Adaptation des apéritifs-cultures au contexte sanitaire

le .

Les apéritifs-cultures doivent s'adapter au contexte sanitaire.

Ainsi, et jusqu'à nouvel ordre, il ne sera pas possible de manger, ou boire, pendant ces réunions conviviales.

A demain!

 

Noël à la bibliothèque

le .

Capturel

Les nouveautés dans votre médiathèque: 13 décembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Et puisque les fêtes de fin d’année approchent, rajoutons une catégorie spéciale !

Les nouveautés du 13 décembre

thumbnail 20211210 142637  
thumbnail 20211210 142422 thumbnail 20211210 142108

Noël

Albums        

« Le Noël surprise de Bouchon », Pascale Hédelin, Nicolas Duffaut

               Quand on est un petit écureuil farceur et malicieux comme Bouchon, la nuit de Noël peut être très très agitée dans la forêt. Mais lorsque le père Noël s'en mêle, c'est la fin des querelles.

« Anton et le cadeau de Noël », Ole Könnecke

               Anton se promène tranquillement en forêt lorsqu'un cadeau s'échappe du traîneau du Père Noël... Vite, vite, il faut retrouver le Père Noël et lui rapporter le petit paquet. Un enfant risque de ne pas avoir de cadeau le matin de Noël ! Ainsi commence la course folle d'Anton à travers les bois enneigés, traversant les rivières, les vallons, les forêts sombres peuplées d'animaux sauvages... Chose étrange, pourtant, au fur et à mesure de sa course, Anton semble se rapprocher de chez lui. Se pourrait-il que ce cadeau soit pour lui, après tout ?

« Mes beaux sapins », Rascal, Peter Elliott

               « Demain, nous fêterons Noël ! Il est grand temps d’aller chercher notre sapin" dit Grand Chien. « Nous allons l’acheter au supermarché ? » demande Petit Chat.« Au supermarché ! rigole Grand Chien. Je te parle du Roi de la forêt, Petit Chat.»Une nouvelle escapade commence pour le duo d'amis.

« Le noël de Boulie », Mathilde Stein, Chuck Groenink

               Boulie, le petit cochon, a déménagé dans la forêt. Et depuis, à Noël, plus un seul cadeau pour lui sous le sapin...Pourtant, Boulie a été bien sage ! Comment aider le Père Noël à retrouver le chemin de sa maison ?

« Le merveilleux Noël de Frozzy», Marie Tibi, Coralie Vallageas

               Frozzy est un gentil bonhomme de neige qui attend impatiemment l'arrivée du Père Noël. Dans la forêt, il rencontre des animaux qui ont tour à tour besoin de son aide. Frozzy va leur offrir tout ce dont ils ont besoin au risque de voir s'échapper son rêve de saluer le Père Noël... Une histoire toute douce illustrée par Coralie Vallageas. La collection "Chatouille" des petites histoires à lire et rire pour bien grandir !

 

Cuisine        

« Souvenirs gourmands de noël. Recettes et histoires»

               Evénement commercial aux rites trop souvent banalisés, Noël redevient ici une fête pleine de diversité et d'inattendu au fil de souvenirs et de recettes liés aux régions et aux terroirs de l'Europe. De l'authentique Christmas pudding jusqu'aux " treize desserts " provençaux en passant par l'oie au chou rouge et la tourte de foie gras, plusieurs dizaines de recettes salées et sucrées, souvent oubliées ou méconnues, sont exposées d'une façon simple et facile à réaliser. Pour les commenter, des citations anonymes ou littéraires ressuscitent l'atmosphère de l'Avent, de la nuit et du jour de Noël, avec leurs personnages, leurs rituels, leurs décorations et, bien sûr, leurs plats traditionnels. Affectif, restituant la couleur et la magie des fêtes locales, Souvenirs gourmands de Noël est aussi un livre pratique foisonnant d'idées et de conseils.

« Un dîner de noël époustouflant mais facile», Isabelle Thibout

               L’heure des fêtes arrive à grands pas ! C’est le moment de retrouver ses proches et de se détendre… jusqu’à ce que survienne la question du menu, l’inévitable casse-tête de Noël. Pour aborder ce moment sans pression, composez votre menu en choisissant parmi les 40 recettes de cet ouvrage, de l’apéritif au dessert : foie gras maison aux abricots, médaillon de veau aux groseilles, demi-langoustes rôties au lard, ravioles de butternut, beurre aux noisettes et à la sauge, bûche glacée façon vacherin… De quoi préparer un véritable festin sans peur de rater ! Retrouvez en plus 5 créations déco élégantes et faciles à réaliser pour enchanter votre tablée !

« Délices de Noël», Stéphanie de Turckheim

               Pain d’épice aux fruits confits, étoiles à la cannelle, petits sablés à l’ancienne, fruits déguisés… À l’approche de Noël, offrez un peu de douceur à vos convives en réalisant de délicieux petits gâteaux traditionnels. Retrouvez tous les plaisirs d’antan et faites de votre table de Noël une fête à elle toute seule !

 

Loisir créatifs       

« Noël décor», Jane Newdick

               De la décoration personnalisée aux menus venus des quatre coins du monde, les pas à pas aident à choisir les matériaux du quotidien (papier, tissu, bougies...) et fabriquer couronnes, cartes en relief ou calendriers décorés, sans oublier les sapins.

 

Jeunesse

Albums                    

«L’ours blabla», Pippa Curnick

            Quel bavard, cet ours Blabla ! Les autres ours ne le supportent plus, alors il décide de partir à la rencontre de nouveaux amis. Mais comment faire s'ils ne parlent pas l'ours ?

«Comment attraper une étoile», Oliver Jeffers

               Il était une fois un petit garçon qui rêvait d'avoir une étoile à lui tout seul... et n'en doutez pas une seconde, il est déterminé, ce petit gars-là !


BDs

« Zouk. Sorcières de mère en fille », Serge Bloch, Nicolas Hubesch

            6 histoires dédiées aux secrets de famille, potions et formules magiques que seules les sorcières connaissent et se transmettent... de mère en fille ! Zouk, la petite sorcière qui a du caractère, adore sa maman. Mais connaissez-vous la maman de sa maman, mamie Zak ? En tant que sorcières, elles ont plein de secrets à lui confier : La potion qui rend fort, des formules magiques pour se transformer en ce que l'on veut... Des tours de sorcellerie transmis uniquement de mère en fille !

