Les nouveautés dans votre médiathèque: 22 juin

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 22 juin

 

IMG 20200623 143234  IMG 20200623 141613 


Jeunesse

Albums

« Bon voyage bébé ! », Beatrice Alemagna

C’est le moment : il faut se préparer, choisir les jouets à ranger dans sa valise, enfiler la tenue adaptée, embrasser papa et maman, surtout ne pas oublier son livre préféré et… plonger dans son lit ! Cet album aborde avec humour et finesse le rituel quotidien, si important mais parfois source d’angoisses, du moment du coucher chez les tout-petits, en le transformant en un voyage drôlement organisé.

« Le slip du cauchemar », Claudine Aubrun, Magali Le Huche

Comme tous les enfants de leur âge, Nine et Doux se réveillent souvent, terrorisés par un mauvais rêve. Alors Doux raconte à Nine comment il a réussi à faire fuir son cauchemar une bonne fois pour toutes : une nuit comme une autre, le monstre est entré dans sa chambre. Il respirait fort à côté de son lit. Doux a pensé que c'était une ruse pour lui faire peur. Mais non ! Le cauchemar était enrhumé ! En le regardant du coin de l'oeil, Doux l'a même vu se décrotter le nez. Il s'est alors caché derrière son fauteuil, pour l'observer tout à son aise… Quelle blague, ce cauchemar ! Il portait un slip en laine ! Avec un fil qui dépassait ! Doux a eu une idée : il a attrapé le bout du fil et a couru tout autour de la chambre. Un tour, deux tours, trois tours... Au bout du quatrième, le slip n'était plus qu'un long fil détricoté, et le cauchemar tout nu avait l'air bien honteux. Heureusement que Doux n'est pas rancunier : pour se faire pardonner, il lui a prêté un caleçon. Et le cauchemar, reconnaissant, s'en est allé pour toujours.

« Les p’tits explorateurs en voyage», Sonia Baretti

Un joli documentaire avec des volets à soulever à chaque page, pour découvrir le monde en s'amusant.

« Tout un monde », Katy Couprie, Antonin Louchard

Un inventaire hétéroclite du monde à travers une multitude d'images : gravure, peinture, dessin, photographie, image numérique... À regarder dans n'importe quel sens et dans n'importe quel ordre !

« Le bois dormait », Rebecca Dautremer

Deux personnages, dont l’un semble un prince, s’engagent sur un chemin. Ils bavardent, remarquent un papillon, une grenouille, un lièvre, un éléphant… un cavalier – tous endormis. Pénétrant dans les faubourgs d’une ville, ils découvrent cette fois un enfant sur une balançoire, tout un orchestre et plus loin un balayeur, deux boxeurs, un roi et une reine – guère plus éveillés. Nul doute, nous sommes dans l’univers étrange de La Belle au bois dormant, sans les codes visuels habituels. Inutile de raconter le conte, tout le monde connaît. C’est plutôt l’occasion ici de jouer avec le lecteur (et le prince du début). Tu crois qu’ils sont morts ? Allons, tu en avais entendu parler ! 100 ans, à ce qu’on dit ? Mais qu’attendent-ils pour se réveiller ? Il n’y en a pas un qui ait envie que ça change… ? Et donc, un baiser d’amour suffirait à secouer ce monde-là ? Tu y crois, toi ?

 « Le carnaval des dragons», Max Ducros

À Draguignan, c’est l’année du dragon. Un appel est lancé aux inventeurs du monde entier, le plus beau dragon présenté deviendra l’emblème de la ville. Les enfants de l’école se piquent aussitôt d’imaginer un animal extraordinaire. Mais le concours est réservé aux adultes… Qu’à cela ne tienne, le jour du défilé, une belle surprise attend tout le monde : petits et grands !

« Bob et Marley, un métier », Marais, Dedieu

Marley, c'est le grand, et Bob le petit. Nos deux ours mal dégrossis sont de retour. Aujourd'hui, Bob cherche un métier pour plus tard. Marley va-t-il pouvoir l'aider ?

 « L’album d’Adèle», Claude Ponti

Petit mode d'emploi à l'usage des parents. Quand Adèle entre dans son album, elle peut s'en faire une tente. Surtout, elle peut rencontrer ses amis. Au début, ils ont l'air aussi sage qu'elle. En réalité, ils ont des vies terriblement agitées. Les poussins ne font que des bêtises, la tortue a l'air perplexe, l'ours et la poupée s'embrassent comme des fous. On n'en finit pas de regarder tous les détails, on apprend à voir, on voit ce qui change d'une page à l'autre…

« Petit bateau », Stephen Savage

               Petit Bateau, le remorqueur, n'est peut-être pas très grand ni très rapide, mais quand les gros bateaux ont besoin d'aide dans le port, ils savent qu'ils peuvent compter sur lui. Mais que se passe-t-il lorsque Petit Bateau est fatigué?

« Fleur d’eau », Marceline Truong

Il y avait autrefois, en pays d'Annam, la modeste échoppe d'une famille d'artisans qui confectionnaient depuis toujours des lampions multicolores. Océan, son épouse Reflet de Lune et la mère de celle-ci, Mme Prune, vivaient en bonne harmonie. Mais il y avait tout de même un nuage dans leur ciel : Reflet de Lune et Océan restaient sans enfant...

 

BDs

« Billy Brouillard, le petit garçon qui ne croyait plus au père noël », Guillaume Bianco

Père Noël, Croquemitaine... : rêve et cauchemar... Billy gardera-t-il la foi ? Le chat de Billy, Brouillard est mort. Et même le Père Noël semble incapable de le ramener à la vie. Comment alors avoir foi en lui… surtout lorsque le jeune garçon découvre un jour, un faux costume de Père Noël, caché dans la chambre de ses parents ? « Le Père Noël » : ne serait-il qu’un subterfuge des adultes afin de discipliner les enfants crédules ? Faut-il malgré tout y croire, afin de ne pas réveiller le mystérieux et terrifiant Croquemitaine ?

« AST Encore plus méchant !», CED, Morin

            Pour ce tome 2, notre minuscule anti-héros, l’Apprenti Seigneur des Ténèbres toujours accompagné de sa fidèle garde rapprochée, composée de Gonzague gobelin bossu et stupide (quoique) et Slurp monstre aussi sympathique que doux, va devoir affronter le terrible Stéaras, Le Maître du Mal disparu depuis 3 siècles, et qui veut – à n’importe quel prix – reprendre possession de son château…Un terrible combat des tyrans, pardon, des chefs se prépare… Qui de Stéréas ou d’A.S.T. va être le plus méchant ? Qui de A.S.T. ou de Stéréas va conquérir le royaume et le cœur de la princesse ?

