Fermeture de la médiathèque le 7 octobre

le .

Votre médiathèque sera fermée lundi 7 octobre pour cause de formation.
A mardi!

Atelier scientifique avec les Petits débrouillards le 30 octobre

le .

image

Vous vous sentez l'âme d'un détective? Venez participer à notre atelier scientifique et mener l'enquête! Grâce aux Petits débrouillards, et au département de l'Aude, vous allez découvrir à quel point la science peut être amusante!


Inscrivez-vous vite, les places sont limitées.


Atelier gratuit, à partir de 8 ans.

Votre médiathèque s'informatise!

le .

application bibliotheque ligne pour lire banniere 33099 1733

Votre médiathèque s'informatise!

Désormais, en vous rendant sur mabib.fr/roullens/, vous pourrez consulter notre fonds documentaire et réserver, de chez vous, les ouvrages et revues qui vous intéressent!

 

N'hésitez pas à vous rendre à la bibliothèque si vous avez besoin d'aide pour créer votre compte-lecteur, indispensable à la réservation en ligne.

Rendez-vous le vendredi 4, à 18h, pour une démonstration!

 

 

Les nouveautés dans votre médiathèque: 30 septembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 30 septembre:

 

IMG 20191001 173529 IMG 20191001 172601

 

Jeunesse

Albums

« Mission sauvetage. Le livre animé des héros de tous les jours »

«Appel à tous les secours pour une intervention d’urgence !». Les gyrophares sont allumés, les sirènes retentissent… Les sauveteurs sont là !

« Princes et princesses. Mes années pourquoi »

Ce documentaire pour les petits explore le monde des princes et des princesses d’hier et d’aujourd’hui, qu’ils soient réels ou tirés des contes de fées. Il se veut une référence d’images, tant pour les parents et leurs enfants que pour les enseignants.

« Dis Pourquoi ? La maternelle »

Pourquoi va-t-on à l'école ? À quel âge peut-on y aller ? Pourquoi papa et maman ne restent-ils pas à l'école ? Qu'est-ce qu'on fait pendant la récréation ?  Peut-on prendre son doudou pour la sieste ? Voici un premier documentaire pour répondre à toutes les questions que se pose un enfant avant son entrée en maternelle. Grâce à des flaps à soulever, il découvre lui-même les réponses en image !

« Super fiston têtard », Christos, Chebret

Conversation entre un papa et son fils en déambulant dans la ville. L'enfant s'inquiète auprès de son père que les autres enfants sont plus forts que lui. Le papa lui prouvera le contraire en montrant à son fils qu'il a des super pouvoirs, par exemple, celui d'être capable de rendre son père heureux !

« J’ai pas faim », Frédéric Kessler

À table, devant toute sa famille qui défile pour lui faire avaler quelque chose, un petit lapin s’obstine. Aux incessants « une bouchée pour faire plaisir à maman, une cuillère pour faire plaisir à tonton etc… », il n’a qu’une réponse : « Je veux rien, j’ai pas faim ! »… Mais la nuit, alors que tout le monde dort, il court dévorer tout ce qu’il peut, pour SE faire plaisir ! À table, devant toute sa famille qui défile pour lui faire avaler quelque chose, un petit lapin s’obstine. Aux incessants « une bouchée pour faire plaisir à maman, une cuillère pour faire plaisir à tonton etc… », il n’a qu’une réponse : « Je veux rien, j’ai pas faim ! »… Mais la nuit, alors que tout le monde dort, il court dévorer tout ce qu’il peut, pour SE faire plaisir !

« Les amants papillons », Benjamin Lacombe

Le jour de ses quatorze ans, Naoko apprend qu’elle doit quitter son petit village natal pour l’immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu’elle y complète son éducation pour devenir une "jeune fille convenable". Mais Naoko aime lire et écrire. Avec l’aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se travestit et parvient à réaliser les études qu’elle souhaite. Dans un univers marqué par les traditions familiales et culturelles, une jeune Japonaise de quatorze ans poursuit ses rêves et part à la rencontre de nouveaux horizons. Elle y rencontrera aussi l’amour.

« Le jardin de Princesse Camomille », Hiawyn Oram, Susan Varley

                Un jour qu'elle s'ennuie, la jeune princesse Camomille découvre le jardinage en aidant le vieux Martin à entretenir le parc du château familial. Le parc est bien trop grand pour Camomille et l'idée lui vient d'avoir un petit jardin à sa taille, bien à elle. Fébrilement, elle en dessine les plans dans les moindres détails. Ce jardin sorti de son imagination pourra-t-il devenir une réalité? Le plus difficile reste à faire, et tout d'abord obtenir l'autorisation du Roi et de la Reine.                                                                                           

« Le souffleur de rêves », Bernard Villiot, Thibault Prugne

Un jeune orphelin rêve de devenir souffleur de verre, sur l'île de Murano. Il est apprenti chez le plus célèbre d'entre eux et s'occupe d'allumer les fours à l'aube, tandis que la nuit, il s'entraîne à se servir d'une canne à vent. Une nuit, il fait la connaissance d'un enfant abandonné, qu'il invite à se réchauffer en cachette. Pour le réconforter, il lui souffle une bulle de rêve.

           

BDs

« Billy Brouillard. Le don de trouble vue », Guillaume Bianco

Un livre éblouissant sur un petit garçon d'apparence ordinaire qui possède un drôle de don !

