Les nouveautés dans votre médiathèque 26 avril

le .

11980735844 b4d0c9b898 z

 

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 26 avril:

Jeunesse :

Albums :

« Le roi c'est moi », Marta Altés

Lorsqu'on est un félin, voir arriver un nouvel habitant, ce n'est pas évident ! Surtout si notre héros règne en maître dans sa maison. Lorsque, sans lui demander son avis, un chien dégoûtant et stupide débarque, c'est la consternation ! Est-ce que sa Majesté le chat acceptera de faire une place à ce nouvel arrivant ? Une histoire drôle et finement observée à propos de compromis, d'amitié et de « vivre ensemble ».

« Ah les crocodiles », Stefany Devaux

Ah, les cro cro cro, les cro cro cro, les crocodiles ! Sacré crocodile qui, fredonnant sa marche militaire, fait chanter tous les enfants depuis des générations ! Sur les bords du Nil, il fuit devant l'éléphant et retrouve ses petits-enfants, fanfaron éventé à l'approche de l'ennemi. Un livre gai et coloré, d'inspiration égyptienne, qui mélange les papiers avec subtilité. La partition en fin d'ouvrage permet à chacun d'apprendre la chanson.

« Les couleurs de Didou », Yves Got

Rouge comme Yoco la coccinelle, bleu comme Nounours, violet comme Poupa le papillon... Tous les amis de Didou ont une couleur... Mais lequel est multicolore ? Un livre où l'on découvre l'univers de chaque couleur et ses nuances.

« Le crocodile idiot », Bénédicte Guettier

Croco est un crocodile idiot… Il en faut! Il n'attrape aucun poisson, il est un peu lourdaud. Heureusement, on trouve toujours plus bête que soi...

 

BDs :

L’intégrale « Les enfants d'ailleurs », Nicolas Bannister, Nykko

Rebecca, Maxime, Théo et Noé découvrent par hasard un passage vers un autre monde, dont ils vont rester prisonniers - et dont ils vont essayer, tout au long du premier cycle de leurs aventures, de s'échapper pour retrouver leur monde à eux. Confronté à l'étrangeté de cette contrée inconnue, et aux Ombres qui y rôdent, chacun va peu à peu révéler sa personnalité, affronter ses peurs et dévoiler son passé, en une marche initiatique semée de peines, d'embûches et de joies.

« Les Trop Super. Jurassic Poule », Nathalie Choux, Henri Meunier

Une nouvelle série de petits albums en bande dessinée, mêlant aventure, humour et sensibilité à l'environnement. Super Tigre et Tortue Flash sont des super-héros mais aussi de vrais enfants qui ont l'âge de leurs lecteurs. Faire régner l'ordre et la justice, c'est après l'école ! Dans cette première mission, les Trop Super affrontent un Tyrex destructeur qui s’avère être un robot piloté par une poule assoiffée de pouvoir. Où l’on apprend que ces gallinacés sont descendants des dinosaures !

« Le monde de François. Le Secret des Ecrivains », Renaud Collin, Vincent Zabus

Qu'il les écrive dans ses cahiers, qu'il les mime devant ses camarades d'école ou qu'il se les raconte à lui-même, François ne peut s'empêcher d'inventer des histoires. Le problème, c'est qu'il n'arrive pas toujours à contrôler son imagination débordante qui lui fait dire parfois tout et n'importe quoi. Et le plonge dans des situations embarrassantes. Aussi, François décide-t-il de brider son imaginaire et de ne plus jamais inventer des histoires? Peut-on ainsi nier sa nature profonde ? Les lettres, les mots et les récits vont-ils accepter de ne plus avoir François comme porte-parole ? Quel est le secret des écrivains ?

« Superpatate. 2 », Arthur Laperla

Pour la première fois, une véritable navette extraterrestre visite la Terre. Dommage que ce soit celle de Zort le trois, le terrible roi Baveux. Avec l’aide de son unique compagnon, le fidèle Robotin, il prétend emporter un souvenir très spécial de notre planète. Par chance, Superpatate, y compris sans le vouloir, est toujours là quand on a besoin de lui.

« Léon l’extraterrestre », Stygry, Pau Valls

Petit citadin un brin timoré, Pierre passe ses vacances d’été chez ses grands-parents, au cœur d’une immense forêt. Milly, la jeune voisine débrouillarde et taquine, l’entraîne dans ses activités favorites par les sentiers secrets. Randonnée, pêche, course à vélo, c’est un univers sans limites qui s’offre à eux… Une nuit, un corps céleste éblouissant traverse le ciel et s’écrase dans la montagne. Intrigués, Pierre et Milly se rendent sur les lieux et découvrent… un étrange personnage sans visage : c’est un extraterrestre, aussi silencieux qu’exubérant ! Ils le baptisent Léon. Bientôt, la police et l’armée bou- clent le secteur. Pour Pierre et Milly, pas de doute, elles recherchent Léon ! Cette rencontre extraordinaire transformera à jamais la vie des deux enfants, et leur secret partagé soudera leur amitié pour toujours.

 

Roman :

« Une preuve d'amour », Valentine Goby

Lecture imposée : Les Misérables. Ce jour-là dans la classe, le débat s’amorce autour du personnage de Fantine : est-elle une mauvaise mère pour avoir abandonné sa fille Cosette, ou au contraire une mère exemplaire qui se sacrifie pour la sauver ? La discussion est animée, les avis divergent, quand tout à coup Abdou se lève et quitte la classe. Il ne revient pas au collège durant quelques jours. Quand Sonia le croise en ville et l’interroge sur son absence, elle découvre qu’Abdou a été confié à la DDASS par sa mère. Alors qu’une histoire d’amour s’ébauche entre les deux adolescents, Abdou est déterminé à chercher sa mère. Et si elle l’avait abandonné par amour ? La littérature ne guérit pas, mais parfois elle donne les mots pour comprendre. La langue de Valentine Goby est forte et claire.

Adultes :

« 100 réponses sur la Cour pénale internationale », Nathalie Chevalier, Bernard Lefort

Dans un monde où l'information se déverse à flots continus, êtes-vous sûr d'avoir les réponses aux questions que vous vous posez sur les sujets d'actualité ou de société qui font la une des journaux ? Cette nouvelle collection vous apporte 100 réponses, relues, corrigées et complétées par un spécialiste aux 100 questions recensées et classées par un enquêteur journaliste. Une seule interrogation par question, une seule information par réponse, sans langue de bois, ni jargon de technicien.

