de la police d'État de Louisiane, Forrest Knox. Pour sauver son père, le Dr Tom Cage - qui fuit une accusation de meurtre et des flics corrompus bien décidés à l'abattre -, Penn devra pactiser avec ce diable de Knox ou le détruire, tandis que Caitlin lève le voile sur des meurtres non résolus datant de l'époque des droits civiques qui pourraient ne pas être sans lien avec les événements d'un certain 22 novembre 1963 à Dallas.Deuxième volet, après Brasier noir, de la trilogie monumentale de Greg Iles.

« L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes », Karine Lambert

Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes... dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d'âges et d'univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d'amour et ont inventé une autre manière de vivre ... Jusqu'au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n'a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t'elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d'aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s'y sent bien.

«Se le dire enfin», Agnès Ledig

De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge. Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe. Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ? S'il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

« La part des flammes », Gaëlle Nohant

4 mai 1897. Autour de l’épisode méconnu du tragique incendie du Bazar de la Charité, La Part des flammes mêle les destins de trois figures féminines rebelles de la fin du XIXe siècle : Sophie d’Alençon, duchesse charismatique qui officie dans les hôpitaux dédiés aux tuberculeux, Violaine de Raezal, comtesse devenue veuve trop tôt dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, et Constance d’Estingel, jeune femme tourmentée, prête à se sacrifier au nom de la foi.

L’homme qui aimait les chiens”, Leonardo Padura

En 2004, Iván, écrivain frustré, responsable d'un misérable cabinet vétérinaire de La Havane, revient sur sa rencontre en 1977 avec un homme mystérieux qui promenait sur la plage deux lévriers barzoï. “L'homme qui aimait les chiens” lui fait des confidences sur Ramón Mercader, l'assassin de Trotski qu'il semble connaître intimement.
Iván reconstruit les trajectoires de Lev Davidovitch Bronstein, dit Trotski, et de Ramón Mercader, alias Jacques Mornard, de la Révolution russe à la guerre d'Espagne, jusqu'à leur rencontre dramatique à Mexico. Sa propre vie dans Cuba en crise, qu'il raconte en parallèle, résonne alors étrangement Dans une écriture puissante, Leonardo Padura raconte l'histoire du mensonge idéologique et de sa force de destruction sur la grande utopie révolutionnaire du XXe siècle ainsi que ses retombées actuelles sur la vie des individus, en particulier à Cuba.

«Un moulin entre deux rives », Jean-Paul Romain-Ringuier

Victor Couturier, 25 ans, solidement charpenté, décide de quitter ses montagnes du Limousin. Il trouve du travail à Saint-Léonard de Noblat, dans le moulin à papier de la famille Lignac. Victor se rend vite indispensable, mais des vols, des agressions, et une disparition secouent la région. Le jeune homme veut comprendre ce qui se cache derrière cette vague de violence. Mais on lui a confié aussi une autre mission : il se remémore chaque jour la prière de cette vieille dame âgée rencontrée chez lui, sur les bords de la Dordogne : « Ramène-la avant qu’il ne soit trop tard. » Qui Victor doit-il retrouver ? La belle Elisabeth, dont il est tombé amoureux ? Noémie la cuisinière, qui a pris Victor sous son aile ? Ou Pauline, une jeune fille muette et solitaire, qui possède des dons impressionnants...

Bonne lecture !                                                  

Nouveautés dans votre médiathèque, 16 novembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l'Aude, et même dans cette période particulière, de nouveaux livres sont mis à votre disposition tous les quinze jours, au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 16 novembre

 

 IMG 20201116 163325  IMG 20201116 165958

 

Jeunesse

Albums

« Qui est le plus futé ?», Darina Bell, Allison Colpoys

Les enfants aiment à se comparer. Mais pas forcément selon les critères des adultes ! Il y a tant de façons d’être le plus fort ou le plus futé… Futé comme Max, l’explorateur, qui sait tout des dinos… ou comme Sam l’aviateur, et ses avions rigolos ! Comme Manon, la championne du frisson… ou comme Ninon, qui chevauche les dragons. Savoir compter ? Futé ! Rêver ? Buller ? Super futé ! Car oui, les leçons, c’est important… mais l’imagination tout autant ! Et quand Hobo est triste, le plus fort, c’est Zacharie, qui sait être le plus gentil.

« Un jour à la campagne », Agnès Chaumié, Eva Offredo

Une promenade poétique dans la campagne, composée de bruitages,  ni tout à fait réalistes, ni tout à fait imaginaires,  pour s’éveiller et grandir. Une journée rythmée par le chant du coq au matin, des abeilles à midi, des grenouilles le soir, de l’orage qui gronde et des mystérieux bruits de la nuit  !

« Clémence et le grand parapluie », Martine Delerm

Clémence aime être seule. Sous son parapluie rouge, elle est bien au chaud et se complaît dans sa rêverie mais voilà que peu à peu, le parapluie grandit... Il était compagnon, il était protecteur, il devient encombrant et finit par interdire toute communication avec autrui. Et Clémence rêve parfois qu'il s'envole, pour s'échapper. La timidité qui donnait du prix aux sentiments et aux sensations éprouvées, enferme Clémence dans ses peurs et sa solitude. Elle rapetisse, le parapluie envahit peu à peu les illustrations, Clémence disparaît sous le rouge... Saura-t-elle réagir à temps ? Trouvera-t-elle quelqu’un pour l’aider ?

« Tous à l’eau! », Amélie Graux, Antonin Poirée

Marco a peur de l'eau. À la «pistoche», les autres enfants se moquent de lui : «Marco, poule mouillée!» Mais quand le hamster d'Amandine, Lili Poil, tombe dans la piscine, Marco prend son courage à deux mains et plonge héroïquement...

« Sauvage», Emily Hugues

Une petite fille grandit dans la nature entourée d'animaux, qui lui ont appris à parler, manger, s'amuser. Mais un jour, elle rencontre un nouvel animal qui lui ressemble étrangement...

« La véritable histoire du Petit chaperon rouge et de son chat Marcel », Benjamin Perrier, Jules

               Qui ne connaît pas l'histoire du Petit Chaperon rouge ? Mais qui sait en revanche que cette petite fille rigolote et espiègle a un chat qui s'appelle Marcel et qui passe son temps à ne rien faire ! Alors lorsqu'il s'agit d'aller rendre visite à Grand-mère qui est souffrante, Marcel se sent déjà très fatigué... Sera-t-il d'une aide efficace lorsque le loup leur fera face dans la forêt ? Humour et originalité au rendez vous !

