Ouverture de la médiathèque à 15h30 cette semaine

le .

Pendant la semaine du 12 au 16 avril, votre médiathèque ouvrira à 15h30.

A demain!

Les nouveautés dans votre médiathèque, 29 mars 2021

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 29 mars

IMG 20210329 160835 IMG 20210329 155052

Jeunesse

« Fabuleux animaux de la préhistoire », Isabelle Frachet, Magali Attiogbé

Qu'est-ce que c'est la préhistoire et comment découvrir les animaux caractéristiques de cette période? En pénétrant dans le secret des les grottes.... La préhistoire débute il y a des millions d'années, pour se terminer avec l'invention de l'écriture. Au paléolithique, les dinosaures sont morts depuis très longtemps. L'Homme préhistorique partage le même territoire que de nombreux animaux. Dans ce livre animé, avec un rabat, deux pop up et des flaps, faites un saut dans le passé au temps des le préhistoire et découvrez les animaux fabuleux qui y vivaient et cotoyaient les hommes.

Albums

« Molly au paradis », Emma Chichester Clark

            Quand Molly, la vieille chienne adorée d'Arthur, se réveille au paradis, elle s'aperçoit qu'elle peut de nouveau s'ébattre et jouer comme dans ses jeunes années. Mais son petit maître, lui, est triste. Comment le consoler et lui faire comprendre qu'elle est heureuse ? Et surtout, comment le persuader de s'attacher à un nouveau compagnon ?

« Léo le magicien », Guido van Genechten

               Léo le clown est en admiration devant les tours de magie d'Hector. D'un coup de baguette magique, celui-ci fait surgir de son chapeau toute sorte de choses incroyables ! Quel est son secret ? Léo demande à Hector de lui enseigner la magie ...

« Toc, toc, toc », Anne Herbauts

Une balade intime au coeur des recoins d'une grande maison, rythmé par les couleurs, les matières... et tout le talent d'Anne Herbauts.

« L’arbre lecteur », Didier Lévy, Tiziana Romanin                                  

                   Dans ce jardin-là trône un arbre étrange, comme attiré par les livres que lit le petit garçon de la maison… Non seulement l’enfant le sent se pencher sur son épaule quand il lit, mais il retrouve carrément ses albums préférés dans ses branches ! Arbre vivant, arbre lecteur ? Arbre aimé, en tout cas. Et quand cet arbre-là meurt foudroyé, l’enfant aidé de sa mère (et d’une pincée de merveilleux) va s’employer à lui offrir une nouvelle vie : il va en faire l’album que nous tenons entre les mains.                                  

« La piscine », Antonin Louchard

               N’avez-vous jamais voulu échapper à une sortie à la piscine ? Notre petit lapin, lui, est prêt à raconter n’importe quoi pour ne pas y mettre les pieds. Otite, verrue plantaire, bronchite fatale, miasmes, bactéries et prédateurs aquatiques, tout y passe quand il s’agit de convaincre le professeur de le laisser au sec. Pour appuyer ses dires, petit lapin a même un mot du docteur Migeot. Bon, il y a bien quelques fautes d’orthographe, mais ça devrait passer quand même. Non ?

« Papillon de jour », Christian Merveille, Ian de Haes

Un petit papillon est né ce matin. Tous les animaux qu’il croise lui parlent du temps : des jours, des mois, des années de leur existence, de ce qu’ils ont fait et de ce qu’il leur reste à faire. Le papillon ne comprend pas, lui qui n’a que quelques heures. Et puis, lui, il n’a pas le temps, il veut tout découvrir, tout vivre…

« Une farce de la nature », Bertrand Santini

Une farce de la nature ou l'histoire d'une chauve-souris qui révèle que nos défauts peuvent nous conduire très haut.

« Rouge dans la ville », Marie Voigt

« Rouge, tu es maintenant assez grande pour aller seule à la ville. Va voir Mamie et apporte-lui ce gâteau. » Pour arriver chez sa grand-mère, Rouge doit traverser la ville. Mais le monde moderne est plein de dangers...

 

BDs

« Monster Allergy 1 et 2», Centomo, Artibani, Barbucci, Canepa

Zick est un jeune garçon qui possède un curieux pouvoir... Il voit au travers des gens : ce qu'ils ont mangé, s'ils ont les pieds sales ou encore le caleçon à l'envers... Il voit également les créatures visqueuses et effrayantes qui peuplent les maisons... Son second atout : ses allergies ! Le rhume des foins peut ainsi s'avérer être un véritable pouvoir magique... anti-monstres !

«Loulou ne veut pas grandir », Vincent Henry, Stéphanie Bellat

            Aujourd'hui, c'est la fête à la maison : les grands-parents sont de visite, le gâteau cuit dans le four, les guirlandes sont accrochées au plafond et la pellicule est bien mise dans l'appareil photo... C'est aujourd'hui que Loulou a cinq ans et la famille au grand complet est enthousiaste à l'idée de fêter ça ! Enfin presque toute la famille, car la principale intéressée, Loulou, est soudain prise d'une énoooorme angoisse : elle ne veut surtout pas continuer à grandir ! Car grandir implique de quitter le cocon douillet de l'enfance et de voir son univers changer. Mais Maman est bien décidée à ne pas laisser sa fille gâcher sa fête et pour cela, elle est prête à faire de véritables acrobaties !

« Violette autour du monde », Radice, Turconi

La nouvelle série jeunesse pour les 8-12 ans : un cirque, de l'humour, une héroïne intrépide et de nombreux voyages ! Bienvenue dans le monde merveilleux du Cirque de la lune ! Votre guide ? L'astucieuse Violette, fille d'une femme-canon et d'un dompteur d'insectes. Cette gamine au grand coeur vous entraîne dans ses pérégrinations. De Paris au sommet de l'Himalaya en passant par les grandes plaines américaines, découvrez ceux qui font vibrer notre héroïne aux cheveux d'ange : Henri de Toulouse-Lautrec, Antonin Dvořák et bien d'autres !

 

Mangas

L’intégrale « Inazuma Eleven », Tenya Yabuno

Dix ans après les débuts de Mark Evans et ses compagnons au collège Raimon, une terrible organisation criminelle menace tous les joueurs du monde entier. Nul n'ose les défier, jusqu'à l'arrivée d'Arion Sherwind. L'enthousiasme et le courage du nouveau venu seront-ils suffisants pour insuffler à ses camarades l'énergie de la victoire ?

 

Romans

« Tête en pétard », Géraldine Bobinet

À sa naissance, Faustine a été adoptée par une sorcière, qui ne sait pas trop comment s'occuper d'un enfant sans pouvoir. Elle a donc jeté un sort pour créer trois personnages miniatures pour tenir compagnie à la petite fille : un vampire, un pirate et un fantôme. Ils vivent dans les cheveux de Faustine, qui se retrouve toujours très mal coiffée. À l'école, on la surnomme même " Tête-en-pétard ". Mais Faustine aimerait beaucoup avoir de nouveaux amis ! Comment faire ? Un récit à la fois drôle et tendre, sur l'amitié et l'acceptation des autres et de soi-même.

« L’attrape-rêves », Xavier-Laurent Petit

Louise vit au bout du monde, tout là-haut, dans une vallée belle et rude dont les rares habitants n'aiment pas se mélanger avec ceux "d'en bas". Alors, quand un nouvel élève déboule dans la classe en cours d'année, Louise, comme les autres, pense à une erreur. Non seulement Chems n'est pas de la vallée, mais il est différent, avec ses cheveux longs, la couleur de sa peau, la vieille caravane dans laquelle il vit avec sa mère au milieu des bois... C'est cette différence que Louise trouve attirante. Elle est bien la seule. Pour les autres, comme son père, un étranger n'a rien à faire dans la vallée où le travail manque, où la scierie du coin bat de l'aile. Louise se sent coupée en deux. Mais Chems va prouver qu'il aime cet endroit comme s'il y était né. Quitte à le défendre au péril de sa vie.

 

Adultes

« Ce que les oiseaux disent des hommes », Noah Strycker

            Débordants de vie, imprévisibles, dotés d’émotions et de remarquables formes d’organisations sociales, sous la plume de Noah Strycker, les oiseaux révèlent leur intelligence et affirment une individualité que nous leur avons longtemps niée. Perroquet danseur sur un tube pop de boys band, oiseaux jardiniers créateurs d’œuvres d’art, albatros amoureux au long cours... et si l’oiseau et l’humain n’étaient pas si différents? Et si leurs comportements individuels et sociaux pouvaient être riches d’enseignements? L’étude du système d’élevage coopératif des mérions nous donne une belle leçon de bienveillance tandis que les errances du harfang des neiges nous invitent à vagabonder sans craindre de nous perdre... Inspiré par de longues années d’études sur le terrain, étayé par les dernières découvertes scientifiques, ce livre coloré et plein d’humour invite à changer notre regard sur les oiseaux pour enrichir notre vision du monde.

 

BDs   

«  Pause», Fabcaro

Comment un auteur vit son succès, non sans subir les affres de la création et la peur de voir fuir les muses. Le tout avec une sacrée tendance à la somatisation et l'hypocondrie... De cette période "un peu flottante", Fabcaro réalise un album dans la logique de continuité de thèmes qui lui sont chers. On retrouve ainsi son talent à dépeindre avec humour ses travers et défauts, à traiter de sujets profonds sans lourdeur, à en donner une perspective qui nous touche en miroir. Des éléments toutefois étonnants, avec une couverture à l'identité graphique forte où le titre est symbolisé par le logo «Pause» et une oeuvre comportant une touche d'expérimentation : à la fois chronique et journal de bord, elle mélange planches, strips et dessins. Un pêle-mêle calculé qui joue sur les respirations, les vides, les rythmes, comme autant de symboles des doutes de l'auteur, sans volonté d'esthétisme élitiste. Par ailleurs, son graphisme a mûri et évolué depuis quelques temps, se nourrissant même parfois de styles différents. L'album séduira les inconditionnels car, si son personnage manque d'inspiration, elle ne fait pas défaut à son auteur et alter-ego. Et les nouveaux lecteurs découvriront la richesse de son univers.

L’intégrale « La guerre des Lulus», Régis Hautière, Hardoc

Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig sont quatre des pensionnaires de l’orphelinat de l’abbaye de Valencourt en Picardie. Tout le monde les surnomme les Lulus. En cet été 1914, lorsque l’instituteur est appelé comme tant d’autres sous les drapeaux, personne n’imagine que c’est pour très longtemps. Et les Lulus ne se figurent évidemment pas une seconde que la guerre va déferler sur le monde finalement rassurant qu’ils connaissent. Bientôt, le fracas de l’artillerie résonne dans le ciel d’été. Il faut partir, vite. Mais lorsque la troupe évacue l’abbaye manu militari,les Lulus, qui ont une fois de plus fait le mur, manquent à l’appel. Sans l’avoir voulu, ils se retrouvent soudain à l’arrière des lignes allemandes.

«  Au-delà des mers», Alain Kokor

Récit romantique et insolite, où l’humour se conjugue à la grâce, Au-delà des mers est un roman dessiné avec fraîcheur et l’envie amusée de dérouter le lecteur. Dans le sillage de Supplément d’âme, ce nouvel album raconte une belle rencontre humaine où se distille la petite musique du bonheur… Alain Kokor est un auteur rare qui de livre en livre dessine le vivre joyeux, l’aspiration à la sérénité. Il y a des millions d’années, un couple de poissons sort pour la première fois de l’eau. Seul l’un des deux va survivre, hurlant à la mort le nom de sa compagne, « Son… » Au Havre, de nos jours, alors que l’on révèle mondialement l’identité de la nouvelle doyenne de l’humanité (une finlandaise âgée de 110 ans), Monsieur Matelot sort de son bain de mer quotidien, protégé et surveillé par un groupe d’individus agissant comme des espions professionnels.Car M. Matelot n’est pas une âme ordinaire. Mi homme, mi poisson, il vit ici depuis la nuit des temps. Et aujourd’hui, c’est son anniversaire (enfin, à ce qu’on suppose). Bien qu’il ait vécu mille vies, cette journée va bouleverser M. Matelot. Un couple et une ado, prénommée Sonia, viennent s’installer à côté de chez lui. Rapidement l’étonnant vieillard et la jeune fille en proie aux vissicitudes de l’adolescence, vont sympathiser. Il va l’aider à mûrir. Elle l’aidera à vieillir. Et plus rien ne sera comme avant.

 

Livres audio

« Falaise des fous », Patrick Grainville

1868-1927 : de l'invention de l'impressionnisme à la traversée de l'Atlantique par Lindbergh, un Normand établi à Étretat entreprend le récit de sa vie. Orphelin de mère, jamais reconnu par son père, il s'est installé chez son oncle, dans la splendeur des falaises, après avoir été blessé lors de la sanglante aventure coloniale en Algérie. Sous son regard, un homme peint : c'est Monet. Pour le jeune homme, qui ne connaît rien à la peinture, c'est un choc. La naissance d'un art et d'une époque se joue là, et, dès lors, il n'aura de cesse d'en suivre les métamorphoses, guidé par deux amantes, Mathilde, une bourgeoise mariée, sensuelle, puis Anna, passionnée. Elles l’initient à Monet, présent de bout en bout, mais aussi à Courbet, Boudin, Degas, Flaubert, Hugo, Maupassant… Tous passent à Étretat ou dans son voisinage. De la débâcle de la guerre de 1870 à la découverte de New York, de l’affaire Dreyfus au gouffre de la Grande Guerre, c'est tout un monde qui surgit, passe et cède la place à un autre. Dans la permanence des falaises lumineuses, la folie de Monet affrontant l'infini des Nymphéas. Le tout sous la plume d'un homme qui a beaucoup vécu, beaucoup ressenti, aimé et perdu.

« A la ligne. Feuillets d’usine », Joseph Ponthus

                     À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C'est l'histoire d'un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c'est qu'il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d'Apollinaire et les chansons de Trenet. C'est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l'odeur de la mer. Par la magie d'une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.

 

Parentalité

« L’élevage des enfants », Emmanuelle Prelle, Emmanuel Vincenot

Comment faire croire à son conjoint que c’est son tour de changer la couche ?
Réussir un goûter d’anniversaire : l’importance du plan de table.
Laisser ses enfants à la famille pendant les vacances : doit-on obligatoirement les récupérer ?
Préados : leur parler de sexualité sans les dégoûter.
Ados : leur parler de sexualité sans leur donner envie.
Être père ou mère est une joie de chaque instant. C’est aussi une responsabilité écrasante. Il est encore temps d’y renoncer.
Mais si vous avez déjà franchi le pas, ou que vous vous apprêtez à le faire, « L’Élevage des enfants » offre une mine de conseils éducatifs, d’informations véridiques et de témoignages de première main qui vous accompagneront dans chacune des étapes de cette prodigieuse et épuisante aventure.
Un hilarant voyage dans le monde de l’enfance et de l’adolescence, cet univers coloré où se mêlent innocence et odeurs de pieds, pudeur et toxicomanie, acné et Père Noël.