Biographies :

« Paul Claudel ou l'enfer du génie »,            Gérald Antoine

Rencontres marquées par le sceau de la passion et du drame, avec Dieu, avec la Femme, avec la création en son entier, qui font de lui un homme un et multiple: «Dieu au coeur», mais «le diable au corps». Violemment catholique et follement païen. Grand classique au-delà des plus modernes. Homme d'ordre intolérant, mais anarchiste invétéré. Ivre de la poésie la plus lyrique et nourri de l'économie la plus épicière. De nombreuses chances ont, il est vrai, favorisé l'entreprise. Tous les proches de Claudel – ses enfants, sans oublier celui de Fou-tchéou, les témoins encore présents de sa vie – ont donné accès à des trésors d'inédits et de souvenirs. Chronologie et jurisprudence se sont faites complices pour autoriser l'ouverture du dossier personnel du diplomate, juste cent vingt ans après sa naissance.

« Camille et Paul, la passion Claudel », Dominique Bona

Fièvre, passion, génie. C’est sous les signes de feu de la création et de la destruction qu’ont vécu les Claudel: Camille le sculpteur, Paul le poète. Cette biographie évoque, pour la première fois, leurs rapports fusionnels. Camille, intransigeante, affronte les incertitudes de l’art et de la vie de bohème ; Paul trompe son mal de vivre dans les voyages et l’exotisme, en Chine, au Brésil, au Japon. Ces destins, séparés en apparence, se sont nourris l’un de l’autre. La sœur et le frère vont connaître les mêmes amours funestes. Paul s’éprend de Rosalie Vetch, une femme mariée qui l’abandonnera ; Camille subit l’envoûtement de Rodin jusqu’à la folie. Dominique Bona retrace les épisodes de leurs vies tourmentées. Elle révèle les liens profonds entre ces deux artistes lumineux et déchirés : unis, au-delà de l’adversité, par une fraternité indestructible.

« Les vies de Dora Maar », Mary Ann Caws

Plantant un couteau entre les doigts de sa main gantée, assise seule à une table des Deux Magots : c'est ainsi que Picasso vit Dora Maar pour la première fois. Elle fut l'amante et la muse de Picasso pendant sept ans, et finit par devenir l'une des figures les plus complexes de son panthéon personnel. Tenant la chronique de leur liaison, Dora Maar photographiait Picasso au quotidien. On lui doit ainsi un témoignage unique sur la genèse de Guernica, cri d'indignation et manifeste politique de Picasso contre les atrocités de la guerre d'Espagne. De ruptures en réconciliations, leur relation connut des moments difficiles pour se terminer de façon déchirante en 1943. Frôlant parfois la folie, Dora parvint à surmonter l'épreuve grâce à son ami Jacques Lacan. Et elle devait survivre à Picasso près d'un quart de siècle. Vivant en recluse, et versée en religion, Dora choisit de disparaître de la scène publique, et se mit à peindre et à composer des poèmes - Dieu seul pouvait succéder à Picasso, disait-elle. Elle en acquit un statut mythique, devenant à jamais la muse tragique de Picasso, une femme écrasée par l'amour et le génie cruel du peintre. C'est à résoudre l'énigme de cet étrange destin que s'est employée Mary Ann Caws, en rassemblant pour la première fois les éléments du puzzle, et en restituant le fil d'une existence qui s'étendit sur quatre-vingt-dix années. Derrière le mythe se dessine alors le trajet d'une femme fascinante, et le parcours d'une artiste singulière, aux talents multiples, dont on pourra enfin mesurer l'importance.

 

Jardinage :

« Jardiner durablement »,     J.-M. Groult

Jardiner durablement, qu'est-ce donc au juste ? C'est une manière de jardiner de façon plus naturelle, en respectant les équilibres naturels au jardin, et l'environnement sur le long terme. Comme avec le jardinage bio, mais pas seulement ! Si celui-ci revient souvent à se passer de pesticides, il n'empêche pas toujours de gaspiller, ni de recourir à des biopesticides qui, pour certains, n'ont rien à envier à leurs cousins d'origine chimique. Quant à la lutte avec les auxiliaires et les préparations traditionnelles à base de plantes, elles ne sont pas toujours aussi efficaces qu'on le dit. Au-delà de l'effet de mode, Jean-Michel Groult fait le point sur les méthodes bio qui donnent de réels résultats, économisent du temps et de l'argent, ainsi que sur celles qui préservent vraiment les ressources limitées de notre planète. En suivant les conseils très concrets et les explications dont ce livre fourmille, vous reviendrez à l'authentique plaisir de jardiner et agirez, dans votre jardin, de façon responsable, sans faire semblant.

« Le Larousse du jardin Bio », Pauline Pears

Le Larousse du Jardin Bio est le seul ouvrage de référence mettant en pratique un jardinage écologique de bon sens à la portée de tous les jardiniers. Basé sur l'observation de la nature, le mode de culture bio enseigné par cet ouvrage est un jardinage facile à mettre en œuvre au quotidien. Le bio pour tous : le jardinage biologique se prête à tous les jardins, petits ou grands, en ville comme à la campagne. II n'est pas réservé aux seuls fruits et légumes, mais s'applique aussi au jardin d'ornement, aux massifs et aux pelouses... et même aux pots et jardinières. Les grands principes : nourrir et entretenir le sol, utiliser des plantes adaptées, savoir arroser, renoncer aux engrais artificiels, faire son compost, différencier entre la faune nuisible et les prédateurs utiles, multiplier par soi-même les plantes. Cultiver bio, c'est être sûr d'obtenir des aliments frais pour toute la famille, garantis sans pesticides ; c'est aussi accueillir une faune diversifiée qui passionnera les enfants : oiseaux, papillons, hérissons, insectes... Un dictionnaire des légumes pour réussir leur culture. Un dictionnaire des maladies pour faire le bon diagnostic et appliquer le bon traitement.

 

Livres d’art :

« Les impressionnistes », Diana Newall

À travers une sélection de vingt chefs-d’œuvre les plus significatifs de ce courant artistique, réalisés par des maîtres tels que Monet, Pissarro, Renoir ou Degas, sont présentés sous divers angles et points de vue. Chacune des œuvres est replacée dans son contexte historique. Une analyse fouillée retrace le rôle qu’elle a tenu dans l’évolution de la composition, de l’utilisation de la couleur et des techniques. Une série de fenêtres soigneusement positionnées et réversibles permet de magnifier un détail et de mettre en évidence les techniques utilisées.