« Le souffleur de nuages », Derib, Job

            La décrue s’amorce enfin, après de terribles inondations. Yakari est inquiet pour ses amis les animaux. Avec Petit Tonnerre, il va voir comment ils ont supporté la montée des eaux. Une nuit, le petit Sioux est réveillé par un cri : « Pilipi ! » L’appel d’un oiseau ? Mystère... Au matin, de petits nuages apparaissent au-dessus de l’eau. Yakari veut en avoir le coeur net. Il plonge... et le voilà qui chevauche un béluga ! Cet espiègle souffleur de nuages vient du lointain océan glacial. Comment pourrait-il y retourner sans l’idée des ingénieux castors?

« Les p’tits diables. La pire des pires soeurs », Dutto

            S’il ne devait y en avoir qu’une, ce serait-elle. Elle qui a donné ses lettres de noblesse au rôle de sœur, elle qui en a fait un art, elle qui est devenue l’exemple, l’idole de millions de filles à travers le monde, elle, la seule, l’unique, l’inégalable pire des pires sœurs, Nina. Mais on ne devient pas pire des pires sœurs toute seule et pour ça, elle devrait presque remercier Tom, le pire des pires frères... Presque.

« Boule à zéro. Le grand jour», Ernst, Zidrou

            Bonjour, je m’appelle Zita. Mais ici, à l’hôpital, tout le monde m’appelle « Boule à Zéro ». J’ai 13 ans et j’habite au 6e étage. Celui qui est réservé aux enfants malades. Ceux qui ont tiré le mauvais numéro, quoi ! Moi, j’ai carrément tiré le gros lot : je souffre d’une leucémie. 9 ans que ça dure. Qui dit mieux ? Ou, plutôt... qui dit pire ? Mais je m’en fiche, désormais. Car je suis a-mou-reu-se ! J’ai lu quelque part que « quand on a connu l’amour, on a donné un sens à ses jours ». Je me demande quand même s’il va oser m’embrasser ? Dans le doute, je vais me brosser les dents !...

 

Documentaire

« Découvrir les grands singes avec Amandine Renaud», Cindy Chapelle, Marc N’Guessan

            Une nouvelle collection de livres centrés sur des récits et des connaissances d'explorateurs actuels, passionnés de nature, qui répondent aux questions que les enfants aimeraient leur poser eux-mêmes, sur des métiers de rêve. Pour ce deuxième tome, rencontre avec Amandine Renaud, fondatrice de l'association P-WAC, est une primatologue passionnée et doctorante en anthropologie de la nature, qui consacre sa vie à la conservation des primates. Elle a toujours été attirée par le monde animal, et la forêt. Elle a voulu travailler avec les animaux, la nature, avec l'envie que son métier dépote, la passionne et soit en lien avec la préservation de la nature. Son envie de vivre en forêt avec des singes remonte à l'époque où elle a vu le film " Gorilles dans la brume " sur la vie de Diane Fossey, à 7 ans. C'est à 22 ans qu'elle a mis le pied au pays des poilus comme elle les appelle. Elle est partie en mission bénévole en Afrique, et là, elle est tombée amoureuse des chimpanzés.

 

Romans

« L’incroyable histoire du mouton qui sauva une école», Thomas Gerbeaux, Pauline Kerleroux

            Le ministre de l'éducation nationale a décidé de fermer les classes de moins de trente élèves. Pour sauver l'école de l'île aux Moutons, à laquelle il manque un écolier, le maire et se fille Jeanne ont l'idée d'y inscrire Vincent... un mouton ! Mais le ministre ne compte pas se laisser berner : la loi, c'est la loi.

« Jess ou comment (ne pas) devenir populaire en quatre leçons», Megan McCafferty

            Jessica Darling est absolument ravie d’entrer au collège… jusqu’à ce que sa grande sœur Bethany lui confie le « guide pour devenir belle, populaire et parfaite », la liste des règles qu’elle va devoir respecter si elle veut devenir la reine du lycée. Tout à coup, la pression monte : Jessica est une Darling, et les Darling doivent être au top du top. L’ennui, c’est que Jessica ne se reconnaît pas du tout dans les instructions consignées par sa sœur. Avoir une tenue différente tous les jours de l’année ? Rejoindre les cheerleaders ? Avoir un petit copain ? Et ne fréquenter que la crème du collège ? Ce n’est pas son truc. Si seulement la liste était son unique problème ! Sa meilleure amie, Bridget, s’est soudain transformée en adolescente super canon, et Jessica a peur que cela change tout entre elles. Jessica tente tant bien que mal de suivre les conseils de Bethany, sans succès. Alors peu importe que Bridget, trop populaire, ne lui parle plus. Avec ses nouvelles amies, Jessica se découvre une nouvelle passion : le cross-country, où elle excelle, sans avoir besoin de suivre à la lettre le guide de sa sœur…

 

Adultes

« Mes ancêtres les Gauloises», Elise Thiebaut

            " Je suis française. Pas française à moitié, par alliance ou par alliage. Que ce soit du sol et du sang, ma géométrie est hexagonale. Contrairement aux 40% de Français dont un grand-parent est né à l'étranger, j'appartiens à ces 60% qui puisent leurs racines assez loin dans ce qu'on appelait la Gaule, pour autant que ce pays ait jamais existé ailleurs que dans Astérix ou les vieux livres d'école. Avec de lointains apports italiens, espagnols, anglo-saxons ou germains, je suis imprégnée de celtitude, et corresponds au modèle qui excite tant les défenseurs de notre identité. Leur empressement à voler à mon secours pour sauver ce concentré de civilisation que je porterais dans mes gènes m'inquiète cependant au point que j'ai fini par me résoudre à prendre la plume pour explorer mon identité nationale. " Élise Thiébaut est partie à la recherche de ses ancêtres prétendument gauloises : tests génétiques, généalogie et géographie familiale forment en creux le portrait d'une France inattendue. Puisant dans son expérience singulière, l'enquête vient éclairer certains pans de l'histoire collective trop souvent laissés de côté, qu'il s'agisse de la part que les femmes ont prise dans cette épopée ou des privilèges qui s'attachent à l'identité dite de souche. De Néandertal aux croisades, de l'esclavage à la séduction à la française en passant par la colonisation, cette autobiographie de la France démonte avec humour les clichés et autres légendes identitaires qui perdurent. En réponse aux polémistes qui colonisent les écrans, elle montre comment cette obsession des origines alimente largement des projets aux motivations troubles, breveter le vivant ou manipuler notre ADN par exemple. Si la France se meurt, ce n'est pas en raison d'une invasion venue d'Ailleurs. Quelles que soient nos origines, la peur du grand remplacement cache en effet des périls autrement plus sérieux pour notre avenir.