Philosophie

« La vie intense. Une obsession moderne », Tristan Garcia

Au XVIIIe siècle, un nouveau fluide fascine le monde : l’électricité. L’intensité devient un idéal ordinaire pour l’homme et un concept savant de philosophie, de la puissance nietzschéenne au vitalisme de Deleuze, de l’excitation nerveuse des libertins à l’adrénaline du désir, de la performance et des sports extrêmes. L’intensité est une puissance qui organise le monde, et vivre le plus fort possible représente la valeur suprême de l’existence. Un idéal contemporain séduisant mais aussi un piège, qui produit peut-être le contraire de ce qu’il promet... Écartant tout renoncement au désir d’intensité, Tristan Garcia en appelle à la «résistance», pour retrouver, enfin, sa vie électrique.

 

Romans

« Le tribunal des âmes », Donato Carrisi

Les crimes commencent par des aveux. Rome, sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables. Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité: analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée. Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais cru à un accident. Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au cœur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.

« Les arcanes du chaos», Maxime Chattam

Célibataire parisienne sans histoires, Yael est loin de se douter qu'il existe des secrets qui mettent en danger ceux qui les découvrent. Le jour où des ombres apparaissent dans ses miroirs pour lui parler codes secrets et sectes millénaires, elle se croit folle ou possédée. Projetée dans un jeu de piste infernal, pourchassée par des tueurs, Yael se retrouve au cœur d'une lutte ancestrale. Des catacombes de Paris aux gorges hantées de Savoie, jusqu'au New York des milliardaires, la vérité ne doit pas survivre. Qui n' a jamais rêvé de tout savoir sur l'assassinat de JFK ? Sur le 11 septembre ? Et si l'histoire n'était que manipulation ? Quand le diable s'en mêle, la terreur ne fait que commencer...

«Pour les trois couleurs», Fabien Clauw

Un grand roman d'aventure maritime où l'amour croise la mort, et le lecteur côtoie marins intrépides et brigands au grand coeur. Mars 1798. Robespierre a perdu la tête et Napoléon est encore dans les langes de Bonaparte. En ces temps tourmentés, intrigues et trahisons sont le quotidien d'hommes de pouvoirs cherchant autant à sauver leur tête qu'à faire fortune. En guerre contre la plupart des monarchies d'Europe, la France révolutionnaire compte l'Angleterre et sa puissante Royal Navy parmi ses ennemis. Hélas, à court de crédits, la flotte française souffre d'une corruption généralisée et une grande partie de ses officiers, de noble lignée, a migré. La jeune Marine Républicaine se consume sur les cendres de la défunte Royale... Dans cette ambiance bouillonnante du Directoire, décor inédit du genre, l'auteur plante le fougueux Gilles Belmonte, capitaine de frégate. Engagé dans la marine Royale à l'âge de 13 ans, il en a 29 lorsqu'il se voit confier un nouveau navire, l'Égalité, et une mission cruciale pour l'avenir de la France. Entre machinations des services secrets, combats en mer et amours naissants, son sens de l'honneur et son formidable instinct auront-ils raison d'un ennemi prêt à tout ?

« L’absente», Lionel Duroy

Parce que sa femme l'a quitté, Augustin se voit contraint de vendre la maison où ils se sont aimés, où ils ont élevé leurs enfants et où il a toujours pu se consacrer à l'écriture. Le jour du déménagement le crucifie. Incapable de supporter ce spectacle, il entasse fiévreusement dans le coffre de sa voiture les objets dont il ne peut se passer et s'enfuit. Expulsé de lui-même, hors de lui au sens littéral du terme, il se lance alors dans une course affolée, en quête du moyen d'apaiser cette angoisse qui le dévore. Il parcourt ainsi la France à la recherche d'un repère, d'un lieu où se réfugier. Tandis qu'il roule et fouille dans ses souvenirs devenus des cendres illisibles, l'image de sa mère s'impose insensiblement, cette femme tant haïe, que l'expulsion de son bel appartement de Neuilly avait précipité dans la folie un demi-siècle plus tôt. Serait-il en train de vivre le même effondrement ? Augustin court, roule. Il traverse des paysages, bute en aveugle sur les personnages que le hasard place sur sa route, rencontre une femme qui le poursuit d'hôtel en hôtel. Puis il endosse une fausse identité et se fait embaucher comme ouvrier dans le château familial, près de Bordeaux, celui-là même où sa mère a grandi. Égaré, furieux, magnifique et désespéré, Augustin s'acharne à reconstituer l'histoire de cette femme qu'il aura fuie toute sa vie, et enterrée sans une larme. À mesure qu'il comble certaines énigmes, son regard sur elle finit par s'humaniser... Mené d'un train d'enfer à la manière d'un extravagant road movie, ce nouveau roman aux accents burlesques redessine avec une invention rare l'univers singulier que Lionel Duroy explore depuis de longues années.

« Esprits rebelles », Khalil Gibran

Dans les premières années du siècle, Khalil Gibran, installé à Boston, collabore au journal At-Moujaher, destiné à l'émigration arabophone américaine. En 1908, il en tire un recueil de textes, Esprits rebelles. Composé de quatre histoires d'amour tragiques, le livre pose le problème de la condition de la femme arabe et de sa position dans la société libanaise. La sanction de cette audace ne tarde pas à tomber : le livre est très sévèrement critiqué par l'Église maronite qui voit en lui une attaque du clergé et une incitation à la libération des femmes. L'ouvrage est jugé hérétique, et le pouvoir ottoman au Liban le menace d'autodafé en place publique.

« Ombres sur les champs », Ludovic Massé

Le mas des Chanterelles, au tournant du XIXe siècle, en Catalogne française. Le père Paillarès veille en maître tout puissant sur ses terres, ses filles et ses fils. En face, il y a les Airol, les "ennemis" avec qui on entretient des relations de non-agression. C'est par les enfants Paillarès, par les "étrangers", par les amours impossibles, qu'éclatera le drame qui va bouleverser le cours d'une vie rythmée par la succession des saisons et l'ordre millénaire de la civilisation paysanne. Si ces géorgiques catalanes nous émeuvent tant, c'est qu'on y entend la voix d'un grand conteur qui sait donner à la terre et aux gens une dimension universelle.

« I am, I am, I am», Maggie O’Farrell

Poétique, subtile, intense, une œuvre à part qui nous parle tout à la fois de féminisme, de maternité, de violence, de peur et d’amour, portée par une construction vertigineuse. Une romancière à l’apogée de son talent.
Il y a ce cou, qui a manqué être étranglé par un violeur en Écosse.
Il y a ces poumons, qui ont cessé leur œuvre quelques instants dans l’eau glacée.
Il y a ce ventre, meurtri par les traumatismes de l’accouchement…
Dix-sept instants.
Dix-sept petites morts.
Dix-sept résurrections.
Je suis, je suis, je suis.
I am, I am, I am..

« Chevaux de foudre», Aurélie Wellenstein

Alix a tout perdu. Son père, sa terre, et même son nom. Devenue esclave à Rome, elle est précipitée dans le monde des courses du Déluge. Ces compétitions violentes et sans pitié voient s'affronter les fulgurs, des chevaux de foudre dont le corps s'électrise quand l'orage éclate. Monter sur leur dos, c'est mettre sa vie en jeu, mais la liberté couronne les vainqueurs. Aidée par Marcus, le prodige de son équipe, Alix va lier son destin à Ira, un étalon indomptable, aussi beau que mortel...

« La splendeur des Brunhoff», Yseult, Williams

Des Brunhoff, l’histoire a surtout retenu deux noms : celui de Jean, le génial créateur de Babar dans les années 1930, et celui de son fils, Laurent, qui fera du roi des éléphants un des personnages les plus célèbres de la littérature enfantine. Si Jean se tenait hors du tumulte du monde, il en allait tout autrement pour les autres membres d’une famille qui a marqué son temps. Son frère Michel et son beau-frère Lucien Vogel furent à la pointe dans la presse, l’édition, la mode, la photographie ou encore l’art moderne. Ces éditeurs de génie ont créé les premières revues de mode au croisement de tous les arts : La Gazette du bon ton, Le Jardin des modes, Vogue – dont Cosette, l’épouse de Lucien, sera la première rédactrice en chef – mais aussi Vu, l’illustre magazine de photoreportage, le premier à publier des photographies de camps de concentration. Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso, Lee Miller, Salvador Dalí, Robert Capa, Jean Cocteau et tant d’autres ont tous participé, à un moment de leur carrière, à ces revues. Innovants dans les arts, les Brunhoff furent aux avant-postes de la lutte contre le fascisme durant toute la tragédie européenne, à l’image de Marie-Claude Vogel, future Vaillant-Couturier, héroïne bouleversante de la Résistance. De la Belle Époque jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la famille de Babar a traversé les tempêtes avec le panache des grands explorateurs de notre temps. Pour écrire la saga inouïe de cette famille de talent, Yseult Williams a eu accès à des archives familiales inédites et s’est entretenue notamment avec Marion de Brunhoff, la fille de Michel, avec Mathieu, le fils de Jean, et avec Thomas Ginsburger, le fils de Marie-Claude Vaillant-Couturier.

Bonne lecture !                                                  

Les nouveautés dans votre médiathèque: 15 mars

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 15 mars

 IMG 20210317 144527  IMG 20210316 171103

Jeunesse

« Horribles énigmes », Victor Escandell, Ana Gallo

Bienvenue dans les horribles énigmes en te plongeant dans ce livre maléfique, découvre les personnages d'épouvantes de l'histoire. Rends visite à Frankenstein terré dans sa cachette. Apprends à te protéger des sorcières. Résous le secret de la momie. En solo ou en équipe, deviens un vrai détective ! Observe, réfléchis avec méthode, fait appel à ton sens de l'observation, à ta logique, et à ton intuition !

 

Albums

« Nos chemins », Irène Bonacina

Sans carte, sans guide, Mami Babka et Petit Ourse inventent leur chemin. Par dessus les rivières, à travers les montagnes, elles progressent et rien n’arrête leur élan vers l’inconnu. Elles sont libres. Puis, un soir, Mami Babka s’allonge dans la neige pour toujours. Elle a touché l’horizon qu’elle cherchait : ici, sous les étoiles, s’arrête son chemin. Au matin, dans une barque où elle pose sa lanterne, Petite Ourse part seule sur le fleuve. Est-ce le vent ou Mami Babka qui lui souffle : « Va, Petite Ourse, va, le chemin t’attend ! ». Plus tard, dans l’eau, des clapotis et des rires : Petite Ourse rencontre Oumi. Et si désormais elles allaient ensemble vers le grand large ? Leurs deux chemins ne feraient plus qu’un… Irène Bonacina, formée à l’école Estienne, aux Arts Décoratifs de Strasbourg et aux Beaux-Arts de Bratislava est illustratrice pour la littérature jeunesse depuis 2009. La transparence des encres couleurs, le fusain, la gravure, lui permettent d’exprimer des univers variés et de chercher à la fois la finesse du trait et la matière. Elle aime aussi créer des rencontres-ateliers pour les enfants ou les étudiants dans l’enseignement supérieur. Elle réalise avec Nos Chemins, un livre unique. Elle y compose ses images sur des papiers déchirés, peints, superposés et rétroéclairés.

« Lotte, fille pirate », Sandrine Bonini, Audrey Spiry

Lotte n’est pas une fille comme les autres : dès qu’elle met un pied hors de la ferme de ses parents, en pleine savane africaine, elle file dans son repaire secret retrouver son ami le toucan, Igor l’oiseau de feu – grand danseur de son état. Elle n’a peur de rien, Lotte : ni d’Achille le lion ni d’Horace l’énorme éléphant. Avec eux, elle mène une existence de pirate entre réel et imaginaire, explorations magiques et collections de trésors trouvés dans la nature. Jusqu’au jour où la rivière, la vraie, déborde encore plus que son imagination…

« Le chat de Gustav Klimt », Bérénice Capatti, Octavia Monaco

            « Allez, entre, ne sois pas timide. Cette étrange odeur que tu sens, c'est celle de la peinture, de l'huile et des toiles... » : le chat préféré de Klimt nous invite à découvrir l'univers de son maître exceptionnel, qui passa sa vie à Vienne, de 1862 à 1918. À travers de magnifiques illustrations, on se laisse ainsi guider au fil de la vie et de l'oeuvre de ce peintre en constante recherche, chef de file du groupe « Sécession », fortement imprégné de l'Art Nouveau. Cet album de « vulgarisation » dévoile un Gustav Klimt tour à tour concentré ou rêveur, au travail ou en vacances, peu économe et très généreux, approuvé ou contesté... Compagnon-témoin, le chat de Klimt nous donne à voir avec malice des petits secrets de son maître, mais nous fait également partager les interrogations et les doutes d'un peintre qui, de formation académique, traversa plusieurs périodes de création, avant d'apparaître comme un précurseur des mouvements avant-gardistes du début du XXè siècle.

« Le conte du prince en deux », Olivier Douzou, Frédérique Bertrand

               Tout commence par un micro-trottoir : faut-il être pour ou contre la fessée ? Les parents comme les enfants prennent position. Un enfant se présente enfin et utilise un conte pour évoquer sa propre expérience, l'histoire peut alors commencer : Il était une fois un roi qui colla à son fils une fessée si forte qu'il le partagea en deux. Une des deux moitiés se présentait au peuple de profil, l'autre moitié révoltée était enfermée dans une tour... Cet album interroge autant sur la notion de correction, de pouvoir que sur les frontières entre l'autorité et la violence. Quand le livre se referme, le débat (d'actualité) peut s'ouvrir. 

« Le grand imagier des petits », Ole Könnecke                                  

                   Dans un imagier, il y a des objets de la vie quotidienne, des ustensiles, des vêtements, des fleurs, des animaux, des aliments. Dans un grand imagier, il y a en plus des meubles, des détails, des actions, des saisons, des paysages, des instruments de musique, et même des mots très difficiles à prononcer, comme « excavatrice » ou « glockenspiel », parce que, si on n’apprend pas à le faire à trois ans, ce sera encore plus dur après. Dans cet imagier-là, il y a en prime le style clair, net et coloré du père de nos héros chéris, Anton et Lola.                                                 

« Lucie est partie », Sebastian Loth

               Chaque jour, Zelda rendait visite à son amie Lucie. Elles partageaient tout : leurs lectures, leurs jeux, leurs découvertes. Mais un jour, Lucie disparut... " Elle est partie pour un très long voyage ", expliquèrent les autres oies à Zelda. Mais Zelda ne comprit pas... Voici l'histoire drôle et poignante d'une amitié qui jamais ne s'éteindra.

