Halloween s'installe dans votre médiathèque

le .

Halloween commence plus tôt dans votre médiathèque.

Les sorcières, squelettes, trolls, vampires et ogres se sont déjà installés!

 IMG 20181024 152319  IMG 20181024 152204
 IMG 20181024 152146  IMG 20181024 152220
 IMG 20181024 152245  IMG 20181024 152308

 

Les ateliers créatifs n'attendent que vous (tous les après-midis entre 15h30 et 16h45).

IMG 20181022 143442

Les animations des vacances de la Toussaint

le .

contexte de halloween avec style amusant 23 2147687553

Votre médiathèque vous a préparé un programme chargé d'animations pour ces vacances.
 
Les enfants pourront venir participer à nos loisirs créatifs chaque jour entre 15h30 et 16h45.
Au programme: chauve-souris en carton, ballons décorés...
 
Les petits créatifs apprécieront également nos activités Halloween: jeu des erreurs,
coloriages, relier les points...
 
Grâce à la Bibliothèque départementale, un large choix de jeux est disponible pour petits et
grands: dobble, perplexus, triomino, illiko... De nombreuses heures agréables et ludiques
vous attendent.
 
Les plus jeunes pourront découvrir notre sélection inédite d’histoires de sorcières, d’ogres, de
fantôme...pour frissonner...ou mieux connaître ces créatures.
 
Enfin, la journée du 31 octobre sera réservé aux sorcières:
Notre après-midi Harry Potter commence dès 15h:
      Venez découvrir votre maison
      Assembler notre puzzle 3D du Chemin de traverse
      Découvrir ou redécouvrir l’oeuvre
 
La soirée se terminera au Lavoir après une grande chasse au trésor dans le coeur du village.

 

daaa

Le thème de l'apéritif-culture du mois de Novembre

le .

Le thème de l'apéritif-culture du mois de Novembre est L'enfance.

c

Le prochain apéritif-culture aura lieu le 2 novembre.


A vos lectures!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 15 octobre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 15 octobre:

 

IMG 20181016 185043 IMG 20181016 185406

Jeunesse :

Albums :

« Le Paris de Léon », Barroux

Je m'appelle Léon. Je connais Paris mieux que n'importe qui ! De la rue du Pôle-Nord à la rue du Congo, de la tour Eiffel au Sacré-Coeur, dans mon taxi, vous allez voir du pays... En voiture, c'est parti !

« Les papas de Violette », Emilie Chazerand, Gaëlle Souppart

"C'est une maladie d'avoir deux papas ? _N'importe quoi, dit Violette. Mes papas, ils s'occupent trop bien de moi. Je les aime tous les deux, et puis c'est tout." Un bel album très tendre pour évoquer tout simplement les familles homoparentales.

« La poupée de bois tendre », Claude Clément, Isabelle Forestier

Un grand marionnettiste fabrique un jour une frêle poupée, habitée d'une grâce indéfinissable. Il lui apprend à danser, et enchante de ce spectacle des spectateurs venus du monde entier. Mais un jour, la marionnette, fatiguée, implore sa liberté... Rejetée par l'artiste, qui la relègue au rang de simple objet, elle réussit à s'échapper. Elle se laisse porter par le vent... et finit par trouver un ami et une maison, démentant ainsi les moqueries de son créateur : dans sa poitrine de bois tendre, un coeur bat...

« Ouste », Sally Grindley, Peter Utton

Tiens, il y a des panneaux dans ce livre qui disent de ne pas aller dans la forêt. Regarde, il est écrit « Attention aux ours ! Ouste ! » Là, quelque chose a bougé dans l’herbe. Tout ça ne m’amuse pas du tout. Si on faisait demi-tour ? Ne me dis pas que tu veux entrer dans la maison des ours ?

Que font les loups quand ils ne font pas peur aux enfants ? », Céline Lamour-Crochet, Olivier Daumas

Que font les Loups quand ils ne font pas peur aux enfants ? Quand ils ne font pas peur aux enfants, les loups s'entraînent intensivement dans une " Ecole pour Apprentis Méchants Loups ", mais ils n'ont guère le temps de s'amuser !.