« Lili crochette et monsieur Mouche », Joris Chamblain, Olivier Supiot

La petite Elizabeth, fille unique du gouverneur, a un caractère bien trempé. Elle n’a pas la langue dans sa poche et a sans cesse la bougeotte ! A la moindre occasion, elle se transforme incognito en Lili Crochette. Prête pour l’aventure, elle peut compter sur l’aide de Monsieur Mouche, le plus malin des colibris.

« Jack le téméraire», Ben Hatke

L’été approche, ce qui est loin de ravir Jack qui, comme chaque année, va devoir s’occuper de sa jeune soeur Maddie, autiste et mutique, pendant que sa mère, célibataire, prend un deuxième boulot pour joindre les deux bouts. Mais les choses s’annoncent un peu différentes cet été : déjà, ils font connaissance avec leur nouvelle voisine, Lilly, bien délurée. Mais surtout, tout bascule lorsque Maddie se met à parler pour convaincre Jack d’acheter des graines à planter… qui vont s’avérer magiques, voire maléfiques ! Une étrange jungle pousse alors dans leur jardin, où ils feront d’étranges rencontres, seront l’objet d’attaques multiples, jusqu’à l’enlèvement de Maddie. Jack et Lilly vont devoir grandir bien vite pour tenter de contrôler la situation

 

Romans

« Le mystère Vandam Pishar », Anne-Gaëlle Balpe

            Un nouveau est arrivé à l’école en plein hiver. Il s’appelle Vandam Pishar. Il prétend qu’il vient d’Inde. Pourtant, il parle très bien français. Il marche comme un robot et garde toujours ses gants, même en classe. Pourtant, il paraît qu’il est champion de ski. Il affirme aussi qu’il n’a pas le temps de se faire des amis. Pourtant, il a l’air de s’entendre très bien avec la maîtresse remplaçante. On dirait vraiment que Vandam Pishar vient d’une autre planète. Une autre planète ? Et pourquoi pas ?

 

Adultes

« Les chants de Pyrène. Voyage à travers les Pyrénées légendaires », Jean-Claude Pertuzé

"Les Chants de Pyrène" est une compilation de contes, légendes, traditions, récits historiques des Pyrénées, présentées sous forme d'un voyage pédestre par deux personnes : un fils de notaire aisé, et un paysan de la vallée d'Ossau qui sert de guide, de porteur et de compagnon de voyage. L'action se situe en 1850, période où le costume traditionnel est à son apogée et où le « tourisme » se développe.

 

BDs

L’intégrale « Traquemage», Lupano, Relom

Le pécadou, étonnant fromage de cornebique, fait la fierté de Pistolin. Mais avec la guerre que se livrent les mages, la vie dans la montagne est devenue impossible. Après avoir été le témoin de l'extermination de son troupeau, notre héros fait le serment de traquer les mages et de les tuer tous. Accompagné par Myrtille, l'unique survivante de son troupeau, Pistolin part accomplir sa vengeance.

« Notre mère la guerre», Maël, Kris

Janvier 1915, en Champagne pouilleuse. Cela fait six mois que l’Europe est à feu et à sang. Six mois que la guerre charrie ses milliers de morts quotidiens. Mais sur ce lieu hors de raison qu’on appelle le front, ce sont les corps de trois femmes qui font l’objet de l’attention de l’état-major. Trois femmes froidement assassinées. Et sur elles, à chaque fois, une lettre mise en évidence. Une lettre d’adieu. Une lettre écrite par leur meurtrier. Une lettre cachetée à la boue de tranchée, sépulture impensable pour celles qui sont le symbole de la sécurité et du réconfort, celles qui sont l’ultime rempart de l’humanité. Roland Vialatte, lieutenant de gendarmerie, militant catholique, humaniste et progressiste, mène l’enquête. Une étrange enquête. Impensable, même. Car enfin des femmes… c’est impossible. Inimaginable. Tout s’écroulerait. Ou alors, c‘est la guerre elle-même qu’on assassine…

« Saint Rose, à la recherche du dessin ultime», Hugues Micol

Alors voilà… Hugues Micol est un auteur de bandes dessinées. Un soir, dans une boite de nuit, alors qu’il fait un extra sur le thème des Impressionistes, au milieu des fêtards, il réalise le dessin ultime : un trait nouveau, une piste graphique pleine de promesses, bref, un miracle s’est produit. Il a l’impression que ce dessin marque un tournant dans sa vie d’artiste… Mais hélas, le temps de prendre un verre pour fêter ça, le dessin a disparu. À côté du chevalet, une plume de cigogne noire. Le lendemain, il se rend chez Santorin Saint Rose, le fameux détective aventurier, afin qu’il retrouve son dessin. Pour Saint Rose et son équipe, pas de doute, l’oiseau est migrateur, il a dû migrer vers le sud, avec escale à Macao. Il faut lever l’ancre sur le champ. Sans plus hésiter, Hugues Micol décide de délaisser le confort de sa table à dessin pour suivre l’enquête qui le mènera à l’autre bout du monde !

« Le goût d’Emma », Takahama, Maisonneuve, Pavlowitch

À 30 ans, sur une simple candidature spontanée, Emma réalise son rêve d’enfant en rejoignant l’équipe des inspecteurs du prestigieux et mystérieux guide Michelin. Ses tournées d’inspection vont la mener sur les routes de France pour découvrir non pas les grandes tables étoilées qui la faisaient rêver – privilège des inspecteurs les plus anciens – mais des hôtels et des restaurants qui ne paient pas de mine.

 

Ecologie

«Penser et agir avec la nature», Catherine Larrère, Raphaël Larrère

Que signifie « protéger la nature » ? Répondre à cette question concrète, urgente, suppose d’affronter une question proprement philosophique. Car la notion même de « nature » ne va plus de soi. On a pris l’habitude d’aborder l’environnement à partir des oppositions entre nature et culture, naturel et artificiel, sauvage et domestique, que la globalisation de la crise environnementale a effacées : le changement climatique remet en cause la distinction traditionnelle entre histoire de la nature et histoire humaine.
Ces oppositions tranchées n’ont plus lieu d’être, mais leur effacement ne signifie pas pour autant le triomphe de l’artifice. On peut continuer à parler de « nature » et même en parler mieux, parce qu’il n’y a plus à choisir entre l’homme et la nature, mais plutôt à se soucier des relations entre les hommes, dans leur diversité, et la diversité des formes de vie. Que l’on s’intéresse à la protection de l’environnement, aux techniques ou à la justice environnementale, cet ouvrage montre qu’il est possible de concilier le souci de la nature, la diversité des cultures et l’équité entre les hommes ; et qu’il existe aussi des manières d’agir avec la nature et pas contre elle.