« Bonjour printemps », Didier Lévy, Fleur Oury

Un matin de printemps, la maison de cette petite famille de blaireau se met tout doucement à grandir, à pousser, à bourgeonner. Des petits changements d'abord imperceptibles puis un peu perturbants. Drôles de moments que ceux où on a l'impression d'être la seule à ne pas changer. Le ventre de maman s'arrondit, celui de papa aussi. Il faudra beaucoup de tendresse, des mots qui éclairent et qui rassurent la nuit, et du temps pour que voilà, un matin,… on se retrouve grande sœur, le cœur gonflé d'amour… Un album tout en tendresse pour faire face aux grands bouleversements de la vie comme celui de la venue d'un petit frère ou d'une petite sœur.

« Sapristi », Zidrou, David Merveille

Sapristi est un petit caneton qui vit à la ferme. Mais il n'a pas envie de dire "coin-coin" comme ses parents, alors que tous les enfants imitent le cri de leurs parents (la vache, la chèvre, le cochon,...). Alors le fermier le tue. Mais la voix de Sapristi va bientôt trouver un nouvel écho...

 

BDs

« Enola et les animaux extraordinaires. Le grifon qui avait une araignée au plafon», Joris Chamblain, Lucile Thibaudier

Au cirque, c’est le grand jour ! Tout le monde s’affaire avant la grande première. Monsieur Loyal supervise les dernières répétitions, notamment celle où sa fille, Sélène, se produit en tant que voltigeuse principale. Son compagnon pour le numéro ? Grif, un griffon qui l’accompagne depuis sa plus tendre enfance. Malheureusement, celui-ci se blesse pendant les essais. Son aile est cassée. Enola est appelée pour venir l’ausculter. En arrivant, la vétusté du cirque lui saute aux yeux tout comme la cage où Grif est gardé. Cette histoire ne présage rien de bon pour Enola et Maneki.

L’intégrale « Louca », Bruno Dequier

            Piètre sportif, mauvais élève, menteur, et maladroit avec les filles, Louca est une catastrophe ambulante. Heureusement, il va recevoir un coup de main de Nathan, beau garçon, super doué au foot, intelligent, drôle... bref, le coach idéal pour permettre à Louca de se reprendre en main et de remporter le match sur le terrain comme dans la vie. À un détail près : Nathan est mort et c'est son fantôme qui va entraîner Louca...

« Boule à zéro. Le gang des crocodiles », Ernst, Zidrou

Les aventures pleines d'humour et de tendresse d'une petite fille hospitalisée. Bonjour, je m'appelle Zita, mais ici, à l'hôpital La Gaufre, tout le monde m'appelle « Boule à zéro ». Je souffre d'une leucémie. Ma seule consolation d'être à l'hosto, c'est Mama Kigali. Mama Kigali est conteuse professionnelle. Les histoires, elle les raconte comme personne ! Aujourd'hui, elle nous a conté une vieille légende africaine selon laquelle la personne malade qui arriverait à toucher la queue d'un crocodile serait guérie instantanément. Vous allez sans doute me dire que je ferais mieux de ne pas croire à cette histoire de crocodile à la queue miraculeuse. Pourquoi pas, après tout ? J'ai bien cru à tous ces traitements que les docteurs m'ont infligés pendant des années. Et regardez où j'en suis !

 

Méditation

« Dix exercices pour bouger en pleine conscience pour les enfants », Thich Nhat Hanh

Qui a dit que méditer, c'était rester assis ? Méditer, c'est aussi se lever, explorer ses sensations et se sentir à l'aise dans son corps. Pour cela, il faut bouger ! Thich Nhat Hanh propose dix exercices, pour tester ses appuis, s'étirer, tenir en équilibre, travailler sa respiration... pour un corps en pleine forme et un esprit curieux, attentif à chaque mouvement. Car, lorsqu'on vit l'instant présent et qu'on fait la paix en soi, c'est plus facile d'être en paix avec le monde qui nous entoure.

 

Romans

« Mon chien est raciste », Audren, Clément Oubrerie

Un dimanche en se rendant au cinéma, Maël, 10 ans, trouve un adorable petit chien sur son paillasson. Puisqu'il n'a l'air d'être à personne, Maël et sa famille l'adoptent et le baptisent Minou. Mais ce petit chien a parfois un comportement très étrange, il grogne, s'agite et tente de mordre selon une logique qui lui est propre... parfois il veut même attaquer le téléviseur ! Jusqu'au jour où les voisins de paliers de Maël comprennent ce qui se passe... Minou est raciste, il n'aboie que contre les gens à la peau foncée ! Catastrophe, Maël et ses parents sont très gênés. Maël se pose beaucoup de questions : peut-il continuer à aimer son chien ? Peut-on être à la fois intelligent, gentil et raciste ? Peut-on désapprendre à être raciste ? Et comment faire comprendre aux autres que ce n'est pas parce que leur chien est raciste que Maël et sa famille le sont aussi ?

« Le match des dinosaures », Dankerleroux

Albon l'iguanodon adore les noix de coco. Il vient justement d'en trouver une, bien dodue, énorme ! Mais Pat le tricératops la veut aussi... Une seule solution pour savoir qui la mangera : organiser le match des dinosaures. Buuuutttt!        

« Chien pourri ! est amoureux », Colas Gutman, Marc Boutavant

Chien Pourri est amoureux ! Ses puces et lui ont eu le coup de foudre pour Sanchichi, une petite chienne pouilleuse et, heureusement pour lui, bigleuse. Le Manuel du Séducteur à la patte, Chien Pourri se lance à sa conquête, mais, comme il comprend tout de travers, le pire est à craindre. Va-t-il la traiter de grosse saucisse ou la kidnapper dans un sac-poubelle ?

 

Adultes

« Celle qui a dit fuck ! Journal d’une imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête », Anne-Sophie Lesage, Fanny Lesage

            Le journal d’une jeune imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête : à travers ses chroniques pleines de piquant, de nombreuses pistes, des rituels express et des outils pour assumer une féminité décomplexée. Oser dire « Fuck », ça se travaille… Beyoncé ne s’est pas faite en un jour ! Moi, c’est Alice, jeune femme attachiante (si j’en crois mon entourage) qui a des rêves plein la tête. Pourtant, j’ai l’impression de subir ma vie plutôt que de la vivre vraiment ! J’ai une fâcheuse tendance à me mettre la pression, à être trop exigeante avec moi-même, à culpabiliser pour tout et surtout pour rien (#chargementale), et à courir après cette fucking perfection ! Mon quotidien n’est plus que to-do lists et longues heures de réflexion sous la douche : Comment être à la fois la Caroline Ingalls de mon foyer et l’Oprah Winfrey de mon job ? Comment assurer le bien-être de ma future progéniture alors que j’ai laissé mon chat s’enfuir au bout de trois jours ? Comment garder le piquant de mon couple tout en m’enfilant le soir cinq épisodes de Game of Thrones… dans mon pyjama de la honte ?

 

BDs   

L’intégrale « Lys», Centomo, Dalena, Maddaleni, Basile

Nous sommes en 2050... rien ne semble avoir changé... Sauf peut-être qu'il n'y a plus d'animaux. Le monde s'est transformé, le territoire vaincu par l'avancée de la mer est meurtri par les calamités climatiques ; la société riche vit protégée dans de grandes métropoles-pilotis écologiquement propres d'où il vaut mieux ne pas sortir. Pourtant, la vie quotidienne de Lues, une fille de quinze ans, partagée entre l'école, les amitiés et les premières amours, ne semble pas très différente de celle de notre temps... Rien n'est différent, vraiment ? Sauf ce qui lui arrive les nuits de pleine lune...

L’intégrale «  Dent d’ours», Yann, Henriet

Quand Max est mis aux arrêts pour trahison, sa vie bascule. Pilote dans l'US Air Force, Max dit "le Polak" a émigré aux États-Unis pour fuir la persécution nazie en Europe. Né en Haute-Silésie, de famille juive polonaise, Max s'est engagé dans l'armée américaine, où il sert sur une base aérienne du Pacifique. Pris pour un autre, il est soupçonné d'être un espion nazi, victime de sa ressemblance avec l'Allemand Werner Zweiköpfiger , né comme lui en Haute-Silésie, et qu'il a effectivement connu quand il était enfant, lorsqu'il rêvait d'aviation avec lui et la petite Hanna. Rapidement innocenté, il va devoir néanmoins accepter une mission à hauts risques pour laver son nom et sa réputation : prendre en chasse et abattre Hanna Reitsch, pilote d'élite de la Luftwaffe... qui n'est autre que son amie d'enfance. Tout à la fois drame psychologique, aventure réaliste et histoire d'espionnage, ce récit de Yann et Henriet se caractérise par le soin documentaire que les auteurs ont apporté tant à la réalité historique qu'aux détails techniques des avions de la Seconde Guerre mondiale.

 

Biographie

« Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin », Emilie Plateau

Prenez une profonde inspiration, soufflez et suivez ma voix. Quittez le lieu qui est le vôtre, quittez le 21e siècle. Vous voici dans les années 1950 au sud des États-Unis, à Montgomery, en Alabama. Désormais, vous êtes Claudette Colvin, une jeune adolescente noire. Ici, noirs et blancs vivent dans la ségrégation. Ici, être noir c'est n'avoir aucun droit. Mais, le 2 mars 1955, Claudette Colvin, qui n'a que 15 ans, refuse de céder sa place à une passagère blanche dans le bus. 9 mois avant Rosa Parks, elle devient la première noire à plaider non coupable et à poursuivre la ville en justice. Et pourtant, son nom tombera dans l'oubli. Voici son histoire...

 

Evasion

« Voies vertes de France. Le bonheur en roue libre », Michel Bonduelle

Une sélection des plus beaux parcours français. Des balades en Picardie, Ardennes, Normandie, Val de Loire, Bretagne, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine, Provence, Rhône-Alpes ou Île-de-France (voir sommaire joint) Une carte de France avec tous les parcours. Pour le vélo mais aussi le roller. Michel Bonduelle n'a eu de cesse de parcourir la France depuis deux décennies à VTT, sur l'eau, à ski, en parapente, à pied. Il a été le rédacteur en chef des magazines Vital et Détours en France, et est l'auteur aux Editions Ouest-France de nombreux guides sur les voies vertes à vélo, un sujet qui le passionne et dont il est un des spécialistes en France.

 

Histoire

« Anarchie, une histoire de révoltes », Claude Faber

Doux rêveurs ou véritables instaurateurs d'une société nouvelle, les anarchistes ont participé à tous les combats révolutionnaires. Leur esprit libertaire habite encore les grands mouvements contestataires d'aujourd'hui.

« Le peuple introuvable, histoire de la représentation démocratique en France », Pierre Rosanvallon

La démocratie constitue, depuis deux siècles, l'horizon du bien politique. Mais elle semble en même temps inachevée ou trahie. Une des principales raisons de ce malaise tient à une difficulté de figuration : l'avènement d'un monde d'individus rend la société moins lisible en ses différences. Il y a ainsi une tension qui se noue entre l'évidence du principe politique de la démocratie et le caractère plus incertain de son fondement sociologique. Le peuple est sacré souverain au moment où il paraît plus insaisissable. Dès le départ, le problème des conditions d'une «bonne» représentation politique s'est posé et il n'a pas cessé depuis. Pierre Rosanvallon s'attache à construire l'histoire de cette question.

 

Romans

L’intégrale «Les enfants de la terre», Jean M. Auel

Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s'achève et la Terre commence à se réchauffer. Lentement, durant des millénaires, l'homme s'est peu à peu dégagé de la bête et il apparaît à peu près tel qu'il est aujourd'hui. Il connaît l'outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménage des grottes pour s'abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d'harmonie. En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de cinq ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d'un lion pour se réfugier auprès d'un clan étranger. On l'adopte. Très vite, les gestes et les paroles d'Ayla suscitent l'étonnement et l'inquiétude.

« Rendez-vous à Calcutta », Barbara Cartland

Quand Mavina hérite de son oncle, elle n'a qu'une idée : réaliser enfin son rêve ! Partir aux Indes pour retrouver la tombe de son père, officier des services secrets de Sa Majesté, tué dans des circonstances mystérieuses. Mais pour une jeune fille seule, un tel voyage n'est pas sans danger : à peine a-t-elle embarqué sur le bateau qui doit la conduire à Calcutta qu'elle est importunée par un individu. Terrorisée, elle se réfugie sur le pont des premières classes. Soudain, une voix dans son dos : Mademoiselle... Mavina sursaute. Il l'a donc suivie jusqu'ici ? Mais non, l'homme qui s'adresse à elle est anglais, et fort poli. D'emblée, elle lui fait confiance...

« La dame de Reykjavik », Ragnar Jonasson

Hulda a tout donné à sa carrière. Mais en faisant toujours cavalier seul. Elle a beau être une des meilleures enquêtrices du poste de police de Reykjavik, à soixante-quatre ans, sa direction la pousse vers la sortie. La perspective de la retraite l'affole. Tout ce temps et cette solitude qui s'offrent à elle, c'est la porte ouverte aux vieux démons et aux secrets tragiques qu'elle refoule depuis toujours. Et ses échappées dans la magnificence des paysages islandais, pour respirer à plein poumons la sauvagerie de son île, ne suffiront plus, cette fois. Alors, comme une dernière faveur, elle demande à son patron de rouvrir une affaire non résolue. Elle n'a que quinze jours devant elle. Mais l'enquête sur la mort d'Elena, une jeune russe demandeuse d'asile, bâclée par un de ses collègues, va s'avérer bien plus complexe et risquée que prévu. Hulda a-t-elle vraiment pesé tous les risques ?

« Les disparus de la lagune», Donna Leon

Surmené et épuisé, le commissaire Brunetti décide de prendre des vacances. Loin de Paola et de la questure, il s'offre un séjour en solitaire dans une villa de l'ïle de Sant'Erasmo. Au programme : ramer sur la lagune et ne penser à rien. Sa retraite tourne court quand le gardien de la propriété disparaît. Contraint de mener l'enquête, Brunetti voit ses vacances virer au cauchemar. Et dans les brumes de la laguna vénitienne, de bien vilains secrets refont surface...       

« Le mystère Fulcanelli», Henri Loevenbruck

Après plusieurs meurtres mystérieux et le vol d'un manuscrit, Ari Mackenzie accepte de mener l'enquête dans les milieux ésotériques afin de percer le mystère de l'identité du plus mystérieux alchimiste du XXe siècle : Fulcanelli.