Au pays merveilleux de l’intrépide Non-Non”, Magali Le Huche

Derrière la forêt, au pays merveilleux de Sous-bois-les-bains, cinq petits amis coulent des jours heureux. Non-Non est le maître-nageur, de la plage. L’aventure, il adore ! Son problème, c’est qu’il voit des catastrophes partout ! Il vole alors au secours de ses amis et ne manque jamais de trébucher !

 

BDs :

« Les contes palpitants des 7 Ours nains », Emile Bravo

Trois aventures de nos sept ours nains enfin rassemblées dans un seul livre ! Autant dire que le défilé de héros névrosés, de princesses hystériques et de monstres ridicules a un petit quelque chose de prometteur.

« Nanette. Anges et pigeons », Nob

Une mamie douce et sucrée, comme les choux à la crème dont elle raffole. Toute en rondeurs et le chignon vissé sur la tête, voilà une adorable grand-mère qui a oublié de grandir Loin d'être une mamie nostalgie, Mamette est une gourmande de la vie qui tente de rester connectée au monde moderne. Pas toujours facile de comprendre le langage SMS des bambins du quartier, mais elle a plus d'un tour dans son cabas pour leur enseigner les bonnes manières. Et sur le banc du square où Mamette, la revêche Mam'zelle Pinsec et les autres refont le monde, les discussions vont bon train et sont rarement tristes. Dans leur paradis envahi de pigeons, elles posent un regard décalé et comique sur notre quotidien. À la fois, douce et sucrée, Mamette va vous faire fondre à coup sûr !

 

Roman :

« Le bateau vert », Quentin Blake

Pendant l'été chez leur tante, Alice et son frère escaladent un jour le mur qui les sépare du jardin voisin. Ils y découvrent un bateau vert, fait de buisson et d'arbres taillés savamment. Les vacances deviennent alors une aventure car, chaque jour, les deux enfants embarquent pour un nouveau voyage et des destinations merveilleuses. Illustré de délicates aquarelles, un beau récit tout imprégné du souvenir enchanté de grandes vacances simplement extraordinaires. À partir de 5 ans. --Pascale Wester

 

Adultes :

« Le mal de dos pour les nuls », Anthony Tschiegg, Sylvie Gordon-Hardy

Savez-vous que votre dos est sollicité entre 1 500 et 2 000 fois par jour ? Que le mal de dos représente en France le troisième motif de consultation en cabinet médical ? Qu’il est aussi la première cause d’arrêt de travail et le responsable de 50 % des maladies professionnelles ? Le Mal de dos pour les Nuls vous donne les clefs pour vous permettre de trouver des solutions pour prévenir, soigner voire éliminer le mal de dos.De l’accident grave à la chute malencontreuse, de la chaise sur laquelle vous passez la journée face à votre écran aux faux mouvements que vous répétez de manière inconsciente dans votre lit, au travail ou au sport, les facteurs déclencheurs du mal de dos sont légion. Anthony Tschiegg et le Dr Sylvie Godon-Hardy vous indiqueront qui et quand aller consulter, vous conseilleront les exercices à pratiquer pour prévenir le mal de dos et vous feront découvrir les nouvelles thérapies pour se soigner.

 

BDs :

L’intégrale « Aldebaran », Léo

Pour les colons terriens qui occupent la planète Aldébaran, tout semble planifié. Mais peu à peu des événements insolites se produisent. Sans nouvelles de la Terre, Aldébaran est isolée. Coupés de tout contact, les habitants de la planète doivent faire face à plusieurs bouleversements aux conséquences inquiétantes. Le danger principal semble venir de l'océan d'où surgissent des créatures monstrueuses et hostiles. Mais comment expliquer cette évolution aussi terrifiante qu'incontrôlable ? Marc et Kim, deux adolescents qui ont survécu à l'anéantissement de leur village, rejoignent la capitale, Anatolie, afin de trouver une réponse. Une série captivante qui sera suivie par quatre autres cycles : Bételgeuse, Antarès, Les Survivants et Retour sur Aldébaran.