« De Delacroix à Renoir, l'Algérie des peintres », Catalogue de l’exposition du Musée d’Orsay

En 1930, à la faveur du centenaire de la conquête de l'Algérie, Jean Alazard dressait un premier bilan des artistes qui avaient séjourné en Afrique du Nord. Le voyage en Algérie, selon lui, aurait redonné sens et vigueur à l'orientalisme français. Il est aujourd'hui possible d'examiner selon d'autres critères ce renouveau pictural et les images, tableaux, dessins, photographies, estampes, produites durant la période qui sépare le bref passage de Delacroix à Alger des séjours de Renoir dans la ville blanche. C'est ce que propose cette exposition en regroupant plus d'une centaine d'œuvres. Au-delà des interactions souvent négligées entre cette vogue algérienne et la colonisation du pays, il s'agit de mettre en évidence la diversité des approches individuelles et la richesse des croisements culturels, de ressaisir ce que Renoir doit à l'orientalisme romantique (Delacroix, Chassériau, Fromentin, etc.) et de le situer enfin parmi ses contemporains (Guillaumet, Meunier, Leroy, etc.).

« World press photo 15 »

            La sélection des plus belles photos de 2015.

 

Livre policier :

« Mapuche »,Caryl Férey

Jana est mapuche, fille d'un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd'hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires dans la friche de son ancien mentor et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne. Rubén Calderón aussi est un rescapé – un des rares «subversifs» à être sorti vivant des geôles clandestines de l'École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune sœur. Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie. Détective pour le compte des Mères de la place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature de Videla, et leurs bourreaux... Rien, a priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Mais un cadavre est retrouvé dans le port de La Boca, celui d'un travesti, «Luz», qui tapinait sur les docks avec «Paula», la seule amie de la sculptrice. De son côté, Rubén enquête sur la disparition d'une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d'un des hommes d'affaires les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l'Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des oppresseurs rôdent toujours en Argentine. Eux et l'ombre des carabiniers, qui ont expulsé la communauté de Jana de ses terres ancestrales...

Romans :

« Parfum des étés perdus », Claude Brami

«Ce n'était la faute de personne. En été, chaque parfum piquait. Le moindre bruit tonitruait. Et les secrets de chacun semblaient appartenir à la communauté entière.» Rien d'étonnant dans ces conditions que le héros perde sa virginité au cours d'une partie de football. Comment oublier ces personnages et leurs mystères ? Angeline-la-Grosse, Si-Moktar le champion d'échecs, Mabrouka qui transforme les pétillements les plus chastes en jeux interdits, Bouche-Folle la femme-fleur victime des hommes qui erre dans les rues... À travers ces aventures, un monde s'efforce de renaître. Une ville d'Afrique du Nord, éclaboussée de lumière, où trois cultures vivaient sans le savoir les derniers temps d'une harmonie condamnée. Une ville foisonnante où la surprise jaillissait à chaque coin de rue. Le quotidien tournait à l'enchantement, et le péché n'était que le piment de la passion.

« L'archipel d'une autre vie », Andrei Makine

Une chasse à l’homme à travers l’infini de la taïga, au crépuscule de l’ère stalinienne. Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer ? Insaisissable, le fugitif paraît se jouer de ses poursuivants, qui, de leur côté, s’emploient à faire durer cette traque, peu pressés de retourner au cantonnement. Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne contre les éléments se révélera le vrai caractère de chacun, avec ses lâchetés et ses faiblesses. Un à un les hommes renoncent, découragés ou brisés par les ruses déroutantes de leur adversaire, jusqu’au moment où Pavel se retrouve seul à la poursuite de cette proie mystérieuse. Une étrange communion à distance semble alors s’instaurer entre ces deux êtres que tout sépare. Lorsqu’il connaîtra l’identité véritable de l’évadé, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour.

Princesses, chevaliers et châteaux forts se sont installés à la médiathèque.

le .

Les animations sur le thème des châteaux-forts sont encore disponibles quelques jours.

Elles vont également être prolongées une semaine, afin de répondre à vos demandes.

La chasse au trésor, l'exposition, l'atelier créatif et les nouveaux livres (pour tous les âges) ont déjà fait de nombreux heureux, et elles n'attendent plus que vous.

Venez nombreux!

IMG 20170407 151905 IMG 20170407 151930
IMG 20170407 152029 IMG 20170407 151919
IMG 20170407 152007 IMG 20170407 152018
IMG 20170407 151944

IMG 20170407 151955

Les nouveautés à la médiathèque: 10 avril

le .

stack of books 1001655 960 720

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 10 avril:

Jeunesse :

Albums éducatifs :

« Kididoc les pirates », Anne-Sophie Baumann, Olivier Nadel, Rémi Saillard

Kididoc répond à toutes les questions des enfants dès 4 ans ! Où vivent les pirates ? Que signifie le pavillon noir ? Kididoc t'invite à embarquer sur un navire de flibustiers ! Feuillète un livret, tu connaitras les noms des grands chefs pirates, ouvre un coffre, tu y trouveras leurs trésors ...

« Les Grands Docs. Les chevaux », Emmanuelle Figueras

Quarante-huit pages richement illustrées pour découvrir et apprendre grâce à des textes courts et ludiques, des photos variées et de très belles illustrations. Venez découvrir tout ce qu’il faut savoir sur les chevaux !

 

Albums :

« L’école de Léon », Serge Bloch

Avant j’allais à la crèche. Mais voilà, maintenant je suis grand. J’ai même une maîtresse qui a des cheveux très longs de princesse. Je vais à l’école. A l’école ma-ter-nelle ». Un album drôle et rassurant pour partager avec les petits leurs premiers pas à l’école.

« Sam et son papa », Serge Bloch

Son papa, Sam l’appelle son gros papa. Et son papa, il n’aime pas beaucoup ça. Mais Sam lui dit que ce sont des mots d’amour ! A la maison, dans la rue, à la campagne, voici quelques petites histoires d’humour qui racontent les grands moments de la vie de Sam et de son papa.

« Pierrot le moineau », Antoon Krings

Sur les chemins de l'école buissonnière, une bande de moineaux s'ébouriffaient dans la poussière. Ils se querellaient comme ça, pour rien, pour mieux se réconcilier autour d'une miette et se poursuivre sans fin en criant joyeusement : Libres ! Nous sommes libres ! C'est ainsi, de buissons en buissons, de querelles en réconciliations, qu'ils arrivèrent dans le jardin...

« Lutin veille », Astrid Lindgren, Kitty Crowther

C’est une nuit d’hiver. Une de ces nuits où les gens se recroquevillent dans leurs petites maisons et ne laissent pas le feu s’éteindre dans l’âtre. Cette nuit au cœur de l’hiver est sombre et froide, mais le lutin veille sur sa ferme. Il va et vient à pas feutrés dans la neige.

« Un monstre très spécial », Patrick McDonnell

Bougon, Grognon et Ronchon passent leur temps à se disputer pour savoir qui est « le plus GRAND et le plus MÉCHANT des montres ». Ils décident alors d'unir leurs forces et d'inventer une créature monstrueusement GRANDE et EFFRAYANTE. Seulement celle-ci s'avère bien différente de ce qu'ils avaient imaginé. Un monstre qui dit « merci », qui aime les chants d'oiseaux et la lumière du soleil, non, non, non ! Le texte drôle ainsi que les personnages fripons rendent cet album monstrueusement amusant.