« Le maître des abeilles », Henri Vincenot

Le Bourguignon de Paris Louis Châgniot assiste en rêve à l'effondrement de sa vieille maison familiale. Il y voit un signe prémonitoire et décide de «vivre sa vie». Il retourne à Montfranc-le-Haut, avec son fils Loulou, étudiant à la dérive, toxicomane. Il retrouve dans son village natal une pléiade de personnages hauts en couleur, que domine la figure de Balthazar, le maître des abeilles. Celui-ci fera découvrir à Loulou à la fois les valeurs fondamentales de l'existence et l'amour, en la personne de la radieuse Catherine. Tout le roman se passe pendant la semaine sainte, au moment de l'explosion du printemps, ce qui permet à Vincenot de marier l'ancienne culture païenne et la spiritualité chrétienne, et de célébrer ainsi pleinement sa Bourgogne, de nous en communiquer jusqu'à la sensation physique.

« Le secret des trois soeurs », Louis-Olivier Vitté

Dans un village du Limousin, sur les rives de la Dordogne, au lendemain de la Grande Guerre... Trois soeurs, Adélaïde, Emeline et Marie, tiennent une auberge de bonne réputation. Il n'est pas un client - voisin, gabarier - qui ne se rêve patron aubergiste, choyé par ces excellentes cuisinières, d'humeur égale et... célibataires, même quand l'arrivée de deux voyageurs, ingénieurs, vient perturber les habitudes des fidèles. Un matin d'hiver, pourtant, l'établissement ferme. Comme chaque année, à la même époque, les soeurs disparaissent quelques semaines durant, laissant voyageurs et villageois presque orphelins. Où et pourquoi partent-elles ainsi sans rien dire ? Tous sont torturés par le doute et la jalousie...

«Le Paradis perdu de Mercury», Brad Watson

Finus Bates est tombé amoureux de l’élégante Birdie Wells, un jour de 1917 où il l’a vue faire la roue, toute nue au milieu des arbres, aux environs de Mercury, petite ville endormie du Mississippi. Il a continué de l’aimer quatre-vingts ans durant : pendant leurs mariages respectifs, au moment de la mort mystérieuse et prématurée de Earl, le mari volage de Birdie. Somptueuse peinture de l’amitié de toute une vie, d’une passion toujours vive, d’affrontements conjugaux et de compromis, de l’âge qui vient, Le Paradis perdu de Mercury dépeint brillamment les bonheurs de l’existence. Un monde superbe, merveilleusement décrit [...]. Un livre qui fascine par sa puissance, sa maîtrise et son propos. François Busnel, Lire. À l’instar des grands romans de Faulkner, de Giono ou de García Márquez, Le Paradis perdu de Mercury nous parle d’un lieu minuscule qui, par la grâce de l’écriture, l’envoûtement du récit, est aussi vaste que le monde, aussi familier que nos propres vies.

« Canyons», Samuel Western

Idaho, 1970. Ward Fall, sa petite amie Gwen, et Eric, le frère jumeau de cette dernière, partent chasser sous un ciel d'azur. La vie semble sourire à ces trois jeunes gens insouciants, à peine sortis de l'adolescence. Mais par un coup cruel du destin Ward tue accidentellement Gwen et anéantit ainsi à tout jamais leur avenir. Vingt-cinq ans plus tard, Ward, abîmé par l'alcool et hanté par le passé, recroise la route d'Eric. Sa rage intérieure a consumé son talent de musicien et a fait le vide autour de lui. Le moment est désormais venu pour chacun d'affronter ses démons, et Ward invite Eric à une partie de chasse dans son ranch au pied des Bighorn mountains. Les deux hommes se préparent alors à une nouvelle expédition : Ward espère y trouver sa rédemption, Eric sa vengeance.

Bonne lecture !                                                  

Les nouveautés dans votre médiathèque: 15 février

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 15 février

 

 IMG 20210215 140821  IMG 20210215 140422

 

Jeunesse

Albums

« A bas la lecture ! », Bobi, Bobi, Didier Levy

               « J'aime pas lire, j'aime pas les livres (...) Enfin, si, il y a des choses que j'aime lire. Le menu, la carte des desserts, surtout, et le programme télé aussi. » Mais enfin pourquoi les enfants n'aiment pas lire ? Notre petit héros, qui déteste lire, nous donne une tonne de bonnes raisons pour l'expliquer : il n'aime pas quand il y a trop de pages, quand c'est écrit tout petit ou trop gros (ça fait bébé !) et puis les livres sont des arbres assassinés, et les lecteurs des complices de cet assassinat. Alors comme il le dit clairement à ses parents « Ne comptez pas sur moi pour lire ! » Mais finalement, il se rendra compte que lire, ce n'est pas forcément ennuyeux et que les livres, ça permet de réfléchir, de s'émouvoir et de rêver ! Un véritable plaidoyer pour la lecture. Les illustrations de Bobi + Bobi et la fraîcheur de l'écriture de Didier Lévy font de cet ouvrage, un album original à mettre entre toutes les mains.

« Le sauvetage de Choupinou », Emma Chichester Clark

Choupinou est le doudou préféré d’Imelda. Seulement, Imelda n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler une gentille petite fille. Elle grogne plus qu’elle ne sourit, et passe son temps à hurler sur tout le monde sous le regard plein d’amour de ses parents qui la trouvent, eux, parfaite. Pas étonnant qu’un jour, le doudou décide de s’échapper… Imelda, qui a toujours tout ce qu’elle veut, exige en remplacement un VRAI lapin. Sans le savoir, elle choisit à l’animalerie un lapin très spécial… qui est bien décidé à lui donner une bonne leçon de savoir-vivre. Mais l’un et l’autre ne savent pas à qui ils ont affaire.

« Le livre des métiers imaginaires », Pierre Ducrozet, Eva Palomar, Julieta Canepa

Dans le monde étrange et surréaliste des images d'Eva Palomar, on trouve des personnages dont la profession est pour le moins étonnante : le maître du temps, qui peut le ralentir, l'accélérer ou même l'arrêter ; celui qui parle aux arbres, et qui pour cela doit connaître leur langue simple et mystérieuse ; l'équilibreuse de coeurs, une sorte de guérisseuse dont les massages et les potions font des miracles. Un album qui célèbre l'art de rêver et la poésie, questionne notre monde et nous encourage à poser sur lui un oeil neuf. 

« On échange ! », Bernadette Gervais

Et si la vache et la coccinelle échangeaient leurs taches ? Une vache avec des taches de coccinelle reste-t-elle une vache ?… Au fil des pages de cet imagier superbe et décalé, Bernadette Gervais réinvente et interroge le monde qui nous entoure pour notre plus grand plaisir de lecteur.

« Un garçon sachant siffler », Ezra Jack Keats

Peter a un rêve : il aimerait pouvoir siffler. Il essaie, mais en vain. Il aimerait tant pouvoir siffler son chien Willie, et que celui-ci rapplique à toute allure ! Mais Peter continue de s'entraîner. Une belle histoire où la persévérance se trouve récompensée...

« Marions-les ! », Eric Sanvoisin, Delphine Jacquot

               Un lapin élégant et toujours célibataire tombe amoureux d'une carotte.
Mais, cette dernière est naturellement effrayée à l'idée qu'il la mange. Par amour, le lapin se fait donc retirer ses grandes dents ; ce geste fait fondre le coeur de la carotte qui accepte de l'épouser. Leur bonheur sera de courte durée, car le renard s'en mêle... sans pour autant parvenir à ses fins !

« Les pinceaux s’en mêlent. Les bêtises », Bernard Villliot, Eric Battut

               Que se passe-t-il au-delà des peintures ? Hors cadre, les routes se dessinent autour d'une toile de Mondrian, une fête bat son plein chez Hopper, ça pousse chez Pollock... Chaque tableau donne vie à une histoire... et à une bêtise ! Klee, Picasso, Malevich, Le Douanier Rousseau, Karel Appel, Gustave Doré, la grotte de Lascaux complètent le tableau.

 

BDs

« Akissi. Vacances dangereuses», Abouet, Sapin

Akissi le piment quitte la ville pour passer des vacances au village. Pour commencer, le chauffeur chauffard du taxi-brousse provoque un accident… avec déchargement express de bagages et vol plané de mouton ! Akissi se précipite, bien décidée à trouver la bête… C’est sûr, ça va être des super vacances !

« Studio danse 9», Crip, Beka

Que ce soit pour la soirée d'Halloween ou autour du sapin de Noël, Julie, Luce et Alia ne perdent jamais une occasion de danser. Cette année, les filles de Studio Danse ne vont même pas s'arrêter durant les vacances d'été, car elles partent en tournée avec Mary ! Suivez-les de ville en ville, de théâtre en théâtre, comme vont le faire deux jeunes garçons amoureux... Mais de qui ? De Julie ? De Luce ? Ou d'Alia ?

« A cheval ! Hip hippique, hourra ! », L. Dufreney, Miss Prickly

C'est la rentrée au club ! Les jeunes cavaliers font connaissance avec Bijou le poney grincheux, Cookie le gourmand, Kamboui le crado, Xanax le trouillard ou encore Flash, le pur-sang électrique à la technique de saut d'obstacles très. particulière ! Une joyeuse bande de chevaux et poneys hauts en couleur qui, entre deux cours d'équitation, blaguent, observent et mènent la vie dure aux cavaliers !

« Les royaumes du nord », Stephane Melchior, Clément Oubrerie

Élevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu’à faire les quatre cents coups avec son ami Roger, le garçon des cuisines, et rêve secrètement de suivre son oncle, le ténébreux Lord Asriel, vers les royaumes du Nord. L’aventure la rattrape plus tôt que prévu, alors que Roger disparaît, probablement enlevé par les mystérieux Enfourneurs.

« Violette autour du monde », Radice, Turconi

La nouvelle série jeunesse pour les 8-12 ans : un cirque, de l'humour, une héroïne intrépide et de nombreux voyages ! Bienvenue dans le monde merveilleux du Cirque de la lune ! Votre guide ? L'astucieuse Violette, fille d'une femme-canon et d'un dompteur d'insectes. Cette gamine au grand coeur vous entraîne dans ses pérégrinations. De Paris au sommet de l'Himalaya en passant par les grandes plaines américaines, découvrez ceux qui font vibrer notre héroïne aux cheveux d'ange : Henri de Toulouse-Lautrec, Antonin Dvořák et bien d'autres !

 

Documentaires

« Hubert Reeves nous explique la forêt ». Casanave, Reeves, Boutinot

La forêt est la maison de nos plus lointains ancêtres, elle est le lieu de notre passé et nous relie à lui. Nous y retournons pour nous pénétrer de notre origine et pour en retrouver la formidable vitalité. Grâce aux récentes observations scientifiques, nous savons désormais que le monde végétal et le monde animal se ressemblent plus qu'on ne le pensait. Car les arbres sont eux aussi et à leur façon des êtres sensibles. Il importe d'assurer le développement durable des forêts et la protection de toutes les espèces, végétales et animales, qui constituent ces écosystèmes.

« Les engins de chantier », Emmanuelle Kecir-Lepetit

Des questions-réponses pour tout savoir sur les engins de chantier.

 

Romans

« Moi, Simon 16 ans, homo sapiens », Becky Albertalli

"Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr... "

« Le château des chiens perdus », Gudule

Les vacances s'annoncent mal pour Mickette. Pas de plage cette année... à la place, un trou perdu en pleine campagne ! Mais rapidement le séjour prend une tournure moins ennuyeuse les soirs de pleine lune, des hurlements à vous faire dresser les cheveux sur la tête, s'échappent d'un château abandonné. Ni une ni deux, Mickette et son copain de vacances mènent l'enquête.

« La première fois que j’ai été deux », Bertrand Jullien-Nogarède

Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu'à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu'un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J'étais vraiment folle amoureuse ...

« Sara, apprentie sorcière. Pour trois poils d’ogre », Paul Thiès, Maëlle Cheval

Alexandra, Arabelle et Philomène sont parties en quête de trois poils d'ogre, mais elles ne sont pas revenues... Que leur est-il arrivé? Sara et ses amis sont bien décidés à le découvrir!

 

Adultes

« Dictionnaire amoureux des jardins », Alain Baraton

Au commencement, Dieu créa un jardin. Eden était son nom. Depuis des millénaires, les hommes n'ont de cesse de chercher le paradis perdu. À défaut de le trouver et sans attendre le jugement dernier, ils créent partout où cela est possible des jardins et des parcs, de véritables reconstitutions miniatures du monde qui nous entoure. Dans ces espaces le plus souvent clos de murs, la nature est idéalisée : elle n'est pas représentée telle qu'elle est vraiment mais telle que le jardinier aurait aimé qu'elle soit : le jardin est philosophie. C'est pour cela qu'il alimente généreusement les écrits des plus grands et il suffit pour s'en convaincre de lire ou relire Victor Hugo, Chateaubriand, Colette ou encore Federico García Lorca, l'un de ceux qui a le mieux exprimé son ressenti pour le jardin : c'est un tabernacle de passions, c'est une grandiose cathédrale pour de très beaux péchés. Dans les jardins se cachent la mansuétude, l'amour, et cette sorte de vague à l'âme que donne l'oisiveté. Si le jardin est philosophie, il est aussi un art de vivre. Que seraient Versailles, Villandry, Vaux-le-Vicomte sans cet écrin que sont les parcs ? Pour sir Francis Bacon, le jardin est l'art suprême et le plaisir humain le plus pur. Monet, Pissarro ou Fragonard ont su s'en inspirer pour nous offrir des chefs-d'ouvre immortels. Le jardin est aussi une religion : toutes les civilisations vénèrent les arbres, toutes les populations communiquent avec les dieux en leur offrant des fleurs ou des fruits.

 

BDs

Intégrale « Tykko des sables», Arleston, Melanyn, Keramidas

Mubarre, Sud du Delpont. Alors que Tykko poursuit le rêve d'un avenir meilleur, ce sont les fantômes d'un passé qui resurgissent. Sur les traces de la mystérieuse Ayasha, Tykko entame la quête initiatique de ses origines. Il va se retrouver plongé au cœur même du problème qui mine, petit à petit, la vie du désert et de ses habitants.

« Meurtre en Abyssinie », Birmant, Oubrerie

Jeune romancière célèbre, Renée Stone, se rend en 1930 au couronnement de l'Empereur d'Ethiopie à Addis-Abeba. Elle y fait la connaissance d'un étrange jeune homme : John Malowan, archéologue maladroit, mais passionné, qui met pour la première fois les pieds dans ce pays inouï où son père a été assassiné. Par qui ? Pourquoi ?  Mêlés malgré eux à une affaire de tablette mythique, Stone et Malowan se lancent dans une quête des origines de notre civilisation qui les entraînera bientôt aux confins de l'Irak. Cette aventure est la première d'une série qui les fera parcourir le monde entier.