« Poussière d’étoile », Jeanne Willis, Briony May Smith

À côté de sa grande sœur qui réussit tout ce qu'elle entreprend, une petite fille cherche sa place et se confie à son grand-père. Elle rêve de briller, elle aussi, comme une étoile... Emplie de tendresse et de magie, une histoire chaleureuse qui invite à prendre confiance en soi. Parce qu'il y a une étoile en chacun de nous!

 

BDs

« Yakari et le bison blanc », Derib, Job

Le printemps est long à venir dans la Grande Prairie. La tribu sioux attend le retour des bisons. Elle a faim. Yakari, qui vit ses rêves, part avec Petit Tonnerre à la recherche du troupeau conduit par Bison Blanc. Les deux amis traversent un désert brûlant avant de se trouver face à une muraille de rochers. Yakari l’escalade et découvre de verts pâturages où s’attarde le troupeau tant attendu. Il est le premier humain à fouler ces terres fertiles perdues dans le désert ; les bisons s’y réfugient quand ils manquent de nourriture lors de leurs migrations. Sachant que les Hommes Rouges ont besoin d’eux, les bisons obéiront à leur destin. Mais Yakari gardera secrète sa découverte.

« Boule de Feu», Anouk Ricard, Etienne Chaize

L'heure est grave, et le Mage Pueblo le sait : la Boule de Feu qui alimente leur barrière magique s'étiole et perd chaque jour de sa puissance. Les terribles Maruflans rôdent, et le village sera bientôt à leur merci ! Seul le Sage Patrix peut encore les sauver, mais celui-ci a été exilé, il y a fort longtemps, dans le monde lointain des humains… Bravant les dangers du portail inter-mondes, c'est le fidèle Fernando qui ira chercher le Sage. Didier, sa moustache, et son petit chien Rocky pourront-ils l'aider dans sa quête ? Prisonniers de la cruelle Reine des Chevoules, perdus dans les brouillards des Marais de Morve, Fernando et le Mage Pueblo parviendront-ils à sauver leur village ? Rocky et Didier reverront-ils leur coquet appartement ? Vous le saurez en lisant Boule de feu, le nouveau livre d’Anouk Ricard et Étienne Chaize !

« Jeu de gamins. Les pirates », Mickaël Roux

Suivez les aventures époustouflantes de Max, Théo et Léon, trois enfants devenus de féroces pirates grâce au pouvoir de leur imagination ! À bord de leur magnifique galion (enfin, carton), embarquez pour des chasses au trésor sur des îles paradisiaques, mais gare aux requins ! Du jardin familial à la caisse du chat, chaque recoin de leur univers quotidien devient un lieu de légende propice aux aventures les plus trépidantes. Incroyable mais vrai ! S'amuser avec trois fois rien quand on a 10 ans, sans jeu vidéo et sans télévision, c'est possible… Vous imaginez ?

 

Conte

« Douze princesses rebelles », Jessie Burton, Angela Barrett

Au royaume de Kalia, douze princesses viennent de perdre leur mère. Fou de chagrin, le roi décide de les préserver à tout prix. Il leur en coûte leurs loisirs, leurs leçons et leur liberté. Mais la plus âgée de la fratrie, Frida, possède un don auquel rien de résiste: le pouvoir de son imagination. Ainsi, les princesses s'échappent toutes les nuits dans un monde merveilleux où une lionne bienveillante les invite à écouter leur détermination. Pourquoi une princesse ne pourrait-elle pas remplacer le roi ?

 

Documentaire

« L’homme est-il un animal comme les autres ? », Jean-Baptiste de Panafieu, Etienne Lécroart

Par notre origine, nous sommes à la fois animaux et humains. Ce qui fait de nous des êtres humains, ce n'est donc pas ce que nous sommes, mais ce que nous choisissons d'être, et la façon dont nous exerçons notre responsabilité d'habitants de la planète Terre. Théorie de l'évolution, racisme, créationnisme, rapport entre les humains et les autres espèces animales... voici quelques-unes des points abordés au cours de cette passionnante enquête sur les origines de l'humanité.

 

Romans

L’intégrale « Sigrid et les mondes perdus », Brussolo

Prisonniers d'un sous-marin gigantesque, trois adolescents dérivent depuis dix années dans les profondeurs maléfiques d'un océan empoisonné. On les a prévenus : s'ils tombent à l'eau, ils se transformeront immédiatement en poisson car les flots d'Almoha possèdent des pouvoirs magiques qui défient l'imagination. A l'intérieur du submersible courent les légendes les plus folles, mais où est la vérité ? Quels secrets fabuleux recèlent les grands fonds ?

« Le loup qui n’avait jamais vu la mer », Ann Rocard, Christophe Merlin

Pour la première fois, Noémie emmène Garou-Garou à la mer. Le loup n'est pas rassuré. Cette poule mouillée trouve la mer...mouillée ! Et pourtant, il ne sait pas encore ce qui l'attend...

« Martin gaffeur tout-terrain », Sarah Turoche-Dromery

            Martin le roi de la gaffe, l'empereur des têtes en l'air, le tsar des catastrophes... doit prendre l'avion avec son petit frère Sam le raisonnable. Tout se passe comme d'habitude, la situation est bientôt hors de contrôle.

 

Adultes

« Atlas du bonheur. Où peut-on être heureux dans le monde ? », Frédéric Mars

Amour, travail, santé, culture, environnement, niveau de vie, épanouissement personnel... Où peut-on être heureux dans le monde? Page après page, embarquez pour un tour du monde du bonheur. Bonheurs économique, politique, sanitaire, écologique, culturel, relationnel, pour chacun d’entre nous, rien n’est plus relatif que cette notion. Pour l’un, le bonheur dépendra avant tout du niveau de vie ; pour l’autre, de la qualité de l’environnement ; pour un troisième encore, de l’accès à la culture ou à l’éducation, ou du respect des droits de l’Homme. Pour d’autres encore, un savant mélange de tout cela et qui n’appartiendra qu’à eux. À vous, donc, de déterminer là où il fait bon vivre selon vos critères. Et, qui sait, d’arriver à une conclusion surprenante. Car au cours de vos pérégrinations, plus d’un résultat viendra prendre à revers vos idées reçues.

