Halloween s'installe dans votre médiathèque

le .

Halloween commence plus tôt dans votre médiathèque.

Les sorcières, squelettes, trolls, vampires et ogres se sont déjà installés!

 IMG 20181024 152319  IMG 20181024 152204
 IMG 20181024 152146  IMG 20181024 152220
 IMG 20181024 152245  IMG 20181024 152308

 

Les ateliers créatifs n'attendent que vous (tous les après-midis entre 15h30 et 16h45).

IMG 20181022 143442

Les nouveautés dans votre médiathèque: 15 octobre

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 15 octobre:

 

IMG 20181016 185043 IMG 20181016 185406

Jeunesse :

Albums :

« Le Paris de Léon », Barroux

Je m'appelle Léon. Je connais Paris mieux que n'importe qui ! De la rue du Pôle-Nord à la rue du Congo, de la tour Eiffel au Sacré-Coeur, dans mon taxi, vous allez voir du pays... En voiture, c'est parti !

« Les papas de Violette », Emilie Chazerand, Gaëlle Souppart

"C'est une maladie d'avoir deux papas ? _N'importe quoi, dit Violette. Mes papas, ils s'occupent trop bien de moi. Je les aime tous les deux, et puis c'est tout." Un bel album très tendre pour évoquer tout simplement les familles homoparentales.

« La poupée de bois tendre », Claude Clément, Isabelle Forestier

Un grand marionnettiste fabrique un jour une frêle poupée, habitée d'une grâce indéfinissable. Il lui apprend à danser, et enchante de ce spectacle des spectateurs venus du monde entier. Mais un jour, la marionnette, fatiguée, implore sa liberté... Rejetée par l'artiste, qui la relègue au rang de simple objet, elle réussit à s'échapper. Elle se laisse porter par le vent... et finit par trouver un ami et une maison, démentant ainsi les moqueries de son créateur : dans sa poitrine de bois tendre, un coeur bat...

« Ouste », Sally Grindley, Peter Utton

Tiens, il y a des panneaux dans ce livre qui disent de ne pas aller dans la forêt. Regarde, il est écrit « Attention aux ours ! Ouste ! » Là, quelque chose a bougé dans l’herbe. Tout ça ne m’amuse pas du tout. Si on faisait demi-tour ? Ne me dis pas que tu veux entrer dans la maison des ours ?

Que font les loups quand ils ne font pas peur aux enfants ? », Céline Lamour-Crochet, Olivier Daumas

Que font les Loups quand ils ne font pas peur aux enfants ? Quand ils ne font pas peur aux enfants, les loups s'entraînent intensivement dans une " Ecole pour Apprentis Méchants Loups ", mais ils n'ont guère le temps de s'amuser !.

Au pays merveilleux de l’intrépide Non-Non”, Magali Le Huche

Derrière la forêt, au pays merveilleux de Sous-bois-les-bains, cinq petits amis coulent des jours heureux. Non-Non est le maître-nageur, de la plage. L’aventure, il adore ! Son problème, c’est qu’il voit des catastrophes partout ! Il vole alors au secours de ses amis et ne manque jamais de trébucher !

 

BDs :

« Les contes palpitants des 7 Ours nains », Emile Bravo

Trois aventures de nos sept ours nains enfin rassemblées dans un seul livre ! Autant dire que le défilé de héros névrosés, de princesses hystériques et de monstres ridicules a un petit quelque chose de prometteur.

« Nanette. Anges et pigeons », Nob

Une mamie douce et sucrée, comme les choux à la crème dont elle raffole. Toute en rondeurs et le chignon vissé sur la tête, voilà une adorable grand-mère qui a oublié de grandir Loin d'être une mamie nostalgie, Mamette est une gourmande de la vie qui tente de rester connectée au monde moderne. Pas toujours facile de comprendre le langage SMS des bambins du quartier, mais elle a plus d'un tour dans son cabas pour leur enseigner les bonnes manières. Et sur le banc du square où Mamette, la revêche Mam'zelle Pinsec et les autres refont le monde, les discussions vont bon train et sont rarement tristes. Dans leur paradis envahi de pigeons, elles posent un regard décalé et comique sur notre quotidien. À la fois, douce et sucrée, Mamette va vous faire fondre à coup sûr !

 

Roman :

« Le bateau vert », Quentin Blake

Pendant l'été chez leur tante, Alice et son frère escaladent un jour le mur qui les sépare du jardin voisin. Ils y découvrent un bateau vert, fait de buisson et d'arbres taillés savamment. Les vacances deviennent alors une aventure car, chaque jour, les deux enfants embarquent pour un nouveau voyage et des destinations merveilleuses. Illustré de délicates aquarelles, un beau récit tout imprégné du souvenir enchanté de grandes vacances simplement extraordinaires. À partir de 5 ans. --Pascale Wester

 

Adultes :

« Le mal de dos pour les nuls », Anthony Tschiegg, Sylvie Gordon-Hardy

Savez-vous que votre dos est sollicité entre 1 500 et 2 000 fois par jour ? Que le mal de dos représente en France le troisième motif de consultation en cabinet médical ? Qu’il est aussi la première cause d’arrêt de travail et le responsable de 50 % des maladies professionnelles ? Le Mal de dos pour les Nuls vous donne les clefs pour vous permettre de trouver des solutions pour prévenir, soigner voire éliminer le mal de dos.De l’accident grave à la chute malencontreuse, de la chaise sur laquelle vous passez la journée face à votre écran aux faux mouvements que vous répétez de manière inconsciente dans votre lit, au travail ou au sport, les facteurs déclencheurs du mal de dos sont légion. Anthony Tschiegg et le Dr Sylvie Godon-Hardy vous indiqueront qui et quand aller consulter, vous conseilleront les exercices à pratiquer pour prévenir le mal de dos et vous feront découvrir les nouvelles thérapies pour se soigner.

