Princesses, chevaliers et châteaux forts se sont installés à la médiathèque.

le .

Les animations sur le thème des châteaux-forts sont encore disponibles quelques jours.

Elles vont également être prolongées une semaine, afin de répondre à vos demandes.

La chasse au trésor, l'exposition, l'atelier créatif et les nouveaux livres (pour tous les âges) ont déjà fait de nombreux heureux, et elles n'attendent plus que vous.

Venez nombreux!

IMG 20170407 151905 IMG 20170407 151930
IMG 20170407 152029 IMG 20170407 151919
IMG 20170407 152007 IMG 20170407 152018
IMG 20170407 151944

IMG 20170407 151955

Châteaux forts, princesses et chevaliers, les animations à la bibliothèque pendant les vacances de printemps

le .

KnightHorseback4               Oyez, oyez braves gens,

Dès le 3 avril (et jusqu’au 15), la médiathèque de Roullens, grâce à l’aide de la Bibliothèque départementale de l’Aude, organise moult animations autour des thèmes des châteaux-forts et du Moyen Âge.

Vous êtes donc tous conviés à :

  • Une chasse au trésor pour découvrir le trésor du roi Arthur. Une surprise récompensera les valeureux explorateurs.
  • Un atelier créatif afin d’imaginer son château, son chevalier ou sa princesse grâce à de nombreux outils (peinture, sable coloré, paillettes…). N’hésitez pas à amener une photo pour transformer votre enfant en princesse ou en chevalier (tous les après-midis de 15h30 à 16h30. Ne nécessite pas de préinscription)
  • Un défi mystère qui mettra à l’épreuve vos qualités d’observation
  • Une exposition pour tout savoir sur ces constructions et la vie au Moyen Âge.
  • Et une sélection inédite de livres sur ce sujet

    princess

    Horaires d’ouverture: du lundi au vendredi de 15h à 19h

    Ouverture le samedi 15 de 9h à 12h30

    Entrée libre.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter au 04 68 71 69 17 ou à roullens.bibliotheque@gmail.com

562px Coa Illustration Elements Building Castle v3.svg

La médiathèque fait peau neuve!

le .

Grâce à la Bibliothèque Départementale de l'Aude, votre bibliothèque fait peau neuve.

Vous souhaitez effectuer une petite visite? Suivez le guide!

 Passez la porte et découvrez l'accueil, lumineux, coloré et aéré, qui contient les nouveautés, les documents musicaux ( y compris des partitions et des dvds) , un espace confortable pour découvrir les documents, ainsi que la collection pour les plus petits.

IMG 20170316 162633 IMG 20170316 162643
IMG 20170316 162659 IMG 20170316 162624
IMG 20170316 162653                                                      

 

Le coin jeunesse offre aux plus jeunes un véritable espace de détente en proposant des bds, des romans, des documentaires, des revues...

Un nouvel arrivage de bds arrive d'ailleurs dès la semaine prochaine.

IMG 20170316 162712 IMG 20170321 181822
IMG 20170321 181829  

 

L'espace adulte met à votre disposition des romans, des documentaires et des revues ("Pyrénée magazine", "60 millions de consommateurs", "Que choisir" et "Les 4 saisons du jardin bio").

N'oubliez pas que vous pouvez commander vos oeuvres préférées, ou les documents que vous souhaitez découvrir, s'ils ne se trouvent pas déjà sur les rayonnages.

De plus, des nouveautés sont disponibles dans votre médiathèque toutes les deux semaines, le lundi (abonnez vous à la newsletter pour ne rien manquer).

 IMG 20170316 162735  IMG 20170316 162744
 IMG 20170316 162754  

Et n'hésitez pas à venir effectuer une visite sur place.

 

 

ATTENTION, LES SORCIERES ONT ENVAHI LA BIBLIOTHEQUE

le .

Par une nuit d’hiver, au début des vacances de février, les sorcières ont décidé de passer par ROULLENS et d’y faire une halte d’environ 15 jours. Elles ont pénétré, on ne sait pas comment, dans la bibliothèque et se sont installées sur les murs, les poutres et même sur les rayonnages au cœur des livres qui attendent les lecteurs. Elles ont un message à nous communiquer et bien entendu pour ceux qui ne comprennent pas leur langage, des livres sont éparpillés pour que chacun s’imprègne de leur histoire. Pour les enfants un petit jeu de piste les transforme en petits détectives et leur enquête se termine sur une note sympathique puisqu’une petite surprise leur est offerte. Bien sûr, les sorcières ne peuvent pas exister sans un humain : c’est donc LAURE qui a pu communiquer avec elles et les a invitées à rester à ROULLENS. Laure et les sorcières seraient heureuses que plein de petits roullensois viennent les voir durant les horaires d’ouverture de la bibliothèque. Quant aux adultes, c’est pour eux le moment de replonger dans une magie fort sympathique.