« Penser comme un arbre », Jacques Tassin

Depuis quelques années, dans le sillage d’importantes découvertes scientifiques liées à la communication végétale, une tendance de fond nous incite à prendre l’arbre pour modèle, voire à pénétrer les arcanes de sa « vie secrète ». Mais, au-delà des métaphores et des analogies faciles, que peut-on vraiment espérer de ce nouveau rapprochement avec l’arbre ? Une source d’inspiration, un modèle écologique, la clé d’un nouveau bien-être fait d’ouverture et de partage ? Un écologue passionné nous livre ses réponses empreintes de science, de sagesse et d’un infini respect pour l’arbre.

Histoire

«De Gaulle expliqué aujourd’hui», Marc Ferro

Tour à tour homme de guerre et politique, théoricien de génie, exaspérant, adulé ou décrié, le général de Gaulle a traversé son siècle sans laisser personne indifférent. De juin 1940 à Mai 68, de Londres à la crise algérienne, de la France libre à la Ve République, Marc Ferro retrace le destin exceptionnel de ce visionnaire à la plume d’acier qui s’est identifié à la nation française et a largement influé sur son destin. Comment de Gaulle s’inscrivit-il dans l’histoire ? Soucieux de la grandeur de l’État, au point de négliger les répercussions qu’elle entraîna sur les individus, que pensa-t-il réellement de la décolonisation ? De la construction européenne ? Ni plaidoyer ni procès, cet ouvrage explique sa politique, ses dilemmes et ses revirements sous un éclairage inédit.

Romans

 «L’enfant qui», Jeanne Benameur

                          Dans l'absence laissée par la disparition inexpliquée de sa mère, un enfant, son père et sa grand-mère partent chacun à la reconquête de leur place et de leur présence au monde. Dix-sept ans après le choc des Demeurées, Jeanne Benameur, fidèle aux âmes nues, pose avec L'enfant qui, texte talisman, une nouvelle pierre sur le chemin le plus juste vers la liberté. Porté par la puissance de l'imaginaire, L'enfant qui raconte l'invention de soi, et se déploie, sensuel et concret, en osmose avec le paysage et les élans des corps, pour mieux trouver l'envol.

« Les ronces », Cécile Coulon 

Les ronces convoquent le souvenir de mollets grifés, de vêtements déchirés, mais aussi des mûres, qu’on cueille avec ses parents dans la lumière d’une fn de journée d’été, alors que la rentrée scolaire, littéraire, approche. Entre les caresses et les crocs, Les Ronces de Cécile Coulon nous tendent la main pour nous emmener balader du côté de chez Raymond Carver. Sur ces chemins, elle croise des vendeurs de pantoufles, des chiens longilignes, un inconnu qui offre une portion de frites parce qu’il reconnaît une romancière… La poésie de Cécile Coulon est une poésie de l’enfance, du quotidien, de celles qui rappelle les failles et les lumières de chacun.

« Les furies », Lauren Groff

« Le mariage est un tissu de mensonges. Gentils, pour la plupart. D’omissions. Si tu devais exprimer ce que tu penses au quotidien de ton conjoint, tu réduirais tout en miettes. Elle n’a jamais menti. Elle s’est contentée de ne pas en parler. » Ils se rencontrent à l’université. Ils se marient très vite. Nous sommes en 1991. À vingt-deux ans, Lotto et Mathilde sont beaux, séduisants, follement amoureux, et semblent promis à un avenir radieux. Dix ans plus tard, Lotto est devenu un dramaturge au succès planétaire, et Mathilde, dans l’ombre, l’a toujours soutenu. Le couple qu’ils forment est l’image-type d’un partenariat réussi. Mais les histoires d’amour parfaites cachent souvent des secrets qu’il vaudrait mieux taire. Au terme de ce roman, la véritable raison d’être de ce couple sans accrocs réserve bien des surprises.

« Juillet », Marie Laberge

Une fête familiale, intime, toute simple. Une célébration orchestrée par Simon, aidé de son fils, de sa belle-fille et un peu de son petit-fils, Julien. Une sorte d'harmonie qui craque pourtant sous l'élan irrépressible du désir. Le désir dérangeant, inopportun, sauvage. Le désir et l'amour de Simon. Et ce n'est pas pour sa femme, la jubilaire, qu'en ce jour de juillet Simon brûle...

« Train de nuit pour Lisbonne », Pascal Mercier

Une femme penchée sur le parapet d'un pont, un matin à Berne, sous une pluie battante. Le livre, découvert par hasard, d'un poète portugais. Amadeu de Prado. Ces deux rencontres bouleversent la vie du sage et très érudit professeur Raimond Gregorius. Au milieu d'un cours de latin, soudain il se lève et s'en va. Il prend le premier train de nuit pour Lisbonne, tournant le dos à son existence anti-poétique et sans savoir ce que vont lui révéler la beauté étrangère de Lisbonne et le livre d'Amadeu. Fascinée par les profondeurs que ce texte lui ouvre sur l'amour, l'amitié, le courage et la mort. Il veut savoir qui était Amadeu de Prado : un médecin de génie, poète, militant engagé dans la Résistance contre la dictature de Salazar - un orfèvre des mots, un maître à penser, un explorateur de la vie à la manière des anciens navigateurs portugais. L'enquête menée par Gregorius l'entraîne dans une ronde de personnages fortement dessinés qui ont connu Amadeu. Leurs témoignages convergent vers cet homme et cernent en même temps la personnalité de Gregorius : " coupable " d'avoir trop peu osé. Un grand roman européen qui sonde les multiples territoires de l'âme et de la conscience de soi

« Cette chose étrange en moi », Orhan Pamuk

Comme tant d’autres, Mevlut a quitté son village d’Anatolie pour s’installer sur les collines qui bordent Istanbul. Il y vend de la boza, cette boisson fermentée traditionnelle prisée par les Turcs. Mais Istanbul s’étend, le raki détrône la boza, et pendant que ses amis agrandissent leurs maisons et se marient, Mevlut s’entête. Toute sa vie, il arpentera les rues comme marchand ambulant, point mobile et privilégié pour saisir un monde en transformation. Et même si ses projets de commerce n’aboutissent pas et que ses lettres d’amour ne semblent jamais parvenir à la bonne destinataire, il relèvera le défi de s’approprier cette existence qui est la sienne. En faisant résonner les voix de Mevlut et de ses amis, Orhan Pamuk décrit l’émergence, ces cinquante dernières années, de la fascinante mégapole qu’est Istanbul. Cette «chose étrange», c’est à la fois la ville et l’amour, l’histoire poignante d’un homme déterminé à être heureux.