 

BDs :

L’intégrale « Aldebaran », Léo

Pour les colons terriens qui occupent la planète Aldébaran, tout semble planifié. Mais peu à peu des événements insolites se produisent. Sans nouvelles de la Terre, Aldébaran est isolée. Coupés de tout contact, les habitants de la planète doivent faire face à plusieurs bouleversements aux conséquences inquiétantes. Le danger principal semble venir de l'océan d'où surgissent des créatures monstrueuses et hostiles. Mais comment expliquer cette évolution aussi terrifiante qu'incontrôlable ? Marc et Kim, deux adolescents qui ont survécu à l'anéantissement de leur village, rejoignent la capitale, Anatolie, afin de trouver une réponse. Une série captivante qui sera suivie par quatre autres cycles : Bételgeuse, Antarès, Les Survivants et Retour sur Aldébaran.

« Max Winson », Jérémie Moreau

Idole d’une société esclave de la réussite, il incarne la perfection… Redécouvrez en version intégrale l’histoire de Max Winson, une fable acide et poétique sur l’absurdité et l’inhumanité de la compétition à outrance. Max Winson n’a jamais perdu un match de tennis de sa vie. Adulé par la foule, il n’est pourtant pas celui qu’on croit. Grande carcasse mélancolique à l’allure de Pierrot, il n’est que le produit d’une enfance volée par des entraînements inhumains, le pantin d’un père tyrannique. Quand ce dernier devient trop faible pour le coacher, la liberté s’offre à lui avec son cortège de paradoxes existentiels…

 

Cuisine :

« Bon anniversaire. 40 goûters de rêve, faciles à réaliser », Seymourina Cruse, Steven Ware

Un livre de gâteaux d'anniversaires... pas comme les autres. Avec 100 photos et croquis, il vous donne précisément toutes les recettes pour construire 40 projets originaux. Un bateau, un château, une princesse... réalisés en 10 minutes, avec uniquement des biscuits, bonbons et gâteaux de supermarché " chut ! ", il ne faut pas le dire, c'est pour une surprise...

« Simplissime. Les pizzas les plus faciles du monde », J.-F. Mallet

Jean-François Mallet nous propose dans cet ouvrage quelques  130 recettes de pizza  – toujours simplissimes – qui vous permettront de réaliser avec 3 à 6 ingrédients et un four des pizzas de toutes les formes et pour tous les goûts. Super pour faire cuisiner vos enfants, très pratique et convivial aussi lorsque des amis débarquent
- 3 à 6 ingrédients par recette, présentés visuellement-  Une recette très courte, simple, claire et précise - Une belle photo du plat, explicite et gourmande - Temps de préparation réduit

« Crêpes et galettes », Clémentine Perrin-Chattard

 

Romans :

« Berg et Beck », Robert Bober

Berg a vingt ans. Beck en a onze. Un jour pourtant ils avaient le même âge. Ils habitaient la même rue, allaient dans la même école. Le matin du 8 juin 1942, ils se sont attendus pour y arriver ensemble. Une étoile jaune était cousue sur le côté gauche de leur poitrine. Quelques semaines plus tard, Beck fut arrêté avec ses parents. Parce qu’on ne parla plus de lui, Beck ne manqua à personne. Et on oublia sa voix et son visage.
En 1952, Berg devient éducateur dans une maison d’enfants de déportés « avec la tâche insurmontable de leur apporter une consolation » et où pourtant parce qu’il y a le jazz et les Marx Brothers, la bicyclette et les cerfs-volants, il y aura aussi des instants de joie, des moments de vie volés. Et c’est dans ce lieu que Berg retraverse toutes ces années qui l’ont séparé de Beck. De Beck trop tôt, trop vite en allé. Il lui écrit alors des lettres qui, bien sûr, ne sont pas faites pour être lues, mais pour « garder intacts nos onze ans puisque c’est l’âge que tu as gardé » et « que ce n’est pas parce que tu ne répondras pas que l’histoire va devoir se passer de toi ».

L’intégrale « La loi du millénaire », Trudi Cavanan

Dans un empire où la magie alimente la révolution industrielle, Tyen, étudiant en archéologie, découvre un livre doté d'une âme. Créé par l'un des plus grands sorciers de tous les temps, cet ouvrage n'a cessé de cumuler des savoirs au cours des siècles, parmi lesquels une information vitale pour le monde de Tyen. Rielle, quant à elle, a un don pour la magie, or elle vit dans un royaume pieux où celle-ci est proscrite. Sera-t-elle prête à risquer le courroux des Anges pour apprendre la sorcellerie ?

« Un été d’herbes sèches », Daniel Crozes

Durant l’été 70, un adolescent passe ses vacances dans la ferme d’un oncle, perdue dans une vallée de l’Aveyron. On y travaille encore à l’ancienne, les journées sont laborieuses, le mode de vie archaïque et les mœurs rudes, mais le garçon s’attache à ce monde à l’agonie, dont l’oncle est l’un des derniers survivants… Dans ce très beau roman aux tonalités autobiographiques, Daniel Crozes fait revivre les campagnes d’autrefois et nous fait partager l’émotion d’un monde disparu.