17020811
IMG 20170206 150548 IMG 20170206 150828
IMG 20170206 150837 IMG 20170206 150845
IMG 20170206 155637 IMG 20170206 155645
IMG 20170206 155703 IMG 20170206 155652
IMG 20170213 181733 IMG 20170213 181711
   
   

Les nouveaux livres dans votre bibliothèque

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la bibliothèque de Roullens.

 

Nouveautés du 2 janvier :

Jeunesse :

Albums :

« Imagine », Aaron Becker

            Avec un simple crayon rouge, une petite fille dessine une porte magique qui s’ouvre sur des royaumes merveilleux… Un voyage sans parole qui célèbre le pouvoir de l’imagination.

« Paloma et le vaste monde », Véronique Ovaldé, Jeanne Detallante

            Trois soeurs. Santa Maria, Paloma et Rubéole. Elles vivent avec leur mère à Camerone, rue du Capitole, dans un petit appartement de trois pièces. Celle qui nous intéresse le plus, c’est Paloma. Elle a toujours eu une grande imagination et des envies d’aventures, de découverte du vaste monde… Pour cela, elle doit d’abord convaincre les siens de la laisser partir. Et réussir à les quitter.

« Les pompiers : mon livre animé »

            Découvrez l’univers des pompiers dans un livre qui se découvre avec les yeux et les mains.

Adultes :

Romans francophones :

« Eldorado », Laurent Gaudé

            La double trajectoire d’un policier des frontières qui perd le sens de sa mission et d’un jeune émigrant soudanais qui tente d’atteindre l’Eldorado européen. A Catane, le commandant Salvatore Piracci surveille les frontières maritimes. Gardien de la citadelle Europe, il navigue depuis vingt ans au large des côtes italiennes, afin d’intercepter les bateaux chargés d’émigrés clandestins qui ont tenté la grande aventure en sacrifiant toute leur misérable fortune… en sacrifiant parfois leur vie, car il n’est pas rare que les embarcations que la frégate du commandant accoste soient devenues des tombeaux flottants, abandonnés par les équipages qui avaient promis un passage sûr et se sont sauvés à la faveur de la nuit. Un jour, c’est justement une survivante de l’un de ces bateaux de la mort qui aborde le commandant Salvatore Piracci, et cette rencontre va bouleverser sa vie. Touché par l’histoire qu’elle lui raconte, il se laisse peu à peu gagner par le doute, par la compassion, par l’humanité… et entreprend un grand voyage.

« L’éclipse » Serge Rezvani

Que reste-t-il de l'amour quand l'âme neuronale de l'être cher est inexorablement détruite par la maladie ? Tout à la fois journal, récit, document, ce texte bouleversant constitue un exceptionnel témoignage sur la maladie d'Alzheimer.

Romans :

« L’Alchimiste », Paulo Coelho

            L’Alchimiste est le récit d’une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d'un trésor enfoui au pied des pyramides. Dans le désert, initié par l’alchimiste, il apprendra à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par-dessus-tout, à aller au bout de son rêve.

« Le gardien de phare », Camilla Läckberg

Par une nuit d’été, une femme se jette dans sa voiture. Les mains qu’elle pose sur le volant sont couvertes de sang. Avec son petit garçon sur le siège arrière, Annie s’enfuit vers le seul endroit où elle se sent en sécurité : la maison de vacances familiale, l’ancienne résidence du gardien de phare, sur l’île de Gråskär, dans l’archipel de Fjällbacka. Quelques jours plus tard, un homme est assassiné dans son appartement à Fjällbacka.

