Apéritif culture le 12 janvier

le .

Image3

Exceptionnellement, l'apéritif-culture du mois de janviers aura lieu le 12, et non le 5. Venez nombreux!

Les animations de fin d'année à la médiathèque

le .

 

Christmas Garland 07

 

La médiathèque reste ouverte pendant les vacances scolaires (à l'exception du mardi 26 décembre).

 

Tous les après-midis, de 15h30 à 16h30, venez participer à nos ateliers loisirs créatifs. Les enfants pourront créer de splendides décorations et cartes de noël à envoyer à toute la famille.

Aucune inscription n'est nécessaire.

 

Et si vous découvriez de nouvelles œuvres en  choisissant l'un de nos paquets mystères ? Chaque paquet contient un cd de musique, un livre, et un livre lu.

 

Une sélection d'histoires inédites attend toujours petits et grands.

 

Passez de bonnes fêtes!

 

Christmas Garland 07

 

Les nouveautés dans votre médiathèque: 18 décembre

le .

10336500696 a96ab02738 z

 

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 18 décembre:

 

Jeunesse :

Albums :

« Olivia et sa fanfare », Ian Falconer

           Olivia est de retour en fanfare ! Il y a un feu d'artifice ce soir et Olivia imagine difficilement qu'il puisse ne pas y avoir de fanfare pour accompagner cet événement. Elle décide donc de former un groupe.... à elle toute seule ! Avec de l'imagination, des casseroles, les jouets de son frère ou encore les bretelles de son père, elle devient un groupe des plus "retentissants".

« Si le loup y était : une comptine à toucher », Philippe Jalbert

           Si le loup y était… c’est la célèbre comptine « Promenons-nous dans les bois » revisitée en livre à toucher ! Des matières à chaque page et un pop-up pour lire et relire une des plus célèbres ritournelles des tout-petits.« Prom’nons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… Si le loup y était, il nous mangerait… » Pour la première fois, voici l’adaptation d’une des comptines les plus célèbres en livres à toucher, avec 8 matières différentes ! Pas à pas, l’enfant va suivre le loup quand il s’habille et pouvoir toucher tous les différents vêtements.

« Lettre à mon cher petit frère qui n'est pas encore né », Frédéric Kessler

           « Petit monsieur tout nu, À la maison, on ne parle plus que de vous, alors que vous n’êtes même pas encore né, ça promet… Rassurez-vous tout est prêt pour vous accueillir : une chambre, rien que pour vous ! Un berceau, rien que pour vous ! Une table à langer, rien que pour vous ! Une armoire remplie d’habits, rien que pour vous ! Et tout le monde, qui n’attend plus que vous, sauf moi ! Surtout, prenez votre temps pour sortir, rien ne presse. Votre grand frère habillé de la tête aux pieds. »

« Jean-Michel et Victoria la fée », Magali Le Huche

             La fée Victoria, avec des pouvoirs que seuls possèdent normalement des super-héros comme Jean-Michel, débarque à Vlalbonvent et joue les sauveuses. Quel toupet ! Le caribou est vexé et perd confiance : comment affronter cette concurrente qui le prend de haut ? Une nouvelle aventure de Jean-Michel en bande dessinée.

« La fée coquillette fait la maitresse », Daniel Lévy

           Quand la fée Coquillette rencontre un âne qui souhaite apprendre à lire, elle agite sa baguette, mais la formule magique ne marche pas ! L’âne est têtu et moqueur, mais Coquillette n’est pas une fée bidon. Elle a vite une idée géniale : faire la maîtresse…

« Partir au-delà des frontières », Francesca Sanna

           Pour fuir la guerre, deux enfants et leur maman se lancent dans un long et dangereux voyage loin de leur pays. Passer la frontière, traverser la mer, se cacher, sans jamais perdre espoir... Leur chemin est celui de tous ceux qui tentent de trouver un endroit où vivre en paix. Un album magnifique et sensible, pour évoquer simplement avec les petits l'exil, la migration vers l'inconnu d'un monde nouveau.

« Le vieux pirate », Ingrid et Dieter Schubert

           Le vieux pirate fascine le petit garçon : il sait tout faire et il raconte si bien ses voyages ! Peu à peu, la magie va se dissiper et le garçon s'apercevra...que le vieux pirate n'a jamais navigué ! C'est lui, donc, qui prendra la tête des opérations... Un très beau thème, celui de la magie fugitive des grandes personnes...s'unissent, deux imaginations pleines d'enthousiasme. C'est aussi une merveilleuse invitation à rompre la solitude des vieilles personnes un peu grognons.

 

BDs :

« Mais qui veut la peau des ours nains », Emile Bravo

           Cette fois, c'est décidé : Blanche Neige, excédée de faire la boniche, plie bagage. Mais nos ours nains ne sont pas en reste : bientôt se présente une nouvelle femme de ménage, dénommée Peau d'Âne, puis un homme tout aussi crasseux, affublé d'une peau d'ours, qui vient chercher gîte et couvert. Pas naïfs, car bien informés par la télé devant laquelle ils passent tout leur temps, nos ours nains sont sûrs d'avoir démasqué Barbe-Bleue en personne. Ils déguerpissent en vitesse car, c'est sûr, celui-là en veut à leur peau ! Dans leur cavale, ils rencontreront les musiciens de Brême, célèbres délogeurs de squatteurs, puis le loup souffleur de maisons, à qui ils vont demander un sacré coup de main.

« Les tuniques bleues 5 », Raoul Cauvin

           En l’absence du colonel Appletown, c’est au capitaine Joyce qu’il revient de prendre le commandement de Fort Bow. Cet homme ambitieux et exécrable est bien décidé à imposer une discipline de fer dans le camp. Tous les soldats ne l’entendent cependant pas de cette oreille. Et les excès de Joyce poussent certains à déserter. Une fois de plus, les services du sergent Chesterfield et du caporal Blutch vont être mis à contribution pour pourchasser les déserteurs et bientôt… pour sauver leur supérieur des mains des Indiens. Une belle leçon d’humilité pour le colonel tyrannique et une bonne tranche d’aventures humoristiques pour le lecteur !

« Les tuniques bleues 9 », Raoul Cauvin

           Les premiers pas des Bleus. Voici, rassemblées pour le plus grand plaisir de tous, quelques aventures inédites des Tuniques Bleues dessinées par Louis Salvérius qui a lancé la série. Cet album est donc chargé d’une certaine émotion puisqu’il présente les débuts du sergent Chesterfield et du caporal Blutch. Dès les premières pages, on constate que ces deux-là ont toujours été les mêmes : incapables de s’entendre et pourtant inséparables !

« Les schtroumpfs et l'amour sorcier », Peyo

           Gargamel est fatigué de ses échecs successifs pour capturer les Schtroumpfs. Il se surprend même à penser à autre chose, à rêver à l'âme-soeur... Qu'à cela ne tienne, les Schtroumpfs ne demandent pas mieux que de l'aider à trouver une occupation moins dangereuse pour leur sécurité. Reste à trouver une candidate capable de tomber amoureuse d'un affreux sorcier...

« Nathalie. Musiques du monde », Sergio Salma

           Rêve moins fort y a le petit qui dort répète le tonton à Nathalie. Rien à faire ! Son obsession des voyages passe avant tout. Elle reste des heures à écouter les musiques du monde : des chants pygmées au raï, des flûtes des Andes au reggae de la Jamaïque, en passant par les chants berbères. C'est sa manière à elle de voyager. Même que ça casse les oreilles de tout le monde ! Et surtout celles de M'sieur Choftat, le nouveau voisin de droite, un affreux jojo qui n'aime ni les enfants, ni les étrangers, ni la musique, ça le rend fou ! Lui et son chien méchant. En plus, le tonton (toujours chômeur mais il cherche, il cherche...) qui a le coeur sur la main ramène de la brocante vieux tam-tams, flûtes de Pan ou autres xylophones usagés. De couacs en fausses notes, Nathalie tente d'apprendre le langage universel par excellence : la musique. Une musique, ça se joue, et Nathalie comme tous les enfants du monde adore jouer. Zouk, salsa, guitare hawaïenne, harpe celtique, cumbia etc. Elle aime tout ! Cette joyeuse et folklorique cacophonie met les nerfs du petit frère à rude épreuve. Pour suivre le mouvement, il a bien envie de faire une petite fugue. Flûte alors !