« Neverland », Timothée de Fombelle

Neverland est l’histoire d’un voyage au pays perdu de l’enfance, celui que nous portons tous en nous. À la fois livre d’aventure et livre-mémoire, il ressuscite nos souvenirs enfouis. Après son immense succès en littérature jeunesse (Tobie Lolness, Vango, Le livre de Perle), Timothée de Fombelle signe son premier livre pour adultes. « Je suis parti un matin en chasse de l’enfance. Je ne l’ai dit à personne. J’avais décidé de la capturer entière et vivante. Je voulais la mettre en lumière, la regarder, pouvoir en faire le tour. Je l’avais toujours sentie battre en moi, elle ne m’avait jamais quitté. »

« La disparition de Josef Mengele », Olivier Guez

1949 : Josef Mengele arrive en Argentine. Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant  ? La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

« L’appel des drailles », Christian Laborie

Comme chaque année, le jeune Mathieu regarde Antoine Chabrol, son père, partir pour l'estive sur les drailles de grande transhumance. À chacune des étapes d'Antoine, le troupeau s'agrandit pour atteindre quinze cents têtes à l'arrivée sur les hauts plateaux. La plupart des bêtes appartiennent à Auguste Donnadieu, le châtelain du pays, dont Antoine est l'un des métayers. Chaque été, Antoine reste cinq mois sur le Causse. Pendant cette période, Adeline, sa femme, doit élever seule leurs quatre enfants. Rythmée par l'absence des hommes, la vie de ces protestants cévenols semble immuable. Cependant, des soubresauts secouent bientôt la région, une flambée de révolte soulève ces paysans épuisés et miséreux. Les Chabrol ne seront pas épargnés... Ils devront combattre l'adversité en lui opposant l'obstination née de leur labeur et l'amour qu'ils se vouent les uns aux autres pour retrouver le bonheu

« Marx et la poupée », Maryam Madjidi

Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, elle rejoint avec sa mère son père en exil à Paris.
À travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l’abandon du pays, l’éloignement de sa famille, la perte de ses jouets – donnés aux enfants de Téhéran sous l’injonction de ses parents communistes -, l’effacement progressif du persan, qu’elle va tour à tour rejeter, puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale. Dans ce récit qui peut être lu comme une fable autant que comme un journal, Maryam Madjidi raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, rempart, moyen de socialisation, et même arme de séduction massive.

« Vies minuscules », Pierre Michon

«Il a caressé des petits serpents très doux ; il parlait toujours. Le mégot brûlait son doigt ; il a pris sa dernière bouffée. Le premier soleil l'a frappé, il a chancelé, s'est retenu à des robes fauves, des poignées de menthe ; il s'est souvenu de chairs de femmes, de regards d'enfants, du délire des innocents : tout cela parlait dans le chant des oiseaux ; il est tombé à genoux dans la bouleversante signifiance du Verbe universel. Il a relevé la tête, a remercié Quelqu'un, tout a pris sens, il est retombé mort.»

« Un atlas de l’impossible », Anuradha Roy

En 1907, séduit par la tranquillité des hauts plateaux où fut édifiée la petite ville de Songarh, Amulya décide de quitter la touffeur de Calcutta et d’établir sa fabrique de plantes médicinales en lisère de forêts mystérieuses où rôdent des léopards. Ancien centre de pèlerinage bouddhique, Songarh est devenue un centre minier aux mains des colons britanniques, et la femme d’Amulya, isolée parmi les populations tribales et les Anglais qui côtoient les Indiens sans jamais se mêler à eux, souffre en silence de cette nouvelle vie, beaucoup trop provinciale à son gré. Après le mariage de ses deux fils, elle est frappée d’étranges symptômes qui l’assignent à résidence dans sa chambre d’où elle est le témoin d’un meurtre passionnel, drame auquel vient bientôt s’ajouter le décès d’une de ses belles-filles qui meurt en donnant le jour à la petite Bakul. Le roman se concentre alors sur le destin de cette enfant et sur celui de Mukunda, orphelin sans caste que la famille a recueilli. Cette saga familiale, qui se déploie sur un demi-siècle et trois générations, reflète l’histoire de l’Inde, de la colonisation à l’Indépendance, à travers la complexe trajectoire de personnages qui établissent des liens par-delà les castes, les religions, les générations et les sexes. En célébrant la force des relations individuelles et l’inaliénable rapport des hommes aux lieux qu’ils habitent, Anuradha Roy donne ici à éprouver ce terreau sensible où s’ancrent et se déploient les émotions tout autant que les actes.

« Le pape des escagots », Henri Vincenot

Dans les Hauts forestiers de Bourgogne vit un chemineau truculent surnommé La Gazette. Paré d'attributs bizarres, il joue les prophètes et se dit «pape des escargots» et immortel. Il mendie mais apporte en échange sa bonne parole. La Gazette va être mêlé incidemment au destin de Gilbert, un jeune paysan qui se révèle exceptionnellement doué pour la sculpture. Ensemble et à l'écart du monde moderne ils vont vivre les aventures singulières réservées aux inspirés et aux poètes. La Gazette considère Gilbert comme son fils spirituel. Aussi essaie-t-il d'intervenir dans sa vie professionnelle et dans sa vie privée. Dans cette histoire truculente, contée admirablement par Henri Vincenot, la Bourgogne et ses monuments spirituels reçoivent un éclairage nouveau qui nous les montre à la fois dans leur grandeur mystique et dans leur beauté populaire et quotidienne.

« Quatre lettres d’amour », Niall Williams

Après une jeunesse paisible sur une petite île au large de Galway, Isabel Gore se résigne à un mariage de raison. Dans la banlieue de Dublin, l’enfance de Nicholas Coughlan chavire le jour où son père abandonne son travail pour devenir peintre. À sa mort, le jeune homme se met en quête de sa dernière toile en possession de la famille Gore. Dès l’instant où Isabel et Nicholas se rencontrent, ils sont foudroyés. C’est pourtant sans espoir. À moins que le ciel ne vienne en aide aux amants séparés… Quatre lettres d’amour ne craint pas de s’aventurer sur le terrain du merveilleux, et nous dit l’âme irlandaise, la magie d’aimer, l’enfance perdue et le miracle d’être vivant. Un récit flamboyant où chaque signe du hasard est une promesse d’enchantement.