 

BDs

L’intégrale « 14-18 », Corbeyran, Le Roux

1er août 1914. Louis, Jacques, Maurice, Armand, Denis, Arsène, Pierre et Jules sont mobilisés. Huit amis, âgés d'une trentaine d'années, issus de la même petite ville et affectés dans le même régiment d'infanterie. Ensemble, ils découvrent les premiers combats, les premiers doutes et les premiers ordres absurdes, point de départ de quatre longues années dont certains reviendront, d'autres non.

L’intégrale « Les Campbell», Munuera

Chez les Campbell, la piraterie, c'est un métier ! Véritable légende de la piraterie, Campbell s'est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci finit par le rattraper en la personne de Carapepino, pirate imbécile prêt à tout pour avoir les faveurs de l'infâme Inferno, un pirate redouté et redoutable qui n'est autre que l'assassin impuni de la mère d'Icata et Geneva. Hanté par son passé et ses actes, Inferno désire être débarrassé une fois pour toutes de Campbell. Ce dernier, obligé de fuir, trouve refuge avec ses filles dans une communauté de lépreux. Mais la confrontation paraît inéluctable. Or les liens qui unissent Campbell et Inferno semblent plus complexes qu'il n'y paraît... Une aventure menée sur les chapeaux de roue par Munuera, dont on retrouve le graphisme dynamique et incisif, valorisé par les couleurs magnifiques de Sedyas. Un récit qui mêle avec panache humour, piraterie et grande aventure, tout en revisitant le genre, grâce aux deux jeunes héroïnes qui apportent au récit une dimension très humaine et très proche du lecteur.

« Le serpent d’Hippocrate», Fred Pontarolo

Trois expressions suffisent à résumer cet ouvrage étonnant : la réalité dépasse la fiction, les absents ont toujours tort, l’amour est aveugle. Le docteur Alain Mangeon l’apprendra à ses dépens à l’issue du drame dans lequel l’a conduit inexorablement sa maîtresse.

 

Couture

« Tout pour bébé à faire soi-même », Adélaïde d’Andigné        

             La naissance d'un enfant... Un moment de grâce à préparer avec tout son amour en lui confectionnant un petit nid douillet fait de jolies matières et d'objets simples et raffinés, pour l'accueillir dans la douceur et la délicatesse... Adelaïde d'Andigné propose de réaliser soi-même 35 objets et vêtements utiles et confortables qui accompagneront bébé à chaque moment de sa journée. Des explications simples, détaillées par étapes, des schémas, des patrons et des conseils pratiques permettront à toutes celles qui aiment les bébés de leur créer facilement un univers tendre et personnalisé. Un bonnet et des moufles en laine bouillie, un pochon pour son biberon, un ange gardien, des draps personnalisés, une sortie de bain ou encore un pyjama kimono... Une jolie façon d'aimer.

« Nouveaux intemporels pour enfants », Astrid Le Provoste

Des blouses pour l’école aux robes habillées, du blazer à la cape de super héros, jupette, salopette et accessoires du quotidien pour les enfants viennent compléter le premier volume des Intemporels. Des tenues enfantines à coudre pour filles et garçons, petits et grands, grâce aux patrons en taille réelle du 2 au 10 ans.

 

Nature

«Arbres extraordinaire», Lewis Blackwell

Un voyage magique et poétique au pays des arbres raconté par un grand auteur contemporain. La force de la nature exposée en 224 pages au travers de photos époustouflantes. Grands et majestueux, rouges, jaunes, bruns ou verts, familiers ou aux formes mystérieuses et aux accents fantastiques, les arbres fascinent Lewis Blackwell qui nous fait partager sa passion et sa vision originale du règne végétal. Par jeu de lumière ou jeu d’angle, on redécouvre chaque type de feuillu, y compris ceux qui semblent n’avoir plus de secrets à nos yeux. Mais ce sont aussi des arbres aux formes singulières qui sont présentés par l’auteur dans des pages baignées d’une atmosphère fantastique. Gros plans et vues aériennes rivalisent pour mieux exprimer la fascinante beauté des arbres.

Romans

« Voyage au bout de la nuit », Louis-Ferdinand Céline, Jacques Tardi

"Le héros métaphysique de Céline est ce petit homme toujours en route, entre Chaplin et Kafka mais plus coriace qu'eux, vous le redécouvrez ici, perplexe, rusé, perdu, ahuri, agressé de partout, bien réveillé quand même, vérifiant sans cesse l'absurdité, la bêtise, la méchanceté universelles dans un monde de cauchemar terrible et drôle. Céline lui-même a comparé son style aux bandes dessinées, aux "comics". C'était pour dire qu'il allait toujours au vif du sujet, au nerf de la moindre aventure. Ce Tardi-Céline l'aurait ravi. L'oeil traverse le récit comme une plume hallucinée, on voit le déplacement sans espoir mais plus fort, dans son rythme de mots et d'images, que tout désespoir. Il faut relire Céline en le voyant. Tardi lui ouvre l'espace. Le grouillement et la simplicité des épisodes et du jugement qu'il porte se redéploient. Céline a dit la vérité du siècle : ce qui est là est là, irréfutable, débile, monstrueux, rarement dansant ou vivable. Le Voyage recommence. Les éclairs dans la nuit aussi." Philippe Sollers.

« Le lecteur de cadavres », Antonio Garrido

Inspiré d’un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l’extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune garçon d’origine modeste sur lequel le destin semble s’acharner. Après la mort de ses parents, l’incendie de sa maison et l’arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite sœur malade. Ci se retrouve dans les quartiers populaires de Lin’an, la capitale de l’Empire. où la vie ne vaut pas grand-chose. Il devient un des meilleurs fossoyeurs des « champs de la mort », puis, grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès, il est accepté à la prestigieuse Académie Ming. L’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’Empereur. Celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d’assassinats qui menacent la paix impériale. S’il réussit, il entrera au sein du Conseil du Châtiment, s’il échoue : c’est la mort. C’est ainsi que Ci Song, le lecteur de cadavres, devint le premier médecin légiste de tous les temps.