« Max Winson », Jérémie Moreau

Idole d’une société esclave de la réussite, il incarne la perfection… Redécouvrez en version intégrale l’histoire de Max Winson, une fable acide et poétique sur l’absurdité et l’inhumanité de la compétition à outrance. Max Winson n’a jamais perdu un match de tennis de sa vie. Adulé par la foule, il n’est pourtant pas celui qu’on croit. Grande carcasse mélancolique à l’allure de Pierrot, il n’est que le produit d’une enfance volée par des entraînements inhumains, le pantin d’un père tyrannique. Quand ce dernier devient trop faible pour le coacher, la liberté s’offre à lui avec son cortège de paradoxes existentiels…

 

Cuisine :

« Bon anniversaire. 40 goûters de rêve, faciles à réaliser », Seymourina Cruse, Steven Ware

Un livre de gâteaux d'anniversaires... pas comme les autres. Avec 100 photos et croquis, il vous donne précisément toutes les recettes pour construire 40 projets originaux. Un bateau, un château, une princesse... réalisés en 10 minutes, avec uniquement des biscuits, bonbons et gâteaux de supermarché " chut ! ", il ne faut pas le dire, c'est pour une surprise...

« Simplissime. Les pizzas les plus faciles du monde », J.-F. Mallet

Jean-François Mallet nous propose dans cet ouvrage quelques  130 recettes de pizza  – toujours simplissimes – qui vous permettront de réaliser avec 3 à 6 ingrédients et un four des pizzas de toutes les formes et pour tous les goûts. Super pour faire cuisiner vos enfants, très pratique et convivial aussi lorsque des amis débarquent
- 3 à 6 ingrédients par recette, présentés visuellement-  Une recette très courte, simple, claire et précise - Une belle photo du plat, explicite et gourmande - Temps de préparation réduit

« Crêpes et galettes », Clémentine Perrin-Chattard

 

Romans :

« Berg et Beck », Robert Bober

Berg a vingt ans. Beck en a onze. Un jour pourtant ils avaient le même âge. Ils habitaient la même rue, allaient dans la même école. Le matin du 8 juin 1942, ils se sont attendus pour y arriver ensemble. Une étoile jaune était cousue sur le côté gauche de leur poitrine. Quelques semaines plus tard, Beck fut arrêté avec ses parents. Parce qu’on ne parla plus de lui, Beck ne manqua à personne. Et on oublia sa voix et son visage.
En 1952, Berg devient éducateur dans une maison d’enfants de déportés « avec la tâche insurmontable de leur apporter une consolation » et où pourtant parce qu’il y a le jazz et les Marx Brothers, la bicyclette et les cerfs-volants, il y aura aussi des instants de joie, des moments de vie volés. Et c’est dans ce lieu que Berg retraverse toutes ces années qui l’ont séparé de Beck. De Beck trop tôt, trop vite en allé. Il lui écrit alors des lettres qui, bien sûr, ne sont pas faites pour être lues, mais pour « garder intacts nos onze ans puisque c’est l’âge que tu as gardé » et « que ce n’est pas parce que tu ne répondras pas que l’histoire va devoir se passer de toi ».

L’intégrale « La loi du millénaire », Trudi Cavanan

Dans un empire où la magie alimente la révolution industrielle, Tyen, étudiant en archéologie, découvre un livre doté d'une âme. Créé par l'un des plus grands sorciers de tous les temps, cet ouvrage n'a cessé de cumuler des savoirs au cours des siècles, parmi lesquels une information vitale pour le monde de Tyen. Rielle, quant à elle, a un don pour la magie, or elle vit dans un royaume pieux où celle-ci est proscrite. Sera-t-elle prête à risquer le courroux des Anges pour apprendre la sorcellerie ?