 

Romans policiers :

« Souviens-toi de Sorèze », Claude Boudet

En plein hiver Léon, chasseur un peu primitif, découvre sur un talus de route enneigée le corps nu d'une jeune femme. Epinglée à son sein, une étiquette : " Souviens-toi de Sorèze ". Grassin vient de Toulouse séjourner à Arfons pour mieux démasquer le meurtrier. Malgré l'aide de l'Inspecteur Petitbois et du journaliste Lombard l'enquête est de plus en plus difficile même si l'on parle d'un mystérieux homme à casquette de marin que l'on croit voir un peu partout en Montagne Noire... de même que deux jumeaux que l'on appelle les Messieurs, ce qui a un vieux relent de catharisme. L'enquête va, vient, d'Arfons à Sorèze, de Castres à Revel, de Toulouse jusqu'à Londres. La clé est bien dans le " souvenir de Sorèze ". Mais quel souvenir ? Une fête votive, un réseau de trafiquants, une fraternité d'anciens élèves de la prestigieuse Ecole ? Va savoir... comme dirait l'autre ? Mais quel Autre ? On saura bien sûr, à la fin du polar qui a la clé et qui en fait a mené le jeu.

« Les initiés », Thomas Bronnec

Quelques années après la chute de Lehman Brothers, alors que le monde politique voit enfin la sortie de crise à l’horizon, le Crédit parisien est sur le point de sombrer. La plus grande banque française a besoin d’un plan de sauvetage en urgence mais la ministre de l’Économie, au sommet des sondages, symbole de la gauche revenue aux affaires, entend tout faire pour que Bercy ne mette pas sur pied un plan similaire à celui de 2008 lors de la crise des subprimes. C’est ce plan qu’étaient chargées d’évaluer deux inspectrices des finances, Nathalie Renaudier et Stéphanie Sacco. La première s’est suicidée plusieurs années avant que le corps de la seconde ne soit retrouvé dans la cour de l’Hôtel des ministres à Bercy. Au milieu du champ de bataille où s’opposent pouvoirs publics et monde de la finance, Christophe Demory, l’homme qui partageait la vie de Nathalie, devenu directeur de cabinet de la ministre, surnage comme il peut. Alors que les technocrates ont commencé à broder le linceul d’Isabelle Colson et que la religion de l’argent exige ses martyrs, le piège risque de se refermer sur ceux qui n’appartiennent pas à la corporation des initiés.

« Tout ce qu’on ne s’est jamais dit », Celeste Ng

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Bien sûr, Tout ce qu'on ne s'est jamais dit distille un suspense d'une rare efficacité. Mais ce livre qu'on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l'univers de Laura Kasischke. En distinguant cette œuvre envoûtante comme l'un des meilleurs romans de l'année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d'un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d'un million d'exemplaires.

 

Société :

« Utopies réalistes », Rutger Bregman

Ouvrir grand les frontières, une semaine de travail de quinze heures, le revenu de base universel… Des idées naïves et dépassées ou bien la force de l’utopie renouvelée ? Résolument anti-décliniste, Utopies réalistes tombe à pic et nous explique comment construire un monde idéal aujourd’hui et ne pas désespérer ! D'une ville canadienne qui a totalement éradiqué la pauvreté à l’histoire d'un revenu de base pour des millions d'Américains sous Richard Nixon, Rutger Bregman nous emmène dans un voyage à travers l'histoire et, au-delà des divisions traditionnelles gauche-droite, défend des idées qui s’imposent par la force même de l’exemple et le sérieux de la démarche historique. Tout progrès de la civilisation – des débuts de la démocratie à la fin de l'esclavage – fut d’abord considéré comme un fantasme de doux rêveurs. À la fois stimulant et passionnant, appuyé sur les travaux d’Esther Duflo, Thomas Piketty, David Graeber, etc., cet essai vif, pédagogique et amusant rouvre plusieurs perspectives : la réduction du temps de travail, le revenu universel, plus largement la lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités, la taxation des flux financiers, et enfin l'ouverture des frontières. Alors laissons l’enthousiasme de l’auteur, à contre-courant du pessimisme ambiant, nous convaincre que de nouvelles propositions utopiques peuvent être envisageables à court terme.

 

Bonne lecture !

Une soirée astronomie réussie

le .

sa1  sa2 
 sa3  sa4
 sa5  

 

Grâce à Jamy de l'association Stimuli, la soirée astronomie fut un véritable succès.

Les participants ont pu voir Mars, la lune, Saturne, les nébuleuses, des objets du ciel profond... comme j'avais auparavant.

Les explications sur l'origine des constellations ont parfaitement complété une soirée riche en découvertes et en émotions.

Soirée astronomie reportée

le .

En raison des conditions climatiques défavorables, la soirée astronomie est reportée.

La date doit encore être fixée.

Les nouveautés dans votre médiathèque: 2 juillet

le .

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 2 juillet:

 

IMG 20180705 160246  IMG 20180705 154003 

 

Jeunesse :

« 100 % Magicien. Ton premier livre de magie », Sébastien Mossière, Marion Puech

          Un livre d'activité imaginé par un vrai magicien. 23 tours pour éblouir ton public et plein d'infos et de secrets pour tout savoir sur la magie

 

Albums :

« Le géant aux oiseaux », Ghislaine Biondi

           Rodolphe est un géant qui, chassé par les quolibets des hommes, vit seul au fin fond d'une immense forêt. Par une belle journée ensoleillée, un petit oisillon tombé de son nid atterrit aux pieds du géant malheureux. Rodolphe le recueille, le nourrit et le protège...Et si c'était le début d'une grande histoire d'amitié ? Une histoire poétique sur l'exclusion, la différence et l'amitié

« Gruffalo », Julia Donaldson

          Une jolie petite souris se promène dans le bois sombre. Sur son chemin elle croise le renard, le hibou et le serpent qui la trouvent bien appétissante et l'invitent à déjeuner chez eux. Mais la petite souris, très maligne, refuse leur invitation car elle a rendez-vous avec un gruffalo.

