Les animations des vacances de printemps

le .

IMG 20190409 145941  IMG 20190411 151910 

 

Les vacances arrivent à grands pas et votre médiathèque vous a concocté un riche programme.

Votre établissement accueillant pour deux mois une grande exposition sur les cabinets de curiosité, nos animations s'inscrivent dans ce thème.

Chaque jour, de 16h à 17h (sauf le mercredi 24), laissez libre court à votre imagination et venez fabriquer votre propre cabinet des curiosités.

De plus, les petits explorateurs prendront plaisir à découvrir nos nouveaux albums, ainsi que nos jeux inédits: jeu des explorateurs, memory, jeu de détails...

Bonnes vacances à tous!

Atelier "Tunnel des curiosités" le 10 avril

le .

IMG 20190410 145242  IMG 20190410 150405 
 IMG 20190410 152241  IMG 20190410 154648
 IMG 20190410 151745  IMG 20190410 160843
 IMG 20190410 160755  

 

Dans le cadre de l’opération Sortie de Case, votre médiathèque et la Bibliothèque départementale ont organisé un atelier « Tunnel des curiosités », préparé et animé par le dessinateur Mickael Jourdan.

Nos artistes en herbe ont travaillé dur, ainsi que le prouvent leurs créations.

 

Un deuxième atelier, pour petits et grands, aura lieu le 24 avril.

Fermeture de la médiathèque le 12 avril

le .

Exceptionnellement, votre médiathèque sera fermée le vendredi 12 avril.

A samedi!

Un cabinet des curiosités dans votre médiathèque

le .

 

IMG 20190411 151737 IMG 20190409 145941
IMG 20190411 151810 IMG 20190411 151910

Un véritable cabinet des curiosités, prêté par la Bibliothèque départementale, vient de s'installer dans votre médiathèque.

Petits et grands pourront le découvrir, ainsi que toute une nouvelle sélection de livres, en avril et en mai.

Le thème de l'apéritif-culture du mois de Mai

le .

memories

C'est le moment de faire chauffer vos mémoires, le thème de l'apéritif-culture du

mois de Mai est Le Souvenir.

Il aura lieu le vendredi 3 à 18h30.

A vos lectures!

Les recommandations des participants à l'apéritif-culture d'Avril

le .

Comme tous les premiers vendredis du mois, l’apéritif-culture du mois d’Avril permis de mettre en valeur certaines œuvres particulièrement appréciées par les participants.

Le thème de cet apéritif était L’Inde.

 

countryindia

 

Voilà nos recommandations:

 

Les études :

« Dictionnaire amoureux de l’Inde », Jean-Claude Carrère

I comme Idoles. N comme Nataraja. D comme Delhi. E comme Elephanta. Véritable invitation au voyage, le Petit Dictionnaire amoureux de Jean-Claude Carrière fait briller toutes les facettes du diamant indien.

« Cette nuit la liberté », Dominique Lapierre, Larry Collins

Un formidable récit historique avec les Anglais chasseurs de tigres de l’empire des Indes, avec les maharajas, avec Gandhi et ses assassins, avec les foules d’un continent qui conquiert sa liberté.

 

Les films:

"The Lunchbox", Ritesh Batra

Veuf asocial, Saajan, chef comptable depuis trente-cinq ans dans la même entreprise, est sur le point de prendre sa retraite. Un jour, on lui livre par erreur une lunchbox contenant les bons petits plats qu'elle a préparés pour son mari, un homme qui la délaisse et fait peu cas de ses efforts pour attirer son attention et le séduire. La jeune femme comprend vite que le porteur de gamelles, pourtant réputé infaillible, a commis une erreur.

« Slumdog Millionnaire », Danny Boyle

Depuis son enfance dans les bidonvilles de Mumbai, Jamal Malik poursuit son rêve : retrouver Latika, une jeune orpheline dont il est amoureux. Alors qu'il commence à perdre espoir, il imagine une solution surprenante pour retrouver son amour : participer au plus grand show télévisé du pays, Qui veut gagner des millions ?