« Lumberjanes 1. L'ange-chat redoutable », Noelle Stevenson, Grace Ellis

           Cinq copines, très différentes mais unies comme les doigts de la main, sont bien déterminées à passer le meilleur été de leur vie... peu importe les attaques de loups à trois yeux, de yétis et autres manifestations surnaturelles qui semblent se manifester dans leur camp de vacances. Incontestablement, la série Kids de l'année, déjà nominée aux Eisner Awards comme meilleure publication pour adolescents et comme meilleure création originale pour la jeunesse aux Harvey Awards.

« Titeuf. A la folie », Zep

           Hé, vous savez quoi ? Dans l’école de Titeuf, paraît qu’il y a une nouvelle ! Paraît qu’elle est super grande et qu’elle s’appelle Ramatou. Elle parle pas très bien français, c’est parce qu’elle vient du Brougalistan ou un truc comme ça ! Et paraît que les soldats ont massacré toute sa famille… Paraît aussi que Titeuf pense tout le temps à elle ! Mais est-ce qu’une fille sera vraiment capable supporter les battles de bulles de morve et les blagues à base de crottes de chien de Titeuf et ses copains ? Ce serait oublier que Titeuf, c’est carrément le lover de la récré ! Voici enfin le nouvel album du gamin le plus célèbre de la bande dessinée ! Zep nous propose une rafale de gags toujours entre grands éclats de rire et zeste de tendresse... Enfants et parents vont s'en donner à cœur joie dans cet album irrésistiblement drôle et touchant. 

 

Découverte :

« Le fruit », Valérie Guidoux

           Certains sont tout ronds avec une peau lisse, comme la myrtille. D’autres, comme la fraise, prennent des formes curieuses. Certains s’enveloppent dans une peau épaisse, comme les oranges ou les pamplemousses. D’autres encore, comme la noisette, sont bien à l’abri dans leur coque solide…

« Fruits et légumes », Pascale Hédelin, Sophie Lebot

           Fruit ou légume : quelle est la différence ? D’où viennent les légumes que tu manges ? Comment les cultive-t-on ? Pourquoi ne trouves-tu pas tes fruits préférés toute l’année ? Tu manges régulièrement des pommes, des tomates, des haricots… Ils n’auront bientôt plus de secrets pour toi !

 

Mangas :

Intégrale « One piece », Eiichirô Oda

            Nous sommes à l'ère des pirates. Luffy, un garçon espiègle, rêve de devenir le roi des pirates en trouvant le One Piece, un fabuleux trésor. Par mégarde, Luffy a avalé un jour un fruit du démon qui l'a transformé en homme caoutchouc. Depuis, il est capable de contorsionner son corps élastique dans tous les sens, mais il a perdu la faculté de nager. Avec l'aide de ses précieux amis, il va devoir affronter de redoutables pirates dans des aventures toujours plus rocambolesques. Récemment adapté en dessin animé pour la télévision, "One Piece" remporte un beau succès au Japon. La sortie de ce manga en France permet à Eiichiro Oda de faire montre de tout son talent de graphiste et de narrateur.

 

Adultes :

« Les animaux des cinq continents »

           La collection Grenier des merveilles, publie des dessins des siècles passés, choisis à la fois pour leur beauté et leur actualité. Les plus belles images du monde revivent ainsi dans un contexte moderne.

« Chère George Sand », Jean Chalon

           George Sand n'est que passions multiples et contradictoires : passion du travail et passion du plaisir qu'elle nomme pudiquement " un embrasement céleste ". Passion pour son fils, Maurice, et passion pour ses amants qu'elle considère comme autant d'enfants. Passion pour la liberté et passion pour l'esclavage. Passion des voyages qui l'entraînent en Italie ou en Espagne, et passion pour son refuge de Nohant. Passion pour les idées et pour les hommes, et, parfois, pour les femmes, quand cette femme, comme une Marie Dorval, incarne en sa personne le théâtre romantique. Séduisante comme Natalie Barney, intrépide comme Alexandra David-Néel, cousine par alliance de ma chère Marie-Antoinette, George Sand avait tour pour me devenir également chère, et elle l'est devenue depuis que j'ai lu, en 1964, le premier volume de sa Correspondance éditée par Georges Lubin. Vingt-quatre ont suivi, et, de ces lettres, naissent des évidences qui détruisent bien des légendes !

Intégrale « Contre-histoire de la philosophie », Michel Onfray

           La Contre-histoire de la philosophie est une œuvre de Michel Onfray qui se présente sous la forme d'une série de livres édités chez les Editions Grasset et Fasquelle, mettant en forme un cycle de conférences données à l’Université populaire de Caen de 2002 à 2015.

 

BD :

« East of West », Jonathan Hickman, Nick Dragotta, Frank Martin

           Une réalité alternative où la Guerre de Sécession aurait été brutalement interrompu, laissant place à la paix et à la constitution immédiate des Sept Nations d’Amérique. Deux siècles après cette trêve, un mystérieux homme pâle, flanqué de deux inquiétants guerriers indiens, sème la mort sur son passage. Au même moment, trois des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse s’éveillent…

 

Romans :

« Qui es-tu Alaska ? », John Green

           La vie de Miles Halter n'a été jusqu'à maintenant qu'une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. «Qui es-tu Alaska?» est LE roman de l'adolescence dont on ressort différent : les amitiés fortes, l'amour, la transgression, la soif de connaissance et la fondamentale quête de sens. Un livre qui fait rire et fondre en larmes l'instant d'après. Grand succès couronné par le prestigieux prix littéraire américain Printz Award, «Qui es-tu Alaska?» a révélé son auteur à l'âge de 25 ans.

« Colorado blues », Kent Haruf

           Ce matin de novembre 1985, à Holt, petite ville imaginaire du Colorado, une Cadillac s'arrête dans la rue principale. Son conducteur, un homme chauve et obèse, ne bouge plus de sa place de toute la journée, sous l'oeil indifférent des passants. Finalement, il est reconnu par un commerçant, qui prévient aussitôt le shérif. Jack Burdette, enfant du pays, est de retour. 1972: Jack Burdette est l'enfant terrible de la ville. Ses manières de sacripant ont déjà défrayé la chronique alors qu'il était adolescent, mais son charme de grand gaillard sûr de lui, au verbe haut, ont rapidement fait l'unanimité en sa faveur. Malgré ses frasques, les gens de Holt, très vite, lui confient la direction de la plus importante entreprise de la ville: la coopérative agricole. Jack s'empresse de détourner l'argent, puis disparaît subitement, abandonnant sa femme, Jessie, enceinte, et ses deux enfants.La colère des habitants s'abat sur Jessie. Elle a tout pour déplaire: trop jolie, trop indépendante et trop sauvage. Anticipant les demandes de ses concitoyens, Jessie fait don de sa maison à la coopérative. Mais la soif de vengeance des gens de Holt n'est pas étanchée. Alors la belle Jessie trouve un moyen de régler les dettes de son mari: samedi soir après samedi soir, enfilant une robe rouge qui moule ses formes parfaites malgré sa grossesse avancée, se maquillant un peu trop, buvant un peu trop, Jessie s'installe au pub du coin. Et c'est ainsi que, durant trois semaines, Jessie danse avec les hommes de Holt. Des slows, bien sûr, mais surtout des danses endiablées qui la laissent essoufflée mais imperturbablement souriante, malgré son ventre tendu. Jusqu'au drame...La langue de Kent Haruf, toute en délicatesse, en émotions retenues, est la marque d'un grand écrivain, découvert l'année dernière avec «Le Chant des plaines».