Mats Sverin venait de regagner sa ville natale, après avoir travaillé plusieurs années à Göteborg dans une association d’aide aux femmes maltraitées. Il était apprécié de tous, et pourtant, quand la police de Tanumshede commence à fouiller dans son passé, elle se heurte à un mur de secrets. Bientôt, il s’avère qu’avant de mourir Mats est allé rendre une visite nocturne à Annie, son amour de jeunesse, sur l’île de Gråskär – appelée par les gens du cru “l’île aux Esprits”, car les morts, dit-on, ne la quittent jamais et parlent aux vivants…

« La chanson de Salomon », Toni Morrison

            Héritier de la tradition orale et des légendes africaines, Le chant de Salomon est un retour aux sources de l’odyssée du peuple noir. Entre rêve et réalité, cette fresque retrace la quête mythique de Macon Mort, un adolescent désabusé parti dans le Sud profond chercher d’hypothétiques lingots d’or. Mais le véritable trésor qu’il découvrira sera le secret de ses origines. Sur un air d’éternité, Toni Morrison tisse les voix ancestrales des esclaves pour composer un hymne à la mémoire afro-américaine.

« Cher bon dieu », Alice Walker

Voici l'histoire brillamment racontée de deux femmes noires du sud des États-Unis, deux sœurs séparées dès l'adolescence mais qui durant les trente années qui englobent les deux guerres mondiales, conserveront intact leur attachement. L'une, Nettie, est missionnaire en Afrique; l'autre, Celie, demeurée au pays est une femme-enfant mariée à un homme qu'elle déteste. Les deux sœurs vont entreprendre la plus insolite des correspondances. Insolite parce qu'aucune de leurs lettres ne leur parvient jamais. Les lettres de Nettie sont subtilisées par le mari de Celie et celle-ci, ignorant où se trouve sa sœur, adresse ses lettres à Dieu. Et pourtant l'échange demeure, même si les réponses ne les atteignent jamais. Celie et Nettie ont désespérément besoin l'une de l'autre, mais parviendront-elles seules à s'éveiller et à prendre conscience d'elles-mêmes ? Ce roman poignant, mais dont l'humour n'est pas absent, se rattache à la grande tradition de la littérature sudiste. Il a rencontré un succès remarquable aux États-Unis.

La bibliothèque investit dans la culture

le .

stack of books 1001655 960 720

Votre bibliothèque développe ses collections.

Voici les nouveautés qui rejoignent notre fonds documentaire propre et qui sont dès aujourd’hui à votre disposition :

Jeunesse :

Albums :

« Grosdodo », Michaël Escoffier, Kris Di Giacomo

Après une journée bien remplie, César s'apprête à faire un gros dodo. Il pose un verre d'eau sur sa table de nuit, range ses pantoufles sur son tapis, vérifie qu'il n'y a pas de monstre sous son lit, serre son doudou fort, très fort contre son cœur, puis s'endort sur ses deux oreilles... Mais à peine endormi, un TAC, TAC, TAC, réveille César.

« Jenny la Cow-boy », Jean Gourounas

Jenny est très énervée. Mais qui a laissé une trace de pas sur son poney de shérif ?

« Marre du rose », Ilya Green, Nathalie Hense

            D’habitude les filles elles aiment le rose, seulement moi, le rose, ça me sort par les yeux !

« Toc toc toc, papa où es-tu ? », Daniel Beatty, Bryan Collier

Chaque matin, je joue au même jeu avec mon père. TOC, TOC, TOC, il frappe à ma porte, je fais semblant de dormir, jusqu’à lui sauter dans les bras. Mais, un matin. Silence. Papa n’est plus là… Une histoire vraie, un album poignant salué par le New York Times.

 

Romans :

« Buffalo Belle », Olivier Douzou

C’est l’histoire d’une enfant qui, toute petite, avait un vrai penchant pour les fusils plutôt que pour les poupées. En jouant sur les rimes en il/elle, il incarne les hésitations d’une enfant à la recherche de son identité.

« Joyeux ornithorynque ! », Cécile Chartre

            La mère de Mado et de Louise n'aime vraiment pas fêter son anniversaire ! Alors, toute la famille embarque pour une promenade en Combi, comme si c'était un dimanche ordinaire. Mais la rencontre avec une autre famille, qui fête, elle, un anniversaire très particulier, va redonner à leur maman le goût de la fête.

« La maraude », Ahmed Kalouaz

            Le père de Théo a disparu depuis deux semaines. Un voisin dit l'avoir aperçu dans une rue de Grenoble, à la dérive. Parti à sa recherche, l'adolescent va découvrir durant trois jours le monde des sans-domicile-fixe, leurs terribles conditions de vie, leur histoire personnelle, ainsi que l'aide que leur apportent les équipes de maraude.