Je m'appelle Billy Brouillard
J'aime la solitude et la nuit, la pluie et la melancolie.
Mais la mort me fait peur.
Pourquoi m'a-t-elle pris Tarzan ?
Pourquoi m'a-t-elle pris mon chat ?
Qui est-elle exactement ?
Où nous emmène-t-elle le moment venu ?
Ce soir, je percerai son secret, ce soir je retrouverai Tarzan ...
Je m'appelle Billy Brouillard ...
J'ai un super pouvoir, une sorte de don ...
Le don de trouble vue ...

« Lila. Pommes, poires, abricots », Séverine de la Croix, Pauline Roland

"Je m’appelle Lila ! Mes parents se sont séparés et j’ai un grand frère qui m’embête tout le temps. Depuis hier, il m’arrive un truc incroyable : j’ai les nénés qui poussent ! Ma mère m’a emmenée chez le gynéco et m’a acheté mes premières brassières, même que c’est une taille 12 ans alors j’en ai que 10 ans. Elle est trop belle la vie !"

« A croquer ? », Tatsuya Miyanishi

Un terrible tyrannosaure s'attache au bébé dinosaure qu'il avait tout d'abord l'intention de dévorer. Il l'élève et lui sert de modèle pour lui apprendre à se défendre dans un environnement difficile jusqu'au jour où son protégé retrouve sa véritable famille.

« La classe de maître Léon», Armelle Modéré

Pour Zéline, cette rentrée des classes est très particulière. Asthmatique, elle est confiée à ses grands-parents qui vivent à la campagne. La jeune citadine découvre la vie champêtre, la classe unique où petits et grands se mélangent sous la bienveillante surveillance de maître Léon. Zéline est une petite fille pétillante et curieuse, qui a la particularité de tenir un journal dessiné. C’est dans ces pages qu’elle croque son quotidien à l’école de la Garenne, mais aussi ses découvertes de la faune et de la flore locale… Elle saisit à son rythme, avec ses mots, les détails savoureux et souvent invisibles que seuls voient ceux qui prennent le temps de vivre.

« Les schtroumpfs. L’aéroschtroumpf », Peyo

Ce quatorzième album propose 5 nouvelles histoires de Schtroumpf dont l'Aéroschtroumpf, la suite des aventures du Schtroumpf volant. Vous pensiez qu'il avait renoncé à son idée de s'élever dans les airs ? Eh bien non, il y pense toujours. Cette fois-ci, il va mettre le Schtroumpf bricoleur à contribution pour lui fabriquer la machine qui lui permettra de réaliser son rêve.

« Léonard. Y a-t-il un génie dans la salle ?», Turk, de Groot

Le cerveau de Léonard est sans cesse en ébullition. Il serait ainsi l'inventeur de nombreux sports nautiques, comme la planche à voile, le pédalo ou encore le ski nautique (hypothèse signée Turk et De Groot). Découvrez également dans cet album comment un fait divers concernant des mammouths inspire à Léonard l'idée du « Frigo-nard », une armoire à refroidir la nourriture…

 

Documentaire

« L’anxiété racontée aux enfants », Ariane Hébert

Un outil indispensable pour les parents, les intervenants et les enfants ! Béatrice est bouleversée d’apprendre que les malaises qu’elle ressent ont une cause : l’anxiété ! Avec le soutien d’une psychologue zoothérapeute et de ses collègues à quatre pattes, la jeune fille découvre les différentes facettes des troubles anxieux et comment les apprivoiser. Votre enfant voit-il des dangers partout ? S’alarme-t-il sans raison ? Envisage-t-il le pire de toute situation ? Perçoit-il les tâches à accomplir comme une montagne ? A-t-il peur de l’échec ? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, ce conte illustré vous permettra d’aborder l’anxiété avec lui, d’une façon simple et imagée. Aidez aussi votre enfant à mieux comprendre ses symptômes grâce à la section « auto-observation » de ce petit livre sympathique et coloré. Faites le plein de trucs applicables au quotidien afin de surmonter les difficultés liées à l’anxiété. Vous verrez, ce n’est pas si compliqué !

 

Romans

« Beasts of Olympus. Un amour de monstre », Lucy Coats

Démon est un demi-dieu, fils de Pan et d'une mortelle, qui vit une vie (presque) normale. Il n'a ni la force d'Héraclès ni la (quasi) invincibilité d'Achille. Son pouvoir à lui, c'est de parler aux animaux. Comment imaginer que son père débarquerait dans sa vie pour l'emmener sur le Mont Olympe ? Là-haut, Démon sera chargé d'un rôle bien précis : celui de débarrasser les étables divines de leur puanteur monstrueuse, et de soigner les bêtes légendaires des dieux grecs.