« Americanah », Chimamanda Ngozie Adichie

           «En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.»
Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés? Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria. À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d’ombre, Americanah est une magnifique histoire d’amour, de soi d’abord mais également des autres, ou d’un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

« Des chaussures pleine de vodka chaude », Zakhar Prilepine

           Onze nouvelles qui passent sans crier gare du comique au tragique où Zakhar Prilepine, à sa façon – brutale et somptueuse –, parle des femmes, des “potes”, de l’amour, de l’amitié, de la trahison, de la guerre, de comment on devient un homme, de la campagne russe qui se meurt… Les héros de ces histoires de voitures déglinguées, de chien qu’on s’apprête à manger bravement, de filles délurées, de patrouilles en Tchétchénie, de chaussures trop étroites… sont des jeunes gens “paumés” dans la nouvelle Russie. “Attablés ou non devant un verre, on se parlait avec cette bonté tendre, cette attention affectueuse qu’on ne rencontre que quand on est gosses, lorsque, âgés d’une douzaine d’années, après une bonne partie de pêche, une belle averse généreuse dont on avait essayé de se protéger sous des buissons peu efficaces qui nous égratignaient, on marchait en compagnie d’un copain complètement oublié depuis, à travers une prairie d’une beauté insoutenable, et que l’immense joie du monde nous avait, pour la dernière fois peut-être, rendus bons, honnêtes, joyeux, et pas du tout, mais alors pas du tout adultes. ” Il y a un ton “Prilepine”, à coup sûr celui d’un grand écrivain.

« Gioconda », Nikos Kokantzis

           Voici le récit lumineux d'une initiation amoureuse, vibrant de naturel et de sensualité malgré la haine et la mort.Nìkos, un adolescent, et Gioconda, une jeune fille juive, s'aiment d'un amour absolu jusqu'à la déportation de celle-ci à Auschwitz, en 1943.

 

Romans policiers :

« Le rouge du péché », Elizabeth George

           Inconsolable trois mois après le meurtre de son épouse, Thomas Lynley erre le long des côtes de Cornouailles, loin de l'absurdité du monde. Lorsqu'il découvre le cadavre d'un jeune grimpeur au pied des falaises, son retour à la réalité est brutal. Chargée de l'enquête, l'inspecteur Bea Hannaford renonce vite à considérer comme suspect le vagabond aux vêtements crasseux qui présente des papiers au nom de Thomas Lynley. En manque d'effectifs, elle le met à contribution: il est certes un témoin, mais, une fois son identité vérifiée, elle ne doute pas que son expérience de commissaire au Yard pourra s'avérer utile. Dans ce pays sauvage de falaises et de mer démontée, Lynley participe à contrecœur aux investigations mais reprend pied peu à peu. Il retrouve son éternelle partenaire, Barbara Havers, que Londres a dépêchée sur place autant pour collaborer à l'enquête que pour mener à bien une mission délicate : récupérer Lynley. Après le succès d'Anatomie d'un crime, son grand roman social, Elizabeth George renoue avec son art consommé du suspense et tisse une intrigue d'une incroyable densité, multipliant les fausses pistes et les faux coupables. Un roman magistral qui, après trois ans d'absence, marque le retour tant attendu de Thomas Lynley et Barbara Havers.

« Un goût de cendre », Elizabeth George

           Dans un cottage de rêve, un incendie fait une victime, un célèbre joueur de cricket retrouvé atrocement carbonisé. Accident ou acte criminel ? Tandis que la police du comté procède aux constatations, l'inspecteur Lynley et le sergent Havers interrogent l'entourage de la victime : son ex-femme vient reconnaître le corps alors que sa compagne actuelle le croit en voyage avec son fils. La fille de cette dernière, Olivia, attire particulièrement l'attention des enquêteurs. Par provocation envers sa mère, responsable d'oeuvres de bienfaisance, elle joue la carte de la révolte et s'attire toutes sortes d'ennuis : drogue, prostitution… A travers une intrigue policière où l'on retrouve ses héros récurrents, Elizabeth George nous convie à une plongée dans l'underground londonien couronnée d'une analyse psychologique très fine sur les relations mère-fille.

 

Témoignage :

« Le pôle intérieur », Jean-Louis Etienne

           Entre deux expéditions polaires et l'ascension de l'Himalaya, Jean-Louis Etienne embarque avec Tabarly pour une course autour du monde en voilier, organise la mythique expédition Transantarctica, ou marche sur le lac de lave du volcan Erebus, sur les traces de Haroun Tazieff... Jusqu'à ce jour de 1996 où il ressent le besoin de se retirer. Il se construit sa propre retraite, au fond d'un bois de son Tarn natal, d'où il s'interroge sur l'essence même de cet appel de l'aventure qui lui était si primordial : qu'est-ce que la liberté ? Comment aider chacun à aller au bout de ses rêves en vivant sa propre légende ?

 

Bonne lecture!

Les nouveautés dans votre médiathèque: 4 décembre

le .

10336500696 a96ab02738 z

 

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 4 septembre:

Jeunesse :

« Cherche et trouve au temps des dinosaures », Thierry Laval, Yann Couvin

Le désormais classique Cherche et trouve géant de l'automne nous entraîne dans le monde disparu des dinosaures. Personnages fascinants pour les enfants, ils sont tous là, dans ces 5 panoramas. Classés par grandes périodes, dans des décors fourmillant de détails, ils attendent sagement qu'on les retrouve... La première double correspond à l'ère primaire. Il y a alors des organismes primaires étranges et rigolos, des trilobites, les premiers poissons (sans écailles ni nageoires, ni mâchoires), les premiers insectes (1 000 pattes mesurant 2 m) et les premiers amphibiens qui ressemblent à de gros lézards. Les doubles 2,3 et 4 correspondent à l'ère secondaire. Il y a alors les premiers reptiles terrestres volants et marins, les dinosaures, les premiers tout petits mammifères. Viennent alors les grands herbivores terrestres. Puis l'extinction des dinosaures et les grands carnivores (tyrannosaure, vélociraptor...). La dernière correspond à l'ère tertiaire. Les dinosaures ont disparu et c'est le règne des mammifères (dont la plupart ont disparu sous leur forme d'alors), les primates et les premiers humanoïdes....

« Les pierres et les fossiles », Chris Pellant

Surprenants, ces dinosaures piégés dans la roche ! Impressionnant, ce cratère formé par un impact de météorite ! Minutieux, ces paléontologues qui étudient les fossiles ! Dans le monde qui t'entoure, tout s'explique, même l'érosion, les roches de la Terre, et les fossiles qu'on y trouve !

« Le grand livre d'activités avec les fées », Fiona Watt

Des ailes scintillantes, un diadème de fée, des boîtes à bijoux, un château enneigé, une baguette magique à paillettes, divers tableaux peints avec des fées, des décorations à suspendre... Voici quelques-unes des nombreuses idées que propose ce livre pour réaliser de jolies choses sur le thème de fées.

 

Albums :

« La moufle », Jim Aylesworth

Un jour d'hiver , un petit garçon égare l'une des ses moufles dans la neige .... pour le plus grand bonheur d'un écureuil qui se faufile à l'intérieur pour se réchauffer .
Mais il n'est pas le seul à avoir cette idée ! Viennent rapidement le rejoindre un lapin , puis un renard , puis un ours , puis une souris ..... Une histoire drôle et attendrissante à découvrir absolument !

« Le grand bal des dinosaures », Carol Diggory Shields

Bien avant l’arrivée des mammifères, plus de 1000 espèces de dinosaures ont dominé la planète pendant 160 millions d’années ! Plésiosaures, ptérodactyles… sont tous rassemblés ici. Une ronde préhistorique fabuleuse et effrénée !

« La baguette de la fée Cée », Marion Guillon-Riout, Valérie Jeanne

La Fée Cée mène l'enquête. Qui a cassé sa baguette ? La Fée Celle, la Fée Blesse ? La Fée Lhé ? Entre jeux de mots et parodies, Valérie et Marion détournent les contes dits traditionnels, se réapproprient leurs personnages, les fées en particulier, avec charme et malice, pour le plaisir des petits et des grands.