« Le Retour», Robert Goddard

Cornouailles, 1981. Chris Napier revient pour la première fois depuis des années à Tredower House, le domaine familial, acquis entre les deux guerres par son grand-oncle Joshua, pour assister au mariage de sa nièce. Au beau milieu de la cérémonie, Nick Lanyon, l'ami d'enfance de Chris, fait irruption et annonce, à la surprise de tous, que son père, Michael Lanyon, exécuté pour avoir commandité le meurtre de Joshua en 1947, était innocent. Il en a la preuve. Le lendemain, on retrouve Nick pendu. Par fidélité envers son ami, et pour dissiper des silences et des zones d'ombre qui depuis trop longtemps hantent sa famille, Chris décide de faire la lumière sur l'assassinat de son grand-oncle. Mais il y a des secrets qu'il est parfois bon de laisser en sommeil et Chris est loin de se douter des dangers qu'il encourt en exposant ainsi la légende familiale à la lumière de la vérité.

«L’Arbre aux morts», Greg Iles

L'ancien procureur Penn Cage et sa fiancée, la journaliste Caitlin Masters ont failli périr sous la main du riche homme d'affaires Brody Royal et de ses Aigles bicéphales, une branche radicale du Ku Klux Klan liée à certains des hommes les plus puissants du Mississippi. Mais la véritable tête des Aigles est un homme bien plus redoutable encore : le chef du Bureau des Enquêtes Criminelles de la police d'État de Louisiane, Forrest Knox. Pour sauver son père, le Dr Tom Cage - qui fuit une accusation de meurtre et des flics corrompus bien décidés à l'abattre -, Penn devra pactiser avec ce diable de Knox ou le détruire, tandis que Caitlin lève le voile sur des meurtres non résolus datant de l'époque des droits civiques qui pourraient ne pas être sans lien avec les événements d'un certain 22 novembre 1963 à Dallas.Deuxième volet, après Brasier noir, de la trilogie monumentale de Greg Iles.

« L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes », Karine Lambert

Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes... dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d'âges et d'univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d'amour et ont inventé une autre manière de vivre ... Jusqu'au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n'a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t'elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d'aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s'y sent bien.

«Se le dire enfin», Agnès Ledig

De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge. Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe. Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ? S'il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

« La part des flammes », Gaëlle Nohant

4 mai 1897. Autour de l’épisode méconnu du tragique incendie du Bazar de la Charité, La Part des flammes mêle les destins de trois figures féminines rebelles de la fin du XIXe siècle : Sophie d’Alençon, duchesse charismatique qui officie dans les hôpitaux dédiés aux tuberculeux, Violaine de Raezal, comtesse devenue veuve trop tôt dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, et Constance d’Estingel, jeune femme tourmentée, prête à se sacrifier au nom de la foi.

L’homme qui aimait les chiens”, Leonardo Padura

En 2004, Iván, écrivain frustré, responsable d'un misérable cabinet vétérinaire de La Havane, revient sur sa rencontre en 1977 avec un homme mystérieux qui promenait sur la plage deux lévriers barzoï. “L'homme qui aimait les chiens” lui fait des confidences sur Ramón Mercader, l'assassin de Trotski qu'il semble connaître intimement.
Iván reconstruit les trajectoires de Lev Davidovitch Bronstein, dit Trotski, et de Ramón Mercader, alias Jacques Mornard, de la Révolution russe à la guerre d'Espagne, jusqu'à leur rencontre dramatique à Mexico. Sa propre vie dans Cuba en crise, qu'il raconte en parallèle, résonne alors étrangement Dans une écriture puissante, Leonardo Padura raconte l'histoire du mensonge idéologique et de sa force de destruction sur la grande utopie révolutionnaire du XXe siècle ainsi que ses retombées actuelles sur la vie des individus, en particulier à Cuba.

«Un moulin entre deux rives », Jean-Paul Romain-Ringuier

Victor Couturier, 25 ans, solidement charpenté, décide de quitter ses montagnes du Limousin. Il trouve du travail à Saint-Léonard de Noblat, dans le moulin à papier de la famille Lignac. Victor se rend vite indispensable, mais des vols, des agressions, et une disparition secouent la région. Le jeune homme veut comprendre ce qui se cache derrière cette vague de violence. Mais on lui a confié aussi une autre mission : il se remémore chaque jour la prière de cette vieille dame âgée rencontrée chez lui, sur les bords de la Dordogne : « Ramène-la avant qu’il ne soit trop tard. » Qui Victor doit-il retrouver ? La belle Elisabeth, dont il est tombé amoureux ? Noémie la cuisinière, qui a pris Victor sous son aile ? Ou Pauline, une jeune fille muette et solitaire, qui possède des dons impressionnants...

Bonne lecture !                                                  

La rentrée littéraire se fait aussi à la médiathèque

le .

La rentrée littéraire se fait aussi à la médiathèque!

Nous avons investi pour vous permettre de découvrir les nouveautés!

IMG 20201112 174421 IMG 20201112 174514

"Carbone et Silicium", Mathieu Bablet

          Nés dans un laboratoire de la Silicone Valley, deux androïdes, Carbone et Silicium, vont être les témoins du changement vers notre humanité future. Ce moment où la technologie de l'intelligence artificielle, pinacle de l'accomplissement humain, va entrer en confrontation directe avec les crises écologique, économique et migratoire. C’est avec leurs yeux que nous allons redécouvrir notre planète Terre ayant atteint le fameux point de non-retour annoncé par les scientifiques depuis bien longtemps : en Ukraine où un mur géant empêche l’immigration de fouler le sol de l’Europe de l’Ouest, au Japon où la montée des eaux a contraint les habitants à abandonner le pays, ou bien dans les terres désolées du pôle Nord, après que les dernières compagnies pétrolières ont puisé tout ce qu’il restait d’énergie fossile… Un regard à la fois acerbe et juste sur des problématiques actuelles (crises écologiques, économiques et migratoires) par le prisme de l’Anticipation.

"Cinq dans tes yeux", Hadrien Bels

          Son surnom, Stress, c'est Nordine qui le lui a donné. C'était les années 90, dans le quartier du Panier, à Marseille, au-dessus du VieuxPort. Il y avait aussi Ichem, Kassim, Djamel et Ange. Tous venus d'ailleurs, sauf lui : sur la photo de classe, Stress tranchait avec sa peau rose. Aujourd'hui les bobos rénovent les taudis du centre-ville et les pauvres ont été expulsés vers les barres d'immeubles avec ascenseur en panne. Les potes d'hier sont devenus chauffeur de bus, agent de sécurité, dealer — ou pire. Un peu artiste, moitié loser, Stress rêve, lui, de tourner un film sur leur vie d'avant, quand ils enchaînaient les boîtes de nuit afros, les virées à la plage, les bagarres et les délires aux accents mêlés. Alors Stress écrit Cinq dans tes yeux pour conjurer le sort. La langue est inventive, fulgurante. Un roman drôle et insolent comme la vie.