« Les terres de Gabrielle », Judith Rapet

Lorsque Gabrielle et sa famille arrivent à la Guérinière, la jeune fille est immédiatement séduite par la grande maison des maîtres. Engagés comme métayers, ses parents ne ménagent pas leur peine pour satisfaire les Delavallée père et fils, propriétaires des lieux. Gabrielle, quant à elle, est tenue de servir ces derniers quand ils viennent s’assurer de la bonne tenue du domaine. Travailler sans cesse, obéir, chaque jour qui passe rend l’injustice de sa condition plus criante. Heureusement, Gabrielle s’échappe parfois quelques heures pour rendre visite à son amie, Julia. Et c’est lors d’une de ces escapades qu’elle va rencontrer Léandre. Leur amour réciproque ne fait plus de doute, mais Rodolphe Delavallée se déclare à son tour. Gabrielle, déterminée, a déjà fait son choix. Pourtant, la guerre qui s’annonce pourrait bien renverser le cours des choses.

« Un printemps en novembre », Jean-Paul Romain-Ringuier

Le monument aux morts de Saint-Pont-sur-Briance sera inauguré le 5 novembre…” Antoine n’en croit pas ses yeux et pourtant c’est ce qu’il lit dans le journal, ce matin-là. Étrange coïncidence pour cet homme qui, rentrant au pays après plusieurs années d’absence, vient d’apprendre que les autorités françaises l’ont considéré comme mort ! Il lui reste quatre jours pour être à la cérémonie. Il y sera ! Il le doit à tous ceux qui ont sacrifié leur vie, à ses trois frères… Sans oublier qu’il a un vieux compte à régler. Mais à cet instant il pense surtout à Marie, sa mère. À l’image de tant de ses compagnes, elle a tout supporté : des journées sans fin à besogner une terre de misère, un mari qui boit et les nombreux deuils qui ont parsemé son existence. Lorsqu’il arrive au village, la demie de onze heures frappe au clocher de l’église. Le drapeau claque au vent de l’Histoire. Antoine avance ; les gens rassemblés se retournent, s’écartent, la bouche ouverte, frappés de stupéfaction. Autour du père et de ses fils, des femmes héroïques défient l’Histoire, la fatalité, la lâcheté de certains hommes, et illuminent ce roman dense et généreux. Une intrigue fouillée et soutenue jusqu’aux derniers mots.

« L’autre comme moi », José Saramago

Tertuliano Maximo Afonso aperçoit dans un film son double parfait. Horrifié, il visionne d'autres vidéos qui confirment son intuition. Aidé de sa maîtresse, il part à la recherche d'Antonio Claro, cet autre lui-même. Mais deux êtres semblables ne peuvent coexister... Et du désordre de l'identité naît la tragédie.

Romans policiers

 « Plus jamais seul», Caryl Férey

Premières vacances pour Mc Cash et sa fille, Alice. L’ex-flic borgne à l’humour grinçant – personnage à la fois désenchanté et désinvolte mais consciencieusement autodestructeur – en profite pour faire l’apprentissage tardif de la paternité. Malgré sa bonne volonté, force est de constater qu’il a une approche très personnelle de cette responsabilité. Pour ne rien arranger, l’ancien limier apprend le décès de son vieux pote Marco, avocat déglingué et navigateur émérite, heurté par un cargo en pleine mer. Pour Mc Cash, l’erreur de navigation est inconcevable. Mais comment concilier activités familiales et enquête à risque sur la mort brutale de son ami?

« Code 93 », Olivier Norek

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le « Code 93 » ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

« Nos derniers festins »,Chantal Pelletier

Juin 2044. La prohibition alimentaire règne dans l'Hexagone, mafias du camembert et trafics de foie gras prospèrent, les partisans intégristes de régimes ennemis s'affrontent dans de violentes manifestations. Pour festoyer, on s'approvisionne au marché noir, on participe aux agapes de sociétés secrètes, on compte ses points sur son permis de table. Débarquant dans une Provence caniculaire, un contrôleur alimentaire, intimidé par sa cheffe goinfre et décomplexée, tente d'élucider le meurtre d'un jeune cuisinier dans un restaurant clandestin. Parallèlement, une ex-militaire au passé douloureux se bat pour sauvegarder son restaurant gastronomique et se réconcilier avec sa fille, dont la ferme est elle aussi en danger, comme toute la région. Tous liés au cuisinier assassiné, ils prennent ensemble la mesure de la menace.

 

Témoignage

« L’axe du loup »,Sylvain Tesson

Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie au golfe du Bengale qu'effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himlayenne, la forêt humide jusqu'à la montagne de Daarjeling. A pied, à cheval, à vélo, sur six mille kilomètres, il a connu le froid, la faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute Asie l'a récompensé, comme les mots d'une ancienne déportée : "On a le droit de se souvenir."

Bonne lecture !                     

Réouverture normale de la médiathèque

le .

Bienvenue  la mdiathque

Votre médiathèque reprend ses habitudes!
Vous pouvez désormais choisir vos documents sur place, faire des photocopies, venir échanger, profiter de notre ludothèque et accéder à la salle de sport.

 

Les gestes barrières sont respectés, et du gel hydroalcoolique ainsi que du savon sont à votre disposition.

 

A très bientôt!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 2 juin

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 2 juin:

IMG 20200602 152823 IMG 20200602 153608


Jeunesse

Albums

« Un papa sur mesure», Davide Cali, Anna-Laure Cantone

« Ma maman, c'est la plus grande, la plus sportive, la plus belle, la plus intelligente, la plus… » Pas de doute : cette petite fille-là adore sa maman. Seulement, elle n’a pas de papa. Alors, elle passe une annonce dans le journal, histoire de se trouver un papa à la hauteur – et les stéréotypes familiaux en prennent un sacré coup !

« Une lettre pour Lily la licorne… », Rébecca Dautremer

Victor le facteur entame une tournée un peu spéciale... Aujourd'hui : il doit remettre une lettre à Lily la licorne ! Il rencontre tour à tour tous les animaux de la ferme en leur demandant ou se trouve cette mystérieuse Lily qu'il rêve de rencontrer. Une licorne dans une ferme ! Ça ne vous étonne pas, vous ?

« Cadeau ! », Christine Destours

Lucie la fourmi se rend à l’anniversaire de Billie, les pattes chargées de cadeaux. Mais le chemin est long ! À dos d’escargot, de coccinelle, de grenouille ou de papillon, elle se rapproche peu à peu de sa destination, les remerciant à chaque fois d’un petit cadeau… En restera-t-il un pour Billie ?