« La princesse qui n'avait pas de royaume », Ursula Jones

Il était une fois une princesse qui n'avait pas de royaume. Mais une princesse sans royaume, ce n'est pas possible! La belle arrivera-t-elle à le retrouver en parcourant les routes du monde ? Et qui sait si d'aventure, en chemin, elle rencontrait aussi le roi de son cœur...

« La fée coquillette aime les histoires d'amour », Didier Lévy, Benjamin Chaud

Le prince Mike est amoureux de Norma, la vendeuse de bonbons, mais Norma ne l’aime pas ! Que Coquillette réalise son vœu : il veut cette fille ! Mais l’amour ne se commande pas, lui explique Coquillette. Mike très en colère, hurle un cri terrible qui devient plainte, puis chant. Coquillette a une idée : vite une guitare pour accompagner Mike à exprimer sa peine. Quelques coups de baguettes magiques plus tard, Mike voue une véritable passion pour la musique, distribue ses biens et part sur les chemins donner des concerts. Et, grâce aux hasards de l’amour, le cœur du prince chavirera pour la jolie Capucine, l’amie de la vendeuse de bonbons !

« Boum ! », Leo Timmers

Une histoire sans paroles qui joue sur le rythme et la surprise. Un ingénieux dépliant, à la manière d’un plan panoramique, permet d’embrasser d’un seul regard toute l’action de l’album. Accrochez-vous, et attention au démarrage !

« Les trois cochons petits. Dans la forêt enchantée », Michel Van Zeveren

Les trois cochons petits viennent juste d’emménager dans une charmante maison, près du petit pont. Ils font peu à peu la connaissance de leurs voisins : un ogre, un bonhomme en pain d’épice, une famille Boucle d’Or, un certain Gulliver, une petite poule rousse… C’est étrange, mais chaque rencontre leur rappelle quelque chose… pas vous ?

« J'attends un petit frère », Marianne Vilcoq

Maud va avoir un petit frère. C'est maman qui le lui a dit. Maud n'est pas contente du tout... Face à ce ventre étrange, qui s'arrondit de page en page, elle passe par tous les stades : colère, jalousie, repli boudeur, lassitude... Que cache ce grand événement ? Surprise : en soulevant le cache des pages de droite, on découvre le bébé dans le ventre de sa mère. Il grandit, entend, participe déjà... Et réserve une belle surprise à sa grande soeur !

« Si j'avais un robot », Dan Yaccarino

"Tu ne sortiras pas de table avant d'avoir fini tes légumes!" Qui n'a jamais rêvé d'avoir un robot qui se chargerait de faire tout ce qu'on déteste? Manger d'horribles choux de Bruxelles, faire ses devoirs, embrasser tante Louise. Evidemment, grâce à ce robot, on serait le plus fort de la récré.

 

BDs :

« Une épatante aventure de Jules. La réplique inattendue », Emile Bravo

Jules n'en peut plus de devoir supporter son frère, qui ne rate pas une occasion de l'embêter, ou d'agir stupidement. Heureusement pour lui, il est invité à Londres par les Wilkins, pour les vacances, et il va revoir Janet, sa grande amie. En Angleterre, dès son arrivée, ça se complique. D'abord, son cochon d'inde, Bidule, est mis en quarantaine, et il aura bien du mal à le sauver, puis Mme Wilkins, cette scientifique de renommée mondiale, est enlevée. Son ravisseur est un nommé Gredulin, un savant fou à l'esprit dérangé, aux objectifs immondes, de clones de lui-même. Alors, il ne reste plus qu'à se faire aider. Qui sait en effet si la solution ne viendra pas du côté des amis de l'espace, Tim et Salsifi ?

« Les blagues de Toto. L'élève dépasse le mètre », Thierry Coppée

Que ce soient ses parents, sa maîtresse, ses copains ou sa petite soeur, les voilà tous prêts à subir les assauts de la logique très personnelle du cerveau du plus célèbre garnement des classes primaires... D'autant que cette année, Toto est bien décidé à redoubler d'efforts pour arriver le premier de sa classe dans sa matière préférée : les blagues ! Où incontestablement l'élève a dépassé le maître !

« L’élève Ducobu. Punis pour le meilleur et pour le pire », Godi, Zidrou

Toujours prompte à lever le doigt dès qu'une question est posée et à démontrer ainsi qu'elle a bonne réponse à tout, la championne du savoir, Miss Léonie, vient d'en faire la douloureuse expérience : elle s'est bloqué un muscle de l'épaule et elle s'en est retrouvée avec une main coincée en l'air ! M. Latouche, l'instituteur, n'est pas non plus à l'abri des pénitences. Lui qui, imbu de son autorité et de son intelligence supérieure, se croit le plus fort, trouve souvent en notre amour de potache plus malin que lui. En affrontant Ducobu au "cric-crac", le jeu qui réalise les voeux, il n'avait certainement pas prévu dans quelle situation ridicule, cela l'entraînerait.

« Game Over 12. Barbecue royal », Midam

Malchanceux depuis la nuit des temps, le Petit Barbare, double virtuel de Kid Paddle, a déjà fini brûlé, transpercé de toutes parts, découpé en tranches, dévoré, désintégré, écrabouillé, noyé… Il faut dire qu’entre les successions de pièges vicieux, cette princesse gourde à souhait qu’il faut sauver et ces blorks plus bêtes que méchants, le Petit Barbare a fort à faire s’il veut se sortir vivant des redoutables labyrinthes qui peuplent son monde virtuel. Voilà déjà onze albums que ses aventures imprévisibles se soldent systématiquement par un implacable « game over »... or il ne semble pas près de prendre sa retraite, et c’est tant mieux !

« Nathalie. Le monde à l'envers », Sergio Salma

Le monde à l’envers… Tout un programme pour cette infatiguable « globe-trotteuse » qu’est l’intrépide Nathalie. Enfin, globe-trotteuse par l’esprit, voyageuse dans l’âme ; car pour ce qui est des voyages « pour de vrai », il faut bien reconnaître qu’ils restent encore largement virtuels… Mais justement, c’est bien là tout le sel de l’affaire, et tout le charme des aventures de Nathalie : les plus grands et les plus beaux moments d’évasion sont évidemment ceux que l’on se forge par l’imaginaire !

« Titeuf 8. Lâchez moi le slip », Zep

La mèche en prise directe sur le monde, Titeuf est à la fois héros et témoin de sa génération. Aussi curieux que turbulent, il traîne son cartable dans les cours d'écoles avec une foule de questions sur les réalités de la vie. Mais Titeuf n'oublie jamais que les copains, c'est quand même ce qu'il y a de plus important. Gaffeur et toujours imbattable pour mettre ses parents en rogne, il est le champion de la catégorie turbulent.

 

Manga :

« L'étrange noël de Monsieur Jack », Jun Asuka

Le roi des citrouilles, Jack Skellington, est déprimé ! Enchanter la fête de Halloween n'est plus pour lui qu'une routine sans saveur qui l'ennuie. Découvrir Noël sera le choc qu'il attendait. Son enthousiasme revenu, et un kidnapping de père Noël plus tard, Jack se lance dans une folle aventure : prendre en main les préparatifs de Noël aux côtés de tous les habitants de Halloween Town. Une entreprise contre-nature qui promet rires et frissons !

 

Adultes :

« Tragédie à l'Everest », Jon Krakaeur, Christian Molinier

"Je t'aime. Dors bien, ma chérie. Je t'en prie, ne te fais pas trop de souci." Telles furent les dernières paroles que Rob Hall, guide himalayen chevronné, adressa à sa femme depuis le sommet de l'Everest. Il ne devait pas redescendre vivant. Le 10 mai 1996, le Toit du monde fut le théâtre d'une véritable hécatombe. En route vers le sommet, quatre expéditions furent prises dans une violente tempête. En vingt-quatre heures, huit alpinistes, dont deux guides réputés, trouvèrent la mort. Envoyé spécial du magazine américain Outside, Jon Krakauer fait partie des survivants. Tragédie à l'Everest, son récit de ce drame, est un livre lucide et courageux qui passionnera tous les amoureux de récits d'aventures vécues, amateurs de montagne ou non, comme il a fasciné des millions de lecteurs américains. Un classique du genre.