Jeune adulte

« 13 reasons why », Jay Asher

Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu'Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l'une des raisons, l'une des treize responsables de sa mort. D'abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d'Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C'est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Adultes

« Comment les rabbins font les enfants. Sexe, transmission, identité dans le judaïsme », Delphine Horvilleur

A l’heure des replis communautaires et des identités figées, que signifie appartenir et transmettre ? Contrairement à ce qu’affirment tous les fondamentalismes, la transmission d’un héritage ne doit pas être une réplication à l’identique. Elle dépend d'une infidélité partielle, garante de surgissements inattendus, aujourd’hui comme hier. Mariant filiation et rupture, la tradition juive ne se renouvelle qu’en étant bousculée et nourrie par sa rencontre avec d'autres ; cela implique l’ouverture à l’Etranger, ainsi que l’ouverture au Féminin. Cet ouvrage est donc d’abord un plaidoyer pour une « religion matricielle » qui, à la manière d’un utérus, est un lieu de fertilisation. Les textes sacrés eux-mêmes y sont fécondés par des lectures inédites. Illustrant brillamment cette vision ouverte de la religion, Delphine Horvilleur revisite, loin des interprétations convenues, quelques épisodes fameux de la Genèse, notamment Adam et Eve, Caïn et Abel, l'histoire biblique des premiers parents et des premiers enfants de l'humanité. Elle montre aussi sa capacité à repenser les grands problèmes contemporains à partir de la tradition rabbinique. Trois thèmes sont successivement abordés : Comment, selon le judaïsme, se fabriquent un parent, une identité et un désir, c'est-à-dire la possibilité d'enfanter l'avenir. Procédant avec clarté et humour, citant aussi bien Emile Ajar et Amos Oz que la Genèse et le Talmud, elle conclut son livre par une analogie entre le Texte et le Féminin, dotés d’une même capacité de croître et de multiplier.

 

BDs

« Ailefroide. Altitude 1954 », Olivier Bocquet, Jean-Marc Rochette

De Grenoble à la Bérarde en mobylette. Des rappels tirés sur la façade du Lycée Champollion. Avec l'exaltation pure qui tape aux tempes, quand on bivouaque suspendu sous le ciel criblé d'étoiles, où qu'à seize ans à peine on se lance dans des grandes voies. La Dibona, le pilier Frendo, le Coup de Sabre, la Pierre Alain à la Meije, la Rébuffat au Pavé : le Massif des Écrins tout entier offert comme une terre d'aventure, un royaume, un champ de bataille parfois. Car la montagne réclame aussi son dû et la mort rôde dans les couloirs glacés. Récit initiatique d'un gamin qui se rêvait guide et qui devient dessinateur, Ailefroide est tout à la fois une célébration de l'alpinisme, une déclaration d'amour à la haute montagne et une leçon de vie.

« Bonneval Pacha », Gwen de Bonneval, Hugues Micol

L'Insoumis est le 1er tome de Bonneval pacha, une série que Bonneval et Micol dédient à celui dont Sainte-Beuve disait : « Parmi les personnages du commencement du dix-huitième siècle, il n'en est pas qui ait plus excité la curiosité en son temps. » Bonneval pacha raconte l'histoire d'un libertin, d'un bretteur redoutable, d'un agitateur politique, d'un agent double, d'un apostat changeant de patrie et de religion... le comte de Bonneval. Voici le destin tumultueux, épique et tragique de cet homme du XVIIIe siècle, autant aimé et admiré que honni et jalousé, qui mena trois vies successives : officier français sous Louis XIV, général d'infanterie pour l'empire d'Autriche, puis pacha ottoman à Constantinople. Il y a du baron de Münchausen, du Fanfan la Tulipe, du Casanova, du Rabelais et un quelque chose des contes des Mille et une nuits en lui...

L’intégrale « Maggy Garrisson », Lewis Trondheim, Stéphane Oiry

Même dans l'agence miteuse d'un détective alcoolique, un boulot, ça reste un boulot. Et depuis le temps qu'elle en cherche un, Maggy Garrisson veut bien faire quelques concessions. D'autant qu'il y a toujours moyen de se faire quelques billets, quand on est prêt à aider son prochain et qu'on sait faire preuve d'un minimum de présence d'esprit. Ce qui semble d'ailleurs sacrément manquer à Anthony Wight, son patron, qui s'est fait passer à tabac cinq jours après qu'elle eut commencé à travailler pour lui et qui ne reprend connaissance que pour lui demander de lui apporter son vieux portefeuille à l'hôpital. Menue monnaie, facturette, reçu de parking, coupons pour une salle d'arcade... Pas de quoi faire le déplacement, et pourtant, quand Maggy constate qu'elle est suivie dans la rue, elle flaire le coup fourré. Car sous leur aspect anodin, les coupons semblent susciter une vraie convoitise. Une enquête décalée signée Lewis Trondheim et Stéphane Oiry, qui campent en Maggy Garrisson une héroïne hors norme, dotée d'un fichu caractère et d'une bonne descente. Un récit découpé en chapitres autonomes, reliés par le fil rouge d'une intrigue qui nous mène des rues de Londres aux côtes de Brighton, dans une ambiance de polar stylisée par le talent de Stéphane Oiry.

 

Romans

« Règne animal », Jean-Baptiste Del Amo

Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l'histoire d'une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l'omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d'une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d'une violence ancestrale. Seuls territoires d'enchantement, l'enfance – celle d'Éléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée – et l'incorruptible liberté des bêtes parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes?  Règne animal est un grand roman sur la dérive d'une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie – et toute sa misère.

« Les enfants de la lune », Fabrice Colin

Paris sous l'Occupation. Deux jours avant Noël, le jeune Adrien intercepte un étrange message destiné à son grand-père... mort il y a plus de 10 ans : "Aux temps maudits de l'Exode, vous avez aidé les nôtres. Une fois encore, nous faisons appel à vous..." Signé : Leydamoon du peuple Annwyn. Adrien décide de porter secours à Leydamoon et aux siens, pourchassés par les Siths, d'abominables créatures associées aux nazis. Hélas, tous les passages permettant aux Annwyns de quitter notre univers sont en train de se refermer. Tous, sauf un. S'engage alors une dramatique course contre la montre.