"Du côté des Indiens", Isabelle Carré

       Ziad, 10 ans, ses parents, Anne et Bertrand, la voisine, Muriel, grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre  ; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses  ? La ronde vertigineuse d’êtres qui cherchent désespérément la lumière, saisie par l’œil sensible et poétique d’Isabelle Carré.

"Yoga", Emmanuel Carrère

       C’est l’histoire d’un livre sur le yoga et la dépression. La méditation et le terrorisme. L’aspiration à l’unité et le trouble bipolaire. Des choses qui n’ont pas l’air d’aller ensemble, et pourtant : elles vont ensemble.

"Peau d'Homme", Hubert, Zanzim

        Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité. La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ? À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l’humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d’homme nous invite tant à la libération des mœurs qu’à la quête folle et ardente de l’amour.

"Fille", Camille Laurens

FILLE, nom féminin
1. Personne de sexe féminin considérée par rapport à son père, à sa mère.
2. Enfant de sexe féminin.
3. (Vieilli.) Femme non mariée.
4. Prostituée.

Laurence Barraqué grandit avec sa sœur dans les années 1960 à Rouen. 

"Vous avez des enfants? demande-t-on à son père. – Non, j’ai deux filles", répond-il.
Naître garçon aurait sans doute facilité les choses. Un garçon, c’est toujours mieux qu’une garce. Puis Laurence devient mère dans les années 1990. Être une fille, avoir une fille : comment faire ? Que transmettre ?

L’écriture de Camille Laurens atteint ici une maîtrise exceptionnelle qui restitue les mouvements intimes au sein des mutations sociales et met en lumière l’importance des mots dans la construction d’une vie.

"Avant que j'oublie", Anne Pauly

         Il y a d’un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un « gros déglingo », dit sa fille, un vrai punk avant l’heure. Il y a de l’autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feue son épouse ; mon père, dit sa fille, qu’elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy et un monde anciennement rural et ouvrier. De cette maison, il va bien falloir faire quelque chose à la mort de ce père Janus, colosse fragile à double face. Capharnaüm invraisemblable, caverne d’Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Que disent d’un père ces recueils de haïkus, auxquels des feuilles d’érable ou de papier hygiénique font office de marque-page ? Même elle, sa fille, la narratrice, peine à déceler une cohérence dans ce chaos. Et puis, un jour, comme venue du passé, et parlant d’outre-tombe, une lettre arrive, qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

"Le sanctuaire", Laurine Roux

        Une famille a trouvé refuge en pleine montagne, où elle tue les oiseaux et les brûle au lance-flammes : ils seraient à l'origine d'un mal ayant conduit l'humanité à son extinction. Tandis que la mère pleure et chante son existence passée, le père seul s'aventure aux confins de leur « sanctuaire », d'où il rapporte tout ce qu'il trouve pour assurer la survie des siens. Mais le monde est-il vraiment devenu ce qu'il en dit ? Est-il jonché de cadavres qui pourrissent le long des chemins ? Comment être certain des motifs qui le conduisent à cloîtrer sa famille, à dispenser à ses filles un entraînement quasi militaire et à se montrer chaque jour plus imprévisible et brutal ? Gemma, la plus jeune des deux filles, va peu à peu transgresser les limites du « sanctuaire » - et avec elles, la loi de ce père qu'elle admire plus que tout. Ce sera pour tomber entre d'autres griffes: celles d'un vieil homme sauvage, menaçant et lubrique qui vit entouré de rapaces. Parmi eux, un aigle qui va fasciner l'enfant... Écrit en 2019, bien avant qu'une pandémie de coronavirus conduise au confinement de la moitié de l'humanité, Le Sanctuaire déploie et sublime ce qui faisait déjà la puissance d'Une immense sensation de calme : une ode à la souveraineté de la nature et une compassion pour nous autres, humains, qui devons sans cesse lutter pour notre survie. À mi-chemin entre David Vann et Antoine Volodine, le deuxième roman de Laurine Roux confirme la singularité et l'universalité de sa voix.

Bonne découverte!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 2 novembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, et même dans cette période particulière, de nouveaux livres sont mis à votre disposition tous les quinze jours, au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 2 novembre

 

 IMG 20201102 172743  IMG 20201102 172434

Jeunesse

Albums

« Une chanson d’ours», Benjamin Chaud

C’est bientôt l’hiver. Petit ours et son papa commencent leur hibernation, quand une abeille drôlement en retard file devant l’entrée de la tanière. Petit ours décide de la suivre mais les choses se compliquent pour Papa ours, bien décidé à retrouver son fils, même si cela veut dire se retrouver sur l’impressionnante scène de l’Opéra ! Un album-jeu pour retrouver dans chaque page un petit ours facétieux dans des illustrations qui fourmillent de détails.

« A qui sont ces culottes ? », Anne Crahay

Le roi Dagobert en a assez. Il est si mal culotté qu’il est la risée de son propre royaume ! Il part donc en quête d’une culotte. Sur son chemin, il ne manque pas d’en rencontrer, de toutes les formes et de toutes les couleurs, au point qu’il se demande à qui elles peuvent bien appartenir. Et laquelle choisir ? Celle de l’éléphant, aussi grande que sa maison ? Celle du cochon, au fond en tire-bouchon ? Et lorsque Dagobert décide de s’en emparer, les animaux ne l’entendent pas de cette oreille… L’histoire détournée donne un nouveau souffle à la chanson du bon roi Dagobert, bien connue des enfants. Le récit est rythmé par la question « À qui est cette culotte ?  » qui revient comme un refrain. Les jeunes lecteurs riront devant les extravagantes culottes, imaginées par Anne Crahay, que croisera le petit Dagobert sur sa route et s’amuseront à deviner à leur tour à qui elles peuvent bien appartenir… Le propriétaire de chaque culotte se dissimule derrière un rabat qu’il faut donc soulever, renforçant le suspense de cet amusant album. Plaisir garanti ! Trop sérieux s’abstenir !

« Les grands garçons pleurent aussi», Jonty Howley

Le jour de la rentrée, Tom appréhende de découvrir sa nouvelle école et son père tente de le rassurer en lui intimant de ne pas pleurer. Sur le chemin, le jeune garçon remarque que des hommes adultes expriment ouvertement leurs émotions. 