 

BDs :

« Gotland », Frank Achard

Il y a les terres de Gotland qui, par-delà les brumes d'un Haut Moyen Âge païen, recèlent un secret sans âge. Il y a la faille Maréchal, dans l'exultation d'un XIXe siècle conquérant, l'étrange Mémoire des mondes troubles et les portes qui s'y trouvent. Il y a enfin Forbach et son manoir Wallenberg, à l'orée du XXIe siècle, le mystère d'un homme, son passé, et ce qui se tapit dans la propriété familiale. Il y a le secret, le mystère, l'abîme, la révélation et ses terreurs. Trois lieux. Trois époques. Trois récits.

« Algernon Woodcock. L'oeil fé », Mathieu Gallié, Guillaume Sorel

Écosse, XIXe siècle. Appelés pour soigner un grand brûlé, Algernon Woodcock et son ami le docteur McKennan se rendent au port d'Oban. Mais la neige les oblige à passer la nuit à la chapelle des Prieurs de la Mer, où des maquettes représentent les navires d'Oban qui sont protégés par des cierges – qu'un seul s'éteigne, et le vaisseau est perdu. Le cocher leur raconte l'histoire survenue après un tragique naufrage, dix ans plus tôt, dont seul un certain John Penduick réchappa...

« Le retour à la terre. 3, 4, 5 », Manu Larcenet

Ça y est, Mariette est enceinte. Manu aussi. Alors, il potasse Laurence Pernoud©, qu'il trouve très évasive sur les affres du futur papa, et il s'entraîne activement — avec simulation du jour J, valises dans le vestibule et repérage du trajet. Bref, il s'angoisse. Pour se détendre, il va au festival de BD de Château-Moignon. Ça ne le détend pas, mais il se fait un copain — le lama Dondup, dessinateur tibétain exilé — et remporte la Gomme de Bronze. Et puis, évidemment, il rate la naissance. Pendant qu'il erre dans la neige, occupé à traquer un sanglier fictif, le bébé naît grâce aux bons soins de la vieille Mortemont — qui, contre toute apparence, fut (jadis) jeune, amoureuse, résistante et sage-femme. Les gens sont stupéfiants. Le charme de cette série tient à l'extraordinaire complicité de Ferri et Larcenet, qui s'entendent si bien pour faire passer, avec la même tendresse et la même drôlerie, la vraie vie dans ses moindres détails. Le Vaste monde est, encore une fois, une merveille d'humour et d'émotion, sur un sujet qui va faire vibrer les futurs papas et mamans, ceux qui sont déjà papas et mamans, ceux qui furent des enfants, ceux qui ont un chat caractériel (c'est un pléonasme), et tous les amateurs époustouflés par le graphisme de Larcenet (Gomme de Bronze d'Angoulême 2003 pour Le Combat ordinaire). Ça fait du monde.

« Donjon parade », Lewis Trondheim, Joan Sfar

Rien ne va plus au Donjon. Hyacinthe, le Gardien, a le moral dans les chaussettes. Il y a de quoi : depuis qu'un étudiant en gestion a ouvert son propre Donjon - juste en face, en plus - la clientèle se fait rare. Mais le pire, c'est que ce petit jeune tue le métier. Chez lui, les monstres sont gentils, on sert de la barbe à papa ou des pommes d'amour aux visiteurs et les salaires sont deux fois plus élevés. Du coup, au Donjon (le premier du nom... vous suivez ?), les monstres restés fidèles font des concours de crachats pour tromper l'ennui. Quelle déchéance, tout de même... Trondheim et Sfar, les deux scénaristes, continuent à bien s'amuser. Le lecteur aussi, d'ailleurs. Ici, ils confient le dessin à Larcenet, l'auteur de Bill Baroud - qui est à l'espionnage ce que Donjon est à l'heroïc fantasy : une énorme farce parodique. Comment s'étonner que ce nouvel épisode soit l'un des plus drôles ? Et sa conclusion est sans appel : le Donjon n'est pas qu'une affaire de marketing. Non mais, ce serait trop simple !

« Happy sex », Zep

Avec un humour complice et ironique, Zep couche sur papier une vaste galerie d'hommes et de femmes, et ne nous cache rien – absolument rien ! – de la diversité de leurs positions et de leurs comportements dans ces moments intimes où le plaisir glisse vers le rire... Happy Sex affirme le talent unique de Zep pour mettre à nu les moeurs singulières de ces drôles de personnages que nous sommes tous.

 

Jardinage :

« Le guide de la permaculture au jardin. Pour une abondance naturelle », Carine Mayo

Un livre pour découvrir les principes de la permaculture et aménager son jardin. Ode de culture mais aussi philosophie de vie, la permaculture est fondée sur une fine observation de la nature avec un objectif de grande productivité. Ce guide, irrigué par l'expérience de pionniers ayant expérimenté cette démarche en France et en Belgique, nous initie à ses méthodes. Pour des récoltes abondantes, y compris en ville !

 

Romans :

Intégrale « L'épée de vérité », Terry Goodkind

Jusqu’à ce que Richard Cypher sauve cette belle inconnue des griffes des ses poursuivants, il vivait paisiblement dans la forêt de Hartland. Elle ne consent à lui dire que son nom: Kahlan. Dès le premier regard, il sait qu’il ne pourra plus jamais la quitter. Or, elle vient des Contrées du Milieu, territoire séparé d’Hartland par une frontière infranchissable! Et elle n’est pas venu seule. Désormais, le danger rôde dans la forêt. Des créatures monstrueuses suivent les pas de l’étrangère. Seul Zedd, le vieil ermite, ami de Richard, peut lui venir en aide… mais ce faisant, il risque de bouleverser le destin du jeune homme. Car Zedd n’est autre que le grand sorcier, réfugié en Terre d’Ouest, que Kahlan vient chercher. Ensemble, les trois compagnons vont s’opposer au tyran Darken Rahl qui règne à présent sur les Contrées du Milieu. Rahl est un fou sanguinaire qui projette de détruire le monde à l’aide d’anciens artefacts, les boites d’Orden. Pour tenter de l’arrêter, Zedd fait de Richard le "Sourcier" en lui remettant la légendaire Épée de Vérité. Cette épée lui donne le pouvoir dévastateur de rendre justice, mais l’arme est à double tranchant, car Richard éprouvera la souffrance de tous ceux qu’il tuera… Ainsi commence une extraordinaire quête à travers les ténèbres. Au nom de l’amour. A n’importe quel prix.

« Au-delà des pyramides », Douglas Kennedy

Douglas Kennedy au pays des pharaons, ou comment un jeune écrivain encore inconnu débarque à Alexandrie il y a plus de vingt ans, quelques livres sterling et cinq carnets de voyage en poche, bien décidé à éviter les pyramides, la croisière sur le Nil et autres classiques du voyage en Orient. D'Alexandrie à Assouan en auto-stop, de l'oasis de Siwa aux bidonvilles du Caire, une fascinante plongée dans l'envers du décor, où notre apprenti écrivain voyageur va multiplier les rencontres inhabituelles : à quinze mètres du sphinx, un vendeur de Toyota dont le coeur balance entre trois épouses, le prophète Mahomet et sa collection de Mercedes ; un inquiétant pilote de felouque au coeur brisé par une Française ; des Bédouins accros à CNN ; des moines informaticiens en plein coeur du désert... Autant de confrontations hilarantes, de scènes cocasses pour les errances d'un Américain en terre musulmane. Entre récit et mémoire, une irrésistible chronique de voyage servie par l'oeil et la plume aiguisés du reporter, pour un futur classique, dans la lignée de Paul Theroux et Bruce Chatwin.