 

BDs   

« Histoires extraordinaires d’Edgar Poe», Thouard, Seiter

            Charleston, Caroline du Sud, octobre 1845. Sur l’île de Sullivan où il s’est réfugié après un revers de fortune, Edgar Legrand fait une étrange découverte : l’effigie en or massif d’un scarabée, trouvée à proximité d’une épave ancienne, vieille de plus d’un siècle. Fasciné par sa trouvaille et flairant, peut-être, l’occasion inespérée de redresser sa situation financière, Legrand cherche à déchiffrer le message du scarabée, flanqué de son ami William Wilson, l’inséparable compagnon avec qui il écume cercles de jeux et lieux de plaisir. Ensemble, ils vont remonter la piste d’un personnage de légende : le sinistre Capitaine Kidd, pirate sanguinaire disparu corps et biens cent ans auparavant, dont personne n’a jamais retrouvé le trésor… Adaptée des HISTOIRES EXTRAORDINAIRES d’Edgar Allan Poe, une nouvelle saga historique et ventureuse signée Roger Seiter. Le dessinateur Jean-Louis Thouard lui donne brillamment la réplique dans une ambiance fantastique et capiteuse, saturée de parfums intenses.

« Les traqueurs», Tirso, Munoz

On ne traque pas l'arme des dieux. C'est elle qui vous trouve. Londres, milieu du XVIIe siècle. Depuis la mort de son père, le candide Jonas, botaniste et naturaliste émérite, pratique sa passion dans la grande serre de son oncle. Ce dernier prépare une périlleuse expédition en Nouvelle-Espagne à la recherche d’une créature fantastique issue tout droit des légendes aztèques. Une arme perdue des dieux, une curiosité scientifique ou une juteuse attraction pour le public européen, et qui suscite bien des convoitises. Grâce à ses compétences, Jonas va prendre part à l’aventure et embarquer, alors que les eaux des Caraïbes sont envahies par les pirates et les navires de guerre anglais et hollandais qui se disputent le contrôle des mers, à la rencontre d’un danger plus terrible encore... Écrite par David Muñoz, Les Traqueurs est une nouvelle grande série de pirates et d’aventure maritime matinée de fantastique, entre Pirates des Caraïbes, Conquistador et Long John Silver. Du divertissement à grand spectacle, somptueusement mis en image par le dessin explosif du prodige Tirso, dessinateur issu de la dynamique école espagnole.

« Le marquis d’Anaon. La bête», Vehlmann, Bonhomme

            Implacablement, elle décime village après village, assassinant sauvagement des familles innocentes, brouillant les pistes et terrifiant la population des Alpes de ses rugissements. Le problème devient si préoccupant que le Roi a dû dépêcher une force appropriée : qui, mieux que ses « dragons » pourraient régler le cas de « la Bête » ? Et si la force brute ne suffit pas, le corps d'armée dispose d'un autre atout : le cousin de leur chef, le célèbre Marquis d'Anaon ! Il n'est peut-être pas la plus fine des gâchettes mais on raconte qu'il a souvent croisé la route du Malin. Plongé en pleine dépression, Le Marquis d'Anaon devra affronter plus d'un démon avant de continuer une route qu'on lui souhaite longue. En effet, il est assez rare d'assister à une telle conjonction de talents : le scénario de Fabien Vehlmann mêle habilement intensité dramatique, humanisme et justesse psychologique. Parfait pendant de cette finesse, Matthieu Bonhomme manie plume et pinceau avec une souplesse et une précision hors du commun, aussi à son aise dans les replis ridés du visage d'un vieux paysan que dans les immenses étendues enneigées des Alpes.

           

Romans

« L’évangile des ténèbres», Jean-Luc Bizien

            Seth Ballahan, rédacteur en chef d'un quotidien américain, apprend que Michaël Wong, l'un de ses collaborateurs, est piégé en Corée du Nord. Face à l'absence de réaction de se hiérarchie, Ballahan voit rouge. Contre vents et marées, il décide de secourir le jeune Wong. Dans Pyongyang, la capitale fantôme où les hommes ne sont que ces ombres, il cherche de l'aide auprès de Suzan, ravissante correspondante d'une O.N.G. canadienne. C'est alors que le Mal absolu surgit : un tueur monstrueux laisse dans son sillage une longue suite de cadavres atrocement mutilés. Paik Dong-Soo, brillant militaire nord-coréen, se lance sur ses traces. Ils se retrouveront tous, à l'issue d'un parcours halluciné, en un lieu oublié. Celui qu'annonce l'Evangile des ténèbres...

« Un souffle une ombre», Christian Carayon

            Été 1980. Le lac de Basse-Misère, dans le sud du Massif central. Un groupe d’adolescents de bonne famille est massacré sur l’îlot où il était parti camper, en marge de la fête du club nautique local. Dans toute la région, l’onde est sismique. Comme un point de bascule irréversible, qui signe la fin d’une époque d’insouciance, et le début du déclin de la vallée. À Valdérieu, principale agglomération du pays, quelque chose s’est brisé pour toujours. Trente-quatre ans plus tard, le meurtrier supposé croupit derrière les barreaux. Mais à l’université de Toulouse, le chercheur en histoire Marc-Édouard Peiresoles ne croit pas en sa culpabilité. Originaire de Valdérieu, et témoin impuissant du cataclysme alors qu’il n’était que collégien, il décide de retourner sur place, et de reprendre toute l’enquête. Comme on replonge dans ses propres traumatismes. Comme on lève le voile sur trois décennies de non-dits, en grattant le vernis d’une communauté beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît. Derrière les fantômes des adolescents disparus, c’est bientôt le lac de Basse-Misère qui se réveille, tel un prédateur endormi. Déjà prêt à engloutir ses prochaines victimes...

« S’adapter», Clara Dupont-Monod

            C’est l’histoire d’un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s’échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres. C’est l’histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l’aîné qui fusionne avec l’enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s’y attache, s’y abandonne et s’y perd. Celle de la cadette, en qui s’implante le dégoût et la colère, le rejet de l’enfant qui aspire la joie de ses parents et l’énergie de l’aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l’ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d’un présent hors de la mémoire. Comme dans un conte, les pierres de la cour témoignent. Comme dans les contes, la force vient des enfants, de l’amour fou de l’aîné qui protège, de la cadette révoltée qui rejettera le chagrin pour sauver la famille à la dérive. Du dernier qui saura réconcilier les histoires. La naissance d'un enfant handicapé racontée par sa fratrie. Un livre magnifique et lumineux. Prix Fémina du roman français 2021.