« Petit camion rouge et petit camion noir », Tatsuya Miyanishi

            Pour sa nouvelle livraison, Red doit faire équipe avec un autre petit camion : Black, un véhicule tout noir au caractère bien trempé, qui ne jure que par la vitesse ! Au début, Red est un peu décontenancé par l’attitude de son coéquipier et s’inquiète beaucoup de le voir provoquer un accident… Mais après un rappel à l’ordre de la part d’une voiture de police, Black devient enfin raisonnable. Ainsi, Red va vite découvrir que derrière ses airs de fanfaron, Black est un petit camion toujours prêt à aider les autres.

« Plic et Ploc », José Parrondo

En s'amusant à faire semblant d'aller sur la Lune, Plic et Ploc finissent par y arriver effectivement. Ils y découvrent un océan de confiture, un sous-marin sauteur, un robot qui dit n'importe quoi, une douzaine de balles magiques à moustaches, etc.

 

BDs :

« Petit poilu. Le trésor de Coconut », Pierre Bailly, Céline Fraipont

            Un coquillage vibrant au son d’une vague colossale, un requin intrépide et affamé, une petite pirate au caractère bien trempé, et une île paradisiaque berceau de toutes les aventures. La chasse au trésor est ouverte!

« Le grand album de Samsam » 1, Serge Bloch

SamSam est un petit garçon qui vit avec ses Samparents, va à l'école et s'amuse avec ses copains. Mais c'est aussi le plus petit des grands héros ! Dans son univers galactique, il vit un tas d'aventures palpitantes, en affrontant le terrible Marchel 1er ou des monstres rigolos, et un peu effrayants...

« Léo et Lola On s’aime trop! », Marc Cantin, Laurence Croix, Thierry Nouveau

Léo et Lola, 4 ans, sont frère et soeur et la vie est pour eux un combat perpétuel : à la maison, en voiture ou à l'école. Ils adorent se chamailler, voler les jouets de l'autre, se battre dans le bain et embêter leur chat Mistiti.

« Cath et son chat » 2, Christophe Cazenove, Hervé Richez, Yrgane Ramon

Sushi le chat a pris ses marques dans la maison. Il a visité toutes les pièces, laissé son odeur sur le moindre recoin, a repéré le placard à croquettes et à friandises. Côté confort, il n’a que l’embarras du choix, le moelleux du canapé, la chaleur du fauteuil, la douceur des gros coussins. Aucun doute, Sushi est ici chez lui ! Ce que se demandent Cath et son père, c’est s’ils sont encore chez eux ou si désormais ils habitent chez leur chat !

« L'école Abracadabra » 6, François Corteggiani, Pierre Tranchand

Les apprentis sorciers les plus inventifs de l'école Abracadabra – Am, Stram, Gram, Pic et Pik et Colégram – font étalage des sorts et malices qu'ils ont appris en classe. Mais ce ne sont pas des élèves très attentifs. Bien souvent, cela se retourne contre eux, malgré les conseils astucieux de leurs professeurs !

« Les Musicos » 1, Janvier, Erroc, Jenfèvr

            Brancher la guitare (pour le fun), soigner le brushing (pour les filles) et enflammer la scène (au sens propre comme au figuré)... Voilà les rêves de nos amis Les Musicos, une bande de joyeux allumés qui déclenche autant les décibels que les rires.

« Camomille et les chevaux » 4, Lili Mésange

            « Je m’appelle Camomille. J’ai dix ans tout rond... Ma passion, c’est les chevaux, comme vous pouvez vous en douter! Mais croyez-moi, ça n’a pas toujours été le cas. Avant, quand j’étais petite, en passant devant le centre équestre des Quatre Fers, je ne les trouvais pas vraiment beaux. Il m’arrivait même de me pincer le nez... Et puis un jour, j’ai fait la connaissance d’Océan, un superbe cheval. Il est devenu mon meilleur ami et avec lui, je ne galope pas, je vole... »

« Captain Biceps 1 », Zep, Tebo

Zep, le créateur de Titeuf, s'attaque aujourd'hui aux supers pouvoirs des super-héros accompagné de Tébo, créateur de Samson & Néon. Tous deux vous présentent Captain Biceps, le plus grand super-héros de tous les temps ! Il fait la nique à tous les autres, y compris les plus célèbres, ceux qui sont réputés être les plus costauds : Hulk, Batman, Daredevil, Wolverine, Wonder Woman, Terminator, Spider-Man, vont tous se mesurer à Captain Biceps et vont tous en prendre pour leur grade !

 

Roman :

« Ma tata Thérèse », Fabrice Nicolino, Catherine Meurisse

"Quand j'étais petit, j'avais une tante qui aimait tellement les animaux qu'elle en faisait la collection. En plein Paris. Je vais te raconter ses aventures : à certains moments, tu ne vas pas me croire; mais tu ne le regretteras pas. Tout ce que tu liras est vrai, je le jure sur la tête de ma tata Thérèse à moi."

 

Adultes :

Livres policiers :

« Dossier 64 », Jussi Adler Olsen

A la fin des années 80, quatre personnes disparaissent mystérieusement en l'espace de quelques jours. Jamais élucidée, l'affaire se retrouve sur le bureau du Département V. Carl Mørck et ses improbables assistants, le réfugié syrien Assad et la pétillante Rose, ne tardent pas à remonter jusqu'aux années 50 où s'ouvre un sombre chapitre de l'histoire danoise : sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad, obsédé par l'idée d'un peuple « pur ». L'une d'elle, patiente n°64, est Nete Hermansen...

« Profanation », Jussi Adler Olsen

Sur le bureau de l'inspecteur Carl Morck, chef du département V, le dossier d'un double meurtre commis en 1987 et impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux "spontanés" d'un des leurs. Morck s'aperçoit que l'affaire a été hâtivement bouclée et décide de reprendre l'enquête. Cercles fermés des milieux d'affaires, corruption au plus haut niveau, secrets nauséabonds de la grande bourgeoisie... Adler Olsen mêle suspense implacable et regard acerbe sur son pays. Après le phénomène "Miséricorde", lauréat du Prix des lecteurs du Livre de Poche catégorie polar 2013 et Grand prix des lectrices de "Elle", "Profonation" ne décevra pas les fans du cynique Carl Morck et de son assistant syrien, l'imprévisible Assad.