« Une vie de doudou », David Dutrinus, Antonin Poirée

Ce n'est pas toujours très doux d'être un Doudou! C'est un travail à temps complet! Mâchouillé, tortillé, traîné, adoré, oublié… Parfois il y a trop de bisous, parfois il n'y en a plus du tout! Une vie de Doudou, ça décoiffe, ça froisse ou ça vous pince le cœur. Ça vous en fait voir de toutes les couleurs! Jay-Jay, le joli petit lapin, va en faire l'expérience dans les bras d'une petite fille aux longs cheveux roux. Notre Doudou lapin profite d'une promenade au parc pour fausser compagnie à sa maîtresse tyrannique. Il atterrit alors dans la «Communauté des Doudous libérés»…

« L'homme montagne», Séverine Gauthier

Grand-père ne peut plus voyager. Les montagnes qui ont poussé sur son dos tout au long de sa vie sont devenues trop lourdes. L'heure est venue pour lui de penser à son dernier voyage, mais c'est un voyage qu'il doit faire seul. L'enfant lui fait alors promettre de ne pas partir tout de suite. Il va aller chercher pour lui le vent le plus puissant qui soit, celui qui peut soulever les montagnes. Un livre tout-carton pour les petits dans lequel un personnage monstrueux poursuit des personnages dans les pièces d'une maison. Le livre est jalonné de découpes qui permettent de jouer sur l'animation, l'avant-l'après, le double sens de lecture et se prêtent aussi facilement au jeu de cache-cache.

« Hector, l'homme extraordinairement fort », Magali Le Huche

Hector, l'homme extraordinairement fort, est capable de choses époustouflantes. Pourtant, une fois son numéro terminé, Hector est un homme discret. Il a installé sa caravane à l'écart, loin des regards, car il a un secret...

« Les baisers de Cornélius», Agnès de Lestrade, Charlotte Cottereau

L'amour n'a pas d'âge et un simple baiser peut briser tous les mauvais sorts... Cornélius était un vieux monsieur qui n'avait pas trouvé l'amour. Triste et seul, il inventait. Des graines volantes, des râteaux à rater, des fleurs à roulette... Gala était une vieille dame que tous appelaient la sorcière. Elle était moche et ridée, à cause d un sort jeté par un sorcier. Mais un jour, avec des bouts de ficelle, des clous et du papier, Cornélius inventa une machine à fabriquer des baisers, et ceux-ci s envolèrent par milliers. Et quand quelques-uns se posèrent sur la petite cabane en bois de Gala, que pensez-vous qu'il arriva ? Un conte plein de tendresse, où il apparaît que les baisers magiques ne sont pas réservés aux jeunes princes et princesses, mais aussi à cette grand-mère qui se métamorphosera et deviendra une merveilleuse conteuse d'histoire, grâce à Cornélius et à son invention.

« Gloups la grosse faim », Marypop, Olivier Daumas

GLOUPS A FAIM...
GLOUPS a l'estomac dans les talons...
Il est petit...
ses oreilles sont petites...
sa queue est petite...
ses pattes sont courtes...
Mais...
GLOUPS a une faim de LOUP !

 

BDs

« Les p’tits diables. De vrais petits anges », Dutto

« La tête de mon frère, c’est comme un M&M’s mais sans la cacahuète dedans ! », « Retourne sur ta planète, l’alien ! ». Voilà, en deux phrases, l’ambiance qui règne entre Nina « l’alien », et Tom « le microbe », une soeur et un frère qui s’adorent, mais pour lesquels « dispute » rime avec « habitude ». Une habitude bouleversée par l’arrivée tonitruante de leur petit cousin, Francis dit « le nain ». Un cousin qui ferait presque passer nos chers p’tits diables pour d’adorables p’tits anges… Incroyable, mais vrai !!! Comment faire punir ton frère ? Comment renvoyer ta soeur sur sa planète ? Ou comment supporter un cousin encore plus infernal que toi ?

« Les aventures de Spirou et Fantasio», André Franquin, Roba

 

 

Romans

« C’est quoi ton prénom ? », Bernard Friot, Vincent Bergier

 À partir d’un point de départ commun, le lecteur a le choix entre trois déroulements possibles de l’histoire. Bernard Friot exploite ici toutes les possibilités de cet exercice de style très ludique qui décuple le plaisir de lire. Alice va bientôt être maman d’une petite fille. Et toute la famille se dispute sur le choix du prénom. Même le père et la mère ne sont pas d’accord. Et quand le bébé naît, il n’a toujours pas de prénom.

« Les 7 merveilles du monde », Michel Laporte

Des 7 Merveilles du monde, seule la pyramide de Gizeh est encore debout. Les six autres sont allés rejoindre le royaume des ruines, à commencer par le Colosse de Rhodes... Il y eut pourtant un temps où il était possible de les admirer toutes les sept. Ces récits nous invitent à refaire ce voyage fabuleux où se mêlent l'histoire et le rêve. Bienvenue au pays des merveilles !

« Ma vie en chantier », Jo Witek

C'est l'effervescence à la maison, on déménage. Ses parents ont beau lui promettre "Tu verras, ça sera génial !", Bob est sceptique. C'est exactement ce qu'ils lui avaient dit en annonçant la naissance de sa petite soeur...

 

Science

« La science en s’amusant », Rebecca Gilpin

Ce livre de travaux manuels contient plus de 50 projets amusants et variés à réaliser avec des objets usuels.Il fabrique des bidules qui volent, tournent, nagent, décollent, s'animent ou moussent, et découvre de surprenantes explications scientifiques à tous ces phénomènes.

 

Adultes

« Remèdes littéraires », Ella Berthoud, Susan Elderkin

Que vous souffriez d’agoraphobie, de la crise de la quarantaine, d’une jambe cassée, du hoquet ou d’un chagrin d’amour, soyez rassuré ! Vous trouverez dans ce livre le roman qui vous soignera et remplacera avantageusement toute votre armoire à pharmacie. Grâce à nos Remèdes littéraires, vous pourrez traiter les pathologies suivantes : abandon, alcoolisme, calvitie, chagrin d’amour, mal de dos, hémorroïdes, hypertension, insomnie, jalousie, maternité, obésité, rhume des foins, solitude, vieillissement… Et bien d’autres encore ! Adapté à la sensibilité française par le journaliste littéraire Alexandre Fillon, ce dictionnaire offre une promenade étonnante dans l’histoire de la littérature mondiale.