« Maxou, le petit ours au bonnet tout doux », Vern Kousky

Maxou l'ourson aime tellement son bonnet rouge et jaune qu'il le porte même lorsqu'il est à l'école, qu'il prend son bain ou qu'il fait la sieste. Grâce à sa tuque toute douce, il se sent différent des autres jeunes ours, il sent qu'il a quelque chose en plus. Or, un corbeau plonge un jour sur lui et s'empare de sa précieuse coiffe et, prêt à tout pour la récupérer, Maxou propose à l'oiseau noir de l'échanger contre des asticots, des myrtilles et des objets qui brillent. Ce dernier ne se contente par contre que de prendre tout ce qu'il lui offre avant de retourner à son nid en émettant un "croâ! croâ!", mais quand l'ourson se décide enfin de grimper lui-même au refuge du corbeau, il fait une belle découverte non seulement sur l'oiseau, mais également sur lui-même.

« Escargot go », Elena et Jan Kroelle

L’argument de l’album part de l’injonction : à vos marques, prêt, GO, qui lance le départ des courses. Au moment où est lancé le cri, l'escargot est loin d’être prêt ! Tout juste une coquille hélicoïdale orange et marron. Lorsque le texte dit « il sort sa tête tout de go ! » il n’a pas bougé ! Tout le plaisir de cet album naît du décalage entre le dessin très minimal et le texte qui essaie de faire sortir, se mouvoir l’escargot, sur tous les tons. De page en page, l’escargot se déroule et on voit le progrès lent s’opérer. On l’encourage « allez », « on n’attend plus » comme ces parents qui piaffent en attendant l’ébranlement d’un enfant lent. Au moment où l’affaire semble gagnée, « le voici tout à coup très énervé quand il réalise qu’il est sorti du mauvais côté ». Fin, dit le texte. Déception ? Pas tout à fait, puisqu’il n’a pas à sortir... Escargot peut retourner d’où il vient. Et donc, de page en page, il se referme. Très influencé par le style graphique des années 70, une petite merveille d’humour, une petite musique de ritournelle, dans une économie de moyens très impressionnante.

« Une guerre pour moi… », Thomas Scotto, Barroux

Amal, c'est mon frère de tous les jours.
Il est né un soir de rage.
Sans éclairs,
sans tonnerre,
juste son cri en mitraillette.
Moi, je suis arrivé bien après.
C'était normal qu'il m'apprenne la vie.
Pour certains, la guerre, c'est la réalité.
Pour d'autres, c'est un jeu.
Et il y a les autres...

« Le livre des bruits », Soledad, Bravi

               Voici le livre des bruits, de presque tous les bruits. Pour bien se rappeler que la trompette fait "pouêt", que le pétard fait "boum", qu ele loup fait "ooouuuh" et le hibou "ouh ouh", que rhume fait "atchoum" et les épinards "beurk".          

« C’est mon arbre », Olivier Tallec

J'adore cet arbre. C'est MON arbre, dit le bel écureuil roux. J'adore manger MES pommes de pin à l'ombre de MON arbre. C'est MON arbre et ce sont MES pommes de pin. Tout le monde doit savoir que ce sont MES pommes de pin et que c'est MON arbre. Que faudrait-il faire pour le protéger des autres ?

 

BDs

« Sardine de l’espace. Le cyber disc-jockey », Emmanuel Guibert

"Qui c'est qui mixe et remixe la musique cosmique ? C'est Patrick, le Cyber didjé ! Sardine et P'tit Lulu cherchent un cadeau pour l'anniversaire de Tonton Epaule Jaune. Patrick pourrait peut-être leur mixer un disque ?"

« Les profs. Sortie scolaire », Erroc, Mauricet

Les profs repartent en croisade contre l'ignorance. D'après eux, le poil dans la main a de beaux jours devant lui. Si ces bras cassés donnent le bâton pour se faire battre, on ne peut pas leur reprocher de nous faire rire. Les gags désopilants nous rendent cruels. En effet, ces profs-là, nous aimons les voir souffrir. À croire que la barbarie coule dans nos veines. Sortie scolaire mène la vie dure aux personnels de l'Éducation Nationale. C'est un peu leur bêtise que les élèves turbulents châtient. Nous, on en redemande.

L’intégrale « Le monde de Milo», Marazano, Ferreira

Milo est un jeune garçon si souvent seul dans une maison au bord du lac. Un jour, il trouve un magnifique poisson d'or, et sa vie bascule ! Car après le merveilleux poisson, c'est un homme à tête de crapaud, puis un autre à tête d'aigle qui apparaissent, bientôt suivis par une jeune fille prisonnière. Milo découvre que, de l'autre côté du lac, existe un monde fantastique dans lequel une bataille entre le Bien et le Mal fait rage. Il comprend surtout qu'il n'est pas impliqué dans cette histoire par hasard...

 

Documentaire

« Magique ou scientifique ? », Jean-Christophe Piot, Zelda Zonk

Léviter à un mètre du sol, retrouver des objets perdus à l'aide d'un pendule, charmer un serpent au son d'une flûte, avaler un sabre ou encore marcher sur des braises ... Magique ou Scientifique? Découvrez comment les sciences peuvent expliquer la plupart des secrets qui entourent des phénomènes étonnants. Un livre passionnant pour apprendre à douter ... Préparez-vous à passer de l'autre côté du miroir!

 

Romans

« Roméo, moustique sympathique », Luc Blanvillain

Les pensées secrètes d'un moustique romantique enfin dévoilées ! Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'avaient dans la tête ces moustiques, qui tournent et retournent autour de la vôtre ? Enfin, ce roman vous le dévoile : entièrement écrit par l'un deux, et pas n'importe lequel. Roméo est un moustique, oui, mais atypique. D'abord, il ne pique pas (seules les moustiquettes le font !) ensuite, il parle l'humain et est devenu le meilleur ami de Camille, la grand-mère de Clélia, avec qui il aime regarder la télé, surtout les séries romantiques aux scénarios très compliqués !

« Quand j’étais cagibi », Hélène Gaudy

C'est décidé, Amy s'installe dans le cagibi pour toute la vie. Amy est tellement en colère qu'elle s'est enfermée dans le cagibi. Maintennant qu'elle y est, elle y reste ! D'ailleurs, plus question de l'appeler Amy. A partir d'aujourd'hui, son nom, c'est Cagibi. Ici, c'est comme si elle avait des pouvoirs magiques : elle entend tout, elle comprend tou, elle rêve et elle s'invente des vies...