« L’animal le plus dangereux du monde », Michaël Escoffier

          On ne partage pas qu'avec les oreilles et les yeux... On peut toucher, tourner les pages. On se perd dans les illustrations et on a un vrai grand album dans les mains... Un trésor !

« Le grand lapin blanc », Michaël Escoffier

          Rien ne va plus au pays des lapins : les carottes disparaissent mystérieusement les unes après les autres. Arrive un grand lapin blanc qui dit avoir la solution… il suffit de chasser les lapins noirs, puis les lapins gris, puis… Ça ne va pas, non ? Heureusement que le gentil p’tit lapin est là pour remettre les pendules à l’heure…

« Aboie Georges », Jules Feiffer

           La maman de Georges dit: "Allez, aboie, Georges!" Georges fait "Miaou". "Non, Georges", dit la maman de Georges. "Les chats font miaou mais les chiens font wouf. Allez, aboie, Georges!" Et Georges fait "Coin Coin".

« 10 p’tits pingouins autour du monde », Jean-Luc Fromental, Joëlle Jolivet

           Embarquement immédiat avec les 10 P’tits Pingouins, dans une tournée effrénée autour du monde ! Au pôle Sud, une équipe de militants écologiques débarque sur la banquise. Intrigués, les 10 P’tits Pingouins s’approchent et se laissent embarquer dans une drôle d’aventure… De l’Antarctique au Japon, en passant par New York, la Chine, Paris et le désert d’Arabie, notre inséparable petite troupe sème un joyeux désordre. Dix histoires à lire soir après soir avec nos palmipèdes préférés.

« Les couleurs », Janik Coat

           Un album d'éveil pour apprendre les couleurs en s'amusant. A travers les animaux de l'illustratrice Janik Coat, le thème classique des couleurs est abordé ici pour rappeler que des différences peuvent naître l'amitié.

« Blanc sur noir », Tana Hoban

          Avant même de percevoir les couleurs, les bébés perçoivent les contrastes, le noir sur le blanc, le blanc sur le noir. Dans ce petit livre tout carton, ils reconnaîtront les formes, les objets de leur univers, en contraste et en beauté.

« Le tout petit jardinier », Emily Hughes

           Il était une fois un petit jardinier. Son jardin était tout pour lui. Le petit jardinier travaillait dur, très dur, mais comment faire quand on est tout petit, dans un jardin si grand... ?

« Sakuya, la princesse des fleurs de cerisiers », Céline Lavignette-Ammoun

          Sakuya, fille du dieu des montagnes, est aussi belle qu'une fleur d'avril. Lorsque son regard croise celui du prince Ninigi, ils tombent instantanément amoureux. Mais la soeur de la jeune princesse, terriblement jalouse, est prête à tout pour les séparer...

« Méli-Mélo chez les Indiens », Martine Perrin

          Un aigle qui survole la plaine, un grand chef cheyenne, une danse de la pluie, un tipi dans la prairie... Au cœur des tribus indiennes, les hommes et les animaux jouent une étonnante partie de cache-cache aux allures de mirages. Des devinettes et des découpes dans les pages... Bienvenue sur le continent américain, bienvenue sur la piste des Indiens !

« Wangari Maathai, la femme qui plante des millions d’arbres », Franck Prévot

          Persuadée bien avant la « mode verte » qu’en préservant la Terre, on protège les hommes, Wangari Maathai a lancé une opération, vaste et symbolique, de reboisement de l’Afrique par les femmes. Trente millions d’arbres ont déjà été plantés en trente ans.  Mais les droits des femmes, la démocratie, la non-violence sont aussi au cœur de tous les combats qui font sa vie. Elle a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2004.

 

BDs :

« Les enquêtes d’Enola Holmes. 1 La double disparition», Serena Blasco

          Quand Enola Holmes, soeur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu'un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche. Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu'à d'ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l'envoyer en pension afin de faire d'elle une vraie ""Lady"". Mais rien ne la prépare à ce qui l'attend. Son chemin la conduit rapidement dans les quartiers sombres et malfamés de Londres, et elle se retrouve impliquée dans le kidnapping d'un jeune marquis.

« Les enquêtes des enfants capables. Le bal du comte Grifoli », Nathalie Dargent

          Misère et bille de terre ! Au 221 de la rue Mitron, le jeune et génial inventeur Ben Pinson est très embêté : son aimant à charbonbon a disparu. Ben alerte sa soeur Capucine. Mais celle-ci est bien trop occupée à essayer son nouveau béret en feutrine de Chine. Il faut dire, que le soir même, le comte Grifoli, nouvellement installé à Torteville, donne un bal masqué. Et Capucine veut, bien sûr, être la plus belle pour aller danser. Mais alors qu'elle se prépare, Litchi, le mécani-chaton royal de la princesse Alice disparaît subitement. Puis c'est au tour de Frou-Frou, le mécani-autruche de Mademoiselle Julie, de se faire la malle. Quand Toto disparaît lui aussi, le sang de détective de Capucine se réveille ! Il faut sauver les mécanimaux ! Le Club des Enfants capables se lance aussitôt à l'assaut des indices. Leur enquête va les conduire à élaborer un stratagème décoiffant pour démasquer et arrêter le pire méchant de l'Univers. A savoir : le chat évidemment ! Une série pétillante pour plonger dans un univers foisonnant et délicieusement steampunk !