« Moi contre les Etats-Unis d’Amérique », Paul Beatty

Pour servir ce qu’il croit être le bien de sa propre communauté, un afro-américain va aller jusqu’à rétablir l’esclavage et la ségrégation à l’échelle d’un quartier, s’engageant dans une forme d’expérience extrême et paradoxale qui lui vaudra d’être trainé devant la Cour suprême. Un sommet d’humour grinçant.

« Queue de poisson », Carl Hiaasen

Il avait tout prévu : la croisière en paquebot, la promenade nocturne sur le pont et le moment où il la balancerait par-dessus bord au milieu de l'Atlantique. Encore mieux qu'un divorce. Mais ce que Chaz n'avait pas imaginé, tout docteur en biologie (et surtout ès magouilles) fût-il, c'est que Joey puisse survivre à tout ça. Et voilà que son "épouse regrettée" est repêchée par un ex-flic reconverti en Robinson, à quelques miles des côtes de la Floride. Elle pourrait le dénoncer. Mais ce ne serait pas drôle. Au point où elle en est, autant jouer les fantômes et lui pourrir la vie à petit feu. Du faux écolo véreux et de la riche héritière trahie, on verra bien qui est le plus sournois.

« Le fil des souvenirs », Victoria Hislop

Thessalonique, 1917. Le jour de la naissance de Dimitris Komninos, un terrible incendie ravage la cité, où chrétiens, juifs et musulmans vivaient jusque-là en harmonie. Cinq ans plus tard, à Smyrne, la petite Katerina est arrachée à sa mère en fuyant l'invasion turque et embarque seule sur le bateau qui la mène vers une destination inconnue. Dès lors, les destins de Dimitris et Katerina vont être liés à jamais, tandis que les guerres, les révolutions et la haine déchirent les habitants de leur ville, Thessalonique… De quels trésors et secrets du passé sont-ils les gardiens ? Comment les transmettre avant qu'il ne soit trop tard ? Katerina et Dimitris vont devoir trouver la force de dérouler le fil des souvenirs…

« Les chaussures italiennes », Henning Mankel

A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer. Le temps de deux solstices d’hiver et d’un superbe solstice d’été, dans un espace compris entre une maison, une île, une forêt, une caravane, Mankell nous révèle une facette peu connue de son talent avec ce récit sobre, intime, vibrant, sur les hommes et les femmes, la solitude et la peur, l’amour et la rédemption.

 

Romans policiers

« Agatha Raisin enquête. L’enfer de l’amour», M. C. Beaton

Qui a dit que l'amour c'était le paradis ? Plutôt l'enfer, même pavé de bonnes intentions ! A peine mariés, Agatha et James Lacey font cottage à part et s'accusent mutuellement d'infidélités. Jusqu'à ce que James disparaisse pour de bon, laissant derrière lui sa maison saccagée... Les soupçons se portent aussitôt sur l'épouse du disparu : Agatha. Décidée à se défendre et à remettre la main sur son mari, notre détective part à sa recherche, à ses risques et périls...

« Montée aux enfers », Percival Everett

Ogden Walker, shérif adjoint d’une petite ville du Nouveau- Mexique, doit retrouver l’assassin d’une vieille femme. Problème : les seules empreintes de pas relevées sur les lieux du crime sont les siennes. Pour ne rien arranger, d’autres affaires surviennent, les meurtres s’accumulent et le FBI s’en mêle. Ogden tente de poursuivre le peu de pistes dont il dispose sur la foi de minces indices pour des raisons qui le sont peut-être plus encore. Des prostituées du quartier chaud de Denver aux hippies défoncés qui zonent dans les montagnes environnantes, Ogden s’enfonce pour les besoins de l’enquête dans une Amérique plus interlope que jamais… Avec Montée aux enfers, l’un des romanciers les plus pro - téiformes de la littérature contemporaine s’empare magistralement du genre policier pour mieux enquêter sur le cauchemar américain ordinaire, entre violence aveugle et terrifiante absurdité. Dans un roman énigmatique et fulgurant qu’aurait pu écrire Walter Mosley s’il avait lu Derrida (ou l’inverse), Percival Everett invente le polar suspect.

Bonne lecture !                                                  

Apéritif-culture le 4 octobre

le .

4b291d38970713.5606a06e4b5ad
 
Retrouvons nous vendredi, à partir de 18h30, pour échanger sur le thème des Jeux d'enfants.
A vendredi!
(crédit photo: "Monster Town Board Game" par Ya-Chin Kate Chuang)

Fermeture de la médiathèque les 23, 24, 26 et 27 septembre

le .

Votre médiathèque sera fermée lundi 23, mardi 24, jeudi 26 et vendredi 27 septembre.

Elle sera ouverte mercredi 25, de 17h à 19h.

A mercredi!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 16 septembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 16 septembre:

 IMG 20190917 173112  IMG 20190917 171923

 

Jeunesse

Albums

« Billy Jumpy, roi des pirates », Hubert Ben Kemoun, Bérangère Delaporte

Billy Jumpy, le roi des pirates, est le plus fort ! D'un seul coup de poing, il peut faire couler un navire. Ca, tout le monde le sait ! Mais moi, je connais aussi tous ses secrets... Billy Jumpy, c'est mon meilleur ami.