« L’effet papillon », Jussi Adler Olsen

Marco, un adolescent de quinze ans, a passé toute sa vie au sein d'une bande de jeunes voleurs exploités par son oncle Zola. Un jour, alors qu'il essaie de sortir de la clandestinité, il découvre le cadavre d'un homme, lié à des affaires de corruption internationale, dans le bois derrière les maisons de son ancien clan, et doit fuir, poursuivi par son oncle qui veut le faire taire. Parallèlement, l'enquête du Département V sur la disparition d'un officier danois, piétine. Du moins, jusqu'à ce que Carl Mørck ne découvre qu'un jeune voleur, Marco, pourrait avoir des informations pour résoudre ce cold case. Déjà traqué par la bande de Zola, Marco déclenche malgré lui un tsunami d'évènements et se retrouve avec des tueurs serbes et d'anciens enfants soldats sur le dos. Aucun moyen ne sera épargné pour l'éliminer et gagner le département V de vitesse.

« Utu », Caryl Férey

Exilé en Australie, Paul Osbone apprend le suicide de son ami Fitzgerald : le chef de la police d'Auckland aurait abattu un chaman maori soupçonné de meurtres atroces, avant de se donner la mort. Or, non seulement le cadavre du chaman n'a jamais été retrouvé, mais Fitzgerald n'était pas du genre à se suicider. Spécialiste de la question maorie, ancien bras droit de Fitzgerald, Osborne est chargé de remonter la piste. Dans un climat social et politique explosif, épaulé par une jeune légiste fraîchement débarquée en Nouvelle-Zélande, Osborne devra affronter le spectre de Hanna, son amour d'enfance, mais surtout le utu des ancêtres du "pays aux longs nuages blancs".

Romans :

« Les feux de Bois-Colombe », Josette Boudou

            En 1935, le jeune maître verrier Gaspard épouse la charmante Sophie contre l’avis d’Angèle, sa mère acariâtre et jalouse, qui a décidé de tout faire pour lui gâcher la vie. Heureusement, quand leur premier enfant naît, le couple peut enfin goûter au bonheur, car Angèle, de dépit se retire à la campagne. C’est sans compter sur la guerre qui arrive.

« Double suicide manqué aux 48 cascades d’Akamé », Kurumatani Chokitsu

            À Amagasaki, dans le quartier des exclus du miracle économique, parmi les vagabonds, les prostituées et les voyous, deux personnages (Ayachan, belle captive tatouée d'un oiseau de paradis, et le narrateur, « homme sans aveu ») content la cruauté, mais aussi la splendeur de leur vie secrète: « Si la mort est le but de la vie », qu'importent l'argent, la réussite sociale, qui ne sont que temps perdu et masque illusoire de la peur de mourir. Entre deux confrontations avec les truands et les vagabonds, errant dans un enfer impersonnel, ils cherchent à se détacher de ce monde de souffrances et de crimes. Mais avant d'orchestrer leur fuite, il leur faut se tenir à l'affût, car la menace s'accentue.

« Et puis Paulette », Barbara Constantine

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. A l'évidence, elle n'a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus ( 6 et 8 ans ) lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas... Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette....

« Une île sous le vent », Barbara Kingsolver

            Une petite fille écoute sa grand-mère cherokee lui raconter le monde ; une mère et sa fille se rapprochent en se découvrant toutes deux enceintes ; une jeune voleuse assiste à un cambriolage aux conséquences désastreuses. En douze nouvelles tendres et drôles, Barbara Kingsolver nous livre un hymne au bonheur de vivre en reprenant ses thèmes de prédilection : défense de la nature, souci des enfants, sagesse des Indiens, fragilité et force des femmes.

« Pourquoi pas », David Nicholls

L’université ! Brian Jackson s’y voyait déjà : une vie d’étudiant sans contrainte, une sexualité débridée, des amis par centaines, un diplôme en or, qui serait suivi d’une entrée fracassante dans la vie active. Oui, mais voilà, la réalité est loin d’être aussi idyllique. Une acné récalcitrante, des fringues informes chinées aux puces, une spécialisation dans la très moyenne et très populaire section de littérature anglaise, pas un sou en poche et une passion farouche pour Kate Bush. Un seul véritable talent : une culture générale qui ferait de lui le candidat idéal pour participer au « Questions pour un champion » local, le quiz télévisé « University Challenge ». Recruté dans l’équipe in extremis, Brian est bien décidé à remporter le trophée et le cœur de la belle et riche Alice, aspirante actrice. Pour l’aider dans sa mission, Rebecca, punkette grande gueule, juive marxiste, improvisée conseillère en relations sociales et sentimentales.

« L’art de la joie », Goliarda Sapienza

Il était une fois une enfant, Modesta, née le 1er janvier 1900, dans un monde frustre et rapidement englouti... Non, L'Art de la joie résiste à toute présentation. Roman d'apprentissage, il foisonne d'une multitude de vies. Roman des sens et de la sensualité, il ressuscite les élans politiques qui ont crevé le XXe siècle. Ancré dans une Sicile à la fois sombre et solaire, il se tend vers l'horizon des mers et des grandes villes européennes... "

« La vallée des poupées », Jacqueline Susann

Pilules rouges, vertes ou jaunes. Pilules pour s'évader, dormir, maigrir, ou rester jeune. De l'alcool pour les avaler. Du sexe. Voici le monde cruel de la Vallée des poupées. Anne, Neely et Jennifer sont jeunes et belles lorsqu'elles arrivent à New York. Le succès et la gloire leur semblent à portée de main. Des coulisses de Broadway aux plateaux d'Hollywood, de la vie nocturne de New York aux cures de désintox, très vite, elles réalisent le prix à payer pour une victoire aussi précaire qu'éphémère.

BDs :

La série complète « Le chat du rabbin », Joan Sfar

Le Chat du Rabbin, c'est Alger et le quartier juif au début du siècle. Celui qui regarde ce monde et qui raconte, c'est "Le Chat du Rabbin." Tout de suite, il explique pourquoi le Rabbin n'a pas plutôt un chien : "ça fait tellement longtemps que les juifs se font mordre, courir après ou aboyer dessus que, finalement, ils préfèrent les chats." Le chat mange le perroquet de Zlabya, la fille du Rabbin, et du coup, le voilà doté de la parole et exigeant de faire sa bar-mitzva. Les discussions vont être longues tant avec le Rabbin lui-même qu'avec le Rabbin du Rabbin. Ce chat, qui a une allure graphique à pleurer de rire, tantôt matou tendre amoureux de sa maîtresse, tantôt sournois filou, tient tête à tout le monde et ergote à n'en plus finir. Il ne se calme que dans la douceur des bras de sa maîtresse. Mais il lui est interdit de lui parler, alors il nous confie: "c'est la condition, si je veux rester avec elle. Ça vaut le coup de fermer sa gueule pour être heureux". Ceci ne l'empêchera pas de se mettre sur la piste des étudiants qui fréquentent l'école du Rabbin, car l'un d'entre eux a le désir d'épouser la jolie Zlabya.