« L’enfant cachée », Marc Lizano, Loïc Dauvillier, Greg Salsedo

          A la demande de sa petite fille, Dounia va lui raconter son parcours de vie allant de 1940 à la fin de la deuxième guerre mondiale. L'histoire de Dounia commence avant le port de l'étoile. Elle raconte comment ses parents lui ont expliqué l'obligation de porter l'étoile. Un petit mensonge pour la protéger mais qui sera vite éventé par la petite Dounia. Á travers son parcours, elle explique la montée de l'humiliation et l'évolution des mentalités de ses camarades de classe et des enseignants. Cela aboutira à l'abandon de l'école. Après cela, la situation va s'aggraver. Une nuit, la milice vient les arrêter. Le père de Dounia a le temps de cacher sa fille dans le double fond d'une armoire. Ensuite, la petite fille devra fuir constamment. A travers des mots simples, la grand-mère tente d'expliquer à sa petite fille une page d'histoire qui est aussi un peu la sienne...

« Camomille et les chevaux. Une superbe balade », Lili Mésange

          Camomille et Océan, c’est une grande histoire d’amour. Avec lui, c’est bien connu, elle ne galope pas, elle vole !... Oui, mais voilà, une vilaine chute, ça arrive même aux meilleures cavalières ! Et si le cheval, c’est comme le vélo, quand on tombe, il faut immédiatement se remettre en selle, avec un plâtre, c’est moins pratique !... Qu’à cela ne tienne ! Trois semaines, ce n’est pas si long, et franchement, il en faudrait plus pour dissuader Camomille de fréquenter le centre équestre...

« Game Over. Toxic Affair », Midam

            Une princesse à sauver ? Des blorks à zigouiller ? Des pièges à désamorcer ?... Ne comptez pas sur lui ! Car au cours de ses multiples péripéties vidéo-ludiques, le Petit Barbare a déjà fini : transpercé, dévoré, découpé en tranches, brûlé, noyé, désintégré, écrabouillé... et il en redemande ! Oui, le double virtuel de Kid Paddle n’en a toujours pas assez des Game Over et revient en 2015 pour de nouvelles aventures imprévisibles et déjantées !

 

Découverte :

« Les Indiens d’Amérique », Mike Stotter

          Partons ensemble à la découverte de la civilisation des Indiens d'Amérique du Nord, ce peuple opprimé qui n'a cessé de se battre pour préserver ses terres et ses tribus. Découvrons leurs moeurs et coutumes, leurs effrayantes coiffes de guerre, leurs drôles d'habitations (des tentes en peau ou des petites maisons en chaume), leurs danses sacrées, leurs goûts pour la chasse au bison... Bricolons aussi ! En confectionnant une tunique en peau ou en fabriquant un bâton de cérémonie pour les danses, vous partagerez le mode de vie des Indiens... comme si vous y étiez. Des informations précises sur l'histoire des Indiens d'Amérique du Nord et sur leur mode de vie. Plus de 200 photos, reproductions et schémas en couleur. Des cartes et des tableaux chronologiques. 15 ateliers de bricolage pour tenter de reconstituer la vie de cette époque.

 

Romans :

« L’enlèvement de la bibliothécaire », Margaret Mahy

          En voilà une histoire! La ravissante bibliothécaire a disparu et toute la ville est en émoi. Enlevée, elle est retenue comme otage par cinq brigands plus bêtes que méchants mais qui espèrent obtenir de la municipalité une rançon rondelette. C'est compter sans le courage de mademoiselle Labourdette, sa générosité et ses talents de bibliothécaire! Une histoire irrésistible aux étonnants rebondissements. Pour les amoureux des livres… et des bibliothécaires.

« Tristan, chevalier débutant. Maudit magicien », John McLay, Martin Brown

          Tristan rêve de devenir chevalier. Mais hélas, il est bien trop petit... Qui pourrait l'aider à grandir? Perlin le magicien, peut-être? Les pouvoirs magiques, c'est fantastique! Encore faut-il savoir s'en servir...

 

Adultes :

« Un été avec Machiavel », Patrick Boucheron

          « L’intérêt pour Machiavel renaît toujours dans l’histoire au moment où s’annoncent les tempêtes, car il est celui qui sait philosopher par gros temps. Si on le relit aujourd’hui, c’est qu’il y a de quoi s’inquiéter. Il revient : réveillez-vous. » Depuis sa mort en 1527, on le lit pour s’arracher à la torpeur. Mais que sait-on de lui hormis le machiavélisme, cette angoisse collective devant le mal en politique ? Allons donc chercher l’homme derrière le masque qui le défigure. Levons les contradictions qui travaillent cet esprit ardent de la Renaissance florentine : le créateur du Prince et l’homme d’action, le poète obscène et le blagueur, l’inspiration qu’il trouve autant chez les peintres que dans la mécanique des passions et intérêts humains. En somme, la sagesse de Machiavel ne se trouve-t-elle pas dans « l’art subtil de la provocation joyeuse » ? Patrick Boucheron nous invite sur un tempo allegrissimo à découvrir un Machiavel insolent, visionnaire, implacable comme un soleil d’été. « Machiavel est un éveilleur, parce qu’il est un écrivain. Il écrit pour porter la plume à la plaie. Il écrit pour raviver, non la splendeur des mots, mais la vérité de la chose ».

 

BD :

« Les nouvelles de la jungle de Calais », Lisa Mandel, Yasmina Bouagga

          Une enquête de terrain pour découvrir l'accueil réservé aux réfugiés en France, pays des droits de l'Homme... Lisa (la dessinatrice) et Yasmine (la sociologue) se sont rendues dans la "jungle" de Calais durant un an. Elles témoignent avec humour - et sans misérabilisme - du travail quotidien des associations pour soulager la détresse de ces milliers d’hommes, de femmes et d'enfants qui fuient la guerre.