 

BDs

L’intégrale « Urban», Luc Brunschwig

Zacchary Buzz quitte sa famille de fermiers pour se rendre à Monplaisir, une immense cité dédiée aux loisirs, aux jeux, aux plaisirs… Avec pour modèle Overtime, le plus grand justicier de tous les temps, il rêve d’intégrer la meilleure police du monde : les Urban Interceptor. Monplaisir est une société hyper contrôlée, dirigée par l’omniprésent Springy Fool. A grands renforts de caméras et d’écrans géants, toute la ville peut suivre en direct les moindres faits et gestes de ses habitants. Monplaisir est également sous le contrôle d’A.L.I.C.E., un système automatisé composé de robots nettoyeurs qui font la chasse aux voleurs, avec des méthodes plutôt musclées… Ce système permet aux policiers de s’occuper des vrais crimes, car derrière la fête et l’amusement, on retrouve les corps mutilés de plusieurs jeunes filles. Devenant trop gênant, l’enquêteur principal est lui même assassiné par Antiochus Ebrahimi. On met alors sur le coup le meilleur Urban Interceptor : Isham El Ghellab. Cette traque est mise en scène en direct sous forme de jeu télévisé, où les spectateurs peuvent parier sur la mise à mort d’un des deux protagonistes. Zach, qui rêvait de justice, découvre que tout n’est que violence et cynisme et que le monde magique de Monplaisir est bien cruel…

« Autobiographie d'une fille gaga», Diglee

Je m'appelle Diglee, j'ai 22 ans, une sœur dingo et géniale, un homme roux, une Best Friend Forever qui me supporte depuis 10 ans, une mère super canon, et trop de cellulite pour mon IMC, malgré mes chorées diaboliques sur Lady Gaga. Et comme ma vie intéresse tout le monde, hein, bah .. J'en ai fait un blog. Et puis de ce blog, j'en ai fait un livre. Voilà

« Transperceneige», Lob, Rochette, Legrand

Un jour, la bombe a fini par éclater. Et toute la Terre s’est brutalement retrouvée plongée dans un éternel hiver gelé, hostile à toute forme de vie. Toute ? Pas tout à fait. Miraculeusement, une toute petite portion d’humanité a trouvé refuge in extremis dans un train révolutionnaire, le Transperceneige, mu par une fantastique machine à mouvement perpétuel que les miraculés de la catastrophe ont vite surnommé Sainte Loco. Mais à bord du convoi, désormais dépositaire de l’ultime échantillon de l’espèce humaine sur cette planète morte, il a vite fallu apprendre à survivre. Et les hommes, comme de bien entendu, n’ont rien eu de plus pressé que d’y reproduire les bons vieux mécanismes de la stratification sociale, de l’oppression politique et du mensonge religieux…

« Jimmy Corrigan», Chris Ware

Jimmy Corrigan est le garçon le plus intelligent au monde, c'est Superman qui le lui a dit. Mais, quand Superman se suicide, tout s'accélère pour Jimmy. Ce célibataire timide d'une quarantaine d'années, dont la mère est très possessive, fait en peu de temps la connaissance de son père Jimmy, de son grand-père Jimmy et de sa sœur Amy. Ce comics servi-autobiographique nous fait sans cesse voyager entre la réalité et les rêves angoissés de Jimmy à travers une ligne graphique très claire d'où transpirent pourtant nombre de sentiments et qui contraste avec la mise en page torturée de l'ouvrage. Il finit par préfigurer la réalité quand Chris Ware apprend que son père, avec qui il venait de renouer le contact, à l'instar du père de Jimmy, meurt brutalement peu après.

 

Ecologie

« J'économise l'eau à la maison », Sandrine Cabrit-Leclerc

Un livre qui vous guide vers le chemin du respect de l'environnement, à commencer par adopter des comportements économes pour économiser l'eau ! Un robinet qui goutte c'est un litre d'eau perdue par heure, soit 8 000 litres par an. La plupart des médicaments que nous consommons résistent aux traitements et se retrouvent dans les eaux de surface et souterraines. Le glyphosate, matière active d'un célèbre désherbant, toxique pour l'homme, est présent dans 30 % des eaux de surface... Nos rivières, nos nappes phréatiques sont ainsi de plus en plus polluées ce qui entraine une augmentation du prix de l'eau en raison de traitements toujours plus complexes. Il est donc essentiel d'adopter des comportements économes (traquer les fuites, installer des économiseurs...) et de choisir des produits sans polluants pour l'entretien de la maison, le jardinage etc. De même, il est fondamental de récupérer l'eau de pluie, d'installer des toilettes sèches et de faciliter l'infiltration de l'eau de pluie dans le milieu naturel en végétalisant les abords de sa maison... Autant de gestes qui nous permettront de réduire notre empreinte sur la planète !

«Ecologiser l’homme», Edgar Morin

L'écologie est une donnée fondamentale de la pensée humaniste d'Edgar Morin. Précurseur dans les années 1970 avec un texte intitulé L'an I de l'ère écologique, le philosophe n'a cessé depuis de réfléchir, ajuster, chercher à convaincre d'une nécessaire « écologisation » de la politique française. Pour Edgar Morin, l'écologie politique ne doit pas se cantonner à la défense des animaux ou aux effets du réchauffement climatique, mais faire un tout concernant l'avenir de l'individu, de la société et de l'espèce humaine : l'Homme a besoin de la Terre qui a besoin de l'Homme. Face au développement techno-scientifico-économique qui dégrade la biosphère et nous menace, il s'agit désormais de transformer nos vies et nos modes d'organisation. Tel devra être la nature de notre futur.
Éclaireur des questions écologiques, il est aujourd'hui une figure proche d'un Nicolas Hulot. Après les orientations de la COP 21 et devant les défis que ne va pas manquer d'exalter une campagne présidentielle qui s'annonce intense, ce recueil d'articles et de textes peut se lire comme une introduction à une politique écologiste de l'Homme. Edgar Morin nous rappelle que notre pire ennemi c'est nous-mêmes, et propose un peu d'espérance et d'utopie concrète dans ce monde incertain.

 

Romans

«L'élégance du hérisson», Muriel Barbery

"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision: à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai."

« Meursault, contre-enquête », Kamel Daoud.