« The lion », Garth Davis

A 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l'Inde qui l'emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l'immense ville de Calcutta. Après des mois d'errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d'Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien mais pense toujours à sa famille en Inde.

Les poèmes :

« Le jardinier d’amour », Rabindranath Tagore

 

Les romans :

« Pavillons lointains », Mary Margaret Kaye

Pavillons lointains est à la révolte des Cipayes, ce qu’Autant en emporte le vent est à la guerre de Sécession. Des cimes enneigées de l’Himalaya aux palais des maharadjas, de la Kyber Pass à Kaboul, il retrace les années les plus tumultueuses du rattachement de l’Inde à l’empire britannique au 19e siècle. Mais c’est avant tout une grande histoire d’amour transcendant les tourments et la fureur de son époque, celle d’Ash, jeune Anglais élevé comme un Indien et de Juli, princesse indienne déchirée entre raisons du cœur et raison d’Etat. Et tandis que familles et castes, alliés et ennemis se combattent aveuglément, une civilisation millénaire se précipite vers son destin…

« La cité de la joie », Dominique Lapierre

Un prêtre catholique français, un jeune médecin américain, une infirmière et un tireur de pousse-pousse indien se rencontrent sous les cataractes de la mousson. Ils s'installent dans l'hallucinant décor d'un quartier de Calcutta pour soigner, aider, sauver. Condamnés à être des héros, ils vont se battre, lutter, vaincre. Au milieu des inondations, des rats, des scorpions, des eunuques, des dieux, des fêtes et des soixante-dix mille "lumières du monde" qui peuplent la Cité de la joie. Leur épopée est un chant d'amour, un hymne à la vie, une leçon de tendresse et d'espérance pour tous les hommes de notre temps.

« Le chat du dalai-lama », David Michie

Un chaton recueilli par le dalaï-lama nous livre un point de vue espiègle sur le quotidien de ce grand maître. Moines, stars hollywoodiennes en quête de sens, Occidentaux cherchant à percer le mystère du nirvana… chaque rencontre apporte de belles leçons de sagesse. L'occasion de se rappeler que nos croyances sont des prisons mentales et que l'accumulation de richesses matérielles ne procure pas autant de bonheur que la recherche du bien-être d'autrui. Une initiation ludique et romanesque à cette philosophie de vie et à la méditation de pleine conscience.

« Dans la ville d’or et d’argent », Kenizé Mourad

1856. La Compagnie anglaise des Indes orientales décide de s’emparer d’Awadh, un État indépendant et prospère du nord de l’Inde, et d'exiler son souverain. La population se soulève. A sa tête, Hazrat Mahal, la quatrième épouse du roi, épaulée par le rajah Jai Lal et des cipayes, soldats indiens de l'armée britannique, ralliés à sa cause. Lucknow, la capitale du royaume, appelée la « ville d'or et d'argent », est le foyer de cette première guerre nationale. Peu à peu, l'embrasement se généralise. Deux années durant, Hazrat Mahal sera l'âme de cette révolte. Vaste fresque historique sur fond de passion amoureuse entre la bégum et l'intrépide Jai Lal, Dans la ville d'or et d'argent relate le destin d'une femme héroïque et méconnue, qui, la première, traça la voie de la libération des Indes.