« Un déluge de feu », Amitav Ghosh

            En Inde et en Chine, un grand roman d'aventures, mélange épicé de Victor Hugo et de Balzac. 1839. L'empereur de Chine décrète le blocus de l'importation d'opium. Les entrepôts des négociants anglais, indiens et américains sont fermés et leurs stocks brûlés. La flotte britannique s'arme, quitte l'Inde et fait voile vers Canton. Dans le tourbillon soulevé par la guerre, Zachary, Noir américain qui se fait passer pour un Blanc, Catherine, grande bourgeoise frustrée, Kesri, soldat indien, et Shireen, veuve parsie, voient leurs secrets trahis et leurs certitudes bouleversées. Mais tous découvrent ce qu'ils veulent vraiment et s'inventent un avenir. Et tous sont touchés par le drame qui se prépare : la victoire de l'empire britannique qui scellera l'effondrement de leur monde.

« Luna», Serena Giuliano

            Parfois, on pense trouver le soleil en août, mais c'est la lune qu'on trouve en mars. Luna arrive à Naples contre son gré : son père est gravement malade. Rien, ici, ne lui a manqué. Ses repères, ses amies, son amour sont désormais à Milan. Alors pourquoi revenir ? Pourquoi être au chevet de son papa, au passé trouble, et avec lequel elle a coupé les ponts ? Mais Napoli est là, sous ses yeux : ses ruelles animées et sales, ses habitants souriants et intrusifs, sa pizza fritta, délicieuse et tellement grasse, son Vésuve, beau et menaçant… Est-il seulement possible de trouver la paix dans une ville si contrastée ? Mais si ce retour aux sources sonnait finalement l'heure de l'apaisement ?

« La villa aux étoffes», Anne Jacobs      

            Dans l'Allemagne de 1913, dans l'apparat d'une grande somptueuse maison bourgeoise, maîtres et domestiques se croisent et se côtoient, partageant joies, drames, secrets et amours interdites. La jeune orpheline Marie occupe le poste de femme de ménage dans l'imposante résidence de la famille industrielle Melzer. Alors que Marie cherche sa place parmi les domestiques, l’agitation règne lors de la saison du bal hivernal : Katharina, la belle et plus jeune fille des Melzers, doit être introduite en société lors de la saison du bal hivernal. Seul Paul, l'héritier de la famille, se tient à l'écart et préfère sa vie étudiante à Munich - jusqu'à ce qu'il rencontre Marie ... Tandis que la guerre approche, petite et grande histoire se mêlent, palpitantes, pour nous plonger au cœur d'une saga inoubliable. Anne Jacobs a publié sous pseudonyme plusieurs romans historiques et sagas exotiques. Sa trilogie La Villa aux étoffes connaît un véritable succès en Allemagne et à l'international. Les tomes deux et trois paraîtront respectivement en novembre 2020 et en janvier 2021 aux éditions Charleston.

« Le matin est un tigre», Constance Joly

            Depuis quelques mois, la vie d'Alma se hérisse de piquants. Sa fille souffre d'un mal étrange et s'étiole de jour en jour. Tous les traitements échouent, et les médecins parlent de tumeur. Mais Alma n'y croit pas. Elle a l'intuition qu'un chardon pousse à l'intérieur de la poitrine de son enfant. On a beau lui dire, son mari le premier, que la vie n'est pas un roman de Boris Vian, Alma n'en démord pas. À quelques heures d'une opération périlleuse, son intuition persiste. Il ne faut pas intervenir. C'est autre chose qui peut sauver sa fille. Elle, peut-être ? Dans une langue merveilleusement poétique et imagée, Constance Joly met en scène l'histoire de ce que l'on transmet, malgré nous, à nos enfants. Le matin est un tigre parce que, certains jours, la vie est un combat et qu'il faut bien arriver à s'en débrouiller.        

« Et que le vaste monde poursuive sa course folle», Colum McCann

            7 août 1974. Sur une corde tendue entre les Twin Towers s’élance un funambule. Un événement extraordinaire dans la vie de personnes ordinaires. Corrigan, un prêtre irlandais, cherche Dieu au milieu des prostituées, des vieux, des miséreux du Bronx ; dans un luxueux appartement de Park Avenue, des mères de soldats disparus au Vietnam se réunissent pour partager leur douleur et découvrent qu’il y a entre elles des barrières que la mort même ne peut surmonter ; dans une prison new-yorkaise, Tillie, une prostituée épuisée, crie son désespoir de n’avoir su protéger sa fille et ses petits-enfants... Une ronde de personnages dont les voix s’entremêlent pour restituer toute l’effervescence d’une époque. Porté par la grâce de l’écriture de Colum McCann, un roman vibrant, poignant, l’histoire d’un monde qui n’en finit pas de se relever.

« Les Mémorables», Lidia Jorge  

            La photo était là sur l’étagère tout en haut de la bibliothèque de son père. Un groupe d’hommes et de femmes autour d’une table de restaurant et parmi eux ses parents, l’éditorialiste lucide et la comédienne étrangère. Lorsque la CBS lui commande un documentaire revisitant les mythes de la révolution des Œillets, Ana Maria réalise que tous les acteurs du coup d’État qui renverse la dictature se trouvent sur cette photo. En compagnie de deux journalistes aussi jeunes qu’elle, elle les retrouve et, au fil de son enquête, découvre l’effet du passage du temps non seulement sur ces héros, mais aussi sur la société portugaise. Survivants d’un temps oublié, les personnages de la photo essaient de recréer ce qu’a été l’illusion révolutionnaire, et le difficile chemin vers la démocratie. Le regard des jeunes gens sur les protagonistes d’une histoire que personne ne veut plus entendre réécrit cruellement leur épopée. Lídia Jorge s’intéresse à l’espace indéfini qui sépare le récit que l’Histoire dévoile, avec ses vérités difficiles à affronter et la création du mythe, le moment où la vie a été transformée en une construction de l’imaginaire ou de la volonté. Un roman exceptionnel sur la politique et le destin des rêves.