L’intégrale « 40 éléphants», Kid Toussaint, Virginie Augustin

Londres - 1920. Elles sont quarante. Voleuses, tueuses, kidnappeuses, cambrioleuses, proxénètes... Issues des divers milieux de la société, elles ont fait du crime leur affaire et se sont associées pour plus d'efficacité. Lorsqu'arrive Florrie « doigts de fée », jeune pickpocket talentueuse, toute l'organisation se révèle fragile et une lutte interne risque d'éclater. Le moment est mal choisi, car les éléphants doivent faire face à une police de plus en plus performante et à un gang masculin rival reconstitué et bien décidé à reprendre son territoire.

 

Biographie

« Léonard de Vinci », Walter Isaacson

Il a été le génie le plus créatif de l'histoire quels secrets peut-il encore nous apprendre ? Walter Isaacson, auteur best-seller de « Steve Jobs », tisse dans cet ouvrage unanimement salué par la critique un récit de la vie intime et publique de Léonard de Vinci, basé sur les milliers de pages des carnets qu’il a laissés et de nouvelles découvertes sur sa vie et son oeuvre. Il dépeint l’émergence de son génie, alimenté par une curiosité passionnée, une capacité d’observation de tous les instants et une imagination sans limites. La créativité de Léonard trouve sa source à la croisée des sciences humaines et de la technologie. Il a épluché la chair des cadavres, dessiné les muscles qui actionnent les lèvres, puis peint le plus mémorable sourire de l'histoire sur la Joconde. Il a exploré les mathématiques de l'optique, montré comment les rayons lumineux frappent la cornée et produit les illusions des perspectives changeantes de La Cène. Sa capacité à combiner l'art et la science reste aujourd’hui encore la recette ultime de l’innovation. Son inadéquation aux moeurs de l’époque (Léonard était un enfant illégitime, gay, végétarien, gaucher, facilement distrait et parfois hérétique) a décuplé sa créativité. Sa vie nous rappelle l'importance d'inculquer à nos enfants comme à nous-mêmes la nécessité de toujours remettre nos connaissances en question, de faire preuve d’imagination et, à l’instar de tous les rebelles talentueux et inadaptés qui ont marqué l’histoire, de penser différemment.

 

Couture

« 1001 robes », Michèle Thénot

Droite ou cintrée ? Avec ou sans manches ? Trapèze, boutonnée ou charleston ? Laissez-vous guider par de nombreux conseils et tutoriels illustrés afin de l’adapter à votre morphologie. Modifiez la forme de votre col, créez vos poches et patronnez vos manches. Avec ce guide complet, initiez-vous au modélisme en créant une robe unique qui vous ressemble ! 2 patrons : une infinité de déclinaisons !

 

Romans

L’intégrale « Le dernier apprenti sorcier », Ben Aaronovitch

L'agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu'au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel... S'il n'était mort depuis plus d'un siècle ! Et Peter n'est pas au bout de ses surprises : recruté par l'énigmatique inspecteur Nightingale, il intègre l'unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires, sorcières et autres créatures de la nuit ; faire respecter les divers accords passés entre les forces occultes de Londres ; réconcilier les divinités qui se partagent la Tamise, sans devenir esclave de leurs charmes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d'incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s'il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres...

« Se résoudre aux adieux», Philippe Besson

Se refusant au silence, Louise écrit à cet homme qui l'a quittée pour une autre. De longues lettres d'exil, de Cuba, New York et Venise, loin des souvenirs. Des lettres poignantes, laissées sans réponses, mais qui donnent voix aux blessures et empêchent le passé d'expirer dans l'oubli. Pour pouvoir, au bout des mots, réapprendre à vivre et se résoudre aux adieux.

« L’écorchée», Donato Carrisi

Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. L'enquêtrice excelle dans son domaine. Peut-être parce qu'elle est incapable d'éprouver la moindre émotion. Ou peut-être parce qu'elle-même porte dans sa chair la marque des ténèbres. On a tous ressenti l'envie de s'évanouir dans la nature. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi. Or chez certains, cette sensation ne passe pas. Elle leur colle à la peau, les obsède, les dévore et finit par les engloutir. Un jour, ils se volatilisent corps et bien. Nul ne sait pourquoi. Bientôt, tout le monde les oublie. Sauf Mila. ET PUIS, SOUDAIN, CES DISPARUS RÉAPPARAISSENT POUR TUER. Face à eux, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour les arrêter, il lui faudra à son tour basculer dans l'ombre.

« Ce que tu as fait de moi», Karine Giebel

On se croit solide et fort, on se croit à l'abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n'y tombera. Pourtant, il suffit d'un seul faux pas. Et c'est l'interminable chute. Aujourd'hui encore, je suis incapable d'expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j'avais plongé seul... Cette nuit, c'est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d'interrogatoire. Que s'est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ? Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l'un après l'autre, sans aucune pitié. Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu'elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ? Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d'effroi et de solitude. Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin. La passion selon Karine Giebel... conduit forcément à l'irréparable.

« Derrière la colline », Xavier Hanotte

Récit à la première personne d'un soldat britannique, engagé volontaire dans la sanglante guerre de 14-18, ce roman n'est pas seulement une formidable évocation du quotidien des tranchées ou de l'horreur de la bataille de la Somme. Dans une écriture mêlant harmonieusement souci de détail, échappées poétiques, réalisme impitoyable et vertige onirique, Xavier Hanotte nous livre une réflexion poignante sur la destinée, l'identité, l'amour déçu et cette Grande Guerre, à la fois proche et lointaine, qui n'en finit pas de jeter sur notre fin de siècle les lueurs et les ombres d'une folie toujours prête à ressurgir.

«Mer blanche», Roy Jacobsen

En novembre 1944, un navire allemand coule près de l’île de Barroy, au nord de la Norvège, un minuscule morceau de terre fouetté par les vents, où Ingrid réussit à sauver l’un des prisonniers qu’il transportait. S’ensuit le récit palpitant d’une rencontre improbable au milieu d’une rude nature. ....

« La montagne des bœufs sauvages », Pierre Pelot

"Je suis né, dans cette vallée de la "montagne des boeufs sauvages", serrée par les hauteurs rondes aux couleurs délavées, rousses et bleuies, comme des ressacs pétrifiés de vagues écumées. Je suis né là, j'y ai grandi, j'y ai creusé un terrier, parmi les gens d'ici, je suis l'un d'eux, je suis, du moins j'espère, des leurs... " Depuis Un été en pente douce jusqu'à C'est ainsi que les hommes, vivent, les Vosges hantent toute l'oeuvre de Pierre Pelot, l'irriguent, lui donnent forme: rarement aura été donnée à lire pareille adéquation entre un écrivain et le lieu où il vit depuis toujours. Pays de vent, pays de rocaille, pays de rivière, pays d'arbres, qui montent autant de la terre qu'ils descendent du ciel, pays d'hommes rudes et secrets. Pays de parole rare, pays d'ombre, pays de fantômes, aussi, où l'on dirait que rôdent encore dans les futaies chasseurs sauvages et froustiers. Pays de Pierre Pelot. Et quand il s'évade, grand voyageur résolument immobile qui se sera projeté à peu près partout, aussi bien dans le temps qu'à la surface du globe, sans jamais quitter son pays, au fil de près de deux cents romans, c'est toujours, dirait-on, le bruissement qui s'entend de ce pays qui l'a peu à peu façonné. Les Vosges de Pierre Pelot, tissées des mille fils de la mémoire, bruissant de mille récits, rugueux et tendres à la fois, tragiques et drolatiques, où l'enfance se mêle à l'histoire, chant d'amour à la nature et aux gens de ce pays si singulier, où chaque personne évoquée prend les dimensions d'un personnage de roman: jamais Pelot ne s'était livré ainsi, à travers ce pays tout à la fois réel et rêvé: son pays.

«Petit Jean», Louis-Olivier Vitté

Dans les années soixante, en Corrèze, Marie a quitté la ferme de ses parents pour la ville voisine et une place d’ouvrière dans une scierie industrielle. La jeune paysanne rêveuse a du mal à s’adapter à l’univers rugueux de l’usine et à sortir de son isolement car ses camarades de travail, plus âgées, sont accaparées par les contraintes de leur vie conjugale et familiale. Marie n’est pas prête pour autant à payer n’importe quel prix pour échapper à la solitude. Et certainement pas disposée à céder aux avances du patron de l’usine, Danssault. Elle croit trouver le grand amour quand elle rencontre Jean, fils de bourgeois qui disparait du jour au lendemain en lui laissant un enfant, Petit Jean. Pour assurer le bonheur de Petit Jean, Marie devra faire des choix déchirants…

« La pierre et le sabre», Eiji Yoshikawa

Personnage historique devenu héros légendaire, Myiamoto Musashi a inspiré à Eiji Yoshikawa ce fabuleux roman qui est l'Autant emporte le vent du Japon. Qui était Musashi ? A vingt ans, un jeune homme insupportable, véritable petit coq de combat, qui ne rêvait que d'en découdre et pour qui le maniement du sabre était un but en soi. Puis il croisa un maître, un moine, et sa vie en fut transformée. Non qu'il cessât. de parfaire sa science des armes, de parcourir les routes, poursuivi par tous ceux que son audace, sa diabolique habileté, son incroyable sang-froid rendaient fous de rage. Mais cette vaillance, il avait compris qu'elle n'était qu'un moyen de parvenir à la sagesse, de dominer les forces du mal. Avec pour alliée et amante, toujours présente et discrète, la douce Otsù, qui l'exalte, le réconforte... et l'empêche de tomber dans les pièges que d'autres femmes ne cessent de lui tendre. Histoire de cape et d'épée, d'amour et d'aventures, La pierre et le sabre est aussi un authentique témoignage sur la vie des Japonais au XVIIe siècle : les samouraïs bien sûr, cette aristocratie militaire, et surtout le petit peuple — marchands, artisans, paysans, moines guerriers — truculent, paillard, rusé, mais aussi étonnamment instruit, sensible à l'art et à la poésie. On comprend que dans le monde entier des millions de lecteurs, cent vingt millions pour le seul Japon, aient été conquis par cette extraordinaire épopée. Ils ont et nous aurons toujours un besoin vital de ce personnage aussi rare qu'irremplaçable : le héros.

«La double vie d’Anna Song», Minh Tran Huy

Anna Song, `la plus grande pianiste vivante dont personne n'a jamais entendu parler", laisse derrière elle une œuvre discographique sans précédent. Malgré la maladie, et clans un engagement du corps et de l'âme proche de la ferveur, elle a voué ses dernières années à arpenter, avec une indéfectible justesse, un territoire musical des plus vastes. Gardien du temple et architecte de la légende : Paul Desroches, son mari et producteur. Mais tandis que celui-ci raconte la femme aimée, de l'émerveillement enfantin aux patientes années d'une vie partagée dans une sorte de culte de la beauté, le scandale éclate. Anna Song n'aurait pas enregistré une seule note de sa discographie, pillée ailleurs par l'amoureux démiurge. Imposture, falsification, trahison : au concert de louanges nécrologiques succède le tapage de l'opprobre, relayé par des médias d'autant plus féroces que bernés. C'est un fascinant jeu de miroirs qu'orchestre ici Minh Tran Huy dans un deuxième roman qui confirme l'avènement d'un univers d'une impressionnante cohérence. Où l'on retrouve l'omniprésente absence du pays des origines, le Viêtnam, dont la réalité floutée par le temps et l'éloignement s'enracine clans un silence peuplé de contes. Et aussi cette petite musique envoûtante, cette opacité impavide plus généreuse qu'elle ne s'affiche, qui évoque irrésistiblement les eaux calmes d'un lac, sous lesquelles se jouent - et demeurent - les plus violentes tragédies. Tombeau du premier, du grand, de l'unique amour, entre ode et plaidoyer, La Double Vie d'Anna Song révèle et défend la folie d'aimer, mais aussi le droit à inventer des vies à la hauteur de cette folie.

Bonne lecture !                                                  

Les nouveautés dans votre médiathèque: 1 février

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 1 février

 

 IMG 20210203 140934  IMG 20210203 140356

Jeunesse

Albums

 « Les trois petits coquins», Quentin Blake, Emma Chichester Clark

Les trois petits coquins sont trois petits singes... insupportables : Tim, Sam et Lulu. Un texte malicieux du maître Quentin Blake, qu'il a confié à Emma Chichester Clark, un duo d'exception pour un album indispensable, chargé de joie de vivre et de drôlerie.

« Mon ami Fred », Eoin Colfer, Oliver Jeffers

Ce n'est pas parce qu'un ami est imaginaire que l'amitié n'est pas réelle. Avec un peu d'électricité, de chance ou de magie, un ami imaginaire peut apparaître quand on en a besoin. C'est ainsi que Fred entre dans la vie de Sam, un petit garçon solitaire. Très vite, les deux enfants deviennent les meilleurs amis du monde...

« Wakanda et les rêves volés », Françoise Jay

Dans la tribu de Wakanda la petite indienne d'Amérique du Nord, les enfants ne rêvent plus. Où sont passés les rêves ? Sans eux plus de vrai repos. Wakanda décide de résoudre cette énigme, sa quête lui fait rencontrer Nokomis la belle sorcière qui lui révèle que quelqu'un vole les rêves des enfants. Il s'agit de Yapalama un sorcier puissant et malfaisant. Wakanda sera-telle assez forte pour vaincre ces maléfices ?

« Le loup qui cherchait une amoureuse », Orianne Lallemand, Eléonore Thuillier

C'est le printemps et Loup aimerait bien avoir une amoureuse, mais il s'interroge sur la méthode à employer pour trouver la louve de sa vie. Il décide donc d'interroger ses amis: l'un lui dit de s'habiller avec élégance, l'autre lui conseille d'apprendre quelques poésies, un autre lui suggère de se munir d'un bouquet de fleurs. Fort de toutes ses recommandations, Loup se promène dans la forêt à la recherche de l'élue de son coeur, malheureusement les choses ne se déroulent pas aussi facilement que prévu...

« La belle et la bête », Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, Gabriel Pacheco

                La Belle est la plus jeune fille d'un riche marchand dont les bateaux font naufrage, ce qui jette la famille dans la misère. Le père, en tentant de sauver ce qui peut l'être, pénètre dans un mystérieux château appartenant à une Bête horrible. Le monstre menace de mort le père et lui laisse seulement la vie sauve si une de ses filles vient mourir à sa place. La Belle accepte de se sacrifier, et découvre que la Bête cache, sous son apparence repoussante, une âme belle et pure.