« Un été d’herbes sèches », Daniel Crozes

Durant l’été 70, un adolescent passe ses vacances dans la ferme d’un oncle, perdue dans une vallée de l’Aveyron. On y travaille encore à l’ancienne, les journées sont laborieuses, le mode de vie archaïque et les mœurs rudes, mais le garçon s’attache à ce monde à l’agonie, dont l’oncle est l’un des derniers survivants… Dans ce très beau roman aux tonalités autobiographiques, Daniel Crozes fait revivre les campagnes d’autrefois et nous fait partager l’émotion d’un monde disparu.

« Neverland », Timothée de Fombelle

Neverland est l’histoire d’un voyage au pays perdu de l’enfance, celui que nous portons tous en nous. À la fois livre d’aventure et livre-mémoire, il ressuscite nos souvenirs enfouis. Après son immense succès en littérature jeunesse (Tobie Lolness, Vango, Le livre de Perle), Timothée de Fombelle signe son premier livre pour adultes. « Je suis parti un matin en chasse de l’enfance. Je ne l’ai dit à personne. J’avais décidé de la capturer entière et vivante. Je voulais la mettre en lumière, la regarder, pouvoir en faire le tour. Je l’avais toujours sentie battre en moi, elle ne m’avait jamais quitté. »

« La disparition de Josef Mengele », Olivier Guez

1949 : Josef Mengele arrive en Argentine. Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant  ? La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

« L’appel des drailles », Christian Laborie

Comme chaque année, le jeune Mathieu regarde Antoine Chabrol, son père, partir pour l'estive sur les drailles de grande transhumance. À chacune des étapes d'Antoine, le troupeau s'agrandit pour atteindre quinze cents têtes à l'arrivée sur les hauts plateaux. La plupart des bêtes appartiennent à Auguste Donnadieu, le châtelain du pays, dont Antoine est l'un des métayers. Chaque été, Antoine reste cinq mois sur le Causse. Pendant cette période, Adeline, sa femme, doit élever seule leurs quatre enfants. Rythmée par l'absence des hommes, la vie de ces protestants cévenols semble immuable. Cependant, des soubresauts secouent bientôt la région, une flambée de révolte soulève ces paysans épuisés et miséreux. Les Chabrol ne seront pas épargnés... Ils devront combattre l'adversité en lui opposant l'obstination née de leur labeur et l'amour qu'ils se vouent les uns aux autres pour retrouver le bonheu

« Marx et la poupée », Maryam Madjidi

Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, elle rejoint avec sa mère son père en exil à Paris.
À travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l’abandon du pays, l’éloignement de sa famille, la perte de ses jouets – donnés aux enfants de Téhéran sous l’injonction de ses parents communistes -, l’effacement progressif du persan, qu’elle va tour à tour rejeter, puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale. Dans ce récit qui peut être lu comme une fable autant que comme un journal, Maryam Madjidi raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, rempart, moyen de socialisation, et même arme de séduction massive.

« Vies minuscules », Pierre Michon

«Il a caressé des petits serpents très doux ; il parlait toujours. Le mégot brûlait son doigt ; il a pris sa dernière bouffée. Le premier soleil l'a frappé, il a chancelé, s'est retenu à des robes fauves, des poignées de menthe ; il s'est souvenu de chairs de femmes, de regards d'enfants, du délire des innocents : tout cela parlait dans le chant des oiseaux ; il est tombé à genoux dans la bouleversante signifiance du Verbe universel. Il a relevé la tête, a remercié Quelqu'un, tout a pris sens, il est retombé mort.»