« Magritte. Ceci n’est pas une biographie », Zabus, Thomas Campi

Charles Singullier est un employé ordinaire qui, pour une fois, se permet une petite originalité : il s'achète un chapeau melon au marché aux puces des Marolles à Bruxelles. Une fois le chapeau posé sur la tête, rien ne sera plus pareil pour Charles : il est victime d'hallucinations issues de l'oeuvre de Magritte. Et plus moyen d'enlever ce chapeau sauf s'il perce le mystère des tableaux de Magritte ! Une oeuvre qui s'interroge sur le sens des mots et des images et qui entraîne Charles dans un jeu de piste qui l'amènera à mieux comprendre Magritte, à le croiser, mais aussi à s'interroger sur lui-même, sur l'amour et sur la place de la fantaisie dans sa vie.

Atelier généalogie le 4 Avril!

le .

Arbre Gnalogique de Gustave Courbet cr par Claude Coulet et expos la Ferme Courbet de Flagey

Comme tous les premiers mardis du mois, Michel Daydé organise son atelier généalogie dans l'enceinte de la bibliothèque, à partir de 15h.

Si vous souhaitez commencer une recherche sur vos origines mais que l'ampleur de la tâche vous fait peur, Michel pourra vous donner les ficelles pour démarrer dans de bonnes conditions.

De  même, si vous êtes déjà un généalogiste éclairé, n'hésitez pas à venir échanger sur le sujet ou partager votre expérience avec notre expert ou avec les autres participants.

A bientôt!

Les samedis d'ouverture de la médiathèque en Avril

le .

 

narrative 794978 960 720

 

Votre médiathèque sera ouverte les samedis 1, 15 et 29 avril de 9h à 12h30.

Venez emprunter des livres, des magazines ou des cds, lire sur place, profiter de nos animations sur les châteaux forts ou tout simplement passer un moment convivial et agréable.

A bientôt!

Des nouveautés dans la bibliothèque

le .

10336500696 a96ab02738 z

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 27 mars :

Jeunesse :

Albums :

« Non », Marta Altés

Ce petit chien se donne beaucoup de mal pour rendre ses maîtres heureux. Sa famille doit vraiment l'aimer beaucoup ! Mais il y a une chose qu'il ne comprend pas bien…

« Imagine », Hubert Ben Kemoun, Jean-François Dumont

Benjamin préfère avertir sa mère : si elle le laisse seul, les pires catastrophes peuvent survenir ! La fin du monde n'est pas loin. Imagine..

« Les super-héros n'existent pas », Ingrid Chabbert, Raul Guridi

Quand le papa de Stanislas lui annonce que les super-héros n'existent pas. C'est la fin du rêve. Un conciliabule s'impose. Après les pleurs et la surprise, on ne parlerait plus jamais, on ne vivrait plus jamais "Super-héros" ! Mais le lendemain, en se baladant dans le parc, Stan retrouve Lila. Stan a un petit faible pour elle. Alors quand elle lui prend la main et lui demande de fermer les yeux, Stanislas est aux anges. Quand il ouvre les yeux, il vole ! De quoi remettre en cause la parole de papa... Si, les super-héros existent, c'est sûr !

« Abracadabra », Annette Le Blanc Cate

Un magicien, un chapeau, un vélo, mille et une étoiles. Un petit lapin esseulé erre dans les rues désertes de la grande ville à la recherche de son meilleur ami. Qui pourra lui venir en aide ? Un peu de magie ?

« J’en veux un », Jean Leroy, Yann Borgazzi

Igor-Ignace est un petit prince capricieux, à qui on ne refuse rien, qui use et abuse de son pouvoir. Quand il fait un tour au parc (celui qui appartient à son papa bien sûr) avec ses deux gardes du corps, Petit Bill et Grand Boquet, et qu'il tombe sur Antoine et son papa qui jouent tranquillement avec un camion ; évidemment, Igor-Ignace, le veut. Les deux gardes du corps vont donc se mettre en quatre pour exaucer les voeux du difficile petit garçon. Mais rien n'y fait, aucun camion ne trouve grâce à ses yeux, c'est à s'arracher les cheveux.

« En avant les chevaliers », Deborah Pinto

Les premiers documentaires interactifs pour les 2-4 ans avec des animations et des matières. Pour partir à la découverte des chevaliers avec des animations et des matières à toucher.

« Splat le chat », Rob Scotton

Splat est un petit chat noir qui panique à l'idée de faire sa première rentrée. Pour se donner du courage, il emmène en cachette sa souris, qui est aussi sa meilleure amie. Mais une souris dans une école de chat, ça peut créer des dégâts...

BDs :

« Léo et Lola Vive les vacances! », Marc Cantin, Laurence Croix, Thierry Nouveau

Léo et Lola sont frère et soeur, et ils adorent collectionner... les bêtises. Rien ne les arrête, même le pire ! Léo et Lola prennent avec Maman, un peu de repos bien mérité au Camping des Flots Bleus.

« Cath et son chat » 1, Christophe Cazenove, Hervé Richez, Yrgane Ramon

Avec le chat de Cath, c’est trop l’éclate ! Enfin, ça dépend : sauf les jours où il fait ses griffes sur la moquette, où il squatte le bureau de Cath et où il transforme les factures à payer en boulettes de papier… Une série pleine de fraîcheur et de tendresse qui raconte la vie quotidienne d'un père célibataire et de sa fille, aux prises avec leur félin un peu trop filou.

« Grenadine et Mentalo. Haut les mains, peau de pingouin », Colonel Moutarde

Lui, c'est Mentalo. Elle, c'est Grenadine. Lui, c'est un pingouin et elle, une vraie chipie. Alors Mentalo, s'invente des pouvoirs magiques et se transforme en super-héros, car " Mentalo-le-Héros, c'est pas du pipeau ". Mais que peut faire un super-pingouin face à une peste pareille ?

« L'école Abracadabra »7 et 8, François Corteggiani, Pierre Tranchand

Les apprentis sorciers les plus inventifs de l'école Abracadabra – Am, Stram, Gram, Pic et Pik et Colégram – font étalage des sorts et malices qu'ils ont appris en classe. Mais ce ne sont pas des élèves très attentifs. Bien souvent, cela se retourne contre eux, malgré les conseils astucieux de leurs professeurs !

« Studio danse» 2,  Crip, Béka

Julie, Luce et Alia sont les meilleures amies du monde et partagent la même passion : la danse. Entre deux cours de classique et de moderne, elles préparent un nouveau ballet : " Roméo et Juliette ". Mais cette année, l'amour n'est pas que sur scène : Julie sort avec Tim, qui danse le rôle de Roméo. Une histoire d'amour parfaite en apparence, mais ce serait sans compter les manigances de Carla...