« La disparue de Noël », Anne Perry

Coupable ! Le jugement est tombé sur l'infortunée Isobel Alvie. La veille, Gwendolen Kilmuir, une jeune veuve, s'est suicidée dans la propriété où Omegus Jones recevait quelques invités. De l'avis de tous, l'attitude cruelle d'Isobel envers la jeune femme la rend responsable de cet acte désespéré. Il ne reste guère que son amie, l'indomptable Lady Vespasia, pour la soutenir. Pour racheter sa faute aux yeux de la gentry, Isobel doit accomplir un voyage expiatoire jusqu'au nord de l’Écosse, afin de prévenir la mère de Gwendolen. En compagnie de Lady Vespasia, elle entreprend un éprouvant pèlerinage, semé d'embûches... Un conte de Noël inédit où la reine Anne Perry, en son royaume victorien, fait le portrait magistral d'une époque corsetée par les convenances et l'hypocrisie.

 

Romans policiers :

« Le meurtre de la falaise », Elizabeth George

En vacances au bord de la mer, le sergent Barbara Havers se trouve mêlée, bien malgré elle, à l'enquête sur le meurtre mystérieux d'un jeune Pakistanais, commis non loin de l'endroit où elle avait décidé de se reposer. S'agit-il d'un crime raciste ? D'un règlement de comptes entre compatriotes, ou avec un Blanc ? Que sait Sahlah, la jeune promise qui devait épouser, selon le souhait de sa famille, la victime ? Aurait-elle de lourds secrets à cacher ? Perdue dans un labyrinthe de mensonges, de fausses pistes, de haines rentrées, Barbara Havers devra concilier ses talents d'enquêteur et sa diplomatie pour tenter d'en savoir plus...

« Une patience d’ange », Elizabeth George

En promenant son chien dans la lande, près du cercle de pierre de Nine Sisters Henge, une vieille dame découvre le cadavre d'un jeune homme, poignardé. À quelques pas de là, la police trouve un deuxième corps, celui d'une jeune femme tuée d'un coup violent à la tête. Les deux victimes se connaissaient-elles ? Y a-t-il un lien entre les deux crimes ? Pour la première fois, Linley et Havers enquêtent séparément. Le huitième comte d'Asherton et l'inspectrice de Scotland Yard vont devoir démêler les fils d'une histoire terriblement complexe, qui les mène à de surprenantes découvertes. Loin, très loin des contrées sauvages et romantiques du Derbyshire…

« Sans l’ombre d’un témoin », Elizabeth George

Londres, aux abords de l'hiver... Une série de crimes atroces ébranle le quotidien déjà sordide des quartiers défavorisés. Les victimes sont de jeunes adolescents métis au parcours chaotique, tous torturés selon un rituel macabre. Désireuse de boucler cette sulfureuse affaire au plus vite, Scotland Yard confie l'enquête à l'inspecteur Thomas Lynley et à sa fidèle adjointe Barbara Havers, contraints cette fois-ci, de faire équipe avec un psychologue et un énigmatique sergent. C'est le début d'une véritable plongée au cœur des bas-fonds londoniens où, entre terrains vagues insalubres, ruelles poisseuses et centres de réinsertion pour délinquants juvéniles, un serial killer particulièrement pervers s'apprête à accomplir son grand œuvre...

« Les premières enquêtes de l’inspecteur Lynley », Elizabeth George

Une douce vengeance – Enquête dans le brouillard – Le Lieu du crime – Cérémonies barbares Ce volume regroupe les quatre premières enquêtes, publiées dans l'ordre de la narration, du plus improbable duo de la littérature policière : l'inspecteur Lynley, riche aristocrate sorti des meilleures écoles, raffiné et séducteur, et le sergent Barbara Havers, d'extraction populaire, ingrate de visage et de corps. Si leurs relations sont au départ tendues, voire électriques, ces deux personnalités complémentaires vont bientôt former une paire d'enquêteurs redoutable. Elizabeth George plante des intrigues subtiles dans l'atmosphère ouatée d'une Angleterre éternelle avec un souci de la psychologie des personnages qui l'a fait comparer à Ruth Rendell.

Bonne lecture!

Atelier généalogie: 5 décembre

le .

Arbre Gnalogique de Gustave Courbet cr par Claude Coulet et expos la Ferme Courbet de Flagey

 

Comme tous les premiers mardis du mois, Michel Daydé organise son atelier généalogie dans l'enceinte de la bibliothèque, à partir de 15h.

Si vous souhaitez commencer une recherche sur vos origines mais que l'ampleur de la tâche vous fait peur, Michel pourra vous donner les ficelles pour démarrer dans de bonnes conditions.

De  même, si vous êtes déjà un généalogiste éclairé, n'hésitez pas à venir échanger sur le sujet ou partager votre expérience avec notre expert ou avec les autres participants.

A mardi!

Apéros Culture le premier vendredi de chaque mois

le .

Image1Image3

Vous êtes un passionné(e) de culture sous toutes ses formes, ou vous avez simplement envie de partager un coup de cœur ou une déception dans une ambiance conviviale ?

Dès le premier décembre, venez participer à nos apéros-culture, chaque premier vendredi du mois, à partir de 18h30, dans l’enceinte de la         médiathèque.

La médiathèque vous offre les boissons, amenez de quoi picorer.

Nul besoin de vous inscrire au préalable.

A vendredi!

 

 

Nouveautés à la médiathèque: 20 novembre

le .

stack of books 1001655 960 720

Grâce au soutien de la bibliothèque départementale de l’Aude, tous les quinze jours de nouveaux livres sont mis à votre disposition au sein de la médiathèque de Roullens.

Les nouveautés du 20 novembre:

Jeunesse :

« Le livre d'activité pour toute l'année »

Plus de 200 activités à faire seul ou entre amis, à la maison ou en vacances. Pour le plaisir de bricoler et de créer à tous les moments de l’année : carnaval, Pâques, l'été, Noël... Des réalisations faciles à concevoir, étape par étape, dans des matières diverses et abordables.

« Mes créations du monde : Afrique », Peggy Nille

            Un costume dogon, un masque kplé-klpé ; un bouclier massai, un tissu malgache… Ouvre ce grand livre d’activités et pars en voyage au cœur des arts et traditions des peuples d’Afrique Noire !

« Bébé joue et apprend, 160 jeux et activités pour les enfants de 0 à 3 ans », Penny Warner

Puisque les tout-petits apprennent surtout en s'amusant, pourquoi ne pas vous prêter au jeu et profiter de chaque instant avec votre bébé pour l'aider à bien grandir? Pour l'accompagner au mieux dans son développement moteur, physique et cognitif, ce livre vous propose une multitude d'activités à réaliser seul avec votre enfant, en groupe ou en famille. Vous y trouverez, catégorisées selon l'âge visé, des idées simples et efficaces pour encourager votre enfant à explorer le monde qui l'entoure et favoriser l'éveil de ses sens. Pour chacune d'elles sont indiquées les variantes possibles, les mises en garde pour assurer un environnement d'apprentissage sécuritaire ainsi que les capacités pouvant être développées.

 

Albums :

« Tigres à la queue leu leu ! », Moon-hee Kwoon

Un garçon très paresseux, houspillé par sa mère qui n’en peut plus de le voir dormir et manger à longueur de journée, décide de se mettre au travail et révèle des ressources insoupçonnées d’imagination, d’inventivité et de persévérance.

« Sur le fil, Didier Lévy », Isabelle Chatellard

Joachim, l'accordéoniste du Bingo circus, est amoureux de mademoiselle Flora, la jolie funambule. Quand mademoiselle Flora fait son numéro, tout là-haut sous le chapiteau, Joachim joue la valse qu'il a composée pour elle. Mais ce soir-là, Joachim se fait remplacer. Et ce soir-là, tout va de travers !