« L’explosion du têtard », Olivier Douzou

Une explication inédite sur la mutation des têtards qui deviennent tôt ou tard gentilles grenouilles ou gros batraciens qui tentent de produire un effet boeuf. Un clin d'oeil à la fable de la Fontaine.

« Arto et la fée des livres », Agnès de Lestrade, Olivier Latyk

Arto le sait : Tara est une fée. Avec sa colle et ses pinceaux, elle répare les livres, recolle les feuilles volantes, et les histoires en morceaux. Alors Arto lui confie l'album de photos de ses parents tout abîmé et tout effiloché. Avec ses doigts magiques, Tara pourra peut-être le raccommoder...

« Princesse seconde », Hiawyn Oram, Tony Ross

Princesse Seconde souffre d'être seconde, d'être ignorée. Elle cherche un moyen de se débarrasser de son aînée. Elle fait une démarche mesquine et pose un geste regrettable. Fort heureusement elle reconnaît son erreur et grâce à des parents intelligents, la situation est corrigée. Un sujet délicat traité avec humour et sagesse.

« Le gardien de l’arbre », Myriam Ouyessad, Anja Klauss

"La vieille Minoa conservait un inestimable trésor : une graine grosse comme un poing et brillante comme de l'or. Le moment de la confier à quelqu'un de plus jeune était arrivé. Gravement, elle la donna à Djalil. Le jeune garçon veillerait à son tour sur cette graine extraordinaire : la graine de l'arbre unique. Un jour, Djalil la mettrait en terre et l'arbre révélerait son secret..."

« Un ethno-conte. Tarara des Kiribati », Helder Da Silva, Abbadan

Ce conte part à la rencontre du peuple du Pacifique Sud qui habite les îles Gilbert, composant la république de Kiribati, entre Micronésie et Polynésie. On y découvre des éléments de la mythologie des Gilbertiens mais aussi le combat de ce peuple insulaire que la montée du niveau de la mer, provoquée par le réchauffement climatique, condamne. Un peuple à l'écart de notre espace et de notre temps, qui est en train de perdre sa terre mais se bat pour préserver son identité et sa dignité. Des thèmes graves, auxquels les jeunes lecteurs sont particulièrement sensibles, illustrés avec pertinence et poésie. Tel est d'ailleurs le propos de toute la collection « Ethno-contes », qui met en résonance les traditions les plus anciennes et l'actualité de la planète, les particularités de ses peuples et les valeurs universelles de l'humanité.

« L’oiseau du sommeil », Isabelle Simler

Il est temps d’aller se coucher… Aller au lit, se débarrasser de l’agitation de la journée, se préparer aux rêves et à un sommeil réparateur.
Pour cela, il suffit de se hisser sur le dos de l’oiseau du sommeil et s’endormir…
Isabelle Simler imagine un envol, drôle et apaisant, vers les rêves.
Son livre à lire en chuchotant, composé des couleurs du crépuscule, rassure et émerveille. Bonne nuit !

« Le dompteur de vent », Bernard Villiot, Thibault Prugne

            Dans la grange abandonnée d'un vieil homme, Sam fait une découverte sensationnelle : la plus belle collection de cerfs-volants qu'il ait jamais vue... De quoi apprendre, peut-être, à devenir un jour, à son tour, "dompteur de vent".

 

BDs

« Studio danse. 4 », Crip, Béka

Julie, Luce et Alia sont les meilleures amies du monde et partagent la même passion : la danse. Multipliant les cours, elles s’entraînent durement avec pour objectif le concours national à Paris. Surtout qu’il leur faudra rivaliser, au sein même de leur école, avec leur éternelle ennemie : Carla… Heureusement, nos héroïnes prennent aussi le temps de s’amuser avec leurs amies… et leurs petits amis ! Julie forme toujours le couple parfait avec Tim, tandis que Luce découvre l’amour…un amour aussi fort qu’une claque !

« Pome », Marie Desplechin, Magali Le Huche

Nous avions laissé Verte, l'apprentie sorcière rebelle, rayonnante. Entourée de femmes, comme depuis toujours : sa mère Ursule et sa grand-mère Anastabotte. Mais aussi c'était nouveau pour elle, d'hommes : Soufi. le garçon de sa classe grâce à qui elle avait retrouvé son père, et celui-ci, Gérard, l'entraîneur de foot. Les choses pourraient être simples désormais. Bien sûr, elles ne le seront pas. Car Soufi déménage et Gérard a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte est très entourée soudain, et pourtant elle se sent seule. Heureusement, une fille vient d'emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C'est Pome. Verte se dit que c'est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout. En tout ? Même en sorcellerie ?

« Kid Paddle. Sérial player », Midam

Il aime le gore. Il adore les monstres. Les tripes de blorks dégommés l amusent. Il a enfilé son inséparable casquette verte, s’est échauffé les pouces et a huilé ses joysticks... Oui, vous l’avez bien reconnu, Kid Paddle est de retour et pour la première fois chez Glénat ! Dans ce nouveau tome, on retrouve, avec toujours autant de plaisir, les zigouillages en règle de blorks en salle d’arcade, les séances de classes ou les explications du père ennuyeuses à mourir qui dégénèrent en vrais films de SF, les recettes spéciales de Kid pour Top Chef ou les célèbres tentatives ratées pour aller voir les films d =’horreur au cinéma sur les épaules de son copain Horace.