« Nos résiliences», Agnès Martin-Lugand

            Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d'avant et d'après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d'essentiel. Aucune projection dans l'avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j'avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l'étouffer, l'éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir.  Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

«La disparition de Jim Sullivan», Tanguy Viel

            Du jour où j'ai décidé d'écrire un roman américain, il fut très vite clair que beaucoup de choses se passeraient à Detroit, Michigan, au volant d'une vieille Dodge, sur les rives des grands lacs. Il fut clair aussi que le personnage principal s'appellerait Dwayne Koster, qu'il enseignerait à l'université, qu'il aurait cinquante ans, qu'il serait divorcé et que Susan, son ex-femme, aurait pour amant un type qu'il détestait.

Bonne lecture !                                                  

Les nouveautés dans votre médiathèque: 29 novembre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Et puisque les fêtes de fin d’année approchent, rajoutons une catégorie spéciale !

Les nouveautés du 29 novembre

thumbnail 20211129 153623 thumbnail 20211129 151025
thumbnail 20211129 151613  

 

Noël

Albums        

« Petites histoires du Père Castor pour Noël»

               Découvrez 10 merveilleuses histoires du Père Castor... Des heures de lectures pour préparer Noël en famille : poétiques, tendres ou drôles, ces histoires dévoilent les petits secrets du Père Noël, et les rêves de ceux qui attendent impatiemment le 25 décembre !

« L’as-tu vu ? », Marjorie Béal

               Une reprise en album de la célèbre comptine intitulée "L'as-tu vu ?", dans lequel le lecteur est invité à chercher le Père Noël qui se cache dans chaque page.

« La veille de Noël au pays des merveilles », Carys Bexington, Kate Hindley

               Ce n’est pas une veille de Noël ordinaire. Le Père Noël et ses rennes prennent leur envol et traversent le ciel jusqu’au Pays des Merveilles, celui d’Alice, le Lapin Blanc et autre Chapelier Fou. Ils ont un cadeau très spécial à livrer à la Reine de Coeur. Malheur ! Celle-ci déteste Noël ! « QU’ON LEUR COUPE LA TÊTE SUR-LE-CHAMP ! »

« Noyeux joël ! », Stephanie Blake

               À Noël, c’est connu, le Père Noël descend du ciel pour apporter des cadeaux aux enfants. Simon et son petit frère Gaspard ont tout préparé avec leurs parents : un sapin décoré, un goûter pour le voyageur en traîneau et ses rennes. Mais aïe ! Il neige à gros flocons. C’est bien joli, mais si cette tempête empêchait le Père Noël de trouver la maison ? Simon et Gaspard sont très inquiets, auront-ils leurs cadeaux ? Vite, il faut aider le Père Noël…

« Les lutins de Noël», Emilie Soleil, Simona Cordero

               C’est le premier jour de décembre. Très loin dans la forêt, là où les loups hurlent la nuit, se tient une drôle de réunion. Des centaines de petits lutins au bonnet rouge gesticulent et parlent tous en même temps. Au milieu d’eux, près d’un feu, six rennes dorment, le ventre bien rempli. Le plus vieux des lutins, Alio, crie plus fort que les autres : « Et si nous arrêtions de nous disputer, et que nous travaillions ensemble, pour que cette année à Noël, tout soit prêt ». En fait ce qu’il leur faudrait c’est quelqu’un pour les diriger ! Un chef ! Un vrai ! Mais qui ?

 

Cuisine        

« La cuisine de Noël avec les enfants», Annie Rigg, Lisa Linder

               Invitez vos enfants à revêtir un tablier pour s'adonner, en famille, aux joies de la cuisine et des préparatifs de Noël. Plus de 55 recettes, venues du monde entier et faciles à réaliser, sont proposées aux bambins pour préparer pâtisseries, friandises décoratives et autres petits amuse-bouches "maison". Cookies en forme de flocons de neige, guirlande de popcorn, marbré au chocolat, pancakes, feront le bonheur des petits chefs en herbe.

« Un grand noël Vegan», Carolin Strohe

               Un livre festif superbement illustré par Carolin Strothe pour apprendre à préparer un repas gourmand sans utiliser de produits animaux. Au sommaire : Entrées et verrines : Blinis, verrines avocat- émulsion de tofu fumé, faux gras, feuilletés aux marrons... Plats : Patates douces rôties, risotto aux champignons, ravioles de seitan sauce fromage vegan, feuilleté aux portobellos wellington... Desserts : Bûche des neiges au chocolat blanc, pavlova, truffes végétales, panettone, sapins au matcha... Boissons : Lait de poule " eggnog ", cocktail orange-canneberge, vin chaud, chocolat viennois, Thé Chaï de noël...

 

Loisir créatifs       

« L’atelier de noël», Valentine Vincenot, Jonas Jacquet

               Une manière ludique et facile d'organiser Noël et de faire de belles créations pour sa maison ou des petits cadeaux pour ses proches... avec des techniques simples et des astuces rapides pour que les fêtes de fin d'année soient féériques !

 

Jeunesse

Albums                    

«Le jardin magique», Lemniscates

            Le jardin de Chloé est magique, mais elle ne le sait pas. Un jour, le vent lui murmure de prêter attention aux merveilles qu'il recèle : les couleurs des feuilles, une chenille se transformant en papillon, des lucioles brillant comme des étoiles... Chloé se rend alors compte de la magnificence qui l'entoure.

«Dédé», Matthieu Maudet

               Dédésolés, c'est dédécidé : dans ce résumé nous ne dédévoilerons rien du dédernier-né dédélirant de Matthieu Maudédet. Non, pas un seul dédétail. Ne soyez pas dédépités ni dédécouragés ! Sachez d'ores et dédéjà que cet album est plein de dédessins dédésopilants et qu'il parle de dédébrouillardise. Il va vous dédérider si vous avez la bonne idédée de le lire et il fera dédés heureux si vous le dédestinez à quelqu'un.

«Cache-cache dinos», Gaëlle Mazars, Jean-Baptiste Drouot

               Il y a longtemps, très longtemps, tellement longtemps que personne ne se souvient de ce temps-là, gambadaient des dinosaures par ici et par là. Des petits, et aussi des grands.

«Mon chat Boudin», Christine Roussey

            Boudin, c'est un chat. Boudin, c'est un bout-en-train. Mais voilà, Boudin est paresseux. Il somnole, ronfle à tue-tête, pionce à gogo. Et sa petite maîtresse, toujours très occupée, n'a pas le temps de le câliner. Car le mercredi, elle a judo, piscine, yoga, peinture et céramique, tricot péruvien, rugby et vélo avec les copains! Boudin est toujours dans ses pattes et l'inévitable arrive, vlan, patatra, vol plané, le fillette trébuche sur Boudin affalé dans l'entrée. Et c'est un fou rire qui monte, qui vous fait dire " ah comme on est heureux ", un de ces fous rires qu'on voudrait prolonger pour toujours.