“Big bang cats” 1, Flora Grimaldi, Anna Cattish

Tina n’a pas spécialement envie de se faire remarquer dans son nouveau lycée, mais pourtant elle a bien envie de chanter dans un groupe. Poussée par sa nouvelle copine Éloïse, elle prend son courage à deux mains et postule pour faire partie de celui du lycée. Mais ce sont évidemment les élèves les plus populaires qui sont choisis, avant même qu’Éloïse et Tina n’aient le temps d’auditionner… Bien déterminées à assouvir leur passion quand même et pour ne pas subir les moqueries de leurs camarades, elles décident de monter un groupe de rock incognito où tous les membres jouent masqués : les Big Bang Cats !

« Astrid Bromure. Comment dézinguer la petite souris », Fabrice Parme

Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la petite souris… les versions proposées par son entourage différent tellement qu'elle n'en croit pas un mot. Pour le prouver, elle décide de mettre en place de savants pièges pour la capturer, échoue mais… Stupéfaction : la petite souris lui a déposé un tube de dentifrice sous son oreiller. Elle existe donc ! Astrid extrêmement motivée va tout faire faire pour résoudre le mystère du dentifrice et capturer sa première amie

« Caterina. Histoire d'Orlando », Alessandro Tota

Caterina est une petite fille intrépide et déterminée. Rien ne lui fait peur, surtout pas les défis que lui lancent ses copains Gigi et Manu. Elle dirige le gang des Chevelus d'une poigne de fer et réplique à la moindre provocation. Personne ne lui dictera ce qu'elle doit faire, ça non ! Dans cette nouvelle histoire, notre petite héroïne rencontre un drôle d'oiseau, Orlando. Mais de qui s'agit-il ? Musicien et magicien, ou alors grand baratineur et imposteur ? À Caterina de le découvrir...

« Les Chronokids » 1, Zep, Stan, Vince

Les kids dans le vent qui sautent dans le temps ! On trouve de tout dans les brocantes. De vieux jouets trop nazes. Des BD trop nulles. Et des téléphones portables même pas capables d'envoyer des SMS ! Heureusement, celui que viennent d'acheter Adèle et Marvin à un antiquaire un peu bizarre possède une fonction incroyable : celle d'envoyer ses possesseurs dans le temps, afin de visiter en vrai les époques qu'on ne connait d'habitude qu'à travers les pages ennuyeuses des livres d'école ! Alors aller à Rome pour acheter un esclave qui rangera votre chambre, ou faire un tour en Gaule pour faire une rédac’ sur les Gaulois, c'est plutôt tentant, hein ? Sauf que quand on est deux gamins gaffeurs comme pas un, les choses tournent généralement à la catastrophe...

« Captain Biceps » 5,Zep, Tebo

Le justicier qui peut arracher les dents sans anesthésie, celui dont les os sont en acier, les muscles en béton, bref l'homme le plus fort de la planète (et même au-delà), rempile pour une nouvelle fournée de bagarres. Son costume rouge et jaune en impose à tous ceux qui croisent sa route. Elle n'est pas toujours droite, mais notre justicier trouve à coup sûr la pirouette pour mieux rebondir. L'humour est son arme la plus redoutable, celle qui met K.O. ses adversaires les plus coriaces, que ce soient les terroristes du Goudarica, Pileux-Man ou Hulk. Captain Biceps, même Chuck Norris a peur de lui.

Adultes :

« La loi du plus fort »,            Noam Chomsky, Edward W. Said, Ramsey Clark

Trois intellectuels américains de renommée internationale, Noam Chomsky, Edward W. Said et Ramsey Clark, posent dans trois contributions indépendantes la question de la définition par les Etats-Unis des États dits « voyous ». Ils démontrent que les actions engagées contre eux peuvent être en contradiction avec les résolutions des Nations unies et le droit international. Ensemble, ils révèlent la face noire de la politique étrangère américaine.

« Le radeau des cimes », Francis Hallé, Dany Cleyet-Marrel, Gilles Ebersolt

Depuis quinze ans, Francis Hallé, Dany Cleyet-Marrel et Gilles Ebersolt vivent une aventure scientifique exceptionnelle qui les conduits en Guyane, au Cameroun, au Gabon... Ensemble, ils ont mis au point un Radeau des Cimes qui flotte sur un véritable océan vert : le sommet des grands arbres des forêts primaires de la planète, la canopée. Grâce à cette structure étonnante, des équipes scientifiques pluridisciplinaires - botanistes, entomologistes, chimistes... - explorent et étudient la canopée où vivent les trois quarts des insectes de la planète et où se développe une flore abondante et unique. Ce nouveau territoire est aussi une extraordinaire source de substances utilisables en pharmacie, médecine, chimie, agrochimie, parfumerie... Les auteurs lancent un appel : il faut défendre les forêts primaires qui sont aujourd'hui détruites au rythme de vingt hectares à la minute. Il faut protéger les trésors qu'elles recèlent : elles ont un rôle capital dans l'équilibre écologique de la planète.

Biographie :

« Frida, une biographie de Frida Kahlo », Hayden Herrera

Au Mexique, on ne l'appelait que par son prénom. Elle s'habillait de vêtements chatoyants, de longues jupes d'Indienne, riait et parlait avec force, n'hésitant pas à employer un langage des plus crus. A dix-huit ans, elle subit un terrible accident d'autobus qui la laissa brisée. A compter de ce jour et jusqu'à sa disparition en 1953, vingt-neuf ans plus tard, la souffrance et la mort furent ses fidèles compagnes. Epouse du célèbre peintre muraliste Diego Rivera, volage et fantasque, amie de Trotski, Breton et Paulette Goddard, elle fut peintre à part entière. Sa peinture, dans laquelle elle sublimait son mal et son chagrin, tempérée par l'humour et une imagination débordante, met en scène le sujet principal de l'œuvre de Frida Kalho : elle-même. Admirée par Picasso, Kandinsky ou Miro, elle séduisit les surréalistes qui l'accueillirent dans leurs rangs. Cinquante ans après sa disparition, l'histoire de sa vie reste aussi extraordinaire, aussi bouleversante que sa légende et que son univers pictural.

Documents historiques :

Deux documents, écrits par des historiens, détaillent la crise qui secoua tout le Midi viticole en 1907. La monoculture, qui s'installe avec l'arrivée du chemin de fer en 1853, implique que toute la vie de la région dépend du cour du vin. Au tournant du siècle, les prix s'effondrent, suite, notamment, à l'arrivée des vins d'Algérie et au développement des pratiques frauduleuses de chaptalisation, mouillage… permettant d'augmenter les quantités produites tout en baissant les coûts de revient. Mais la population n’entend pas se laisser faire, et, à l'appel d'un petit viticulteur, Marcelin Albert, la région s’embrase et les manifestations se multiplient.