« Les Vitalabri », Jean-Claude Grumberg, Ronan Badel

            Les Vitalabri n'ont pas de pays. Ils sont chez eux partout et nulle part. Surtout nulle part ! Parce que ceux qui sont nés quelque part et retranchés derrière leurs frontières infranchissables n'en veulent pas. Alors les Vitalabri, sans abri et sans papiers, avec comme seul bien leur violon, continuent leur route...

 

Adultes

« Le guide du locavore pour mieux consommer local », Anne-Sophie Novel

Comment... retrouver par votre alimentation un lien à la terre, au réel, au vrai ? prendre conscience, lorsque vous consommez, des émissions de CO 2 que génèrent production et transport, de l'usage des pesticides, de l'eau virtuelle, des conditions de travail, de l'exploitation des animaux... ? remettre l'humain et l'environnement au coeur de vos habitudes de consommation ? En bref, comment contribuer à sauver la planète en modifi ant votre alimentation et vos modes de consommation en devenant locavore ? Locavore... Cela ne vous dit rien ? Terme encore peu répandu dans le monde francophone, il incarne déjà chez nos voisins anglo-saxons une véritable révolution ! L'idée originale consiste à ne s'alimenter qu'avec des aliments produits dans un périmètre local de 200 km maximum. Goûter la différence, préserver la (bio)diversité, se reconnecter avec les saisons, découvrir de nouvelles saveurs, redécouvrir son territoire, soutenir les petites exploitations et de bonnes conditions de travail, investir dans l'économie locale, être en bonne santé et sauver la planète... Cet ouvrage complet regorge d'informations pratiques et vous guide sur le chemin du locavorisme. Vous allez bientôt comprendre pourquoi vos achats déterminent nos choix futurs ! 

 

BDs

« Camp Poutine », Ducoudray, Anlor

Un seul jeu, une seule règle : défendre les intérêts de la Russie. Pour Katyusha, les vacances au Camp Poutine sont encore plus mouvementées que prévu ! Prise en grippe par Anton, qui a monté les autres enfants du camp contre elle, la jeune fille a dû s’enfuir avec ses amis Gennady et Kirill, pour éviter d’être lynchée. Réfugiés dans un cimetière abandonné, les trois fugitifs font la connaissance de Volkoff, accompagné par son ours Staline, qui va les aider à affronter de nouveaux dangers. Mais la route s’annonce encore longue et le Camp Poutine est loin d’avoir livré tous ses secrets...

« Voyage aux îles de la Désolation», Emmanuel Lepage

C’est un récit de voyage, un reportage dessiné, où se mêlent les mots, la bande dessinée, les grandes illustrations couleur, les portraits et croquis pris sur le vif. De ces terres australes, de ce monde au bout du monde, dont on dit qu’il est le point le plus isolé du globe, Emmanuel Lepage nous rapporte un récit vivant, chaleureux, mystérieux et, surtout, profondément humain.

L’intégrale « Holly Ann», Servain, Toussaint

Ne croyez pas tout ce que l'on vous raconte au sujet de la Nouvelle-Orléans. La plupart du temps, il ne s'agit que de fadaises pour attirer les touristes... Parfois, ce sont plutôt des mensonges destinés à cacher une vérité plus atroce. Le fils des propriétaires d'une riche plantation a disparu. L'enquête incrimine un jeune Noir... mais Holly Ann, quarteronne très indépendante, doute. Ses multiples talents vont l'aider à faire toute la lumière sur cette affaire.

 

Environnement

« Ecolocash, une écologie de circonstance », Alice Audouin

Le développement durable est une formidable opportunité de carrière. L'environnement, un nouvel eldorado. Émilie, jeune consultante en stratégie, en est persuadée. Elle n'est pas la seule. Lorsqu'une importante entreprise lui demande de conduire une mission sur la mise en place d'un nouveau marché carbone, Emilie est loin de se douter de l'aventure qui se profile. A force de ne vouloir jouer que des coups gagnants, on finit par se retrouver en première ligne, et pris au piège. Le monde du développement durable n'est pas forcément ce que l'on croit : " la réponse aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures ". Le verdict tombe : " Ennemi de la nature ". Heureusement il reste encore la catégorie " Assassin de la nature ". Emilie lit la condamnation de son train de vie, tout ce qu'elle doit changer ou abandonner pour devenir le parfait cobaye de la Banque des Banques.

 

Essai

« Petit traité de l’abandon », Alexandre Jollien

Être vrai, me dépouiller des masques, oser l’abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans le périple de l’existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du cœur, tout un art est requis. C’est celui-ci que j’ai librement esquissé ici. Comment s’abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l’existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer ? Ce Petit Traité de l’abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d’assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d’emploi ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer. Ainsi, j’ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple, car le bonheur ne procède pas de l’accumulation mais du dépouillement. C’est la joie qui mène au détachement et non le contraire. D’où cet itinéraire vers l’abandon, né de mes joies et de mes blessures.

 

Mangas

L’intégrale « Les gouttes de dieu », Tadashi Agi, Shu Okimoto

Fils d'un œnologue reconnu, Shizuku Kanzaki n'a aucun goût pour le vin. Malheureusement, son père décède et, alors qu'il pensait profiter tranquillement de son héritage, Shizuku découvre qu'il a un frère adoptif. Pire, le testament de son père les met au défi de découvrir douze grands crus ainsi que le meilleur de tous, Les Gouttes de Dieu. Shizuku lancé sur une enquête d'un nouveau genre, au beau milieu des vins, des cépages et des saveurs...

 

Nature

«Arbres extraordinaires de France», Georges Feterman

0ù se trouve le plus gros arbre de France ? Quel village peut s'honorer de posséder le plus vieil arbre de notre pays ? la France possède un patrimoine arboré extraordinaire, dans lequel les arbres remarquables tiennent une place de plus en plus reconnue. Depuis une vingtaine d'années, Georges Feterman recense et photographie les arbres d'exception qui font la richesse de notre patrimoine naturel. Tous racontent une partie de notre histoire, colportent des légendes, incitent à la contemplation ou véhiculent une émotion qui sut inspirer les artistes. Hommage à nos géants végétaux, ce splendide ouvrage est aussi une invitation à ouvrir son regard et à compléter soi-même ce prodigieux inventaire.