« Julian est une sirène », Jessica Love

               Julian est avec Mamita, sa grand-mère. Leur métro s’arrête et des sirènes montent à bord. Julian adore les sirènes. «Moi aussi, je suis une sirène», dit-il. Une fois seul, il s’apprête, couronne sa tête de longues feuilles vertes qu’il orne de fleurs colorées, noue un long rideau crème à sa taille. Il est prêt. Mamita et lui partent main dans la main vers la parade.

« Le grand livre des petits trésors », Nadine Robert, Aki

               En compagnie de Tatsuo et sa grand-mère qui sont à la recherche de petits trésors, on découvre la faune et la flore de six endroits. Chaque endroit visité (au bord de la rivière, en ville, en forêt, à la campagne, au parc et à la plage) fait l'objet d'une saynète dans laquelle les éléments sont nommés à la manière d'un imagier, d'une page présentant les petits trésors amassés par les deux parents ainsi que d'un jeu d'observation en lien avec les objets amassés.

« Monsieur Firmin », Laurent Tardy

               Une amitié entre un vieux monsieur au bout de son chemin et un enfant qui a l'avenir devant lui. Un accident puis tout bascule. L'enfant nous raconte sa vision du monde, un résumé de petits riens, ce qui lui donne espoir, ce qui le rend heureux.

 

BDs

 « L’étrange boutique de Miss Potimary», Ingrid Chabbert, Séverine Lefèbvre

"Le jour de son neuvième anniversaire, Betty reçoit de quoi s’acheter un cadeau toute seule, comme une grande. En se promenant dans les rues de son village, elle tombe sur une surprenante boutique qu’elle n’avait jamais remarquée.A l’intérieur, c’est un véritable capharnaüm, de objets mystérieux s’entassent jusqu’au plafond dans une atmosphère de magie et de poussière.Betty craque pour une magnifique boîte à secrets japonaise : son cadeau est tout trouvé.Mais la propriétaire de la boutique, l’étrange Miss Potimary, la met en garde : cette boîte renferme des mystères, il ne faut pas l’utiliser n’importe comment !De retour chez elle, la petite fille s’acharne à résoudre le casse-tête mais sans succès. Au bout de plusieurs heures, en pleine nuit, le mécanisme finit par s’ouvrir... Betty et Dare-Dare, sa souris de compagnie, sont aspirées par un puissant tourbillon et se retrouvent projetées 30 ans en arrière !"

« Yakari. Le secret de petit tonnerre », Derib, Job

Yakari est inquiet : Petit Tonnerre a abandonné le corral. La veille encore, son poney lui avait réservé une magnifique chevauchée. Répondant à l’appel mystérieux de l’Esprit du Peuple des Chevaux, Petit Tonnerre va subir une série d’épreuves initiatiques. Il traversera victorieusement le Torrent, la Montagne, le Labyrinthe et le Feu. Pour être allé au bout de lui-même, il ne sera plus tout à fait le même. Mais il reste le meilleur ami de Yakari, qui ne connaîtra jamais le secret du peuple des chevaux.

 « Les profs. Lycée Boulard», Erroc, Léturgie

Les Profs reviennent au top de leur forme sous la plume de Simon Léturgie ! Et si les seuls vrais aventuriers modernes, c’était les profs ? Plus forts que Zorro, plus courageux qu’Indiana Jones et bien moins payés que James Bond, ces enseignants de choc n’hésitent pas à braver quotidiennement la jungle étouffante des lycées peuplés de tribus d’élèves hostiles. Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre l’ignorance et le poil dans la main !

« Le loup en slip n’en fiche pas une », Lupano, Itoïz, Cauuet

La forêt a ses règles : pour acheter, il faut des sous ; et pour avoir des sous, il faut travailler. Mais dans ce cas, d'où vient l'argent qui permet au Loup de s'acheter de bons bo buns ? Le Loup a trois sous, mais le Loup ne travaille pas... C'est un voleur et une feignasse ! Alors, hop, en prison ! Mais bon, il faut quand même découvrir d'où vient cet argent... La brigade anti-loup s'en va mener l'enquête, car bon, elle travaille, elle !

 

Documentaires

« Kididoc. Je construis sur le chantier », Anne-Sophie Baumann, Pierre Caillou

À toi de conduire des engins de chantier ! Sur chaque double page, un véhicule à conduire comme un grand et des activités pour construire un immeuble : - prépare le terrain : regarde le plan et tire la ficelle pour délimiter ton terrain - installe-toi au volant de la pelle mécanique pour creuser les fondations - coule le sol et monte les murs du futur immeuble - grimpe dans la grue et dépose les fenêtres sur le dernier étage - c'est bientôt fini : pose les tuiles et peins les murs - A la fin, 5 volets à soulever pour découvrir les secrets des véhicules du chantier

« Hubert Reeves nous explique la biodiversité », Casanave, Reeves, Boutinot

Sans les étoiles, nous ne serions pas là. En mourant, elles libèrent les atomes qui sont nécessaires à la construction de tout être vivant. Le résultat, ce sont des plantes, des animaux… toute une biodiversité très précieuse à notre survie à tous. Nous sommes tous différents, comme les animaux et les insectes qui peuplent la terre et les océans, et nous avons tous besoin les uns des autres pour vivre dans un milieu naturel commun.

 « Voyage à la Réunion », Anne-Laure Witschger

Ce département français, niché au milieu de l’océan Indien, est une petite île volcanique, terre de contrastes et de métissage. Là, Africains, Blancs, Tamouls, Malgaches, et aussi Chinois se sont « réunis », pour des raisons historiques — l’esclavagisme notament — ou économiques, et font revivre leurs traditions et en créent de nouvelles. Voyage à la Réunion est un carnet de voyage où, dans les pas de l’auteur, on s’aventure tour à tour sur les pentes arides du piton de la Fournaise ou dans la luxuriance des forêts, on côtoie pêcheurs ou coupeurs de canne à sucre, on goûte à la gastronomie locale mais aussi à la savoureuse langue créole... Dépaysement assuré !

 

Romans

« Le voyage de Fanny », Fanny Ben-Ami

1943. Pour échapper à la Gestapo, Fanny, 13 ans, se retrouve malgré elle à la tête d’un groupe de 28 enfants en fuite. Leur objectif : passer en Suisse, où ils pourront enfin vivre libre. Mais le chemin vers la frontière est semé d’embûches. Et Fanny, qui est si jeune, devra faire preuve d'un sacré courage pour mener à bien cette expédition. L’histoire extraordinaire d’une fillette qui a dû sacrifier son insouciance et faire preuve d’une détermination dont peu d’adultes sont capables.

« Sara, apprentie sorcière », Paul Thiès, Maëlle Cheval

La famille de Sara reçoit la visite de Blaise, un jeune troubadour. La musique attire la princesse Clarinette et son frère Gaétan. Le prince et le troubadour se disputent les faveurs d'Alexandra. Préférant Blaise, Sara et son ami Gali élaborent un plan pour éloigner Gaétan. Une poignée de graines magiques suffira à révéler les sentiments entre Blaise et Alexandra.

 

Adultes

« Apprends-moi à faire seul », Charlotte Poussin

Si tout le monde connaît le nom de Montessori et l'associe à une méthode pédagogique, peu de personnes, finalement, savent précisément ce que la méthode peut apporter à leur enfant au quotidien. Ce livre présente la pédagogie Montessori : son historique, sa théorie et sa mise en pratique, clairement et simplement. Unique en son genre, cette pédagogie favorise la confiance en soi et l'autonomie, offrant à l'enfant la possibilité d'avancer à son rythme, en choisissant ses activités. Il s'agit avant tout d'un état d'esprit qui ne considère pas l'enfant comme un adulte, que l'on modèle, mais comme une personne à part entière, que l'on accompagne, en la respectant profondément. Riche de nombreux témoignages, cet ouvrage propose également des activités facile à réaliser avec vos enfants.

 

BDs

Intégrale « Le troisième testament. Julius», Alex Alice, Timothée Montaigne

Julius de Samarie aurait reçu la parole de Dieu, et l’aurait cachée aux yeux des hommes. Voilà ce que racontent d’obscures légendes médiévales… La réalité est plus fantastique encore. Nous sommes trente ans après la mort du Christ. Julius s’appelle encore Julius Publius Vindex. Il est général, légat de Rome, persécuteur de juifs et de chrétiens. Comment cet homme, qu’on nomme « le Boucher d’Alexandrie », va-t-il devenir le prophète de la légende ? Au moment où la Judée s’apprête à se soulever contre Rome dans une guerre qui va changer le monde à jamais, quel sera le rôle de Julius dans l’avènement du messie qu’annoncent les écritures depuis le commencement des temps ?

L’intégrale « La ballade de Dusty», Ducoudray, Aris

Expropriée, la famille de Dusty va devoir habiter chez des voisins. La gamine ne décolère pas, car son père est parti à Washington demander avec quelques milliers d'autres manifestants des comptes au président... Mais c'est trop long... Elle décide d'aller le chercher ! Sur son chemin semé d'embuches elle va rencontrer de nombreux personnages (réels ou imaginaires), comme Tom Joad, le héros des Raisins de la colère de Steinbeck, les criminels Bonnie & Clyde ou encore les artistes du cirque du film Freaks.

 

Manga

L’intégrale « Assassination Classroom », Yusei Matsui

Une salle de cours, un professeur, des élèves... et des coups de feu ! Les élèves de la classe 3-E du collège de Kunugigaoka sont des assassins en herbe, et leur professeur est leur cible à abattre ! Découvrez le quotidien insolite d'un drôle de professeur et de ses élèves !!

 

Parentalité

« Réponses de pédiatre », Aldo Naouri

Le pédiatre on le rencontre, le plus souvent, dans l’angoisse que suscite une maladie. On ne pense donc pas toujours à lui poser ces questions essentielles dans la vie de tous les jours : dois-je laver les premières dents de mon bébé ? Dois-je le sortir tous les jours ? Est-il normal que j’aie si peur qu’il meure ? Que faire si mon enfant mord ses petits camarades ? La tristesse ou la nervosité du bébé, la préparation à la garde ou à la crèche, la promenade, les vaccins, l’homéopathie, les antibiotiques, les prématurés, les jumeaux, l’adoption, les caprices, etc. : sur tous ces thèmes, on trouvera ici le conseil d’Aldo Naouri, pour aider chacun à accompagner et éduquer au mieux son enfant.

 

Randonnées

« Les plus belles voies vertes de France à vélo, à pied, en rollers… », Michel Bonduelle

Plus de 3 000 km de pistes sécurisées sur chemins de halage ou anciennes voies désaffectées. A emprunter en famille, en solo ou entre amis, sans effort et sans danger ! Premier guide à recenser et à décrire par le menu l'ensemble des Voies vertes de France, cet ouvrage original est le plus souvent séquencé en étapes itinérantes " à la carte " pour une découvertes des plus beaux tronçons cyclables en France.

 

Récit de voyage

« Norilsk », Caryl Férey

Caryl Férey découvre la Russie dans un contexte extrême... Un livre qui oscille entre enquête gonzo et récit au décor noir. Grand voyageur, il n'avait pourtant jamais été en Russie. Encore moins en Sibérie. Il n'aime pas le froid et avait quelques a priori sur les Russes. Mais il a dit oui. Et il s'est embarqué avec son acolyte "La Bête" dans une aventure sans égal : découvrir Norilsk, cité minière aux mains des oligarques, à trois cents kilomètres au-dessus du cercle polaire. Un ancien goulag, fermé aux touristes et aux Russes, accessible uniquement avec une autorisation du FSB. Une ville sans animaux, sans arbres. En résumé, la ville la plus pourrie du monde. Revenu de ce voyage pas comme les autres, nourri de rencontres inoubliables, il en tire un livre qui oscille entre enquête gonzo et récit au décor noir.

 

Romans

« Complot », Nicolas Beuglet

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d'une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux. Quand l'inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l'identité de la victime, c'est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre. Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d'une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu'un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées... De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu'au cœur même du Vatican, c'est l'odeur d'un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies...

 « Les Rêveurs», Isabelle Carré

Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.

« Renelde, fille des Flandres», Annie Delgroote

Au XVIIe siècle, de l'effervescence lilloise jusqu'au coeur des Flandres, l'existence tumultueuse d'une dentellière qui lutte pour sa liberté. Lille. 1659. Renelde Van Eyck est la fille d'un brasseur réputé. Après le couvent et une descente aux enfers auprès d'un mari qui la répugne, elle crée une « Chambre de dentelle » pour orphelines, véritable havre de paix. Mais son chemin croise celui de l'étrange monsieur Grégoire, soupçonné d'hérésie. Alors que les troupes de Louis XIV assiègent Lille, que la peste et la peur de Satan font des ravages, commence une chasse aux sorcières pour Renelde et Grégoire, contraints de fuir vers une terre de tolérance... Avec « La Kermesse du diable » et « Le Coeur en Flandre » - les deux volets de Renelde, fille des Flandres, Annie Degroote signe un roman passionnant, miroir des « gens du Nord », courageux et attachants.

« Egarés», Emma Donoghue

Égarés est un recueil de quatorze nouvelles structuré en trois parties qui marquent les étapes de l’errance : le départ, la route et l’arrivée. Avec force détails historiques, l’auteur de Room nous entraîne du Massachussetts puritain au New Jersey révolutionnaire, en passant par la Louisiane belliqueuse, jusqu’aux bas-fonds de Toronto. Par-delà les époques les nouvelles courent du XVIIe au XXe siècle, elle dresse le portrait de personnages fascinants et envoûtants : immigrés à la recherche d’une vie meilleure, voleurs de grands chemins, chercheurs d’or, esclaves en quête de liberté, gardiens de zoo, cow-girls, et mères célibataires obligées d’abandonner leur progéniture. Ces histoires extraordinairement vraies acquièrent sous la plume d’Emma Donoghue une dimension universelle, de vie et d’humanité. On croise ainsi l’éléphant Jumbo obligé de s’engager dans un cirque, le bien célèbre Morissey, bandit devenu agent double sur le point d’arrêter les plus grands faussaires de l’histoire, ou une fausse veuve éplorée qui réussit à faire croire que son mari est mort pour mieux s’enfuir avec son argent.

«Nous rêvions juste de liberté», Henri Loevenbruck

"Nous avions à peine vingt ans, et nous rêvions juste de liberté." Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paye cher.
Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Lœvenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road movie fraternel et exalté.

« Citadelles », Kate Mosse

France, juillet 1942. Alors que la guerre fait rage, à Carcassonne, un groupe de résistantes se dressent contre l'occupant au sein de Citadelles, le nom de code de leur réseau. Sandrine, une jeune femme intrépide, s'engage dans cette lutte au côté de sa sœur Marianne. Mais bientôt leur combat se trouve lié à un autre, mené depuis des siècles pour préserver des secrets ancestraux qui pourraient changer le cours de l'Histoire.
Aventure palpitante et magnifique histoire d'amour, Citadelles dresse le portrait de femmes courageuses et passionnées, prêtes à tous les sacrifices pour défendre leur patrie.