« Cette année-là, 1907 »

« 1907, la guerre du vin : chronique d'une désobéissance civique dans le Midi », Georges Ferré

Beaux-Arts :

« Frida Kahlo, Diego Rivera, l'art en fusion »           , Musée d'Orsay et de l'Orangerie

L'originalité de cette manifestation consacrée au couple mythique formé par Frida Kahlo (1907-1954) et Diego Rivera (1886-1957) consiste à présenter leurs oeuvres ensemble, comme pour confirmer leur divorce impossible, effectif dans les faits mais aussitôt remis en cause après une seule année de séparation. Elle permettra aussi de mieux entrevoir leurs univers artistiques, si différents et si complémentaires, par cet attachement commun viscéral à leur terre mexicaine : cycle de la vie et de la mort, révolution et religion, réalisme et mysticisme, ouvriers et paysans.

« Les archives du rêve », Musée d'Orsay et de l'Orangerie

Le musée d'Orsay est riche d'une collection de près de 80 000 dessins, dont plus de 19 000 dessins d'arts décoratifs et d'architecture, auxquels s'ajoutent plus de 700 pastels. Fragiles à la lumière, les dessins sont peu exposés. Mais ces oeuvres toujours vivantes s'échappent de l'histoire pour entrer dans le rêve. A l'origine des autres arts qu'il réunit, le dessin est au plus près de la création : le geste de l'artiste n'est pas encore figé. Repentirs, reprises, ratures, variations et variantes au fil de feuilles d'études et de carnets, ce sont les traces de l'acte de création lui-même. A côté de ces milliers de pages préparatoires, de "belles feuilles" trouvent leur achèvement en elles-mêmes. Qu'il soit esquisse ou oeuvre finie, le dessin porte toujours la trace intime de la main qui les a tracés et colorés. Le journal intime de l'artiste, où se côtoient autoportraits, notations du quotidien et de fragments du monde, visions fantastiques et oniriques, peut s'y écrire. La sélection d'environ 200 dessins ne se voudra pas représentative de la collection, trop complexe pour être montrée en une seule exposition. Elle développera l'oxymore et le paradoxe des "archives du rêve" à travers le regard exigeant et original de Werner Spies qui fut l'ami des plus grands dessinateurs du XXe siècle, Ernst et Picasso.

Livre policier :

« Indésirable », Yrsa Sigurdardöttir

Employé d’un obscur bureau gouvernemental islandais, Óðinn est chargé d’enquêter sur Krókur, un foyer éducatif réservé aux adolescents à problèmes dans les années 1970. L’établissement est fermé depuis longtemps, mais des abus mis au jour dans d’autres centres incitent l’État à passer ces foyers au peigne fin pour éviter tout nouveau scandale. Une chape de silence semble peser sur Krókur, mais peu à peu Óðinn découvre que de sombres secrets entourent les anciens pensionnaires. À l’époque, deux jeunes garçons y avaient mystérieusement trouvé la mort, asphyxiés dans une voiture. Et personne ne sait vraiment ce qui est arrivé au bébé du couple qui gérait le foyer, disparu le jour de sa naissance, et dont le destin macabre semble encore hanter les lieux. À mesure qu’il creuse l’affaire, Óðinn se met à entendre des voix, comme si les fantômes du passé, réveillés contre leur gré, s’insinuaient dans sa propre vie. La bouche d’ombre susurre à son oreille, et lentement tout bascule. Le doute, frère du malaise, rogne peu à peu les fragiles certitudes de son existence : la mort récente de son ex-femme était-elle vraiment un accident ? Et qu’a vraiment vu sa fille de onze ans ce jour-là ?

Romans :

« Le lecteur de Jules Verne », Almuneda Grandes

Nino a neuf ans, fils d’un garde- civil, il habite la maison-caserne d’un petit village de la Sierra sud de Jaén et ne pourra jamais oublier le printemps 1947. Pepe le Portugais, un mystérieux et fascinant étranger qui vient juste de s’installer dans un moulin isolé, devient son ami et le modèle de l’homme qu’il aimerait être un jour. Tandis qu’ils passent les après-midi ensemble au bord de la rivière, Nino se fait la promesse de ne jamais être garde civil comme son père, et commence à prendre des cours de dactylographie à la métairie des Rubias, où une famille de femmes seules, veuves et orphelines, résiste à la frontière entre la Sierra et la plaine. Tandis qu’il découvre un monde nouveau grâce à des romans d’aventure, qui le transformeront radicalement, Nino comprend la vérité que personne n’a jamais voulu lui révéler. Une guerre est en train de se dérouler dans la Sierra sud, mais les ennemis de son père ne sont pas les siens. Après cet été 1947, il commencera à regarder avec d’autres yeux les guérilleros commandés par Cencerro, et à comprendre pourquoi son père voudrait qu’il apprenne la dactylographie.

« Charly 9 », Jean Teulé

Charles IX fut de tous nos rois de France l'un des plus calamiteux. A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l'Europe entière. Abasourdi par l'énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous. Pourtant, il avait un bon fond.

 

Bonne lecture.

Châteaux forts, princesses et chevaliers, les animations à la bibliothèque pendant les vacances de printemps

le .

KnightHorseback4               Oyez, oyez braves gens,

Dès le 3 avril (et jusqu’au 15), la médiathèque de Roullens, grâce à l’aide de la Bibliothèque départementale de l’Aude, organise moult animations autour des thèmes des châteaux-forts et du Moyen Âge.

Vous êtes donc tous conviés à :

  • Une chasse au trésor pour découvrir le trésor du roi Arthur. Une surprise récompensera les valeureux explorateurs.
  • Un atelier créatif afin d’imaginer son château, son chevalier ou sa princesse grâce à de nombreux outils (peinture, sable coloré, paillettes…). N’hésitez pas à amener une photo pour transformer votre enfant en princesse ou en chevalier (tous les après-midis de 15h30 à 16h30. Ne nécessite pas de préinscription)
  • Un défi mystère qui mettra à l’épreuve vos qualités d’observation
  • Une exposition pour tout savoir sur ces constructions et la vie au Moyen Âge.
  • Et une sélection inédite de livres sur ce sujet

    princess

    Horaires d’ouverture: du lundi au vendredi de 15h à 19h

    Ouverture le samedi 15 de 9h à 12h30

    Entrée libre.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter au 04 68 71 69 17 ou à roullens.bibliotheque@gmail.com

562px Coa Illustration Elements Building Castle v3.svg