« Giant 1 et 2 », Mikael

          New York, 1932. Malgré la grande dépression qui frappe durement l'Amérique, les buildings s'élèvent toujours plus haut dans le ciel de Manhattan et les chantiers prolifèrent. C'est là que travaille Giant, un homme taciturne à la carrure imposante. Ses collègues le chargent d'avertir la famille d'un compatriote irlandais du décès accidentel de celui-ci. Mais, dissimulant la triste vérité, le mystérieux colosse envoie une belle somme d'argent à Mary Ann, la jeune veuve, ainsi qu'une lettre dactylographiée qui pourrait être de son mari... Elle lui répond et commence alors une correspondance régulière, sans que Giant dissipe le mensonge. Vient alors le jour où Mary Ann et ses enfants débarquent à New York...

 

 

Décoration :

« Récup’ et détournement : plus de 120 créations », Marie-Pierre Dubois Petroff

 

Romans :

« Moi et toi », Niccolo Ammaniti

          Lorenzo, 14 ans, n'aime pas les autres et les évite. Il s'arrange depuis longtemps pour faire croire à ses parents qu'il mène une vie sociale normale mais doit recourir à des stratagèmes de plus en plus évolués pour cacher sa solitude. Cette fois-ci, pour simuler une semaine à la montagne fictive, Lorenzo décide de se terrer dans la cave familiale.

« L’enfance perdue », Marie-Paul Armand

          Ils se sont aimés au premier regard, dans le chaos de la Grande Guerre, lui, le jeune officier anglais, et elle, Yolande, la fille du Nord. En ces temps intraitables sur les convenances sociales, l'enfant qui va naître clandestinement est enlevé à sa mère et déposé sur les marches de l'hospice. Le petit Thomas grandit clans une ferme, chez des gens trop pauvres pour le garder, l'adolescence venue. C'est l'orphelinat qui l'attend, la discipline impitoyable et les humiliations. Ces épreuves passées, Thomas est placé comme ouvrier agricole. Des années plus tard, Yolande part à la recherche de son fils...

L’intégrale « Un bonheur si fragile », Michel David

            Dans le Québec rural de 1900, la vie demeure rythmée par les saisons. Corinne, une jeune fille de dix-huit ans de Saint-François-du-Lac, accepte d'épouser le beau Laurent Boisvert, de Saint-Paul-des-Prés. Alors que fidélité, piété et esprit de travail sont des vertus encouragées par le clergé tout-puissant, Corinne Joyal, issue d'une famille dont les membres sont liés par l'amour et l'esprit d'entraide, n'aurait jamais cru qu'en épousant Laurent Boisvert, elle allait faire son entrée dans une famille où l'argent et l'égoïsme sont rois. Dès les premiers mois de vie commune, Corinne découvrira rapidement que le fils de Gonzague Boisvert est un homme irresponsable et un coureur de jupons. Pendant cette première année de vie commune, elle fera néanmoins des rencontres avec des personnages colorés et attachants comme Rosaire, un adolescent orphelin, Juliette, la sœur de Laurent, et Wilfrid Boucher, le grand-père de son mari.

« Imago », Cyril Dion

           Parce que son frère s’apprête à commettre en France l’irréparable, Nadr le pacifiste se lance à sa poursuite, quitte la Palestine, franchit les tunnels, passe en Égypte, débarque à Marseille puis suit la trace de Khalil jusqu’à Paris. Se révolter, s’interposer : deux manières d’affronter le même obstacle, se libérer de tout enfermement, accéder à soi-même, entrer en résilience contre le sentiment d’immobilité, d’incarcération, d’irrémédiable injustice. Sous couvert de fiction, ce premier roman est celui d’un homme engagé pour un autre monde, une autre société – un engagement qui passe ici par l’imaginaire pour approcher encore davantage l’une des tragédies les plus durables du xxe siècle.

« Eroïca », Pierre Ducrozet

          À la fin des années 1970, un jeune Américain, fils d’un Haïtien et d’une Portoricaine, recouvre les murs de Manhattan de phrases énigmatiques qu’il signe du nom de SAMO. Quatre ans plus tard, riche et célèbre, il invente un langage pictural d’une puissance inégalée, fait de corps, de mots, de rage. Jean-Michel Basquiat, aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands peintres du XXe siècle, devient ici, pour la première fois, un personnage de roman. Pierre Ducrozet suit le parcours d’un garçon qui se rêve héroïque dans un monde qui ne l’est pas. Rock, hip-hop, clubs de l’East Village et galeries de SoHo ; dans ce New York en pleine renaissance émerge une nouvelle scène artistique autour de lui, de Keith Haring et d’Andy Warhol. Basquiat danse, peint, cavale, et devient, malgré lui, le symbole des années 80. Au-delà de la légende, Eroica raconte le combat d’un artiste contre le monde, contre ses passions destructrices, contre son succès même, le dangereux succès. Il a le génie, il a la grâce. Aura-t-il le courage ? Un personnage fascinant dans une ville en ébullition ; une épopée contemporaine.

« Murmurer à l’oreille des femmes », Douglas Kennedy

            Douglas Kennedy explore ses obsessions et livre une variation en douze mouvements, douze histoires tour à tour nostalgiques, drôles ou douces-amères dans lesquelles l'auteur se dévoile comme jamais pour revisiter le discours amoureux.

« La vieille dame qui avait vécu dans les nuages », Maggie Leffler

          Un roman sur le courage de ces femmes oubliées de l’Histoire qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, ont participé à l’effort de guerre. À 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. À qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale...

« Calme et tranquille », Valérie Manteau

          « Comme un ascenseur qui s’arrête, le moment du déchirement semble très évident, très clair dans la mémoire. L’annulation totale d’une journée qui avait pourtant commencé autrement et dont le souvenir restera à jamais inaccessible, une journée comme d’autres, qu’on croyait pouvoir être honorable, passer plus ou moins vite, dont on ne comptait pas particulièrement retenir la date ; et qui redémarre brutalement. » Entre récit et fiction, Calme et tranquille décrit l’irruption de la violence dans la vie quotidienne. Du chaos, Valérie Manteau a fait une maison familière, puis ce livre.