« Un atlas de l’impossible », Anuradha Roy

En 1907, séduit par la tranquillité des hauts plateaux où fut édifiée la petite ville de Songarh, Amulya décide de quitter la touffeur de Calcutta et d’établir sa fabrique de plantes médicinales en lisère de forêts mystérieuses où rôdent des léopards. Ancien centre de pèlerinage bouddhique, Songarh est devenue un centre minier aux mains des colons britanniques, et la femme d’Amulya, isolée parmi les populations tribales et les Anglais qui côtoient les Indiens sans jamais se mêler à eux, souffre en silence de cette nouvelle vie, beaucoup trop provinciale à son gré. Après le mariage de ses deux fils, elle est frappée d’étranges symptômes qui l’assignent à résidence dans sa chambre d’où elle est le témoin d’un meurtre passionnel, drame auquel vient bientôt s’ajouter le décès d’une de ses belles-filles qui meurt en donnant le jour à la petite Bakul. Le roman se concentre alors sur le destin de cette enfant et sur celui de Mukunda, orphelin sans caste que la famille a recueilli. Cette saga familiale, qui se déploie sur un demi-siècle et trois générations, reflète l’histoire de l’Inde, de la colonisation à l’Indépendance, à travers la complexe trajectoire de personnages qui établissent des liens par-delà les castes, les religions, les générations et les sexes. En célébrant la force des relations individuelles et l’inaliénable rapport des hommes aux lieux qu’ils habitent, Anuradha Roy donne ici à éprouver ce terreau sensible où s’ancrent et se déploient les émotions tout autant que les actes.

« Le pape des escagots », Henri Vincenot

Dans les Hauts forestiers de Bourgogne vit un chemineau truculent surnommé La Gazette. Paré d'attributs bizarres, il joue les prophètes et se dit «pape des escargots» et immortel. Il mendie mais apporte en échange sa bonne parole. La Gazette va être mêlé incidemment au destin de Gilbert, un jeune paysan qui se révèle exceptionnellement doué pour la sculpture. Ensemble et à l'écart du monde moderne ils vont vivre les aventures singulières réservées aux inspirés et aux poètes. La Gazette considère Gilbert comme son fils spirituel. Aussi essaie-t-il d'intervenir dans sa vie professionnelle et dans sa vie privée. Dans cette histoire truculente, contée admirablement par Henri Vincenot, la Bourgogne et ses monuments spirituels reçoivent un éclairage nouveau qui nous les montre à la fois dans leur grandeur mystique et dans leur beauté populaire et quotidienne.

« Quatre lettres d’amour », Niall Williams

Après une jeunesse paisible sur une petite île au large de Galway, Isabel Gore se résigne à un mariage de raison. Dans la banlieue de Dublin, l’enfance de Nicholas Coughlan chavire le jour où son père abandonne son travail pour devenir peintre. À sa mort, le jeune homme se met en quête de sa dernière toile en possession de la famille Gore. Dès l’instant où Isabel et Nicholas se rencontrent, ils sont foudroyés. C’est pourtant sans espoir. À moins que le ciel ne vienne en aide aux amants séparés… Quatre lettres d’amour ne craint pas de s’aventurer sur le terrain du merveilleux, et nous dit l’âme irlandaise, la magie d’aimer, l’enfance perdue et le miracle d’être vivant. Un récit flamboyant où chaque signe du hasard est une promesse d’enchantement.

 

Romans policiers :

« Souviens-toi de Sorèze », Claude Boudet

En plein hiver Léon, chasseur un peu primitif, découvre sur un talus de route enneigée le corps nu d'une jeune femme. Epinglée à son sein, une étiquette : " Souviens-toi de Sorèze ". Grassin vient de Toulouse séjourner à Arfons pour mieux démasquer le meurtrier. Malgré l'aide de l'Inspecteur Petitbois et du journaliste Lombard l'enquête est de plus en plus difficile même si l'on parle d'un mystérieux homme à casquette de marin que l'on croit voir un peu partout en Montagne Noire... de même que deux jumeaux que l'on appelle les Messieurs, ce qui a un vieux relent de catharisme. L'enquête va, vient, d'Arfons à Sorèze, de Castres à Revel, de Toulouse jusqu'à Londres. La clé est bien dans le " souvenir de Sorèze ". Mais quel souvenir ? Une fête votive, un réseau de trafiquants, une fraternité d'anciens élèves de la prestigieuse Ecole ? Va savoir... comme dirait l'autre ? Mais quel Autre ? On saura bien sûr, à la fin du polar qui a la clé et qui en fait a mené le jeu.