Un homme, tel un spectre, soliloque dans un bar. Il est le frère de l’Arabe tué par Meursault dans L’Étranger, le fameux roman d’Albert Camus. Il entend relater sa propre version des faits, raconter l’envers du décor, rendre son nom à son frère et donner chair à cette figure niée de la littérature: l’« Arabe ». Iconoclaste, le narrateur est peu sympathique, beau parleur et vaguement affabulateur. Il s’empêtre dans son récit, délire, ressasse rageusement ses souvenirs, maudit sa mère, peste contre l’Algérie – il n’épargne personne. Mais, en vérité, sa seule obsession est que l’Arabe soit reconnu, enfin. Kamel Daoud entraîne ici le lecteur dans une mise en abîme virtuose. Il brouille les pistes, crée des effets de miroir, convoque prophètes et récits des origines, confond délibérément Meursault et Camus. Suprême audace : par endroits, il détourne subtilement des passages de L’Étranger, comme si la falsification du texte originel était la réparation ultime.

« La cote 400 », Sophie Divry

Elle rêve d'être professeur, mais échoue au certificat et se fait bibliothécaire. Bienvenue dans les névroses d'une femme invisible. Bienvenue à la bibliothèque municipale, temple du savoir où se croisent étudiants, chômeurs, retraités, chacun dans son univers. Jusqu'au jour où, pour cette quinquagénaire esseulée et soumise aux lois de la classification de Dewey, ce bel ordre finisse par se fissurer...

« Maudit karma », David Safier

Kim Lange choisit d'aller recevoir son prix de meilleure présentatrice télé le jour de l'anniversaire de sa fille Lilly qu'elle fêtera avec elle le lendemain... Mais elle meurt le soir même. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a trop mal agi dans sa vie et est réincarnée en fourmi. Voyant sa famille recomposée, elle veut remonter l'échelle des réincarnations au plus vite. 

« Les Chemins d'étoiles », Christian Signol

Voici l'histoire, tragique, d'un très grand amour : celui qui unit, le temps d'une année, d'un printemps à l'autre, deux enfants Daniel, dix ans, et Lisa, neuf ans. Lui, Daniel, est Juif et, en ce mois de juin 1942, sa mère vient le confier à une famille de paysans de la vallée de la Dordogne pour le soustraire à la fureur nazie. Elle, Lisa, est la fille de ces fermiers qui accueillent Daniel. Mais elle n'est pas "comme tout le monde" : sensible à tout, elle ne sait s'exprimer. Pourtant, Daniel entend l'enfant muette, partage avec elle ses rêves, qui les projettent très loin, par ces chemins d'étoiles que le vieux Baptiste montre au petit garçon, et au bout desquels, sans aucun doute, il retrouvera ses parents. Deux enfants, un grand rêve, un espoir insensé. Et, autour d'eux, tout un petit monde - des femmes et des hommes de bonté ou de violence -, un pays heureux, longtemps à l'abri de la guerre, une nature généreuse, les jours, les nuits et les saisons ... Deux enfants, que rien ne saurait séparer. La justesse des sentiments, la vérité des êtres, la beauté du dénouement font de ce récit tout simple un roman véritablement bouleversant.



Romans policiers

« Un été à Rochegonde», Sylvie Baron

De nos jours dans un village du Cantal. Rose, une Parisienne célibataire, s’est retirée dans un village du Cantal où elle gère des chambres d’hôtes tout en élevant les quatre enfants de sa soeur, décédée dans un accident. Elle, qui croyait avoir été adoptée par les gens du pays, est profondément déçue quand elle reçoit une lettre anonyme l’accablant d’injures particulièrement blessantes. Rose est cependant très vite rassurée quand elle comprend qu’elle n’est pas la seule victime : une épidémie de lettres, répandant les calomnies les plus infamantes, touche les uns après les autres tous les habitants du village. La plaisanterie de mauvais goût vire au drame quand l’une de ses pensionnaires, venue de Paris, prise à son tour pour cible, se suicide. Qui est le corbeau ? Mémé Treboul, toujours à l’affût derrière sa fenêtre, dit à qui veut l’entendre qu’elle a sa petite idée mais refuse d’en révéler davantage. Elle commet ainsi une imprudence fatale…

« Balle de match », Harlan Coben

Dans le monde du tennis professionnel, certains n'hésitent pas à remplacer la balle jaune par une autre d'un plus petit calibre aux effets mortels. Comme celle qui a mis définitivement fin à la carrière de l'ancienne championne Valérie Simpson, par exemple. Pour l'agent sportif Myron Bolitar, c'est une nouvelle enquête semée d'embûches qui commence. Qui avait intérêt à tuer Valérie ? Et pourquoi celle-ci a-t-elle cherché à le joindre la veille de son assassinat, après un long silence ? Quel rapport enfin entre elle et le protégé de Myron, Duane Richwood, la star montante de la raquette américaine ? Personne ne semble très enclin à répondre à ces questions. Alors quand la mafia et un sénateur véreux s'en mêlent, Myron comprend que le jeu va être décisif...

« La Faille souterraine», Henning Mankell

Beaucoup m'ont posé la question : que faisait Wallander avant le commencement de la série ? Que s'est-il passé avant le 8 janvier 1990, ce matin d'hiver où Wallander est réveillé à l'aube par un appel qui marque le début de Meurtriers sans visage ? Quand Wallander entre en scène, il est flic depuis longtemps, il est déjà père et divorcé, et il a quitté Malmö pour Ystad. Les lecteurs se sont interrogés. Et moi avec eux.
J'ai alors commencé à écrire dans ma tête des récits qui se déroulaient avant cette date. Puis j'ai rassemblé ces histoires et décidé de les publier. Elles constituent un point d'exclamation après le point final. Comme l'écrevisse, il est parfois bon de marcher à reculons. De revenir vers un point d'origine. Aucun tableau n'est jamais achevé. Mais ces fragments m'ont semblé devoir faire partie du lot. Le reste appartient au silence.

« Prémices de la chute »,Frédéric Paulin

Janvier 1996. Dans la banlieue de Roubaix, deux malfrats tirent sur des policiers lors d’un contrôle routier. Qui sont ces types qui arrosent les flics à la Kalachnikov ? Un journaliste local, Réif Arno, affirme qu’ils ont fait leurs armes en ex-Yougoslavie dans la brigade El Moudjahidin. A la DST, le commandant Laureline Fell s’intéresse de près à ces Ch’tis qui se réclament du djihad et elle a un atout secret : Tedj Benlazar est à Sarajevo pour la DGSE, d’où il lui fait parvenir des informations troublantes sur la Brigade et ses liens avec Al-Qaïda. Cette organisation et son chef, Ben Laden, ne sont encore que de vagues échos sur les radars des services secrets occidentaux, mais Benlazar a l’intuition que le chaos viendra de là-bas, des montagnes d’Afghanistan… De la Bosnie aux grottes de Tora Bora, de Paris à Tibhirine, de Roubaix à New-York, Frédéric Paulin entraîne le lecteur dans la toile des réseaux djihadistes, poursuivant son exploration des souterrains de la terreur.