« Mingus », Keto von Waberer

Dans un monde futuriste irradié, les animaux et le désir ont été bannis, et l’on ne parvient plus à faire d’enfants, sauf par clonage. Mingus, un être mi-homme, mi-lion, a tué par accident son créateur, un scientifique célèbre, et enlevé dans sa fuite une jeune fille issue de l’aristocratie, dont il est amoureux. Pour elle, il va s’attaquer au pouvoir du tyran, un Président cloné…

« Petit meurtre et menthe à l’eau », Cécile Chartre

            Pour le troisième été, Philibert est obligé de passer ses vacances avec son père et sa belle-mère dans un village paumé à la montagne. Pour éviter de les suivre en randonnée, il trouve un job de gardien de chat.Tout semble rouler facile, jusqu’à l’incident mortel…

 

BDs :

« A la poursuite du niurk-niurk », Juliette Barbanègre, Grégoire Kocjan

            Lune et Gââ suivent un niurk-niurk dans la grotte du temps. Ils y croiseront une momie et un mastodonte, La Fontaine, Napoléon Vercingétorix…

 

 

Adultes :

« Mémoires », Beate et Serge Klarsfeld

            Leur couple est une légende, leur biographie une épopée. Pourtant, rien ne prédestinait cette fille d'un soldat de la Wehrmacht et ce fils d'un Juif roumain mort à Auschwitz à devenir le couple mythique de «chasseurs de nazis» que l'on connaît. Leur histoire commence par un coup de foudre sur un quai du métro parisien entre une jeune fille au pair allemande et un étudiant de Sciences Po. Très vite, avec le soutien de Serge, Beate livre en Allemagne un combat acharné pour empêcher d'anciens nazis d'accéder à des postes à haute responsabilité. Sa méthode : le coup d'éclat permanent. Elle traite ainsi de nazi le chancelier Kurt Georg Kiesinger en plein parlement, puis le gifle en public lors d'un meeting à Berlin, geste qui lui vaut de devenir le symbole de la jeune génération allemande. Leur combat les conduit aux quatre coins du monde. En France, ils traînent Klaus Barbie devant les tribunaux et ont un rôle central dans les procès Bousquet, Touvier, Leguay et Papon. Ni les menaces ni les arrestations — notamment lors de leur tentative d'enlèvement de Kurt Lischka, ancien responsable de la Gestapo — ne parviennent à faire ployer un engagement sans cesse renouvelé jusqu'à aujourd'hui. Dans cette autobiographie croisée, Beate et Serge Klarsfeld reviennent sur quarante-cinq années de militantisme, poursuivant par ce geste leur combat pour la mémoire des victimes de la Shoah.

 

Romans :

« La succession », Jean-Paul Dubois

            Paul Katrakilis vit à Miami depuis quelques années. Jamais il n’a connu un tel bonheur. Pourtant, il se sent toujours inadapté au monde. Même la cesta punta, ce sport dont la beauté le transporte et qu’il pratique en professionnel, ne parvient plus à chasserle poids qui pèse sur ses épaules. Quand le consulat de France l’appelle pour lui annoncer la mort de son père, il se décide enfin à affronter le souvenir d’une famille qu’il a tenté en vain de laisser derrière lui. Car les Katrakilis n’ont rien de banal: le grand-père, Spyridon, médecin de Staline, a fui autrefois l’URSS avec dans ses bagages une lamelle du cerveau du dictateur; le père, Adrian, médecin lui aussi, est un homme étrange, apparemment insensible; la mère, Anna, et son propre frère ont vécu comme mari et femme dans la grande maison commune. C’est toute une dynastie qui semble, d’une manière ou d’une autre, vouée passionnément à sa propre extinction. Paul doit maintenant rentrer en France pour vider la demeure. Lorsqu’il tombe sur deux carnets noirs tenus secrètement par son père, il comprend enfin quel sens donner à son héritage.

« Nous irons tous au paradis », Fannie Flagg

            Elmwood Springs, Missouri. Elner Shimfissle, pétillante octogénaire, dérange un essaim de guêpes en cueillant des figues dans son arbre, se fait piquer et tombe de l’échelle. À l’hôpital, elle est déclarée morte. La nouvelle se propage vite dans la communauté. Tous ou presque évoquent cette femme d’un incroyable optimisme, toujours prête à rendre service. Son décès brutal pousse également ses proches à s’interroger sur le sens de la vie en général, et de la leur en particulier. C’est peut-être Elner elle-même qui, contre toute attente, détient les réponses à leurs questions. Revenue inopinément d’entre les morts, à la grande surprise des médecins et de sa famille, elle rapporte en effet des souvenirs de son bref passage dans l’au-delà. Ceux-ci vont bouleverser l’existence de cette petite ville jusqu’ici bien tranquille.