« Le monstre de la savane », Fanny Robin

Pour trouver de nouveaux amis,la hyène en fait des tonnes. Mais un vrai ami vous aimera comme vous êtes... Alors, bas les masques !

« Pin pon ! », Léo Timmers

Pin Pon ! Tût tûûût ! Qui vient par ici et qui va par là ? Sirènes et klaxons... Attention aux oreilles !

« Tût tût ! », Léo Timmers

Tit tit tit tit ! Spleurtch spleurtch ! Grue, rouleau compresseur... Tous les engins sont au travail. Attention, chantier !

« Le roi c'est moi », Léo Timmers

Un matin, la tortue se réveille une couronne sur le dos. " C'est moi le roi ! ", se dit-elle. Ses amis se moquent d'elle, évidemment. Et tous veulent la couronne : le bouc, le flamant rose, le serpent, le cochon, le crocodile, l'éléphant, et même le singe. Mais cette couronne, à qui appartient-elle, vraiment ?

« Boum ! », Léo Timmers

Une histoire sans paroles qui joue sur le rythme et la surprise. Un ingénieux dépliant, à la manière d’un plan panoramique, permet d’embrasser d’un seul regard toute l’action de l’album. Accrochez-vous, et attention au démarrage !

« Chaud devant! », Léo Timmers

Attention devant, ce petit cochon a perdu le contrôle de sa luge ! Un récit-randonnée très drôle pour jouer avec l'apprentissage de l'orientation dans l'espace. Une luge dévale à toute vitesse la piste de ski. Chaud devant ! Les autres skieurs vont devoir esquiver ce petit bolide pour éviter le carambolage. Une nouvelle histoire de Leo Timmers pour mettre en scène de façon ludique les notions de dessus, dessous, entre et à côté : les fondamentaux de l'orientation dans l'espace.

 

BD :

« Raoul et Glouglou. 1 Né dans les choux », Francisco Lopez, Frédéric Thorne

Plutôt rare qu'une cagette de choux-fleurs servent de cachette à un monstre, non ? Les parents de Raoul l'apprennent à leurs dépens et l'apparition de la petite bête bouleverse (durablement) l'équilibre familial. En effet, Raoul n'hésite pas une seconde à l'adopter : même si elle a un appétit d'ogre, chante comme une casserole et ronfle comme un sonneur, la petite créature est attachante. Elle s'exprime à coups de "Glou" et devient vite le meilleur ami de Raoul qui l'a baptisé "Glouglou". Sauf que Glouglou est aussi têtu que champion en bêtises de toutes sortes... Attachez vos ceintures !

 

Adultes :

« Marcher, une philosophie », Frédéric Gros

"La marche, on n'a rien trouvé de mieux pour aller plus lentement. Pour marcher, il faut d'abord deux jambes. Le reste est vain. Aller plus vite ? Alors ne marchez pas, faites autre chose : roulez, glissez, volez. Ne marchez pas. Car marchant, il n'y a qu'une performance qui compte : l'intensité du ciel, l'éclat des paysages. Marcher n'est pas un sport." Si mettre un pied devant l'autre est un jeu d'enfant, la marche est bien plus que la répétition machinale d'un geste anodin : une expérience de la liberté, un apprentissage de la lenteur, un goût de la solitude et de la rêverie, une infusion du corps dans l'espace... Frédéric Gros explore ici, en une série de méditations philosophiques et en compagnie d'illustres penseurs en semelles (Nietzsche et Rimbaud, Rousseau et Thoreau, Nerval et Hölderlin...) mille et une façons de marcher - flânerie, errance ou pèlerinage -, comme autant d'exercices spirituels.

« Sauvage par nature : 3 ans de marche extrême en solitaire de Sibérie en Australie », Sarah Marquis

Durant les trois premiers mois, le corps et l'esprit se nettoient. Passé ce cap, le corps ne fait plus mal, l'esprit est libéré . La marche : une pratique ancestrale reconnue chez les moines comme une forme de méditation que Sarah Marquis a fait sienne. Dans ce témoignage extraordinaire, elle nous raconte son voyage à pied de 2010 à 2013 (mai), avec pour seul bagage un sac à dos de 30 kilos. Des paysages somptueux du lac Baïkal à la jungle luxuriante du Laos ; une faune splendide avec les loups de Sibérie, les léopards des neiges du désert de Gobi ; des échanges étonnants avec les hommes, comme la fois où elle fut menacée par des narcotrafiquants après avoir foulé un champ d'opium... Mais aussi les rigueurs du climat, le défi quotidien de se nourrir et autres aventures sur le vif : Ne jamais planter sa tente la nuit au risque d'être réveillé sous la pression de serpents qui tentent de sortir de leur nid ! Sur 20 000 kilomètres, elle a connu ce qu'elle a cherché de plein gré : le froid, la faim, la douleur, la solitude extrême. La splendeur des paysages l'a récompensée, comme le cheminement intérieur qui lui a permis de développer sa philosophie du mouvement, qu'elle partage aujourd'hui dans ce livre.

 

Autobiographies :

« Le lièvre de Patagonie », Claude Lanzmann

«Quand venait l'heure de nous coucher et de nous mettre en pyjama, notre père restait près de nous et nous apprenait à disposer nos vêtements dans l'ordre très exact du rhabillage. Il nous avertissait, nous savions que la cloche de la porte extérieure nous réveillerait en plein sommeil et que nous aurions à fuir, comme si la Gestapo surgissait. "Votre temps sera chronométré", disait-il, nous ne prîmes pas très longtemps la chose pour un jeu. C'était une cloche au timbre puissant et clair, actionnée par une chaîne. Et soudain, cet inoubliable carillon impérieux de l'aube, les allers-retours du battant de la cloche sur ses parois marquant sans équivoque qu'on ne sonnait pas dans l'attente polie d'une ouverture, mais pour annoncer une brutale effraction. Sursaut du réveil, l'un de nous secouait notre petite sœur lourdement endormie, nous nous vêtions dans le noir, à grande vitesse, avec des gestes de plus en plus mécanisés au fil des progrès de l'entraînement, dévalions les deux étages, sans un bruit et dans l'obscurité totale, ouvrions comme par magie la porte de la cour et foncions vers la lisière du jardin, écartions les branchages, les remettions en place après nous être glissés l'un derrière l'autre dans la protectrice anfractuosité, et attendions souffle perdu, hors d'haleine. Nous l'attendions, nous le guettions, il était lent ou rapide, cela dépendait, il faisait semblant de nous chercher et nous trouvait sans jamais faillir. À travers les branchages, nous apercevions ses bottes de SS et nous entendions sa voix angoissée de père juif : "Vous avez bougé, vous avez fait du bruit. – Non, Papa, c'est une branche qui a craqué. – Vous avez parlé, je vous ai entendus, ils vous auraient découverts." Cela continuait jusqu'à ce qu'il nous dise de sortir. Il ne jouait pas. Il jouait les SS et leurs chiens.»

« 21 rue la Boétie », Anne Sinclair

"Vos quatre grands parents sont-ils français ? me demanda le-monsieur-de-derrière-le-comptoir." Cette question, on l'avait posée pour la dernière fois à des gens qui devaient bientôt monter dans un train, venant de Pithiviers, de Beaune-la-Rolande ou du Vel d'Hiv... et cela suffit à raviver en moi le souvenir de mon grand-père, Paul Rosenberg, ami et conseiller des peintres, dont la galerie se trouvait 21 rue La Boétie. Attirée, malgré moi, par cette adresse et par l'histoire tragique qui y est attachée, j'ai eu soudain envie de revisiter ma légende familiale. Je me suis plongée dans les archives. J'ai voulu comprendre l'itinéraire de ce grand-père lumineux, intime de Picasso, de Braque, de Matisse, de Léger, devenu paria sous Vichy. Ce grand-père fut un grand marchand. A Paris jusqu'en 1940, puis exilé à New York pendant la guerre. Il était français, juif et amoureux des arts. Ce livre raconte son histoire ? qui, indirectement, est aussi la mienne."