« L’Atlas de l’impossible », Anuradha Roy

En 1907, séduit par la tranquillité des hauts plateaux où fut édifiée la petite ville de Songarh, Amulya décide de quitter la touffeur de Calcutta et d’établir sa fabrique de plantes médicinales en lisère de forêts mystérieuses où rôdent des léopards. Ancien centre de pèlerinage bouddhique, Songarh est devenue un centre minier aux mains des colons britanniques, et la femme d’Amulya, isolée parmi les populations tribales et les Anglais qui côtoient les Indiens sans jamais se mêler à eux, souffre en silence de cette nouvelle vie, beaucoup trop provinciale à son gré. Après le mariage de ses deux fils, elle est frappée d’étranges symptômes qui l’assignent à résidence dans sa chambre d’où elle est le témoin d’un meurtre passionnel, drame auquel vient bientôt s’ajouter le décès d’une de ses belles-filles qui meurt en donnant le jour à la petite Bakul. Le roman se concentre alors sur le destin de cette enfant et sur celui de Mukunda, orphelin sans caste que la famille a recueilli. Cette saga familiale, qui se déploie sur un demi-siècle et trois générations, reflète l’histoire de l’Inde, de la colonisation à l’Indépendance, à travers la complexe trajectoire de personnages qui établissent des liens par-delà les castes, les religions, les générations et les sexes. En célébrant la force des relations individuelles et l’inaliénable rapport des hommes aux lieux qu’ils habitent, Anuradha Roy donne ici à éprouver ce terreau sensible où s’ancrent et se déploient les émotions tout autant que les actes.

« Sous les lunes de Jupiter », Anuradha Roy

 Après son adoption, Nomi a grandi en Norvège, parmi des forêts de bouleaux, à proximité de lacs baignés de lumière les nuits d’été. Mais cette jeunesse scandinave est hantée par des souvenirs d’une autre vie : les couleurs vives des saris sous un soleil impitoyable, le lancinant croassement des corbeaux et le regard perçant de Guruji, l’homme qui régnait en maître dans l’ashram où la fillette a été recueillie après que la guerre a fait disparaître tous les siens. Quand Nomi revient en Inde, elle replonge dans ce passé lacunaire et s’applique à reconstituer les émotions de ses premières années pour en défier la douleur. À Jarmuli, petite ville sainte du golfe du Bengale, elle croise d’autres personnages dont la trajectoire entre en résonance avec son propre parcours. En éclairant les stratégies de résilience de chacun, ce kaléidoscope de destins explore les liens troublants entre spiritualité et sexualité tout en dénonçant les innombrables violences dont les femmes sont victimes. Anuradha Roy décrit ici un travail de deuil et de renaissance, dans une prose ciselée dont la justesse tire sa force d’un équilibre constant entre engagement et retenue.

« Le bureau de mariage de Mr Ali », Farahad Zama

Que faire de son temps quand on se lasse de la retraite, surtout si l’on a du bon sens à revendre ? Ouvrir une agence matrimoniale, bien sûr ! Aussi monsieur Ali, originaire de la ravissante ville de Vizag, dans le sud de l’Inde, voit-il son affaire prospérer sous les regards attentifs de son indomptable épouse et d’Aruna, son assistante hors pair. Si la plupart de leurs clients s’en retournent satisfaits, des problèmes ne s’en profilent pas moins à l’horizon, tel le terrible secret que cache Aruna. Sans compter que monsieur Ali ne se rend pas toujours compte qu’il peine à appliquer les sages conseils qu’il prodigue à qui veut les entendre. Lorsque l’amour viendra frapper à la porte d’Aruna, elle se trouvera confrontée à un impossible dilemme… Une pittoresque ville côtière et une agence matrimoniale moderne offrent une toile de fond idéale à une foison de personnages truculents dans une version à l’orientale d’Orgueil et préjugés, d’où il ressortira que l’amour sincère ne s’avoue jamais vaincu. Un premier roman émouvant et spirituel. Une fresque haute en couleur de l’Inde contemporaine, de sa modernisation fulgurante qui met parfois à mal des principes enracinés de longue date.

Tous ces ouvrages sont déjà, ou vont être rapidement disponibles dans votre médiathèque.

Bonne découverte!

Il reste des places pour l'atelier Tunnel des curiosités du 10 avril

le .

bandeau visuel SdC 270x139

 

Il reste encore quelques places pour notre atelier "Tunnel des curiosités" du mercredi 10 avril.

Lors de cet atelier gratuit, l'artiste Mickaël Jourdan apprendra aux enfants (dès 7 ans), à créer leur propre cabinet des curiosités. 

Inscrivez-vous vite!