« Hilda et le géant de Minuit », Luke Pearson

Invisibles mais envahissants, les elfes des environs menacent Hilda et sa maman d’expulsion, et passent à l’acte en commençant par saccager le salon. Que faire ? Négocier avec le roi des elfes, son premier ministre et le maire de la ville elfique voisine, comme le plaide Hilda auprès de sa maman ? Avec l’aide d’Alfur, un elfe devenu son ami, Hilda et Brindille partent en campagne pour sauver leur maison. C’était sans compter sur le géant de minuit, une créature silencieuse aussi haute qu’une montagne qui surgit régulièrement de l’obscurité juste à côté de la maison…

« Léonard. C’est parti, mon génie », Turk, de Groot

Imagine-t-on Laurel sans Hardy, ou Bip Bip sans le Coyote ? Jamais à une audace près, Léonard a décidé de briser ce tabou absolu du duo comique en licenciant Basile, son fidèle «Disciple». Comme ça, sans préavis ! Il faut dire que le remplaçant a tout pour plaire : il résout les équations comme il respire et se trouve être le neveu de notre génie préféré ! Le célèbre «Debout Disciple !» aurait-il fini de résonner ?

 

Documentaire

« Les animaux familiers », Cécile Denis, Pauline Comis

Une approche originale pour découvrir les animaux par milieux. Un livre animé conçu sur le principe des devinettes. Ce livre présente 14 animaux familiers : le chat siamois, le chat persan, le chien pékinois, le dalmatien, le cochon d'Inde, le lapin nain, la tortue de Floride, le poisson rouge, le chinchilla, le hamster, le rat, le furet, la perruche, et le canari.

 

Romans

« L’enfant des chevaux », Mona Pélissier

Nansa, onze ans, vit en Mongolie dans une yourte avec sa grand-mère Killa.Un matin de printemps, Killa meurt.Nansa part seule avec sa jument dans la steppe mener le troupeau. Mais en recherchant une chèvre égarée, Nansa se perd dans les montagnes. Elle y croise un troupeau de chevaux sauvages.Durant cinq mois, elle va vivre au milieux d’eux.

« Le poney rouge », John Steinbeck

Jody, petit garçon rêveur et solitaire, vit dans un ranch de Californie, avec ses parents et Billy Buck, le garçon d'écurie, son ami. Sa vie est paisible, entre l'école et les travaux de la ferme. Un matin, Jody découvre dans la grange un poney rouge, un cadeau de son père. Aidé par Billy Buck, Jody entreprend de dresser Galiban, le poney. Et peu à peu arrive le moment où, pour la première fois, Jody va pouvoir monter Galiban! Mais le poney tombe malade. Un petit garçon aux cheveux de paille, un regard timide et poli, un père sévère mais bon. Et la vie saine et rude de la ferme, un pays de grands espaces, chauffé à blanc par le soleil. Jody fait l'apprentissage de la responsabilité avec le poney qu'on lui a donné. Fort, juste et tendre. Par un grand romancier américain, l'histoire d'une inoubliable amitié, une aventure humaine forte et juste au cœur des fascinants paysages du Far West.

 

Adultes

« Un royaume d’olives et de cendres. 26 écrivains, 50 ans de territoires occupés »

50 ans après la guerre des Six-Jours et l’occupation de la Cisjordanie par Israël, que signifie, au quotidien, vivre dans les Territoires occupés ?Ayelet Waldman et Michael Chabon se sont associés à l’ONG israélienne « Breaking the Silence » pour demander à 24 brillants écrivains du monde entier de se rendre dans les Territoires occupés afin de témoigner du quotidien de ceux et de celles qui y vivent, et de réfléchir, de l’intérieur, au conflit israélo-arabe. Au travers de leurs courts récits, poignants, incisifs, tendres ou révoltés, on entre dans les villes occupées, dans les maisons, on partage les inquiétudes des Palestiniens, leurs combats, leurs humiliations, leurs difficultés à se déplacer, à étudier, à avoir une vie sociale. Ce livre est aussi un état des lieux des guerres qui déchirent deux peuples, des tensions historiques, géopolitiques et économiques, et d’une politique gouvernementale israélienne toujours plus invasive. 26 histoires qui racontent le coût humain de l’occupation.

 

BDs

« Les sœurs Fox. Esprit, êtes-vous là ? », Philippe Charlot, Grégory Charlet

Un jour, deux soeurs ont fait tourner les tables… Une nuit de 1848, dans une petite ferme réputée hantée de Hydesville, Margaret et Kate, les filles du pasteur Fox, établissent un contact avec un supposé « esprit ». Vite colportés, les «évènements de Hydesville » donnent naissance à un véritable phénomène de société. L’engouement pour le surnaturel atteint son comble aux États-Unis : d’innombrables médiums, trois millions d’adeptes, parmi lesquels Victor Hugo, James Fennimore, Cooper et Arthur Conan Doyle, ainsi que de nombreux savants et intellectuels. Le spiritisme moderne est né.

