Rappel: apéritif-culture ce vendredi à la médiathèque

le .

Earth
 
Rendez-vous vendredi 6 à 17h30 pour échanger sur l'Univers!
Pour rappel, les apéritif-cultures sont ouverts à tous, et sont l'occasion de partager nos coups de cœur ou nos déceptions culturelles dans une ambiance conviviale. Tous les supports sont acceptés (livre, film, cd...), tant qu'ils correspondent au thème tiré au sort le mois précédent.

Retour aux horaires habituels à la médiathèque

le .

Retour aux horaires habiturels 3

Le thème de l'apéritif-culture du 6 mai

le .

Earth

 

Rendez-vous vendredi 6 à 17h30 pour échanger sur l'Univers!
Pour rappel, les apéritif-cultures sont ouverts à tous, et sont l'occasion de partager nos coups de cœur ou nos déceptions culturelles dans une ambiance conviviale.Tous les supports sont acceptés (livre, film, cd...), tant qu'ils correspondent au thème tiré au sort le mois précédent.
 
La médiathèque offre les boissons. Les participants amènent de quoi grignoter.

Fermeture de la bibliothèque vendredi 25

le .

Afin de nous permettre de faire du travail en interne, votre médiathèque sera fermée le vendredi 25.

Bon week-end!

Les recommandations de l'apéritif-culture: la ville

le .

Comme tous les premiers vendredis du mois, l’apéritif-culture du mois de Mars a permis de mettre en valeur certaines œuvres particulièrement appréciées par les participants.

Pour bien commencer l’année, le thème de cet apéritif était

La ville!

La ville

Musique

«Granada», José Carreras

https://www.dailymotion.com/video/x5hmezn

« Guantanamera», Joe Dassin

https://www.dailymotion.com/video/x7zpano

« La ville morte», Eric Wolfgang Korngold

https://www.youtube.com/watch?v=4xjLDTTJZxI

« Le roi d’Ys », Edouard Lalo

https://www.dailymotion.com/video/x8nzn1

« La grande porte de Kiev», Modest Moussorgski

https://www.dailymotion.com/video/x63ivh4

« Il y avait une ville», Claude Nougaro

https://www.dailymotion.com/video/xv9rm5

« La légende de la ville invisible de Kitezh », Rimsky-Korsakov

https://www.youtube.com/watch?v=2MAI2j3MpfI

 

Romans

« Mercovaldo», Italio Calvino

          Marcovaldo est manœuvre. Il vit, avec sa femme et ses six enfants, dans une grande ville d'Italie du Nord. Un citadin parmi d'autres. Mais lui, est différent. La publicité, le néon, la circulation, il ne les voit pas. Par contre, la moindre manifestation de la nature accroche son regard. Mais a-t-il certains sens atrophiés, ou la nature s'est-elle changée en venant en ville? Marcovaldo n'arrive pas à retrouver cette nature, si saine, si pure dont il garde le souvenir. Elle est retors cette nature, surtout en ville ! Marcovaldo l'apprend en vivant une suite d'aventures inattendues et souvent drôles évoquant un Charlot père de famille, en butte aux complexités de notre vie post-industrielle .

« Le dictionnaire amoureux de l’Inde», Jean-Claude Carrère

          Carnet de route ? Manuel de civilisation ? Non, beaucoup mieux : une véritable invitation au voyage et à l'évasion. Avec pour seul mot d'ordre le butinage, parmi la multitude de visages, de paysages, de langues et de croyances qui constituent l'Inde. Loin des sentiers battus et des clichés exotiques qui encombrent les guides touristiques, voici donc l'Inde restituée avec amour, poésie et cocasserie. De Shiva à Vishnu, en passant par Calcutta ou l'Ambassador (ce fameux véhicule qui est à l'Inde ce que la 2CV est à la France), ces fragments d'un discours amoureux nous invitent également à butiner parmi la centaine d'entrées retenues par Jean-Claude Carrière.L'auteur – par ailleurs scénariste, conteur et romancier – nous entraîne, croquis à l'appui, dans un pays parfaitement imaginaire et pourtant bien réel, qu'il définit comme "une chimère en exercice". Totalement subjective, son Inde n'en est que plus vivante, intrigante et mystérieuse. Après vingt ans de séjours et de travaux, avec pour guides le Mahabharata, le grand poème épique national, puis le Dalaï-lama, le scénariste de Bunuel réalise un exploit : métamorphoser son ouvrage en un véritable voyage alphabétique à travers le temps et l'espace.

«Chronique de la ville de pierre», Ismail Kadaré

          Une chronique épique et fantasmagorique d'une ville albanaise au milieu du vingtième siècle. Une ville bizarre, terriblement penchée. Si l'on glisse sur le côté d'une rue, on risque de se retrouver sur un toit. Si l'on étend le bras, on peut accrocher son chapeau à la pointe d'un minaret. Sous sa dure carapace de pierre se cache pourtant la chair tendre de la vie.Il n'était pas facile d'être un enfant dans cette ville

« Il était une ville», Thomas Reverdy

          Ici, les maisons ne valent plus rien et les gens s'en vont, en les abandonnant purement et simplement ; la ville est en lambeaux. Nous sommes à Detroit en 2008 et une blague circule : que le dernier qui parte éteigne la lumière. On dirait que c'est arrivé. C'est dans cette ville menacée de faillite qu'Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. C'est dans un de ces quartiers désertés que grandit Charlie, Charlie qui vient, à l'instar de centaines d'enfants, de disparaître. Mais pour aller où, bon Dieu, se demande l'inspecteur Brown chargé de l'enquête. C'est là, aussi, qu'Eugène rencontrera Candice, la serveuse au sourire brillant et rouge. Et que Gloria, la grand-mère de Charlie, déploiera tout ce qui lui reste d'amour pour le retrouver.Thomas B. Reverdy nous emmène dans une ville mythique des États-Unis devenue fantôme et met en scène des vies d'aujourd'hui, dans un monde que la crise a voué à l'abandon. Avec une poésie et une sensibilité rares, il nous raconte ce qu'est l'amour au temps des catastrophes.

 

Tous ces ouvrages sont déjà, ou vont être rapidement disponibles dans votre médiathèque.

Bonne découverte!

Ouverture de la médiathèque à 16h mercredi 9 mars

le .

Votre médiathèque ouvrira à 16h mercredi 9 mars.

A demain!

Apéritif-culture sur la Ville ce vendredi

le .

La ville
 
Rappel, le prochain apéritif-culture aura lieu ce vendredi à 17h30.
Et le contexte sanitaire nous permet de reprendre l'apéritif pour accompagner notre discussion!
Pour rappel, les apéritif-cultures sont ouverts à tous, et sont l'occasion de partager nos coups de cœur ou nos déceptions culturelles dans une ambiance conviviale.Tous les supports sont acceptés (livre, film, cd...), tant qu'ils correspondent au thème tiré au sort le mois précédent.
La médiathèque offre les boissons. Les participants amènent de quoi grignoter.