« Les filles du roi », Colette Piat

          Née à Coutances en 1650, Marie Arnault, blonde, belle et fort douée, st courtisée par son beau-père, un puissant magistrat. Elle n'a alors que quinze ans et aime passionnément le fils d'un seigneur voisin, Jacob de Préclair, huguenot pour son plus grand malheur. Le juge aura raison des amoureux : Jacob est envoyé aux galères, Marie s'enfuit à Paris. Elle y rencontre Molière, refuse d'accorder ses charmes au Roi et échoue à la prison de la Salpêtrière. Et son destin bascule : Colbert vient de créer l'institution des « Filles du Roi », destinée à trouver des femmes pour les colons de Nouvelle-France. C'est ainsi que Marie part pour le Québec, où l'attendent la lutte primitive contre le froid, les Iroquois, les loups, mais aussi un été fulgurant, des amours qui ne le seront pas moins et un pays ensorcelant. L'évasion de Jacob, la rencontre avec Cavelier de la Salle, la descente du Mississippi, la vie avec les Indiens : Marie, qui exercera même le métier de chirurgien, connaît une vie tumultueuse et passionnée. Puis le retour en France, les persécutions contre les huguenots, l'indifférence progressive de la Cour envers le Canada lui laisseront le goût amer de la rancune et la nostalgie de ce Québec tant aimé.

« L’heure de l’alouette », Bernadette Puijalon

           Alors qu'il se prépare à vivre un jour d'ennui devant sa cheminée, François Passelaigue, dit le Grand, est agressé par un vagabond. A la fin de la bagarre, le Grand découvre sur l'inconnu un médaillon d'or ayant appartenu à une jeune femme, Adrienne, qui lui a laissé dans le cœur une empreinte impérissable. Quel lien existe-t-il entre elle et cet individu ? Tels ces parfums de printemps que la plus légère brise transporte, les souvenirs reviennent pour écrire une surprenante histoire qui emmène le Grand sur les chemins tortueux de son passé.

« Nos adorables belles-filles », Aurélie Valognes

          Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut: Un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine. Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou. Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables!Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut. Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

 

Roman policier :

« Maudit blues », Yves Carchon

          Entre le roman noir et le cinéma, des passerelles ont été bien vite jetées. Hollywood, on le sait, a fait une grande consommation de ces oeuvres destinées à un large public et dont les auteurs étaient souvent ses propres scénaristes – tel Raymond Chandler. Qu’un écrivain contemporain fasse entrer les mythologies cinématographiques dans un canevas romanesque, quoi de plus compréhensible ? C’est ce qu’a fait Yves Carchon avec « Maudit Blues », premier opus d’une trilogie emmenée par l’inénarrable « privé » Fragoni. Dans ce roman qui marie habilement terroir et terreur, les clins d’œil au 7eme art abondent, à commencer par le personnage principal de Deborah Worse, condensé de toutes les femmes fatales – et ménopausées – du grand écran. Quoiqu’ayant depuis longtemps désertée les plateaux de tournage, elle n’en continue pas mois à susciter bien des passions. La moindre ne sera pas celle du jeune Paul qui décide de l’enlever et de la séquestrer dans sa résidence de Saissac, au cœur de la Montagne Noire. Va alors s’ensuivre un interrogatoire particulièrement cruel où la star déchue va livrer à son tortionnaire des pans entiers de sa biographie - pour notre plus grand plaisir de lecteurs. Jusqu à ce que les masques finissent par tomber, comme dans toute bonne tragédie. Ce ne serait pas servir ce roman particulièrement haletant que d’en dévoiler ici tous les arcanes. Mieux vaut insister sur le bonheur de lecture que sa prose sensuelle et racée procurera à tous ceux qui l’ouvriront, sans doute pour ne plus le lâcher qu’à la dernière ligne. Avec « Maudit Blues », Yves Carchon nous prouve sans l’ombre d’un doute tout ce qu’un auteur inspiré peut faire avec un genre réputé mineur – mais nous savons bien que c’est faux – comme le polar. Est-ce que le cinéma, à son tour, s’intéressera à ce roman qui lui ressemble tant ? On ne peut que le souhaiter.

« Les petits vieux d’Helsinski font le mur », Minna Lindgren

           Lorsque la maison de retraite du Bois du Couchant entame de colossaux travaux de rénovation, les résidents commencent à fuir. Siiri et Irma, amies nonagénaires inséparables, décident, avec quelques petits vieux, de devenir colocataires de leur propre appartement...mais pas pour autant plus sages ! C’est alors que des vols mystérieux se succèdent dans la résidence. Les victimes s’avèrent être des proches de Siiri et Irma. Malgré leur grand âge et leur terrible manque d’expérience, comment résister à la tentation de mettre leur nez dans ces affaires ? Entre faux-pas cocasses, rebondissements loufoques et réflexions insolites sur la mort, nos deux enquêtrices en herbe n’ont pas fini de vous surprendre !

 

Société :

« Femmes en exil, mères des camps », Elisabeth Eidenbenz

 

Bonne lecture!

Fermeture exceptionnelle de la médiathèque les 31 mai et 1 juin

le .

Exceptionnellement, votre médiathèque sera fermée jeudi 31 mai et vendredi 1 juin.

 

A lundi!

Fermeture exceptionnelle de la médiathèque les 12, 13 et 14 avril

le .

Exceptionnellement, votre médiathèque sera fermée les jeudi, vendredi et samedi 12, 13 et 14 avril.

Mais elle reste ouverte toutes les vacances scolaires, et vous pourrez bientôt découvrir le programme de nos animations.

A lundi!