 

Histoire :

« Les services secrets de la France libre : le bras armé du général de Gaulle », Sébastien Albertelli

Dès juin 1940, une poignée de Français choisissent de continuer le combat depuis Londres sous les ordres du général de Gaulle. Mais la poursuite de la guerre est un pari audacieux quand manquent les moyens humains, financiers et matériels. Tout est à inventer, ou presque. C'est dans cet esprit que le colonel Passy organise le Bureau central de renseignements et d'action (BCRA). Son objectif est triple. D'abord, recueillir des renseignements sur ce qui se passe en France. Puis, très vite, soutenir la lutte de ceux qui ont choisi de résister en métropole, exploiter leur potentiel militaire et enfin, bon gré mal gré, leur imposer la tutelle de l'homme du 18 Juin. Grâce à des archives exceptionnelles (celles du BCRA en France, celles du SOE en Angleterre et celles de l'OSS aux Etats-Unis), cet ouvrage retrace l'aventure de personnages hors du commun qui ont marqué de leur empreinte l'histoire des services secrets de la France libre : le colonel Passy, le colonel Rémy, Jean Moulin, Pierre Brossolette, Roger Wybot (futur patron de la DST), André Manuel, Pierre Fourcaud ou Honoré d'Estienne d'Orves. Il nous entraîne au coeur de ces services et met en lumière leurs relations avec le Général, mais aussi leurs rapports souvent tumultueux avec leurs partenaires britanniques et américains. A travers de multiples informations inédites et des documents jusque-là inaccessibles au public, il démonte la légende noire qui a parfois occulté le formidable apport du BCRA à la victoire alliée et nous fait découvrir toutes les facettes de son rôle dans la lutte pour la Libération de la France.

 

Romans :

« L'ordinateur du paradis », Benoit Duteurtre

Arrivé aux portes du paradis, un nouvel élu, fraîchement décédé, découvre les normes d'hygiène et de sécurité désormais fixées pour la vie éternelle. Au même moment, sur terre, un projet de pénalisation des images pornographiques perturbe la tranquillité de Simon Laroche, haut fonctionnaire bon teint qui redoute de se voir démasqué pour ses escapades sur Internet. Pourtant, c'est une simple phrase, filmée à son insu, qui va le précipiter dans un engrenage cauchemardesque. Dans cette société à peine imaginaire où les réseaux se dérèglent, où les informations des uns arrivent sur les ordinateurs des autres, où les femmes et les hommes guerroient sans relâche, deux jeunes banlieusards opposent une résistance dérisoire à l'ordre établi. L'intrigue nourrie par toutes les peurs de l'époque alterne avec les interventions débonnaires du Grand Saint Pierre.

“The book of Ivy”, Amy Engel

Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule mission : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...

« La route de Beit Zera », Hubert Mingarelli

Stepan vit avec sa chienne quelque part en Israël dans une maison isolée près des bois. Il écrit chaque jour à son fils Yankel, forcé de se cacher à l’autre bout du monde. Il raconte ainsi sa vie de solitude et dit son espoir, un jour, de le retrouver. En faisant face à son chagrin, il se souvient de l’époque où il contrôlait les Palestiniens aux postes-frontières, éprouvait de la haine, de la honte ou de la compassion. Depuis quelque temps, un adolescent mystérieux lui rend visite et s’attache peu à peu à la chienne. Livre de la paternité et de la transmission, il aborde la question de la séparation, celle d’un père et d’un fils mais aussi celle des peuples qui vivent avec les fautes commises par leurs aînés. Et dit, à hauteur d’homme, la vie quotidienne éprouvée par le conflit israélo-palestinien.

« Le vol des aigrettes », Sue Monk Kidd

A une époque de ma vie où j'étais avant tout l'épouse de Hugh et la mère de Dee, l'une de ces femmes pas ambiguës pour deux sous, n'ayant aucune envie de troubler l'ordre du monde, je suis tombée amoureuse d'un moine bénédictin... Ainsi commence l'histoire de Jessie, qui voit sa vie bouleversée à quarante-deux ans, en retournant sur l'île de son enfance, au large de la Caroline du Sud. Après Le Secret des abeilles, son incroyable best-seller qui s'est vendu à plus de cinq millions d'exemplaires aux États-Unis, Sue Monk Kidd décrit dans ce beau roman les désirs d'une femme qui doute, nous révélant ainsi le véritable sens de l'amour, la tentation du risque, et le pouvoir du pardon.

« Cancres Ltd et Cie », Tom Sharpe

Entrez dans le monde délirant de Tom Sharpe : il ressemble au nôtre, mais en pire. Rien ni personne ne trouve grâce à ses yeux. Peuplés de crétins, d'affreux et de tordus, ses romans atteignent des sommets d'humour et de dérision. Sous la farce perce une satire des institutions britanniques, qu'elles soient scolaires, judiciaires ou politiques.

Âmes sensibles s'abstenir : quand Tom Sharpe cogne,il y a fort.

« Demain les chiens Clifford », D. Simark

Qu’est-ce que l’homme ? Qu’est-ce qu’une cité ? Qu’est-ce que la guerre ? Voilà les questions que les chiens se posent, le soir à la veillée, après avoir écouté des contes fascinants mettant en scène ces mots magiques mais devenus incompréhensibles.

« Yanvalou pour Charlie », Lyonel Trouillot

Jeune avocat d’affaires dévoré d’ambition, Mathurin D. Saint-Fort a voulu oublier ses origines pour se tenir désormais du meilleur côté possible de l’existence. Jusqu’au jour où fait irruption dans sa vie Charlie, un adolescent en cavale après une tentative de braquage, qui vient demander son aide au nom des attachements à leur même village natal. Débusqué, contraint de renouer avec le dehors, avec la douleur du souvenir et la misère d’autrui, l’élégant Mathurin D. Saint-Fort embarque, malgré lui, pour une aventure solidaire qui lui fait re-traverser, en compagnie de Charlie et de quelques autres gamins affolés, les cercles de la pauvreté, de la délinquance, de la révolte ou de la haine envers tout ce que lui-même incarne. Mathurin, Charlie, Nathanaël, Anne : quatre voix se relaient ici pour dire, chacune à son échelle, le tribut qu’il incombe un jour à chacun de payer au passé, qu’il s’agisse de tirer un trait sur lui afin de contourner l’obstacle, de l’assujettir à une idéologie – ou, plus rarement, et quoi qu’il en coûte, de demeurer fidèle au “yanvalou”, ce salut à la terre ancestrale, en retrouvant les liens qui fondent une communauté. Voyage initiatique au coeur de la désespérance, Yanvalou pour Charlie est sans aucun doute le roman de l’abandon des hommes par les hommes, et le chant qui réaffirme la rédemption d’être ensemble – en Haïti comme ailleurs.

Romans policiers :

« Ne lâche pas ma main », Michel Bussi

Un couple d'amoureux dans les eaux turquoise de l'île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au coeur de la nature luxuriante de l'île, est lancée.

« Rester groupés ! », Sophié Hénaff

Ça bouge au 36 Quai des Orfèvres. De nouvelles recrues rejoignent les rangs de la brigade maudite du commissaire Anne Capestan, dont Saint-Lô, sorti de l'hôpital psychiatrique dans la peau de D'Artagnan, et Ratafia, rat policier. Sale affaire pour l'équipe de bras cassés : trois assassinats éparpillés sur le territoire. Un point commun : le tueur a prévenu ses victimes. Cerise sur le gâteau : l'ex-beau-père de Capestan est l'une d'elles. Dialogues hilarants, suspense et dérision... après le succès de Poulets grillés (Prix Polar en série, Prix des lecteurs du Livre de Poche), Sophie Hénaff récidive ! De la fantaisie, de l’humour et de la légèreté, tous les ingrédients délectables du premier roman de Sophie Hénaff sont au rendez-vous de sa réjouissante suite. Un polar vitaminé.

 

Bonne lecture!