« Seules les bêtes », Colin Niel

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d’un sentier de randonnée qui fait l’ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste et que l’hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie. Et si le chemin qui mène à la vérité manque autant d’oxygène que les hauteurs du ciel qui ici écrase les vivants, c’est que cette histoire a commencé loin, bien loin de cette montagne sauvage où l’on est séparé de tout, sur un autre continent où les désirs d’ici battent la chamade. Avec ce roman choral, Colin Niel orchestre un récit saisissant dans une campagne où le monde n’arrive que par rêves interposés. Sur le causse, cette immense île plate où tiennent quelques naufragés, il y a bien des endroits où dissimuler une femme, vivante ou morte, et plus d’une misère dans le cœur des hommes.

«L’ombre des voyageurs», Pierre Pelot

" Ils m'ont appelée la Rouge Bête. Ce n'était pas méchantement. " C'est Esdeline Favier, née en 1733 aux Ordons du Haut, qui parle. Elle va vous entraîner de ses Vosges natales aux Amériques, non sans revenir sur les rives de la Moselle. Tour à tour bergère, pirate, cavalier, planteur, la Rouge voguera sur un roulier de nègres, prendra les armes, hissera le pavillon noir, libérera des esclaves de Sénégambie, toujours habitée par une même rage, une même passion sauvage. L'Ombre des voyageuses flamboie d'un soleil qui illumine l'intérieur des êtres et des choses pour en faire un roman d'aventures au féminin illustrant le bonheur et la tragédie. Une histoire comme seuls Alexandre Dumas ou Jules Verne ont pu en concevoir, portée par un souffle épique et une écriture remontée du cœur de la mer.

« Le Médecin de Maurevers», Roger Royer

Clément Laforge et Mélina Vaxévanélis évitent au village de Maurevers une crise sans précédents : le premier assure la relève du docteur Wolf qui a atteint l'âge de la retraite ; la seconde remplace au pied levé l'infirmière désormais incapable d'exercer son métier. Mais ces nouveaux éléments, dans un village fidèle à ses traditions et méfiant envers une modernité galopante, apportent le trouble dans les esprits.

«Les trous du cul du monde», Tristan Savin

Pour Tristan Savin, chaque pays possède son « trou du cul du monde ». En trente ans de voyages lointains, ce drôle de curieux a eu l’occasion de vérifier cette assertion peu révérencieuse. Un trou du cul du monde (ou TDCDM, pour rester poli) désigne un lieu méconnu, de préférence sordide, voire hostile. Une ville oubliée des dieux, inévitablement galère. Un bout du monde, une zone frontière, un village fantôme, une mégalopole chaotique, un îlot paumé. La diversité des TDCDM est d’une richesse inépuisable... C’est surtout le genre de lieux où se produisent des phénomènes étranges. Une succession de malchances. Un enchaînement de catastrophes ! On sent que tout peut y arriver : devenir zinzin, se prendre le ciel sur la tête, assister en direct à la fin du monde... Les trous du cul du monde ont aussi la louable faculté de dévoiler au voyageur égaré tout un pan oublié de l’humanité... Zombies haïtiens, mère maquerelle des Galápagos, espion birman, petroleros d’Amazonie, racketteurs éthiopiens et dragons de Komodo... Les trente histoires de cet ouvrage vous invitent à embarquer pour le plus désopilant des tours du monde.

Bonne lecture !                                                   

Les nouveautés dans votre médiathèque 11 janvier

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 11 janvier

 

IMG 20210107 170057   IMG 20210107 165553

Jeunesse

« L’extraordinaire almanach de la forêt. Ecrit, illustré et annoté par les sorcières », Anaïs Goldemberg

Raconter la forêt et son histoire, ses arbres et ses animaux, ses légendes et ses métiers : qui est mieux placé pour le faire qu’une troupe de sorcières ? Dans cet almanach perpétuel, elles nous livrent une foule de récits, de petites astuces et de grands savoirs qui font tout leur quotidien. Car ces sorcières vivent en plein cœur d’une vaste forêt qui bruisse de vie et de sagesse, qu’elles aiment et protègent. Laissez-les vous la faire découvrir, au rythme des saisons, à travers leur regard (légèrement) décalé. Attention : l’Extraordinaire Almanach de la Forêt risque de vous donner une irrésistible envie d’aller vous promener en forêt !

 

Albums

« Le livre des z’idées pour allumer sa créativité», Raphaële Frier, Solenn Larnicol

Plus vivifiante qu'une séance de brain-storming, voici une récréative galerie d'idées ! ! Qu'elles soient bonnes, vagues ou encore floues, toutes sont symbolisées par une (ou plusieurs) ampoule électrique. Une idée naissante ? Un poussin lumineux perce la coquille d'une ampoule. Une idée intelligente ? Deux hémisphères cérébraux dessinent l'ampoule. Une vieille idée ? Une simple bougie ! On sourit, on rit, mais on travaille aussi dans ce petit précis d'imagination parce que, de temps en temps, les auteurs nous abandonnent avec des images dont il faut inventer la brillante légende avant de tourner la page pour y trouver les réponses. Ou, pire, il nous laisse juste avec un titre, dont il faut imaginer le dessin... Une somme impressionnante qui réussit à nous transmettre son énergie créative.

« Sur mon monstre », Alexandre Chardin, Maurèen Poignonec

Tout me fâchait, Je m'enfermais dans ma chambre, boxais mon lit. J'aurais fini par mettre notre château en pièces. Et puis, un jour, un monstre est passé sous ma fenêtre. Quelle aubaine! Sans hésiter, je lui ai sauté dessus et me suis cachée dans son épais pelage. 

« Super fiston », Christos, Chébret

Papa et son fils se promènent en ville. Au détour d'une rue, le petit garçon interroge son père : « Pourquoi est-ce que tout le monde est fort, sauf moi ? »Ni une ni deux, papa va lui prouver qu'il a lui aussi des super pouvoirs, par exemple, celui de rendre son père heureux !

« 2 petites mains et 2 petits pieds », Mem Fox, Helen Oxenbury

1 bébé est né, loin, très loin.
1 autre bébé est né, dès le lendemain.
1 bébé est né au pays des pingouins.
Et un autre ailleurs, dans le désert lointain.
Et ces bébés, tout le monde le sait,
ont 2 petites mains et 2 petits pieds !
Une petite musique tendre, pour découvrir son corps et apprendre à compter.
Un bel album pour parler de différence et d'humanité.

« Jour de neige », Ezra Jack Keats

Il a neigé cette nuit. Et quand Peter se réveille, il découvre sa ville comme il ne l'avait jamais vue. Le petit garçon n'oubliera pas ce premier jour de neige.

« Les enfants derrière l’horizon », Anja Klauss

Un petit garçon blanc raconte ses vacances à la mer. Il y admire l’horizon et rêve de rencontrer d’autres enfants du monde entier. Il rencontre un petit garçon noir avec qui il va vivre de belles aventures. Ils finiront par jeter une bouteille à la mer avec un message d’amitié et de paix pour d’autres enfants.

« Un portrait à poil », Anne-Caroline Pandolfo

               Léon propose à ses amis les animaux de réaliser leur portrait. À son grand étonnement, ils refusent tous, prétextant chacun un horrible défaut physique : le lion se trouve hirsute, le flamant rose pense ressembler à un tuyau d’arrosage, l’éléphant est complexé par sa trompe, etc. Léon ne renonce pas et prend ses pinceaux. Mais, lorsqu’ils découvrent le tableau, les animaux, au lieu d’être flattés, se trouvent tous plus beaux en vrai !

« Range ta chambre !», Xavier Salomo

               Un livre-jeu sur l’éternelle rengaine des parents, prétexte pour évoquer les tendres relations d’un père et de son fils. Tous les matins, le papa de François le réveille pour aller à l’école. Chaque jours, la chambre est de plus en plus encombrée et il est de plus en plus difficile de chercher et de trouver le livre de maths, le cahier de dessin, le sac à dos... Le samedi, il n’y a pas d’école. Le père et fils se retrouvent pour ranger ensemble ce gigantesque désordre.

« Petit bateau », Stephen Savage

               Petit Bateau, le remorqueur, n'est peut-être pas très grand ni très rapide, mais quand les gros bateaux ont besoin d'aide dans le port, ils savent qu'ils peuvent compter sur lui. Mais que se passe-t-il lorsque Petit Bateau est fatigué? Le grand voilier le borde avec sa voile. Le hors-bord lui fredonne une berceuse avec son moteur. Et, avec le grand et gros paquebot, Petit Bateau fait un gros...dodo.

« Sally Jones, la grande aventure », Jakob Wegelius

               Lire Sally Jones, La grande aventure c’est s’embarquer dans un tourbillon de rebondissements qui entraîne le lecteur de l’Afrique à l’Asie, en passant par NewYork, Istanbul et Bornéo. C’est aussi découvrir la vie rocambolesque de cette gorille pas comme les autres : kidnappée et cachée sur un cargo en la faisant passer pour un nouveau-né, devenue cambrioleuse professionnelle puis assistante d’un magicien, enfermée dans un zoo où elle rencontra l’amour avec l’orang-outan Baba, puis esclave jusqu’à la rencontre avec le Chef...

 

BDs

« Studio danse 7 », Crip, Beka

Toujours aussi passionnées par la danse, Julie, Luce et Alia tentent sans cesse de nouvelles expériences : alors qu'Alia se met à organiser des Flash Mob Dance, Luce parvient même à danser en faisant du babysitting ! Puis, quelques semaines avant Noël, les trois filles reçoivent une lettre de Prune, une amie qui les invite à Londres. Mais il ne s'agit pas vraiment de vacances, car elles vont participer à une audition pour obtenir les premiers rôles dans une comédie musicale.

L’intégrale « Luuna », Crisse, Keramidas

Dans les légendes indiennes, la tribu mythique des Paumanoks était le lien entre le monde des dieux, celui de la nature et le monde des hommes. Luuna, La fille du grand Sachem des Paumanoks, est heureuse : cette nuit, elle va enfin rencontrer son totem. L'initiation peut commencer. Mais le destin prend parfois des routes tortueuses !

« Bienvenue chez les Loud. C’est le chaos !», Paul Martin, Matthew Broesma

Lincoln Loud connait toutes les ruses pour survivre au sein d'une famille nombreuse où il doit cohabiter avec dix soeurs ! Il sait comment obtenir systématiquement la dernière part de pizza et comment squatter la télécommande de la télévision...

« Raven et l’ours », Bianca Pinheiro

La petite Raven a un souci et il est de taille : elle a perdu sa maison et ses parents. Heureusement pour elle, elle trouve un précieux allié en la personne de Dimas, un gros ours un peu ronchon qui, malgré ses tendances pantouflardes, n'a pas le coeur de la laisser seule. Sac à dos chargé sur les épaules, ils s'engagent donc tous les deux dans une folle recherche. Leur point de départ ? Un portrait - pas vraiment ressemblant - des parents de Raven, dessiné au crayon de couleur sur du papier machine. Leur chemin les mènera jusqu'aux portes d'une étrange ville fortifiée où chaque question posée implique une énigme à résoudre. Comme s'ils n'avaient pas déjà assez d'un problème à régler ! Par chance, Raven et Dimas ont plus d'un tour dans leur sac et ne comptent pas se laisser duper par les absurdités de la ville. Leurs trépidantes aventures ne font que commencer ! Une aventure pleine d'humour, où l'extravagance côtoie le bon-sens et l'intelligence.

 

Romans

« L’été où j’ai vu le tueur », Claire Gratias

L'été est trop tranquille dans le village d'Hugo, qui ne part pas en vacances. Ce gros lecteur de romans d'épouvante a beaucoup d'imagination, et à force de s'ennuyer, il finit par voir des choses inquiétantes. Mais ne les aurait-il pas inventées ? Tous ces chiens, par exemple, qui meurent les uns après les autres ? Une simple épidémie ? Un thriller pour jeunes ados, jouant sur l'épouvante jusqu'à ce que le danger devienne bien réel ! 

« Chien pourri ! Millionnaire », Colas Gutman, Marc Boutavant

Un bref roman proposant de retrouver Chien Pourri dans une nouvelle aventure narrée avec un brin de sarcasme nimbé de bons sentiments. Le chien errant se voit ici confier une valise pleine d'argent par trois brigands, qui lui promettent une récompense s'il accepte de dissimuler leur butin un certain temps. Ne pouvant résister à se servir dans la mallette, Chien Pourri entraîne son ami Chaplapla dans les meilleurs hôtels, restaurants et salons de toilettage de la ville. Ivre de pouvoir et d'argent, il se laisse gagner par la folie des grandeurs, achète une immense propriété et commence à s'inquiéter de son image, craignant désormais de s'afficher avec ses anciens amis ou de venir en aide aux pauvres par crainte de le redevenir lui-même. Ce faisant, il fait cependant le vide autour de lui. Chaplapla réussira-t-il à le faire revenir à la raison?

« Les cousins Karlsson. Carte au trésor et code secret », Katarina Mazetti

Au port, George ramasse une feuille de papier : c'est une carte de l’île aux Grèbes sur laquelle sont dessinées des croix et des chiffres, 6 500, 8 000… Une carte au trésor ? Retrouvons les fameux cousins Karlsson !

 

Adultes

« Team imparfaite », Petra Kolber

Vous faites partie de celles qui ont du mal à lâcher prise ? Vous n'êtes jamais satisfaite de ce que vous réalisez ? Vous vous surinvestissez jusqu'à frôler parfois l'épuisement ? Ce livre est fait pour vous ! Ancienne perfectionniste, Petra Kolber a longtemps tout contrôlé dans sa vie. Elle a alors compris qu'elle se rendait elle-même malheureuse et a entamé une « perfection detox ». En accompagnant des milliers de femmes, elle a élaboré une méthode exclusive en 21 étapes pour se débarrasser enfin de la perfection et s'accepter telle que l'on est.

 

BDs

« Oblivion song», Robert Kirkman, Lorenzo de Felici, Annalisa Leoni

Il y a dix ans, 300 000 habitants de Philadelphie ont soudainement disparus, happés vers une autre dimension. Ils tentent d'y survivre face à des monstres gigantesques. Le gouvernement a abandonné les recherches. Nathan Cole, lui, poursuit pourtant les missions de sauvetaget afin de ramener les survivants... Mais sont-ils vraiment tous prêts à revenir ? Et que cherche en réalité Nathan ?