BDs

« Sisters 1 », Cazenove, William

Du rififi chez les filles : découvrez le quotidien savoureux de deux soeurs volcaniques ! Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés. En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister. juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

« Yakari. Le premier galop», Derib, Job

            Parce qu'il a voulu lui imposer ses caprices, Yakari a cabré Petit Tonnerre. C'est la brouille, la première entre les deux amis. Épris de liberté, le poney s'enfuit. Seul dans ses rêves, Yakari modèle de l'argile pour recréer un compagnon de jeux et d'aventures. Ainsi naît un cheval. Il est si petit qu'il faut le mener paître près de la rivière afin qu'il grandisse. Il grandira...

L’intégrale « Klaw », Jurion, Ozanam

            Si Ange Tomassini, 14 ans, n'est pas ce mystérieux homme-tigre qui vient inlassablement le protéger de tout danger, alors pourquoi ses camarades et professeurs le craignent-ils tous… ? Et qui est, alors, cet étrange fauve ? Les réponses l'attendent. Mais, pour les connaître, il lui faudra tout quitter… "

« Lolicornes. La grise-mine », Waltch

            "Lolicornes", c'est un monde joyeux et coloré peuplé de créatures mythiques ou éteintes dans notre monde : licornes, cyclopes, dodos... Mais derrière cette façade se cache en fait une société hautement inégalitaire : dès son plus jeune âge, chaque habitant de Loliland est rangé dans la catégorie "beau" ou "moche" en fonction d'un certain nombre de critères très subjectifs. La vie des "beaux" est idyllique alors que celle des "moches" est remplie de corvées et de dangers. Mais l'équilibre de cette société va être bouleversé par l'arrivée de Penny, une gamine humaine amnésique. Plus grave encore : une crise de "grise-mine" va attaquer une bonne partie de la population... mais uniquement les beaux ! 

 

Documentaires

« C’est qui le plus écolo ?», Paule Battault, Caroline Hüe

            Un livre-jeu drôle et impertinent pour se questionner sur ses petits (et grands) efforts écologiques au quotidien, de façon ludique et décomplexée.

« La puberté c’est génial, ou presque», Brigitte Bégué, Jacques Azam

            La puberté c’est d’abord une histoire d’hormones, et avec cette soudaine explosion, les adolescents entrent dans une période pleine de doutes. Dès lors il est difficile de savoir ce que l’on veut et où est notre place. Les questions se bousculent et les petits désagréments aussi. Que faire de ces boutons qui apparaissent au milieu de notre visage ? Comment savoir si je suis amoureux ? Suis-je incompris ? Grosse ? 

 

Romans

« L’académie Kilter. Comment j’ai dégommé ma prof», T.R.Burns

            C'était un accident ! En lançant cette pomme à travers la cantine, jamais Seamus n'a voulu faire du mal à la charmante remplaçante... Hélas, le drame s'est produit et Seamus atterrit à Kilter, une école de redressement très... spéciale. Pour briller à l'académie Kilter, les élèves doivent piéger leurs professeurs et accumuler blagues, bêtises, mauvais coups et arnaques en tout genre. Et voilà que bien malgré lui, le gentil Seamus devient la star de l'école...

« Esther et Mandragore», Sophie Dieuaide, Marie-Pierre Oddoux

            Pendant quelques instants, j'ai eu vraiment peur qu'une sorcière apparaisse en homme, en femme ou en minuscule insecte et qu'elle grogne : « On avait dit : Pas de magie devant les humains, Esther ! Retour immédiat à l'école des Sorcières pour toi et pour ton chat ! »

« Lily», Cécile Roumiguière

            Paris, 1961. En pleine guerre d'Algérie, alors que la capitale est secouée par les attentats de l'OAS, la jeune Lily s'entraîne pour intégrer les ballets de l'Opéra. Lorsqu'elle apprend que son frère Michel, parti combattre en Algérie, a déserté, l'adolescente a bien du mal à se concentrer sur son entraînement de ballerine.

 

Adultes

« Pratiquez le shiatsu», Jean-Louis Abrassart

            Renforcez vos défenses grâce au massage shiatsu ! Face aux dérèglements de l'environnement, à la propagation des maladies et au stress quotidien, nous avons besoin de préserver et de renforcer les processus de défense et d'autoguérison de notre organisme. C'est le but et l'originalité du shiatsu, une technique de massage japonaise qui consiste à presser des points spécifiques le long des méridiens d'acupuncture, et qui est particulièrement efficace pour soulager les multiples conséquences du stress : fatigue, maux de tête, troubles du sommeil, problèmes digestifs, anxiété, oppression respiratoire... Grâce aux nombreux schémas explicatifs, vous apprendrez à pratiquer le shiatsu sur chaque partie du corps : le repérage des points, la pression juste à exercer, la bonne position à adopter pour ne pas vous fatiguer, les bienfaits des différentes lignes de points ou encore les précautions à prendre. Vous découvrirez aussi dans ce manuel pratique des explications claires et précises des fondements de la médecine orientale, riche en conseils pour la vie quotidienne. Etes-vous yin ou yang, rétracté ou dilaté ? Comment circulent vos énergies ? Quel est votre élément prédominant ? Quelle est l'influence des saisons et des émotions sur votre santé ? En rééquilibrant la circulation des énergies, le shiatsu restaure la vitalité profonde du corps et vous aide à préserver votre santé. Pour pratiquer à la maison, en famille ou entre amis, quand vous le pouvez et quand vous le voulez, selon le temps dont vous disposez.

 

BDs   

L’intégrale « Aberzen», N’Guessan, Rieu

            Entrez dans l'univers fantastique et poétique de Marc N'Guessan où mourir est le prélude à la vie...Hotis est un mineur. Assailli par d'éprouvants cauchemars, il découvre avec horreur la réalité de ces visions : une horde de monstres, venue des profondeurs de la mine, terrasse ses compagnons. Dans ce nid de créatures, il découvre un oeuf à l'intérieur d'un oeuf, mais il est trop tard, la mort le rattrape...Ici débute son périple à travers d'autres mondes et d'autres temps. Une lutte contre le mal, qui ronge la réalité même et dont il est l'élément central, va se jouer...