« Les initiés », Thomas Bronnec

Quelques années après la chute de Lehman Brothers, alors que le monde politique voit enfin la sortie de crise à l’horizon, le Crédit parisien est sur le point de sombrer. La plus grande banque française a besoin d’un plan de sauvetage en urgence mais la ministre de l’Économie, au sommet des sondages, symbole de la gauche revenue aux affaires, entend tout faire pour que Bercy ne mette pas sur pied un plan similaire à celui de 2008 lors de la crise des subprimes. C’est ce plan qu’étaient chargées d’évaluer deux inspectrices des finances, Nathalie Renaudier et Stéphanie Sacco. La première s’est suicidée plusieurs années avant que le corps de la seconde ne soit retrouvé dans la cour de l’Hôtel des ministres à Bercy. Au milieu du champ de bataille où s’opposent pouvoirs publics et monde de la finance, Christophe Demory, l’homme qui partageait la vie de Nathalie, devenu directeur de cabinet de la ministre, surnage comme il peut. Alors que les technocrates ont commencé à broder le linceul d’Isabelle Colson et que la religion de l’argent exige ses martyrs, le piège risque de se refermer sur ceux qui n’appartiennent pas à la corporation des initiés.

« Tout ce qu’on ne s’est jamais dit », Celeste Ng

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Bien sûr, Tout ce qu'on ne s'est jamais dit distille un suspense d'une rare efficacité. Mais ce livre qu'on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l'univers de Laura Kasischke. En distinguant cette œuvre envoûtante comme l'un des meilleurs romans de l'année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d'un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d'un million d'exemplaires.

 

Société :

« Utopies réalistes », Rutger Bregman

Ouvrir grand les frontières, une semaine de travail de quinze heures, le revenu de base universel… Des idées naïves et dépassées ou bien la force de l’utopie renouvelée ? Résolument anti-décliniste, Utopies réalistes tombe à pic et nous explique comment construire un monde idéal aujourd’hui et ne pas désespérer ! D'une ville canadienne qui a totalement éradiqué la pauvreté à l’histoire d'un revenu de base pour des millions d'Américains sous Richard Nixon, Rutger Bregman nous emmène dans un voyage à travers l'histoire et, au-delà des divisions traditionnelles gauche-droite, défend des idées qui s’imposent par la force même de l’exemple et le sérieux de la démarche historique. Tout progrès de la civilisation – des débuts de la démocratie à la fin de l'esclavage – fut d’abord considéré comme un fantasme de doux rêveurs. À la fois stimulant et passionnant, appuyé sur les travaux d’Esther Duflo, Thomas Piketty, David Graeber, etc., cet essai vif, pédagogique et amusant rouvre plusieurs perspectives : la réduction du temps de travail, le revenu universel, plus largement la lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités, la taxation des flux financiers, et enfin l'ouverture des frontières. Alors laissons l’enthousiasme de l’auteur, à contre-courant du pessimisme ambiant, nous convaincre que de nouvelles propositions utopiques peuvent être envisageables à court terme.

 

Bonne lecture !

Fermeture exceptionnelle de la médiathèque le 9 octobre

le .

Exceptionnellement, votre médiathèque sera fermée mardi 9 octobre.

A mercredi!

Apéritif-culture le 5 octobre

le .

exil

 

L'apéritif-culture du mois d'Octobre aura lieu vendredi 5, à partir de 18h30.

Ce mois-ci, le thème est l'exil.


A vos lectures!

Les samedis d'ouverture du mois d'octobre

le .

index

 

Au mois d'octobre, la médiathèque sera ouverte le samedi 27, de 9h à 12h30. Venez découvrir nos nouveautés, écouter la lecture en anglais à 11h, profiter de nos jeux, tester votre logique, prendre une tasse de thé ou de café, ou tout simplement passer un moment convivial et agréable.