« Un paquebot dans les arbres », Valentine Goby

            Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le cœur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.

Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine. À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.

« Nos âmes la nuit », Haruf Kent

            Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure... Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble. Mais voilà, les choses ne vont pas se passer si simplement, les cancans vont bon train, et les familles s'en mêlent... Que va-t-il advenir de cette bulle de douceur si précieuse qu'Addie et Louis avaient réussi à construire ?

« Les braises », Sandor Marai

            L’auteur des Révoltés, des Confessions d’un bourgeois ou de La Conversation de Bolzano n’a eu de cesse de témoigner d’un monde finissant, observant avec nostalgie une Europe mythique sur le point de s’éteindre. À travers la dramatique confrontation de deux hommes autrefois amis, Les Braises évoque cette inéluctable avancée du temps. Livre de l’amitié perdue et des amours impossibles, où les sentiments les plus violents couvent sous les cendres du passé, tableau de la monarchie austro-hongroise agonisante.

« Les règles d’usage », Joyce Maynard

            Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L’espoir s’amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre. Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine – et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le coeur lourd, mais avec l’espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle délaisse les bancs de son nouveau collège et, chaque matin, part à la découverte de ce qui l’entoure, faisant d’étonnantes rencontres : une adolescente tout juste devenue mère, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune à la marge qui recherche son grand frère à travers tout le pays. Wendy lit beaucoup, découvre Le Journal d’Anne Frank et Frankie Addams, apprend à connaître son père, se lie d’amitié avec sa belle-mère éleveuse de cactus, comprend peu à peu le couple que formaient ses parents – et les raisons de leur séparation. Ces semaines californiennes la prépareront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie ? Retournera-t-elle à Brooklyn auprès de ceux qui l’ont vue grandir ?

« Sur les chemins noirs », Sylvain Tesson

            «Il m'aura fallu courir le monde et tomber d'un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j'ignorais les replis, d'un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides. La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs. Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.» Sylvain Tesson.

« Marcher droit, tourner en rond », Emmanuel Venet

            Atteint du syndrome d'Asperger, l'homme qui se livre ici aime la vérité, la transparence, le scrabble, la logique, les catastrophes aériennes et Sophie Sylvestre, une camarade de lycée jamais revue depuis trente ans.

 

Venez vite les découvrir!

L’ESPRIT DE NOËL S’EST POSE SUR ROULLENS

le .

Mercredi 21 décembre a été imprégné par l’esprit de Noël grâce tout d’abord à Adèle qui a joué la maman Noël en apportant le matériel, les ingrédients et son savoir-faire pour apprendre aux adultes et enfants présents comment fabriquer des biscuits de Noël si chers au cœur des Alsaciens. Nous avons, bien sûr, inclus l’accent alsacien à cette petite fête culinaire. Clotilde, Justine et Luigi, les enfants présents à la cantine, ont activement participé à la préparation de ces douceurs prises en charge pour la cuisson par notre « grand » chef Patrick. Tout était prêt pour agrémenter la fin de la soirée qui a réuni plusieurs personnes autour d’une petite exposition d’œuvres diverses organisée par la bibliothèque. Luigi a fait preuve de créativité car il a fabriqué un arbre, un cheval et un mouton en pâte à sel qui étaient très jolis : le Père Noël a dû apprécier. C’était Noël avant l’heure car chaque exposant a reçu un petit paquet de chocolats et tous ont pu goûter aux sympathiques biscuits alsaciens. D’accord c’était une recette alsacienne Adèle, mais ils ont été fabriqués à Roullens et les gourmets à l’accent du Sud ont beaucoup apprécié. Comme quoi la gourmandise est un plaisir universel et cela participe à l’esprit de Noël.

16122139 16122140

 LES BELLES CREATIONS


DE LUGI     ------->

NOËL EN IMAGE

ET DES MOTS

POUR FÊTER NOËL

 

 MÊME EN PHOTO

LES BISCUITS

D'ADELE SONT

APPETISSANTS