« Un étranger dans le miroir», Anne Perry

William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l'hôpital. Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu'il s'empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l'exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d'un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. Il découvre d'abord qu'il n'était ni très sympathique ni très aimé, et qu'il avait laissé tomber sa famille, d'origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions. Il se rend compte aussi qu'il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer...

Bonne lecture !                                                  

Le problème de catalogue en ligne est résolu

le .

application bibliotheque ligne pour lire banniere 33099 1733

Ces derniers jours, il était impossible de réserver des documents sur notre catalogue en ligne (mabib.fr/roullens/). Le problème est désormais résolu.

 

Pour rappel, vous avez besoin de votre numéro de lecteur, qui servira d'identifiant (il n'est pas possible de le modifier).

Si vous n'avez pas, ou plus votre numéro de lecteur, contactez nous (04 68 71 69 17 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

De plus, vous n'avez pas besoin de cliquer sur "s'enregistrer". L'inscription a déjà été effectuée lorsque vous vous êtes inscrit à la médiathèque. Vous pouvez donc utiliser directement votre identifiant et votre mot de passe (la date de naissance au format américain: année-mois-jour), et ce dès la première connexion. 

 

Et pensez à réserver votre créneau horairehttps://bibliothequeroullens.simplybook.it/v2/

 

A bientôt!

Ouverture du drive de la bibliothèque le lundi 11

le .

En ce contexte toujours particulier, nous ne pouvons malheureusement pas encore ouvrir votre médiathèque de manière "normale".

Par conséquent, et pour les prochaines semaines, nous mettons en place un système de drive afin de vous permettre d'emprunter de nouveaux documents et de rendre ceux en votre possession.

A partir du lundi 11 mai, l’échange s’effectuera sur un créneau de 20 minutes, devant la médiathèque, et les documents rendus seront nettoyés et isolés pendant plusieurs jours, avant de retrouver leur place dans nos collections.

Si vous souhaitez connaître les documents de notre fonds (livres, cds, magazines), n’hésitez pas à consulter notre catalogue en ligne : http://mabib.fr/roullens

Si vous êtes déjà inscrits à la médiathèque et que vous disposez de votre numéro de lecteur, vous pouvez également réserver les documents qui vous intéressent.

Si vous ne disposez pas ou plus de votre numéro de lecteur, n’hésitez pas à nous contacter (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 04 68 71 69 17 pendant les horaires d'ouverture) pour que nous vous le communiquions.

Enfin, si vous n’êtes pas encore adhérent de la médiathèque, nous pouvons vous inscrire à distance (l’inscription est gratuite).

Vous avez également la possibilité de nous contacter pour réserver un ou plusieurs documents sans passer par notre site internet. Précisez alors dans votre mail, ou votre coup de téléphone, les auteurs et les titres des œuvres que vous souhaitez obtenir.

Nous pouvons aussi effectuer une sélection pour vous, si vous n’avez pas de titre ou d’auteur précis en tête.

Afin de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale, nous vous demandons de réserver un créneau horaire grâce à cet outil: https://bibliothequeroullens.simplybook.it/

Vous avez bien sûr la possibilité de prendre rendez-vous par mail ou par téléphone.

A très bientôt!

 

 

Un drive à la médiathèque

le .

En raison de la pandémie de covid-19, votre médiathèque est fermée depuis 7 longues semaines.

S'il ne nous est pas encore possible de rouvrir votre établissement de manière normale, nous comprenons que vous avez envie de rendre vos documents, et d'en prendre de nouveaux.

Par conséquent, un système de drive va être mis en place dans les prochains jours.

Nous vous informerons des modalités, une fois celles-ci déterminées.

Nous pouvons donc enfin vous dire, avec plaisir, à très bientôt !

Sélection de ressources anti-ennui 3!

le .

89770350 1330531550469479 1701402984518254592 n

Le confinement continue, et l'ennui pourrait s'installer. Continuons donc notre sélection de ressources pour apprendre, découvrir et s'émerveiller, sans bouger de chez soi!

 

Sélection adultes

Vous connaissez peut-être Paris. Vous y êtes peut-être même déjà allés. Mais vous êtes-vous déjà promenés sur ses toits?
https://artsandculture.google.com/…/5-toits-…/nwISWA6wXt3HKA

La demeure du roi soleil vous ouvre ses portes: http://www.chateauversailles.fr/…/re…/expositions-virtuelles

On continue d'oxygéner nos petites cellules grises.
Les sudokus sont excellents pour la mémoire, la résolution de problèmes et pour passer un bon moment!
http://www.le-sudoku.fr/sudoku-en-ligne

Accusés de tous les maux, les jeux vidéo effraient encore et alimentent de nombreuses tensions dans les familles. Addiction ? Abrutissement ? Mais peut-être n’est-ce pas les jeux vidéo le problème mais notre méconnaissance du sujet ? Alors écoutons ce que nous en disent les joueuses et les joueurs.
https://www.franceculture.fr/…/les-jeux-video-cest-la-vie-1…

 

Sélection jeunesse

Comprendre le monde qui nous entoure est essentiel à tout âge. Heureusement, des journaux adaptés existent:
https://www.lalsace.fr/…/decouvre-gratuitement-le-journal-d…

France télévisions met à disposition une collection de courts-métrages animés associant librement, mais talentueusement, des poèmes à l’univers graphique de jeunes réalisateurs.
https://www.france.tv/…/neuf-douze-a…/en-sortant-de-l-ecole/
https://www.france.tv/…/en-sortant-…/1313753-grotesques.html

De vrais contes racontés par des conteurs, quoi de mieux?
https://www.youtube.com/user/LeMondeenContes/videos

Parce que consommer de la culture, c'est bien, mais en créer, ça a aussi beaucoup d'intérêt:
http://www.bouletcorp.com/
Sortez vos crayons, des feuilles blanches, et toute votre imagination.

En cette période exceptionnelle, les familles ont besoin plus que jamais de se rassembler autour d’un jeu afin de partager des moments fun et récréatifs.
La société Asmodee a donc créé des versions gratuites de leurs jeux les plus populaires: Timeline, Cortex, Dobble... Imprimez-les et vous serez prêts à passer de nombreuses heures agréables en famille!
https://print-and-play.asmodee.fun/fr/

Le site Juniors de la Cité des sciences et de l'industrie est
dédié aux grands enfants, préados et jeunes ados curieux de science. Ils y trouveront des jeux, des films et des manips interactives...
http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/juniors/

 

Bonne découverte!