L’intégrale « Okko », Hub

Okko, le rônin sans maître, est à la tête d’un groupe de chasseurs de démons et arpente les terres de l’empire du Pajan. Il est accompagné de Noburo, qui cache son identité sous un masque rouge, de maître Noshin, bonze fantasque, et du jeune Tikku, pêcheur devenu membre à part entière du petit groupe à qui Noshin enseigne son art d’invoquer et de communiquer avec les forces de la nature.

 

Romans

« Fairyland », Alysia Abbott

1974. Après la mort de sa femme, Steve Abbott, écrivain et militant homosexuel, déménage à San Francisco. Avec sa fille de deux ans, Alysia, il s’installe dans le quartier de Haight-Ashbury, le centre névralgique de la culture hippie. Là où Joan Baez a pris le micro dix ans plus tôt pour appeler à lutter contre la censure et en faveur de la liberté d’expression. Là où les représentants officiels de la Beat Generation – William Burroughs, Jack Kerouac, Allen Ginsberg, Lawrence Ferlinghetti, Neal Cassidy… – annoncèrent l’avènement de la révolution psychédélique. Steve Abbott découvre une ville en pleine effervescence dans laquelle la communauté gay se bat pour ses droits, il rejoint la scène littéraire de l’époque et fréquente cette génération de jeunes gens bien décidés à tout vivre, tout expérimenter. Commence pour le duo père-fille une vie de bohème, ponctuée de déménagements, de fêtes et de lectures de poésie à l’arrière des librairies. Alysia Abbott raconte son enfance alors que le virus du sida ronge peu à peu la ville.

« Profession du père », Sorj Chalandon

"Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider. Je n’avais pas le choix. C’était un ordre.
J’étais fier. Mais j’avais peur aussi… À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet."

« Taba-Taba », Patrick Deville

Au départ, il y a un ensemble d’archives familiales miraculeusement préservées au fil des guerres et des déménagements et retrouvées par l’auteur à la mort de sa tante Simonne. Ces documents viennent nourrir une grande fresque romanesque sur la France, de Napoléon III aux attentats qui ont ensanglanté récemment le pays, en passant par la Grande Guerre et ses tranchées, puis par le Front populaire, la Débâcle, l’Occupation, la Résistance, le Vercors, la Libération. Le roman commence à Mindin, en face de Saint-Nazaire, au début des années 1960, dans un lazaret devenu hôpital psychiatrique : un enfant souffreteux, dont le père est administrateur du lieu, se lie d’amitié avec un des internés, un ancien de la marine qui, se balançant d’arrière en avant, répète sans cesse la même formule énigmatique : Taba-Taba. À partir de là, Deville déroule le long ruban de l’Histoire, en variant le microscope et le macroscope. Car la France, ce n’est pas seulement l’hexagone : le narrateur se promène autour de la planète, pour rappeler l’épopée coloniale avec quelques entreprises audacieuses (canal de Suez, de Panamá), mesurant ainsi l’état des relations avec le monde.

« Helena », Jeremy Fel

Kansas, un été plus chaud qu'à l'ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l'Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l'ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s'échappent d'une cave. Des rêves de gloire naissent, d'autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l'équilibre familial. Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu'en l'infligeant à d'autres... Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d'où ils tenteront par tous les moyens de s'extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena... Jusqu'où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu'ils commettent l'irréparable ? Après Les Loups à leur porte, Jeremy Fel aborde cette vertigineuse question dans une grande fresque virtuose aux allures de thriller psychologique.

« Une femme entre nous », Greer Hendricks, Sarah Pekkanen

Nous aurions vraiment aimé vous faire un résumé classique de ce livre, vous raconter les grandes lignes de l’histoire. Celles-ci sont, hélas, banales à pleurer. Jugez-en plutôt. À 37 ans, Vanessa découvre que son mari, Richard, a une aventure avec une femme plus jeune. Il la quitte, le divorce est prononcé et Vanessa se retrouve seule, sans aucune perspective. Ne parvenant pas à se reconstruire, elle se met à nourrir des sentiments dangereux envers Richard et sa nouvelle conquête. Nellie a une vingtaine d’année. Arrivée il y a peu à Manhattan, elle travaille le soir comme serveuse. Lorsqu’elle rencontre Richard, son existence bascule. Fous amoureux, tous deux décident de se marier. Mais bientôt, Nellie a la sensation d’être suivie, épiée. Cela aurait-il un rapport avec l’ex-femme de Richard, qui ne peut se résoudre à la séparation ? On vous avait prévenu, tout ça est d’une banalité affligeante. On aurait certes pu rendre la chose beaucoup plus palpitante, mais il aurait fallu pour cela évoquer le premier des prodigieux rebondissements qui émaillent ce livre. Essayer ainsi de vous donner envie aux dépens de votre plaisir nous a semblé malvenu. Nous nous contenterons simplement de vous dire que Greer Hendricks et Sarah Pekkanen ont élaboré une construction littéralement diabolique et inédite afin de nous faire éprouver l’espoir et le désespoir des femmes, l’usure du couple, l’amitié féminine, tout cela sous couvert d’une intrigue captivante et de personnages bouleversants

« Une dernière danse », Victoria Hislop

Derrière les tours majestueuses de l’Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique histoire de la cité de Garcia Lorca et de la famille qui tenait les lieux. Soixante-dix ans plus tôt, le café abrite les Ramirez : trois frères qui n’ont rien d’autre en commun que leur amour pour leur sœur, Mercedes. Passionnée de danse, la jeune fille tombe bientôt sous le charme d’un gitan guitariste hors pair. Mais tandis que l’Espagne sombre dans la guerre civile, chacun doit choisir un camp. Et la fratrie va se déchirer entre résistance, soumission au pouvoir montant, ou fuite. Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d’imaginer à quel point cette histoire va bouleverser sa propre existence…