« La brigade des cauchemars», Thilliez, Dumont, Drac

            Tristan et Esteban ont 14 ans et font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars. Créé par le professeur Angus, le père de Tristan, la brigade vient en aide aux jeunes qui n'arrivent pas à se débarrasser de leurs rêves. A l'aide d'une expérience unique, les membres de l'équipe peuvent littéralement entrer dans le cauchemar du patient, afin d'en découvrir la source et de la détruire. Esteban a été retrouvé par le professeur Angus dans la forêt, il y a trois ans. Amnésique, il errait sans explication. Le professeur l'a accueilli comme son fils et Esteban fait désormais partie de la Brigade aux côtés de Tristan. L'admission à la clinique de la jeune Sarah va bouleverser les deux garçons. Alors même qu'ils sont missionnés pour intervenir dans son cauchemar, le professeur Angus semble leur cacher des informations. Et Tristan est certain d'avoir déjà vue Sarah... mais où ?    

« Le marquis d’Anaon. La bête», Vehlmann, Bonhomme

            Implacablement, elle décime village après village, assassinant sauvagement des familles innocentes, brouillant les pistes et terrifiant la population des Alpes de ses rugissements. Le problème devient si préoccupant que le Roi a dû dépêcher une force appropriée : qui, mieux que ses « dragons » pourraient régler le cas de « la Bête » ? Et si la force brute ne suffit pas, le corps d'armée dispose d'un autre atout : le cousin de leur chef, le célèbre Marquis d'Anaon ! Il n'est peut-être pas la plus fine des gâchettes mais on raconte qu'il a souvent croisé la route du Malin. Plongé en pleine dépression, Le Marquis d'Anaon devra affronter plus d'un démon avant de continuer une route qu'on lui souhaite longue. En effet, il est assez rare d'assister à une telle conjonction de talents : le scénario de Fabien Vehlmann mêle habilement intensité dramatique, humanisme et justesse psychologique. Parfait pendant de cette finesse, Matthieu Bonhomme manie plume et pinceau avec une souplesse et une précision hors du commun, aussi à son aise dans les replis ridés du visage d'un vieux paysan que dans les immenses étendues enneigées des Alpes.

 

Romans

« Tout peut s’oublier», Olivier Adam

            Un appartement vide : c'est ce que trouve Nathan quand il vient chercher son petit garçon chez son ex-femme. Très vite, il doit se rendre à l'évidence : Jun est rentrée au Japon, son pays natal, avec Léo. À l'incompréhension succède la panique : comment les y retrouver, quand tant d'autres là-bas courent en vain après leurs disparus ? Et que faire de ces avertissements que lui adresse son entourage : même s'il retrouve leur trace, rien ne sera réglé pour autant ? Entre la Bretagne où il tente d'épauler Lise, elle aussi privée de son fils, et un Japon qu'il croyait connaître mais qu'il redécouvre sous son jour le plus cruel, Nathan se lance dans une quête effrénée. En retraçant l'itinéraire d'un père confronté à l'impensable, Olivier Adam explore la fragilité des liens qui unissent les parents et leurs enfants.

« Qui s’y frotte s’y pique», M. C. Beaton

            Obligé de remplacer un policier local dans les confins inhospitaliers de Cnothan, Hamish a le mal du pays et de sa chère Priscilla... mais, il est à peine arrivé que l'homme le plus détesté du village est assassiné et jeté en pâture à un élevage de homards qui n'en font qu'une bouchée avant d'être expédiés vers les restaurants les plus chics de Londres. Pour retrouver son village, Hamish Macbeth devra affronter l'horrible inspecteur-chef Blair et sa charmante voisine (l'un bien décidé à couvrir l'affaire, l'autre à le séduire !)... et débusquer l'assassin.

« La trilogie du mal», Maxime Chattam

            Des gouffres de l'Oregon aux ruelles sordides de Brooklyn, le Mal n'a qu'un seul visage : celui des tueurs en série les plus improbables. L'inspecteur Joshua Brolin va les traquer. De bibliothèque ésotérique en course poursuite mortelle, dans les forêts sauvages de l'Ouest américain, la Trilogie du Mal ne vous laissera aucun répit.

« Les versants de la liberté», Jean-Marc Dété

Loin de la Bolivie et de ses guérilleros, le jeune Pierre vit une enfance paisible au cœur de la France sans trop comprendre pourquoi ses camarades l'ont baptisé "Pingos". Peut-être, tout simplement, parce que sa mère, institutrice, a organisé une correspondance scolaire entre les élèves de son école et ceux d'un petit village d'Amérique du Sud. En faut-il davantage pour que Pierre, devenu collégien, partage les espérances et les angoisses des paysans et des mineurs en révolte, qu'il fasse siennes les révoltes avortées, qu'il pleure, l'heure venue, la mort de Che Guevara? Dans la campagne française, au même moment, c'est à peine si la colère de Mai 68 se fait entendre, bien vite effacée par l'apparition du progrès et de la télévision. Qu'importe, Pierrot n'oublie pas. Voilà trop longtemps qu'il nourrit son rêve d'aller un jour à la rencontre des villageois boliviens. Ses études en poche, en compagnie de Susana, une jeune fille rencontrée à Barcelone, il décide d'accomplir le grand périple. Il ne sait pas encore que là-bas, sur un versant perdu à flanc de cordillère, parmi les villageois, un homme l'attend, la gorge nouée par l'émotion...

« Souveraine magnifique», Eugène Ebodé

            "... J'ai donc voulu voir Souveraine Magnifique, cette rescapée des vastes massacres qui se sont abattus sur le Rwanda en 1994 avec la fureur de cyclones sanglants. C'est le pouls battant, mais la tête froide, que j'ai frappé à la porte de la jeune femme. On ne sait jamais qui vous scrute derrière des rideaux à peine frémissants. On ignore ensuite quel être, surgissant des fumeroles d'une épouvantable histoire, vous invitera à découvrir sur les marches du soir les fantômes qui peuplent et crucifient sa mémoire. Tout au long de nos conversations, ses souvenirs, ses confessions, sa colère moite, sa rage intacte portaient encore, vingt ans après la tragédie, trace des cris, des râles et des chuchotements venus d'outre-tombe. Ma rencontre avec Souveraine Magnifique et la vache Doliba, qu'elle cogérait avec le bourreau de ses parents, m'a montré combien la sagesse des anciens a pu voler au secours des temps modernes englués dans leur morale et leurs procès. Depuis les brumes bleutées des collines rwandaises jusqu'aux eaux rougeoyantes du Ruzizi, cette rivière qui sépare plusieurs pays de la région des Grands Lacs africains, j'ai entendu la voix de Souveraine Magnifique, son cœur, son âme. "Eugène Ébodé.