 

Romans

Le bon coeur”, Michel Bernard

Le Bon Cœur n’apportera pas de révélations scandaleuses ou d’hypothèses hasardeuses sur Jeanne d’Arc. L’ambition romanesque de Michel Bernard est ailleurs : tout son talent est de nous faire revivre cette histoire que l’on connaît ou que l’on croit connaître tel un chroniqueur de cette époque. Il chante les paysages traversés avec un lyrisme discret et les batailles gagnées ou perdues avec une manière d’étonnement calme pour que Jeanne nous apparaisse comme elle est apparue à ses contemporains : évidente et insaisissable

« Vie de David Hockney », Catherine Cusset

« Peut-être n’éprouverait-il plus jamais de passion comme celle qu’il avait sentie pour Peter, peut-être n’y aurait-il plus d’union parfaite, mais il restait la perfection de l’amitié, la beauté des cyprès sur les collines et la joie que donnait le travail. Et s’il oubliait Peter, s’il réussissait à vivre sans lui, ce dernier ne reviendrait-il pas ? Personne n’était attiré par la tristesse et la mélancolie. Mais par la gaieté, la force, le bonheur, oui.» Né en 1937 dans une petite ville du nord de l’Angleterre, David Hockney a dû se battre pour devenir un artiste. Il a vécu entre Londres et Los Angeles, traversé les années sida et secoué le monde de l’art avec une vitalité et une liberté que n'ont entamées ni les chagrins amoureux, ni la maladie, ni les conflits, ni le deuil.

« La croisière Charnwood», Robert Goddard

Partez en croisière avec le maître du polar anglais.1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également l'unique héritière du richissime financier international Fabian Charnwood. Les deux hommes entreprennent de la séduire afin de mettre la main sur une partie de sa fortune. Alors que leur opération semble sur le point de réussir, un meurtre vient soudain mettre un terme à tous leurs espoirs et les plonger dans une spirale infernale. Robert Goddard nous offre, une fois encore, un roman captivant où histoire et mélodrame se conjuguent à merveille au fil d'une intrigue passionnante. De Londres à Venise, cette incursion dans le monde de la haute finance de l'entre-deux-guerres, et son implication dans les affaires de l'époque, est un véritable voyage en première classe pour les amateurs de polars anglais.

« Ce qui t’appartient », Garth Greenwell

Deux hommes se rencontrent. L’un est un intellectuel américain, professeur en exil à Sofia ; l’autre, Mitko, est un jeune Bulgare insaisissable. Leur relation se place immédiatement sous le signe du désir. Du décalage de culture et de classe, aussi. Le narrateur évoque les fragments d’amour de son existence : du lien brisé avec le père au troublant Mitko. Dans un style époustouflant qui rappelle Hervé Guibert, Garth Greenwell révèle les errances du protocole passionnel, dans une quête absolue de vérité et de précision. L’histoire d’un amour se double alors d’une réflexion sur l’identité, sur ce qu’il nous appartient d’oublier ou de regarder en face.

«La route de Lafayette», James Kelman

Murdo a seize ans, il vient de perdre sa mère, emportée par un cancer, comme sa sœur Eilidh quelques années plus tôt. Son père l’emmène en voyage chez des cousins installés dans le sud des États-Unis. En chemin, Murdo rencontre une famille de musiciens de zydeco dans une petite ville où ils échouent par hasard entre deux bus longue distance ; il se met à jouer avec eux – il est accordéoniste – et ils l’invitent à un grand concert deux semaines plus tard, en Louisiane. En attendant, il s’ennuie vaguement, se réfugie dans sa chambre au sous-sol pour échapper à la pitié embarrassée des adultes, découvre les atlas, tente de marcher dans un pays où même les footings se font au centre commercial. Avec son père, qui fuit le chagrin en lisant tout le temps, les relations sont difficiles, marquées par l’incompréhension et la maladresse, malgré leurs efforts et tout l’amour qu’ils se portent.

« Eh bien dansons maintenant ! », Karine Lambert

Elle aime Françoise Sagan, les éclairs au chocolat, écouter Radio Bonheur et fleurir les tombes.Il aime la musique chaâbi, les étoiles, les cabanes perchées et un vieux rhinocéros solitaire. Marguerite a toujours vécu dans l'ombre de son mari. Marcel a perdu celle qui était tout pour lui. Leurs routes se croisent, leurs c?urs se réveillent. Oseront-ils l'insouciance, le désir et la joie ? Après le succès de L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, traduit dans de nombreux pays, Karine Lambert signe un roman lumineux sur la fragilité et l'ivresse d'une histoire d'amour à l'heure où l'on ne s'y attend plus.

« L’île aux mille sources », Sarah Lark

Londres, 1732. Nora, la fille d’un riche négociant, a perdu Simon, son premier amour, avec qui elle rêvait d’horizons lointains. Pour satisfaire ses envies d’exotisme, la jeune femme accepte d’épouser un veuf bien plus âgé qui possède une plantation en Jamaïque. Nora embarque alors pour les Caraïbes, à la découverte d’une île enchanteresse. Mais, bien vite, elle déchante : les conditions de vie des esclaves dans les champs de canne la révoltent. Décidée à faire évoluer les mentalités, Nora pourra compter sur le soutien de Douglas, le fils d’Elias. Mais la révolte gronde, qui pourrait bouleverser à jamais la vie de Nora. Avec cette nouvelle saga, Sarah Lark nous entraîne sur les pas d’une héroïne forte et attachante, à la découverte de contrées lointaines où tout reste à inventer, à commencer par sa propre destinée.

«La panthère des neiges », Sylvain Tesson

"- Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J'y retourne cet hiver, je t'emmène.
-Qui est-ce ?
-La panthère des neiges. Une ombre magnifique !
-Je pensais qu'elle avait disparu, dis-je.
-C'est ce qu'elle fait croire."

«Les moissons funèbres», Jesmyn Ward

En l’espace de quatre ans, cinq jeunes hommes noirs avec lesquels Jesmyn Ward a grandi sont morts dans des circonstances violentes. Ces décès n’avaient aucun lien entre eux si ce n’est le spectre puissant de la pauvreté et du racisme qui balise l’entrée dans l’âge adulte des jeunes hommes issus de la communauté africaine-américaine. Dans Les Moissons funèbres, livre devenu instantanément un classique de la littérature américaine, Jesmyn Ward raconte les difficultés rencontrées par la population rurale du Sud des États-Unis à laquelle elle appartient et porte tant d’affection.

Bonne lecture !