L’intégrale « Golias», Letendre, Lereculey

Dans une Grèce antique de légende, sur l'île d'Ankinoë, le Prince Golias rêve de voyages tout en s'entraînant avec son compagnon d'armes et en jouissant des douces mélopées de sa soeur. Mais quand son cousin décide d'assouvir ses pulsions les plus sordides, les luttes de pouvoir larvées éclatent au grand jour et remettent en cause la destinée de chacun. S'il veut conserver son rang et sauver la vie de son père, le Roi, Golias va devoir affronter bien des périls...

« Perceval», Pandolfo, Risbjerg

Isolé avec sa mère dans la forêt depuis toujours, Perceval ne connaît rien à la société des hommes. Il aime vivre en communion avec la nature jusqu'au jour où il croise un groupe de chevaliers de la Table Ronde. Fasciné par leurs armures resplendissantes, il ne rêve plus que d'une chose : rejoindre leur ordre et servir lui aussi le roi Arthur. Malgré sa naïveté et grâce à une détermination exemplaire, il y parviendra sans trop de difficultés, mais il devra relever un autre défi plus complexe à mener à bien : découvrir qui il est vraiment.

 

Ecologie

« Famille zero déchet, ze guide», Jérémie Pichon, Bénédicte Moret

Bien connue en France, la famille Zéro Déchet prend la plume pour nous raconter ses péripéties familiales vers un mode de vie sans déchet. De la prise de conscience à un nouvel équilibre, ce qui ne devait durer qu'un an devint finalement un véritable sacerdoce ! Une aventure déjantée pleine d'autodérision, à l'opposé de notre société de consommation excessive.

 

Histoire

« L’amère patrie. Histoire des Antilles françaises au XXe siècle », Jacques Dumont

Au début de l’année 2009, la Guadeloupe et la Martinique ont fait une irruption inattendue dans l’actualité française : la radicalité des grèves, la violence des conflits sociaux et politiques ont surpris les commentateurs comme le gouvernement, révélant à quel point ces îles étaient méconnues, en dehors de quelques clichés – les cocotiers, le zouk et les ouragans. Tenues à l’écart d’une histoire du postcolonialisme par leur statut de DOM, la Guadeloupe et la Martinique ont connu un destin tourmenté d’ex-colonies sucrières érigées en départements en 1946. Après la conquête de la liberté marquée par l’abolition, qui donne à tous les habitants le statut de citoyens, c’est la revendication de l’égalité qui scande leur histoire. Une égalité sociale, politique et économique sans cesse différée. En se fondant sur un travail d’archives souvent inédites et sur une connaissance intime de ces deux îles, Jacques Dumont vient ici combler une lacune majeure de l’historiographie. Il explique les importantes lignes de fracture qui parcourent ces sociétés depuis un siècle : la mémoire de l’esclavage qui sous-tend les luttes sociales, la question de la couleur qui se superpose au combat politique, la non-prise en main d’un destin collectif et la recherche permanente d’une identité face à la lointaine métropole. Soucieux d’être entendu de chaque côté de l’Atlantique, il raconte, de manière vivante, une page oubliée de notre histoire, indispensable pour comprendre les enjeux des bouleversements politiques en cours dans ces DOM.

 

Randonnées

« Lacs secrets des Pyrénées », Laurent Lafforgue

Avec près de 2500 lacs et laquettes, les Pyrénées détiennent la plus grande densité lacustre de tous les massifs Européens. Qu'il s'agisse d'une immense retenue artificielle facilement accessible ou d'une minuscule flaque d'eau perdue sur les crêtes, chacune représente un but idéal de promenade, souvent prisé des randonneurs. Seul, en famille ou avec des amis, partir à la découverte d'un lac de montagne constitue sans aucun doute l'une des plus belles manières d'aborder les Pyrénées. Randonneur, alpiniste et photographe, Laurent Lafforgue a réalisé de nombreuses expéditions, de l'Himalaya à la Cordillère des Andes en passant par le continent Africain. Mais d'origine ariégeoise, c'est naturellement les Pyrénées qui restent son territoire de prédilection et auxquelles il voue une passion sans limite. Cet infatigable coureur de montagne y a réalisé un très grand nombre d'ascensions, privilégiant le plus souvent les itinéraires sauvages, hors des sentiers battus, toujours prétextes à de fabuleux bivouacs. Dans ce nouvel ouvrage, il nous dévoile 25 itinéraires inédits pour partir à la découverte de quelques lacs oubliés des cartes comme ceux de la Sèrra Sescorjada ou de Crabounouse mais également pour aller admirer de fascinants spectacles comme cet envoûtant coucher de soleil sur l'étang de la Réglisse. Qu'il soit pêcheur, randonneur occasionnel ou montagnard expérimenté, chacun trouvera dans ce livre joliment illustré de quoi satisfaire ses envies, qu'elles soient sportives ou contemplatives.

 

Romans

« Azteca », Gary Jennings

Azteca raconte la légende colorée et puissante d'une civilisation qui s'épanouit pendant de longs siècles dans un isolement splendide. Ce monde éclatant, et pourtant condamné, c'est un homme, Mixtli, dit Nuage Sombre, qui le décrit, dans un récit bouleversant, mouvementé, riche de la beauté et de la violence qui caractérisaient le Mexique ancien. Ce grand roman historique plein de sang, d'amour et de sexe est aussi l'aventure et le destin exceptionnel d'un homme qui assiste à la disparition d'un monde fabuleux, traversé de secrets et de terreurs que parcourent des personnages inoubliables.

« Frog music», Emma Donoghue

A l'ete 1876, la ville de San Francisco suffoque sous une chaleur accablante. Dans le saloon des McNamara, en lisiere d'une voie ferree, un coup de feu retentit dans la nuit. Blanche Beunon echappe de justesse a la mort qui n'epargne pas son amie Jenny. Inconsolable, Blanche va tout mettre en oeuvre pour confondre le meurtrier de Jenny et le conduire devant la justice. Leur histoire est a l'image de la ville, bruyante et crasseuse, peuplee de femmes au verbe haut, d'hommes jaloux et de chansons des rues. Leur amitie est plus qu'improbable tant elles sont opposees: Jenny est d'un drole de calibre, une chasseuse de grenouilles qui aime defier la loi en arborant des pantalons et un colt. Danseuse de burlesque aguerrie, Blanche prend la vie comme elle vient au risque de passer a cote d'elle-meme et de son enfant, pour le plaisir de son homme et de ses michetons. Leur rencontre accidentelle va changer le cours de leur destin... Une envoutante histoire de femmes bataillant pour s'affranchir dans le monde sans foi ni loi de la grande ville de l'Ouest.

« Paz », Caryl Férey

Un vieux requin de la politique. Un ancien officier des forces spéciales désormais chef de la police de Bogotá. Un combattant des FARC qui a déposé les armes. Un père, deux fils, une tragédie familiale sur fond de guérilla colombienne.

« Tout l’or du fleuve», Patrice Franceschi

Un jour de 1937, dans une bourgade perdue du fin fond de l’Amazonie, trois hommes au bout du rouleau : Kerloff, l’aventurier russe qui a tout raté, Vernaud, le vieux médecin, hanté par une lâcheté commise autrefois, Maugin, enfin, qui cherche à retrouver la confiance de l’homme qu’il a trahi. Ils ne se connaissent pas mais le destin les conduit tous trois à bord d’une mauvaise barcasse, la Vaya con Dios, sur un fleuve inconnu. Ils ont accepté une mission banale dans cette jungle : transporter un chargement d’or. Mais tout n’est qu’illusion et cet or devient l’instrument de leur véritable destin. Pris dans un engrenage fatal, ils sont jetés au cœur du danger. Alors leur odyssée le long du fleuve se transforme en une aventure crépusculaire où tout se mêle : la lutte pour la vie, le combat contre les ennemis les plus incroyables, l’affrontement des forces obscures. Un grand roman d’aventures marqué par une force tragique où la mort inéluctable devient pour les trois hommes l’instrument d’une fin lumineuse qui rachète leurs vies perdues.

« Meurtres pour rédemption », Karine Giébel

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes. Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l'esprit au-delà des grilles. Grâce à l'amitié et à la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres. Pourtant, un jour, une porte s'ouvre. Une chance de liberté. Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n'aspire qu'à la rédemption.

«Prague fatale», Philip Kerr

Berlin, 1942. Bernie Gunther, capitaine dans le service du renseignement SS, est de retour du front de l'Est. Il découvre une ville changée, mais pour le pire. Entre le black-out, le rationnement, et un meurtrier qui effraie la population, tout concourt à rendre la vie misérable et effrayante. Affecté au département des homicides, Bernie enquête sur le meurtre d'un ouvrier de chemin de fer néerlandais. Un soir, il surprend un homme violentant une femme dans la rue. Qui est-elle ? Bernie prend des risques démesurés en emmenant cette inconnue à Prague, où le général Reinhard Heydrich l'a invité en personne pour fêter sa nomination au poste de Reichsprotektor de Bohême-Moravie.

« L’arbre à promesses », Sylvie Ongenae

Pierre a six ans quand il fait la connaissance de sa nouvelle voisine Marie, âgée de cinq ans. Tous deux enfants uniques, ils deviennent des compagnons de jeux inséparables tandis que leurs parents développent une formidable solidarité de voisinage et une profonde amitié. Pierre et Marie sont pratiquement élevés comme frère et sœur. Unis par une affection indéfectible, ils partent ensemble pour l'école puis le collège et partagent toutes leurs vacances. À l'adolescence, ils se font la promesse mutuelle de s'épouser plus tard. L'écorce gravée d'un gros marronnier sera dépositaire de leur pacte. Mais fatalement leurs chemins seront amenés à se séparer. Parviendront-ils à infléchir leurs destinées ? Roman après roman, Sylvie Ongenae démêle avec virtuosité l'imbroglio de situations, de sensations, d'émotions et de sentiments qui construisent la vie. Elle s'ingénie à explorer les souffrances que s'infligent ceux qui s'aiment.

« Le bruit de la chute », Joe Simpson

Alors qu’ils bivouaquaient sur une vire, il a vu sa compagne disparaître dans le vide. Un instant il a retenu sa main, elle s’est accrochée à son regard, mais il a été impuissant à enrayer sa chute. Lui s’en est tiré, au terme d’un effroyable calvaire. De quoi bouleverser le cours d’une vie... Vingt-cinq ans plus tard, il est gardien de refuge au pied de cette même paroi, où il s’est consacré à la sécurité des grimpeurs. Un hiver, un couple échappe de justesse au mauvais temps qui vient de tuer un alpiniste. La tempête menace de détruire le refuge où il est resté veiller la jeune femme blessée. Alors que les éléments se déchaînent, il est submergé par les souvenirs, la douleur de la perte et la culpabilité. Comment survivre ?

«2312», Kim Stanley Robinson

2312. Le systeme solaire a été colonisé apres que la Terre a été ravagée par les effets de la pollution. Swan, conceptrice de terrariums et artiste de l’extreme, vit sur Mercure, dans la cité mobile Terminateur. Accablée par la mort suspecte de sa grande-belle-mere, elle part sur Io pour enqueter, aux côtés d’une inspectrice de la Police interplanétaire. Lorsque Terminateur est l’objet d’un attentat, l’enquete prend une autre tournure : qui, de la Ligue saturnienne, de Mars, des diverses factions terriennes ou d’autres colonies, aurait intéret a semer ainsi la désolation au sein des implantations humaines ? Vision audacieuse et brillante du futur de l’humanité, 2312 est sans doute le roman le plus accompli de Kim Stanley Robinson et assurément l’une des oeuvres de science-fiction les plus ambitieuses de la décennie.

«Gran Balan», Christiane Taubira

« Le monsieur à toge et épitoge a déjà tourné les talons. Il semble à sec sur le contenu, alors il pallie par le ton. Il interroge à la mitraillette. Il veut du oui ou du non, pas un roman. Lui, Kerma, a envie d'expliquer, non, on ne vit pas tout un mois avec mille cent trente-six euros. Dès le dix-huit du mois, oui, on a besoin, et presque chaque jour, de ces quinze euros. L'essence, l'assurance, la nourriture, rester correctement vêtu et chaussé, après avoir payé le loyer l'eau l'électricité la taxe d'habitation la redevance télé les abonnements de sport de portable de streaming, ok ce n'est pas indispensable, mais à vingt-et-un ans... Maintenant il a vingt-cinq ans, et il est vrai qu'il s'en passe, par la force des choses... Mais personne ne semble disposer à entendre, moins encore à écouter. Alors, il répond, non je n'en ai pas besoin. C'est un mensonge de bonne foi. Ceux que l'on fait pour quelqu'un d'important. Et comme on est de bonne foi, on finit par y croire, on le répète à l'envi... Les mensonges sont faits pour vous sauver. Ceux-là, ceux de bonne foi, ce sont les pires. A tous les coups ils vous coulent. » Kerma est au tribunal. Il a servi de taxi à deux jeunes ayant commis un méfait. Quinze euros de gagnés qui risquent de lui valoir des années de prison. Ici, en Guyane, le regard des juges est sans doute pire comme sanction. Mais qu'a-t-il fait ? Quelle est sa vie ? Et qui sont les différents personnages du premier roman de Christiane Taubira ? Des jeunes, des femmes, des mères courages, des éducateurs engagés, des élus, des gens de peu et de beaucoup, des villages perdus, des éloignés du Surinam, des palabreurs, des conteurs, des arbres exotiques, des animaux qui le sont autant...

« Les larmes du phoenix», Pascal Vatinel

Septembre 1988, Chungbong-dong, Corée du Nord : Kim Young Im, jeune institutrice, rejoint le couple avec lequel elle prépare son évasion. En cette journée glaciale, le trio doit s’assurer du meilleur moyen de franchir le fleuve Amnok, frontière naturelle qui sépare leur pays de la Chine. S’ils y parviennent, commencera un long et hasardeux périple jusqu’à la Thaïlande. S’ils échouent, personne n’en saura rien, leur rêve de liberté s’évanouira avec eux. Mars 2008, Washington, États-Unis : le journaliste français Thomas Kessler est chargé d’un reportage sur les filières d’évasion des Nord- Coréens organisées par les évangélistes américains. Il est fasciné par une réfugiée, Kim Young Im. Mais au fur et à mesure qu’elle se remémore de terribles souvenirs, il apparaît que la rescapée ignore une grande part de ce qui s’est passé durant son éprouvant voyage clandestin à travers la Chine. Pour lever le mystère, Thomas devra démonter les mécanismes d’une redoutable machination. À travers le périple dramatique d’une jeune Coréenne fuyant la terreur de Pyongyang, Pascal Vatinel anime un subtil jeu de masques et nous fait vivre un suspens prenant dans une Chine où s’affrontent CIA, services secrets nord-coréens et police chinoise.

Bonne lecture !