« Les apparences», Gillian Flynn

            « À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. » Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion. Considérée par une critique unanime comme l’une des voix les plus originales du thriller contemporain, Gillian Flynn dissèque ici d’une main de maître la vie conjugale et ses vicissitudes et nous offre une symphonie paranoïaque aux retournements multiples, dans un style viscéral dont l’intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.

« Apeirogon», Colum McCann

            Apeirogon.. Une figure géométrique au nombre infini de côtés. En son cœur, deux pères. Un palestinien, un israélien, tous deux victimes du conflit, qui tentent de survivre après la mort de leurs filles. Abir Aramin, 1997-2007. Smadar Elhanan, 1983-1997. Il y a le choc, le chagrin, les souvenirs, le deuil. Et puis l’envie de sauver des vies. Ensemble, ils créent l’association « Combattants for Peace » et parcourent le globe en racontant leur histoire pour susciter le dialogue. Et un nombre infini de côtés. Toutes les facettes d’un conflit, qui est à la fois historique, politique, philosophique, religieux, musical, cinématographique, géographique. Une tragédie infinie qui happe le lecteur, l’absorbe, lui donne une responsabilité et l’engage à comprendre, à échanger, pour entrevoir un nouveau futur. Une tentative d’apaisement.

« Les arbres voyagent la nuit», Aude Le Corff

            Un professeur de français à la retraite est intrigué par une fillette qui habite son immeuble. Chaque soir, après l'école, Manon se réfugie dans le jardin. Assise sous le bouleau, elle parle aux chats et aux fourmis, quand elle n'est pas plongée dans un livre. Depuis quelques mois, sa mère semble avoir disparu. Brisant la routine et sa solitude, Anatole finit par l'approcher. C'est autour de la lecture du Petit Prince qu'ils échangent leurs premières confidences. En côtoyant Manon, le vieil homme va rencontrer d'autres voisins : Sophie, une femme singulière qui le met mal à l'aise, et Pierre, le père de la fillette. C'est tous ensemble qu'ils entreprendront un voyage inattendu jusqu'au Maroc.

« L’horizon à mains nues», Christophe Paviot

Howard est plus vieux que Gary, de dix mois seulement, mais cela suffit pour être le chef. Ils sont inséparables. L’aîné est beau, le petit laid. Ils n’en sont pas conscients. Pour eux la beauté se résume à un crissement de pneus de moto dans un virage, un animal décapité contre une bûche, des vêtements sur un fil à linge, les images de leur mère, la peau d’un serpent. Ils vivent à Sweetwater, au Texas. Ils sont différents des autres garçons, plus solitaires. Ils n’aiment qu’une seule chose, les crotales, ces serpents venimeux dont la queue vibre dans un bruit assourdissant. Ils s’amusent à les chasser à mains nues, comme leur a appris leur père. Ils ont onze et douze ans quand leur père meurt dans un accident de voitures. Ils ignorent que leur monde a pris fin. Ils ignorent que leurs proches ne parleront plus ni de l’accident ni de leur père. Ils ignorent que leur mère se taira elle aussi, par peur de les blesser. Mais dans cette muraille suintante, dans ce silence, dans ce bout de pays au milieu des États-Unis, au milieu de rien, la blessure ne cessera d’enfler. Alors ils deviendront les frères Shelby. Le roman est leur histoire, deux frères qui s’élèvent seuls, qui obéissent à leurs propres lois, qui ne se laisseront jamais, qui vivront aux marges de tout et n’oublieront jamais leur père. Un livre comme un coup de poing, une Odyssée américaine.

« La variante chilienne », Pierre Raufast

            Il était une fois un homme qui rangeait ses souvenirs dans des bocaux.
Chaque caillou qu’il y dépose correspond à un évènement de sa vie. Deux vacanciers, réfugiés pour l’été au fond d’une vallée, le rencontrent par hasard. Rapidement des liens d’amitiés se tissent au fur et à mesure que Florin puise ses petits cailloux dans les bocaux. À Margaux, l’adolescente éprise de poésie et à Pascal le professeur revenu de tout, il raconte. L’histoire du village noyé de pluie pendant des années, celle du potier qui voulait retrouver la voix de Clovis dans un vase, celle de la piscine transformée en potager ou encore des pieds nickelés qui se servaient d’un cimetière pour trafiquer.

« Il est à toi ce beau pays », Jennifer Richard

            Roman total par son ampleur, son ambition et sa puissance d’évocation, Il est à toi ce beau pays est la fresque tragique et monumentale de la colonisation de l’Afrique. Livrée aux appétits d’une Europe sans scrupules, elle est le théâtre d’un crime qui marque au fer rouge le XXe siècle. Sur trois continents, chefs d’Etat, entrepreneurs avides, explorateurs intrépides et missionnaires idéalistes agissent sous prétexte de civilisation. Au fil d’un récit où se croisent héros inconnus et figures historiques, dont Léopold II, le « saigneur » du Congo, le pasteur George Washington Williams, l’aventurier David Livingstone, Joseph Conrad, Henry Morton Stanley ou encore Pierre Savorgnan de Brazza, Jennifer Richard nous donne le grand livre noir de l’Occident colonialiste. Et restitue, de la ruée vers les terres d’Afrique à l’instauration de la ségrégation aux États-Unis, le terrible destin d’une humanité oubliée.

«Eleanor & Park», Rainbow Rowell

            1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là...

Bonne lecture !                                                  

Apéritif-culture de Décembre: prenez vos affaires

le .

F. Scott Fitzgerald

Apéritif culture de décembre

le .

AC

 

Pour rappel, les apéritif-cultures sont ouverts à tous, et sont l'occasion de partager nos coups de cœur ou nos déceptions culturelles dans une ambiance conviviale.Tous les supports sont acceptés (livre, film, cd...), tant qu'ils correspondent au thème tiré au sort le mois précédent.
 
La médiathèque offre les boissons. Les participants amènent de quoi grignoter.

Opération premières pages

le .

Grâce à l'opération Premières pages, chaque année un livre est offert aux familles ayant accueilli un enfant.
Si vous avez reçu le bon de retrait personnalisé, munissez-vous en et n'hésitez pas à venir chercher ce premier album!!
 
affiche premires pages page 001 1