« Un été sans les hommes », Siri Hustvedt

Incapable de supporter plus longtemps la liaison que son mari, Boris, neuroscientifique de renom, entretient avec une femme plus jeune qu'elle, Mia, poétesse de son état, décide de quitter New York pour se réfugier auprès de sa mère qui a, depuis la mort de son mari, pris ses quartiers dans une maison de retraite du Minnesota. En même temps que la jubilatoire résilience dont fait preuve le petit groupe de pétillantes veuves octogénaires qui entoure sa mère, Mia va découvrir la confusion des sentiments et les rivalités à l'oeuvre chez les sept adolescentes qu'elle a accepté d'initier à la poésie le temps d'un été, tout en nouant une amitié sincère avec Lola, jeune mère délaissée par un mari colérique et instable... Parcours en forme de "lecture de soi" d'une femme à un tournant de son existence et confrontée aux âges successifs de la vie à travers quelques personnages féminins inoubliables, ce roman aussi solaire que plaisamment subversif dresse le portrait attachant d'une humanité fragile mais se réinventant sans cesse.

« Les Brumes du passé », Leonardo Padura

Mario Conde, ancien policier reconverti dans la vente de livres rares, trouve un vieil article sur la "Dame de la Nuit", célèbre chanteuse disparue cinquante ans plus tôt. Qui était cette femme au visage étrangement familier ? A l'heure où son pays connaît la famine, l'enquête de Mario fait resurgir l'époque glorieuse où La Havane éclipsait New York et Paris, où Cuba régnait sur le monde de la nuit...

 

Romans policiers

« Agatha Raisin enquête. Coiffeur pour dames », M. C. Beaton

Pour toutes ses clientes, Mr John est un magicien  : un coiffeur aux doigts d'or qu'elles adorent  ! Mais, peu après avoir confirmé ses talents auprès d'Agatha Raisin qui voit poindre ses premiers cheveux blancs, Mr John meurt dans son salon, victime d'un empoisonnement, sous les yeux de la détective. Voici Agatha embringuée dans une drôle d'enquête. Qui en effet pouvait en vouloir à Mr John, adulé par ses nombreuses clientes qui lui confiaient leurs plus troubles secrets  ?Avec plus de 300 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l'héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ?

« Triggerfish Twist », Tim Dorsey

Tampa, Floride, a tout du paradis sur terre. Lorsqu’il emménage avec sa famille dans Triggerfish Lane, Jim Davenport ne cache donc pas son enthousiasme.
Mais c’était sans compter avec Lance Boyle, agent immobilier douteux déjà propriétaire de presque toute la rue et résolu à racheter rapidement la villa des Davenport à vil prix. Sa stratégie ? Installer partout les pires voisins possibles. Et là, il a du choix...
Reprennent notamment du service Coleman et Serge A. Storms, déjantés bien connus des lecteurs de Tim Dorsey. Avec un sens du burlesque qui n’appartient qu’à lui, l’auteur s’amuse à renverser les valeurs de l’Amérique middle class, faisant d’un quartier "tranquille où il fait bon vivre en famille" un véritable décor de carnaval.

« 1275 âmes », Jim Thompson

Shérif de Pottsville, village de 1 275 âmes, Nick Corey a tout pour être heureux : un logement de fonction, une maîtresse et surtout un travail qui ne l'accable pas trop car il évite de se mêler des affaires des autres. Bien sûr, cette routine ne va pas sans quelques ennuis : son mandat arrive à terme et son concurrent a de fortes chances d'emporter les prochaines élections. Et puis, même les petits maquereaux du coin en viennent à lui manquer de respect. Aussi Corey trouve-t-il qu'il est grand temps de faire le ménage, à commencer par tous ceux-là.

« Homicides multiples dans un hôtel miteux des bords de Loire », L. C. Tyler

Ethelred Tressider, obscur auteur de polars, ne fait rien comme tout le monde. Sa crise de la quarantaine, par exemple. Quand un homme ordinaire s’achète une Harley-Davidson, fonde un groupe de heavy metal ou trouve le chemin de Dieu, Ethelred, lui, a préféré disparaître en abandonnant tout derrière lui. C’était compter sans son agent, la terrible Elsie Thirkettle, qui, lancée sur ses traces, ne tarde pas à le retrouver dans une auberge miteuse des bords de Loire, peuplée de quelques philatélistes réunis pour la foire aux timbres du village. Alors que tous deux s’apprêtent à repartir pour l’Angleterre, un de ces collectionneurs obsessionnels a la mauvaise idée de se faire assassiner. Tous les hôtes étant assignés à résidence, nos protagonistes vont en profiter, faute de mieux, pour mettre leur sagacité à l’épreuve. Lorsque deux autres clients sont retrouvés morts, Elsie et Ethelred, dont le séjour commence dangereusement à ressembler à un roman de leur auteur favori, Agatha Christie, vont redoubler d’enthousiasme. Auront-ils enfin l’opportunité dont ils rêvent depuis toujours de réunir tous les suspects d'une affaire dans un grand salon afin de leur révéler le nom du coupable?

Bonne lecture !